''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 17 Oct 2012 - 2:46

Il y a quelques jours maintenant, Gigantus était de passage à Madorass. Cette ville était magique, ses pavés de pierre étaient foulés par tellement de pieds, de pattes et cognés par tant de choses qu'ils avaient tous et chacun des formes particulières. Le rhinocéros s'y aventurait le plus souvent sans raison particulière jusqu'au moment où, le temps d'une soirée dans l'auberge à laquelle il devenait habitué, l'on lui confia un boulot des plus intéressants. À la clé de celui-ci, une centaine de pièces, ce qui en valait donc largement la peine. Il s'agissait de défendre des brigands originaire d'un petit village loin d'ici de l'attaque des autorités. Ils volaient apparemment aux riches pour donner aux pauvres. Ainsi donc avaient-ils dérobé des herbes médicinales et de quoi se couvrir pour les démunis. Ces démunis, d'après le client de Gigantus, se trouvaient êtres loins de tout, dans leurs villages exclus du moindre commerce.

Ce client, il s'appelait Rooney, Rooney du Val. Il ne dit rien de plus sur lui que ce pseudo, et ca allait très bien au semi-homme, qui était lui-même déguisé d'un épais voile couleur pomme-de-terre. Il prétendait être une vieillard tout ce qu'il y a de plus normal, défendant le bien des autres en protégeant les activistes comme ces brigands. Leur bande avait un nom, il s'agissait de "Clair de lune". Ils se devaient d'agir lorsque celle-ci s'éveillait, histoire de se faire connaitre plus aisément. En effet, cela paraissait logique, les rituels, les actes aux symptômes répétés, étaient plus aisés à retenir pour quiconque avait d'autres choses auxquelles songer. En tant qu'activistes, ils voulaient faire passer un message aux autorités. Celui de ne pas délaisser les paysans habitant loin des grandes villes riches et évoluées, vivantes. Le rhinocéros était d'accord avec cette philosophie.

Un détail, et pas des moindres, était que le rhinocéros n'était pas le seul à être envoyé pour les protéger. Le vieux Rooney dit avoir envoyé une quinzaine d'hommes et femmes, en groupe ou non, pour assurer cette mission. Mais jusqu'à présent, aucun n'était revenu pour demander sa paie. Le terme de la mission se trouvait être dans une semaine. Ce jour là, la lune brillerait comme jamais, et trois villages découvriraient, dans l'aurore du matin, des caisses remplies de ces herbes et vêtements. Ainsi seraient-ils préparés pour l'hiver prochain. Le vieil homme, proposant ce contrat à Gigantus, n'était même pas sûr que l'homme fort qu'il semblait être serait le dernier à être embauché pour ce travail.

Aujourd'hui, il est au milieu des arbres, ayant suivit avec minutie les indication de son présent employeur pour retrouver la trace des brigands, sauveurs d'une certaine confiance en l'humanité pour Gigantus. Cela faisait plusieurs heures, très longues, qu'il avait quitté les sentiers battus. Mais son sens de l'orientation lui faisait garder le nord. Se perdre n'étant pas une option, il ne tournait pas en rond et se sentait désormais très proche de son objectif.

Après toutes ces heures, la nuit tombait à nouveau sur le mercenaire. Avant le terme de la mission, il ne restait plus que quatre jours. Gigantus espérait que ces bandits n'étaient pas déjà partis. Il fut rassurés par une faible lumière parcourant les troncs d'arbres, nombreux dans cette partie difficilement accessible de la forêt. Il courba l'échine histoire d'être plus discret, se déplaça sans bruit et ce, de manière aisée malgré sa carrure. Invisible parmi les ombres, le guerrier mi-homme, mi-rhinocéros arriva enfin vers le commencement des clairières, s'enchaînant les unes aux autres, abritant la demi-douzaine d'hommes tellement précieux aux yeux noirs de la bête cornue. Il resta là à les observer une dizaine de minutes. Le regard fixe, insatiable, dévorait ces hommes et toutes les informations qu'il pouvait en tirer pour mener sa mission à bien.

