''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Sikorsky Van Piersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sikorsky Van Piersen



________________

Sikorsky Van Piersen
________________


Race : Elu
Classe : Inquisiteur
Métier : Cape Blanche
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : Plus d'un siècle

Messages : 15


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptyMar 14 Juin 2011 - 9:00

Nom : Van Piersen
Prénom : Sikorsky
Rang : Gardien de l'Ordre

Âge : Impossible de le dire précisément. Il semble toutefois avoir la cinquantaine en apparence, mais arpente le monde depuis bien plus longtemps, et l’on peut lui donner un âge de plus d’un siècle.
Sexe : Homme
Race : Ancien humain, désormais un Elu.
Classe : Inquisiteur
Métier : Il appartient aux capes blanches, mais est spécialisé dans l'éradication démoniaque.
Croyances : Il ne peut plus croire
Groupe : Royaume
Équipement de Sikorsky :




Sikorsky ne quitte presque jamais son énorme armure, qu’il porte au combat comme dans la vie de tous les jours, sauf rares exceptions. Cette armure a été forgée pour lui, à cause de so gabarit monstrueux. Epaisse et lourde (près de 45 kilos, soit 15 kilos de plus qu’une armure de plates complètes), elle est de couleur or, et richement décorée, mais ce n’est pas une armure de parade. Seule des armes lourdes, comme les pertuisanes ou les haches à deux mains, peuvent espérer blesser Sikorsky. Il ignore totalement les armes légères, et même les arcs, sauf à bout portant. Loin d’être sobre, elle est ornée de plusieurs têtes de mort, d’inscriptions mystiques et d’hexagrammes de protection. Certaines parties sont recouvertes de bandelettes de parchemin, volants au vent. En plus de cette armure, il porte un grand manteau de fourrure noire-grise, et doublée de blanc. Un pagne entièrement blanc recouvre enfin son armure. Au niveau de l’armement, c’est très simple, l’Elu utilise un imposant marteau à la tête en marbre, dans un manche noir comme la nuit, et enroulé par d’autres bandelettes de parchemins. Il sert aussi bien d’arme honorifique, montrant son rang et sa fonction, que de symbole et d’arme au combat. Qui sait combien de gens ont eu comme dernière vision ce marteau avant qu’il ne s’écrase sur eux.

Talents de combat de Sikorsky :






Sikorsky était autrefois un grand guerrier, mais dont les talents étaient destinés à êtres supplantés par la vieillesse. Son statut d’élu à stopper son vieillissement, tout en lui permettant de continuer à engranger expérience et entraînement. Effroyablement âgé pour un humain, son expérience colossale et son physique de titan en font un adversaire impitoyable, et terriblement dangereux. Il est capable d’écraser ses adversaires uniquement en faisant appel à son immense force brute, tout comme il sait enchaîner parades et blocages, montrant chez lui un bagage technique inégalé. Seuls les combattants les plus doués (ou nombreux) peuvent prétendre affronter l’inquisiteur sans risquer une mort aussi rapide que brutale. Le fait qu’il soit un combattant très complet ne facilite aucunement la tâche de ses ennemis, qui prennent peur lorsqu’ils découvrent l’étendue de ses pouvoirs.

Talents de magie Sikorsky :


En effet, bien qu’il soit un excellent guerrier, l’inquisiteur fait grand appel à la magie, bien que la sienne fonctionne différemment (voir ses pouvoirs particuliers). Elle peut être assimilé à une magie du feu, sauf que ses sorts ont une apparence lumineuse, et que les flammes créées par ses sorts de ne propagent pas (il ne peut brûler une forêt, sauf en cramant chaque arbre indépendamment). Les voici du moins au plus puissant.


Aegis : Sikorsky avance son bras d’un geste ferme, étant entouré d’une aura argenté se diffusant autour de lui. Cette aura affaiblit la puissance et la vitesse des projectiles de toute sorte, les rendant moins meurtriers, neutralisant totalement les moins puissants. Il est inutile face aux attaques physiques.


Voile : D’un ample geste de sa main, Sikorsky créé un voile de lumière laiteuse. Ce dernier brouille et floute les contours de ce qui se trouve derrière, rendant l’inquisiteur et les gens protégés par le Voiel difficilement identifiables. L’effet est similaire aux brumes de chaleur, en plus puissant.


