''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Dolven Melrak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Dolven Melrak



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Lame noir
Métier : Conseiller du roi officiellement, agent à la solde des rebelles officieusement
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : 138 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Dolven Melrak   Mer 14 Juil 2010 - 13:29

Personnage



Nom : Melrak

Prénom : Dolveneosafkis, mais l’on dit tout simplement Dolven

Âge : 138 ans (apparence 28)

Sexe : Masculin

Race : Seïrdan

Classe : Lame noir

Métier : Officiellement conseiller en finance de Kaull Hendenmark, officieusement espion au service de la rébellion, aidant Setsuna à renverser le pouvoir. C'est une sorte d'agent double.

Croyances : Aucune

Groupe : Rebelle

Équipement :

Dolven possède une antique épée en matériaux composites doublée à des alliages métalliques gardés secrets par les Seïrdan. Cette épée, héritage familiale, renferme en son centre un rubis enfermé dans de l’ambre, recouvert d’une couche de granite, c’est ce que Dolven appelle couramment « le cœur » de son épée, qu’il nomme « Elekrin », signifiant « éclipse ». Mais pourquoi un telle nom pour cette arme ? Et bien à vrai dire, cette arme n’est pas ordinaire, comme beaucoup d’autres dans le Vein, celle-ci est enchantée, confère des dons magiques à son porteur. Ce nom d’ « éclipse » n’est pas innocent, car cette épée, en plus d’offrir des dons magiques à son maître, a la particularité de briller au contact du métal d’une autre arme, car cette épée, noire malgré sa fabrication, est recouverte d’une substance jusqu’alors inconnue, que seul Dolven et les membres de sa famille connaissent. Cette substance a le pouvoir de ronger le métal, de briller les soirs de pleine lune et au contact du métal. De plus, si cette lame parvenait à vous blesser, alors elle déposerait un résidu de cette substance dans votre organisme, pire qu’un poison, cette substance ne tue pas, mais voile votre conscience, vous rendant ainsi totalement inoffensif pour quelques heures, d’où le nom d »éclipse », car elle brouille votre esprit.

En plus de cette épée, Dolven possède lors de combat une armure de plaque en granit noir mélangé à différents types de métaux, avec plusieurs couches de sèves végétales, renforçant la résistance de l’armure et la rendant moins lourde, ce qui permet à Dolven de ne pas être gênée dans ses mouvements, mais cette armure ne recouvre pas tous son corps, car sa fabrication requiert des années de travails. Si cette armure demande beaucoup de travail, d’attention, c’est qu’elle n’est pas commune, car plusieurs engrenages sont cachés sous le métal, avec au bout des sortes de gants métalliques, qui possèdent un système d’activation. Ce système d’activation complexe semble servir quelque chose de grand, mais ne sert en réalité qu’à activer aisément une lame cachée sous le poignet droit de Dolven. Cette armure et cette épée sont toutes deux des héritages de Dolven, il en prendra donc particulièrement soin.

Enfin, Dolven garde toujours sur lui une dague simple, courbée, pour assassiner ses proies, ainsi qu’un arc basique lorsqu’il en a besoin.

Talents de combat :

En tant que Seïrdan, Dolven fait partie de l’élite guerrière des trois mondes, et est donc un adversaire redoutable à ne pas sous-estimer. Mais ses talents martiaux sont sous-entendus à travers ses origines, car son véritables talents en combat, c’est sa rapidité d’action, n’usant pas vraiment de la force, Dolven use plus de l’intelligence des coups, et sa rapidité fulgurante le rend quasi-imprenable, glissant littéralement sur ses ennemis tel une liqueur de sang, Dolven assène des coups précis et très rapides, touchant des points sensibles rendant sa victime totalement vulnérable.

