''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

Melpomène d'Ambre
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyJeu 22 Déc 2011 - 1:07

Ambre…

Un murmure sur les lèvres dans la foule. Une source de curiosité sans cesse renouvelée pour les non natifs de ces lieux.

Ambre…

Une terre désolée qu'aujourd'hui tout anime. Les meilleurs dieux des lieux ont passé plusieurs heures dans les jardins du château, créant de longues allées de terre entre des buissons fleuris de bouquets de pétales aux fragrances capiteuses. Être des démons n'enlève pas tout goût pour les belles choses, et le raffinement seïrdan est visible plus que jamais dans ces arpents aujourd'hui mis en valeur. L'illusion ne pourra pas durer bien longtemps, très vite le Vein reprendra ses droits sur les lieues qui sont siennes, et déjà les frémissements de ses volontés sont visibles dans les tressautements de réalité, les déchirements soudain d'image, et les bosquets dont l'apparence varie un peu trop.

J'ai passé la matinée à me promener dans les allées en construction, apportant ma modeste contribution aux détails que j'estimais perfectibles, bien trop faible pour entreprendre des modifications de plus grande ampleur. Je me méfie du Vein, et Ambre ne fait pas exception à la règle, malgré la vénération sans fin que je lui porte. La plus grande part de mon travail est passée pourtant dans une fontaine dont je suis particulièrement fière. Dans une pierre blanche finement taillée, elle s'élève non loin du château, contant l'origine présumée d'Ambre. Le couple de Seïrdans, Thalie la douce et Arderon le valeureux, se dressent fièrement, enlacés dans leur tendre passion sur les prémisses de ce qui deviendra le domaine que nous connaissons aujourd'hui. Des volutes embrumés s'élèvent délicatement de la vasque, noyant la scène dans l'irréalité de l'instant. Les visages changent, s'altérant au gré de mes humeurs et de mes pensées, la magie sur Ambre étant plus qu'instables et nécessitant sans cesse la concentration de celui qui l'invoque.

J'aime cette ambiance effervescente qui parcourt le domaine. Le retour à la maison fut salvateur pour mon esprit. Je ne peux vivre loin de mes origines, avoir clarifié le différend qui nous opposait m'emplit d'une joie apaisée. Le jour est particulier. Aujourd'hui, Ambre s'ouvre à ses semblables, et dans le but de pacifier encore nos rapports avec les autres membres de notre race, notre sang s'avérant cher désormais qu'il devient si rare. Les Souffleurs d'acier sont là, bien entendus. Comment imaginer les écarter alors même qu'ils appartiennent un peu à Ambre puisque que leur forge a été installée dans les recoins de nos terres les plus éloignés du château. Le clan Kahrien est présent aussi. Autre famille ayant signé un pacte avec Arphoss, nos relations demeurent distantes pourtant. Je ne les ai vus qu'une fois à vrai dire, et tous n'étaient pas présents, comme aujourd'hui d'ailleurs. Seuls certains viennent. Nous n'engageons à rien. Nous conservons notre solitude. Mais l'arme la plus puissante est l'information, et il peut être utile d'être au courant de certains détails.

Toutefois, je n'ai guère le coeur à ces rassemblements un peu trop politisés, et demeure dans l'ombre d'une colonne, adossée à sa pierre froide. La main posée ostensiblement sur la garde de l'Ebène, j'observe deux seïrdans s'adonnant à la lutte sur un carré d'herbe fraiche. Les muscles saillent à fleur de peau, et l'ensemble parait équilibré alors que des forces monumentales sont en jeu dans l'affrontement. Le rassemblement est aussi l'occasion pour chaque guerrier d'illustrer ses talents, de prouver sa force, son habileté. L'honneur prime dans ces joutes amicales où pourtant une erreur peut coûter la vie. Nous ne sommes pas un peuple tendre, ni un peuple très soudé. Les morts ne seront que la preuve de la faiblesse d'un ego trop exacerbé. Les combats ne sont pas à morts, les combattants savent reconnaitre leur défaite. Aucun décès n'est à déploré pour l'instant, et j'ose espérer que les querelles intestines ne referont pas surface.

