''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Naoki Saito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Naoki Saito



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Lancier
Métier : Aucun
Croyances : Fléau
Groupe : Alliance - La Lame d'Argent

Âge : 23 Ans

Messages : 2

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Naoki Saito    Jeu 30 Juin 2011 - 22:57

* * *

Personnage


Nom : Saito
Prénom : Naoki
Rang
Âge : 23 ans
Sexe : Masculin

Race : Humain
Classe : Lancier
Métier : Aucun
Croyances : Fleau
Groupe
:
L'alliance - La Lame D'Argent

Équipement : Mon arme fétiche est une lance assez longue, plus grande que moi d'ailleurs, pour être plus précis c'est une sorte de mélange entre une faux et une lance, un grand pic aiguisé ainsi qu'une petite lame qui part sur la droite, et sur la gauche une grande lame comme une faux, je peux donc m'en servir pour planter, pour frapper et bien d'autres choses (Pour ouvrir une boite de cassoulet.). Pour finir il y a également un pic plus petit celui ci sur le bout opposé à la lame. Je possèdes aussi deux dague qu'il utilise plus rarement.


Talents de combat : Je suis plutôt assez doué au combat rapproché, je suis agile précis et rapide, j' analyse les situations et profite de chaque erreur de l'adversaire, je sais ou taper quand taper, quoi faire à quel moment... Les lanciers sont souvent de redoutables adversaires en combat, tout d'abord à cause de leurs portée mais aussi de leurs vitesse. Je ne dis pas que les lanciers sont invincibles attention loin de la.

Talents de magie : Je maitrise un minimum la magie mais pas au point d'un mage ou de quelconque maitre, pour moi la magie est encore quelque chose d'assez compliqué mais très puissant. J'ai tout de même quelques talents magiques qui me sont d'une aide précieuse en combat. Par exemple en plantant ma lance dans le sol, je peux former une onde de choc et les ennemis autour de moi seront éjecté en l'air, bonne chance pour survivre à la chute. Je peux envoyer une sorte d'onde magique à distance qui ira frapper l'ennemi de plein fouet, un peu comme un coup de lance en gros. J'ai également un sort de soutien qui en faisant tourner ma lance devant moi me permet de parer un coup ou un projectile. Et pour finir mon favoris que j'appelle la charge, il permet de me propulser vers un adversaire ou alors de fuir en chargeant, c'est une sorte de déplacement à grande vitesse C'est à peu près tout pour le moment, je dois encore faire pas mal de progrès en magie. Et je suis bien déterminé !

Talents divers :On m'a souvent dit que j'étais quelqu'un de plutôt rapide pour un humain, pouvant enchainer plusieurs coups de lance sans m'emmêler les pinceaux, je possède aussi de bons réflexes me permettant (pas toujours) d'esquiver les coups. Ainsi qu'un don pour le mensonge hahaha.

Pouvoirs particuliers : Je possèdes une sorte de pouvoir ultime, une transformation. Celle ci augmente la longueur de ma lance, mes cheveux poussent jusqu'au dos et deviennent d'un blanc éclatant, des pics apparaissent sur mes avants bras, ainsi que mes épaules et mes cuisses ceux ci ressemblent d'ailleurs étrangement à de la glace. Quand j'active ce pouvoir je deviens beaucoup plus rapide, beaucoup plus puissant... Mais l'utiliser me videra de toute énergie et me forcera à rester au lit pendant quelques semaines.

Spoiler:
 

Apparence physique :

