''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Cathubodua la Sombre



________________

Cathubodua la Sombre
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Apothicaire
Croyances : Athée
Groupe : Solitaire

Âge : 37 hivers

Messages : 20

Fiche de Personnage : Ici

Histoire de Personnage : A venir...

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyJeu 13 Sep 2012 - 11:24

La lune était gibbeuse, le ciel dégagé. Les étoiles luisaient au firmament.
Cathubodua était de sortie cette nuit. En effet, la conjonction était propice à la récolte de certains champignons phosphorescents, lucioles et autres insectes nocturnes. Son panier d'osier à la main, la sorcière s'était rapidement trouvée sur un sentier qui pullulait littéralement de noctambules.
Cela ne faisait pas très longtemps qu'elle s'était mise à récupérer ses futurs ingrédients lorsqu'une de ses corneilles vint la prévenir de l'arrivée en ces bois d'un étranger.

** Homme. Luciole. Magie. Perdu...**

Les lèvres de Cathubodua esquissèrent un sourire tordu. Ainsi donc, un voyageur possédant quelque talent magique s'était perdu dans ces bois ? Voilà qui promettait d'agrémenter son périple nocturne...
Plongeant son regard dans l'iris de la corneille, la sorcière pénétra la psyché de l'oiseau noir, décodant les images qu'il avait aperçu quelques minutes plus tôt avec son propre mode de compréhension des choses.

*Un mage. Et une... fée ?! Le vieux ne semble ni menaçant ni même intéressant, mais je ne peux pas me permettre que des magiciens viennent fouiner par ici, ces bois ne leur appartiennent pas. La fée, par contre, pourra s'avérer très utile à mes potions ! Il faut absolument que je la capture, peut être que cet homme pourra m'être d'un quelconque recours... voyons voir*

Elle se mit à fouiller sa sacoche d'apothicaire, passant en revue ses composés magiques et décoctions. Évidemment, elle ne disposait pas de la totalité de son arsenal alchimique, étant donné que la sortie était initialement prévue à la récolte... Mais elle disposait d'une poudre paralysante qui fonctionnait très bien avec les insectes volants. Pourquoi cette fée n'y serait pas également sensible ?

*Bien sûr, elle est magique et ces insectes ne le sont pas... peut être qu'une incantation... mais une fois que je serais près d'elle alors, cela ne pourra durer qu'un court instant !*

N'ayant pas rompu le lien psychique d'avec la corneille, Cathubodua lui intima l'ordre de la guider jusqu'au lieu où elle avait remarqué le vieil homme et la « luciole »...
Regrettant de n'avoir pas pris sa houppelande, qui lui aurait permis de se déplacer beaucoup plus vite, la sorcière suivi son oiseau-lige jusqu'à sa cible, se déplaçant dans un silence surnaturel, sa noire aura la nimbant d'une obscurité la rendant invisible aux yeux des profanes. Sur le point d'arriver, elle intensifia cette chape de noirceur autour d'elle pour faire en sorte que même le mage ne puisse l'apercevoir. Puis elle glissa une partie de sa conscience dans celle de la corneille et bien vite retrouva la piste des intrus. Ils n'étaient pas loin, et, effectivement, semblaient perdus ou chercher quelque chose sans grand succès...
Revenir en haut Aller en bas

Fearghas Forrester



________________

Fearghas Forrester
________________


Race : Humain
Classe : Archimage
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 75 ans

Messages : 90

Fiche de Personnage : Ma fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyJeu 13 Sep 2012 - 18:09

Cela faisait trois jours que Fearghas était partis à la recherche de l'étudiant. Les plaines ne furent pas difficiles à vaincre mais, les sentiers boisés étaient une toute autre paire de manches ! Tout ici se ressemblait et il faisait un très mauvais temps en journée, impossible de distinguer le nord du sud ! Alors en pleine nuit et sans boussole, la difficulté était doublée surtout que le professeur était fatigué et énervé.

