''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Un art Horrible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyLun 30 Avr 2012 - 6:16

Le
soleil se dessinait à peine à l’horizon, teignant le ciel brumeux d’une rare
teinte de mauve, à la fois magnifique et … tragique. Sous son voile un navire
éventré par les rochers et une plage poussant les morts vers la terre, lieux de
leur dernier repos. À leur côté s’était échoué l’emblème de leur navire, une
magnifique rose sculptée dans un bois exotique. On pourrait être triste pour ce
magnifique navire, échoués sur ses pierres, mais je n’en ressens rien.



« Tu
es poussière et reviendras en poussière.» Murmurai-je en marchant
tranquillement sur la plage, attendant une soudaine inspiration. Après tout, la
magie est un art.



C’est là que
le vent tourna, tout à coup glacial, me faisant frissonner. Le voilà. Je voyais
en cet équipage, non pas des serviteurs, mais de la matière première que je
sculpterai en véritable fléau. Ce que j’allais faire de celui-ci, je n’en
savais encore rien, mais l’idée de le relâcher à Madorass me faisait bien rire.
Je pouvais déjà le voir dévaster les garnisons de gardes à la solde du tyran!



Je marchai vers le premier corps pour m’agenouiller
à son côté. Poignard à la main, je m’exécutai, dégageant rapidement et
efficacement les os de leur chair. Lorsque j’eus fini, je passai au suivant,
puis à son frère d’armes, bientôt, sur la plage rouge de sang s’amoncelaient
des pièces d’humain, séparés par catégorie. Les os sur ma gauche, la chair à ma
droite, près des tendons et de la peau. Je pouvais maintenant exercer mon art,
assemblant méthodiquement les os en un arrangement, à la fois complexe et
élégant… le squelette de la bête.
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyLun 30 Avr 2012 - 8:17

Marchant méthodiquement là ou son rêve l'avait envoyer, Galathea savait qu'elle trouverait ce qu'elle cherchait quelque part sur cette plage. La Sorcière Rouge avait eut une sale journnée, et elle se retrouvait maintenant à un endroit sans trop savoir pourquoi, qui dégageait certe une impréssion très lugubre dans l'esprit de la rouquine. Celle-ci, était habillée comme à son habitude dans sa tenue, tenant fermemant sa dague, toujours dans son minuscule fourreau. Le bateau échouer, l'odeur des cadavres montait au nez de la Magicienne ensorceleuse, qui redoutait le pire. Le sourire omniprésent de Galathea, n'était plus présent sur son magnifique visage. En fait, la peur s'était peu à peu saisit de elle.. sans qu'elle s'en apperçoive directement. Le vent lui parlait, lui disait de s'éloigner. Son instinc lui disait de s'échapper tant qu'il était encore temps. Mais la dame était trop curieuse.. et cela la conduisait toujours dans d'énormes ennuis. Plus elle avançait, plus l'odeur des cadavres devenait forte. Plus la Sorcière semblait dégouter. L'eau pourtant bleu habituellement, semblait être devenue rouge comme ses cheveux, et la brume, semblait avoir des reflets un peu violettés, n'aidant en aucun cas la jeune femme. Celle-ci, entendie une voie un peu plus loin. En marchant prudemment, alors que son champs de vision n'était pas du tout au point, Galathea fut capable d'appercevoir au finale une silouhette.. Une femme en fait. Celle-ci était loin d'être horrible en simple apparence... mais ce qu'elle faisait, ou pratiquait plutôt, faillit faire vomir la Rouquine. La Nécromancie. Le type de magie que la Sorcière Rouge reniait, détestait à un point mortel. C'était interdit chez la plupart des guildes de magiciens et magicienne, et considérer comme l'art des lâches, la magie des ténèbres. Galathea posa sa main devant sa bouche et son nez, l'odeur des corps noyés, et coupés devenant simplement trop dégoutant. Elle fut, toutefois capable de prononcer quelques mots à la dame qui pratiquait cette monstruosité...

"Comment osez-vous.. Ces hommes mérites un entèrement, des cérémonies. Ne pensez-vous donc pas aux familles des défunts... Nécromancienne ? Que comptez-vous faire... avec ces corps !?"

Les corps étaient disposés, des membres particulier classés et la dame semblait travaillée sur quelque chose en particulier. Celle-ci l'avait probablement, toutefois repérer depuis le début. Galathea n'avait jamais été une femme très subtile, ni très douée dans l'art d'arriver en douce. La Rouquine, tenait toujours fermement sa dague, sachant évidemment que contre une personne utilisant la magie noir, ce serait une arme inutile. L'odeur était simplement horrible, et poussait la Sorcière à garder sa main devant son nez et sa bouche. L'Avantage allait probablement être du coté de la Nécromancienne. Celle-ci toutefois, ne semblait pas humaine... Une peau bien trop pâle pour être normale, et le regard de cette femme allait probablement en dire beaucoup. Tout ce qu'il fallit pour la rouquine, c'était de la voir dans les yeux. Évidemment, Galathea restait sur ses gardes... Si la dame ne lui remettait pas une explication plausible pour ces actes horrible. il était fortement possible que la Sorcière Rouge, passe à l'action... et brule tout ce chamaillit.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyLun 30 Avr 2012 - 20:11

Préjudice, je ne porterai pas à mon art par un déficit d’attention. Après tout, la
perfection ne saurait être atteinte sans mon entière concentration. C’est ainsi que je travaillais depuis déjà un
moment, aveugle et détachée de mon environnement. Des os, beaucoup d’os, je m’apprêtais à
déposer l’une des dernières pièces de ce casse-tête qu’une petite voix inquiète
parvint à mes oreilles, me sortant de ce moment parfait. Un brin de colère s’élevait
en moi, mais rien que je ne puisse réfréner, puisqu’en se monde impitoyable, il
y a presque toujours des conséquences aux actions impulsives et stupides.