Je suis un jeune homme disons dans les normes. Je mesures environ un mètre quatre vingt pour soixante dix kilos peut être un peu plus mais le chiffre exact je m'en fiche complètement. Une longue chevelure toujours attaché tombe jusque dans mon dos, celle ci est d'ailleurs entre le noir et le marron, devant, elle est plutôt bien coiffé quelques mèches tombent sur mon visage et d'autres partent légèrement en bataille. Mon visage est fin, composé de petits yeux marron m'assurant un regard que je sais très bien utiliser pour faire comprendre certaines choses, un nez d'une belle forme, une forme banale enfaite... Et pour finir de fines lèvres rosées cachant mes dents d'un blanc éclatant. Mon corps est assez musclé, j'ai subi divers entrainements intensif qui ont sculpté ma carrure, ni trop maigre ni trop grosse, parfaite pour le rôle que j'assure. Mais celui ci possède aussi quelques cicatrices, des coups je m'en suis prit et pas qu'un peu ! Pour finir j'ai ni barbe ni moustache ni autre chose du genre, je déteste ça et trouve que c'est vraiment... Laid et d'aucune utilité ? Parlons plus précisément de mes vêtements. Je possède une armure de plaque recouvrant tout mon corps, de couleur grise, noire et bleu clair sur certains éléments, la cape par exemple qui est accroché à mon épaule gauche mais dont je me défais quelque fois car elle me gêne plus qu'autre chose. Tout comme la ceinture qui d'ailleurs est assez serré. En dessous de celle ci se trouve un dragon gris sur fond bleu, cela ne représente rien de spécial pour moi, ou alors je l'ignore. Enfin j'ai toujours une sorte de bandeau qui est posé sur mon front, lui aussi aux couleurs de mon armure. Armure plutôt jolie qui semble lourde mais qui au contraire ne l'est pas tellement que ça, elle est plutôt légère même pour une armure de plaque et elle ne gêne pas pour effectuer divers mouvements.

Caractère, personnalité :

Je penses être quelqu'un d'assez neutre, je veux dire je ne me qualifie ni dans le mal ni dans le bien mais plutôt entre les deux, je peux tuer comme je peux sauver, tout dépend du moment, de la personne et surtout de mon envie. j'ai vu pas mal de choses dans ma vie et de toute façon je penses qu'aucun être de ce monde ne peut être classé dans le bien ou dans le mal, car il y a bien pire autre part... Enfin bref, passons ce petit détail. Je suis aussi bien seul mais je préfère avoir de la compagnie, je met pas mal de temps avant d'accorder ma confiance, et pas mal de temps avant de considérer quelqu'un comme mon "Ami" Après tout nous vivons dans un monde de brute les gens sont parfois traitre et prêt à tout pour obtenir ce qu'ils veulent. J'aime l'argent, et je serais prêt à faire n'importe quoi pour en avoir plein les poches. C'est simple, avec de l'argent on peux tout acheter, des femmes comme des esclaves en passant par les armes et les tenues pour prendre soin de nous. J'irais même jusqu'à tuer si on me le demande afin d'obtenir un joli petit sac d'or, enfin ça c'est mon affaire et certes c'est fourbe mais il faut bien gagner des sous pour continuer de vivre ! Certains se prostituent moi je préfère tuer plutôt que donner du plaisir à n'importe qui. Je ne suis pas du genre bourrin, enfaite je déteste foncer dans le tas sans réfléchir comme une chose en manque de sang, j'aime parfois la discussion avant un combat, j'aime aussi les combats qui durent longtemps et au final voir lequel des deux est le meilleur combattant, et une chose que j'adore aussi est le travail bien fait, quand j'ai une mission je m'assure qu'elle est terminée avant de rentrer, je m'assure que le type que je devais buter est... Mort ? La deuxième chose que j'aime le plus dans ce monde c'est les femmes, je n'ai que 25 ans j'en profite, mais j'aime la compagnie de jolies filles avec moi haha, un peu comme tout homme je penses. C'est à ce moment la que vous devez pensez que je suis un vaurien, mais non je peut être très gentil. Je penses d'ailleurs que l'amitié est quelque chose dont les humains ont besoin pour avancer, ils doivent savoir qu'ils ont des gens sur qui compter... Mais trop peu s'intéressent à ce genre de choses maintenant. Encore un détail qui selon moi est très important, j'aime faire peur aux adversaires en les menaçant mais je ne me vante pas. Je n'aime pas les vantards et les grandes gueule, et il ne vaut mieux pas que j'en croise car le plus souvent ils finissent le crâne dans un mur...

