''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Ranald, L'Illusioniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Alexandre Ranald



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Illusionniste
Messages : 3

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Ranald, L'Illusioniste   Lun 13 Juin 2011 - 23:08

* * *

Personnage


Nom : Ranald

Prénom: Alexandre
Rang : L'Illusionniste

Âge : Environs trois siècles

Sexe : Masculin

Race : Démon commun

Classe : Illusionniste

L'illusionniste est un manipulateur. Sa magie, issue d'une envie primaire de changement, altère la réalité tant dans la manière dont on la perçoit que dans la manière dont elle est faite. Face à ce genre de personnage il faut se méfier de tout ce qui nous apparait et nous semble réel. Bien souvent on se méprend à tuer une vile créature tandis qu'un innocent vient de passer de vie à trépas. Les être qui parviennent à exceller dans cette branche arrivent à faire croire au plus profond de l'âme de la victime que ce qu'elle voit est vrai même si un chien vert se mettait à marcher au plafond et que les oiseaux nagent dans la terre.

Métier : Baigne dans plusieurs affaires criminelles: proxénétisme, jeux et escroqueries. Mais son principal devoir est d'honorer son contrat et ce pour toujours.

Croyances : Ranald est à l'origine de l'essor du culte du Dieu de la pluie en tant que dieu des rêves. En effet du temps où son art se perfectionnait encore il s'essaya sur plusieurs humains, créatures aux pouvoirs magiques relativement limités. De ces hallucinations étranges et envoutantes les hommes en firent tout un plat. Certains devinrent fous, d'autres canalisèrent leurs perceptions faussées dans une philosophie abstraite. De fil en aiguille ils allaient se construire un monde autour d'un rien et attribueraient de multiples facettes à son visage.

Groupe : Clans

Lorsque le monde du crime crut nécessaire de faire appel à un sorcier pour instaurer une charte de règles, le dit sorcier dans sa perfide pensée jugeât bon de seller un gardien à l'accord. Un entité qui ,n'ayant pas de contraintes physiques, pourrait à son aise punir les dignitaires de peu de foi. Ce fut donc dans un rituel impie que les principaux concernés rédigèrent le contrat. Et par un sacrifice humain Ranald , jeune démon naissant, y fut lié en lui incubant un mission éternelle: passer sous silence ceux qui violerais l'accord.

Heureusement pour le monde du crime une clause du contrat démoniaque vient au fil des années à restreindre le groupe de concernés aux divers ponte du crime et non à tous les bandits, filous et coquins qui arpentent cette voie.

À ce jour la le pacte se résume à une charte occulte qui lie les grands et petits dignitaires du crime, tout en ignorant sa véritable étendue et les dangers encourus. Pour la classe lambda et les voleurs non-directement concerné elle s'assimile à une pseudo-liste de règles que tout bandit se devrait de respecter appelée Code des Voleurs.

Équipement : Enveloppé dans une veste blanche, Ranald masque son visage que l'on aperçoit tantôt humain tantôt squelettique. Armé d'une lame exotique des contrées désertes, il la laisse le plus souvent reposer dans un étui de cuir simple, gravé de symboles aussi ésotériques que changeants. Il porte une ceinture à laquelle sont arrimées plusieurs sacoches aux contenus divers. Il possède une paire de gang en cuir ainsi que des bottes usé par les voyages.

Talents de combat :

Ne nécessitant pas de combattre directement son ennemie le démon c'est néanmoins perfectionné dans la parade et le désarmement pour démunir son adversaire si celui-ci parvenait à le toucher.

Talents de magie :

Polie et affiné par tant de décennies de pratique l'Illusionniste est passé maitre dans l'art du faux-semblant. Lors d'un combat ou par votre innocente présence la réalité vas se déformer afin de céder aux caprices du démon. Cette nouvelle perception qui entoure ces adversaires peut venir de deux sources différentes. La première, plus simple et plus puissante ne s'applique qu'à un être. En effet Ranald s'émince dans son esprit et de l'intérieur il dérègle les sens de telle façon que la victime croit voir, entendre, sentir ou gouter des choses qu'y ne sont que le fruit de son imagination manipulée par d'habiles mains.

Par expérience et habitude il est important de noter que plus une créature intelligente est en connaissance de la magie plus sa faculté de déceler une illusion sera grande. Elle ne sera pas exempté de cette illusion cependant, et à l'inverse des gens communs, son esprit pourras comprendre en se concentrant que ce qui l'entoure n'est pas réel. Étrangement pour un être doué d'une imagination très importante tel un enfant ou un artiste, Ranald ne feras que donner corps à ses idées sans pouvoir en modeler la forme ce qui bien entendu rend l'expérience fort intéressante.

