''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetPartagez | 
 

 Appel du 28 mai 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Invité

Invité

________________


________________



MessageSujet: Appel du 28 mai 2011   Sam 28 Mai 2011 - 11:23


Préambule :


Ceci n'est pas le constat d'un quelconque problème.
Ceci n'est pas une question.
Ceci n'est pas vraiment une suggestion.
Ceci est une révolution ! Nouveau I-Lodrek avec sa housse, toutes fonctions... * sort *

J'aborde ici un point administratif, qui n'est pas divers, plutôt extraordinaire, dans son sens littéraire (hors de l'ordinaire), et je le poste donc ici. Je laisse les administrateurs apprécier le choix et, le cas échéant, déplacer le message, au lieu où ils le souhaiteront.


Vous connaissez mon nom !


Appel du 28 mai 2011 :

Chers adhérents du Parti Felethien,
Mes amis,

L'heure des réformes est désormais révolu ! Ce qui devait être construit est enfin bâti ! Un élan de renouveau, porté par l'envie de création et d'imagination a porté ses fruits. L'ensemble de nos dirigeants, Setsuna, Méryle, Akira, Nagate ainsi que ceux qui œuvrent dans l'ombre Le Violoniste, Querel et ShuiLong ont entendu l'appel du peuple et ont instauré l'antre des scribes, conformément aux souhaits qui ont pu être exprimé, souvent avec dynamisme et véhémence, toujours avec courage et conviction.
Au delà de ce constat, force est de constater que l'équipe dirigeante est prête à accorder sa confiance à l'ensemble des felethiens, pour contribuer à l'essor de cet espace culturel et ingénieux. Aussi est-il venu l'heure, pour eux, de nommer un ou plusieurs scribes, dont la mission serait de participer à la bonne marche de l'antre. Véritable rouage du système, ils seront les premiers garants des règles de conduite, inévitablement nécessaire au bon fonctionnement et à la cohésion de l'antre.

C'est pourquoi, moi, Lodrek Percechair, premier soutien officiel d'Édouard, initiateur de ce projet, m'adresse aujourd'hui à vous, afin, tout d'abord, de vous présenter ma candidature officielle au poste de scribe, et ensuite d'inciter chacun d'entre vous qui souhaiterait apporter son aide, son savoir et ses compétences à présenter sa candidature. Offrir aux administrateurs un large panel de candidats permettrait à Feleth de disposer des meilleurs éléments, tant par leur motivation que par leur excellence. Et je sais que cette excellence existe !

Vous connaissez mon nom et mon passé. Réincarné en un ogre brutal, je n'ai rien perdu de mon savoir, de mes connaissances, de mes compétences et encore moins de mon amour pour Feleth, ses créateurs et ses membres. C'est, d'ailleurs, la raison pour laquelle mon âme et mon esprit sont toujours revenus errer en ces lieux, même lorsque je m'en égarais.
Ayant traversé les mois aux côtés des felethiens en terres felethiennes, je me suis approprié l'histoire, son contexte, ainsi que les créatures et les êtres qui les habitent, quelque soit le monde visité. Mon histoire et les liens que j'ai tissés avec Feleth font de moi, à mon sens, l'un des gardiens les plus compétents du contexte de l'histoire felethienne.
En outre, mes rapports étroits avec les créateurs de ces trois mondes imaginaires, Setsuna, Querel, et naturellement mon Hibou, apportent une garantie supplémentaire à ma bonne foi, et ma volonté de protéger leur création, par respect, par amitié, et par amour pour elle.
De plus, j'ai soutenu l'initiateur du projet, me suis investi pour défendre une idée qui m'a paru brillante, parfois avec force et hargne. Présenter ma candidature, ici et aujourd'hui, me semble s'ancrer dans une logique cohérente avec la passion dont j'ai pu faire preuve lors des débats.
J'aimerais ensuite ajouter que je ne cherche pas le pouvoir. Les scribes n'ont pas les compétences des modérateurs ou administrateurs, c'est pour moi une condition essentielle et indissociable de ma candidature.
Point ayant son importance, je n'estime pas détenir un niveau extraordinaire d'expression écrite, malgré les éloges qui peuvent être faite, par certaines personnes que je pense trop subjectives. Toutefois, les faits sont là, ma maturité se ressent dans mes mots, mes phrases, mes quelques fautes d'orthographe et mes syntaxes. Dès lors, je suis disposé, et fondé, à exprimer mes regrets et mes refus face à un récit qui ne correspondrait pas aux attentes de Feleth et ses administrateurs, et ce avec la plus grande courtoisie.
Enfin, je connais, comme vous, mes quelques qualités et mes nombreux défauts, qui font de moi un homme entier, notamment ma légendaire modestie que vous placerai dans la catégorie que vous voudrez. J'ai conscience de cela, et je travaille énormément, pour arrondir les angles de ma personnalité, sans l'effriter ni me perdre dans les limbes dans monde où il est de plus en plus difficile de se faire accepter tel que l'on est. Mes efforts auront également leur place dans l'antre des scribes, et mes erreurs ou mes défauts seront, je l'espère, le moins dramatiques possibles, et au plus vite corrigées.