Histoire :


Vous voulez que je vous raconte mon histoire ? Et bien pourquoi pas, une fois de plus ou une fois de moins ne changera rien pour moi. Tout d'abord je suis né il y a vingt cinq ans dans une petite famille de classe moyenne, ce que j'appelle petite famille c'est qu'a pars mon père et ma mère je ne connaissais personne d'autre. Durant toute mon enfance j'ai vécu dans une maison... Spéciale ? personne n'osait y entrer, mes parents savaient que quelque chose clochait mais eux ils aimaient ça. Je vous explique plus en détail. Cette maison a été sur le marché pendant très longtemps, personne n'osait l'acheter. Une fois dedans ils se sentaient mal et n'avaient qu'une envie, celle de la quitter au plus vite. Beaucoup de rumeurs ont circulé au sujet de cette maison, l'une des plus connue elle celle qui disait que tout les propriétaires se sont suicidé ou ont disparu sans laisser de traces, et tout cela je peux vous affirmer que c'est vrai, au début je n'y croyais pas vraiment non plus. Laissez moi vous raconter plus en détail.

Tout petit déjà apparemment je pleurais souvent, mes parents ne pouvaient me laisser seul quelques minutes, s'ils le faisaient je me mettais à pleurer et le seul moyen de me calmer était de m'emmener en balade, en gros... Loin de la maison. Quelques années passèrent, au début je ne faisais pas vraiment attention à ce qu'il se passait ici car rien ne m'avait touché en personne mais tout ceci allais vite changer... J'étais dans la maison presque tout le temps, je n'avais pas d'amis avec qui jouer, les parents des jeunes du quartier leurs interdisaient de me voir, ils pensaient que j'étais maudit ? Comme cette maison... Les gens trop peu cultivé ne comprennent vraiment rien. Enfin bref, la première chose qui m'a semblé bizarre dans cette maison a été une "silhouette" que j'ai cru... Non, que j'ai vu devant ma porte en pleine nuit. J'ai oublié beaucoup de choses mais l'image de cet homme ? ou de je ne sais quoi reste gravé dans ma tête.

Je devais avoir 5 ans environ, tout les soirs c'était pareil, je n'arrivais presque pas à dormir ou alors je me réveillais en sursaut une ou deux heures après. Mes parents faisaient je ne sais quoi et je m'en fiche après tout, j'ai alors aperçu une silhouette noire devant ma porte, la tête tourné dans ma direction. Au début je pensais rêver, ou alors c'était simplement mon père, mais elle ne bougeait pas, pendant plusieurs minutes elle resta la sans bouger. En l'analysant un peu plus elle était plutôt imposante, beaucoup plus que la silhouette de mon père, ce n'était donc pas lui... Des larmes se mirent à couler sur mes joues, mouillant mes draps. Je me mis à crier, appelant mon père de toute mes forces, lorsqu'il arriva avec une lampe à huile... Il n'y avait plus rien. Il resta avec moi jusqu'à ce que je m'endorme, mais le lendemain au réveil je n'avais pas oublié ce que j'avais vu. Mon père ne cessait de me répéter que j'avais fais un mauvais rêve, ou que mon imagination me jouait des tours, mais je savais très bien qu'il cherchait à me rassurer. Les années passèrent, des apparitions j'en est revu plusieurs fois, et elles étaient toutes inquiétante, mais personne n'a encore été attaqué dans notre maison.

Le jour de mes 10 ans pour mon anniversaire mes parents m'ont offert un chien, un chien qu'ils ont acheté a un paysan du coin pour quelques pièces d'or. J'étais tout content, j'avais enfin un ami avec qui jouer ! Mais cet ami ne resta pas la bien longtemps... Un jour je décida de le laisser gambader dans le jardin, il avait le droit de se défouler et puis la maison ne devait pas être très agréable pour lui non plus... Il pleurait ou hurlait toujours à la mort. Après l'avoir laissé sortir je ne l'ai jamais revu. Et le plus étrange dans tout ça est que le jardin était fermé, il n'aurait pas pu s'enfuir, mais il n'était plus la... Quand j'ai compris qu'il ne reviendrait pas les larmes coulèrent une nouvelle fois sur mes joues, pourquoi ? Pourquoi je pleurais ? Cela n'allait pas le faire revenir, et puis il est peut être mieux ou il est... Ou pas du tout.