« Comment osez-vous.. Ces hommes méritent un enterrement, des cérémonies. Ne pensez-vous
donc pas aux familles des défunts... Nécromancienne ? Que comptez-vous faire...
avec ces corps !? »



J’étais également surprise. Qui oserait s’approcher d’un spectacle aussi macabre que
maléfique? La mort rôdant dans l’air aurait dû prévenir tout être raisonnable. Prenant
quelques secondes pour réfléchir, je me redressai lentement après avoir ramassé
le cœur de l’un de ses hommes. En biais, pour qu’elle puisse bien l’apercevoir,
sans pour autant clairement voir mon visage, je lui lançai :



« La mort est une loi. » Le cœur reposant dans ma main se putréfia lentement,
se dégradant jusqu’à devenir terre.



« Mais seule, elle est inutile… Ne les plaignez donc pas. »


En me retournant vers l’intrus, j’eus le plaisir de poser les yeux sur une magnifique
jeune femme aux cheveux roux… rouges, une couleur si attirante. Fermant les
yeux un moment, je pouvais déjà imaginer le gout de son vitae, précieux liquide
pourpre. Je me surpris à me lécher les lèvres tant c’était une forte tentation.
Je ne voulais, toutefois, pas lui faire de mal inutilement, mais au moindre
faux pas, je n’hésiterais pas. Rouvrant mes yeux, mon regard vint à la
rencontre du sien que je soutenais, me délectant de la peur ou de l’incertitude
que j’y lisais, mais d’un autre côté, seule une personne croyant avoir une
chance m’aurait approché. À présent, je ne pouvais qu’attendre, espérer une
erreur pas de sa part.
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyLun 30 Avr 2012 - 20:31

Décidemment, la Sorcière Rouge n'était pas venue dans un moment idéal. La dame qui se présentait devant elle, était sans aucun doute une Nécromancienne. La peau pâle de celle-ci troublait la Magicienne, qui était, plus que jamais sur ses gardes. La première à foncer serait possiblement la gagnante s'il advenait d'un duel, et Galathea ignorait si elle devait combattre dans l'imédiat, et empêcher cette personne, cette créature de la prendre par surprise. Celle-ci s'était licher les lèvres, pour une raison qui avait échapper à la rouquine. Peut-être souhaitait-t-elle prendre le corps de celle-ci, pour l'utiliser avec ceux des marins ? Quel horrible image, qui arriva dans la tête de la Sorcière. L'ensorceleuse, avait écouter les parôles de la Nécromancienne. Vagues était ses explications en fait. Digne d'une femme qui controlait justement les forces des ténèbres. Prise sur le fait, cette femme pourrait être pourchasser par nombre de gens, simplement pour s'être trop approcher des corps. Les utiliser ainsi, était passable de mort. Gala ignorait si elle devait agir.. c'était comme si la peur, et l'incertitude s'était emparer de son corps, si bien dessiner. La Rouquine toutefois, évitait de croiser le regard de la dame. Elle avait entendue au fil des années de bien drôles d'histoire au sujet des gens controlant les morts. Certaines personnes tombaient paraliser par un simple regard, et disons que la jeune femme voulait certes éviter un sort comme celui des marins qui était, que de petits morceaux.

"Si j'étais vous, je m'éloignerais de ces corps le plus vite possible. Disons simplement que je ne suis pas une femme très patiente, lorsque j'assiste à de telle atrocités. Ce ne sont pas eux que je plaint... mais vous. Vôtre âme ne vaut pas mieux que celles des pires créatures qui hantent ce monde ! D'ailleurs, vous n'avez pas répondue à ma question ; Que Comptez-vous faire avec ces cadavres !?"

La jeune femme était très courageuse, et ce malgré le fait qu'elle se retrouvait à quelques mètres de la Nécromancienne. Elle ne bougeait simplement plus devant elle, ignorant toujours si elle devait passée rapidement à l'action, et venger ces hommes, qui ne méritaient certes pas un tel sort. Le ton de Galathea avait hausser, sa colère commençait à faire apparition, tout comme les flammes dans ses yeux qui se dessinait doucement. Une légère lumière pouvait être apperçue dans le brouillard à ce niveau d'ailleurs. Bougeant sa tête pour tasser la mèche devant ses yeux, probablement pousser par le petit vent frai, la Sorcière Rouge se préparait à toute éventualité. Jusqu'à maintenant, elle craignait le pire.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 6:04

La jeune rouquine fuyait mon regard pour une raison m’échappant
totalement. Peut-être avait-elle entendu toutes sortes d’histoires à mon sujet?
Peu importe, cette inexpérience allait m’être profitable si je devais lui faire
du mal. Après tout, le regard est le pire traitre, trahissant nos pensées et
nos actions. Prenant son courage à deux mains, l’inconnue se mit à parler avec
une assurance grandissante. Une menace. Puis une insulte. Enfin, une question.
Pour qui se prenait-elle? La seule réponse que j’ai à lui offrir n’est
probablement pas celle qu’elle aurait espérée.