Tel l’ombre que provoque une éclipse, Dolven sait se fondre dans l’obscurité, tel un prédateur averti, pour frapper puissamment et rapidement, ne laissant de ce pas aucune chance à ses ennemis. Sa précision et sa vitesse sont ses deux atouts principaux, car il a vite compris que la force et l’expérience n’étaient rien face à la vitesse alliée à la précision, car un homme fort et expérimenté peinerait largement à atteindre un adversaire vif comme l’éclair et précis comme un faucon…

Talents de magie :

Elekrin, l’épée de Dolven, lui confère le pouvoir d’aspiration. Qu’est ce donc me demanderez vous ? Et bien cela lui permet d’aspirer votre énergie vitale d’un simple contact, si Dolven vous touche et qu’il se concentre, il est capable d’aspirer votre énergie, vous vous videz alors totalement, vous n’être qu’un légume, le regard vide, la bouche entrouverte, la peau sur les os, Dolven reprend des forces tout en vous tuant. Voler l'énergie lui permet alors de soigner ses blessures, ses plaies, il se régénère.

Talents divers : Maître dans l’art de l’éloquence et de la manipulation.
Pouvoirs particuliers : Charisme extraordinaire.

Apparence physique :

Dolven, comme tous les rares membres de sa race, possède une longue et belle chevelure brune, sauvagement coiffée, comme résistant aux brises estivales, se calquant sur l’indépendance de son maître. D’une beauté enchanteresse, mélodieusement répartit sur ses traits fins, cette beauté donne quelque chose de mystérieux à cet être fantastique, la pâleur de cette peau aurait même de quoi le confondre avec un vampire. La peau douce, les yeux embrasés d’une lueur intelligemment mélangée à la fougue lumineuse envahissant ses miroirs de lumière, Dolven suscite méfiance et admiration à la fois, car cette intelligence qui imprègne le corps parfaitement musclé du Seïrdan a de quoi vous inquiéter, car c’est une intelligence abusive, presque exagérément supérieur, qui semble vous écraser et vous rabaisser à l’état d’insecte, vous vous sentez dès lors inférieur à ce démon, mais en même temps, ce génie dont il est doté s’ajoute à une aura puissante, entraînante, qui se dégage irrépressiblement de son âme et de sa chair, cette aura, c’est son charisme, un charisme qui guide les hommes, et alors que vous vous méfiez de lui, vous lui accordez d’un autre côté toute votre confiance, comme entraîné, je dirai même emporté par cette énergie qui vous rassure.

A ses côtés, le monde extérieure semble ne tourner qu’autour de lui, vous vous plongez inévitablement en lui, cherchant à le connaître, à le suivre, vous écoutez ce qu’il vous dit, sa voix gravement imposante ne vous laisse que peu de place dans son discours guerrier, vous l’écoutez simplement, et vous laissez entraîner par cet homme, ce soldat. Être avec lui, c’est être dans l’incapacité de détourner son regard du sien, l’on n’est plongé dans ses yeux, comme pétrifié et impressionné, car les yeux brillamment ébène de ce grand guerrier semble vous transperce l’âme de part en part, vous sondant jusqu’à la moindre parcelle de vie qui inhibe votre enveloppe charnelle, il n’y a plus de place pour le mensonge et l’hypocrisie, vous savez que vous ne le valez en rien, mais vous savez qu’au fond, il vous estimera par vos actes et non par vos dires, vous savez que le suivre, c’est respecter ses choix, aussi fous soient-ils, car sa carrure laisse prétendre que « obstination « et « espoir » sont ses deux seuls amis, défiant de ce pas le mot « défaite ».

La Mort glisse sur cette peau pâle, sur ce beau corps athlétique, témoignage de plusieurs dizaines d’années de conflits, son regard font défiler le film d’une vie entièrement dédié à la guerre, vous savez déjà que le sang est la liqueur énergisante de ce corps qui hurle son besoin de défi, ses mains déjà en mouvement semble prête à dégainer, et vous savez que si vous le décevez, le trahissez, il n’aura de cesse de vous pourchasser pour faire de votre tête, l’un de ses nombreux trophées de guerre.

