''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Arya Ombrelune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Arya Ombrelune



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Druide
Métier : Éclaireur
Croyances : Déesse Equinox
Groupe : Rebelle

Âge : 157 ans

Messages : 26


MessageSujet: Arya Ombrelune   Mer 8 Juin 2011 - 21:36

* * *

Personnage


Nom : Ombrelune, Soeur aînée de Cassandre Ombrelune
Prénom : Arya
Rang : Louve Noire

Âge : 157 ans
Sexe : Féminin

Race : Semi-elfe (Père elfe et mère humaine). Arya fut mordue par un Vampire il y a un bon paquet d'années, depuis ce jour elle cache sa nature à tous, même à sa propre soeur. Refusant de ressembler à celui qui l'a mordu, elle s'évertue à demeurer celle qu'elle à toujours était, une femme calme, douce, proche de la nature et chérissant la vie, aussi lorsqu'elle doit se nourrir, elle ne mord que des animaux et veille à ne jamais les tuer.
Classe : Druide de part son profond lien avec la nature et les animaux en général et également de part son talent de guérisseuse.
Métier : Éclaireur.
Croyances : Déesse Equinoxe
Groupe : Rebelles

Équipement :

Lame elfique " Delindel "

Spoiler:
 

Arc d'Os Ancien. C'est Bröm qui le lui a donné juste avant son départ. C'est une arme très mystérieuse et peut-être magique.

Spoiler:
 
Talents de combat :
Agile et rapide, elle privilégie le corps à corps à l'utilisation de son arc. Ses coups pleuvent à un rythme soutenu si bien que son/ses adversaire(s) finissent par tomber de fatigue ou fauché par la lame en métal noir, ne sachant plus ou donner de la tête pour éviter cette dernière. Cependant, elle sait très bien se servir de son arc qu'elle utilise lorsque ses cibles sont éloignées et que tenter de les atteindre serait trop dangereux ou qu'une attaque au corps à corps se révélerait être du suicide pur et simple. C'est également une véritable acrobate, elle adore les hauteurs, sentir le vide juste devant soit.

Talents de magie :

Maîtrise de la foudre : La foudre est son élément. Elle canalise son énergie magique dans ses mains afin de produire des éclairs assommants ou meurtriers, mais toujours douloureux, par contre elle ne peut pas les courber, c'est un peu comme des flèches, une fois lancée elle file droit. Actuellement, elle s'entraîne à diffuser son pouvoir dans tout son corps de sorte que personne ne puisse la toucher sous peine d'être électrocuter instantanément.

Guérison : Chérissant la vie, elle a développée se talent lorsqu'elle devint vampire. Elle se nourrit exclusivement de sang animal mais veille à ce que ses proies restent en vie, elle guérit donc la blessure qu'elle occasionne à chacun de ses repas. Lorsqu'elle procède, un halo bleuté entour sa main et diminue peu à peu jusqu'à ce que la blessure soit totalement guérie. Par contre, cela ne marche qu'avec les blessures légère, car le soin des blessure moyenne et grave lui est encore inaccessible.

Télépathie : Télépathe à ses heures perdues, elle se sert de ce don pour communiquer avec toutes les autres formes de vie, notamment les animaux qui croisent son chemin. Entrer dans l'esprit des gens est tout à fait possible, elle peut ainsi obtenir des informations ou au contraire les effacer, mais ce procédé requière du temps.

Méditation : Arya aime s’asseoir au milieu des arbres et fermer les yeux afin d'entendre les murmure de la nature. C'est dans ses moments qu'elle récupère l'énergie magique dépensées.

Talents divers : Arya joue de la flûte à ses heures perdues.

Pouvoirs particuliers : Sa condition de Vampire lui offre le don de se métamorphoser en une louve noire (d'où son surnom, ici le rang), cependant sous cette forme elle ne peut utiliser aucun de ses pouvoirs mis à part la télépathie dont elle se sert pour communiquer. Sous cette forme elle est également très vulnérable aux armes en tout genre, que ce soit les lames ou les flèches car elle ne possède alors aucune protection et doit miser sur la vitesse que lui procure ses muscles pour esquiver si elle venait à être attaqué. Elle s'en sert surtout pour se cacher, fuir ou se promener sous le soleil qu'elle ne supporte pas très bien lorsqu'il brille haut dans le ciel bleu.