« Vous n’êtes pas très sage, jeune femme… mais pour
répondre à cette question si gentiment posée… Ce que je compte faire? Eh bien,
c’est de l’art! »


Le ton de colère s’étant dégagé de celle-ci, mêlé à l’étrange
lueur émanant de ses yeux perçant le brouillard tel un carreau d’arbalète. Une
seule explication ne me venait à l’esprit, c’est une magicienne, une adversaire
de taille. C’est de très mauvais augure. Si un combat venait qu’à s’amorcer, il
y aurait certes une gagnante, la survivante, mais personne n’en sortirait indemne.
Il fallait trouver un moyen, ce que je fis, mais rien n’est sûr. Je n’avais qu’une
seule certitude, je devais la surprendre
pour avoir le dessus dès le début! Toutefois, un obstacle majeur se dressait
devant moi, son intention. Elle savait que ça risquait de mal tourner.


Pour la déjouer, je dégainai lentement ma rapière de la main
droite, tentant d’attirer son attention sur celle-ci. D’un autre côté, en l’absence
de corps en état de combattre, peut-être croirait-elle que mes pouvoirs
offensifs seraient dramatiquement limités, d’où ce geste désespéré. C’était d’une
sournoiserie, mais par ici, ne s’ait ont jamais à qui l’on a véritablement
affaire. Sitôt la rapière sortie, je braquai la paume gauche en sa
direction, projetant une ombre flottant
en l’air telle la fumée, mais à vitesse d’un faucon plongeant sur sa proie.
Réagirait-elle à temps? J’ose espérer que non. Au début, elle sentirait une
douce chaleur réconfortante, mais ce baiser mortel qui lui caresserait la peau
ne saurait tarder à bruler comme un acide sur une peau nue.


HJ : Ps, ce n’est qu’une attaque sous forme de jet,
comme une boule de feu ou peu importe. Ça peut s’éviter totalement. Sinon ce n’est
pas toujours mortel, ça peut simplement blesser aussi.//
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 6:58

Décidemment, l'aventure qui avait mener Galathea ici n'était pas un rêve, mais un pur cauchemard. Cette femme la terrifiait, pour une raison qu'elle ne pouvait simplement point trouver. Était-ce son apparence, mêler à cet environement lugubre qui la représenter encore mieux que ce qu'elle était déjà ? La Sorcière Rouge était humaine, et avait comme tout le monde, des faiblesses. La vue du sang la dégouter à un point horrible, et les membres décapités, allait lui envoyer son estomac sur le bord des lèvres. Galathea devait agir, et ce rapidement. Toutefois, la dame l'avait fait bien avant en répondant à sa question, partiellement encore une fois. De l'art... c'était ce qu'elle prétendait faire. C'était évident que celle-ci parlait de la manière dont elle utilisait les corps des marins, mais à quel but ? Ceux-ci ne semblait, pas encore prêt pour être utiliser, la plupart manquait des membres. Enfin il faut dire que la rouquine n'était pas une experte dans ce domaine. Toutefois, cela réchauffa quelque peu le coeur de Gala. Celle-ci, croyait effectivement que la magie de son adversaire, était pratiquement seulement baser sur les morts, et les cadavres. Mais elle avait des doutes... Les flammes commençaient à bruler dans ses yeux, devenant encore plus visible. La Nécromancienne, fut toutefois la première à sortir une arme, sois une rapière. Gala était peu intimider, savait ce qu'elle avait à faire à ce moment, posant sa paume devant elle. Toutefois, celle-ci fit de même, pratiquement à la même vitesse que la Sorcière Rouge. Celle-ci semblait effectivement avoir plus d'un tour dans son sac, et disons que la rouquine voulait éviter de tous les voir. Aussitôt qu'elle vue la main de la dame se poser devant elle en sa direction, Gala envoya de son coté une boule de feu de petite taille, droit devant. Ceci eut, un drôle d'effet car celle-ci entra en contact avec une drôle d'énergie noir, qui engloba rapidement la boule enflammé. Ceci, eut alors l'effet d'une bombe, qui explosa et propulsa plus loin la rouquine, qui tomba directement dans l'eau ensanglanté. La Magicienne ignorait toutefois, si son adversaire à la peau pâle, avait eut aussi les effets de cette étrange attaque. Avait-elle été propulsée ? Probable. La distance entre les deux n'était que de quelques mètres après tout. Galathea se releva rapidement, et posa son regard, cherchant dans les brumes celle qui venait tout juste de probablement essayer de la tuer. Hélas, la Sorière Rouge n'y voyait pas grand chose.. que sa silouette qui se dessinait un peu plus loin. Pas le temps de penser ; La Rouquine décida d'encore une fois envoyer une boule de feu dans cette direction, cette fois un peu plus grosse, mais plus lente. Elle devait absolument trouver le moyen de se débarasser de cette chose.. et ce, dans les plus brefs délais. La moindre erreure pourrait être très couteuse.