- ... Nous avons dû faire fausse route, je ne reconnais pas cet endroit.
- Vous êtes sûr ? C'est quand même la troisième fois que vous me dîtes ça.
- Peut-être mais ça reste on ne peut plus vrai.
- Pourtant nous avons correctement suivis les indications, ça, j'en suis sûre !
- Tu vois une chaumière toi ? Non, alors ne me dit pas que nous avons correctement suivis les indications !
- Dans ce cas, les indications sont fausses !
- Mais non elles ne sont pas fausses, c'est juste que tu ne veux pas admettre que tu ne sais pas t'orienter !
- Mais si je sais m'orienter !
- Non ! Je t'ai écouté et maintenant, on est perdu maintenant, tu peux être fière de toi !
- Oh ! Si vous n'êtes pas content je peux très bien vous laisser vous débrouillez tout seul ! C'est pas moi qui a eu la bêtise de demander à fait de magie à un étudiant !
- Je ne lui ai rien demandé ! C'était dans le cadre de sa scolarité et c'est lui qui s'est mis cette idée saugrenue en tête !
- Et bien je le plains ! Avec un professeur aussi aigri que vous, il faudrait se tuer pour faire ses preuves !
- Je ne suis pas aigri et je ne t'autorise pas à remettre mes méthodes en doute, tu es loin d'être bien placée pour le faire !
- Je les remet en doute si je le veux, vous êtes qui pour me l'interdire ? Le roi ?! Vous n'êtes qu'un vieux chnoque ! Une personne qui a mal vieillis !
- Et toi une ignorante et une insolente ! Dois-je te rappeler qui suis-je et qui es-tu ?!
- Non, ça ne sera pas la peine ! J'ai compris ! Je m'en vais ! Adieu !

- Et bien adieu ! Et donne-moi la lettre avant de partir.

Lola la lui envoya en pleine figure et elle disparue dans les bois presque aussitôt. Fearghas était en colère et il ne semblait pas bien comprendre la situation. Il ramassa le papier avec nervosité et s'exclama.

- Une vie est un jeu et elle ne pense qu'à sa petite personne, l'égoïsme de certain me surprendra toujours !

Il se concentra ensuite sur les écrits. Visiblement, il fallait se rendre au nord ouest et trouver un cours d'eau. En le remontant, il devrait les mener à la chaumière de la sorcière présumée mais, jusqu'à présent, ils n'avaient rien trouvé. Forrester essayait en tout premier lieu de se calmer mais il n'y parvenait pas, les choses semblaient bien trop grave pour prendre le temps de se calmer. Immobile, lampe à huile à la main, il cherchait une solution pour s'orienter et c'est aussi naturellement que ça qu'il leva les yeux vers le ciel. Il y avait une percée dans les nuages et il pouvait apercevoir les étoiles, enfin ! Ces dernières l'aideraient surement à y voir plus clair mais, il fallait faire vite car le ciel se comblerait bientôt !

- Voyons voir ...

Il cherchait à se remettre sur la bonne voie quand il remarqua qu'un oiseau tournait en rond larges au dessus de lui. Un oiseau au plumage noir ou au plumage noircis par l'obscurité mais, quoi qu'il en soit, un oiseau avec un comportement qui n'était pas très naturel. Cela dit, le professeur n'y prêta pas plus d'attention et détermina rapidement où se trouvait le nord-est. C'est simple, il était dans le sens inverse ... Il se remit dans la bonne direction et chose faite, il voulu se remettre en route quand ses pensées s'orientèrent vers sa fée. Elle ne craignait pas vraiment le monde du milieu de part sa constitution mais, en ces lieux et avec une potentielle sorcière en guise d'habitante, ce n'était pas une bonne idée de se promener seule.

- Lola ?

Il attendit un instant mais il ne reçu pas de réponse. Visiblement, elle était déjà loin. Il tenta alors de l'appeler au travers de son esprit et de la prévenir du danger qu'il prenait en se promenant seule ici mais, chose aussi étonnante, elle ne lui répondu pas non plus. Apparemment, elle était très en colère contre lui.

- Bon, peu importe, il y a plus important.

Après tout, il pouvait avoir confiance en elle. Il se remit en chemin et il marcha un bon bout de temps et se prit plusieurs fois les pieds dans des racines d'arbres mais, éclairé par la lumière de sa lampe, il en évita aussi beaucoup. Il faisait froid ici et l'atmosphère était lugubre. Il finit par trouver un cours d'eau au bout de maintes efforts et le remonta. Ce dernier n'était en revanche pas très long et il menait bien à une chaumière coincée entre deux arbres. Une maisonnette d'ailleurs assez coquette mais sans pour autant être chaleureuse. Il n'y avait pas de lumière à l'intérieure, peut-être était-elle vide ? Il y avait aussi un ponton qui enjambait la rivière pour rejoindre l'habitation isolée. Le vieux magicien l'emprunta, bien qu'il semblait instable, et il passa de l'autre coté. S'agissait-il de la maison dont parlaient les parents ? C'était fort possible car, après tout, il ne devait pas y en avoir beaucoup dans son cas ici.

Forrester éteignit sa lampe et dissimula sa baguette dans sa manche droite. Si une sorcière habitait bien ici, il fallait rester sur ses gardes. Il s'approcha de plus près de la maisonnette et regarda au travers de la fenêtre sans pouvoir réellement distinguer quelque chose. Que faire désormais ? Le directeur lui avait bien demandé d'être diplomate alors autant fallait-il y aller franchement. Il frappa à cette dernière ...