Apparence physique :

Arya est une femme de grande taille, surement hérité de sa mère puisqu'elle mesure un mètre soixante-treize et pèse exactement soixante-cinq kilogrammes. Son teint est pale sans pour autant lui donner un air malade. Son magnifique visage au trais fins et encadré par de longs cheveux ébène légèrement ondulés qui descendent jusqu'à sa taille. Parfois attachés de différentes façons, mais restant toujours dans le simple, ils peuvent aussi être lâchés et tombent alors en cascade sur ses épaules. Comme dit précédemment, les trais de son visage sont fins. Ses yeux sont d'une couleur peu commune car d'un or liquide au fond desquels brille une lueur de douceur infini, mais qui peut être remplacé par un froid glacial ou un feu ardent.

Lorsqu'on regarde la semi-elfe on a l'impression que l'on pourrait la briser comme de la glace d'une simple pichenette. Est-ce la finesse de son corps qui donne cette image ? Probablement. Quoi qu'il en soit, ce n'est nullement le cas, Arya est même plutôt robuste pour une femme. Cependant, c'est dans son agilité et sa vitesse que se trouvent les clés de la victoire.

L'on pourrait dire qu'elle a une vie faite de noir et de blanc et pour cause. Elle porte souvent un long manteau d'un noir d'encre semblable à sa longue chevelure ce qui ne fait que ressortir davantage son teint pale. Sous celui-ci, elle porte une tunique elfique renforcée par des plaques de métal. A sa taille est solidement fixé le fourreau de sa lame tandis que le carquois est maintenu dans son dos par des lanières passant entre sa poitrine tout comme la corde de son Arc.

Caractère, personnalité :

Arya est une femme calme et d'une douceur incomparable, personne ne dira le contraire. Il est rare qu'elle ait besoin de hausser le ton pour se faire entendre, mais n'hésite pas à le faire si cela devient nécessaire. Elle ne s'énerve que très rarement, faisant d'habitude preuve d'un calme olympien. Lorsqu'elle perd son sang froid, mieux vaut ne pas être dans les parages, sa voix habituellement si douce devient alors glaciale et tranchante. Elle contrôle parfaitement ses sentiments et est en mesure de prendre les bonnes décisions, ne laissant pas ses émotions dicter sa conduite, du moins en temps normal.

C'est une femme de terrain, prête à prendre les armes à n'importe quel moment mais n'en demeure pas moins une personne emplit de sagesse acquise en fil des années passées à voyager aux quatre coins du mondes. Au niveau de l'élaboration de stratégie, vous ne verrez jamais Arya. C'est là l'un de ces points faibles. Si elle devait élaborer une stratégie lors d'un conflit, jamais elle ne le ferait seule.

Elle est très proche de la nature est passe énormément de temps dans les forets, entourée des animaux avec qui elle communique facilement grâce à son pouvoir de télépathe. Méditer au milieu des arbres est également une chose qu'elle adore faire afin d'entendre les murmures des végétaux et les sifflements du vent, le clapotement de l'eau...

Histoire :

Le spectacle qui se dressait devant elle était magnifique. Les lumières de la cité brillaient de milles feux, guidant les voyageurs nocturnes sur les chemins enneigés tel un phare guidant les navires en mer. La neige fouettait son visage tourné vers le ciel alors que le froid restait sans effet sur son corps, ne parvenant pas à lui arracher le moindre frisson. Derrière les nuages se cachait l'astre de la nuit qui formait en cette nuit un magnifique croissant. Elle ne portait pas de lourds vêtements, n'en ayant pas besoin. Il y a bien longtemps déjà qu'elle ne ressentait plus le froid, pas comme un être vivant. Il y avait cette légère caresse qui l'informait de la température, mais rien de plus. Elle avait croisé bien des personnes qui l'avaient regardée étrangement, se demandant sûrement comment cette jeune femme faisait pour tenir debout si peu vêtue dans ce froid.