HS ; Boule de Feu, plus grosse que d'habitude. Facilement évitable, vue que la vitesse n'est pas extrêmement rapide ^^' Toutefois, si non éviter, cette attaque peu produire d'énorme brulure au corps.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 8:07

Ma vie avait été difficile, toujours à fuir ou combattre
pour la sauvegarder. À force d’expérience, j’avais côtoyé la mort, à force d’expérience,
j’avais appris une chose que tous mes ennemis semblaient ignorés. Ne combattez
jamais une femme qui n’a rien à perdre. Cette même expérience fut mon
enseignant, m’apprenant les ficelles du métier de survivante, de
nécromancienne.


Je n’avais pas misé juste, la rouquine ne s’était pas laissé
berner par cette fourberie. Voyant sa boule de feu avancer droit vers son annihilation,
je redoutais leur contact. Je fis un pas en arrière pour trébucher sur ce qui
restait d’un marin, tombant sur le dos au moment de la déflagration. Le sable
et les pierres aux arrêtes de rasoirs étaient désormais de dangereux
projectiles. Désorienté, je pris un moment pour reprendre mes esprits. Une
douleur vive se faisait sentir sur l’une de mes côtes. C’est en y portant la
main, comme pour tenter de la soulager que je pus sentir sous mes doigts la
longue lacération se profilant le long de celle-ci.


M’appuyant sur le sol de l’autre main, je me relevai
péniblement, mais avant d’y parvenir, un large projectile de feu filait droit
vers moi. N’étant pas encore sur pied pour l’éviter, je me laissé tomber au sol
encore une fois, et juste à temps pour
regarder passer cette merveille à
quelques dizaines de centimètres au-dessus de moi. Une fois passée, je décidai
de ne point me lever, mais de m’accroupir, prête à bondir hors de la portée de
la prochaine attaque. Je serais du même coup une plus petite cible, mais
craignant de ne pas m’en sortir indemne, je fis appel à la noirceur de la magie
des morts. Celle-ci se dégageait simplement de moi, comme une projection sur
seulement quelques mètres. Je n’étais pas invisible, combinée à cette brume, j’étais
devenue difficile à voir. Toutefois, le même désavantage m’affligeait, mais la
rouquine avait fait une erreur de novice. Debout, les pieds dans l’eau, sa silhouette
se découpait du plat de l’océan, je n’eus qu’à tendre le bras droit vers le
centre de celle-ci. L’ombre à l’allure de fumée se déplaçait rageusement vers
elle, comme s’il était rancunier.
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 8:32

Le stresse envahissait Galathea. L'énorme boule de feu était passer un peu plus loin, s'était éteinte rapidement, en probablement frappant un rocher un peu plus loin. La rouquine ignorait si elle avait toucher sa cible, peut-être que oui, puisque le corps avait soudainement disparus. En fait, il était difficile à déterminer. Les flammes projeté par la Sorcière Rouge n'avait pas non plus aider sa vision, qui était déja remplis de brume, difficile à échapper. Maintenant de la fumé s'ajoutait à cela. La silouette avait maintenant complettement disparue aux yeux de la jeune femme, qui, semblait évidemment ne plus réaliser à quel point elle était dans une position très dangereuse. Non consciente du danger dans lequel elle était, celle-ci avait, peu de temps pour se concentrer. La moindre erreure allait être couteuse.. et la première allait effectivement peut-être donner un avantage à la personne qui frapperait. Malchance, ou simplement une erreure, Gala s'était retrouver dans l'eau ensanglantée, et n'avait pas penser de se tasser de là rapidement. Au contraire elle avait tenter une attaque sans penser à son environement. Une chose qu'elle ne devrait plus oublier. Alors que la Sorcière cherchait sa cible du regard, ce fut une étrange fumée qu'elle apperçue s'approcher vers elle. Mais, son champs de vision avait été trop lent pour qu'elle puisse éviter complettement l'attaque. Elle se mise, par reflex sur le coté, mais reçue de plein fouet l'attaque sur le bras. Un pincement, suivie d'une douleur simplement atroce. Le cris que la jeune femme avait émis, pouvait être entendue très loin..

"H..Haaaaaa !!! M..Mon bras !!!"

La jeune femme sauta rapidement hors de l'eau, se jetant sur le sol alors que son bras brulait... La souffrance était simplement horrifiante, et jamais la Gala n'avait vue un tel sort. Elle était désavantager dans tous les points, décidemment. Elle ne voyait plus son adversaire, et son bras était déjà blesser. La Sorcière se dépècha d'appliquer du sable dessus, criant décidemment très fort lorsque la blessure rentrant en contacte avec l'élément qui, saurait plus ou moins stopper cette douleur. En fait, ça semblait être de pire en pire.. Les yeux de la dame était maintenant enflammer.. devait-elle fuir ? Non, ce n'était pas son genre. Beaucoup trop entêter, une défaite ne pouvait pas être une option pour la magicienne. Elle tenait son bras, alors qu'un genoux était poser sur le sol, ses yeux scruptant la plage, avec difficulté. Comment gagner dans de tel condition ? C'était pratiquement impossible. C'est là que la jeune femme aurait souhaiter controler un peu mieu les forces de l'eau. Elle aurait bien pue jouer de sal tours à cette Nécromancienne. La Sorcière Rouge pensait rapidement. Elle mordit sa lèvre infèrieur, avant de se jeter, simplement derrière un simple morceau du bateau échouer, plutôt large. C'était hélas la meilleure chose qu'elle pouvait faire dans le moment, se cacher. Regretait-elle de s'être battue jusqu'à présent ? Possiblement. Elle ne disait plus un mot, et ne faisait qu'attendre la suite. Peut-être se montrerait-elle, et ferait une erreure. Certes, Galathea l'avait possiblement sous-estimée.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 9:25