La deuxième source et méthode porte sur un nombre bien plus accru de gens au détriment d'une influence directe sur le corps. De cette façon on peut tant dans la théorie que dans la pratique provoquer des hystéries collectives. Toutefois selon un souci d'énergie il est plus simple de déformer un objet ou être déjà présent plutôt que de créer une illusion du rien. Comme annotation importante on décèlera une incapacité à résonner des gens qui pris d'une hallucination croiront voir une chose. Il se peut même que dans le collectif commun une nouvelle scène se crée sans que l'illusionniste y est recours, c'est d'un point de vue extérieur une expérience très comique.

Talents divers : Même si la frontière est mince entre un talent et une autre illusion Ranald parviens à pratiquer des tours d'adresse avec cartes, dés, pièces entre autre choses. Il est également expert dans l'escamotage de quelque manière qu'il soit.

Pouvoirs particuliers : Le fait d'être constamment en prise avec la magie à fait que les illusions dont Ranald use se mélangent instinctivement avec son apparence générale. De là vient la surprise de voir de légères différences en fonction du moment où on le regarde, une couleur qui change, une cicatrice qui se déplace, un pendentif qui n'y étais pas.

Apparence physique : Il est d'avis commun que Ranald n'as à priori pas de réel apparence physique. Les divers être vivants qui ont pus le voir s'accordent à dire qu'en général c'est un homme de stature moyenne, au visage tapis d'ombre pourvus de deux iris ambrés, au corps masqué par un armure de cuir et une veste blanche qui se présente à eux. De cette base commune découle un nombre affligeant de variantes. Armé, non armé; pieds nues ou bottes; pendentifs ou mitaines; tatouages ou runes.


Caractère, personnalité : Il est difficile de cerner la psychologie d'un être qui résonne selon un schéma différent provenant d'un monde différent; bien plus décalé et illogique que Feleth. C'est pour cela que je prend la parole afin de clairement expliquer mon point de vue. Je n'ai pas franchement envie qu'un humain défoule sa créativité frustré en badigeonnant une description qui lui serait utile. Il y en a déjà qui on prit mes tentatives pour de supposés messages divins et on vues dans des nuages en forme de chèvre le signe que le sang de ces animaux serait profitables à leur récolte.

Je trouva toutefois tout cela fort amusant et je ne dissimule pas mon amour pour l'humour sous quelque manière qu'il soit. Chez les humains certains dirait que je suis cynique, quel jolie mot aux sonorités bien marqués. J'accorde en effet un très faible intérêt au grand problèmes de ce monde.

Comprenez moi, je suis condamné à rester dans ce plan fade qu'es le Gris. C'est d'ailleurs mon incapacité à supporter la monotonie, le quotidien ainsi que tout ce qui se répète qui me pousse à voyager, allant de port en campagne; de bordel en église; de palais en grotte.

De ces myriades de rencontres et de visites il ne m'es pas resté grand chose si ce n'est une vague insouciance et une vision très particulière du monde. Particulière car elle ne classe personne mais définit chaque action selon une pulsion et une raison très logique qui amène à sa réalisation. En somme pour mon esprit tout as une raison: caché, impie, secrète ou logique cela dépend mais une raison tout de même.

Néanmoins il me plait à écouter l'avis des autres ne serait-ce que pour pointer l'absurde de leur raisonnement. Je ne suis pas pour autant froid vis à vis des gens, il m'arrive de les aider de part et d'autre, de rire et d'être... comment définit-on cette action abstraite que les plumés aiment tant... gentil. Bien évidement tout à un prix et celui qui me doit un service à intérêt à me le rendre, sinon je décline officiellement toute responsabilité et implication quand à l'état futur de la personne concerné.

Comble de l'ironie on me somma de faire respecter les règles d'un parchemin obsolète alors que dans ma profonde nature, une règle ne là que pour être violé. Les respecter c'est comme s'emmurer à un niveau métaphorique et psychologique.

Histoire : De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe pourrait tinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire me faire porter le titre de héros, je vais préférer l'écriture de ma propre histoire. Option qui entre vous et moi ne seras peut être pas la plus stoïque des versions, mais qui puis-je? Si on ne refait pas un monde on as bien le droit de pointer les bêtises qui le peuple.

Voici donc comment j'ai supposément commencé. De la magie probablement, un flux inconstant de magie noire qui peu à peu se cristallise. C'est semblable à la création d'une de ces roses des sables. Du rien apparait un impression d'Être, d'Exister et lentement cette idée attise la magie qui s'agglutine pour lui donner forme. Par la ensuite, on se met a gagner en puissance et en importance. En quelques temps un nouveau démon se présente et il commence à explorer le monde.

