''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyVen 9 Juil 2010 - 10:49

*...- T'es sérieux ?
- Mais ouais je te jure ! Cet archet il est trop fort ! Il fait de toi un virtuose en quelques jours !
- Et comment on le reconnaitra ?
- Il a un ruban bleu ciel attaché au bout.
- Tu sais où il est ?
- D'après mes derniers renseignements il serait a Beolan, dans les mains d'un marchand qui aurait perdu la boule, et qui sait même pas la valeur de ses objets.
Le Violoniste, à la table de derrière, se retourna et s'accouda à la chaise avant de s'adresser aux deux jeunes hommes :
- Il n'est pas à Beolan, je suis un habitué de Madorass, et croyez moi, je me souviens avoir vu un archet avec un ruban bleu au marché de Madorass il y a quelques jours.
- Oah Merci...*


Le démon sortit de ses souvenirs quand il posa le pied dans Beolan. C'était peut-être naïf de croire en des rumeurs dites dans une taverne, mais cette fois, rien ne pouvait l'arrêter. On pouvait voir une lueur de folie dans son regard. Il ferait tout pour avoir cet archet, peu importe le prix. Si ça se trouve, il n'existait même pas, mais le Violoniste ne se donnait même pas la peine de chercher dans sa mémoire. Il a beau tout savoir, il n'a pas que ça à faire de penser, il devait se presser, se grouiller de mettre la main sur cet archet, pour enfin devenir un virtuose et pouvoir narguer son frère.
Les bras croisés, il se trouvait fièrement au milieu de la foire de Beolan, regardant droit devant lui. Le soleil était haut dans le ciel bleu et des nua... Mais il s'en fichait du temps qu'il faisait ! Il se dirigea rapidement vers le premier marchand qu'il vit et, tapant du poing sur l'étalage, il demanda :

- Eh ! Vous ! Vous connaitriez pas quelqu'un qui vend des archets ?

- Qui vends des archers ? Comment ça ?

- Mais non ! Pas des archers ! Imbécile ! Des archets de violon des machins pour jouer du violon quoi !

- Des cordes ?


- Oh non, mais la ferme.

Fit le Violoniste, dans un geste de la main l'invitant à partir. Puis, il se retourna, choppa par l'épaule un passant juste derrière lui, c'était une vieille femme marchant avec sa cane. Il s'adressa à elle en ces termes :

- Vous ! La vieille ! Vous avez pas vu un mec qui vendait des archets ?

- Pardon ?

Fit la dame, en faisant mine de tendre l'oreille, elle était sans doute à moitié sourde, le démon se mit à lui hurler dans les tympans :

- UN MEC QUI VEND DES ARCHEEEETS ?!

- Des archers ?

Déjà exténué, le Violoniste la lâcha d'un air blasé, les pupilles perdues dans le vide, la journée allait être longue. C'est à ce moment là qu'une jeune femme à l'air un peu plus instruite et sociable lui répondit :

- Moi si ça vous intéresse, j'ai vu quelqu'un en vendre, un peu plus haut dans la rue.


Sans prendre la peine de souffler un remerciement, le Violoniste écarquilla les yeux et se mit subitement à courir, du plus vite qu'il le pouvait, à travers la foule, percutant plusieurs personnes, espérant à tout prix tomber directement sur l'archet muni du ruban bleu ciel. Mais hélas, il ne savait pas a quel point cela serait difficile.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alban Chaos



________________

Alban Chaos
________________


Race : Orc-Elfe
Classe : Lame noire
Métier : Chasseur de primes
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 28 ans

Messages : 103


Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyVen 9 Juil 2010 - 11:40

J'aime les foires! On y trouve tout ce qu'on veut et surtout ce qu'on veut pas. En plus on trouve toutes sortes de babioles et d'objets insolites qui t'amène à faire des trucks pas propre ou complètement idiot. Je sais que vous croyez que j'exagère, mais je sais de quoi je parle... Bref! Je regarde les étales une par une sans toute fois avoir la moindre intention d'acheter la moindre chose. Pourtant, un objet d'une beauté subliminale attire mon regard: une épée de belle manufacture qui est mis au enchère.