Les chairs luisent de sueur, réveillant mes instincts bestiaux, et je me laisse bercée quelques instants par ces promesses délicieuses -les Seïrdans sont de tels amants- avant de me concentrer de nouveau sur ce qui m'entoure, cherchant éventuellement un de mes semblables à agacer. L'ennui se fait trop pesant.

Il est l'heure du jeu.
Revenir en haut Aller en bas

Stayn Karhien



________________

Stayn Karhien
________________


Race : Seïrdan
Classe : Maître Lame
Métier : Légionnaire
Croyances : Aucunes
Groupe : Démon

Âge : 467

Messages : 33

Fiche de Personnage :


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyJeu 22 Déc 2011 - 10:17

Etre Seïrdan n'était pas chose facile et le fait que Stayn soit le dernier vrai représentant de son clan le poussait à se montrer. Paraître politiquement correct auprès des autres, de ses semblables. Du moins auprès de ceux qui soutiennent le Seigneur Démon. C'est donc ainsi que le Grand Exécuteur avait été appelé sur les Terres d'Ambre. Evidemment il connaissait cette famille de Seïrdan, elle était bien plus grande que la sienne. En fait il n'était pas compliqué d'être plus nombreux que lui et les quelques ombres de vieillards du clan Karhien qui ne se battront plus avec la force d'antan et qui ne mettrons plus au monde. A chaque fois qu'il croisait ces vieux Démons, il entendait leur souffle parler de ses cheveux court et du fait qu'il n'ait proposé encore aucun héritier à sa famille. Mais lorsqu'il avait essayé cela avait très mal tourné, ils n'avaient qu'à faire plus d'enfants. C'est tout. Ce n'est pas sa faute à lui. C'est donc avec un certain mépris qu'il partait déjà en direction des lieux, en fait il fut même l'un des premiers. Son capuchon sur la tête et sa cape sur le corps, lorsqu'un serviteur vînt lui demander de le soulager de ses affaires il fit une grimace. Il ôta sa capuche et sa cape en les tendant à celui-ci. Son regard fut un peu plus exorbité que la moyenne mais il se stoppa lorsqu'il vit les sourcils de Stayn se froncer. Il avait les cheveux courts, et alors... Passons. Stayn était vêtu d'un pull à manche longue blanc s'arrêtant à la mit hauteur de ses avant bras. Des mitaines de cuir noire, un pantalon large noir entrant ensuite dans ses bottes de cuir. Un couteau dans sa botte droite et deux katanas attachés fermement dans son dos, à sa ceinture. Tête bêche.

Parmi tous les invités, il n'y en avait pas un seul qui ne faisait pas guerrier, mais Stayn n'avait vu pour le moment qu'il était le seul à avoir les cheveux court. La barbe sur son visage lui donnait un petit air fatigué d'ermite. En fait la tenue de Stayn était très paradoxale avec son visage. La première propre et entretenue comme un Seïrdan et la deuxième plus fatiguée. Quoiqu'il en soit, il ne s'était pas approché de ceux de sa famille et ses cheveux permirent à certains Seïrdans de le reconnaître. Par moment il était donc appelé par ceux qui n'étaient pas moqueur et pas élitiste sur ces cheveux. D'ailleurs on l'appelait plus par son titre que par son nom. Une marque de respect et aussi un peu d'humour. Dans ces cas là, il s'approchait du groupe de personne et faisait connaissance avec eux puis leurs amis. le Grand Exécuteur commençant à se lasser de tout ce blabla incessant il finit par s'extraire à cette foule puis alla se poser sur un banc tranquillement. Les avant bras sur les genoux et les mains croisées. C'était une très belle demeure, un très bon service et surtout un très bon groupe de Seïrdan. Parmi invités, ils en avaient vu se battre et cela ne faisait pas de doute. En ces conditions, soit un combat à main nu à la loyale, aucun autre être qu'un Seïrdan n'a une chance de battre un Seïrdan. Ne prenant pas part à ces joutes amicales, il se releva et aperçu celle qu'on lui avait pointé du doigt plus tôt.