Droit dans sa démarche, majestueux et gracieux dans ses gestes, cette majesté, cette splendeur reflètent l’arrogante fierté qui émane de Dolven, fier jusqu’au bout, il aime se montrer, et sa démarche imposante, à l’avant des autres, supposent qu’il aime mener, et surtout qu’il est fait pour mener. C’est un guide irréprochable, dont rien au monde ne pourrait faire fléchir ses jambes, et stopper ce corps représentatif de l’âme de meneur et de guerrier qui le hante…

Caractère, personnalité :

Compliqué… Mieux vaut vous prévenir, mes chères lecteurs, Dolven est avant tout quelqu’un de compliqué, est à toujours aimé tâter cette complexité de vie, car il juge que la complexité est le meilleur moyen de tromper autrui. C’est pour cela que je dois être prudent en décrivant sa personnalité, car il peut être doté de deux traits de caractère très différents, je dirai même opposé, car cela ne dépend que des circonstances, des situations et de ses humeurs. La seule chose qui n’a jamais changé, qui ne change et ne changera jamais, c’est le charisme de Dolven, inévitablement, il attire à lui toutes les victimes de ses plaidoyers haranguant une flamme vivant en chacun de nous. Passé maître dans l’art de l’éloquence et de la rhétorique, Dolven sait s’approprié la sympathie, la confiance de ceux qui l’entourent. Et c’est cette même éloquence qui lui permet de s’adapter aisément, c’est son parler qui lui permet de poser ses pions et de les déplacer sur l’échiquier de ses plans tout aussi complexe que leur créateur.

Car Dolven, doué de cette capacité de rhétorique, en devient dès lors manipulateur, mais manipulateur quand cela l’arrange, et pour le bien de ceux qu’il aime. Doué d’une très grande intelligence, vive et logique, l’esprit très cartésien de Dolven lui confère la capacité de créer des plans s’étalant sur des dizaines d’années, incompréhensibles de tous, mais qui pourtant sont souvent presque impossible à faire échouer. Cette manipulation orale, Dolven en a eu besoin pour se hisser au rang de conseiller de Kaull, se faisant passer pour un parfait serviteur. Pourtant bon conseiller, ce n’est qu’un moyen d’approcher sa proie, se masquant derrière une efficacité irréprochable, le Seïrdan est pourtant un rebelle, pas le plus farouche, mais est d’accord pour renverser le roi.

L’esprit cartésien de Dolven en fait un non-croyant, comme les autres Seïrdan, il ne croit pas aux dieux, il sait qu’ils n’existent pas, mais intelligent, il ne dit rien aux pauvres humains victimes de ce dogmatisme, car il juge la religion utile, car celle-ci rend les hommes vulnérables, choses que souhaitent Dolven, pour espérer un équilibre des puissances, empêchant les humains de trop se développer.

Ambitieux, il faut, s’il on y arrive, tout de même se méfier de lui, car d’une grande obstination, lorsque Dolven veut quelque chose, il l’a, et ne lâchera jamais avant d’atteindre son objectif. Têtu, et extrêmement fier, il ne supporte guère qu’on le contredise, et encore moins qu’on le rabaisse ou qu’on l’humilie, et le côté rancunier de sa personne aura tôt fait de vous faire payer l’affront fait. En plus belliqueux, Dolven pourrait user de la parole pour se sortir pacifiquement d’une situation douteuse, mais il préfère user de son expérience en tant que guerrier pour assouvir ses pulsions démoniaques, encore vivaces dans sa mentalité. Un peu séducteur, Dolven aime les femmes, et n’hésite pas à jouer de ses charmes pour s’attirer les faveurs de la gente féminine, qui pourrait bien lui servir. Il aime les belles choses, et d’ailleurs son statut de conseiller lui confère un statut aristocratique, il aime la richesse, il aime la propreté, les bijoux, les belles plantes comme les belles femmes.


Histoire : (résumé)

Dolveneosafkis, soit Dolven, est né dans le Vein, dans le cercle très fermé des Seïrdan. En tant que tel, Dolven fut confronté très tôt à l’hygiène de vie de ces derniers, à leur code d’honneur très stricte, et bien évidemment, à leur entraînement peu orthodoxe, visant à faire d’eux les meilleurs guerriers des trois mondes. C’est à l’âge de six ans, l’âge où Dolven était capable de tenir une arme, que celui-ci apprit à se battre avec tous les membres de sa famille. Tout comme ses frères et sœurs, Dolven ne se mélangea pas aux autres démons, car seuls les siens suivaient un code d’honneur strict et une vie rangée, peut-être parfois trop rangée, faisant d’eux par la même occasion des parias au sein de leur société.