Après un combat acharné contre les clients hargneux, je réussis finalement à m'approprier l'objet de mes désires! Mais à quelle prix! Je n'ai plus rien dans ma bourse et c'était mes seules économies. Je suis vraiment mal là! Je marche avec l'épée à la main à la caresser avec affection. Puis je m'assoie par terre et me prends la tête dans les mains. Que vais- je faire? Je ne sais pas comment je vais m'en sortir. C'est alors qu'une jeune femme s'approche de moi et dit:

"Vous allez bien monsieur? Vous n'avez pas l'air bien.

- Non ça va pas du tout! Je n'ai plus rien en poche! Ni nulle part d'ailleurs!

- Moi j'ai une solution à votre problème"

Je lève alors la tête intéressé. Je ne me demande pas une seconde qui est cette jeune femme et pourquoi elle se propose de m'aider. Je n'ai que des étoiles dans les yeux et très envie de croire en elle.

"Je connais un marchand qui possède un archet dont il ne connais pas la valeur. Il le vend à prix médiocre. Mais moi je sais qu'il vaut largement plus! Il pourrait vous mettre à l'abri du besoin pendant un bon moment. Il est plus bas dans la rue."

Je me lève alors sans perdre un instant et me dirige dans la direction indiqué. Sauf que...

"Comment le reconnaîtrai- je?

- il a un ruban bleu attaché."

Je repars aussi tôt et me prends un homme assez sombre et lugubre en pleine face! Nous tombons par terre. Mais je n'ai pas de temps à perdre, je me relève et marche sans un regard en arrière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyVen 9 Juil 2010 - 17:10

Alors qu'il courrait à une vitesse folle, le Violoniste ne faisait pas attention à ce qu'il y avait devant lui. Il fonçait, tête baissée en avant. Pas très étonnant alors qu'il se prenne un individu de plein fouet et qu'il fasse un vol plané assez spectaculaire. Il finit sur les fesses, sans vraiment avoir comprit. Tout ce qu'il savait, c'est que son postérieur était salement amoché. Le démon se releva en titubant et reprit sa course, malgré ça. La chose ne l'avait pas perturbé le moins du monde, son but accaparait toutes ses pensées.

*Merde.*

Oui, la raison de ce juron était une soudaine lucidité apparue dans l'esprit du Violoniste. "Un peu plus haut dans la rue" ne signifiait pas forcément à des dizaines de lieues vers le nord, et si il courrait sans rien regarder il était probable qu'il passe à côté du marchand sans le voir. Sans être pessimiste il y avait une petite probabilité pour qu'il ait dépassé le vendeur d'archet depuis un long moment. Un très long moment. Ainsi, il s'arrêta à nouveau, les bras croisés, au milieu de la foire. Il regarda à droite, un vieillard vendait de tout et de rien, il avait l'air un peu sénile. Le démon s'approcha de lui et lui demanda :

- Eh ! Vous connaitriez pas quelqu'un qui vend un archet ?

- Un archet ? Oh ! Moi-même j'en ai un en stock il me semble...


Le Violoniste haussa les sourcils et vit le vieil homme se retourner et fouiller dans un tas d'objet absolument hallucinant, lançant derrière lui les choses qui ne l'intéressait pas, en disant "Pas ça". Le démon ne voulait pas le déranger, mais finit tout de même par faire sa remarque en levant le doigt :

- Non... Mais je ne cherche pas n'importe quel archet... Il...


- Bon sang ! Où je l'ai mis ? Je me souviens qu'il y avait un ruban bleu attaché dessus.

Le coupa le vieux, sans écouter ce qu'il disait. Entendant cette phrase, le Violoniste stoppa net, et resta comme ça, le doigt en l'air et les yeux grands ouverts. Il se rua alors soudainement sur l'étalage du petit vieillard, faisant tomber plusieurs objets.

- VOUS L'AVEZ ?!