- Il y a quelqu'un ici ?
Revenir en haut Aller en bas

Cathubodua la Sombre



________________

Cathubodua la Sombre
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Apothicaire
Croyances : Athée
Groupe : Solitaire

Âge : 37 hivers

Messages : 20

Fiche de Personnage : Ici

Histoire de Personnage : A venir...

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyJeu 27 Sep 2012 - 15:57

Spoiler:
 
Dès que la fée fit mine de quitter le mage, Cathubodua se mit à la suivre. L'autre étant quantité négligeable et ne faisant pas l'objet de sa convoitise, elle se contenta d'envoyer la corneille avec laquelle elle partageait sa conscience le surveiller.

*Parfait, si cette petite créature fait cavalier seul, il me sera plus facile de la maîtriser... attendons d'être suffisamment loin de l'autre vieux...*

Une fois la fée isolée et le mage éloigné, Cathubodua passa à l'action. Ayanté rompu le lien de contrôle avec la corneille afin de disposer de toutes ses facultés, elle incanta une formule afin de renforcer magiquement sa poudre, qu'elle lança avec vivacité sur la petite créature brillante.

" .... !"

De l'autre côté, l'espion aux ailes noires scrutait le mage qui s'approchait de la résidence de sa maîtresse, regardait par la fenêtre, toquait à la porte... L'oiseau, laissé à lui-même, s'en tint au dernier ordre de sa sorcière-lige : observer, surveiller.
Revenir en haut Aller en bas

Fearghas Forrester



________________

Fearghas Forrester
________________


Race : Humain
Classe : Archimage
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 75 ans

Messages : 90

Fiche de Personnage : Ma fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptySam 29 Sep 2012 - 10:05

- C'est un vieux croûton ! Une vieille chouette ! Une personne qui a mal vieillie !

S'exclamait Lola avec colère alors qu'elle errait au milieu des bois. Oui, elle n'avait pas du tout apprécié les réprimandes du magicien qu'elle jugeait injustes et gratuites. D'accord, il y avait une vie en jeu mais ce n'était tout de même pas sa faute si ils s'étaient perdus ! Elle avait suivis les indications à la lettre et ça, Fearghas ne semblait pas avoir voulu le comprendre. Par contre, que les indications soient erronées, ça, c'était inenvisageable bien sûr !

- Avec tout ce que j'ai fais et que je continue à faire pour lui ! Et c'est comme ça qu'il me traite ! J'ai pas besoin de lui de toutes les façons !

S'insurgea-t-elle de nouveau. Il fallait reconnaître que ce n'était pas la grande joie en ce moment pour la petite fée qui avait le mal du pays, si l'on pouvait dire. Simplement, Fearghas refusait de retourner sur Adyril pour la simple et bonne raison qu'il n'en avait ni la force ni la volonté, chose que Lola ne croyait pas puisqu'ils étaient là, en pleine forêt et de nuit, en train de chercher quelqu'un. Elle pensait plutôt que le magicien ne voulait pas se fatiguer à trouver une faille.

- Aucun respect ! Aucune reconnaissance ! Rien !

S'écria-t-elle cette fois-ci. C'est alors qu'elle entendait, dans sa tête, le professeur l'appeler mais aussi l'avertir du danger. Elle était tentée de lui répondre mais elle se retint. Elle n'avait pas besoin de lui pour le savoir bien que cela retint son intention. C'est vrai, où se trouvait-elle ? Elle regardait les alentours mais ne reconnaissait rien. Elle semblait s'être perdue bien que, en tant que fée, cela l'importait peu. Elle essaya cependant de retourner sur ses pas mais c'est à ce moment que quelque chose vint la heurter. Une sorte de poudre qui la recouvra intégralement.

Elle fut surprise et se demanda un instant d'où pouvait-elle provenir avant de comprendre qu'elle n'était pas seule ici. Elle sentait son corps liquide se ramollir et finalement, elle en perdit tout contrôle, s'échouant au sol sous la forme d'une flaque assez gluante. Elle vit alors une personne fort étrange s'approcher d'elle.

" C'est la sorcière, c'est la sorcière ! "

Criait-elle dans son esprit. Elle se croyait vraiment hors de danger dans ce monde, elle dût bien vite déchanter.
Revenir en haut Aller en bas

Cathubodua la Sombre



________________

Cathubodua la Sombre
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Apothicaire
Croyances : Athée
Groupe : Solitaire

Âge : 37 hivers

Messages : 20

Fiche de Personnage : Ici

Histoire de Personnage : A venir...

