''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Franz Vakarian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Franz Vakarian



________________

Franz Vakarian
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Prince-Marchand
Croyances : Lui-même
Groupe : Royaume (par interêt)

Âge : 42 ans

Messages : 28


Franz Vakarian _
MessageSujet: Franz Vakarian   Franz Vakarian EmptyVen 29 Avr 2011 - 19:43

Nom : Vakarian
Prénom :
Franz Illarionovitch Golenichtchev

Rang :

Âge : 42 ans
Sexe :
Homme, bien entendu

Race : C’est un humain pur souche, 100% garanti d’origine.

Classe :
Roublard
Métier : Dirige un empire marchand sur Feleth, la Compagnie Vakarianne

Croyances : Aucune et toutes à la fois, tout dépend de son interlocuteur
Groupe : Royaume, par pur interêt financier

Équipement : Franz est quelqu’un de riche, très riche, et peut donc s’habiller de nombreuses manières, mais il possède un équipement bien défini. Très sophistiqué et poussé, il s’agit sûrement de ce qui se fait de mieux, et permet à Franz de pallier ses très faibles capacités physiques. Il est équipé de vêtements normaux, de couleurs en général bleu nuit, violet, marron, gris ou noir, qui recouvrent des pièces d’équipement en cuir bouilli. Il porte également un plastron similaire et un grand manteau, souvent de couleur verte ou bleu. Tous les textiles sont ignifugés et isolants. Son manteau est de fabrication unique : il est constitué d’une armature de bambou, entouré de tissu. Par la force du vent (lorsque Franz court, fait une chute ou des gestes brusques), il se rigidifie et peut absorber l’impact de flèches ou de projectiles, protégeant Franz des attaques à distance. Bien entendu, il reste inutile face à une arbalète ou un arc long à courte portée…


Les armes de Franz sont au nombre de quatre. Une dague de type « miséricorde » et deux couteux simples, cachés sur lui. Mais ce qui attire le plus le regard des gens, c’est l’arbalète de Franz. Il s’agit d’un modèle unique, d’un prototype, pour la simple raison qu’il s’agit d’une invention de Franz lui-même. Bâtie sur un chassis de bois très épais, elle ne possède pas un, mais deux arcs, construits en diagonale sur le châssis, donnant une forme en croix. Les carreaux sont propulsés par la jointure des cordes des deux arcs, avec donc une puissance effroyable. Afin de tirer, Franz utilise un système de chargeur et de levier. En tirant ce dernier (situé en dessous du châssis), il tire les deux cordes et actionne un mécanisme plaçant l’un des carreaux du chargeur (placé sur le châssis) juste devant la corde. Le tout permet à l’arme de Franz d’avoir une cadence de tir jamais atteinte par une arbalète (10 carreaux en 15 secondes), avec une excellente puissance de pénétration, et une grande précision. Les contrecoups restent toutefois la lourdeur de l’arme (plusieurs kilos), ainsi que sa forte propension à l’enraiement, et un entretien. Elle peut également projeter un grappin au lieu d'un carreau.

On notera également l’utilisation de fumigènes, de grenades en terre et même d’un lance-flamme artisanal, encore au grade de prototype. Les fumigènes sont créés à partir d'une pâte créé en faisant chauffer ensemble du sucre et du salpêtre. Cette dernière, est ensuite insérée dans un petit pot en terre cuite, reliée par une corde. Une fois la corde enflammée, arrivée à la pâte, cette dernière dégage énormément de fumée, permettant à Franz de couvrir une large zone de fumée noirâtre et ecoeurante.. Le lance-flamme est constitué d'un long tube relié à une reserve de mixture, composée de salpêtre, d'huile et de soufre. La mixture s'enflamme une fois projetée sur l'ennemi grâce à un système de pompe. Bien entendu, si l'arme est extremement impressionnante et dangereuse, elle reste assez encombrante, et assez risquée (il transporte quand même un liquide volatile dans son dos !). Ce "cracheur de feu" comme il l'appelle est donc très situationnel.