Certains seraient menés à croire que les cris de douleurs ne sont que mélodie pour une
femme pratiquant mon art. Je ne peux les blâmer, cette magie à plusieurs reprises
noircies le cœur de grands mages c’étant donné pour objectif de l’étudier et de
la comprendre, mais j’étais différente. Certes, un animal agissant sur des
pulsions vampiriques sommeil en moi, mais au fond, l’humanité est partie
intégrante de mon être. C’était un combat, mais si j’avais eu le choix, je l’aurais
tué rapidement, sans souffrances inutiles… ou même épargnées, mais les
circonstances m’avaient forcé à agir. J’ignorais si j’avais pris la bonne
décision, mais c’est du passé, l’on ne le saura jamais.



La fumée dissipée et la brume assimilée à l’air par la chaleur de sa magie, ma vision s’éclaircit
lentement. Je ne l’apercevais plus, cependant, je savais qu’elle n’avait pas
disparu, la flamme de son regard suggérait une femme combative et forte de
caractère, courir ne serait pas une option pour elle. Je devais prendre une
décision. Rester ainsi, un voile devant les yeux ou tenter de l’apercevoir. En
ce moment, une surprise ne serait pas la bienvenue, je levai donc ce voile obscur, me révélant
sur la plage, mais aussi les moindres recoins. Si elle se montrait, je l’apercevrais,
mais je ne comptais pas attendre jusque-là, jusqu’au moment où elle se serait ressaisie
et la douleur moins présente.



Comment faire? Au moment même où j’avais la question en tête, la réponse atterrit sur
la plage, picorant gloutonnement la chair éparpillée par l’explosion. Un
goéland… ses bestioles hideuses dévorent réellement n’importe quoi, mais ceci
allait changer. La pauvre, ne se doutant de rien fut zappée pas cette énergie
noire, mourant sur le coup…à peine eut-elle le temps de s’écrouler, morte, qu’elle
se releva, mais cette fois, dans la non-vie!



« Trouve la, tue la! » Criai-je comme simple instruction.


Cette créature, même prisonnière de la non-vie ne représentait aucun danger pour la
rouquine, seulement… elle trahirait sa cachette et, si j’ai de la chance, l’occuperai
quelques secondes. L’oiseau décolla, pour
fondre immédiatement vers une épaisse pièce de navire. J’avais ma
réponse, derrière cette épaisse couverture, elle aurait l’avantage si le combat
de projectile s’éternisait, instinctivement, j’agrippai la dague à ma ceinture,
avant de fondre à toute vitesse vers ce morceau d’épave. Je n’étais pas une combattante
douée, mais je n’attends pas le contraire d’une mage, alors il n’était pas
question de lui laisser l’avantage de cette couverture.
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMar 1 Mai 2012 - 17:33

La situation était difficile pour la magicienne. La brulure continuait évidemment d'endommager son bras gauche, qui allait probablement être une option à oublier. La plupart de ses sorts demandait énormément d'énergie, et sans ses deux paumes, la Sorcière Rouge allait avoir beaucoup plus de difficulté à combattre. Galathea n'avait plus trop le temps pour penser. Elle se leva, et, se dirigea sur le coté de sa cachette ou elle pourrait évidemment voir le décors, et possiblement retrouver son adversaire, qu'elle avait perdue de vue. La brume était épaisse, mais cette fois, la magicienne avait belle et bien apperçue la silouette de la Nécromancienne, qui approchait l'énorme débris de l'épave derrière lequel elle se cachait pour récupérer. Là était le moment pour frapper. Celle-ci devait vouloir en finir rapidement, très rapidement. Pointant sa paume droite droit devant, elle s'appétait cette fois à lui envoyer une vague de flame. Toutefois, le sort n'eut pas lieu, car un oiseau, venait de foncer directement sur elle, tentant de griffer son visage. Ceci déconcentra évidemment la magicienne qui se battait tant bien que mal avec cette créature, qui avait probablement été possédée par la Nécromancienne. En ayant asser, et les yeux encore plus enflammés que d'habitude, la Sorcière Rouge, au contact de l'animal le fit calciner. Une légère flamme aurait donc pu être apperçue par la Nécromancienne qui approchait toujours. Celle-ci ne devait plus être bien loin... et ceci poussa donc Galathea à agir. Mais que faire ? C'était difficile d'y songer. Certes, la dame devait maintenant se fier a son instinc. Elle roula sur le coté, pour sortir très rapidement et subitement de sa cachette, pour probablement surprendre son adversaire. Si elle l'attendait, ça allait probablement être une erreure très couteuse. La paume en avant, pointé vers la silouette, Galathea n'attendit pas plus longtemps.