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyLun 1 Oct 2012 - 13:48

*Hou-là... cela semble avoir un peu trop bien marché, cette poudre ! Comment se fait il qu'elle se soit ramolli à ce point ?!? Je verrais ça plus tard, il me faut pour l'instant la... récupérer*

Hésitant un moment sur le moyen de ramasser la fée toute flasque, Cathubodua finit par sortir un bocal spécial de sa sacoche. Rapidement, mais avec précaution, elle racla le sol sous la fée, capturant ainsi la créature et l'humus dans le bocal qu'elle referma d'un carré de tissu et d'une lanière.

Quelle aubaine ! Ça ne s'est pas trop mal passé finalement... Cette liquéfaction mise à part, bien évidemment...*

Avant que la poudre ne cesse de faire effet, la sorcière incanta la formule qui scella magiquement le bocal gravé de symboles arcaniques, le rendant imperméable à toute magie, aussi bien du dehors que du dedans. Pour plus de sécurité, elle doubla le nœud de la lanière et enveloppa le tout dans un tissu sombre, qu'elle rangea dans sa sacoche, la mine satisfaite.

*La voilà mienne... Voyons ce que fait le fameux vieux débris...*

Elle reprit contact avec la corneille en faction qu'elle retrouva près de chez elle, le mage ayant de toute évidence trouvé sa demeure...

*Ainsi, c'était moi que ces deux idiots cherchaient...
J'ai l'avantage, et je ne peux pas le laisser errer là, d'autant plus qu'il risque de rechercher sa fée... il va falloir que je m'en débarrasse...
… ceci dit... je ne suis pas obligée de m'en charger moi-même....
*

Un rictus de pure malveillance enlaidit son visage toujours camouflé par son aura. D'un appel, clair, simple, primal, Cathubodua assujettit toutes les corneilles environnant sa chaumière -et il y en avait un nombre conséquent !-, et leur intima l'ordre d'attaquer le vieil homme pour le tuer ou le blesser grièvement.
...
Ce qu'elles firent immédiatement.

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Fearghas Forrester



________________

Fearghas Forrester
________________


Race : Humain
Classe : Archimage
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 75 ans

Messages : 90

Fiche de Personnage : Ma fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyLun 1 Oct 2012 - 22:03

- Je n'ai jamais vu pareil essaim.

Se dit le magicien en voyant la voûte céleste s’obscurcir davantage par cet étrange rassemblement d'oiseaux aux pelages noirs. D'ailleurs, il ne put s'étonner bien longtemps que l'un d'entre eux vint descendre à sa hauteur et lui voler son chapeau à pointe de ses propres griffes. Fearghas tenta bien de l'en empêcher mais le volatile était féroce et il eut finalement gain de cause. Pourquoi cet oiseau de malheur en voulait à son chapeau ? Forrester ne tarda pas à le découvrir quand ses petits copains s'abattirent tous sur lui, le bec le premier.

Comment de simples oiseaux pouvaient être aussi assassins ? Leur descente était comparable à une pluie de flèche et le vieux magicien n'était pas en mesure de les esquiver. Il essayait tant bien que mal de se protéger avec ses bras mais cela ne faisait qu'empirer les choses. Dans son esprit, c'était l’ébullition. Il fallait qu'il se mette à l'abris et vite, le sang coulait déjà beaucoup ! Il pensa instinctivement à la maisonnette de la sorcière mais bien évidemment, la porte était fermée ! Pas le temps de pratiquer un tour de magie, il fallait trouver un autre moyen de rentrer.

C'est donc presque tout naturellement que son esprit lui suggéra de passer par la fenêtre, après tout, casser un carreau était bien plus rapide et facile que de crocheter une serrure. Seulement, il n'eut pas besoin de le faire, l'un de ses oiseaux furieux fonça sur lui mais le manqua de peu, transperçant le verre par la même occasion. Le trou fait, il ne restait plus qu'à l'élargir et, son bâton de marche ferait très bien l'affaire. Exposant son dos, il se dépêcha de casser davantage le verre et tenta, aussi précipitamment que maladroitement, de passer au travers.

Le seul gros problème, c'est qu'il restait pas mal de morceaux tranchant sur les bordures et que ses vêtements se prirent dedans. Heureusement, le tissu était épais et cela lui éviter de se blesser plus qu'il ne l'était. À l'intérieur, il trébucha sur une commode fort encombrée, reversant tout ce qui se trouvait dessus par terre et finissant sa course sur le même lieu. Il s'était rattrapé de justesse avec ses mains et avait fait une roulade. Les oiseaux n'abandonnèrent cependant pas et certain d'entre eux entreprirent de rentrer à l'intérieur. Forrester s'était relevé et, les genoux tremblant, il en dévia quelques uns avec quelques coups de bâton plus ou moins hasardeux.