Sanctuaire : Sikorsky s’agenouille et plante son marteau, tête en bas, dans le sol. Il créé autour de lui une zone de protection d’un diamètre variable, allant de quelques mètres à 50 mètres de rayons. Cette zone empêche les créatures mortes-vivantes d’entrer à l’intérieur (cela inclut les vampires et les démons). Toutefois, la puissance diminue avec la taille du Sanctuaire et un ennemi puissant (comme une liche) sera toujours capable d’y entrer, même si elle préférera rester à l’extérieur. Les morts-vivants et démons pris à l’intérieur du Sanctuaire au moment de sa création ne sont pas affectés. Le Sanctuaire ne bloque en aucun cas les projectiles.


Holocauste : Concentrant sa puissance magique, Sikorsky lâche une énorme boule de feu lumineuse. Ce sort peut etre comparé à une boule de feu lambda, mais plus impressionnante et efficace contre les morts-vivants ou créatures magiques. Toutefois, le feu ne se propage pas à l’environnement et reste cantonné dans sa zone (ce n’est pas du feu naturel).


Flamme sanctifiée : Sikorsky lâche devant lui un souffle de flammes lumineuses, agissant de la même manière que le sort Holocauste, mais à la manière d’un lance-flamme, et pas d’une boule de feu (la portée n’excède pas les 6 mètres).


Feu purificateur : Sikorsky relâche toute la puissance de son être autour de lui. Elle se traduit par une flamme purificatrice qui brûle non pas le corps, mais l’âme de ses ennemis. Tout être vivant porte en lui une certaine noirceur, que ce soit une petite mesquinerie ou une froide cruauté, et ce mal alimente les flammes. Seul Sikorsky n’est pas affecté par ce sort, marchant au milieu du brasier et dispersant avec son marteau ses ennemis carbonisés. Vous l’aurez compris, des êtres purs et bons ne seront guère atteints par ce sort. Bien qu'extremement devastateur, ce sort nécéssite quelques instants de concentration, et ne sera guère aisé à lancer en combat. Il sert donc surtout à décimer les rangs ennemis avant le premier coup.


La Justice et la Loi : Il s’agit du sort le plus puissant de l’inquisiteur. Ce dernier fait apparaître dans les airs un énorme marteau de couleur bleutée, qu’il peut utiliser à distance, via une sorte de télépathie, en mimant les gestes avec son vrai marteau. Cela lui permet d’infliger de terribles blessures à des ennemis si grands qu’ils ignoreraient normalement ses coups.

Talents divers de Sikorsky :


Outre ses talents de combattants et de lanceur de sort, Sikorsky est un enquêteur talentueux, capable de démasquer et traquer des criminels cachés dans une ville, bien qu’il ne soit pas aussi efficace qu’un enquêteur spécialisé et de métier. Ses paroles dures, mais encourageantes lui permettent aussi de motiver et stimuler ses ouailles. Il possède également un grand faucon à deux têtes qu’il a dressé.

Pouvoirs particuliers de Sikorsky :




Les pouvoirs de Sikorsky prennent leur puissance dans la magie et la foi environnante. Autrement dit, dans des lieux comme les églises et les cathédrales, ses pouvoirs grandiront. Même chose pour les endroits chargés de magie, même si cette dernière est maléfique (c’est au cœur de la magie la plus noire que Sikorsky brille le plus). La présence d’une foule en colère et fanatisée décuple aussi ses pouvoirs et leur puissance. Toutefois, c’est dans le Vein et l’Adiryl que Sikorsky peut faire appel à toute sa puissance, et lancer ses sorts les plus devastateurs. Les seuls qu’il peut lancer sans la présence des endroits et des conditions au dessus sont l’Aegis et le Voile. Il peut, en tout circonstance, créer de la lumière, lui permettant d'éclairer les endroits les plus sombres.

Ayant passé des décénnies dans le Vein, Sikorsky a appris (à ses dépends), à ne pas succomber à la tentation ou aux marchés. Il en a develloppé une force mentale colossale, son esprit est devenu absolument impossible à influencer d'aucune sorte, que ce soit par magie, don naturel ou quoi que ce soit d'autre.