Melpomène d'Ambre. Calme, une démarche assurée, il se dirigea vers elle. L'ombre du pilier devait être agréable, car d'ici il ressentait cette fraîcheur et il l'enviait déjà. Une fois arrivé à son niveau, son poing droit se posa sur sa paume de main gauche et il s'inclina comme un guerrier. Ceci fait il se releva lentement et lui dit:

" - Bien qu'il m'est difficile d'apprécier ce genre de moments en général, je te remercie de ton invitation. Je suis Stayn, membre du clan Karhien. Nous sommes honorés et ayant vu que personne parmi les miens n'étaient venus te remercier, je viens le faire. "

Ce n'était ni de l'hypocrisie, ni de ce que l'on pourrait appeler de la lèche. Non il était sincère, il savait que ce genre de rencontre entre clan redonnait de l'espoir aux quelques rares survivants de son clan. En fait surement étaient-ils tous morts et son clan en extinction a cause de leur faiblesse au combat ? Pourtant Stayn, lui, n'était encore jamais tombé. Quoiqu'il en soit, il venait de faire ce que ceux de sa famille n'avait pas fait. Cet évènement plait plus à ces pourritures de vieillards alors que c'est Stayn qui remercie. Ironie du sort surement. Le Démon s'était déjà fait rejeter à cause de ses cheveux, la moyenne des Seïrdans les portants longs et c'est ainsi leur coutume vous comprendrez aisément que leur élitisme amène à beaucoup de discriminations. En fait, le Grand Exécuteur s'attendait presque à se faire cirer et cela l'amusait déjà intérieurement.
Revenir en haut Aller en bas

Cross Drigger



________________

Cross Drigger
________________


Race : Seïrdan
Classe : Souffleur d'Acier
Métier : Forgeron et Testeur de lame en condition réelle
Croyances : L'Honneur
Groupe : Alliance

Âge : 230

Messages : 7

Fiche de Personnage : Cross Drigger


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyJeu 22 Déc 2011 - 16:07

Encore une réception à laquelle la totalité des clans Seïrdans étaient invités... Décidément, les Ambriens aimaient faire les choses en grand... Pour l'occasion, les Souffleurs d'Aciers avaient reçus la commande d'une vingtaine d'armes, destinées à être présentées devant tous les clans lors des festivités. Nous nous étions mis au travail, et c'est avec honneur et plaisir que j'avais rempli ma part du contrat. Ces armes avaient été acheminées ici avec la plus grande déférence, et certains avaient été désignés pour les garder à tour de rôle, et ce jusqu'à la présentation, un peu plus tard. J'avais donc pris le premier tour, afin de pouvoir profiter pleinement des évènements une fois mon devoir rempli. Je me levais donc et m'étirait en voyant mon remplaçant. Ce dernier avait le sourire aux lèvres :

"Bon sang ! C'est qu'ils savent organiser une sauterie ces Ambriens ! Tous les clans sont là, tu verrais ça ! Et pour une fois ils se sont surpassés avec leurs sculptures. J'ai vu une fontaine représentant les deux premiers Ambriens... Une merveille !

- Vraiment ? Heureusement que t'es venu prendre ton tour de garde alors, il est temps que je vois ça de mes propres yeux. Ils ont encore agencé des espaces pour se battre ?

- Haha, je te vois venir petit salaud va ! Tu comptes encore faire étalage de tes prouesses pour séduire une ou deux Seïrdans ? T'es vraiment irrécupérable ! Que dirais ton père s'il savait ça ?

- Il serait fier de moi, pardi ! Mais honnêtement Bald, non seulement tu parles trop, mais en plus tu me sous-estimes... Tout le monde n'est pas aussi repoussant que toi !"