" Ça ferait un bon sport ça tiens ! "

Pensa-t-il à ce moment. Mais l'heure n'était pas à ce genre de plaisanterie. Il profita d'un trou dans la nuée pour attraper les volets et les refermer aussitôt, condamnant ainsi la fenêtre. C'était plus solide que du verre et les oiseaux tambourinèrent un moment dessus avant de comprendre qu'ils ne pourraient pas passer. Le vieil homme était hors d'atteinte, pour le moment et aussi s'affala-t-il sur une des chaises présentes. Il avait beaucoup de plaies, surtout au niveau du dos qu'il avait un peu trop longuement exposé. S'il restait comme ça, il ne survivrait pas bien longtemps, il lui fallait se soigner et vite.

Un sortilège de soins ? Pourquoi pas mais, il opta pour une action longue plutôt que rapide. Cela consommerait trop d'énergie et s'il venait à rencontrer un nouveau danger, peut-être ne serait-il pas en mesure de l'affronter. L'incantation réussie, ses plaies se refermèrent lentement, très lentement, mais, cela était suffisant. Ses esprits maintenant à lui, il se demanda d'où pouvaient provenir ses oiseaux et n'en tira qu'une seule conclusion, la sorcière. Apparemment, elle était au courant de sa présence sans pour autant l'avoir vu ... Ou alors, c'est lui qui ne l'avait pas vu ce qui était tout aussi possible.

D'ailleurs, l'intérieur de sa maison ne différait pas trop de l'extérieur, toujours aussi lugubre. Il fallait s'en méfier, la précédente attaque dont il avait été victime laissait bien comprendre qu'elle n'aimerait pas beaucoup le rencontrer. Il s'écoula peut-être une vingtaine de minutes avant qu'il ne reprenne son souffle. Maintenant qu'il était à l'intérieur, il devait chercher l'étudiant. Surement se trouvait-il cacher quelque part ici.

Pour Lola en revanche, les choses n'allaient pas aussi bien, si l'on pouvait dire. Elle venait tout juste de reprendre ses moyens qu'elle s'était rendue compte qu'elle était enfermée dans une espèce de " pot à confiture ", disait-elle. Elle essaya bien de sortir mais rien à faire, le pot était trop solide et sa petite magie totalement inefficace ! Reprenant sa forme, elle se souvint avoir été comme droguée et vu sa situation, elle avait surement été capturée. Qui pouvait avoir fais ça ? Surement cette sorcière ! Elle ne se gêna pas de la menacer.

- Maudite sorcière ! Libère-moi tout de suite où je t'aplatis la bosse de ton nez crochu, vieux laideron !

Même si elle ne savait strictement pas à quoi elle ressemblait, c'était un stéréotype mais, elle doutait franchement que cela suffise à l'intimider.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Cathubodua la Sombre



________________

Cathubodua la Sombre
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Apothicaire
Croyances : Athée
Groupe : Solitaire

Âge : 37 hivers

Messages : 20

Fiche de Personnage : Ici

Histoire de Personnage : A venir...

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyVen 5 Oct 2012 - 15:48

Spoiler:
 
Les protestations de sa minuscule prisonnière ne firent que provoquer un bref ricanement de la sorcière. Ce n'était ni la première ni la dernière fois qu'elle faisait l'objet d'invectives, et celles-là passaient pour de tendres mots d'amour en comparaison du reste...
Néanmoins, cela lui indiquait que son piège était fonctionnel, ce qui la rassura. Elle ne connaissait en effet pas les capacités de ces créatures, dont elle avait seulement entendu parler, et encore, s'agissant alors de légendes. Même si ces créatures étaient réputées pour être dévouées aux bonnes œuvres et au bien dans tout ce qu'il a d'inutile et niais, il était fort possible que leurs pouvoirs furent conséquents. Peut être même supérieurs à elle.

*Prudence est mère de sûreté...
Il ne me reste donc que ce vieil imbécile à gérer... d'après ce qu'il vient de faire -ou plutôt de ne pas faire- à mes corneilles, il n'est pas calé en magie de combat et ses réflexes laissent à désirer... comme on pouvait s'y attendre d'un ancêtre lisant ses grimoires dans la poussière, bien à l'abri dans sa prétentieuse tour...
*

Les traits -toujours invisibles au commun des mortels- de Cathubodua se muèrent en une grimace de dégoût mêlée de condescendance.