Physique de Sikorsky :



Sikorsky était quelqu’un de naturellement grand, sa transformation en un Elu l’a rendu encore plus impressionnant. Il atteint les 2m18 pour 155 kilos. On peut se douter que sa musculature est très développée, malgré son âge avancé. Sa simple présence intimide et écrase littéralement les petites gens. Il parle avec une voix rauque et caverneuse, très puissante. Son visage est buriné, sévère et très expressifs. Chauve, Sikorsky ne porte pas de barbe, mais des sourcils épais sont constamment froncés au dessus de ses yeux bleus que l’on pourrait très justement qualifier « d’inquisiteurs ». Son regard semble lire en vous, cherchant la moindre chose pouvant le mécontenter, tel un professeur sévère. Crainte, Respect ou Adoration, voilà ce qu’inspire Sikorsky autour de lui. Lorsqu’il fait appel à sa magie, son regard semble lancé des flammes, sa voix devient d’outre-tombe, et une lumière émane de son armure, comme cherchant à s’en échapper, irradiant autour de lui.


Caractère, personnalité : La personnalité de Sikorsky a énormément changée comparé à l’époque ou il était encore un humain, c’est donc cette dernière qui sera abordé. Son accession au statut d’Elu et le fait qu’il ait passé plus de 80 ans dans le Vein l’ont énormément marqué. Son retour dans le monde réel, Feleth, fut vécu aussi bien comme une délivrance qu’un choc, Sikorsky se sentant un peu perdu dans un monde aussi… concret et immobile. Les valeurs auxquelles il s’est accroché dans le Vein ne sont pas bien vues en Feleth, mais il les défendra jusqu’au bout. Les mots allant avec lui sont : Loi, Justice et Foi. Piégé durant des années dans un monde obscur et fou, rempli de démons, il a du sa survie uniquement à ses talents, certes, mais également à une discipline de fer, et une foi d’acier, gardant espoir, même proche de la mort. « Mieux vaut un corps brisé qu’un esprit corrompu », comme il dit. Il tient à diffuser ces vertus sur Feleth. Là ou il passe, il encourage les hommes, leur montrant qu’ils n’ont pas à avoir peur, que leurs Dieux leur ont donnés la force de se battre dans ce monde, face aux démons ou aux monstres. Qu’il faut se tenir droit et fier.

« Me connaissez-vous par autre chose que mon titre ? »

« Non, monseigneur. »

« Alors, relevez-vous. Les gens ont tendance à courber l’échine trop facilement. »

------ Sikorsky, à un villageois------

Mais, malgré les apparences, Sikorsky ne soutient pas la cause rebelle. Pourquoi ? Car ils sont contre la Loi, et ne respectent pas la Justice. Il sait (au fond de lui) que les rebelles sont comme les autres, et que rien ne dit qu’ils feront mieux que le Royaume en place. Il a eu maille à partir avec eux, et, bien que se réclamant de liberté, ils se comportent comme des pillards, des meurtriers, et des assassins. C’est pour faire régner la Loi et la Justice qu’il a rejoint les capes blanches. Il est impitoyable devant l’exercice de ses fonctions. Un voleur ayant volé pour manger car il est affamé, reste un voleur, et doit etre jugé comme tel. Pour lui, la Justice n’est pas une mère bienveillante, elle est dure et aussi impartiale qu’impitoyable. Mais de la même manière que c’est par les racines que l’on arrache un arbre, il ira également s’occuper des seigneurs et ducs locaux si la situation de famine est de leur fait. Tout le monde a des responsabilités, et Sikorsky n’accepte aucun défilement. La société doit être sauvegardée, pour le bien de tous, car sans elle, c’est l’anarchie, et l’anarchie, Sikorsky y a passé 15 ans dedans. Et il se battra jusqu'à la mort pour que la Loi reste en vigueur, et que ce monde tel qu’il le connait reste ainsi. Et chacun doit se battre et œuvrer pour cela. Il espère arriver un jour à terminer sa tâche. Il a l’éternité devant lui.

« Un jour, cette guerre sera terminée, ainsi que ma tâche. Alors, ce n’est pas de soldats comme moi que le monde aura besoin jeune homme, mais de jardiniers, de cordonniers et de macons. »

------Sikorsky, à un petit garcon lui ayant dit qu’il voulait être comme lui-----


Histoire: Sikorsky est né il y a plus d'un siècle dans une ville nommée Ostern. Comme son nom l'indique, il est d'ascendance noble, et était le benjamin de la famille régnant de la ville. Le qualifier comme un coureur de jupon reviendrait à dire que Kaull Hendenmark était un peu grognon. Passant la plupart de son temps libre à draguer les femmes de toute condition, de tout âge, se comportant de manière grossière et particulièrement puérile.

" Mon aubergine à alimentée la moitié des fermes de la région en bâtards ! " se vantait-il.