Sa stratégie était la suivante ; suivre le "Clair de lune" discrètement et intervenir si la situation évolue de manière malheureuse. Ce qui était sûr et certain vu qu'il avait été engagé, ainsi qu'une quinzaine d'autres avant lui. Ces jeunes hommes étaient assis autour d'un feu peu nourri, ils calculaient celui-ci clairement pour éviter d'être trop aisément repéré. Gigantus considérait cette tâche comme raté, étant là, à pas moins de dix mètres d'eux.

Un peu fatigué, le mercenaire détourna son regard des brigands inactifs pour le posé dans l'ombre de la forêt ensommeillée. Ses oreilles se baissèrent vers l'avant de part l'absence de toute activité dans ce décors silencieux, mort... La nuit avait fait son ménage au milieu de ces rebelles combattant de manière quotidienne l'invasion du temps et de toutes choses inconnues pour le rhinocéros. Au bord du sommeil, Gigantus se "réveilla" brusquement. Ses oreilles se battirent le temps d'une seconde dans tout les sens avant de se diriger violemment vers sa gauche. Son regard suivit celles-ci et n'y trouva que l'ombre, plus épaisse encore que tout à l'heure, de la forêt endormie.

Jusqu'à ce que, dans l'ombre, se dessine une forme. Une forme toute aussi sombre, mais en relief. Il fallait être un animal, toujours dans la survie, pour le voir. Mais Gigantus l'a vu. D'un mouvement vite, il se remit sur deux pattes, le dos durement courbé. La bête se laissa guidée par son ouïe pour comprendre ce qu'était que l'invité surprise. Ca parcourait les mètres via des pas légers... Ca se baladait avec précautions au milieu des maints obstacles que lui imposait la nature. Ca n'était pas dénué d'intelligence. Cette chose s'approchait, encore et encore. Gigantus baissa les oreilles en arrière, il serait bientôt capable de voir ce qui se présentait à lui. Le poing serré avec force autours du pommeau de son marteau, son bouclier fermement tenu à ses devants. L'ombre et son relief, fine.

La "chose" était là. Il se regardaient l'un l'autre dans le blanc des yeux. Un silence lourd, présent pourtant depuis des heures, s'abattait sur les deux inconnus.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 17 Oct 2012 - 23:49

Awena n’arrêtait pas de lui mettre la pression, soit disant la tieffeline aurait relâché ses efforts, mais ce qu’elle n’avait pas compris c’est qu’un talent ca se dénichait pas sous le sabot d’un cheval, ca prenait du temps, il fallait du tact et beaucoup de chance pour trouver une pépite. Mais elle reprenait ses recherches, elle avait entendu parler d’un groupuscule de voleurs peut être que parmi ses brigands se trouverait un talent à convaincre. La tieffeline avait du remonter plusieurs pistes pour leur mettre la main dessus, mais elle avait entendu parler d’un contrat à Madorass, pour toute personne qui viendrait en aide à un groupe dénommée Clair de Lune.

Sans l’ombre d’une hésitation, elle fit son paquetage et s’en alla rejoindre la cité impériale, arrivée la bas, elle ne perdit pas une seconde et s’engouffra dans la taverne ou elle avait pour habitude de trainer. Cet antre était reconnu des voleurs, après quelques discussions et chantages, elle réussit à trouver le dénommé Rooney du val. La tieffeline n’y alla pas par quatre chemins, et interpella directement cet homme au fond de la salle. Alors même qu’elle n’était pas conviée à sa table, elle s’installa sans la moindre gène, franche elle lui expliqua qu’elle avait besoin de travailler et qu’elle avait entendu dire qu’il proposait un boulot. Apres quelques négociations, il consenti à lui laisser le contrat.

Elle se laissa une soirée de repos dans la capitale afin de compléter son équipement. Au petit matin elle se prépara et s’élança dans la campagne felethienne, il lui fallu quelques heures de marche pour arriver au soit disant campement, puis retrouver leurs traces.