*Peut être qu'il n'est pas si menaçant que ça... auquel cas je ne serais peut être pas obligée de le tuer. Mais il faut qu'il paie pour son audace, ça ne fait aucun doute. Je déteste cette engeance magique, ces mages sont tellement pathétiques...
Dans tous les cas, il faut que je me rapproche. Et qu'il sorte de chez moi, ce crétin de malotru en robe...
*

Cathubodua reprit sa marche en direction de sa chaumière, prenant bien soin de maintenir sa sacoche fermée... Et elle rappela ses corneilles depuis les alentours de sa chaumière où elles continuaient de tenter d'entrer. Ces dernières firent subitement demi-tour dans sa direction, dans un ensemble parfait de battements d'ailes anthracites. Il fallait faire comprendre au demeuré à barbe que la voie était libre...
La femme vêtue de noir répugnait cependant à lui jouer un coup en douce, comme elle l'aurait fait pour n'importe quel noble hautain ou autre paysan en colère. Son adversaire était un pratiquant de la magie et elle n'avait pas souvent l'occasion d'en côtoyer... Son égo lui soufflait qu'elle se devait de se mesurer à lui en face à face, afin de prouver à tous que les sorcières étaient plus puissantes et plus dangereuses qu'eux, et surtout qu'ELLE l'était particulièrement...
Connaissant bien le terrain, elle parvint rapidement à l'orée de la clairière où nichait son chez-soi... Les corneilles se tirent derrière elle et son aura impénétrable, prêtes à intervenir si besoin.

"Sortez de chez moi, IMMEDIATEMENT !" Fit elle de sa voix de commandement, sèche, dure, implacable.
Revenir en haut Aller en bas

Fearghas Forrester



________________

Fearghas Forrester
________________


Race : Humain
Classe : Archimage
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 75 ans

Messages : 90

Fiche de Personnage : Ma fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyVen 5 Oct 2012 - 17:36

À l'entente de cette voix retentissante, le professeur qui fouillait calmement la maisonnette à la recherche d'une trappe ou d'une porte dérobée sursauta. Il fallait reconnaître qu'il était concentré et qu'il avait presque oublié la sorcière. Quelle voix dure et hautaine, était-elle en train de lui donner un ordre ? En tous cas, cela y ressemblait. Comme il le pensait, la propriétaire des lieux n'appréciait guère sa présence ou du moins, c'est ce que son ton laissait penser. Il fallait arrêter les fouilles. Même s'il se disait que son élève se trouvait forcément caché quelque part ici, il y avait un problème un peu plus urgent à régler.

Maintenant, que fallait-il faire ? Il se rappelait de la consigne du directeur et aussi, il fallait éviter l'affrontement le plus possible. Donc, sortir de la maison serait, dans cette optique, un bon début. Mais, il s'agissait là d'une sorcière et elle n'avait pas l'air amicale. Sortir de la maison reviendrait donc à s'exposer à une attaque de sa part et peut-être même à tomber dans un nouveau piège, il se souvenait encore des oiseaux. Maintenant, ne pas sortir reviendrait à lui dire poliment d'aller voir ailleurs si il y était même si dans le cas présent, ce serait plus une invitation à venir le sortir de là d'elle-même, si elle y tenait vraiment. De la provocation en quelques mots, chose qui ne serait pas envisageable dans la situation actuelle. C'était une sorcière et il fallait qu'il se méfie d'elle et de ce qu'elle était capable de faire.

Maintenant, si c'était elle qui venait, il avait la possibilité de lui tendre un piège. Se dérober à sa vue et attendre qu'elle ait le dos tourner pour la frapper serait une bonne idée, mais il y avait un problème. Etant lui-même un magicien, il savait pertinemment que cette femme n'avait pas besoin de ses yeux pour voir et dans ce cas, son piège serait inefficace. D'ailleurs, elle se douterait bien de la manœuvre ... Non, le piège n'était pas une bonne idée. Il restait cependant une alternative, l'illusion. La lumière offrait beaucoup d'avantages et notamment celui de pouvoir la manipuler telle qu'elle l'était. Faire un clone, ou plutôt, une image vivante de lui-même et la conduire dehors ne serait pas bien difficile et la ressemblance serait frappante, tant d'un point de vue physique, puisque adoptant son image, que magique, puisque l'image utiliserait sa propre magie.