Son regard se posa sur la cité qui se dressait devant elle dans le noir, fière et invulnérable, telle une ombre surveillant quiconque passait trop près de ses murs. Sa démarche était féline, gracieuse, comme un animal marchant lentement vers sa proie, sauf que cette nuit le sang ne coulerait pas. La semi-elfe faisait de grandes enjambées, avalant le kilomètre qui la séparait de la cité en quelques minutes. Son regard balaya les habitations qui se dressaient de part et d'autre de la ruelle où elle se trouvait. Les volets étaient clos et seul un mince fil de lumière s'en échappait. La plupart des habitants s'étaient réfugiés à l'intérieur de leurs maisons afin de profiter de la chaleur d'un bon feu et d'un bon repas bien chaud. La créature se mit à réfléchir. Quelle pouvait être la saveur des aliments normaux ? Il y avait tellement longtemps qu'elle n'avait pas croqué dans quelque chose de consistant. Depuis une vingtaine d'années son régime était exclusivement liquide mais également chaud et ne manquait pas de goût. Encore heureux pensa-t-elle, sinon comment aurait-elle fait pour supporter de vivre dans le froid perpétuel depuis toutes ces années ?

Secouant la tête pour chasser ses idées sombres, elle parcourut les ruelles à la recherche d'un endroit bien précis. Dix minutes s'écoulèrent avant qu'elle ne tombe enfin sur l'enseigne de cette auberge, « A la Panse Repue ». Elle poussa doucement la porte d'entrée et, alors que la chaleur de l'établissement venait doucement caresser ses bras nus, un léger sourire étira ses lèvres avant qu'elle ne se souvienne de son état de Vampire et qu'elle les referme aussitôt. Elle ne pouvait prendre de risque ici. Son regard d'or liquide parcourut la salle puis se posa sur la silhouette encapuchonnée de cette personne si chère à ses yeux. Ainsi vêtue, personne n'était en mesure de savoir si c'était un homme ou une femme qui se cachait sous ce manteau à moins de venir lui parler, chose que personne n'avait fait jusque là mis à part la serveuse. Elle s'approcha lentement de la table, marchant sans faire le moindre bruit. Elle tira le plus silencieusement du monde la troisième chaise et prit place en croisant les jambes, sans poser ses mains sur la table branlante afin de ne pas la réveiller. Elle ne pouvait admirer le visage de sa soeur cadette, mais l'imaginait aisément. Alors qu'elle se perdait dans ses souvenirs, son regard rivé sur sa soeur, elle se remémora son passé ...

Fille ainée d'une mère humaine, Chani et d'un père elfe, Amorion, Arya Ombrelune avait vécue quatre ans en tant que fille unique de ce magnifique couple. Puis un jour, ses parents étaient venus la voir et lui avait demandé si elle voulait un petit frère ou une petite soeur. Souriant de toutes ses dents, la jeune Arya avait répondue tout naturellement qu'elle voulait une petite soeur avec qui elle jouerait les quatre-cent coups. Quelques mois plus tard une seconde semi-elfe avait pointée le bout de son nez en poussant un hurlement. Arya se rappelait encore s'être bouchée les oreilles jusqu'à ce que sa petite soeur est cessée de hurler puis, elle s'était approchée du lit dans lequel reposée sa mère et c'était penché sur le petit corps nu, observant celle qui s'appelait désormais Cassandre d'un regard attendrit. Alors, le plus tendrement du monde, elle avait déposé un baiser sur le front de sa cadette avant de lui souhaitait la bienvenue dans la famille.

Plus elle grandissait et plus la différence physique entre les deux soeurs était marquante, mais cela ne les empêchées pas de s'aimer énormément et de se promettre d'être toujours là pour l'une pour l'autre. Un jour, la famille Ombrelune quitta la forêt pour rejoindre la cité de Madorass où la mère exerça le métier de serveuse, tandis que le père élevait des chevaux et les élevait selon les méthodes elfiques. Alors que sa soeur cadette se trouvait auprès de son père, apprenant à parler aux animaux, Arya découvrait la ville en solitaire. Elle n'apprenait pas en compagnie de sa soeur, car elle s'était découverte très tôt un don pour comprendre les animaux et leur faire comprendre ce qu'elle attendait d'eux. Elle développa ce don jusqu'à devenir télépathe.