L'année de mes douze ans, j'ai fais la connaissance d'un vieil homme fort sympathique ! Quand mes parents m'autorisaient à aller le voir j'étais si heureux, c'était vraiment sympa chez lui, il avait des tonnes d'armes ! C'était apparemment un ancien soldat à la retraite. C'est d'ailleurs chez lui que j'ai appris le maniement de la lance, lui aussi était un ancien lancier. Mais tout ça... Devait rester secret et mes parents ne devaient pas l'apprendre, sinon ils allaient m'interdire de voir ce vieil homme, et très sincèrement j'étais beaucoup mieux chez lui que chez moi... Il disait souvent que je progressais extrêmement vite, et moi j'étais content d'entendre quelques compliments, même si j'ignorais s'ils étaient sincère... En tout cas le temps passait tellement vite avec lui et bizarrement j'adorais manier la lance, moi qui n'était pas très combattant, moi qui ne cherchait pas trop la bagarre par peur de me faire éclater, chaque jour je devenais un peu plus fort mentalement, et chaque jour je maitrisais un peu plus cet outil meurtrier mais tellement jouissif.

Une nuit, pendant que j'étais couché tout comme mon père. Ma mère se trouvait seule dans la petite cuisine, surement en train de finir le ménage comme souvent, mais cette fois ci c'était tellement différent. Elle c'est mise à crier, toute notre vaisselle tomba sur le sol et toutes les assiettes se brisèrent , bizarrement j'ai couru à la cuisine sans réfléchir, elle était collé contre le mur de la cuisine, les bras contre sa poitrine et un regard montrant la peur. Elle avait apparemment aperçu une silhouette humains dans le jardin, mais celle ci avait de grandes ailes dans le dos, elle a peut être ressentit la présence de ma mère car au même moment elle a tourné la tête vers la fenêtre puis c'est envolé. Voila la version de ma mère... Bizarre, depuis quand les gens peuvent voler ? Je vous avoue que j'ai pas mal réfléchis, c'est peut être ça que les gens appellent "Diable". Peut être que c'est sa maison et qu'on le dérange ? J'ai mis pas mal de temps avant de comprendre que même très jeune je comprenais pas mal de choses... Des choses que même des adultes ne pouvaient pas comprendre, les adultes, par exemple mes parents ne voulaient pas entendre ce mot à la maison. Si je disais ce genre de chose je me prenais une claque et j'étais puni, enfermé dans ma chambre...

C'est à l'âge de seize ans que je péta un câble, en pleine nuit je pris ma lampe à huile qui se trouvait sur mon chevet et mit le feux à mes rideaux, j'en avais marre de cette maison, marre de tout ce qui se passait, les apparitions, les coups aux portes, les silhouettes, les bruits de pas, les rires, les murmures... Trop de choses ! Je décida de ne pas réveiller mes parents, ils m'ont forcé à vivre ici, ils savaient très bien que cette maison était mauvaise, ils vont le payer, je sortis calmement de la maison, avec quelques vêtements et un peu d'argent à la main, et me dirigea vers chez le vieil homme qui était maintenant mon Maître. Même pas un peu de remords, je ne m'étais pas retourné une seule fois pour voir la maison une dernière fois, la seule chose que j'ai entendu c'est un cri... Le cri de ma mère pendant qu'elle cramait dans cette baraque, bien fait... A vouloir jouer avec le feu on finit par se bruler pas vrai ?

Les années qui suivirent furent sans aucun doutes les meilleurs de toutes ma vie, je m'entrainais toujours à la lance, je me sentais mieux dans cette maison, je n'avais plus peur une fois que la nuit tombait. Le vieil homme m'avait expliqué que mon ancienne maison était sur une faille, une faille qui mène au monde des démons... Il sait beaucoup de chose mon Maître ! En tout cas une chose est sure, j'avais vu et vécu des choses pas très amusante, ses images ne peuvent sortir de ma tête et encore maintenant je m'en rappelle, mais sans ces évènements je n'aurais jamais compris certaines choses, ils m'ont aidé à comprendre un peu mieux ce monde, à comprendre un peu mieux ce qui nous menaçait ou nous aidait chaque jour... Voila, je penses que c'est tout, jusqu'à maintenant je me suis entrainé et je m'entraine toujours, le vieil homme est mort mais pour moi il vit toujours dans mon coeur. Et jamais je n'abandonnerais l'entrainement ou le combat, j'ai passé d'agréables moments avec lui, des moments que je n'oublierais pas. C'est grâce à lui si je suis comme ça maintenant... Et sincèrement, je penses que mes parents sont mieux ou ils sont que dans cette maison...




En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?

Tout les jours.

Comment avez-vous découvert le forum ?

Fonda :3

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?