Ce monde c'était le Vein, l'endroit Noir où je suis apparut, et qui est à juste titre un lieu troublant et étrange. Point de vue d'un habitant d'un autre monde bien évidement. Pour moi, jeune démon en mal de matière, c'était une mine d'expériences enrichissantes. Là-bas la vérité n'existe pas, tout change, tout le temps. La cohérence ce retrouve dans l'illogique, et c'est seulement en côtoyant les Felethiens que j'ai compris ce que voulait dire logique.

Venons en donc aux faits, car du Vein je ne garde que quelques décennies dans mon souvenir. Ce fut un humain, rendu fou par son voyage dans le Noir, me lia physiquement et mentalement au Gris, m'extirpent de mon monde. Je ne sais pas exactement comment il s'y ait pris, ni où vas le sang du sacrifice, n'ayant personnellement jamais reçu de commission.

Le passage en soit est quelque chose de fort intéressant, je m'aventurait à l'époque dans le couloir de l'avilissement quand une porte de chêne apparue dans le coin de mon regard. Bien que je sois accoutumé aux excentricités du Vein, j'admets que cette porte avait quelque chose de nouveau. C'était un sentiments de banalité assez déconcertant en réalité.

Peu importe; ma curiosité l'emporta sur... sur rien à vraie dire. Mais imperturbable je tournai la poignée en forme de camélia. À l'intérieur de la pièce, si je puis dire, il y avait une réunion de divers êtres humanoïdes chantant une litanie grotesque. Amusé et intrigué, j'enjambai le seuil pour m'apercevoir que je ne fessai pas plus d'effet qu'un courant d'air.

Personne ne me prêtait attention, et je circulais librement parmi tout ces bipèdes disposés en cercle. En leur centre un homme aux allures sombres tranchait la gorge d'un innocent. À cette instant précis, tandis qu'il incantait un occulte sort, mon destin fut scellé. Un parchemin, posé dans ses mains , me drainé sans que je puisse résister. Et fatalement je finis par le toucher, ce qui m'aveugla un temps puis me fit voir la grotte d'un autre point de vue. Je n'était plus un courant d'air, mes pieds touchait le sol; je n'était plus invisible, l'audience me fixait; je n'était plus dans le Noir, les choses était inertes.

Démon, tu es maintenant ici pour accomplir ce pourquoi on t'as invoqué! Remplit à jamais ton accords!

Je plissa les yeux et m'approchât du sorcier pour lui arracher son manuscrit.

File moi ce torchon papy que je vois pourquoi vous vous êtes mis un ennemi de plus sur le dos. - parcourant le parchemin je fini par me tourner vers mes nouveaux associés en riant aux éclats - C'était vraiment un mauvaise idée de me demander Ça.

Maintenant que je m'en souviens, à vue de leurs mines ahuries et apeurés, je ne crois pas que le sorcier leur est fait part de tout les termes du contrat...



En ce qui vous concerne



A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Je dirais au moins une fois par semaine

Comment avez-vous découvert le forum ? Par un top-site il y a un an, il m'a marqué et je m'en suis souvenue y a quelques temps.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Très beau design, sombre et agréable à la fois. Un histoire et un contexte vraiment très originaux et inspirateurs. Chapeau bas à toute l'équipe.



Test-RP

Les couloirs sont silencieux. On entend au loin le clappement d'un chien à l'agonie. Puis a nouveau le silence. Dans ce manoir, qu'une épaisse foret isole de la proche cité, une petite armée de serviteurs satisfait les caprices de leurs hôtes. Vingt et sept exactement, banquiers, musiciens, marchands, ceux ci ne sont en réalité que des amuses bouches convié pour partager dans la soiré l'immortalité du vraie maitre des lieux.


Cette être, descendant de la lâcheté, dirige l'un des plus vaste et tentaculaire trafiques d'art et d'objets précieux de cette partie du Royaume. Enfin c'est une conclusion tirée de la splendide collections d'œuvre qui orne ces fameux couloirs.

Traversant les lieux, une silhouette aux intentions peu louables semble perdu. Ses doigts gantés frôlent le tissu adjoint aux murs dans la veine expérience que ceux-ci commence à lui parler.


Quelle idée de faire une imitation baroque d'un labyrinthe dans un mansion pareil.

En effet, la mansion semble bien deserte et dédaléen, en oubliant le mince bourdonnement des festivités nocturnes qui s'infiltre par le plancher. Or il apprecie ce calme, let plus particulièrement la quiétude d'avant la tempête: ça as souvent un impact plus significatif sur les victimes.

Enfin, je trouve cette fichu porte.

Et par ces mots il entra, en frappant cinq fois comme à l'accoutumé; c'était l'entête qui annonçait le contenue de la lettre. Puis il ouvrit la porte, sereinement dans un geste naturel.