Pour conclure, mes amis, chers administrateurs et créateurs de Feleth, je vous remercie d'avoir pris le temps de me lire, et davantage encore pour votre future participation au sein de l'antre des scribes, quelque soit le rôle qui vous sera confié. J'ose espérer que vous m'accorderez votre confiance, afin que, tous ensemble, nous puissions imaginer, créer, donner la vie !

Lodrek Percechair

Revenir en haut Aller en bas

Clause Vaneslander



________________

avatar
________________


Race : Syrinx-Seirdan
Classe : ex-Invocateur
Métier : Chasseur de vampire
Croyances : Lui même
Groupe : L'ordre du Sang Clair

Âge : 126 ans

Messages : 186


MessageSujet: Re: Appel du 28 mai 2011   Sam 28 Mai 2011 - 12:58

*clap clap clap*

Que dire de plus après avoir lu un tel post ?

Pour être franc au début je pensais que les scribes étaient officiellement Edouard et Lodrek, vu que ce sont ceux qui ont le plus défendu le projet. Je suivais le sujet de près mais sans interférer, pour la simple et bonne raison que je voulais voir jusqu'où ces deux là iraient pour mettre cette idée au clair et la concrétiser. Chose faite au plus grand plaisir de tous !
Bon, je ne vais pas faire un post aussi long que celui de notre cher ogre, mais j'espère être le plus complet possible (par manque de temps).

Tout d'abord, je prie Lodrek de bien vouloir m'excuser si je post à la suite de sa candidature, mais je pense que ce topic convient parfaitement (et on ça évite d'en créer six différents).

En lisant le post ci-dessus, en particulier la partie qui propose de poster sa propre candidature, je me suis dit "pourquoi pas ?".

Ne vous emballez pas, je ne suis pas un de ces gars qui se dit ouais ça peut être sympa, et qui abandonne le projet deux semaines après, ou qui n'en glande pas une. Non loin de là de ces intentions.

La première raison qui me vient à l'esprit c'est l'envie de s'engager dans un projet. Participer à la vie d'un forum en dehors de son devoir de membre est quelque chose qui réveille en moi une flamme dont je me nourris. J'aime me rendre utile, aider en cas de problème, et répondre présent dès que l'on me demande.

Ce qui m'attire dans ce projet ? Les quelques raisons situées juste au dessus, mais surtout l'idée. Il est vrai qu'au début l'idée ne me faisait ni chaud ni froid. Et Méryle étant ma petite sœur, j'ai eu l'occasion d'explorer le sujet sous tous les angles et me suis rendu compte que cela pouvait devenir un vrai plus pour le forum. Alors pourquoi ne suis-je pas intervenu plus tôt ? Simplement parce que le topic en question avait été locké ^^" Mais je peux vous assurer que ma motivation était présente aux côtés de ma chère sœur (qui, on peut le dire, s'est donnée un mal de chien pour voir aboutir le projet) et cette même motivation demeure toujours en moi.