Puis un jour, le drame était survenu. Au fond d'elle-même, elle avait su dès le moment où c'était arrivé mais n'avait vraiment réalisée qu'au moment où Cassandre était apparue dans son champ de vision et qu'elle s'était jeté dans ses bras, la renversant presque. Ce fut d'une voix brisée que la jeune Ombrelune raconta à son ainée ce qui s'était passé et ce fut main dans la main, se soutenant l'une l'autre qu'elles allèrent trouver leur père pour lui faire part de ce tragique événement. Les larmes s'écoulaient lentement sur les joues pales de la semi-elfe qui s'était assise dans un coin, le dos contre le mur de pierre froid. Puis, aussi rapide que le vent, Cassandre c'était enfuit à toutes jambes, ne supportant plus ce spectacle beaucoup trop sanglant pour de si jeunes yeux. Arya c'était levée précipitamment et avait courue après sa soeur pour tenter de la rappeler, mais l'ainée des Ombrelune perdit l'équilibre dans sa course et sa soeur parvint à échapper à son champ de vision. Blessé dans le corps et dans l'âme, elle était retournée auprès de son père

Une semaine s'écoula sans qu'ils aient des nouvelles de Cassandre puis, le matin du septième jour, la jeune semi-elfe fit son retour dans la maison familiale. Son père la prit tendrement dans ses bras tandis que sa soeur attendait légèrement en retrait. Elle fut également très heureuse de revoir sa soeur qu'elle sera dans ses bras le plus fort possible. Le soir même, ils édifièrent un bûcher et y brûlèrent le corps de Chani. Amorion conserva de sa défunte épouse qu'une mèche de sa sombre chevelure. Les trois elfes restèrent ensemble une semaine avant que Cassandre leur fasse part de ses projets avec ce druide qu'elle avait rencontré dans la forêt. Arya était triste de voir sa soeur s'en aller si vite, mais compris son choix et l'accompagna jusqu'à la lisère de la forêt où elle demeura jusqu'à ce que la silhouette de sa soeur ait disparu sous l'ombre des arbres.

Amorion et Arya décidèrent de retourner dans la forêt. Alors que l'ainée préparée leur affaire dans un silence parfait, le père était parti voir un autre éleveur à qui il donna ses chevaux. Ce fut sans aucun regret qu'ils quittèrent cette ville qui leur avait impitoyablement arrachée Chani...

De nombreuses années s'écoulèrent. Quarante pour être exacte. Durant toutes ces années, Arya ne revit jamais sa soeur cadette. Durant toutes ses années, la semi-elfe appris à se battre afin de pouvoir un jour punir ceux qui avaient tué sa mère et tous les gens de cette espèce. Elle devint redoutable au corps à corps, magnant l'épée avec dextérité et développa une ambidextrie. Son père lui appris personnellement à devenir redoutable avec un arc, mais cette arme n'était pas sa favorite.

Ce fut à son cinquante-neuvième anniversaire que la semi-elfe fit part à son père de ses projets. Elle souhaitait voyager, découvrir le monde. Elle quitta son bien aimé père puis la forêt qui l'avait vue vieillir... trois mois après son départ, elle fit la rencontre d'un elfe qui se disait maître de la foudre. Intriguée, Arya posa ses questions.Au terme d'un presque jeu de question-réponse, la semi-elfe accepta la demande de cet haut-elfe. Elle apprendrait à se servir de la foudre avec qui elle avait, semblait-il, des affinités. Son apprentissage fut long et difficile, mais au terme de plus de vingt années d'études, Arya pouvait également affirmer qu'elle était maitresse la foudre. Elle quitta son ami après de multiples embrassade et continua son chemin là où il s'était arrêté.

Il lui fallut des mois pour traverser la Forêt des amanites puis beaucoup d'autres pour traverser las Grandes plaines de Feleth et y trouver un village où elle put se reposer dans un vrai lit avant de poursuivre sa route, sans jamais regarder en arrière.