Le questionna le musicien, même si c'était plutôt un étonnement qu'une réelle question. Mais le vieil homme, lui, prit ça pour un questionnement sincère, et se mit à se gratter le menton, comme si il réfléchissait, son regard traduisant d'une concentration intense. Il émit plusieurs sons incompréhensibles avant de répondre :

- Oui... Il me semble que oui. Oh ?

Une giclée de souvenirs semblait venir de lui apparaitre dans un flash violent, cela fit pétiller ses iris.

- Oh ! Non ! Je l'ai vendu à une petite jeune dame blonde il y a quelques heures. Elle voulait faire un cadeau à son mari.


Le Violoniste plissa les yeux et haussa les sourcils, il aurait pu s'énerver gravement contre le vieux mais il n'avait pas que ça à faire, il recommença à courir pour retrouver la blonde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alban Chaos



________________

Alban Chaos
________________


Race : Orc-Elfe
Classe : Lame noire
Métier : Chasseur de primes
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 28 ans

Messages : 103


Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptySam 10 Juil 2010 - 9:41

Je marche de plus en plus vite et je m'excite à la même vitesse. A chaque pas que je fait, c'est un bond énorme que fait mon cœur. Je vais bientôt avoir mon archet *les yeux qui brillent*. C'est dans ces moments là que mon côté orque refait surface. Je suis dans une folie totale où la raison et la réflexion n'ont plus place. J'arrive enfin au sud. En fait, je suis en bas quoi! Mais comment on peut trouver un objet aussi petit dans une direction si grande?! En gros, cette bonne femme n m'a servi à rien. Mon excitation retombe brutalement. J'ai vraiment le cœur gros! C'est alors que le miracle se passe: un archet avec un ruban bleu apparaît devant moi et passe au ralentis. En plus entre les mains d'un enfant! Je cours alors derrière lui pour le lui prendre. Il faut dire que dans ma tête, il se déplaçait au ralentis, mais en vrai il est déjà à plus de deux cent mètres. Je l'attrape alors par le col et le colle face contre le mur.

"passe cet objet gamin et il n'y aura pas de bobo!"

Mon air menaçant va faire son effet et il va me passer sa propriété sans résistance. C'est alors qu'il s'est mis à pleurer. Enfin crier serait plus approprié. Non mieux, hurler. Mais faîtes le taire!

"Attends! Je plaisantais! HAHA... HAHAHAHA... HA...TA GUEULE!!!"

Mais il ne voulait pas se fermer son énorme bouche! Il continue de hurler comme une mauviette en faisant quelques nuances dans les gammes. Quelques fois on sent qu'il est un peu fatigué, puis il reprend en invoquant un peu plus la sonorité grave de sa gorge. On a même l'impression qu'il utilise plus les notes graves quand une femme passe à côté de nous pour l'apitoyer mais passe dans les aigus quand ce sont les adolescents ou les enfants pour donner l'impression de se faire agresser ainsi leur donner l'impression qu'il y a quelque chose d'intéressant à voir... Cet enfant est diabolique! J'ai vraiment envie de l'étrangler mais il a un cou plutôt petit. En plus ça marche! A chaque fois qu'il y a des passant, ils me regardent d'un œil mauvais. C'est alors qu'un garde arrive accompagné d'un civil. Ce civil me montre du doigt puis dit quelque chose au guerrier. Ce n'est pas que j'ai spécialement peur de lui, mais je n'ai pas envie de me battre avec toute une armée. Alors je prends mon jambe à mon cou. Mais je reviendrais! JE REVIENDRAIS! Et cet enfant ne me résistera plus!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyDim 11 Juil 2010 - 10:22

Ainsi donc, il fallait partir à la recherche d'une jeune blonde, ça limitait un peu les possibilités. Malgré tout, le nombre de jeunes blondes était assez conséquent. Mais il fallait toutes les questionner. Aussi, c'est ce qu'il fit...

- VOUS !!!


Hurla-t-il en se ruant vers une jeune femme en train d'embrasser un homme, il les sépara violemment, faisant valser l'homme malgré sa carrure assez impressionnante : le Violoniste était tellement prit par les évènements que rien ne pouvait l'arrêter. Il prit la blonde par les épaules et se remit à crier, bien que ça soit inutile vu qu'elle se trouvait à cinquante centimètres :

- VOUS N'AURIEZ PAS ACHETÉ UN ARCHET CE MATIN ?!