J'adore



Test-RP

Aujourd'hui était une belle journée, le soleil était levé depuis fort longtemps, le temps était très agréable et les oiseaux chantaient perchés sur leurs branches, que demander de plus ? Je me baladais tranquillement dans les rues de la ville, j'avais d'ailleurs laissé mon arme chez moi mais pas de soucis il ne se passera rien. Les gens sont plutôt en sécurité en ville mais si quelqu'un décide de sortir, il vaut mieux être armé. J'avais une petite idée d'où j'allais aller, mes pas me guidaient sur un chemin que je connaissais très bien... Un chemin que je haïssais plus jeune. Ce chemin qui me menait à cette maison... Rien que d'y penser ça m'énerve. Je me stoppa net face à ce terrain brulé qui se trouvait devant moi, les marques de l'incendie étaient toujours la. Des planches brulés encore sur le sol, cette maison dont tout le monde avait peur, il suffisait simplement d'y mettre le feu pour que personne ne retourne dedans. pourquoi personne n'as fait ça avant ? Des pas se firent entendre, des pas lents et hésitant, puis une voix. Une voix qui a déjà beaucoup parlé.


" Ne trouvez vous pas que c'est fort regrettable ce qu'il c'est passé ici ? "


Un sourire amusé se dessina sur mes lèvres, un vieil homme avait prit place à côté de moi, j'ignorais qui il était et il ignorait qui j'étais... Tant mieux après tout. Je dois avouer que je ne comprenais pas vraiment sa question, j'ignorais s'il parlait de l'incendie ou de tout les évènements passé. Je penses que les deux peuvent être regrettable, mais je ne regrette pas mon geste... Personne ne reconstruira à cet endroit, personne ne va encore souffrir à cause de cette satané faille. J'ai appris pas mal de choses ses dernières années, j'ai grandis, j'ai arrêter de pleurer pour un rien. Lutter est mieux que se laisser abattre, le monde ne connait pas encore l'existence de toutes ses choses, et il ne vaut mieux pas qu'il les connaisse, sinon tout cela va engendrer la panique chez les citoyens et il vaut mieux éviter pour le moment. Je pris la parole d'une voix posé.

" Tout devait arriver, et je penses qu'on ne peux rien faire. De toute façon cela fait quelques années que cette maison n'existe plus, encore heureux d'ailleurs... Plus j'apprends des choses, plus j'ai l'impression que ce monde est faible, l'impression que nous sommes simplement des pions, des pions placé entre un affrontement... "

Je laissa échapper un profond soupir avant de partir, passant devant le vieillard sans dire un mot, sans me retourner pour voir les ruines une dernière fois. Une chose est sure... Je ne reviendrais jamais ici, je ne veux plus voir cet endroit je veux l'oublier à tout jamais. J'aurais bien voulu rentrer à la maison mais je devais récupérer quelque chose à la taverne du coin.

Je devais me rendre à la Taverne la plus proche afin de retrouver un collègue. Le plus chiant n'était pas d'aller la bas, ce qui m'énerve le plus c'est l'ambiance des tavernes. Tout le monde crie, tout le monde tape sur les tables ou le comptoir, et quelque fois ça se tape dessus pour une histoire de bière ou de monnaie. Passionnant. Enfin bref, je marchais rapidement à travers les ruelles sombre, des ruelles ou personne ne passait. Oui les gens ont peur de l'ombre apparemment... La taverne se trouvait enfin face à moi, je me dirigea vers celle ci et poussa les portes lentement, comme d'habitude elle était remplie de monde, l'odeur de l'alcool venait chatouiller mes narines et les cris venaient frapper mes tympans. Je ne voulais pas m'attarder ici, la seule chose que je voulais était retrouver mon "collègue" pour récupérer ce qu'il devait me donner. Tiens le voila. il était seul à une table, une chope pleine en main. Je me dirigea doucement jusqu'à celle ci et déposa mes fesses sur la chaise en face de lui. Il savait ce que j'étais venu chercher, non pas de l'argent, il devait simplement me donner un papier avec un nom écrit. Je devais tuer quelqu'un contre un petit sac d'or.