Le seul moyen pour s’apercevoir de la supercherie serait d'essayer de toucher cette projection car elle était immatérielle et donc, non palpable contrairement à lui. Mais heureusement, il y avait de la distance entre le palier et la sorcière qui, à en juger par son aura, devait se trouver à en bordure de la clairière. Maintenant, la projection n'était pas capable de parler et donc, il ne serait pas en mesure d'établir un dialogue mais, il pourrait se servir de la distraction de la sorcière pour tenter une attaque. Après tout, et à supposer qu'elle se rendre compte de l'illusion, son attention serait forcément portée vers l'image ne serait-ce que quelques secondes et elle baisserait sa garde durant ce court laps de temps. Il fallait être rapide.

Forrester s'approcha discrètement des volets qu'il avait précédemment fermés. Au travers du bois, il pouvait l’apercevoir. Il n'y avait pas vraiment d'obstacles entre elle et lui si ce n'était les volets mais, il pouvait aisément passer sa baguette au travers. Il ne faudrait pas l'attaquer au sens propre mais plutôt l'affaiblir pour la convaincre de régler le problème avec des moyens plus civilisés. Un sortilège d'entrave magique, cela pourrait faire l'affaire pour limiter l'utilisation de ses pouvoirs mais, il fallait encore bien doser la puissance et ça, ce n'était pas aussi facile à dire qu'à faire. Il pouvait encore essayer la chaîne de lumière mais, la ligoter ne ferait que l'empêcher de bouger, ce qui ne l'empêcherait pas de se servir de sa magie sombre. Elle était bien moins menaçante sans ses pouvoirs qu'avec.

Le professeur souffla. Il mit le bout de sa baguette contre sa tempe et l'écarta ensuite lentement tout en récitant à voix basse. Une sorte de filet de lumière s'en extirpa et en le balançant au sol d'un geste de baguette, l'illusion prit forme. Il ouvrit ensuite la porte, en se servant de sa magie, et glissa aussi discrètement que possible le bois au travers du volet dont il pointa le l'extrémité vers la sorcière sans la sortir complètement.

- Bien Madame ! Mais je vous préviens, ne tentez de rien stupide, vous pourriez rapidement le regretter !

S'écria-t-il avant de faire sortir son image par la porte. Il attendit qu'elle eut mit le pied dehors puis, rapidement, il utilisa le sortilège. Il consistait en trois mots qu'il prononça très vite mais distinctement. Quand il eut terminé le dernier, il eut un éclat lumineux puis un petit nuage d'étincelles lumineuses jaillit de la baguette presque instantanément et vint se projet à pleine vitesse contre la sorcière.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Cathubodua la Sombre



________________

Cathubodua la Sombre
________________


Race : Humaine
Classe : Sorcière
Métier : Apothicaire
Croyances : Athée
Groupe : Solitaire

Âge : 37 hivers

Messages : 20

Fiche de Personnage : Ici

Histoire de Personnage : A venir...

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyMer 7 Nov 2012 - 15:12

Spoiler:
 
Le magicien, après un laps de temps qu'elle jugea à la limite du tolérable, sortit. Sa silhouette se découpa dans son entrée, et Cathubodua se prit à imaginer ce qu'elle ferait subir à ce corps desséché pour avoir osé pénétrer chez elle....
Le mage s'avança vers elle, et elle éprouva un sentiment de malaise inexpliqué. Était ce à cause du mage ? D'autre chose ? De la fée peut être ?
Elle n'eut néanmoins pas le temps de vérifier ces hypothèses car un sortilège fulgura dans sa direction avec une vitesse qu'elle n'aurait pas soupçonné chez son adversaire...

*DAMNATION ! Il s'est joué de moi, je n'ai pas su déceler son incantation à temps !!!*

N'ayant guère le temps de se protéger magiquement, Cathubodua se jeta au sol sur le côté, espérant que le sortilège poursuivrait sa course vers la zone qu'elle occupait quelques instants plus tôt. Pourtant, ce ne fut pas cette maigre esquive qui la sauva, mais ses dévouées corneilles qui, voyant arriver le sort, s'étaient jetées en masse sur celui-ci afin de faire un bouclier de leurs corps légers.
Recevant de plein fouet le sortilège, elles tombèrent du ciel unes à unes, paralysées et probablement déjà blessées. Leurs os se brisèrent en heurtant le sol, et Cathubodua ne put retenir le hurlement strident qui franchit ses lèvres à ce même instant.