- Euh... Non.

Le démon haussa les sourcils et la regarda d'un air blasé, lorsque soudain, il sentit dans son dos la présence du petit ami de la femme. Il tourna lentement sa tête vers lui, oui, il était vraiment grand, très grand, au moins deux mètres, que des muscles. Il déglutit, et, ne tentant même pas une explication, il s'enfuit du plus vite qu'il put. Au même moment, quelqu'un arriva en courant par une autre ruelle, le Violoniste eut du mal mais il cru reconnaitre celui qui l'avait percuté quelques instants plus tôt, et, étrangement, en voyant leur direction, il semblerait qu'ils allaient encore se fracasser l'un contre l'autre. Dans une sorte de "NOOON" désespéré, le démon lui demanda de se pousser sans essayer lui même de dévier de sa trajectoire. Hélas, il se rentrèrent à nouveaux dedans. Si ça se trouve, c'était le métier de cet homme de tout faire pour arrêter les gens qui courraient dans la ville en leur fonçant directement dessus. Mais le Violoniste n'eut, pas plus que ça, l'occasion de se poser ces questions existentielles, son vol plané fut encore beaucoup plus spectaculaire que la fois précédente. Il atterri à plat ventre sur une sorte de bar improvisé et continua de glisser le long de celui-ci, faisant tomber toutes les bouteilles et les verres qu'il s'y trouvait. Sa course se termina au bout de ce comptoir, toujours allongé à plat ventre il tourna rapidement la tête à gauche, une jeune blonde était assise juste en face de lui, un verre en main.

- Vous n'auriez pas acheté un archet ce matin ?

- Vous êtes encore en vie ?

- Non ?

- Quoi ?

- Un archet ! Un archet avec un ruban bleu ? Vous en avez acheté un ou pas ?

Le démon commençait à s'énerver, hélas, tant qu'il resterait à l'horizontale, la joue collée au bar et les bras le long du corps, cela perdrait de toute sa crédibilité.

- Et bien... Si... Mais comment vous savez ça ?

- Sérieux ?

Pendant ce temps, quelqu'un, de l'autre côté, lui tapa sur l'épaule et lui dit :

- Excusez-moi... Monsieur ? Si vous allez bien, vous voulez bien vous retirer de mon comptoir s'il vous plait ?

Ne bougeant que la tête, restant donc dans sa position ridicule, le Violoniste fit au barman :

- Attends ! Je parle avec quelqu'un là !

Puis il tourna à nouveau son visage à gauche :

- Vous avez vraiment acheté un archet avec un ruban bleu ? Il est où maintenant ?


- Ça n'a pas plut à mon mari, il a dit que ça ne lui servirait à rien pour jouer du trombone.


Fit-elle en fondant en sanglot. Le Violoniste la fixa d'un air désabusé. Cette fois on avait touché le fond. Restant toujours, on ne sait pourquoi, dans la même position, sans doute parce qu'il n'avait pas de temps a perdre, il demanda :

- Et il en a fait quoi ?

- Il l'a donné à un gamin.


Le démon se projeta alors du comptoir et se remit à courir, il devait trouver ce gamin, à tout prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alban Chaos



________________

Alban Chaos
________________


Race : Orc-Elfe
Classe : Lame noire
Métier : Chasseur de primes
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 28 ans

Messages : 103


Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyLun 12 Juil 2010 - 21:49

Je dois fuir le plus loin que possible, pour mieux revenir! Vite! Je cours le plus vite que possible quand je revis une situation que j'ai dû rêver: un homme assez étrange avance à vitesse rapide vers moi, mais je ne peux l'éviter et lui-même continue tout droit.
Alors ce qui doit se passer se passe: Il y a collision et dommages collatéraux. Je me cogne sur lui, il se cogne sur moi et une sorte de connexion se crée. En fait, c'est comme si nous étions liés par quelque chose. Une chose unique.
Mais le réveille est brutale! Je suis par terre, complètement déboussolé et bien courbaturé. Je crois que je vais mourir sur place. Je n'ai plus la force de lutter. Cette vie est trop merdique pour qu'on se batte pour elle. Et c'est là que je vois les gardes qui se dirigent vers moi. Je me lève et part très loin me cacher.