"Hukmar Del Vier Kos !"

Pas une, mais trois petites boules de feu sortirent de la main de la Magicienne, en direction de son adversaire. Les trois tournait à une vitesse incroyable, et, au moindre contact allait exploser. Avec son esprit de calculatrice, Galathea avait évidemment tenter de la frapper de tout les angles si celle-ci allait éviter. Le but n'était pas de la tuer, mais bien d'au moins l'emmener au sol. Une boule frappa la gauche, explosant.. suivis de l'autre qui frappa à la droite, et au même moment celle au centre frappa possiblement la cible. La fumée s'élevait, et, ceci poussa la sorcière à garder sa paume, bien droite, placer en toute éventualité. L'avait-elle frapper avec ses boules de feu ? Ou avait-elle était frapper auparavant, en sortant subitement de sa cachette ? Difficile à dire.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMer 2 Mai 2012 - 0:06

L’idée d’être à découvert ne m’inspirait pas du tout tant
les sorts de la rouquine étaient puissants. C’est ce qui m’avait poussé à
fondre sur elle, mais en pleine course, j’eus un doute, enfin, mon instinct me
disait que je venais de commettre l’erreur de ma vie. À peine l’oiseau fut
consumé par les flammes, la jeune sorcière émergeait de son abri, la paume dressée
en ma direction. Le temps sembla ralentir au moment de l’apparition des trois
projectiles tournoyant, progressant à une vitesse redoutable. Je devais agir,
mais que faire, l’angle de leurs trajectoires ne me donnait qu’une infime
chance de m’en sortir. Posant un genou à terre, tout en tentant de pivoter sur
le côté, je tentais d’éviter le projectile du centre. Je le voyais approcher.
Il était beaucoup trop près, j’avais échoué.


La flamme tourbillonnante me percuta de plein fouet sous la clavicule
gauche dans une explosion libérant une quantité phénoménale d’énergie telle que
le choc vida mes poumons de leur air, me projetant violemment au sol du même
coup. La violence fut si grande que la dague que je tenais vola en l’air pour atterrir,
plantée au sol quinze mètres plus loin, rouge de chaleur.


« Uuhhaaaahhh! »


J’étais étendue sur le dos, incapable de bouger. Chaque fois
que je tentais de me redresser, une douleur atroce venait me clouer au sol
comme si une main invisible venait peser sur ma poitrine. C’était en vain, mon
épaule fracassée et mes côtes brisées me laissaient vulnérable, me faisant
souffrir en silence. Ma respiration difficile me brouillait l’esprit. Était-ce
la fin pour moi? Je n’en sais rien, mais la seule chance qui se présentait à
moi était de faire abstraction de la douleur, de me relever et … c’était
impossible. À présent, j’étais animée de l’énergie du désespoir. J’attendais la
venue inévitable de la sorcière, le moment où je croiserai son regard de
braise. Saurais-je m’en sortir?
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMer 2 Mai 2012 - 3:11

La fumée causer par les flammes de Galathea, semblait soudainement disparaitre.. tout comme la brume, qui devenait de moins en moins présente dans l'environement. La Sorcière Rouge, respirait fortement, son bras blessé, la faisant toujours autant souffrir. La Rouquine mordilla d'ailleurs sa lèvre inférieur, mais, son regard ne quitta pas l'endroit ou elle avait, toucher avec succès sa cible. Celle-ci n'avait point eut le temps de s'échapper de cette attaque très bien penser de la Sorcière. Toutefois, le combat n'était peut-être pas encore terminer. Elle ignorait les pouvoirs de la Nécromancienne, et la sous-estimer, ou l'approcher de trop près, était une chose qu'elle devait éviter. Gala toutefois, était capable de l'appercevoir. Elle avait tenter tant bien que mal de se relever, mais avait retrouver le sol suite à cette tentative non réussite. Il n'y avait aucun sourire de satisfaction, ou d'attitude glorieuse. Elle venait de blesser terriblement une personne, un être vivant. Une chose qu'elle détestait faire et ce, même si les actes de cette personne était horribles. Toutefois, la rouquine n'avait pas le choix. Elle ne s'était que défendue au départ, et, avait simplement passer à l'attaque quand l'opportunité c'était présenter. Crachant au sol, avant de se relever, celle qui avait un genoux au sol gardait sa paume pointé vers la femme à la peau très pale, aux cheveux aussi sombre que la nuit. Si celle-ci tentait quoi que ce soit, la Sorcière la calcinerait sur place. Elle avançait doucement vers elle pour se retrouver, à environs cinq mètres de celle-ci. La dame avait été effectivement très blesser par cette dernière attaque. La rouquine, lui adressa donc quelques mots.