La nuit arrivait à grands pas, la voleuse attendrait encore quelques heures avant de se rapprocher. Quand la lune perça enfin ,elle su que le moment était venue, elle devait se rapprocher…voir..inspecter…cette troupe, renfilant son capuchon elle se mit en marche. A pas de velours elle fit son apparition parmi les fourrés, seul le bruit des braises crépitantes persistaient dans ce silence nocturne. Aucune difficulté n’était à relever, elle avançait dans la plus grande discrétion évitant ronces, et racines noueuses. Puis elle se trouva face à un obstacle de taille, la voie était soudainement bouchée, concentrée sur sa démarche, elle prit quelques secondes pour examiner la situation. Perplexe elle releva le nez…c’était immense…c’était vivant !

Son regard sombra dans celui d’un inconnu, sous la stupeur elle failli hurler, mais la peur avait pris le relais. Tout d’abord elle cru à une apparition du Vein, mais ca n’en avait pas l’odeur… Elle n’osait plus bouger, le souffle coupé, elle restait là immobile, peut être que si elle ne bougeait pas..il ne la remarquerait pas…mais il y avait peu de chance…quoique la bête pouvait être aveugle.. les secondes s’écoulaient lentement sans que l’un ni l’autre ne bouge. La masse ne devait pas l’avoir vu .. bêtement elle passa sa main droite devant les yeux de l’animal. Elle avait une chance sur deux pour se faire embrocher, elle eu du mal à déglutir mais elle tenait bon..
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyJeu 18 Oct 2012 - 1:05

Gigantus ne savait pas trop si cette femme était humaine ou non. Mais il avait tout de même le sentiment intime que c'était une femme. Il l'observait en silence alors qu'elle faisait de même. Il était très à l'aise quoi qu'un peu étonné, elle respirait avec difficulté, comme si elle était gênée par quelque chose. Le rhinocéros avait l'impression de lui faire peur. Ainsi eut-il l'idée de la possibilité qu'elle ne soit pas une ennemie, en tout cas pas aujourd'hui. Cette idée fut confirmée lorsqu'elle fit le geste étrange, comme un salut, à quelque centimètres de son visage. Il réagit en expirant violemment, comme une vache après un effort et en lui attrapant la main, celle avec laquelle elle disait "bonjour".

Il ne savait pas pourquoi, mais il lui semblait logique qu'ils étaient là pour la même raison. À la vue de ses cornes, il ne pouvait penser ne serait-ce qu'une seconde à la possibilité qu'elle soit employé par l'empire, qu'elle soit ici pour des raisons un tant soit peu officielles. C'était impossible, oui, elle était définitivement l'une des mercenaires achetée par monsieur Du Val. Le guerrier cornu lacha son marteau et laissa pendre son bouclier à son bras. Tandis qu'il gardait fermement la main douce de l'inconnue dans la sienne, il se découvrit le visage, la gueule. Sa tête d'animal se révéla à l'obscurité, il n'était pas plus clair qu'auparavant, mais son masque couleur patate n'était plus et elle pouvait ainsi constater du fait qu'il n'était pas humain, lui non plus.

Il lui lâcha finalement la main, car cette situation devenait assez gênante, il mis ce qui lui servait d'index au niveau de sa gueule pour lui interdire de parler. Le rhinocéros ne savait pas trop quoi faire, maintenant qu'il n'était plus seul à guetter les brigands, il hésitait à interpeller directement ceux-ci et leur expliquer la situation. Il était quasiment sûr, cela-dit, que son nouveau compagnon de route saurait plus aisément leur expliquer sans que ca tourne au vinaigre le fait qu'ils soient observés et pris en filatures pas des mercenaires envoyé par un vieillard en passage à la cité de Madorass. Même si Gigantus espérait qu'ils connaissaient ce vieux fou, il n'en était pas certain et ne voulait pas prendre le risque de mettre la mission à mal.