Monseigneur Delacroix, c'était ingénieux de vôtre part d'intimider votre concourant en écartelant sa tendre épouse et ses chères enfants. Vraiment; un message clair et précis.

Le vampire fit tomber une de ces concubines en se relevant, foudroyé par une tel surprise. La salle tapissé de peau d'animaux et baignant dans un nuage d'encens se présente comme un somptueux lupanar. Au plafond pend un lustre qui étrangement support également la lingerie fine de ses demoiselles. Fantaisiste, pensa le démon puis il commença a fouiller dans la pièce, prenant une tasse par là, observant un tableau par ci.

Qui est tu mécréant? Lise apporte moi mon arme que je tranche la gorge à ce misérable.

Aussitôt dit, aussitôt fait, la créature des nuits charge avec la rage d'un barbare. D'un coup fort bien placé il transperce l'inconnue de par en par logeant son épée dans le mobilier.

Hum, très jolie. Manque de finesse mais la vigueur y est c'est déjà ça.

Incrédule le vampire se retournât tout comme ses prétendantes, à l'opposé du supposé cadavre se trouvais le démon un verre à la main dégustant une liqueur ambré.

Fameux se nectar, c'est vous qui l'avez choisi?

Le vampire haussa un sourcil: comment n'était-il pas mort et d'où venait cette bouteille qu'il n'avait jamais acheté. Et puis pourquoi diable la peau d'ours se trémoussait sous ses pieds. Malheureusement il n'aura jamais la réponse par contre les deux beautés qui l'accompagne se demande pourquoi il se débat contre un tapis en laine.

Joyeux, je finis par m'approcher de ma proie et lui susurrer à l'oreille avant de laisser que son esprit l'achève:


Réglé numéro quatorze du manuscrit: Ne jamais s'attaquer à la famille d'un autre.

* * *


Dernière édition par Alexandre Ranald le Sam 18 Juin 2011 - 22:56, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   Mar 14 Juin 2011 - 2:12

Bonsoir Ranald,

Je me présente tout d'abord, je suis Meryle Nightlander administratrice forum, vampire de mon etat et chef de clan. Mais là n'est pas la question, parlons plutôt de toi.

En éspérant que tu ais bien lu le réglement bien sur, je te souhaite la bienvenue sur Les Terres de Feleth !
Je vois que ta fiche est en cours, je me permet donc de te dire que j'en aurait la charge jusqu'à validation.
Pour le reste, je tiens déja à remarquer trois petites choses : Tout d'abord il est obligatoire de posséder un nom ET un prénom sur le forum. Ensuite, je suis désolée mais le règlement et le contexte nous impose de ne pas accepter de personnage ayant plus de 300 ans. Seul Les personnages de la légende dans le scénario peuvent avoir vie éternelle ou quasi éternelle. Enfin je vois que tu veux proposer une guilde. Le problème est que j'ai du mal premièrement à cerner réellement la relation avec le contexte et l'histoire des terres de Feleth ou même du Vein... Et bien entendus créer une guilde pour un seul membre n'est pas possible. Du moins pour le moment : Je te conseil de garder l'histoire de cette guilde mais de remplacer celle ci par un clan. Je te placerais donc dans ce groupe. J'en parlerais par la suite à mes collègues et si tu arrive à réunir des membres dans ta proposition je ferais passer ce clan en Guilde, si tenté que le reste du staff donne aussi sa permission et son feu vert.

Pour la suite je pense que pour le moment tout est correcte. Une fiche des plus interessantes pour l'instant.

Ta fiche est bien prise en compte, pas d'inquiétude, je te donnerai ma réponse ainsi que ma validation au plus vite après ces quelques modifications si tu veux bien t'y coller et la finition de celle ci.

Merci de ta compréhension.

Ce sera tout pour aujourd'hui, je te laisse à la méditation et merci encore pour ton inscription. !


Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alexandre Ranald



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Illusionniste
Messages : 3

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   Sam 18 Juin 2011 - 0:19

Merci pour l'accueil.

J'ai donc tout revu et corrigé, il me manque juste le test Rp que je compte faire dans les plus brefs délai Wink

Cordialement Ranald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   Sam 18 Juin 2011 - 15:41

D'accord très bien. Bon courage !

Meryle
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alexandre Ranald



________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Illusionniste
Messages : 3

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   Sam 18 Juin 2011 - 22:59

Voili, voilà, c'est terminé!

Tout y est et si il manque quelque chose.... bah vaudras bien que je le mette Very Happy alors dites le moi.

Amicalement Ranald
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   Sam 18 Juin 2011 - 23:24

Je te valide ! Bon jeu à présent.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Ranald, L'Illusioniste   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ranald, L'Illusioniste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-