Je suis enfin en sécurité et j'ai réussi à les semer. Il ne me reste plus qu'à reprendre ma quête. Je sais que je devrais laisser tomber et m'en aller, mais le prix est trop grand. J'ai besoin de ce foutu archet pour pouvoir me sortir de la panade.
J'utilise tous mes sens et surtout, j'active mon mode chasseur mais avec un truck en plus que je n'ai jamais eu avant: la folie. Pour résumer, un chasseur fou poursuis une proie enfantine et d'une intelligence rare.
Je marche lentement avec une prudence mesuré mais avec l'empressement d'un taré. Je n'ai pas le temps de passer toute la journée à traquer un enfant, même s'il est fort. Je vais donc bafoué mes règles de chasse cette fois- ci.

Je l'aperçoit enfin entouré de toute sorte de gens complètement fasciné. Ils le regardent avec admiration et lui lancent des "bravos". J'ai comme l'impression que cet enfant va être dur à approcher.
Je m'approche d'un spectateur ou plutôt d'un admirateur de cet enfant et lui dit sur le ton de la conversation et avec un certain détachement:

"Que ce passe -t- il?

- Hein? me répondit- elle. Car en effet c'est une fille. Ou plutôt une vielle mamie.
- Que se passe t- il? dis- je plus fort
- Il s'appelle Billy
- J'AI PAS DIT COMMENT S'APPELLE -T- IL MAIS QUE SE PASSE -T- IL? Criai- je avec force "

Un silence pesant s'installe. Tout le monde nous regarde bizarrement. En fait, ils me fixent sans ciller comme si j'avais dit une grosse connerie. Alors que je ne fais que poser une question anodine et sans importance.

"Il y a un enfant qui joue au violon comme un ange. Il a un joli archet noué d'un ruban bleu"

C'est alors qu'un groupe de passant me montre du doigt et se dirige vers moi. Je crois qu'ils m'ont reconnu! Je marche très rapidement et me perds dans la foule de façon à les perdre aussi. En plus, ils ne sont qu'un petit groupe donc ça va être facile.
Je passe alors devant l'enfant prénommé Billy d'après la vieille pie et prends son archet des mains. Il pleure, crie et tape du pied, mais son archet ne reviendra jamais. A part s'il retrouve l'acheteur qui aura la chance de m'effacer mes dettes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyMar 13 Juil 2010 - 17:13

Tout ce que le Violoniste espérait, c'est que l'enfant ne soit pas un sale gosse, du genre a jouer à l'avion avec l'archet et à le faire voler sur un toit, ou du genre à prendre l'archet par le ruban afin de le faire tourner autour de sa tête. Hélas, lorsque l'on pensait à la bêtise inhérente aux humains... On pouvait imaginer toutes sortes de choses. Heureusement, le mari de cette femme était musicien, et les musiciens sont respectueux des instruments de musique. Il a du le donner à un gamin qui possédait un violon ou qui faisait du violon, car il savait qu'un archet était quelque chose d'important. Pour un homme de musique, ça n'est pas qu'un vulgaire bout de bois, c'est un des outils de l'art des notes. Il n'allait donc pas le laisser dans les mains d'un garnement pas capable de voir une différence entre une tierce et une quinte.
Le Violoniste courrait tout en songeant à tout cela, en réalité, il ne savait pas bien dans quelle direction courir, et fini par se poser des questions. Tout en s'élançant d'un pied sur l'autre, il regarda un peu autour de lui. Rien que des ignorants. Une petite fille ignorante, un grand père ignorant, un vendeur de légume ignorant, un garde ignorant, un philosophe ignorant... Soudain, une personne attira son attention, un clochard, assis à même le sol, dans une ruelle sombre. Les clochards en savent toujours beaucoup sur ce qu'il se passent, ils voient tout, ils sont les yeux de la ville. Le démon arrêta sa course et fixa l'homme. Sale, tenant une bouteille a moitié vide, barbu, et, malgré tout, l'air malin. Le Violoniste s'en approcha. L'homme de la rue leva la tête vers lui, d'un air interrogateur. Il dégageait une forte odeur d'urine et de crasse, aussi, le musicien dut se forcer pour ne pas avoir l'air dégouté. Ce dernier fini par prendre la parole :