"Je crois que vous devrez remettre votre «Oeuvre d'art» un peu en retard mademoiselle... si je peux me permettre. Et si j'étais vous, je commencerais à pratiquer un autre type de magie. Les forces sombres finiront par vous consumez.. ou ce seront mes flammes qui le feront. Je vous donne la chance de partir très loin d'ici... et de ne jamais revenir en ces lieux tant que votre âme ne sera point purifier... C'est ça, ou je vous achèves dans l'imédiat. Il vous est aussi possible de me demander d'abréger vos souffrance, et je creuserai une tombe pour vous... il me faudra que votre nom."

Évidemment, Galathea était prête en cas d'attaque. La paume de la femme était poser vers celle qui lui avait définitivement donner énomément de problème lors de ce combat, qui aurait bel et bien pu aller d'un coté comme de l'autre. La Magicienne n'allait certainement pas lui laisser la chance de contre-attaquer, surtout pas à cette distance. Cinq mètres les séparait, c'était assez loin pour éviter de recevoir une dague dans le ventre, assez loin pour éviter du sable vers les yeux, et assez loin pour que la rouquine la voie réagir. Prête, la main de Galathea pointait toujours le corps de la mystérieuse Nécromancienne. Elle n'avait pas le droit à l'erreure.
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMer 2 Mai 2012 - 9:08

Si ce n’était pas de ma nature surnaturelle, je serais morte
et désormais en paix, mais la vie en avait choisi autrement. Vampire, j’étais condamné
à subir cette douleur atroce qui ne faisait que s’amplifier, se propagent à la
façon d’une résonnance jusqu’au plus profond de moi, tellement qu’on pouvait la
lire sur mon visage. Nécromancienne, je connais
toutes les vertus de la concentration, je fermai donc les yeux pour me vider l’esprit
résultant en une douleur plus tolérable, mais alors que celle-ci diminuait, la
sensation était remplacée par la chaleur réconfortante de mon vitae s’écoulant
lentement sur mon flanc pour ultimement tacher la plage de sa couleur
vermeille.


La jeune femme, confiante en sa victoire s’était approcher
de moi en me gardant en joue de sa main, prête à me détruire au moindre signe d’hostilité.
C’est à environ cinq mètres qu’elle s’arrêta, me posant un ultimatum. Sous
peine d’exécution, je devais partir ou abandonner mon art, ma vie. Non, si c’était
ce qu’elle désirait, elle devrait en finir ici et maintenant… mais ses yeux
étaient traitres. Mon regard plongé au fond du sien, je tentais d’y lire sa
pensée. Ce que j’y trouvai était une grande compassion, un trait si innocent,
si humain… mais je pouvais toujours me tromper. Après tout, l’humanité n’était
qu’une partie de moi. Je pris une grande et douloureuse respiration avant d’ouvrir
la bouche. Mes paroles étaient à peine perceptibles, mais ils parviendraient
jusqu’à elle.


« Votre humanité vous empêche de comprendre. Pour vous,
mon âme et mon art sont damnés… mes actions vous semblent si horribles, mais si
seulement vous saviez. Après la mort… c’est le néant. Les morts ne sont que
corps, rien d’autre… mais il y a autre chose. Vous ignorez mes intentions… cet art sert la
cause des rebelles et avant tout, ma survie. Si vous saviez… une communauté entière
souhaite ma mort, simplement pour ce que je suis. Tous rêvent de voir un pieu s’enfoncer en mon cœur... »


Mon sang m’échappait à un débit sans cesse croissant entrainant
avec lui ce qui restait de mon humanité. La bête en moi peut survivre sans ce
précieux liquide, mais de par sa nature démoniaque, ce serait au prix d’une
chasse permanente jusqu’à ce que rassasiée, elle se rendorme au fond de moi. J’avais
peur… j’avais peur que cette courageuse et magnifique femme se dressant devant
moi ne quitte ce monde dans les conditions les plus atroces, lentement siroté
par une vampire hors de contrôle. Combattant cette irrépressible envie, je parvins
à me retourner lentement, puis à m’agenouiller, le corps toujours plié en deux
par la douleur.


« Du sang, je t’en prie! » Chuchotai-je, la main
tendue vers elle. J’avais toutes les misères du monde à me contenir, mais c’était
impératif, à cinq mètres, jamais elle ne pourrait arrêter la bête qui risquait
de s’en prendre à elle. Je lui demandais l’impossible... la confiance.
Revenir en haut Aller en bas

Galathea Herwinë

La Sorcière Rouge.

________________

Galathea Herwinë
________________


Race : Humaine
Classe : Ensorceleuse
Métier : Aventurière
Croyances : Déesse de l'Équinox
Groupe : Royaume.