Je ne suis pas non plus intéressé par le pouvoir administratif ou de modération. Ceux qui ce sont opposés à ma promotion au rang d'administrateur peuvent se dire "quel comble !". Je suis on ne plus heureux pour Méryle qui désirait et méritait ce poste. Mais l'heure n'est pas à parler de ce débat à présent clos.

Comme vous avez pu le remarquer, je m'investis dans l'animation du forum avec le commencement d'un évent. J'ai d'ailleurs accès au compte PNJ, le Maître des Cartes qui possède lui même les droits d'administration. Je rassure les membres et le staff, je ne m'amuse pas à me balader dans le panneau d'administration, et n'abuse pas non plus des droits de Chat Box. Ceci était une petite parenthèse. J'utilise le compte PNJ uniquement pour activer le lancer de dés, et prochainement pour une nouvelle animation que je tente de mettre en place (top secret).

Le projet d'Edouard et Lodrek m'attire véritablement et j'aimerai les aider dans leur travail de Scribes.

Pourquoi moi et pas un autre ? Bonne question !
Sincèrement, je pense être suffisamment mature et responsable pour avoir un esprit critique et juste. Je tiens à rassurer les membres que je ne suis pas un monstre et encore moins un démon. Je ne mords pas et ne mange personne ^^
Si je peux paraître impulsif et moqueur sur la Chat Box, pas de panique ce n'est qu'un rôle ! Mon personnage de Clause le vilain ne viendra en aucun cas perturber mon jugement sur vos œuvres.
Ensuite, mon expérience dans le domaine de l'écriture est, je pense, un plus dans le poste de Scribes. Je manipule le langage soutenu presque aussi bien que le courant. Et l'expérience que j'ai obtenu en ayant des postes à responsabilité, fait que j'ai un certain tact pour expliquer les choses, qui peut être aussi bien gentil que cru.

Ma connaissance sur le forum est assez développer pour venir en aide à quelques nouveaux. Le contexte et l'histoire n'ont plus de secret pour moi. De plus je maintiens un contact quasi constant avec les administrateurs Akira, Méryle et le scénariste, Le violoniste. Celui-ci pourra confirmer mon savoir sur le forum pour les plus suspicieux.

Pour finir je dirai que si un administrateur ou un scribe s'opposent à cette candidature, c'est que je n'étais décidément pas fait pour un tel poste ^^

Je reste bien sur à disposition pour les diverses questions qui vous traverseraient.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Edouard Neuman



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur/Pisteur
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaires

Âge : 34

Messages : 43


MessageSujet: Re: Appel du 28 mai 2011   Sam 28 Mai 2011 - 16:50

Salut à vous deux,

Bon tout d'abord, je tiens à remercier Meryle pour son immense travail et également la confiance qu'elle nous a donné et surtout le soutien qu'elle nous a donné. Je suis content que mon idée est éveillée l'imagination et l'ambition de plusieurs d'entre vous, sans qui mon projet n'aurait ni queue ni tête. Lodrek, ta candidature m'a fait verser une larme et je suis d'autant plus heureux que tu sois mon maître et mon "bras droit" dans ce projet. Je te dirais même très franchement, que sans toi, cette idée n'aurait sûrement pas aboutie ou du moins n'aurait jamais été si pointue. Si j'ose dire, tu dois être scribe ! Comme tu l'as si bien dit, ta connaissance de l'univers de Feleth est indispensable, ainsi que ta maturité et l'amour que tu porte à ce forum.

Je me propose moi même au poste de scribe. Certes l'idée venait de moi et vous direz-vous, pourquoi devrait-il postuler pour une idée dont il est le créateur ? C'est très simple. Cette idée aurait pu provenir de n'importe lequel d'entre vous, et elle avait même déjà été mentionnée bien que refusée. C'est pour cela que je ne pense pas mériter le poste de scribe plus que l'un d'entre vous. Comme Lodrek et Clause, je ne désire en aucun cas la gloire d'être un admin ou un modérateur. Ayant une imagination débordante et la tête bourrée d'idée, je pense être apte à porter l'uniforme de scribe. Passionné par l'univers fantasy, je ne manquerais pas d'enrichir l'antre des scribes avec l'aide de mes collègues. Cependant, cela ne fait que quelques mois que j'arpente le monde de Feleth en votre agréable compagnie et par conséquent si je venais à être accepté en tant que scribe, je désirais que Lodrek, si il l'accepte, soit le maître scribe. Il connait parfaitement Feleth et je sais qu'il serait incapable de modifier l'univers de Feleth ne serait-ce qu'un peu. En somme, je désire être scribe et par dessus tout que Lodrek sois le maître scribe. Il serait le dernier à approuver les textes des autres scribes avant de les soumettre aux admins. Enfin je ne désire pas m'éterniser...