Apprenant l’art de combattre très jeune, suivant un lourd et dur entraînement au cours duquel il se blessa maintes fois, le jeune démon démontra d’excellentes aptitudes martiales, honorant ainsi les siens, tous considérés parmi les meilleurs guerriers des trois mondes. Belliqueux, il aimait se battre avec ses frères, et gagnait souvent, mais il était l’ainée, c’était donc logique. A 16 ans à peine, il arrivait déjà à vaincre de terribles créatures, et ses parents avaient vite compris que ce qui faisait de leur fils une arme redoutable, c’était son génie, son intelligence. Ce n’était pas sa force, ni sa maîtrise des armes qui le rendaient si puissants, mais sa vitesse, son agilité, sa précision, la danse lugubre et morbide qu’il offrait à ses futures victimes.

Précoce, Dolven était capable d’assimiler des notions de combats, des notions politiques et philosophiques d’adulte. Sa curiosité à toute épreuve, sa soif inexpugnable de savoir développèrent son esprit, il réfléchissait déjà sur le monde, comme ses ancêtres auparavant, il réfléchissait sur le pourquoi du comment, pour découvrir de nouveaux aspects du mondes, pour émettre des théories sur la naissance des mondes. S’entraînant à l’art de la parole, il aimait manipuler les démons qui étaient pour beaucoup moins rusés que leur interlocuteur. Il aimait jouer de son charme et de son génie pour attirer à lui du monde, pour se servir d’autrui. Considéré comme un grand érudit par beaucoup, il n’en était pas moins quelqu’un de craint, car son intelligence le rendait très dangereux.

D’ailleurs, Dolven usa de ses dons pour tuer sans relâche ceux qui se mettaient en travers de sa route, pour assouvir ses pulsions guerrières. Il alla même jusqu’à manipuler des membres de l’armée du roi Arphoss, afin de monter en grade plus rapidement et atteindre directement le pseudo roi démon. Pour se faire, il n’hésita pas à assassiner des membres hauts gradés de l’armée du démon, car l’ambition de Dolven était telle qu’il ne rêvait que d’une chose, du pouvoir. S’il parvenait à tuer Arphoss, il prendrait sa place, et il savait que sa force et son charisme ferait de lui quelqu’un de plus écouté que le seigneur actuel, il se voyait déjà formant des vagues entières de démons, prêtes à déferler sur les autres mondes. Il ne voulait de ma à personne, mais il voulait dominer en tout point.

Cependant, les autres Seïrdans virent en cet acte une offense envers leur principe, ils décidèrent tous de bannir Dolven, devenu trop manipulateur, trop ambitieux, guidé par sa soif de connaissance et de pouvoir, espérant que celà saurait stopper la folie de Dolven. A partir de ce moment-là, l’histoire de Dolven est floue, l’on sait juste qu’à cette période là de sa vie, Dolven fut victime de traitements atroces car Arphoss découvrit la supercherie, et décida de le lui faire payer, il fut traité tel un insecte, et subit des tortures indignes même de démons. Pourtant, Dolven parvint à s’échapper, grâce à son éloquence, et surtout grâce à ses pouvoirs, il parvint à manipuler ses geôliers, qui le libérèrent, et le payèrent au prix fort, puisqu’on retrouva les cadavres des deux démons entièrement dépecés. S’échappant de la prison dans laquelle il avait été enfermé, Dolven en profita pour tuer le plus de démons possibles, et partit se réfugier à Feleth, espérant semer ses ravisseurs. Mais les hommes du seigneur démoniaques se lancèrent à la poursuite du fugitif, Dolven devait partir…

Il partit alors pour le monde de Feleth…

Pendant plusieurs années, Dolven joua de ses dons tout d’abord en tant qu’assassin professionnel et chasseur de primes, puis grâce à son éloquence, son charisme, et ses capacités extraordinaires au combat, le seïrdan se hissa au sein de l’armée du royaume. Poursuivit malgré tout par les sbires d’Arphoss, Dolven tua un grand nombre de ses poursuivants, surtout lorsqu’il devint général d’armée.