- Vous n'auriez pas vu un enfant avec un archet ? Ou qui jouait du Violon ?

- Hm...

Fit l'homme en détournant le regard. Puis, il prit une gorgée de sa bouteille, comme pour faire planer le doute quelques instants. Le Violoniste connaissait cette méthode pour faire durer le suspense, il l'utilisait en tant que conteur. Le clochard reprit :

- P'êt' qu'j'en ai vu un. Mais... Ma mémoire est pas très bonne en s'moment.

Dit il en tendant discrètement une paume avide. Le démon soupira. Dans un tintement, il sortit trois pièces d'or de sa bourse et les plaça dans la main de l'homme, celui-ci les fit rapidement disparaitre sous ses vêtements.

- Tiens ? J'me souviens maint'nant, qu's'est possib' qu'j'en ai vu un y'a pas longtemps, qui jouait du violon par là.

Finit-il par répondre, pointant une direction d'un doigt à l'ongle noir de crasse. Le Violoniste sourit, ne le remerciant même pas, il partit à une vitesse folle dans cette direction alors que, exactement à l'opposé, on pouvait entendre un enfant pleurer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alban Chaos



________________

Alban Chaos
________________


Race : Orc-Elfe
Classe : Lame noire
Métier : Chasseur de primes
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 28 ans

Messages : 103


Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyLun 19 Juil 2010 - 11:56

J'ai réussi! Plus rien ne peut m'arrêter! Je vais peut- être même devenir plus riche que ce que je pense... Je vais peut- être avoir des villas, des domestiques, une vie de rêve quoi! Mes yeux s'illuminent pendant que je marche et ne remarque pas tout de suite l'énorme chien derrière moi qui vient dans ma direction avec un empressement certain.
Certain pourrait même dire qu'il est pressé! Mais ce n'est qu'un chien. Qui pourrait s'en préoccuper. En plus, il est certain qu'il m'évitera même si je n'y fais pas attention. En plus, je ne devrais même pas le savoir vu que ma lueur de folie se transforme en torche d'hystérie.
Le chien est à vive allure et va en accélérant, ce qui devrait être le contraire. Mais bon! Que voulez- vous? C'est le destin! Il fonce tête baissée sur mes jambes me faisant tomber en arrière et lâcher mon objet tant convoité.

Je suis à présent à terre, les fesses ancrés sur le sol et l'archet volatilisé. Je ne sais pas où il est! J'ai beau regarder autour de moi, par terre, sur le toit des maisons, mais rien ne me permet de le repérer.
Alors je me lève calmement. Je secoue toute la poussière que mes vêtement avaient eu la gentillesse d'accumuler puis je me redonne une constance. Je me concentre, les yeux fermer puis crie de toutes mes forces de désarroi et d'impuissance.
C'est alors que les gardes qui m'ont poursuivi il y a une heure me retrouvent et me poursuive avec plus de véhémence que jamais. J'en ai réellement marre de toujours servir de souffre douleur du royaume!

Alors que j'avais enfin semé mes poursuivants, je remarque alors une fille jouant divinement d'un violon qui me paraît encore plus beau que la musique qu'elle en tire. C'est vraiment d'une grande beauté!
Je m'approche d'elle prudemment, pour ne pas la déranger. Mais surtout, pour ne pas éveiller quelques soupçons qui me revaudront une course dans les règles. Et je me plante devant la jeune fille qui a alors les yeux fermés, concentrée.

"Vous jouez magnifiquement bien! Vous avez un réelle talent!"