*MEURTRIER !! IMMONDE POURRITURE HUMAINE, TU VAS PAYER POUR CA !*

Ivre de colère, la sorcière ne se rendit pas tout de suite compte qu'elle était déjà en train de se métamorphoser. Rapidement, progressivement, son corps devint sec et se ratatina sur lui-même, sa peau exsuda des plumes d'un noir de jais, son visage se mua en un mi-chemin d'humaine et de corneille... spectacle pour le moins effrayant, voire cauchemardesque. De ses serres tranchantes nouvellement poussées, elle déchira sa robe devenue inutile, révélant son corps déformé. De sa voix inhumaine, elle proféra ces menaces :

"LARVE D'HUMAIN, MORT AMBULANT ! CET AFFRONT SERA LE DERNIER, JE VAIS DÉCHIRER TES ENTRAILLES ET LES JETER EN PÂTURE À MES OISILLONS, TU SERVIRAS DE REPAS À CES CRÉATURES QUE TU AS OSE DÉFIER.... ! PRÉPARE TOI !!!"

Elle se mit alors à courir de toute la force de sa musculature noueuse, une célérité surnaturelle lui venant à la foi de sa propre force magique et du pacte établit avec les corneilles... Ce qui la mena en quelques battements de cœur au palier de la porte, où d'un mouvement négligeant elle écarta l'illusion avant d'enfoncer la porte d'un coup puissant de son épaule, les yeux d'un noir abyssal, prête à mettre sa sentence à exécution.
Revenir en haut Aller en bas

Fearghas Forrester



________________

Fearghas Forrester
________________


Race : Humain
Classe : Archimage
Métier : Alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 75 ans

Messages : 90

Fiche de Personnage : Ma fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyJeu 8 Nov 2012 - 16:39

- Saleté d'oiseaux !

S'exclama le professeur lorsqu'il vit que les volatiles s'étaient sacrifiés pour protéger leur probable maîtresse. Ils avaient absorbé toute la magie et ils en étaient morts, leurs corps étaient bien trop faibles pour résister à tant d'énergie. Au moins, ça faisait quelques nuisibles de moins. C'est d'ailleurs une pensée que le vieux magicien chassa bien vite lorsqu'il entendit la sorcière l'insulter et même le menacer. En même temps, cela ne devait pas l'étonner, c'était une réaction très envisageable de sa part, mais, c'était tout de même surprenant de l'entendre s'écrier ainsi. C'était d'autant plus effrayant de l'entendre préciser sa menace d'une voix très différente, bien peu humaine et très malfaisante. Seulement, à peine eut-elle finit de prononcer ces quelques infâmes paroles que la porte vola en éclats ... Et le moins que l'on pouvait dire, c'est que l'effet de surprise était au rendez-vous.

Une horreur, une horreur dans toute sa laideur, voilà ce qui se présentait aux yeux de l'archimage. Un être sec et ratatiné, mi-femme et m-animal, aussi laid qu'une furoncle de fesse de troll et probablement tout aussi dangereux ... Une chose toute droite sortie d'un cauchemar. Forrester, qui était assis près de la fenêtre, se mit à reculer à la vue de cette créature immonde.

- Mais qu'est-ce que cette horreur ?!

S'écria-t-il en même temps. Des sorcières, il en avait vu et beaucoup mais, jamais il en avait vu d'aussi laides ! En général, ces femmes attachaient un peu plus d'importance à leur apparence. Le clichés à propos des verrues sur le nez et des balais volants n'étaient riens de plus que des clichés. D'ailleurs, c'était à se demander d'où ils provenaient. Quoi que, cette chose pouvait lui apporter un début de réponse.

Pas le temps de réfléchir ! S'il ne faisait rien maintenant, elle allait le tuer ! Dans ce genre de situation, il valait mieux laisser libre cours à son instinct et aussi, le magicien bégaya-t-il une sorte de charade mal construite. Il eut à ce moment un éclat de fumée, blanche et épaisse, puis, le magicien se transforma à son tour. Non, il ne devint pas un monstre mais plutôt l'animal qu'il avait en tête, c'est-à-dire ... Une Corneille. Une Corneille à lorgnons vieille de 75 ans !

Prenant son envol aussi vite qu'il le put, il vola un peu partout et avec beaucoup de frénésie, après tout, s'il restait sur place, elle pourrait facilement l'attraper. Il perdit d'ailleurs beaucoup de plumes mais, il finit par emprunter le conduit de la cheminée. Se posant sur son rebord, et se croyant à l'abri par la même occasion, il s'accorda une pause.

- Que d'efforts !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

Néro Elem
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1323

Fiche de Personnage : Ma Fiche


[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] EmptyJeu 24 Jan 2013 - 20:02

RP clôturé.
Demande de Alek suite à la disparition de Cathuboda.
Si elle revient qu'elle demande à n'importe quel admin pour le rouvrir.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] _
MessageSujet: Re: [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]   [Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

[Chapitre un - Partie une] Un vieux magicien certainement ennuyé de s'être perdu en ces bois... [PRIVE]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Forêt des amanites :: Sentiers boisés-