Bien qu'il ne soit pas appellé à régner, il ne faisait aucun doute qu'un tel... barbare apporterait la honte et les ennuis à sa famille. La seule philosophie du beau jeune homme, aux yeux bleus et aux cheveux bruns flottants au vent était de profiter de la vie (ainsi que des femmes et de l'alcool). Afin de se débarasser de cette genânte progéniture (qui avait d'ailleurs pas moins d'une quinzaine d'enfants à son actif, disséminnés dans les fermes alentour), il fut envoyé à la capitale, Madorass, et fut forcé, à 22 ans, d'entrer dans les ordres. Ses premiers essais furent des tentatives d'évasions, qui, si elles ne furent pas couronnées de succès, avaient le mérite d'être bien trouvées, et faites avec un acharnement digne d'éloges. On notera l'échappée en passant par les canalisations des latrines et la descente en rappel de la cathédrale (il avait été enfermé dans une chambrette sous le toit, tel quasimodo) en utilisant comme corde les robes de nombreuses apprenties (et leurs sous-vêtements).

Signalons au passage le professionnalisme des gardes qui parvinrent toujours à arrêter le jeune homme à temps.

Puis, Sikorsky se calma. Etre enfermé et nourri au pain sec, et sans eau, fait réfléchir beaucoup de gens, et calme les véléités d'évasion. Enfin, il finit par discuter avec la grande prêtresse de la cathédrale. Nul ne sait ce qui s'est dit. Quoi qu'il en soit, le lendemain, Sikorsky devenait un frère du Dieu de l'Equinoxe, et finit par quitter la capitale en prêchant la bonne parole. La transformation, aussi brutale qu'innatendue, n'en fut pas moins réelle, et la foi de Sikorsky, dure comme l'acier. Il passe presque une dizaine d'années à aller de village en ville, s'arrêtant parfois plusieurs mois pour s'occuper des rituels et prendre la place de prêtre dans quelque localité. Son prosélytisme, s'il ne fut pas capital, n'en reste pas moins palpable, et les régions arpentées par l'ancien religieux sont composées d'une majorité de croyants du Dieu du Solstice. On peut même trouver près d'une route une ancienne statue de lui, représentant un homme immense en robe de bure, portant un livre et levant un marteau vers le ciel, ce marteau étant surplombé d'une torche guidant les voyageurs dans la nuit.

Ce marteau était, selon les rumeurs, le cadeau de nains envers le prêtre, mais la vraie histoire de ce marteau n'est plus connue que de l'inquisiteur. S'étant déja entraîné à manier les armes durant sa folle jeunesse, il continua de s'y atteler durant ses années de prêtrise.

Puis, un jour, il disparu. Une bête et trop fréquente attaque de bandits. Sikorsky, aussi fort et pieux qu'il puisse être, ne pouvait rien, seul contre vingt. Il mourrut, égorgé, perdant un bras et le ventre ouvert, après avoir térassé une demi-douzaine de ses assaillants. Son corps chuta lourdement dans un fleuve. La dernière chose que vit le prêtre était le soleil. Ses yeux se fermèrent, et il se mit à mourrir.

Il le revit, lorsque ses yeux se rouvrirent. Peur mélée d'étonnement. Il se retrouvait encore dans l'eau. A son reveil, autour de lui, une immense cascade. Une plaine verte. Une vraie image de paradis. Allai-il rejoindre son Dieu ? Il se rendit compte qu'il était devenu plus grand, plus fort et... il se sentait gonflé à bloc. Quelque chose de lourd et de pesant en lui.

C'était la preuve du bon fonctionnement de son organisme, et de son statut de vivant. Il allat faire des besoins naturels. Mais quelque chose troubla la tranquilité du prêtre en tenue d'adam. Une odeur d'ozone se fit sentir, et, devant ses yeux horrifiés, quelque chose qu'il identifia comme un portail s'ouvrit, déchirant la réalité, passage entre les mondes. Avant qu'il ne puisse réagir, des bras gigantesques se saisirent de lui, et l'amenèrent dans le Vein.

Nul ne sait ce qui s'y passa totalement. Mais Sikorsky eut une longue absence. Pendant des décénnies, il s'absenta du monde réel. Les rares personnes s'aventurant dans le Vein peuvent interroger les démons sur le passage de Sikorsky. Il vous parlerons d'une voix quasi effrayée, regardant autour d'eux, d'un homme nu comme un ver mais irradiant d'une lumière aussi blanche que brûlante, psamoldiant ses refrains sacrés et tuant tous ceux qui avaient le malheur de le croiser.