Âge : 23

Messages : 17

Fiche de Personnage : Fiche


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyMer 2 Mai 2012 - 20:47

La situation était devenue à la fois étrange, mais un peu plus claire. Ce duel entre les deux femmes, avait décidemment permis à ceux-ci de se connaitre bien plus et ce, même si ce n'était pas un but précis du coté de chacune d'elles. Galathea gardait sa paume pointé vers la Nécromancienne, qui, s'était alors agenouillée devant elle, lui murmurant quelques mots des plus troublants. Le fait de savoir qu'une telle personne servait la cause des rebelles dégoutait de plus en plus la Sorcière Rouge sur ce groupe de gens. Certe elle n'était pas d'accord avec la majeure des décisions du Roi, mais elle n'était certainement pas plus d'accord avec la cause, et la manière de procédé des revèles. Mais étrangement, la rouquine observait la dame avec un regard différent. Celle-ci tentait-elle de la prendre en pitier ? Possiblement, et ça marchait, car aucune flamme n'était sortie de la paume de la magicienne pour bruler la Nécromancienne. Pourquoi ésitait-elle ? Gala n'en avait aucune idée. Son regard était remplis de dégout, mais sa garde ne baissait toujours pas. Elle tentait de la comprendre, mais ne voyait point d'autre solutions pour elle. Une communauté qui la chassait.. bien normal vue les atrocités qu'elle faisait aux corps des morts. Mais ensuite, elle demanda subitement une chose encore plus troublante... elle voulait du sang. Effectivement celle-ci en avait perdue suite à cette bataille, que Galathea avait pour le moment gagner... Mais ces mots, était claires. Cette femme n'était pas humaine, c'était définitivement une Vampire. Aucun doute, la peau pale, l'envie d'avoir du sang, etc..

"Je vous conseille de partir dans les plus bref délaits. Je ne vous laisserez pas une autre chance dans le futur."

Galathea, fit alors un mouvement soudain, possiblement une erreure de sa part. Elle pointa sa paume directement vers les corps empilés des marins, un peu plus loin (Du moins ceux regrouper.) et, envoya une boule de feu sur eux, qui était effectivement assez large pour les bruler. Comme ça au moins, la Magicienne aurait la concience tranquille. Elle tourna alors le dos à la femme vampire, s'éloignant doucement, mais l'observait évidemment du coin de l'oeuil.

"Pour le sang, si j'étais vous j'irais dans la forêt me nourrir d'animaux. Mais je ne veux pas vous revoir dans les environs..."

Galathea cracha au sol, et se tenait le bras blesser, plus tôt dans la bataille.. Mais qu'allait faire la Nécromancienne ? La laisser partir et ce, même si la Sorcière Rouge lui donnait une petite opportunité de revenir ?
Revenir en haut Aller en bas

Asuka Sakurako

La Rose des Enfers

________________

Asuka Sakurako
________________


Race : Vampire
Classe : Nécromentienne
Métier : Couturière
Croyances : Dieu du Sang
Groupe : Rebelles

Âge : 24 ans en apparence/105 de sagesse ;)

Messages : 15


Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible EmptyJeu 3 Mai 2012 - 5:18

J’avais espéré qu’elle comprenne qu’au fond, je n’étais pas
si différente, si cruelle qu’elle pouvait se l’imaginer… mais je ne peux la
blâmer, mon art répugne les êtres à l’âme sensible. Toutefois, elle était très
loin d’imaginer les conséquences de ses actions. Suite à un deuxième ultimatum,
elle projeta une énorme flamme sur mon œuvre, la détruisant lentement par combustion,
avant de me tourner le dos. Quelle erreur, tourner le dos à sa seule chance de
s’en sortir… me détruire. J’avais besoin de sang! Mon humanité était doucement
remplacée par un être d’une soif insatiable.


La douleur de la blessure infligée par la rouquine était
plus présente que jamais, mais celle-ci perdait de sa prédominance, rapidement
remplacée par un besoin, une fixation. Mon corps tout entier tremblait à l’idée
d’une simple gouttelette de précieux vitae roulant sur ma langue. J’étais
maintenant debout… non j’avais déjà parcouru la moitié de la distance me
séparant de ma proie, mais celle-ci m’avait surprise, se retournant aussitôt le
bras tendu vers ma poitrine, prête à m’annihiler, mais il était trop tard. Déjà
sur elle, un bras autour de sa fine taille, la flamme jaillissant par sa
main s’étouffa avant d’être née sous l’étreinte impossible que j’exerçais sur
elle. Une étreinte qui était raffermie par mes ongles se plantant dans la chair
blessée de son bras, assurant en même temps mon contrôle sur elle. Une
tentative de sort suivait d’une atroce douleur tuant la flamme.


Mes yeux n’avaient plus rien d’humain, plus noirs que le néant.
Je n’y étais plus. La bête en moi plongea son regard dans celui de sa victime, se délectant de la pure
frayeur qu’elle s’imaginait lui faire ressentir. Avant de lui mordre doucement
le cou, prenant soin de la faire souffrir le plus longtemps possible. Ses crocs
progressaient en elle comme un couteau chaud dans le beurre… sans aucune
résistance, jusqu’à ce que le sang de la jeune sorcière se mette à ruisseler
dans sa gueule. Plus, toujours plus!


Plus je buvais, plus mes plaies se refermaient, plus je buvais,
plus j’étais humaine, plus je buvais, plus la rouquine s’approchait de sa tombe.
Je devais m’arrêter, réfréner cette bête. Un véritable combat faisait rage au
fond de moi, mes crocs s’enfonçant plus ceux, tantôt moins creux. L’inimaginable
arriva, ma victoire contre moi-même. Retirant la main de son membre blessée, je
gardai le bras autour d’elle incertaine des dommages que je lui avais fait, mais
elle était forte, elle allait bien!
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Un art Horrible _
MessageSujet: Re: Un art Horrible   Un art Horrible Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Un art Horrible

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Côtes de l'est :: Plages-