Talents de combat : La puissance physique de Franz étant relativement faible, et n’ayant pas suivit d’entraînement particulier, il est loin d’être un bon guerrier, et ne fera guère illusion face à un combattant digne de ce nom. Il est toutefois assez souple et agile pour s’échapper de situations tendues à grand renforts de roulades s’il le faut. Au corps à corps, il… fuit, on ne peut vraiment pas dire quelles armes il utilise dans la mesure où il l’évite comme la peste. A distance toutefois, Franz utilise avec engouement les arbalètes, armes mortelles, précises et puissantes, et ne demandant aucun entraînement pour tuer quelqu’un. Franz fait un usage intensif des coups fourrés, tel que l’utilisation de sable, de poivre, de cailloux et de coups de pieds sous la ceinture, ainsi que d’un équipement très sophistiqué. En fait, son principal talent au combat est de toujours s’en sortir en vie (pas forcément en bon état, mais en vie), même face à une opposition écrasante.



Talents de magie : Franz possède des aptitudes limités en magie, à cause notamment du fait que son apprentissage a été tronqué, et qu’il ne l’a que peu repris. Franz est incapable de lancer des sorts « physiques » comme les boules de feu ou autres grands classiques. En fait, sa « magie » est composée de sorts qu’on pourrait tout juste qualifier de tours de passe-passe, n’ayant aucune utilité en combat réel, mais permettant de se faire un peu de monnaie auprès de gens crédules.



Talents divers : Franz est un excellent ventriloque, capable d’imiter le hurlement d’un loup sans qu’aucun signe ne le trahisse. Il est également capable d’imiter une grande partie des accents humains, ainsi que les nuances des autres races. Toutefois, son plus grand talent est sans le moindre doute son esprit. Franz fait partie de cette petit catégorie de personnes que l’ont peux qualifier sans crainte de génie. Que ce soit dans l’intelligence « brute » (mathématiques, philosophie), « humaine » (rapports avec les autres, perception des mensonges, bluff…) ou tout le reste, il atteint l’excellence. (Voir description mentale).



Pouvoirs particuliers : Après beaucoup de travail et de rigueur, Franz a appris à ériger de grandes murailles dans son esprit. Il résiste effroyablement bien aux attaques et sorts mentaux, comme les illusions, les manipulations mentales, les frappes psychiques ou la lecture dans les pensées.

Apparence physique : Franz a un physique auquel il ne semble guère habitué. Et pour une bonne raison : il a été obèse une bonne partie de sa vie. Aujourd’hui, il n’atteint même pas le mètre quatre-vingt et pèse tout juste 60 kilos. Il a un corps et une musculature très fine et sèche, loin d’être épais, mince au point d’être maigre. Sa puissance physique est à peu près équivalente à celle d’un jeune adolescent, et il est incapable du moindre travail de force. Par contre, ses mains et sa poigne semblent assez fortes, suffisamment pour lui permettre d’escalader et de se retenir longtemps à une branche près d’une falaise.


Le visage de Franz est sa principale particularité. Alors qu’auparavant, il était gros et bouffi, il est maintenant très fin, avec des traits proches de ceux d’une femme. Son nez est pointue, sa peau claire ne présente pas de défauts apparents, comme des rides, alors que l’homme à depuis longtemps dépassé la quarantaine. Son visage est tout en longueurs. La bouche de l’homme dessine toujours un sourire narquois ou amical. Ses yeux sont toujours plissés, comme à l’affût. Ce visage qui aurait pu être impeccable est gâché par deux cicatrices du côté gauche du visage, barrant l’œil en diagonale, du haut du front jusqu’au coin de la mâchoire. Franz en parle souvent en disant qu’elles lui donnent un soupçon de virilité bienvenue.

Ses cheveux sont de couleur gris-violet. Longs, ils sont ramenés en arrière et maîtrisés par un bandana de couleur violette, dégageant le front. Vous l’aurez compris, Franz n’est guère impressionnant, même s’il semble avoir un succès correct avec les femmes, chose dont il semble se ficher totalement.

Caractère, personnalité : Franz a eu une longue histoire, qui a énormément influée sur un caractère changeant. C’est quelqu’un de diplomatique, et d’hypocrite. Il est capable d’adapter son caractère en fonction de ses interlocuteurs, se montrant direct et franc avec des paysans ou des mercenaires, pieux et calme avec des religieux, respectueux et humble avec les plus puissants, s’adaptant à la situation. N’étant pas fort, il préfère la discussion au conflit, même s’il peut employer la manière forte (avec ses mercenaires) si besoin.