Cette vision, peut-être un poil exagérée, n'illustre pas toute l'histoire. Sikorsky ne s'est pas retrouvé à massacrer à vue des démons dès son arrivée. Il manqua plusieurs fois de mourrir, souffrit aussi bien dans son âme que dans son corps. Son Dieu ne vint jamais le chercher, ni même montrer un signe. Ses appels à l'aide restèrent vain. Alors, seules sa colère, sa rage et sa foi, non pas envers une quelconque divinité, mais envers lui-même furent ses armes. Devellopant ses pouvoirs au paroxysme, il passa plus de temps qu'aucun humain sans doute dans le Vein. Il y apprit énormément de choses. Et pas uniquement comment casser du démon. Il ne pipe mot de ce qu'il a apprit.

" Le savoir, c'est le pouvoir. Conservez le bien. "

Il sortit du Vein presque 80 ans après son entrée. Une éternitée de cauchemards prenant fin. Attention, ne vous trompez pas, il n'est pas sortit tranquillement, comme l'on pousse une porte. Il fut plutôt... expulsé. Par une autre faille, dans le sens inverse cette fois. Il était vêtu d'une armure noire, volée à un démon, et de son marteau, qui ne l'avait pas quitté.

Il revint et vit un monde totalement différent de celui qu'il avait quitté. IL avait perdu le compte des années. Bien qu'il ait vécu plus d'un siècle, il n'avait pas l'air d'avoir plus de 50 ans. Il lui fallu des années pour redécouvrir et rattraper le temps perdu. Au même moment, des rumeurs sur un géant de lumière repoussant les tenèbres se firent entendre. Il abandonna son armure noire, enfilant une armure. Il raconta son histoire, la modifiant quelque peu, afin de se conformer à l'image qu'avaient les paysans et les citoyens, des démons et de leur "royaume impie". Il leur redonna la foi. Certains virent en lui un messie, ou un prophète. Jamais il ne confirma ces dires, ni ne les nia. Il repris son activité avant son terrible voyage: la conversion. Mais pas en un quelconque Dieu, cette fois. Mais en eux-mêmes, en l'espoir, et en l'humanité.

" Vos Dieux, quels qu'ils soient, vous ont donnés la force d'affronter les vicissitudes de la vie. On ne peut demander de mieux à une divinité. Ce don, utilisez le. Reprenez courage "

Peut-être afin de ne pas réfléchir à ce qu'il avait raté, il repris ses vieux automatismes. Mais une autre ambition envahie son esprit. Il allait faire régner l'ordre et la loi. Persuadé que sans cela, Feleth deviendrais comme le Vein.

C'est ainsi qu'il rejoignit le roi, et fut incorporé dans l'ordre des capes blanches. Il fut l'un des premiers à en faire partie, accompagné par un aigle noir, affecté par des mutations, qu'il se mit à dresser, avec l'aide d'un maître fauconier. Depuis, habillé et armuré, il arpente Feleth, utilisant des pouvoirs ancestraux afin de protéger le Royaume d'un chaos que les rebelles apporteront immanquablement.

test-rp


Les Princes ne sont pas fait pour la prêtrise

C'est ce que je n'arrête pas de me dire depuis que les soldats de mes parents m'ont amené dans cette cathédrale et m'y ont laissé à pourrir. Ils disent que je suis une disgrâce pour la famille Van Piersen, que je fais honte à mon nom, que je serais un poids autour du cou de mon frère quand il dirigera. Et moi, je me dis que, si vous êtes un prince sans pouvoir, et bien autant utiliser votre titre pour vous amuser un peu.

« Sikorsky ? » C'est la voix de mon geôlier, de la garde personnelle de mes parents. Loyal jusqu'à la mort. Ma mort, en l'occurrence. « Est-ce que vous avez besoin de quelque chose de plus ce soir, Votre Altesse ? ».
« J'ai tout ce qu'il me faut. » Qu'il parte. J'ai besoin d'être seul. Il se passe un moment, puis l'écho de ses pas se fait entendre dans le hall. Nous répétons ça tous les soirs: il doit croire que je resterais dans ma cellule, obéissant, endormi.