Ce monde plaisait à Dolven, il voyait là une nouvelle opportunité de se hisser au pouvoir, mais là, il devrait être populaire. Populaire tout d’abord au sein de l’armée, grâce aux victoires qu’il offrit au Royaume, Dolven attira l’attention de la royauté par son intelligence, et fut élue rapidement comme conseiller financier. Ses notions sur le sujet lui permirent de développer l’économie, il opta pour un système économique individualiste, il fit faire de grands travaux, et créa de nombreux autres systèmes qui permirent une expansion économique. En faisant aussi construire des orphelinats, et en rénovant les villes, Dolven s’attira la sympathie du peuple, malgré leur haine envers le roi.

Mais Dolven se cachait derrière un masque d’efficacité, car voulant plus de pouvoir, il décida de s’allier à Setsuna, la sœur de Kaull, pour faire tomber son frère. Il rejoignit dès lors les rangs des rebelles, leur donnant des renseignements capitaux, les informant des mouvements des capes blanches, et assassinant lorsqu’il en a envie des hommes importants du Royaume. Mais plus que jamais, Dolven reste sur ses gardes, car les capes blanches le pistent, le guettent, le surveillent en permanence, ils ont des soupçons, même si Dolven a su s’attirer la sympathie de toute la cour. Cherchant à anéantir totalement les capes blanches, et prit de sympathie pour Setsuna qu’il considère comme une grande femme, digne des plus grands, Dolven s’est jurer de l’aider à stopper Kaull.

De plus, Dolven cherchait au départ à prendre le pouvoir, mais il a vite remarqué que Setsuna ferait une grande reine, et cherche à la mettre au pouvoir à tout prix. La rébellion est prête, Dolven a poser ses pions, il a un nouvel objectif, et rien n’y personne ne pourra arrêter l’élu de l’éclipse.


En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? 2 à 4 fois par semaines.

Comment avez-vous découvert le forum ? Top-site.

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Rien à dire, j'adore !


Test-RP

La clarté obscure de ce lieu ne lui était pas inconnu… Cette piquante odeur d’encens de sang lui rappelait vaguement quelque chose… Le sol, aussi rouge que le rubis, était pourtant glissant, c’était brillant, liquide, du sang, bien évidemment… Les murs de pierres effrités témoignaient du médiocre état des lieux, pour seul lumière, une source de chaleur commune, le feu, symbole de rédemption. Cette atmosphère pesante laissait présager une lugubre sortit pour quiconque restait dans cette salle fermée, coupée de tout. Il sentait cette chaire métallique lui brûlant la peau au niveau des poignets, ses pauvres genoux retenaient en vain son corps meurtris pour ne pas lui laisser le plaisir de mourir. Sa respiration saccadée lui gonflait douloureusement sa cage thoracique déjà bien fracturée. Ses narines recouvertes de cette noire neige poudreuse qu’est la fumée qui retombe, se laissait boucher par des gouttelettes de sang sortantes inlassablement de ses plaies. Le regard presque vide, la paupière tremblante, la bouche tentant d’aspirer un brin de vitalité, l’arcade gauche ouverte. Il n’aurait pas pu aller mieux, n’est-ce-pas ?

Comment en était-il arrivé là ? Son corps mort n’était qu’une coquille protectrice, gardant en son sein une volonté de fer, une force de caractère inégalable, une intelligence à toute épreuve. Il n’avait pas peur, il n’avait pas mal, il voulait juste marcher un peu, rien de mal…Alors, tel une marionnette cassé que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures. Sa volonté était la seule ficelle qui l’animait. L’index gauche bougeant, celui extrait une sorte d’aiguille en forme de crochet… Qu’est-ce-donc ? Tiens, le voilà qu’il réussit à crocheter les serrures de ses menottes ! Il sourit, c’est bien normal !

Reprenant peu à peu le dessus sur lui-même, il appelle ses geôliers, deux imbéciles qui entrent, stupéfaits de voir le cadavre encore vivant. Ils n’ont pas le temps, ils sont trop subjugués. Mais voilà déjà qu’une main se pose sur leur visage étonnés, des traits noirs se dessinent sur leur visage, ils hurlent, plus pour longtemps… Totalement vidés, les deux corps sans vies tombent, les blessures de leur meurtrier se referment et cicatrisent. Il prend alors leurs armes, tout souriant…

Prenant des flambeaux, il met le feu à sa cage, et à ce qui l’entoure, le chaos se répand autour de cette ombre, qui glisse le long de l’obscurité, avide de trouver une échappatoire, et de meurtres.