Nous partîmes dans un grand éclat de rire, puis je le laissais surveiller tandis que je partis explorer les lieux. Je retrouvai sa fontaine, aussi belle qu'il l'avait dit. Puis je me mis à la recherche des combats. Ils n'étaient pas bien difficile à trouver, captivant une dizaine de Seïrdans, tous désireux de faire étalage de leur talent. Je m'approchais des aires de combat et regardait quelques combats à mains nues avant d'être pris d'un désir ardent d'échanger quelques coups. Chacune de ces manifestations étaient une danse rapide et majestueuse, exécutée par des maîtres de l'art. De quoi faire brûler plus encore en soi la fierté, déjà présente, d'être un Seïrdan.
Tandis que le vainqueur de l'une des joutes défiait les spectateurs, je m'avançais face à lui. Il me regarda, un sourire au lèvre, puis se mit en position de combat. J'étais plus jeune que lui, et il était plein d'assurance de sa récente victoire. J'ôtai ma tunique et me mis également en place. Après un court instant d'immobilité parfaite, nous nous propulsâmes l'un vers l'autre. Les coups, parade et esquive s'enchaînaient avec une vitesse et une précision de loin supérieur à celles possibles aux humains. Nous dansions une chorégraphie improvisée et fluide, alternant avec grâce les phases de proximité et celles de flottement. Mon adversaire se rendit compte qu'il m'avait par trop sous-estimé lorsqu'il se retrouva pris au pièges par une clé de bras. Il se rendit et me félicita, et je lui retournais le compliment, puis pris sa place. je gagnais encore deux combats contre des Seïrdans dont l'âge était plus proche du mien, puis je tombait face à un démon deux fois plus âgé que moi. Je savais par avance que mes chances étaient infimes.
Elle se réduisirent plus encore lorsqu'au milieu d'une passe, j'aperçus au loin une colonnade. Près d'elle se tenait une jeune demoiselle bien faite de sa personne. Mais ce n'était pas ce qui avait capté mon attention. Son épée, je la connaissais. Il s'agissait de la première lame que j'avais enchanté ! Mes réflexions, bien que rapides, furent interrompues par un poing qui me cueillit au coin de la mâchoire. Dès lors, je ne pus ôter mon attention d'elle, ne souhaitant pour rien au monde la perdre de vue. Je me défendis tant bien que mal contre mon aîné, mais il m'immobilisa au sol et je fus forcé d'abandonner, reconnaissant ma défaite. Je lui rendis son sourire tandis qu'il m'aidait à me relever. Avant qu'il ne puisse se retourner je lui désignais la jeune démonne, désormais rejointe par un mâle au cheveux court, et lui demandais son identité. Il éclata de rire, comme si je venais de lui faire une blague connue de tous, puis il m'apprit qu'il s'agissait de Melpomène d'Ambre. Je le remerciai d'un hochement de tête, revêtais ma tunique puis me dirigeait droit vers elle.
Revenir en haut Aller en bas

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

Melpomène d'Ambre
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyMar 17 Jan 2012 - 16:16

Les minutes s’égrainent tandis que je me perds à des pensées indolentes. L’euphorie ambiante m’a laissée de côté et je demeure dans cette morosité passive à attendre un événement qui m’éveillerait de ma torpeur. Un homme s’avance vers moi, que je ne repère qu’au dernier moment, un peu trop détendue au sein de cette masse de Seïrdans. Nulle hostilité ne pourrait être impunie, mais il n’en est pourtant pas suffisant pour que je demeure inconsciente des environs. Il me faut être plus prudente à l’avenir.

Le Seïrdan qui me fait face arbore une coupe de cheveux courte inhabituelle en ces lieux. Les préjugés se bousculent en moi un instant avant que je ne finisse par abandonner ce stupide endoctrinement par trop nocif et lui offrir mon plus beau sourire. Après tout, voilà un moment que j’espère une distraction, celle-ci n’est pas mauvaise ! Un rapide regard le long de sa morphologie me confirme que l’instant peut tourner à l’agréable et il serait stupide de s’en priver. Le salut dont il me gratifie m’honore et je lui réponds d’une élégante révérence. Moi qui m’étais privée de mon peuple pendant si longtemps, les revoir, leur force, leur grâce, leur supériorité me grise agréablement. Après ça, comment me contenter de nouveau de simples autres races ? Nul n’égale les Seïrdans.

Une voix mâle s’élève face à moi, m’adressant ses sincères remerciements. Mon sourire s’étire encore et je minaude un instant sous la saveur de ces paroles avant de repousser une mèche de cheveux sauvage derrière mon oreille. Inspirant longuement, calmant les ardeurs qui m’étreignent déjà à l’idée de converser, de jouer, d’affronter un autre de mon peuple, je finis par répondre d’un ton grave.

« Je suis enchantée de faire ta connaissance Stayn. Appelle moi Mel’. Je goûte à l’obséquiosité de tes mots mais te prie de ne pas t’en référer à moi. Je ne suis pour rien dans cet étrange rassemblement contre nature et préférerais parcourir le monde plutôt qu’être cloîtrée ici à des mondanités qui n’amusent que ceux qui s’ennuient suffisamment pour les faire. J’ai d’autres démons à fouetter, voire quelques humains, tant leurs douleurs n’a pas d’égale dans les trois mondes. Aussi, je vous remercie de votre intention mais ne peut y répondre de la manière dont vous le souhaiteriez...»

Un clin d’oeil plus ou moins amical termine ma tirade tandis que j’attends sa réponse avec la plus vive hâte. Pourtant, une intuition soudaine m’interrompt dans cet élan. Une émotion à la lisière de mes sens qui prend une place croissante. Quelque chose d’indescriptible qui croit et existe. Je me rends compte qu’il n’est mien. Je n’en suis pas l’instigatrice, et il me faut trouver la source de cette impatience, cette excitation.

Ma main tremble légèrement, et je comprends alors que c’est l’Ebène qui soudain s’est éveillée ainsi. Sa soif de sang dans un tel environnement est improbable, et je n’arrive pas à discerner une telle envie au travers des sentiments qu’elle me transmet. Sa folie s’avère toute autre en cet instant, et la véritable volonté de son agitement est à chercher en d’autres lieux. Une reconnaissance, un respect que je n’ai encore jamais sentis émaner d’elle et qui ne siéent guère à son caractère habituel.

Mes yeux fouillent l’univers ambiant, cherchant la raison de cet état. Un seïrdan vaguement familier s’approche de nous. Ses yeux clairs se sont fichés sur moi, et je me fiche sous cette intensité. Qui est-il ? Que veut-il ? L’excitation de la lame se transmet à mon corps, je le sens réagir à cette approche et tente pourtant de conserver ma façade de glace. Je suis totalement oublieuse de l’homme à mes côtés. Je suis là. Je suis ailleurs. Je me perds. Nos émotions se mélangent et mon corps tremble en son entier. J’ai chaud. J’ai froid. J’ai envie, je ne sais de quoi. Il s’approche, et le temps se fige dans son carcan. Je suis perdue.
Revenir en haut Aller en bas

Stayn Karhien



________________

Stayn Karhien
________________


Race : Seïrdan
Classe : Maître Lame
Métier : Légionnaire
Croyances : Aucunes
Groupe : Démon

Âge : 467

Messages : 33

Fiche de Personnage :


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyMar 17 Jan 2012 - 16:57

Stayn croise les bras souriant à la réponse de Mel'. Que faire d'autre ? Prit sur le fait, il est vrai qu'il n'était pas vraiment ici pour lui mais plus pour les siens. Plus tenter de redorer le nom de sa famille mais à quoi bon ? Le Démon était ravie de la réponse don interlocutrice, une telle franchise était un honneur et en même temps il la comprenait. Au fond il était un peu comme elle, si cela ne tenait qu'à lui il serait ailleurs dans un lieu bien différent de celui-ci en train de quelconques affaires personnelles. Voir quelques affaires pour le Leader Démon. Leurs yeux d'argent se recroisent et Stayn note en elle un certain trouble, elle cherche des yeux quelque chose. Calme et tournant sur lui même pour trouver la raison lui aussi, comme par automatisme il laisse échapper une réponse:

" - La réponse que j'ai reçue est celle à laquelle je n'osait pas m'attendre et qui m'honore le plus. "

Oui, Stayn était honoré de voir que Mel' était une Seïrdan aussi simple que lui. Même si simple est peut-être un mot mal choisit, dirons nous plutôt directe et franche. Stayn n'avait pas mentit dans ses paroles, il la remerciait vraiment il aurait simplement apprécié que les plus gratifiés fassent le déplacement eux-même. Mais ainsi va la vie et les siens étaient du genre ingrats incapable de faire les chose correctement et avec honneur. Digne des vampire se risqua-t-il à penser. Alors que Stayn finissait son tour sur lui même il aperçu dans son champ de vision un autre protagoniste. Le voyant arriver, Stayn joint son poing droit à sa paume gauche et s'inclina. Il était du genre très respectueux, un vrai Seïrdan dans l'âme et ses quatre cent années de combats lui avaient apprit à respecter tout le monde. Excepté peut-être ceux du milieu...Impossible de respecter des ignorants, mais même un ennemi du dessus était respecté et cela ne l'empêcherait pas de le tuer avec passion et violence. D'ailleurs, cela se sentait en lui, sa mine un peu rude laissait comprendre qu'il avait affronté plus d'un ennemi. Pourtant son échine n'était pas courbée ce qui laissait bien voir qu'il en affronterait encore bien d'autre sans trembler. Cela va sans dire, quel Seïrdan tremble lorsque l'on parle de la mort ? Aucun qui soit digne de ce nom là.

Lorsqu'il fut arrivé à leur hauteur, le Grand Exécuteur souffla son nom pour se présenter et se redressa. Le Démon ne tombait pas pour autant de le vice de la bienséance. Son comportement restait brut et naturel, en le voyant agir on savait que Stayn n'était pas du genre à se cacher derrière des courbettes comme certains lâches. Mais qu'il était plutôt du genre à mourir à un contre trente pour son honneur. Encore aurait-il fallut que les trente le tue. Mais ça c'est une autre histoire. Son regard se posa à droite, un combat avait lieu, plutôt violent cette fois ci. Un sourire se détache de ses lèvres puis revient sur le Seïrdan le détaillant alors. Commun, cheveux long et yeux argentés. Contrairement aux cheveux courts de Stayn, ses deux confrères étaient plus jeunes que lui. C'était quelque chose qui se ressentait, l'expérience. Le Démon croisa ses bras reculant d'un pas comme pour laisser un peu d'espace à Cross et Mel'. Stayn et Cross étaient en fait deux parfaits opposés à bien y regarder. Cross était pâle, habillé d'un pantalon serré avec de beaux cheveux longs. Quant à lui Stayn avait la couleur mat de peau, très rare pour un Seïrdan. Ses cheveux étaient court, son pantalon large s'enfonçant dans ses bottes et seul son t-shirt à manche longue blanc les rapprochaient. Stayn était barbu, pas Cross. Un sourire se dessina sur les lèvres de Stayn, c'était un observateur qui n'arrêtait pas de faire fonctionner son cerveau et il n'avait pas pu s'empêcher de remarquer ce fossé qu'il y avait entre eux. Pourtant des deux, c'est Stayn qui passait pour le battard avec ses cheveux, tant pis.


Dernière édition par Stayn Karhien le Mar 7 Fév 2012 - 15:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Cross Drigger



________________

Cross Drigger
________________


Race : Seïrdan
Classe : Souffleur d'Acier
Métier : Forgeron et Testeur de lame en condition réelle
Croyances : L'Honneur
Groupe : Alliance

Âge : 230

Messages : 7

Fiche de Personnage : Cross Drigger


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyDim 5 Fév 2012 - 14:34

Alors que je m'approchais, l'attention de la demoiselle se porta sur moi, et celle de son interlocuteur suivit peu après. Je sentis aussitôt le regard de ce dernier courir sur moi, me détaillant, aussi lui rendis-je cette attention. Ses cheveux courts et son teint mat faisaient remonter en moi des souvenirs d'ouïe-dire, mais j'étais incapable de savoir précisément de quoi il en retournait. Ses manières, brutes et simple, me confirmaient la sensation qu'il s'agissait d'un guerrier, et d'un fier, d'après la rigidité de sa colonne vertébrale. Son identité me revint lorsqu'il se présenta :

Stayn. Stayn Kahrien. Le Grand Exécuteur, lié à Arphoss par un acte similaire à celui qui lui lie les Ambriens. On raconte que son efficacité au combat s'élèverai à plus de 30 contre 1, c'est-à-dire que plus de trente humains très bien entraînés seraient nécessaire à l'abattre. Sa posture et ses yeux me firent douter de ce chiffre. Il me semblait bas.

Je lui retournais un salut en tout point similaire au sien et le reproduisait face à Melpomène.

"Le Grand Exécuteur, quel honneur ! Mademoiselle. permettez-moi de me présenter, je suis Cross Drigger, membres du clan des Souffleurs d'Aciers."

Je laissais un blanc, mes yeux glissant sur la hanche de la démonne en direction de son arme, tandis que je me retenais de l'attraper sans demander, tant j'étais excité de revoir ma première création magique. J'étais curieux de connaître l'évolution des capacités de cette arme, ainsi que de sa petite amie, le kriss blanc. Ne souhaitant toutefois pas paraître impoli et entacher la réputation de mon clan, je me contentais toutefois d'entamer la conversation sur un ton badin et d'un air souriant :

"Et bien, vous ne semblez pas goûter l'ambiance de se rassemblement. Quelque chose ne vas pas, ou bien êtes-vous trop focalisés sur ces vieillards cérémonieux pour profiter du divertissement offert par la présence d'autre jeunes Seïrdans ?"
Revenir en haut Aller en bas

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

Melpomène d'Ambre
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] EmptyMer 8 Fév 2012 - 17:11

Ils parlent, mais je n’en ai que faire. Que m’importe ? Je ne goûte pas à leurs sympathies, à leurs ridicules atermoiements polis. Tout n’est plus que brasier tant l’Ebène se consume d’un feu intérieur. Elle délire, divague. Elle m’entraine sur les pentes glissantes de sa folie et je tente de me raccrocher à une réalité qui s’étiole.

Les voix me parviennent étouffées dans cet univers improbable sans que je parvienne à saisir le sens de ce qu’elles disent. Trop compliqué. Trop nuancé pour qu’une lame bornée puisse en comprendre la portée. L’homme qui se rapproche l’affole, lui fait perdre la tête, et c’est la seule chose qui l’intéresse désormais sans que je n’ai le moindre mot à dire.

L’envie de fuir m’étreint. Je veux me retrouver en tête à tête avec l’Ebène, la calmer, aller noyer ses ardeurs dans le sang. Pourquoi pas après tout ? Et si ?... Mon regard se fixe un instant sur le nouvel arrivant. Il dévie sur le représentant du clan Kahrien. S’attarde. Se pose sur ma main tremblante.

L’instant suivant, l’Ebène est dégainée. Elle pointe sa lame acérée sur la gorge de l’inconnu une fraction de secondes avant que je ne l’en dissuade d’une inflexion de pensée. La Neigeuse trouve sa place dans ma sénestre. Dernier regard à mes camarades de jeu... Je fais volte face, me dirigeant à grands pas vers les bordures du territoire. Assez de toute cette folie ! Assez de cette extravagance ! Je veux du combat, je veux du sang. Je veux noyer l’Ebène sous un flot d’émotions qui la ramèneraient à un comportement plus normal, si tant est que l’épée sache ce qu’est la normalité...

Ma voix tente de prononcer une phrase raisonnable pour annoncer mon départ, mais son échec se solde par un minable son qui dégouline hors de mes lèvres sans grande conviction.

«Je vous laisse... Combat...»

Mes doigts tremblent sur leur prise. L’intrusion de l’Ebène croit. Son excitation n’a plus de limite, et ma seule solution réside dans la fuite. Elle a déployé les tentacules acérés de sa démence dans tous les recoins de mon âme et même la présence blanche de la Neigeuse ne parvient à m’aider à lutter. Violence et déraison. Je veux m’y soumettre.

Mes pas me dirigent vers la frontière avec le Vein. J’ignore si l’on me suit, j’ignore si quiconque s’intéresse encore à moi, mais je veux lutter, contre démons ou merveilles, contre plus fort ou plus faible. Me perdre dans le massacre. M’oublier dans le déchaînement.

Quiconque m’arrêterait en cet instant s’exposerait à une haine si grande que le combat qui en résulterait se ferait à mort...

Folle.

Je suis folle !

Je veux m’extraire de l’esprit cette déraison.

Mon Ebène tranche le corps flasque de la création de mon esprit qui a pris vie sur mon injonction dans l’étrange magie d’Ambre. La créature au regard d’opale s’effondre, bientôt suivie de plusieurs autres qui me sautent dessus sans ménagement. Je n’en discerne les contours... Nous luttons. La lame noire exulte dans mes mains. Les êtres du Vein ont pris forme sous mes yeux. La barbarie peut commencer.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] _
MessageSujet: Re: Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]   Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Aimez-vous Ambre ? [PV : Cross / Stayn]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Le Vein, le monde du dessous :: Plaines désolées :: Landes insipides-