Je déroule le message qui était caché sous mon assiette, dans la salle à manger.
Sikorsky – je sais que vous détestez être ici. Si vous souhaitez partir, retrouvez moi à l'entrée secondaire, à minuit. Je m'assurerai que personne ne nous dérange.
C'est une écriture de femme, petite avec une rondeur délicate. Je me demande encore qui a bien pu l'écrire. Une autre novice, surement. L'autre jour, j'ai vu une jolie fille, assez bonne, prier devant l'autel; peut-être qu'elle aussi a été amené ici contre son gré.

Je vérifie la porte. J'ai été sage; ils n'ont pas pris l'habitude de m'enfermer. J'entame une légère prière, « Dieu du Solstice, aidez moi à sortir d'ici et --- »

L'ironie me frappe et je m'arrête. Ce n'est pas que je ne crois pas. J'ai toujours été croyant, à ma façon. J'ai appris les chants du Solstice quand j'étais garçon et je peux toujours rejoindre une récitation à presque n’importe quel moment. J'ai donné à la quête avec dévotion (un peu forcé, certes), toutes les pièces que j'ai un jour pu considérer miennes. Et en retour, le Solstice m'a sortit d'un bon nombre de sales situations. Et, avant ce jour, demander Son aide, pour conquérir le coeur d'une demoiselle ou me sortir d'une bagarre dans un bar, ne me paraissait pas étrange. Mais est-ce que je peux vraiment Lui demander de l'aide lorsque je veux fuir de Son service ?

Laissez moi partir maintenant, je prie silencieusement, et vous pourrez avoir ce que vous voulez de moi plus tard. Quand je serais vieux, je prononcerais avec joies mes vœux pour ma retraite, comme Grand-père, mais ne me faîtes pas abandonner ma vie maintenant.
Le hall est vide. Aucun signe ne me dit si Elle m'a entendu ou pas.

J'avance à pas prudents.
Une bougie est allumée au bout du hall. Je l’éteint entre mes doigts puissants, et nous sommes plongé dans le noir. J'attends, mais personne ne vient. Je suis seul.

Je cours d'un pas léger et silencieusement sur le tapis brodé. J'ai l'habitude de me déplacer dans les ténèbres. Au fond du hall, les volets d'une grande fenêtre sont fermés pour empêcher le vent hivernal de passer. Le bois est raide à cause de l'humidité et difficile à bouger, mais d'un fort coup d'épaule je débloque un panneau qui s'ouvre sur la nuit. Il n'y a pas d'arbres en dehors de la cathédrale, mais j'ai de la chance. Une des dépendances est en bois, et assez grande pour que je l'utilise. Je sors une corde, cadeau de ma partenaire d’escapade, et, après quelques essais, arrive à faire enrouler le nœud autour.

D’une pensée, j'ajoute à ma prière de tout à l'heure, D'accord, si vous allez faire en sorte que vos fidèles m'attrapent encore, faîtes le, mais empêchez cette corde de glisser. Je ne peux pas penser à une pire manière de mourir que de me casser le cou en tentant de m'enfuir par une fenêtre de la cathédrale.

Et elle doit m'écouter parce que la corde est tendue, ma poigne est forte, et dans un battement de cœur, mes jambes touchent le bois et je me suspend à la corde doucement, et je me fais descendre.

Une ombre bouge en-dessous de moi. Pendant un moment, je maudis le fait que j'ai besoin de mes deux mains sur la corde, et que je suis donc incapable de me défendre. Je secoue la tête. Si quelqu'un me trouve, je ne me défendrais pas, pas encore. Je n'ai de haine pour personne dans ce lieu saint; ce sont des gens biens, qui servent le Solstice autant qu'ils le peuvent. C'est contre mes parents que j'en ai, eux qui m'ont envoyé ici pour me punir, qui m'ont forcé à faire vœux de chasteté pour protéger les enfants de mes frères de quelconques héritiers rivaux que je pourrais engendrer. Déjà que j’en ai créé plus d’une dizaine…

Je ne tuerais personne pour ma liberté. C'est à moi de décider de sa valeur, et, après réflexion, elle ne vaut pas une seule vie. Je me laisse tomber par terre et mes bottes s'enfoncent dans l'argile. Maintenant, j'arrive à voir ce que je ne pouvais voir avant. Il y a plus qu'une personne à m'attendre dans les ténèbres des murs de la cathédrale. Ça ne peut pas être ma mystérieuse collaboratrice – elle serait seule, pas entourée de soldats. Pendant un moment, j'envisage de m'enfuir, mais mon peu d'entrainement me suffit. Si je perds ce combat, je le perdrais au moins dans la dignité. Les Princes ne fuient jamais.