L’alerte résonne, des cris, des hurlements, de l’agonie, du sang derrière son passage, le prisonnier s’échappe, on le cherche, on se lance à sa poursuite, ce fugitif, c’est moi, Dolveneosafkis Melrak…


Dernière édition par Dolven Melrak le Jeu 15 Juil 2010 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Violoniste

Fondateur | Simple passant

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcier
Métier : Musicien / Conteur / Sculpteur / Boutiquier
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : L'âge des mondes

Messages : 413

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Dolven Melrak   Mer 14 Juil 2010 - 17:53

Alors...
C'est très bien écrit, on voit une certaine aisance avec le langage. De plus c'est très complet, tu as fait bien plus de lignes que ce que l'on demande. Sans oublier le fait que je trouve ce personnage classe, et sa situation d'agent double assez intéressante.
Il n'y a qu'une seule chose qui m'a choqué dans toutes ces lignes, c'est quand tu dis "Setsuna ferait une grande reine"... N'oublies pas que les rebelles veulent avant tout le retour de la démocratie, il n'est pas dans leurs projets de mettre Setsuna sur le trône à la mort de Kaull.
Voilà.. Sinon...

JEEEE TEEEE VAAAAAALIIIIIIIIDE ! ... oups pardon... j'avais pas envie de gueuler c'est sortit tout seul...





Dernière édition par Le Violoniste le Dim 22 Aoû 2010 - 21:00, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dolven Melrak



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Lame noir
Métier : Conseiller du roi officiellement, agent à la solde des rebelles officieusement
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : 138 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Dolven Melrak   Mer 14 Juil 2010 - 18:52

merci bien, mon cher ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Dolven Melrak   Jeu 15 Juil 2010 - 13:25

Bienvenue !
Bon... Tu écris très bien, c'est incontestable, et en effet les quotas de lignes sont amplement dépassés.

Mais...

"Dolven suit tout comme les siens un code d’honneur strict, et ne violera jamais les lois qu’il s’est fixer, ne trahira jamais ses principes, affront totale pour un Seïrdan."

Ça je vois pas ce que ça fait là :/

Je ne voyais pas du tout un Seïrdan être comme Dolven en fait, il est même pratiquement à l'opposée. Un homme d'apparence, perfide, manipulateur, ambitieux, menteur, infiltré comme une maladie purulente. C'est très classe. Mais c'est l'opposé de l'honneur ><

Étant donné que tous les Seïrdans ne sont pas honorables je n'ai rien à dire. Mais j'aimerai que tu vires cette phrase parce que c'est vraiment de la contradiction...

Sinon le coup, dans l'histoire, de la dénonciation à Arphoss par les autres Seïrdans... Ça me parait hors contexte aussi. Essayer de contrecarrer la lâcheté par une autre lâcheté, c'est très illogique, et indigne du clan et de leurs principes...

Essaye de changer stoplé, si tu peux... Arphoss et ses démons ne sont pas non plus des incapables, ce sont les pires démons du Vein, ou presque. Donc le fait qu'ils comprennent les ambitions de Dolven est crédible également.

Bref. Un talent comme le tien est largement bienvenu, ne considère pas mon intervention comme un coup de pied au cul =)
Le test RP est particulièrement génial.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dolven Melrak



________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Lame noir
Métier : Conseiller du roi officiellement, agent à la solde des rebelles officieusement
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : 138 ans

Messages : 15

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Dolven Melrak   Jeu 15 Juil 2010 - 18:21

Voili voulou je viens d'éditer !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Querel Sentencia

Fondateur | L’engendreur

________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Tourmenteur
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 63 ans

Messages : 474

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage :

MessageSujet: Re: Dolven Melrak   Jeu 15 Juil 2010 - 18:44

Bon bah pour moi tout est nickel maintenant.

Je t'valide !

Remplis ton profil et va jouer

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Dolven Melrak   

Revenir en haut Aller en bas
 

Dolven Melrak

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-