Les plaines laissèrent leurs places aux montagnes et ses pics neigeux, ses canyons, grotte et son merveilleux Archipel des îles basses. Tous ses endroits accueillirent sa présence que peu de temps. Elle passait, telle une ombre et repartait rapidement. Elle ne s'arrêtait que lorsqu'elle y voyait l'intérêt. Puis, il y a vingt ans, la ville marchande de Venill accueillît Arya. Une nuit, alors que la lune était cachée par les nuages, un être à canines acérées fit de l'ainée des Ombrelune sa proie. Tout cela c'était passé sur les Docks, désert à cette heure de la nuit. Delindel en main, son regard balayait les environs. Puis soudain, une douleur fulgurante à la cheville. Lorsque son regard se posa sur sa jambe, une flèche la transpercé de part en part. L'instant suivant, la douleur irradiait au niveau de sa gorge. Les crocs de la créature transpercés sa chair tandis qu'elle sentait le sang quitter son corps peu à peu. Alors que le noir commençait à se faire, elle sentit le vampire lâcher prise alors qu'elle s'écroulait de tout son long sur le dos. Arya eu tout juste le temps de voir une silhouette encapuchonner s'approcher et tuer le suceur de sang avant que le noir l'emporte ...

Lorsqu'elle se réveilla, un homme se tenait à son chevet. Sa main était poséesur sa blessure et une légère aura s'en dégagée. La semi-elfe demeura immobile jusqu'à ce qu'il l'a retire et s'enfonce dans son fauteuil en soupirant, comme s'il était triste. Le silence s'installa et dura un moment avant d'être brisé par cet homme dont elle ne savait rien, mais à qui elle devait la vie. Il dut lire dans son regard sa question, car il prit la parole.

« Je t'ai sauvé la vie, mais je n'ai pus sauver ton corps. Il t'as transformé. »

Ces paroles eurent l'effet d'un coup de poignard dans le coeur, d'une douche glacée. Elle était un Vampire. Elle n'avait même pas la force de crier. L'elfe se contenta de poser son regard sur cet homme.

« Il te suivait depuis un moment et moi-même j'étais à sa poursuite. Je t'ai observé, toi qui es si proche de la nature. Tu ne seras jamais comme lui. Si tu le souhaites, je vais t'apprendre à guérir les blessures légères ainsi tu pourras te nourrir du sang des animaux puis guérir la morsure. » - il avait ri - « Un gentil Vampire... ce n'est pas donné à tout le monde d'en croiser. En fait, je m'appelle Bröm. »

En compagnie de Bröm, Arya appris les bases du pouvoir de guérison. Les débuts furent difficile car elle dut s'habituer à sa nouvelle condition, mais au fil des mois puis des années, elle parvint à utiliser ce pouvoir dès qu'elle en avait besoin, naturellement et sans vraiment y penser. Lorsqu'elle l'utilisait, tout comme son professeur, un halo bleuté entouré sa main et s'estompait peu à peu jusqu'à ce que la blessure soit totalement guérit, mais cela ne marchait qu'avec les blessures légères.

Bröm était un membre de la Rébellion. Jusqu'ici, Arya ne c'était que très peu intéressée à la politique, à cette Rébellion contre le pouvoir en place. L'homme qui gouvernait les terres était un tyran. A son tour et comme beaucoup d'autre, la semi-elfe souhaita le retour à la démocratie et à la fin de l'injustice. Ce fut ainsi qu'elle rejoignit la Rébellion aux côtésde son ami. C'est également avec lui qu'elle découvrit un talent issu de sa transformation. Tout comme celui qui l'avait mordu, elle était capable de se métamorphoser. Dans son cas, il s'agissait d'une louve aux yeux d'or. Il lui fallut presque quinze ans pour maitriser ce talent et pouvoir changer à volonté.

Puis, elle entendit parler d'une semi-elfe ayant elle aussi rejoint la rébellion et étant en mission à Madorass. L'identité de ce semi-elfe ne lui fut pas révélée, mais au plus profond d'elle-même, elle sentait qu'il s'agissait de sa soeur. Elle fit part de cela à Bröm et lui révéla à la même occasion son désir de la retrouver. Avant de partir, l'homme lui remit un Arc à flèche peu commun.

« Il appartenait au Vampire qui t'a transformé, je l'ai conservé jusqu'ici, je ne savais pas si je devais te le donner ou non. Que ces flèches qui ont fait tant de mal fassent désormais beaucoup de bien. »

Elle accepta l'arme, intriguée. Il était plutôt grand et terriblement dur mais pourtant très léger. Avec se trouvait un carquois remplit de flèche semblant être fait du même matériau.