Franz a toujours vécu dans l’adversité. Il a échappé à une bonne trentaine d’attentats ou de tentatives d’assassinats, à participé à de nombreuses expéditions, il ne vit pas dans un monde joyeux. De ce fait, c’est un homme implacable et impitoyable, exécutant les traîtres et ne laissant pas en vie l’opposant attentant à sa vie.
Les alliés sûrs sont rares et inestimables, et il les garde précieusement.


Son principal intérêt est sa survie, peu importe le reste. Oui, Franz est un lâche, un tire-au-flanc qui n’hésitera pas une seule seconde à se tirer s’il voit que la situation sent trop mauvais, et il fuis toute confrontation directe. Pour lui, le gain direct et la survie sont au dessus du reste, des autres, et de la morale. Il peut tout à fait vendre des armes à des barbares, sachant très bien à l’avance quel usage ils en feront. Pourquoi s’en faire ? La transaction est légale après tout !

Franz possède surtout un atout : son esprit. Franz est un génie, capable d’absorber une énorme quantité de connaissances, raisonnant extrêmement vite, capable de résoudre les énigmes les plus tordues. Qu’il soit devenu le dirigeant d’une des plus grandes firmes marchandes au monde ne peut être dû au hasard. En plus de cela, Franz est un inventeur. L’arbalète à répétition et tous les armements avancés qu’il utilisé sont sortis de son esprit, et il les « teste » en conditions réelles pour s’assurer de leur efficacité. Doté d’un esprit vif et aux connaissances très vastes, il fait aussi énormément d’humour, tantôt noir, parfois cynique, souvent graveleux, même s’il arrive toujours à s’arrêter avant le moment fatidique ou quelqu’un pète un câble et lui balance un poing dans la figure.



Histoire :


" Franz est un homme celèbre, et connu par les plus puissants. Malgré tout, on ne sait quasiment rien de ses origines, ni de sa jeunesse. Même son âge est incertain, et tourne entre 40 et 50 ans, même si Franz semble bien plus jeune. On dit de lui qu'il aurait des origines modestes, voir misérables, mais son nom à rallonge et particules indiquerait un noble. Il faut dire que Franz ne parle que très peu de lui, ni de sa famille. Il est toutefois de notoriété publique qu'il a un frère, qui serait un celèbre mercenaire, répondant au doux nom de "hache sanglante" et que ses parents sont encore en vie. Toutefois, il s'agit de ses dires.

La vraie histoire de Franz, nul ne la connaît, et ce dernier a du en raconter des milliers de versions différentes, évoluant au gré de ses mensonges, au point que certains se demandent si Franz lui même distingue la vérité du mensonge. La suite de sa biographie est donc tiré de ses dires ou des conclusions que l'on peut en tirer.

Concernant les origines de Franz, le fait qu'il puisse lancer des sorts mineurs et son éducation laissent penser qu'il a été placé sous la tutelle d'un mage ou d'un sorcier durant son enfance par sa famille. Et donc qu'il était d'extraction relativement bonne. J'ai recherché ses parents, mais impossible de les trouver. Soit ils sont morts, soit ils se cachent, ou sont trop pauvres pour être trouvables. L'arrêt de l'éducation magique de Franz est, selon les dires de l'intéréssé, par la mort de son maître, mais d'autres versions indiquerait qu'il ait pris la fuite.

Dans l'ensemble, j'ai le plus grand mal à retracer les origines de l'homme. Les choses sont plus claires à l'âge adulte. Franz à amassé des richesses à une vitesse effroyable. Il s'est rendu propriétaire d'une mine d'or par des moyens que je soupconnerais, personnellement, de froller dangereusement l'illégalité, et en a tiré d'énormes bénéfices. Avec ces derniers, il a commencé à acheter les commerces et finit par se rendre propriétaire de tous les docks de la ville voisine, Orienne.

Vous connaissez le reste de l'histoire, maître. Durant vingt ans, la "compagnie Vakarianne" étendit une tentaculaire influence sur les secteurs de la ville. Franz commenca à s'intéresser particulièrement aux armes, à leur création et leur diffusion. A cause de celà, il s'attira les foudres des trafiquants d'armes, et du payer des mercenaires, puis la garde de la ville à grand coups de pots de vins pour se défendre. Il prit l'avantage définitif en devellopant une arme connue sous le nom de "cracheur de feu", don't il équipa plusieurs dizaines de ses hommes. La ville se transforma en champs de bataille entre les trafiquants et la compagnie Vakarianne et cette dernière l'emporta. Franz en profita même pour s'accaparer le pouvoir pendant plusieurs années. La fortune personnelle de l'humain était alors de plusieurs dizaines, voir centaines de milliers de pièces d'or. Il n'avait alors même pas trente ans. L'humain, déja fort et puissant, grossit et devint obèse en profitant "du luxe et de la vie".