Une des formes s'avance. C'est une femme avec des cheveux gris, dans une robe rouge.
« Je vois que vous avez reçu ma note. »
Mon coeur fait un bon – est-ce que ça pourrait, malgré tout, être ma collègue, la novice rebelle ? Mais non, je reconnais la voix. Je l'ai entendu, après tout, pendant presque toute ma vie, dirigeant la récitation des Chants à Kirkwall. C'est la Grande Prêtresse Marianne, notre Mère à tous.
« V-votre Grace » je bredouille. Et ça me frappe. « C'est vous qui avez envoyez cette note? »
Elle se retourne vers les soldats. « Laissez nous » dit-elle rapidement, mais ils hésitent. « Je ne suis pas en danger avec Son Altesse. »
Les soldats partent et nous nous retrouvons seuls dans l'obscurité. Je fait plus de deux mètres de haut. Je suis assez fort pour lui briser le cou entre mes doigts. Pourtant, je me sens comme une proie

« Vous avez envoyée la note? » Elle acquiesce. « Et la corde? » De nouveau, elle hoche la tête. Maintenant, je suis en colère. « Pourquoi ? Pour que je vous montre à quel point je suis désespéré ? Est-ce que vous trouvez ça drôle ? Je ne l’ai pas déjà assez montré en essayant de m’échapper autant de fois ? »
« Je l'ai écrite parce que je comprends ce que vous ressentez. »
« Je suis à votre merci ici. Est-ce que vous avez vraiment besoin de me tenter comme ça? »
« Sikorsky. »
Sa voix est tranchante, elle me force à la regarder dans les yeux. Ils sont gris comme les ailes d'un oiseau, doux et compatissants. « J'ai fait le serment de rester au service du Dieu du Solstice, mais cela ne signifie pas que j'ignore les voies du monde. Je sais que ce n'est pas votre choix d'être ici. »
« Ce n'est pas que je n'ai pas la foi... » J'ai besoin de m'expliquer.
« Je sais. » Sa voix est grave, triste, et j'ai l'impression qu'elle dit la vérité. « Vos parents veulent utiliser l’Eglise pour servir leurs buts politiques. » Elle marque une pause. « Ce n'est pas un acte de foi. »
Elle prend ma main dans la sienne et la retourne. Elle y dépose une bourse, lourde de pièces. Je regarde à l'intérieur - elles sont toutes en or. « Voici le versement qu'ils ont fait en votre nom. Si vous ne voulez pas de cette vie, alors utilisez-le pour vous en faire une autre. » Et tandis que je fixe les pièces, abasourdi, elle referme mes doigts doucement. « Les gens servent le Solstice de bien des façons, Sikorsky. Vous n'avez pas besoin de prononcer des vœux pour être à Son service. »

Son sourire est de travers, les lignes sur son visage se creusent, et puis elle se tourne et s'en va vers l'intérieur. Sa main touche la porte, je retrouve ma voix:
« Mais pourquoi ? »
Marianne se retourne, et la lumière de la lune crée un halo autour d'elle qui, j'en suis sûre, n'a rien d'accidentel. « Personne ne devrait entrer dans l’Eglise par la petite porte, contre son gré. » dit-elle. « Le seul qui peut prendre un tel engagement, c'est vous, Sikorsky. La porte principale sera toujours ouverte. »

Avec ça, elle disparaît à l'intérieur, et je suis seul dans la nuit. Je regarde la bourse pleine de pièces, assez pour me libérer de ma famille, mon titre, pour toujours. Assez pour commencer cette vie que j'ai toujours voulu, pour suivre tous mes coups de tête (et de queue), pour rire et aimer où je le souhaite. Assez pour être...

Les mots vrillent dans mon esprit: inutile, désoeuvré, égoïste, seul et lâche.

J'étais dans une taverne quand le sergent Dorrick m'a trouvé. Est-ce là que j'ai envie de rencontrer mon Dieu ? Avant que je ne m'en rende vraiment compte, mes pieds bougent, ils me sortent de l'ombre, dans la pleine lumière des torches et de la lune. Je murmure au Dieu du Solstice, « Merci. », et ma main touche le bronze régulier de la poignée de porte.

Et je marche dans la cathédrale. Par la grande porte
.



A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Tous les jours

Comment avez-vous découvert le forum ? Par pur hasard

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Parfaite, rien à changer !