Pour Clause, à vrais dire je ne te connais pas très bien mais les quelques fois où j'ai eu le plaisir de te parler tu as su m'aider quand j'en avais besoin et tu étais très sympa ! Donc en aucun cas je ne m'oppose à ta candidature. Pour moi ce serait un plaisir de te savoir parmi les scribes.

LODREK PRESIDENT ! xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Appel du 28 mai 2011   Sam 28 Mai 2011 - 21:54

Hum hum hum.... La créature que je suis se redresse sur son siège après la lecture de ces quelques lettres reçues quelques heures plus tôt. (Bon sang, vous aimez m'assommer à me faire des pavés vous, =_=").

Meryle songea quelques minutes, assise à son grand siège de velours rouge, usé aux accoudoirs avec les années passées à y faire son tendre labeur d'administration. Elle se saisi de la première lettre de papier jaunie, à la belle écriture manuscrite et dont le texte savant semblait de toute évidence bien tourné. Un ton clairement orateur, un discours ma foi fort argumenté et dont l'excès non censuré révélait un enthousiasme inébranlable. Enfin, un certain "Lodrek Percechair" en guise de paraphe... La grande femme quitta son éternel air las pour un sourire attendri sur cet engouement que créer la jeunesse. Sur le tableau d'argent en face du bureau, un morceau de parchemin avait été glissé dans l'encadrement de celui ci, et une encre noire y avait mordu la fibre pour y graver les deux noms de ceux qui avaient été retenus pour s'occuper de la nouvelle bibliothèque tout juste construite. Les mêmes appellations s'y retrouvaient, il était donc évident que ce fier postulant était d'ors et déjà embauché. Après une énième mais vague relecture cette fois ci, disons pour le plaisir des yeux, la grande femme à peau de craie prit un rouleau de papier-lin et sortit sa plume de l'encrier :


Bonsoir cher et estimable Percechair,

Suite à votre estimée candidature je me permets de vous répondre en ces quelques lignes seulement, pardonnez la breveté de cette lettre, que vos talents sont requis définitivement pour accomplir le devoir pour lequel vous vous proposez.
Merci pour votre mise à disposition et à la ferveur dont vous faites agréablement preuve quant à ce projet depuis ses débuts.

Meryle Nightlander, en charge de la grande Antre des Scribes.


Meryle posa la plume sur son socle de cuivre et roula avec délicatesse le papier autour de son fourreau de porcelaine avant de nouer le lacet de cuir autour de celui ci. Entre ses mains vint s'ouvrir la deuxième candidature. Il était rare que son frère lui écrive de la sorte, mais sa demande était à priori des plus sérieuses. Elle reposa ses bras sur la surface lisse du bois du secrétaire et alla perdre son regard par les vitraux de la pièce sous les arches des combles de la demeure. Cette requête n'était en effet point prévue et méritait réflexion. L'aide était bienvenue, mais il avait été auparavant décidé que seul deux scribes seraient élus... En revanche, sans attacher d'importance au lien qui les unissait pour ne point engendrer de favoritisme non désiré, le soutien supplémentaire qu'il apporterait ainsi que la permanente correspondance qu'ils échangeaient tout deux serait d'une utilité non négligeable... Ce fut ainsi qu'elle reprit un second rouleau de lin et la plume :


Mon tendre Frère,

Te connaissant suffisamment pour être sûre de tes propos et de leur véracité, je sais que tu porteras grande attention à ce projet ainsi qu'à son bon déroulement. Voici pourquoi j'accepte finalement ta candidature en précisant toutefois que ce sera là une exception faites à ce qui était prévu, j'espère donc que tu y fera honneur pour ne pas me faire mentir...