Pendant quelques années, il s'assagit en laissant tout couler. Je crois que c'est la seule époque ou cet homme dur et impitoyable se "relâcha". Il reprit son sérieux après son empoisonnement. Vous ne l'ignorez pas, une tentative d'empoisonnement, la 17ème pour être exacte, fit mouche, et Franz fu touché. Sa peau se désécha, et il se mit à maigrir, passant de 2m10 et 180 kilos à un pauvre squelette ambulant. Il perdit son autorité, et compris alors que le conseil d'administration l'avait trahit.

Mais ces derniers vendirent la peau de l'ours avant de l'avoir tué. Deux mois plus tard, Franz avait repris le pouvoir, s'étant remis de son empoisonnement, faisant preuve d'une volonté très forte, et étant aidé, selon ses aveux par une druidesse qui avait une "dette à rembourser".

Le conseil d'administration fut entièrement éxécuté, ainsi que tous ceux les ayant soutenus, de près ou de loin. Aujourd'hui, Franz est le seul à diriger l'entreprise. J'ignore ou ce dernier trouve le temps de commander le bateau durant ses absences, lorsqu'il part en vadrouille afin de "profiter de sa jeunesse" et "tester ses jouets". La compagnie Vakarianne semble s'être concentrée sur les armes, et elle est aujourd'hui l'un des premiers fournisseurs de tout Feleth, si ce n'est le premier. Elle develloppe également des armes de haute technologie, comme ces arbalètes à répétition.

J'ai demandé à Franz combien d'employé sa compagnie possédait. Sa réponse fut, mot pour mot:

" La moitié des habitants de ce monde travaille pour moi, qu'ils en soient conscient ou non. " dans un grand sourire.

Je serais incapable, messire, de vous dire s'il s'agit de vérité ou de pur vantardise. Quoi qu'il en soit, j'ai dénombré presque une centaine de navires de commerce appartenant à la compagnie et une vingtaine de vaisseaux de guerre, certains très lourdement armés. La Compagnie possède plusieurs entrepôts dans chaque ville digne de ce nom et emploie des dizaines de personnes, voir centaines de personnes dans les métropoles. Je me demande, tout comme vous, comment il gère tout cela seul.

Cet homme à un secret, c'est sûr et certains. Il est dangereux, bien plus que vous ne le pensez. Il n'as jamais fait preuve de bonté ou de gentillesse, et même lorsque des villes entières lui appartiendra, il continuera. Même si je comprend votre volonté de l'arrêter, je conseillerais d'éviter. Il a survécu à un empoisonnement, des dizaines de tentatives de meurtres. Il a, en 20 ans, bâti un colossal empire financier et armé. Il a également derrière lui des années de mercenariat. Il n'a pu faire cela et rester en vie par chance. Je vous enjoint donc à reconsidérer vos intentions. Tenter de voler les plans des prochains prototypes Vakarians serait selon moi, du suicide. Car il vous retrouvera. J'ai joint à cette lettre toutes les informations sur la compagnie et le plan de route des navires transportant les plans.

Bonne chance à vous, votre serviteur, Sire Gennan

ps: il m'a trouvé. Je prie que cette lettre vous parvienne. "


Franz se mit à sourire, et commenca à rouler en boule la lettre entre ses mains, regardant les murs sans sembler les voir, un grand sourire carnassier éclairant son visage, les yeux brillants. Il se mit à regarder le corps gisant à terre de Gennan.

" Petit malin. Même pas le nom de ton vrai maître. Partie remise mon vieux ! "

Il donna un petit coup de pied dedans et se dirigea vers la porte, montrant le cadavre d'un signe de tête.

" Servez vous dans ses coffres, afin que l'on croit à un vol. "

La douzaine de gardes Vakarians lui répondit par l'affirmative et se mit au travail.

En ce qui vous concerne





A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Presque tous les jours je pense

Comment avez-vous découvert le forum ? Par top site

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Très belle, claire et nette, j'aime beaucoup !

Test rp:

Le tonnerre se mit à gronder dans le ciel noir alors qu'un éclair zebra le ciel, déchirant ce dernier de haut en bas. La pluie et un vent glacé accompagnaient ce temps de désolation, donnant un spectacle guère reluisant. En haut du promontoire rocheux se dressait une immense bâtisse, pas un château, mais plus qu'un simple donjon. Les reflets des éclairs donnaient un air terrible et opressant à la demeure.

A des centaines de mètres de là se tenait un homme. Grand, il ne l'était pas. Immense aurait mieux convenu. Il ne semblait pas être né du ventre de sa mère, mais construit dans un chantier naval. Emmitouflé dans un énorme manteau noir, il restait droit comme une statue au milieu du petit chemin de terre menant au manoir. Tenant une immense doloire sur son épaule droite, il fixait de ses yeux noirs la demeure de Franz Vakarian. La pluie ruissellait sur son corps sans qu'il n'en soit ému. Puis, obéissant à un signal invisible, il se mit en marche lourdement, ses pieds s'enfoncant dans le sol, et il commenca son ascension.

" A nous deux grand frère " dit il tout haut.

En réponse, une nuée de corbeaux perchée dans les arbres s'envola en croassant, semblant sortir de l'ombre.

---

Franz resta immobile. Debout derrière sa fenêtre, il fixait la minuscule silhouette de l'homme montant le chemin jusqu'a lui. Habillé de manière noble, de soie et de tissu d'un prix ahurissant, il sirota un peu de vin en claquant la langue sur le palais. Un sourire se dessina sur son visage, puis, il disparu.

Son invité était arrivé.


Dernière édition par Franz Vakarian le Sam 30 Avr 2011 - 20:05, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Franz Vakarian _
MessageSujet: Re: Franz Vakarian   Franz Vakarian EmptySam 30 Avr 2011 - 12:58

Bonjour Franz^^,

Je me présente tout d'abord, je suis Meryle Nightlander administratrice forum, vampire de mon etat et chef de clan. Mais nous avons évidemment déja conversé tu connais donc déja tout ça !

En éspérant que tu ais bien lu le réglement bien sur, je te souhaite la bienvenue sur Les Terres de Feleth !

Je vois que ta fiche est presque terminée et d'ailleurs très interressante comme j'ai déja du te le faire remarquer, et je vois aussi que tu as modifié ce que je t'avais demander d'expliquer et je t'en suis fort reconnaissante, tout de suite c'est beaucoup plus compréhensible et on est surs de ta crédibilité avec l'epoque.

Je te demanderais donc juste à présent de compléter ton rang, ton groupe, ainsi que ton teste RP. J'aimerais aussi que tu précise juste dans ton metier le fait que tu diriges un empire marchant sur feleth. C'est un poste très haut placé et important mais ta fiche est bien menée donc je t'accorde ce poste.

Pour le reste je pense que tout es correcte et bien complet. Ta fiche est bien prise en compte, pas d'inquiétude, je te donnerai ma réponse ainsi que ma validation au plus vite après ces quelques modofications si tu veux bien t'y coller ^^.

Merci de ta compréhension.

Ce sera tout pour aujourd'hui, je te laisse à la méditation et merci encore pour ton inscription, bon courage !

KAAAMBAAANWAAAA A LA REVOYANCE !!! lol

Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Franz Vakarian



________________

Franz Vakarian
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Prince-Marchand
Croyances : Lui-même
Groupe : Royaume (par interêt)

Âge : 42 ans

Messages : 28


Franz Vakarian _
MessageSujet: Re: Franz Vakarian   Franz Vakarian EmptySam 30 Avr 2011 - 20:05

fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Franz Vakarian _
MessageSujet: Re: Franz Vakarian   Franz Vakarian EmptySam 30 Avr 2011 - 21:12

Re-bonsoir Franz !

Et bien et bien je vois que tout est en règle à présent, une fiche interressantes et bien menée jusqu'au bout félicitation ^^ !
Merci encore pour ton inscription, et j'ai le plaisir de t'annoncer que

PAR LE POUVOIR DU GNUF JE TE VALIIIIIDE !!!! >O<


Franz Vakarian 11110




P;S : Dommage que ton avatar soit si petit !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Franz Vakarian _
MessageSujet: Re: Franz Vakarian   Franz Vakarian Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Franz Vakarian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-