Elle ouvre d'abord des yeux surpris, puis sourit d'un sourire éclatant. Elle dégage vraiment quelque chose d'extraordinaire. On dirait qu'elle rayonne littéralement. Je suis sûr que c'est un nouveau talent du monde moderne!

"Merci beaucoup, commence- t- elle avec un charme fou, mais vous savez, ce n'est pas dû à un travail de ma part! En fait, c'est un archet magique que j'ai acheté il y a quelques semaines."

Serait - il possible que ce soit mon archet? Mais de toute façon, je l'ai perdu, alors elle ne peut plus m'aider.

"Un homme le cherchait justement et est parti dans cette direction*montre la direction* Mais il... nous a quitté précipitamment"

Le sourire qu'elle fait ne me rassure plus du tout. Je me retourne avec un très mauvais pressentiment et remarque qu'un homme plutôt imposant me regarde d'un œil mauvais... et merde!
Il m'attrape le col de mon manteau et me jette dans un stand d'un poissonnier. Je me relève aussitôt avec une idée en tête: retrouver l'homme que cette femme parlait et lui sous tirer des informations qui me seront utiles.
Je me dirige donc vers la direction indiquée par elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

Le Violoniste
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage : ♣️

Histoire de Personnage : ♠️

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptySam 7 Aoû 2010 - 12:08

Le Violoniste courrait encore.. Comme il courait toujours depuis qu'il était arrivé dans cette ville maudite. L'archet, il fallait avoir l'archet, il fallait le trouver. Dans les mains d'un gosse ! Il avait du mal à l'avaler. Mais il devait s'y résoudre, ainsi, tout en courant, il scrutait des yeux et des oreilles, espérant voir apparaître un ruban bleu clair, ou bien entendre un son de violon. Mais rien... Rien de tout ça ne se produisait, il commençait à perdre espoir, doutant un peu de la parole du clochard. Jusqu'à ce que, par miracle, un chien arriva à toute vitesse sous ses yeux, un archet entre les dents avec un ruban bleu qui volait au vent. Aussitôt, le démon le prit en chasse :

- Eh toutou ! TOUTOU ! ATTENDS ! AU PIED !

Mais le chien allait extrêmement vite. Et, pour le suivre, le Violoniste devait se frayer un chemin dans la foule, percutant des dizaines de personnes sans s'excuser. Il tourna dans une ruelle, suivit par le musicien.

- AU PIED LE TOUTOU !

Le démon se mettait à haleter, et sa langue pendait, sans doute encore beaucoup plus que la bête qu'il poursuivait. Il trébucha sur un pavé irrégulier et tomba par terre. Souffle coupé, douleur qui dévisage. Puis, utilisant toutes ses forces, il se releva et recommença à courir, avant d'hurler d'une voix cassée et exténuée :

- Putain mais.. MAIS ATTEND MOI SALE CLEBS !

A ce moment là, au loin, le Violoniste vit le chien en question s'arrêter devant un homme, et lui donner l'archet. Ce dernier, qui était surement le maitre de chien, tapota la tête de son animal, signe qu'il était content du travail accomplit. Il fit :

- Ah ça c'est génial ! J'ai enfin réussit à mettre la main sur cet archet ! Bien joué Hector ! Grace a toi maintenant je vais pouvoir...

- YAAAAAAATTAAAAAAAAAAAA !

Le propriétaire du chien n'eut pas le temps de finir sa phrase, que déjà, le Violoniste, l'œil dément, lui sautait à pied joint dans la tête. L'homme fut assommé sur le coup, et sa bête, fidèle, se précipita pour lui lécher le visage, alors que le démon saisissait le précieux archet de ses mains inconscientes. Il leva son trophée vers le ciel.

- VICTOIRE !


Aussitôt, il lui prit l'envie de le tester. Il tapota ses vêtements pour trouver son violon, mais, hélas, il ne le sentait pas.

- Raaah.. Où je l'ai mit encore ?


Considérant que, sans l'archet pour lui encombrer la main, il irait plus vite pour le trouver, il tapa sur l'épaule d'un homme qu'il y avait juste à côté de lui, et tendit l'objet en disant :

- Vous pouvez me le tenir deux secondes ? Juste le temps que je trouve mon violon.