Meryle, ta chère sœur.


Une fois encore elle roula le parchemin autour de son cylindre de porcelaine et fit la boucle de cuir pour lier le tout. Vint enfin le tour de la troisième missive. Ce cher Edouard Neuman avait lui aussi visiblement eut l'envie d'appuyer toute ses convictions concernant la bibliothèque et le poste qui lui était promis. Les félicitations et les remerciements firent chaud au cœur de la sang froid qui ne put s'empêcher une fois encore d'étirer les lèvres dans une courbe douce d'appréciation certaine. Sachant son nom inscrit sur l'annonce du tableau d'argent elle leva les yeux pour le relire puis reposa la lettre qu'elle replia proprement pour une dernière fois prendre de quoi écrire :


Bonsoir cher et estimé Neuman,

Suite à votre demande d'accéder au rang de Scribe dans notre Bibliothèque, je vous réponds en ce peu de mots, excusez la courte expression de mes quelques recommandations. Votre présence est donc acceptée au même titre que votre ami qui m'a précédemment écrit lui de même. Je tenais cependant à vous préciser que bien que ce dernier, et il le sait, soit d'une remarquable prestance, il n'est pas envisagé d'instaurer ou de nommer quelconque supérieur ou dirigeant à votre groupe. Vous serez tous égaux en décision et grades et bien entendus vous vous devrez respect et tolérance mais il me semble bien inutile de le préciser tant j'ai confiance en chacun de vous.

Merci de votre soutien et de votre implication dans ce projet

Meryle Nightlander en charge de L'Antre des Scribes.



Elle enroula une dernière fois le papyrus autour de son socle circulaire de porcelaine et le cella avec le cordon de cuir. Pour clore enfin ce temps consacré à ses réquisiteurs elle glissa le document suivant dans chacun des rouleaux :

Chers Scribes,

Ce certificat ci présent, prouve votre affectation dans l'ordre des Scribes de La Bibliothèque de notre forum, dédiée aux membres en quête de création et d'imagination. La catégorie dans laquelle vous travaillerez sera votre bureau, et votre repère où vous jouerez votre rôle de Scribe.

Sachez que toute la catégorie est créée ainsi que les trois forums qui la composent; ("Le Bestiaire", "les parchemins oubliés" pour les contes et les légendes, et "les Orphéleths" pour les chansons et les comptines). Il vous sera donc interdit de modifier quoi que ce soit touchant à la construction de cette bibliothèque. Vous en êtes seulement les gardiens.
Votre rôle sera la validation et la discussion si nécessaire des créations des membres. Votre statut de Scribes ne s'appliquera évidement qu'à cette catégorie. Prenez en compte que celle ci est régie par des règles pré-instaurées très strictes dont vous serez les garants. Sachez être persuasifs et sévère quand il le faut, votre parole équivaut à quelques notes près à la mienne en tant qu'administratrice.

J'ai été chargée par les membres du Staff de me charger de votre groupe après entente sur la répartition de nos autres taches administratives. Cependant ceci ne sera d'effet que pour une période non définie à laquelle je mettrais doucement un terme au fur et à mesure que nous vous sentirons autonomes et aptes à vous en charger seuls.

Enfin en ce qui concerne la réponse que vous ferez aux membres lors de votre travail de validation, je vous conseil l'originalité (pourquoi pas sous forme de rp) ainsi qu'une marque commune choisie entre vous (quel qu’elle soit) qui pose définitivement la validation quand c'est le cas.

Je n'ai pour le moment pas d’autres recommandations à vous faire, mais si cela s'avérait le cas je vous les ferais parvenir.

Merci encore à chacun de vous et sachez une fois encore que je tiens toujours mes promesses ainsi que mes engagements et je tiens tout autant à ce forum que vous tant il m'est précieux. C'est un plaisir d'y voir des membres tels que vous. Merci.

Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Appel du 28 mai 2011   

Revenir en haut Aller en bas
 

Appel du 28 mai 2011

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Hors jeu :: Problèmes, questions et suggestions-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet