''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptyVen 17 Fév 2012 - 20:19

Sirina attendait cette journée depuis quelques mois, elle aimait au marché et surtout ce marché qui était pour elle une grande source d'inspiration pour ses petites antidotes qu'elle fabriquait à base de plantes. Botaniste dans l'âme elle aimait particulièrement sentir les différentes odeurs dégagées par les différents produits composant ces remèdes.

Le matin elle était enfin prête pour aller faire un tour, ce marché se trouvait dans le village des magiciens, donc elle était en quelques sortes dans son élément, aujourd'hui elle trouverait peut être des nouveaux produits pour qu'elle puisse produire d'autres remèdes pour d'autres maladies plus infectieuses encore.

Boelan était à une bonne heure de marche du royaume, car Sirina habitait dans le royaume depuis que le roi avait prit le pouvoir par la force. Elle décida alors de sortir de chez elle à six heures du matin pour être sûre d'être dans les premiers pour choisir des produits frais. Marchant à une allure assez rapide elle arriva vers les sept heures. Elle se sentait chez elle à chaque fois qu'elle venait ici, sa deuxième maison. Pourtant elle n'avait jamais habité ici, ce qui était assez curieux..

Les bateaux rentraient au port, on pouvait les voir au loin déchargé leur cargaisons afin de faire profiter les marchands qui se feront une joie de vendre les produits à des prix parfois raisonnables ou non. Sirina était venu pour un but précis, elle cherchait des mandragores, plante très cher mais que l'on trouvait peu dans la ville.

Elle repéra alors un étalage ou plusieurs plantes semblaient être entreposées afin de laisser les acheteurs les toucher et les sentir. Elle vit alors des feuilles de menthe qui semblaient être fraiche, car leur odeur se faisait bien sentir à quelques centimètres. Du persil et de l'anis étaient aussi entreposés, mais ces plantes n’intéressaient pas trop la jeune femme qui avait une plante bien précise à acheter aujourd'hui.


" Où es tu Mandragore? J'ai besoin de toi" Chuchota-t-elle

Elle continua de marcher et vit alors cette plante posée, son cœur en fit un bond et elle retrouva alors un sourire de satisfaction elle demanda le prix qui semblait être raisonnable. De toute manière elle n'irait pas se risquer à attendre encore quelques temps. Le marchand lui emballa et lui donna , tout en regardant dans son sac, la jeune femme bouscula un passant, elle releva la tête et fit un signe de la tête.

" Excusez moi, je n'ai pas prêter attention.."
Revenir en haut Aller en bas

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptySam 18 Fév 2012 - 1:11

Beolan …

Isebyril ne connaissait pas vraiment cette ville. Il en avait seulement entendu parler comme étant un lieu rempli de magiciens en tout genre. Des citadins de Beolan venaient parfois jusque Madorass, pour des raisons professionnelles ou non. Isebyril les écoutait raconter leurs aventures ou leur quotidien d'une oreille distraite, lorsqu'ils venaient passer leur soirée au bar de l'auberge voisine. Cela ne l'intéressait pas vraiment. Il avait déjà fort à faire avec le dispensaire dont il s'occupait. Un jour, un de ces touristes se blessa gravement lors d'une bagarre d'ivrognes en toute fin de soirée. Isebyril était présent et ne pouvait pas ne pas intervenir. Il maudit le Fléau intérieurement et se précipita vers lui, pour tenter de le soigner. Le bougre ne s'était pas raté. L'autre, complètement saoul, l'avait méchamment poignardé dans le dos. Isebyril chassa l'agresseur, qui était encore à côté de lui, l'air hagard et perdu, et s'occupa du blessé. Il perdait vraiment beaucoup de sang, énormément de sang. Isebyril vit tout de suite qu'il ne pourrait rien faire, enfin, rien pour lui sauver la vie en tout cas. Il pourrait à peine prolonger sa vie de quelques minutes, lui permettre d'aller un peu mieux avant de mourir. Dans un dernier soupir, l'homme lui confia un message à transmettre à sa femme et ses enfants restés à Beolan. Isebyril accepta cette tâche, presque à contrecœur. Il décida de partir dès le lendemain, très tôt le matin, à dos de cheval.

Beolan …

Isebyril voyait la ville apparaître peu à peu devant lui. Il en voyait de plus en plus de détails, au fur et à mesure qu'il avançait. Cette cité, encastrée dans la falaise, faisant face à l'océan, Isebyril la voyait pour la première fois et elle ne le laissait pas indifférent. Elle était magnifique comparée aux bas-quartiers qu'il fréquentait d'habitude à Madorass. Le seul problème, c'est qu'il avait une mission, mais il ne savait pas du tout où chercher. L'homme lui avait laissé un message, son nom et prénom et le nom de la ville, rien de plus, rien de moins. Les gardes de la porte à l'entrée de la ville le laissèrent passer sans aucuns problèmes. Il monta alors directement dans le haut de la ville, à la recherche de renseignements sur cet homme. Par chance, il semblait avoir beaucoup d'amis et on lui indiqua bien vite une direction. Pour s'y rendre, il devait passer par le marché. Il était encore très tôt. Isebyril ne voulait pas déranger la famille à cette heure-ci. Il décida de flâner un peu en ville, de visiter les principales places, de voir ce qu'il y avait à voir. Il passa bien évidemment par le marché. Tous ceux qu'il avait croisé le lui avait conseillé. Le marché était apparemment renommé pour la qualité et la fraîcheur de ses produits.

Il n'y avait presque personne, mais pourtant, les vendeurs étaient déjà tous là, certains vantant à haute voix les mérites de leurs produits, cherchant à attirer les quelques clients matinaux. Isebyril n'avait de toute façon pas amener d'argent à dépenser. Il passait donc sans se préoccuper d'eux. Au bout d'un moment, il arriva au comptoir d'un herboriste où semblait déjà s'affairer une jeune femme. Il s'approcha silencieusement d'elle. Elle avait apparemment terminé ses emplettes car elle regarda quelque chose dans son sac et se retourna brusquement prête à s'en aller. Elle ne fit que quelques pas, la tête baissée. Isebyril essaya de l'esquiver mais la collision était inévitable. La jeune femme le bouscula. Elle releva la tête et s'excusa platement.

« Il n'y a pas de mal. »

Isebyril avait à peine prononcé ces mots qu'il remarqua qu'un objet était tombé du sac de la jeune femme à cause de la collision. Il le ramassa et le lui tendit.

« Tenez, il me semble que c'est à vous … Hum, qu'est ce que c'est au juste ? »


Isebyril et son côté curieux …
Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptySam 18 Fév 2012 - 13:18

La jeune femme était parfois étourdie, ça lui arrivait souvent de ne pas regarder où elle posait ses pieds, une fois elle avait éviter de justesse une querelle avec une jeune femme qui semblait ne pas être dans son assiette et qui semblait vouloir remettre sur elle sa mauvaise humeur.. Un passant avait intervenu pour chasser la jeune femme , cela s'était passé il y a une bonne année. C'est pourquoi Sirina essayait tant bien que mal de faire attention à tout ce qu'elle faisait.

Sa mandragore dans son sac l'attirait tellement, elle avait mille et une idée pour ses aspects curatifs. Elle ne savait pas dans quel remède l'utiliser en premier.. C'est pourquoi elle bouscula un passant qui lui dit qu'il n'y avait pas de mal. Elle le dévisagea furtivement afin de savoir si elle l'avait déjà vu quelque part.

Il avait de longues oreilles pointues, une couleur verdâtre, elle songea qu'il était peut être un elfe, après elle ne conaissait pas trop toutes les races vivant dans cette contrée. Le principal c'est qu'il n'était pas sur le point de lui rendre la monnaie de sa pièce. Il ramassa ce qu'elle avait fait tomber de son sac, il s'agissait de la mandragore qu'elle venait de faire tomber.


" Merci.. C'est une mandragore que je viens d'acheter"


Savait il ce que c'était une mandragore? La jeune femme prit la mandragore qu'elle remit dans le sac en prenant soin de le fermer à double nœud, afin de ne pas refaire tomber cette plante tellement rare. Elle savait qu'elle était parfois utilisée dans les philtres d'amour, mais elle n'était pas trop adepte de ces philtres qui obligeaient les gens à aimer quelqu'un contre leur gré. Elle cherchait plutôt des vertus plus médicinales car elle guérissait les gens avec les plantes.

Elle savait de son apprentissage que ces plantes étaient anti-inflammatoires, donc pouvaient éviter certaines maladies infectieuses qui ravageaient parfois toute une population. Elle avait déjà entendu que cette plante était utilisée aussi pour hypnotiser les gens. Hypnotiser les gens était pourquoi pas une bonne méthode pour guérir certaines personnes, effacer leur mémoire et les aider à se reconstruire.


" Je suis guérisseuse, j'utilise des plantes pour guérir les gens, j'étais venue spécialement pour cette plante, car elle a quelques vertus que je recherche depuis quelques mois."


Elle ne voulait pas paraître curieuse mais que faisait il aussi dans ce marché? Était il venu aussi pour faire des emplettes ou simplement passer le temps comme certains passants. Les gens commençaient à arriver peu à peu se bousculant afin de profiter des produits frais à des prix attractifs. Sirina reposa son regard sur l'elfe et demanda

" Et vous?? Vous êtes venus aussi faire des petites courses?"
Revenir en haut Aller en bas

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptySam 18 Fév 2012 - 16:54

De la mandragore ? Isebyril en avait déjà entendu parler, mais n'en avait jamais vu ou utilisé lui-même. Il avait reçu une formation de médecin, avec bien sûr les bases sur le soin par les plantes et les remèdes naturels mais pour lui, la magie était plus que prépondérante. Il avait reçu ce don, celui de pouvoir soigner en utilisant ses pouvoirs, il ne voyait pas pourquoi il s'embêterait avec des plantes qu'il fallait cueillir, entreposer, conserver, bien préparer avant de les administrer. En plus, certaines de ces herbes étaient rares et quand on avait pas le temps de parcourir les champs pour aller les chercher, il fallait débourser une petite fortune pour refaire ses stocks. Isebyril n'avait ni le temps, ni l'argent pour ces choses. Il n'administrait des plantes que lorsqu'il y avait un traitement à suivre et qu'il ne pouvait pas rendre une petite visite aux malades tous les jours.

La mandragore, il ne savait pas réellement à quoi elle servait. Il se souvenait vaguement de ses cours d'herboristerie qu'il suivait avec plus moins d'assiduité et d'attention. Ça l'intéressait si peu, et ça ne l'intéressait pas plus aujourd'hui. C'était une plante assez rare d'après ses lointains souvenirs, qui servait dans beaucoup de remède contre des maladies plutôt rares et le plus souvent mortelles. Le genre de cas qu'Isebyril essayait de traiter par magie et s'il n'y arrivait pas, il souhaitait ses plus sincères condoléances à la famille si elle était présente et il passait à autre chose. Il y avait tellement de patients, tellement de malades et de blessés, il n'avait pas le temps de se pencher sur les maladies rares et sûrement incurables, alors, chercher un remède qui marcherait peut-être ou peut-être pas, c'était un peu du temps perdu pour lui.

Puis, elle confirma ce qu'il pensait déjà. Si elle avait de la mandragore sur elle, si elle en avait acheté aujourd'hui, c'était dans des buts curatifs. Elle était guérisseuse, tout comme lui, à la différence près que lui usait plus de magie alors qu'elle, d'après ses dires, usait plus des plantes. Isebyril savait que ça existait, mais n'avait jamais vraiment rencontré ce genre de médecin. Ses seuls autres contacts qui pratiquaient la médecine, c'était ses anciens compagnons elfes de son ancien clan, et ils utilisaient tous les magie, malgré l'affinité qu'ont tous les elfes avec la nature. La magie était à bien des égards plus efficace et plus rapide pour soigner les blessures peu graves et les maladies peu infectieuses. Les plantes et remèdes plus naturels intervenaient pour les maladies plus graves. Ainsi, son interlocutrice faisait partie de ce genre de médecin.

Finalement, c'est elle qui posa la question. Qu'est ce qu'Isebyril faisait ici ? C'était une bonne question ça. Il avait malencontreusement assisté à une bagarre, puis avait porté assistance à cette personne, il l'avait vu mourir, il avait prit le dernier message pour sa famille. Comment expliquer cela simplement ?

« Oui, je suis de visite ici, on m'a vivement recommandé le marché. Par curiosité, je suis venu voir ce que proposait cet étal. »

L'heure avançait et des gens commençaient à arriver de toute part pour acheter ce dont ils avaient besoin au marché. Isebyril qui était un plus grand que la moyenne et passait très bien au milieu de la foule, mais ce n'était pas le cas de l'autre guérisseuse, qui se faisait un peu bousculer par tout le monde.

« Je suis guérisseur aussi, mais je vous avoue que je n'y connais rien aux plantes. Si vous n'êtes pas pressée, peut-être pourrions nous discuter dans un endroit un peu plus calme. Connaissez-vous bien la ville ? Je suis un peu perdu moi pour l'instant, c'est la première fois que je viens ici. »

Alors qu'il cherchait des yeux une sortie possible à ce marché, Isebyril ajouta, pour faire la conversation.

« Au fait, je m'appelle Isebyril, enchanté de faire votre connaissance. »

Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptySam 18 Fév 2012 - 21:09

L'elfe lui répondit qu'il était en visite, il était peut être venu voir de la famille ou des amis, la jeune femme ne comptait pas lui poser des questions qui rentraient trop dans les détails, mais sa curiosité ne la laisserait pas ça elle le savait très bien. On lui avait conseillé de venir à ce marché, elle même lui aurait recommander si elle le connaissait.

Ce marché était un passe temps pour la jeune femme, chaque fois qu'elle venait elle se sentait bien, comme si elle revenait chez elle, sûrement parce que cette endroit était doté de ce marché qui vendait tout ce qu'elle cherchait à chaque fois, elle n'a jamais été déçu par les produits achetés à chacune de ses emplettes. Il était curieux tout comme elle, la première fois qu'elle était venue ici, c'est parce qu'elle en avait entendu parler étant jeune. Celui qui lui enseigna tout ce qu'elle sait maintenant vit avec sa mère depuis longtemps.

Elle repensa à sa mère pendant quelques temps, allait elle bien depuis ces derniers mois? Elle n'avait pas trop été la pour sa mère car ses recherches lui prenaient un temps fou, les plantes faisaient partie de sa vie, elle comblait son ennui avec ce passe temps. Elle revint alors à la réalité, le décor du marché et des vendeurs et de ceux qui achetaient.


" Je vous conseille de venir tôt si vous avez des produits à acheter c'est ce que je fais depuis que je suis guérisseuse."


Elle apprit qu'il était aussi guérisseur, enfin elle rencontrait quelqu'un qui faisait la même chose qu'elle hormis son beau père. Il lui dit qu'il ne conaissait pas grand chose aux plantes, elle songea alors qu'il utilisait la magie pour guérir certaines personnes. La magie était parfois utilisée mais Sirina n'avait jamais été tentée par cette façon de faire qui la laissait sceptique. Les plantes pour elle étaient selon elle des sources sûres et ne pouvaient être malfaisantes pour les patients. Enfin ce n'était que son point de vue, même si elle apprenait que la magie était sûre elle ne se verrait pas du tout se convertir à la magie et laisser tomber ses plantes.

" Vous utilisez de la magie?"

L'elfe lui demanda si elle n'était pas pressée, Sirina avait fini de faire son petit marché elle n'était pas du tout contre le fait de discuter un peu avec un semblable, si elle conaissait la ville, bien sûr que oui Sirina venait ici tous les quatre à cinq mois pour chercher des nouveautés. Car les bateaux revenaient de lointaines contrées ramenant avec eux des plantes exotiques et autres plantes curatives. Elle conaissait une petite ruelle qui menait à un endroit plus calme.

Le guérisseur se présenta, Sirina se présenta à son tours et décida alors de lui montrer le chemin.


" Enchantée je me prénomme Sirina.. Oui je connais un endroit bien plus calme suivez moi."

La jeune femme se mit à marcher en direction de la petite ruelle, elle avait mille et une questions à lui poser, depuis combien de temps il était la, dans quel domaine de guérison travaillait il, quelles étaient les maladies dont il avait trouvées les remèdes. Peut être pouvait elle avoir quelques conseils de sa part. Chemin faisant elle remarqua quelques mendiants faisant la manche de chaque côté de la ruelle, elle n'avait plus aucun sou pour en faire profiter l'un d'eux. Après quelques minutes de marche, ils arrivèrent sur une place assez calme, quelques gens s'y trouvaient mais ils étaient moins nombreux que dans le marché.

" Voila je connais cette place, vous avez réussi à guérir quelles genres de maladies?"
Revenir en haut Aller en bas

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptyDim 19 Fév 2012 - 18:34

La jeune femme était apparemment une habituée de ce marché, contrairement à Isebyril. Ce n'était pas la première fois qu'elle venait. Elle connaissait le marché et ses habitudes car elle lui conseilla même de venir tôt pour trouver ce qu'il voulait avant les autres. C'est vrai que depuis que le jour s'était vraiment levé, un monde fou affluait. Les gens venaient de toute part, certains pressés, d'autres non, certains courant d'un étal à l'autre pour acheter ce dont ils avaient besoin, d'autres flânant et discutant avec les commerçants ou les autres clients. Isebyril se sentait de plus en plus mal à l'aise au milieu de tous ses gens. Heureusement, la jeune femme maîtrisait la situation. Elle lui posa une question qu'il entendit bien mais le bruit qui commençait à s'installer l'empêchait de répondre. Il n'aimait pas crier et devoir répéter pour se faire entendre. De toute façon, la jeune femme enchaîna. Sirina. Voici donc son prénom. De plus, elle connaissait une place, pas très loin d'ici, où ils pourraient être plus tranquilles. Il la laissa le conduire.

Pendant le temps du trajet, Isebyril put enfin observer la jeune femme sans qu'elle puisse le voir la dévisager. C'était une humaine tout ce qu'il y a de plus classique et comme Isebyril pouvait en voir tous les jours chez lui, à Madorass. Quoique, elle lui paraissait différente quand même. Il était habitué à voir la misère, la maladie et des gens souffrants. Là, il avait une image tout à fait différente devant ces yeux. Sirina lui apparaissait presque jolie. Ses longs cheveux bruns, ses yeux en amandes, ses lèvres pulpeuses, cela faisait d'elle une très belle femme. Elle était également de taille moyenne et avait des formes assez prononcées. Tout indiquait une santé excellente, contrairement à l'entourage habituel d'Isebyril. Il était ravi d'enfin côtoyer quelqu'un qu'il ne devait pas surveiller ou qui n'était pas sur le point de mourir. Il en oublia presque même la raison de sa venue ici. Il devait avertir la famille du mort. Il savait où chercher, et il faisait à présent assez jour pour y aller. Mais maintenant, il avait fait cette rencontre, et n'avait pas vraiment envie de l'abandonner. Entre passer un éventuel bon moment avec cette fille à discuter de tout et de rien et passer un moment plus que désagréable à devoir annoncer la mort d'un père de famille, il n'y avait pas de doutes à avoir. La famille pourrait attendre, même s'il était cruel de les faire attendre ainsi.

Ils empruntèrent une ruelle et croisèrent quelques mendiants en chemin. Isebyril détourna les yeux. Il n'avait plus envie de voir la misère aujourd'hui. Cela faisait trop longtemps qu'il n'avait pas pris de jours de repos. Cela faisait trop longtemps qu'il se consacrait aux autres. Pour la première fois, sa volonté d'aider les autres s'émoussait un peu. Il faisait ça depuis si longtemps. Sa magie commençait à se fatiguer, à le fatiguer. Il voulait des vacances un peu. Et cette journée lui paraissait idéal pour commencer à se reposer. La perspective de passer un peu de temps avec Sirina lui plaisait bien. Ils arrivèrent finalement sur la place qu'elle lui avait promis. Et elle était effectivement beaucoup plus calme que la place du marché. Il n'y avait que quelques personnes, qui ne faisaient que passer, sans s'arrêter ici. Isebyril soupira et profita un instant du calme. Sirina revint à la charge avec une autre question. Elle voulait apparemment parler de médecine. Soit, cela ne dérangeait pas.

« Oui, effectivement, j'utilise la magie pour soigner, la magie blanche. J'utilise aussi un peu de magie de terre, mais ça, ce n'est pas vraiment dans des buts de guérir. D'après ce que j'ai pu comprendre tout à l'heure, vous, vous utilisez les plantes … Cette mandragore par exemple, à quoi vous sert-elle ? Moi personnellement, je soigne tout ce que je peux par la magie, c'est beaucoup plus simple et rapide je trouve. »

Isebyril commençait à être un peu fatigué de tout ce voyage qu'il avait fait depuis ce matin. La fatigue physique commençait à s'accumuler avec la fatigue morale. Il avait envie de se poser quelque part. Au comptoir du bar d'une auberge par exemple …

« Je tiens une espèce de dispensaire en plein milieu des quartiers pauvres de Madorass. Je vois donc pas mal de maladies, et certaines pas jolies du tout. Tant de misères et de soin à donner … Toute cette pauvreté aussi … Ne ressens-tu pas tout ça en tant que guérisseuse ? »
Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptyLun 20 Fév 2012 - 20:24

L'elfe lui dit alors qu'il utilisait de la magie blanche pour guérir, elle ne dit rien mais elle n'avait pas du tout le même point de vue. Il utilisait aussi la magie de la terre pour soigner les patients, elle n'en avait pas du tout entendu parler de cette magie qui lui évoquait une magie ancestrale que les anciens utilisaient lors de certaines démonstrations. Elle pensait notamment aux druides mais bon elle ne pensait pas qu'il était de ce genre , puisqu'il venait de lui dire qu'il était guérisseur. Sirina utilisait les plantes, qu'elle trouvait tellement pleine de bonnes choses, les plantes...ahh c'était un lointain souvenir.. Elle ne connut que ça durant sa jeunesse comment pouvait elle guérir d'une autre manière. Elle ne savait pas guérir avec autre chose que l'essence des plantes ou de leur racines ou feuilles.. Pour elle chaque partie de la plante était une source de soin contre un mal.

Elle avait utilisé plusieurs plantes ces derniers temps pour soigner les différents souffrants, la menthe, le sellerie n'étaient que quelques exemples, pas loin d'une bonne centaines de plantes avaient été utilisées par la jeune femme. Elle se les procurait comme aujourd'hui au marché de Boelan, de bon matin, pour sa discipline il se fallait d'être matinale et ne pas dormir à des heures impossibles. Aujourd'hui la mandragore avait atterri dans le sac de la jeune femme, cette plante semblait susciter des questions de son interlocuteur. La mandragore servait à beaucoup de choses, on pouvait s'en servir pour faire tomber un homme amoureux de soi..On pouvait l'utiliser contre certaines morsures qui peuvent dégager un venin, mais il faut la combiner avec du miel, chose que Sirina peut se procurer assez facilement dans les plaines se trouvant à quelques lieux d'ici.Et pouvait selon Sirina permettre une fécondité aux jeunes femmes fraichement mariées. La magie selon elle n'arrangeait pas tout, elle pouvait même être néfaste pour les souffrants.


" Vous savez j'utilise la mandragore, car en cherchant dans certains livres que j'ai achetés dans une libraire qu'elle pouvait soulager d'une piqure mortelle, il suffit de la mélanger avec du miel... Ou alors parfois certaines jeunes femmes qui sont jeunes mariées, viennent me voir pour que je leur fasse un antidote qui pourra les aider à être plus fécondes.. Je suis désolée mais je ne vois en quoi la magie peut sauver des personnes.. Pour moi elle peut même se retourner contre eux.."

Il lui dit qu'il tenait un dispensaire dans le quartier pauvre de Madorass, elle semblait l'avoir aperçue, elle même se ballade parfois dans des ruelles ou les mendiants assis par terre semblent même faire partie du décor. Il lui dit qu'il voyait pleines sortes de maladies et certaines mêmes n'étaient pas du tout agréables à voir, elle voulait bien le croire.. Elle même une fois devait soigner un pustuleux, elle s'en rappelle d'avoir fait un antidote à base d'ail et de coriandre et le malade fut sur pieds après quelques mois. Il n'avait pas tort sur ce qu'il disait sur la pauvreté et la maladie.. Elle même voyait ça assez souvent mais que pouvait elle faire?? Rien mise à part guérir et attendre en priant les dieux d'épargner ces malades.

Elle avait un cœur certes mais qui se brisa lorsque ses parents se séparèrent qu'elle ne préférait même plus s'attarder sur cette misère. Elle même ne savait pas si un jour elle retrouverait cette joie de vivre qu'elle avait il y a bien vingt ans.. La guérison était devenue alors la seule chose qui la faisait oublier ce qu'elle était.. Les heures de recherches qu'elle passait à faire pour soigner les gens ne lui laissait pas le temps de penser à elle.. Elle tenta tout de même de répondre à l'elfe

"Vous...Heu... Tu...Enfin.. Oui je ressens ça certes mais je passe tellement de temps sur mes livres que je ne vois pas ce qu'il passe autour.. Du moins je ne préfères pas."


La jeune femme s'assit alors sur le bord d'une fontaine et posa son regard sur l'elfe, elle avait de s'assoir car la route avait été longue. Elle ne voulait lui laisser penser que sa vie n'avait pas été rose. Enfin elle n'était pas triste non plus, il ne fallait pas en rajouter.. Mais la jeune femme s'était endurcie et avait même un caractère non pas fort mais assez pour ne pas se laisser faire.. Sirina reposa son regard sur la fontaine qui semblait l'apaiser.

" Tu veux t'assoir?"
demanda t -elle
Revenir en haut Aller en bas

Isebyril Thilamar



________________

Isebyril Thilamar
________________


Race : Démon commun-Elfe
Classe : Géo-soigneur ( guérisseur avec des pouvoirs de la magie de la terre )
Métier : Médecin
Croyances : Le Fléau
Groupe : Solitaire pour l'instant

Âge : 121 ans

Messages : 32


Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) EmptyDim 26 Fév 2012 - 13:36

Isebyril ne s'y connaissait pas du tout en plantes et en remèdes naturels, aussi, il écouta attentivement le petit discours de Sirina. Il ne souhaitait pas vraiment en savoir beaucoup plus, ni même apprendre quoique ce soit. Il ne retiendrait d'ailleurs sûrement pas grand chose de tout ça. Mais pour l'instant, il n'avait rien de mieux à faire. Sur le moment, cela lui faisait passer un bon moment, alors, il en profita. Il avait tellement peu d'occasion de parler à des gens normaux. Et par normaux, il entendait pas malades ou mourants ou morts, bien entendu. Cette femme respirait la bonne santé, la vie tout simplement peut-être et cela, Isebyril l'aimait bien. La mandragore l'intriguait assez qui plus est. Si elle possédait vraiment les vertus que Sirina lui prêtait, cela pourrait lui être parfois utile. Il pourrait se débarrasser aisément de la plupart de ses patients s'il pouvait leur indiquer comme se soigner seul. Il lui suffirait alors de leur prescrire une certaine dose de cette plante et les renvoyer chez eux, tout en demandant à un de leurs amis ou membres de la famille de s'occuper d'eux. Ça lui permettrait de déléguer une bonne partie de son travail et gagner du temps aussi. Qui plus est, cela pourrait aussi lui permettre de conférer certains soins qu'il n'assurait pas encore pour le moment. Certains soins et certaines aides aussi. Si la mandragore pouvait réellement soigner les piqûres mortelles, ça aurait pu lui être utile lors d'un précédent cas. Et cela aurait pu lui éviter une bien mauvaise aventure. Un griffon qu'il avait du ausculter et sauver. S'il avait eu cette plante, il aurait pu aller plus vite et plus simplement.

Quant à la prétendue propriété sur les jeunes couples, sur l'augmentation de la fécondité, Isebyril trouvait ça tout simplement ridicule. Comme si une simple plante pouvait influer là dessus. Non, franchement, Isebyril ne prenait pas ça au sérieux du tout. C'était une blague. Déjà qu'il avait du mal à croire aux remèdes par les plantes et que c'est en le voyant de ses yeux par les soins que prodiguaient ses anciens maîtres. Influer sur la fertilité, ça relevait du fantasme plutôt. Même par la magie, Isebyril trouvait ça presque inconcevable, alors, par une simple plante … Non, encore moins probable. Cependant, il ne voulait pas froisser sa récente rencontre et interlocutrice. Il préféra donc se taire, et laisser passer ça. Mais par contre, elle commença a critiquer la magie, sur sa dangerosité, et ça, Isebyril ne pouvait pas le laisser passer, non … Mais il la laissait parler d'abord, il ne voulait pas l'interrompre, c'était malpoli. Elle continuait de lui parler. Elle avait la chance d'avoir assez de temps pour se plonger dans des livres, chances qu'Isebyril n'avait pas eu depuis quelques dizaines d'années maintenant. Lorsqu'il n'était pas dans son dispensaire en train de soigner des miséreux, il était en déplacement pour aller voir des cas spéciaux ou alors, en exploration pour respirer et souffler un peu. Il n'avait jamais le temps de lire. Contrairement à elle, ce qu'il se passait autour le submergeait totalement.

Sirina alla s'asseoir au bord de la fontaine qui était au milieu de la place. Le soleil s'était levé depuis quelques heures et il commençait à faire chaud. La fraîcheur ambiante qui se dégageait de la fontaine lui semblait vraiment appréciable et il s'en approcha également. À l'invitation de Sirina, il s'assit. Il pouvait enfin reposer ses jambes. Pas trop tôt …

« Merci oui, je vais m'asseoir, le voyage m'a un peu fatigué. »

Isebyril toucha l'eau de la fontaine avec sa main. Elle était froide. Cela lui faisait du bien.

« La mandragore semble avoir des propriétés intéressantes, effectivement. Mais je ne vois pas en quoi la magie est dangereuse. En tout cas, pas plus dangereuse que les plantes. Une simple erreur de dosage et un antidote peut se transformer en poison. Une simple erreur sur la plante, et ça tue au lieu de soigner. Il faut avoir de solides connaissances. Chose qu'apparemment, tu as. La magie par contre, c'est juste essayer de soigner les gens par la volonté de l'esprit, évacuer le poison, réparer un muscle détruit ou refermer une blessure. Je ne vois pas où est le danger. »

Isebyril releva les yeux vers Sirina et lui sourit, malgré ses propos, il n'avait pas de sentiments belliqueux à son égard. Il voulait simplement discuter, pas se battre. Après tout, il était venu à Beolan dans le but d'annoncer une mauvaise nouvelle, et voilà qu'il était en train de parler guérison avec cette femme.

« Tu as de la chance de pouvoir te plonger dans des livres … D'où tiens-tu toutes ces connaissances sur les plantes ? De tes livres, j'imagine … La mandragore est-elle une plante rare ? Elle pourrait être effectivement intéressant, en complément de ma magie bien sûr. Jamais je ne cesserai de l'utiliser. »
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) _
MessageSujet: Re: Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)   Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Découverte surprenante (PV Isebyril Thilamar)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Beolan :: Foire et marché-