L'homme tourna la tête, et une goutte de sueur perla sur le front du musicien. Il s'agissait du petit ami de la femme qui avait eu envie de le tabasser tout à l'heure, le colosse. Sans attendre, le Violoniste lui afficha un grand sourire, espérant que l'autre n'allait pas trop s'énerver. Le géant saisit l'archet et le regarda quelque secondes, puis remonta un regard noir vers le démon. Ce dernier se força à sourire encore plus fort. Le gros poing de la brute s'éleva. Il s'abattit telle une matraque sur le visage du Violoniste.
Tout devenait noir alors.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alban Chaos



________________

Alban Chaos
________________


Race : Orc-Elfe
Classe : Lame noire
Métier : Chasseur de primes
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 28 ans

Messages : 103


Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] EmptyVen 11 Fév 2011 - 14:21

Je commence peu à peu à retrouver mes esprits. En marchant vers cet homme que je ne connais même pas, j'ai l'impression de m'éveiller d'une longue période de sommeil. En premier lieu, je retrouve mes automatismes que j'avais perdu pendant la traque de l'archet. de plus, je me reconnais des gens que j'ai déjà vu avant: la vieille, la blonde... tous ceux qui m'ont servi de "miettes de pain". Je suis sûr que c'est parce que la situation est devenue différents que je redeviens lucide. Je ne poursuis plus un objet, mais un homme, comme j'en ai toujours eu l'habitude! Je ne suis pas un chasseur de trésors, mais un chasseur d'homme!

Je m'accroupis par terre pour repérer les traces de ma proie. On peut trouver bizarre qu'on cherche les empruntes d'un inconnu, mais ma logique est infaillible! Surtout quand je chasse. En fait, je cherche des pas aussi rapides que les miennes. D'après ce m'a dit le jeune fille, il était aussi pressé que moi, donc aussi rapide.Oh Quelle coïncidence! Ses... ses pas sont sur les miennes! Comme s'il voulait marcher sur mes traces! Par contre, ils sont à l'exacte opposées des miennes. C'est à la fois déconcertant et fascinant. De toute façon, il ne faut pas trop compter sur le Destin pour t'expliquer quoi que ce soit!

Je croise l'homme imposant qui m'avait balancé sur l'étable du poissonnier. Je ne sais pas pourquoi, je plonge la tête la première dans un amoncellement de panier. J'attends d'abord qu'il passe, puis encore quelques secondes, pour enfin continuer mon chemin plus vite qu'avant. Ce n'est pas que j'ai peur, mais je n'ai aucune envie de lui faire du mal! Et puis, je n'ai pas le temps de me venger de l'affront qu'il m'a fait. J'espère juste ne jamais le croiser sur mon chemin s'il ne veut pas que je lui dégonfle ses muscles à coup de bottines!

A quelques mètres de là, je trouve un pauvre hère, par terre, sans doute bourré comme il faut! Ce genre de personne me répugne parce qu'ils me rappelle un peu trop que je ne tiens pas du tout l'alcool. Je crois que c'est une des raisons pour laquelle je n'ai jamais été accepté des orcs, buveurs de père en fils. Je le dépasse de deux mètres puis revient à son niveau. Je ne peux pas le laisser comme ça, je ne m'en sens pas capable. Je le mets sur le côté, prends un seau d'eau dont l'origine ne sera pas révélée. Je remarque alors ce que je n'ai pas vu plutôt: ses pieds correspondent exactement aux traces que je pourchasse depuis tout à l'heure. Pour un chasseur aussi expérimenté que moi, cela est très facile à reconnaître. Et mes sens elfes confirment ma constatation. Je verse le contenu du seau sur lui. Ensuite, je le secoue de toutes mes forces.

"EH OHHHHH!!! Réveilles toi!! Où est mon archet ivrogne!!!"


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] _
MessageSujet: Re: Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]   Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Vous n'auriez pas vu un archet ? [PV Alban]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Beolan :: Foire et marché-