Dernière édition par Sikorsky Van Piersen le Sam 18 Juin 2011 - 21:40, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptyMar 14 Juin 2011 - 13:33

Bonjour Sikorsky^^,

Je me présente tout d'abord, je suis Meryle Nightlander administratrice forum, vampire de mon etat et chef de clan. Mais là n'est pas la question, parlons plutôt de toi.

En éspérant que tu ais bien lu le réglement bien sur, je te souhaite la bienvenue sur Les Terres de Feleth !
Je vois que ta fiche est en cours et d'ailleurs très interressante pour le moment. Je me permet donc de te dire que j'en aurais la charge jusqu'à validation..
Un panel de pouvoirs très large, il serait bien d'y mettre un bémol peut être, développer un défaut dans son caractère ou dans ses capacité. Outre ça, tout est pour le moment en règle.
Ta fiche est bien prise en compte, pas d'inquiétude, je te donnerai ma réponse ainsi que ma validation au plus vite après ces quelques modifications si tu veux bien t'y coller et la finition de celle ci.

Merci de ta compréhension.

Ce sera tout pour aujourd'hui, je te laisse à la méditation et merci encore pour ton inscription. !

KAAAMBAAANWAAAA A LA REVOYANCE !!! lol

Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sikorsky Van Piersen



________________

Sikorsky Van Piersen
________________


Race : Elu
Classe : Inquisiteur
Métier : Cape Blanche
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : Plus d'un siècle

Messages : 15


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptyMar 14 Juin 2011 - 15:18

Le reste de la fiche arrive :)

sinon, pour les défauts des sorts, tu aura remarqué que c'est l'endroit qui détermine la puissance de Sikorsky, dans une plaine vide et morne, ou dans un quartier pauvre remplit de gens désabusé, il ne pourra rien lancer d'offensif, et l'Aegis ainsi que le Voile ne vendent pas du rêve, alors qu'un mage lambda pourra enchainer des boules de feu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptyMar 14 Juin 2011 - 20:22

Dans ce cas ci alors je suis d'accord .
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sikorsky Van Piersen



________________

Sikorsky Van Piersen
________________


Race : Elu
Classe : Inquisiteur
Métier : Cape Blanche
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : Plus d'un siècle

Messages : 15


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 14:33

fiche terminée, ne manque que la coloration, et la correction de détails mineurs (une ou deux fautes, l'avatar)

mais je pense que vous pouvez commencer à juger de ma fiche
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 14:57

Re-bonjour Sikorsky. Belle fiche bien complète. Cependant après l'avoir lue attentivement j'aimerais que tu retires le pouvoir que tu nommes "excommunication". Car seul les portails et les êtres de la légende et l'histoire des trois mondes possèdent un tel pouvoir. Si tes capacités tournent autour du feu comme on peut le penser en lisant, j'aimerais que ça ne déborde pas sur beaucoup d'autres choses. J'accepte les autres pouvoirs mais pas celui ci (surtout qu'il en as beaucoup). Ce sera tout.
Après cette modification je validerai ta fiche sans problème.

Merci.

Meryle Nightlander. Admin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sikorsky Van Piersen



________________

Sikorsky Van Piersen
________________


Race : Elu
Classe : Inquisiteur
Métier : Cape Blanche
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : Plus d'un siècle

Messages : 15


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 15:13

Pas de problème, je l'enlève. Sinon, sikorsky est plutot "lumière", mais vu que tous ses sorts d'attaques lancent des flammes sacrées (surtout qu'il adorait le dieu du solstice, donc soleil, donc feu, etc...), j'avais préféré cette appelation.

Par contre, puis-je avoir un autre pouvoir à la place: celui de faire de la lumière ? Pas un truc sacré repoussant les démons et autres, juste de la lumière, comme une torche, toute simple.

désolé de toutes ces demandes!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 15:17

Ne t'excuse pas je suis là pour ça.

Si ce n'est pas un sors de combat ou d'offensive alors d'accord j'accepte la lumière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Sikorsky Van Piersen



________________

Sikorsky Van Piersen
________________


Race : Elu
Classe : Inquisiteur
Métier : Cape Blanche
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : Plus d'un siècle

Messages : 15


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 21:39

Fiche terminée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

Meryle Nightlander
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen EmptySam 18 Juin 2011 - 23:08

Je te valide donc comme promis.

Bon jeu !


Sikorsky Van Piersen 11110
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Sikorsky Van Piersen _
MessageSujet: Re: Sikorsky Van Piersen   Sikorsky Van Piersen Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Sikorsky Van Piersen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-