« C'est l'Arc d'Os Ancien. Il est dit qu'il est fait avec des os de béhémoths et qu'il est indestructible. Je ne sais pas si c'est vrai, mais je veux que tu le prennes. »

« Merci. Pour tout ce que tu as fais pour moi. »

Elle le prit longuement dans ses bras puis s'en alla part bateau rejoindre une petite ville se situant non loin de la capitale du Royaume...


Le semi-elfe rouvrit ses paupières qu'elle avait inconsciemment fermées. Cassandre n'avait pas bougée depuis qu'elle était arrivée. Lentement, la vampire se pencha en avant et passa sa main droite sous le capuchon. Ses doigts longs, fins mais surtout froid caressèrent doucement la joue de sa soeur avant qu'elle fasse résonner sa douce voix dans la tête de sa cadette.

« Cassandre Ombrelune... Cela fait si longtemps que nous ne nous étions pas vue, petite soeur. »


En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Tout les jours.

Comment avez-vous découvert le forum ? Par une amie, je vous laisse deviner qui. ^^

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? J'adore cette ambiance sombre. =P



Test-RP

Spoiler:
 


* * *


Dernière édition par Arya Ombrelune le Jeu 9 Juin 2011 - 23:58, édité 8 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Arya Ombrelune   Mer 8 Juin 2011 - 22:52

Bonjour Arya^^,

Je me présente tout d'abord, je suis Meryle Nightlander administratrice forum, vampire de mon etat et chef de clan. Mais là n'est pas la question, parlons plutôt de toi.

En éspérant que tu ais bien lu le réglement bien sur, je te souhaite la bienvenue sur Les Terres de Feleth !
Je vois que ta fiche est en cours je me permet donc de t'annoncer que j'en aurais la charge jusqu'à validation..
Je suis suis tout d'abord désolée de te faire savoir qu'une membre ayant poster sa fiche avant toi porte aussi le Nom d'Ombrelune. Il te faudra donc en changer je suis vraiment désolée, à moins que cela ne sois fais exprès, au quel cas il me faudra votre conscentement écrit à toute les deux ainsi qu'une explication familiale claire, raisonnable et précise. Pour le reste je pense qu'il serait interressant de développer un peu plus le fait que tu possèdes cet arc en os. J'aimerais savoir tout de même pourquoi elle le possède et quel est t'il exactement pour elle, même si il n'y a qu'elle qui dans le présent est censé le savoir.. Pour le reste tout me semble correct pour le moment.
Ta fiche est bien prise en compte, pas d'inquiétude, je te donnerai ma réponse ainsi que ma validation au plus vite après ces quelques modifications et la finition de ta fiche si tu veux bien t'y coller ^^.

Merci de ta compréhension.

Ce sera tout pour aujourd'hui, je te laisse à la méditation et merci encore pour ton inscription. !

KAAAMBAAANWAAAA A LA REVOYANCE !!! lol

Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arya Ombrelune



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Druide
Métier : Éclaireur
Croyances : Déesse Equinox
Groupe : Rebelle

Âge : 157 ans

Messages : 26


MessageSujet: Re: Arya Ombrelune   Jeu 9 Juin 2011 - 23:55

Je te remercie pour cet accueil Meryle. Je signale que ma fiche est enfin terminée, à vous de juger. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Arya Ombrelune   Ven 10 Juin 2011 - 1:00

Et bien, très belle fiche à la vérité, bravo. Une histoire bien menée, bien expliquée et complète (ce qui est bien rare souvent). Malgrès quelques petites fautes d'écriture, je ne vois plus rien à y redire et je te valide donc chère Arya Ombrelune.





Soit dit en passant, je serais aussi ravie qu'un jour ou l'autre nous puissions Rp ensemble si tu es d'accord bien entendu, puisque tu parle de "gentil" vampire et de rébellions je pense qu'il y aurait de quoi faire un Rp interressant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Arya Ombrelune



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Druide
Métier : Éclaireur
Croyances : Déesse Equinox
Groupe : Rebelle

Âge : 157 ans

Messages : 26


MessageSujet: Re: Arya Ombrelune   Ven 10 Juin 2011 - 1:02

Je te remercie pour cette validation très rapide. Pour le rp, je dis pourquoi pas, c'est vrais que ça pourrait être intéressant. :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Arya Ombrelune   

Revenir en haut Aller en bas
 

Arya Ombrelune

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-