" On est bien d'accord, je fais ce que tu me demandes contre 1000 pièces d'or. "


Il se contenta seulement d'un hochement de tête. Sa main s'approcha de moi, je pris le papier et partit en sifflotant doucement. L'homme que je devais tuer était un riche marchand, j'ignorais la raison et de toute façon je m'en fiche tout ce qui m'intéresse c'est ma monnaie. Voila comment je gagne mes sous, je suis un chasseur de prime. Beaucoup de gens pensent que c'est mal ou que nous sommes tous d'ignoble personne, il faut bien gagner son mange pain afin de rester en vie, je tue simplement des personnes contre une grande somme d'argent, oui car soit les gens ont peur de se faire capturer par les gardes, soit ils sont trop sensible pour achever quelqu'un de leurs propre main, ce monde n'a pas besoin de fiotte mais bon... Ce genre de personnes me permettent de gagner ma vie d'une manière très simple je ne peux refuser un contrat. Et puis on peux dire que c'est pour une bonne cause ? Enfin je penses, car une fois que j'ai ma monnaie je peux m'acheter de nouveaux équipements. Bon dieu que j'aimerais partir un jour dans le monde du dessous, pour voir comment c'est... Voir les êtres qui y vivent, voir si on peux lutter contre eux... Et surtout... Voir si j'en ressort vivant.


[Je ne me suis pas cassé la tête, j'ai plus d'inspi la xD]


* * *


Dernière édition par Naoki Saito le Ven 1 Juil 2011 - 2:13, édité 5 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Naoki Saito    Ven 1 Juil 2011 - 1:04

Bonsoir Naoki !
Bienvenue sur Feleth !

C'est une bonne et longue fiche, étoffée et bien ancrée dans le contexte.
J'aime tout particulièrement la façon dont tu te joues de l'ignorance du peuple de Feleth dans l'histoire, ces gens qui fabulent sur ce que le maître de Naoki sait.
Les descriptions du caractère et de la personnalité sont assez familières, mais ici comme la narration est faite à la première personne, ça rend bien le côté hors-la-loi du personnage, sympathique !

Essaye toutefois d'éviter les mots comme "Sensei" aux connotations trop "réelles", préfère "maître" ou "précepteur", etc... Quelque chose de plus neutre, et de plus parlant dans un contexte aussi éloigné de la réalité que l'est celui de Feleth ^^
Sinon, tu ne développes pas vraiment les talents de magie de Naoki, on ne connait que sa transformation, pourrais-tu détailler ce dont il est capable d'autre ?
Et enfin, attention à la grammaire, tu fais pas mal d'étourderies de conjugaisons et d'accords Razz ce n'est pas bien grave mais essaye d'y faire attention, ça rendrait la lecture plus agréable ^^

Voilà, à bientôt pour ta validation !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Naoki Saito



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Lancier
Métier : Aucun
Croyances : Fléau
Groupe : Alliance - La Lame d'Argent

Âge : 23 Ans

Messages : 2

Histoire de Personnage : Jamais

MessageSujet: Re: Naoki Saito    Ven 1 Juil 2011 - 2:19

Bonsoir Querel. Et merci beaucoup !

J'ai remplacé le mot "Sensei" par "Maître", j'ai modifié les talents magique mais j'ignore si c'est bon, désolé pour les fautes c'est vrai que j'ai quelques difficultés mais je ferais attention, c'est la première fois que je rp a la première personne donc début un peu difficile.

Petit question : Après In Rp les capacités par exemple magique de mon personnage peuvent évoluer et il pourra maitriser de nouvelles technique ? Car la je n'ai pas vraiment d'idée et j'ai pensé à le faire évoluer avec le temps.

Merci

Bonne soirée/nuit
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Naoki Saito    Ven 1 Juil 2011 - 2:29

Merci bien, parfait, pour moi c'est assez détaillé à présent !
Et oui, évidemment, ton personnage peut évoluer, sinon il n'y a pas vraiment d'intérêt Razz la fiche de présentation n'est que point de départ !

Voilà eh bien pour moi c'est bon, je te valide !



Tu n'as plus qu'à attendre une deuxième validation et tu pourras RP ^^
Et n'oublie pas de remplir ton profil !
Au plaisir de se croiser dans le Forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Naoki Saito    Ven 1 Juil 2011 - 3:03

Quelle fiche splendide *O* !!! VALIDE !!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Naoki Saito    

Revenir en haut Aller en bas
 

Naoki Saito

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-