Le fait que cette étrange femme se soit faite aussi aisément repérer lui donnait toutefois l'envie de tout gérer par lui-même. Mais il savait ce qu'était le travail d'équipe, il fallait partager selon les capacités de chacun. Même sans la connaître, il savait qu'elle était la plus apte à y aller. Il l'attrapa sèchement par l'épaule et approcha ses lèvres de son oreilles, désirant lui souffler ce qui allait suivre à partir de maintenant. Non pas des ordres mais des indications logiques et précises, elle ne le contredirait probablement pas. Quoique !

" ... Je ne sais pas qui vous êtes. Mon prénom est Gigantus, je suis un homme à moitié animale. ... " Lui fit-il d'abord en guise d'information.

La réaction que la mercenaire avait en entendant ses mots n'était pas interprétable. Il ne savait pas si elle avait confiance en lui, mais il saurait gérer une quelconque agression. Le risque zéro n'existait pas, mais le guerrier cornu n'en était probablement pas loin.

" ... Vous allez vous présenter de la meilleure manière qui soit à eux, introduire la mission et m'introduire moi. Nous allons les protéger pendant les deux prochains jours... Pendant leur voyage dans son entier. Qu'ils sachent aussi qui nous envoie ... " Finit-il par lui dire.

C'était là tout ce qu'il avait à lui communiquer. Ainsi, il s'écarta de son équipière et hocha la tête comme pour lui demander d'accepter cette tâche. Une tâche à laquelle elle aurait due s'appliquer avec ou sans l'animal, de toute manière. Il tenta de lui faire comprendre, par la même occasion, qu'il restait là à guetter le moment opportun pour les rejoindre sans perturber les "Clair de Lune". Il reprit ensuite son marteau et dégaina de nouveau son bouclier, il n'avait plus de main libre, il était prêt à réagir à à peu près tout ce qui pourrait se passer.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyJeu 18 Oct 2012 - 23:25

A peine avait elle eu le temps d’agiter sa main que celle-ci se retrouva prisonnière de l’inconnu, qui non sans vouloir l’effrayer découvrit son visage, ou plutôt sa gueule dont les narines crachaient de l’air. Figeait, elle regrettait amèrement son geste. Au lieu de la rassurer le rhino l’avait complètement apeurée, il avait beau avoir baissé les armes, les traits de l’animal n’étaient pas très avenants. D’autant plus que la tieffeline n’avait jamais vu un tel olibrius, certes elle avait déjà vu des trolls des gnomes qui peuplaient le Vein, mais sur feleth elle n’avait jamais rien vu de tel. Le cœur serré, la gorge nouait elle était paralysée. Pourtant elle était une démone, elle non plus n’était pas commune, mais la stupeur de cette rencontre l’avait effrayée.

La situation ne s’améliora guère quand ce dernier se pencha sur elle, lui offrant ainsi une vue panoramique sur sa personne. Il aurait pu l’assommer d’un seul coup.

... Je ne sais pas qui vous êtes. Mon prénom est Gigantus, je suis un homme à moitié animale. ...

*A moitié seulement ?*

Elle n’entendit même pas la fin de la phrase, elle sentit juste que ses jambes flageolaient lentement ses forces l’abandonnèrent. D’un coup se fut le noir complet, la situation était trop forte en émotions pour elle, ses nerfs avaient lâchés. La tieffeline tanguait dangereuse de droite à gauche, puis s’en prévenir elle tomba comme une masse.
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyVen 19 Oct 2012 - 0:26

L'inconnue prit peur et s'écroula. Pour le mercenaire, ca n'avait rien d'une réaction logique. S'abandonner dans les méandres du sommeil face à un ennemi était stupide au plus haut point. À moins que... Elle aurait compris que ce n'en était pas un ? Pas un ennemi, pas quelqu'un qui lui veuille du mal. Il se sentit horrible à cette idée. Il était donc si moche, si effrayant d'apparence ? Elle eut été prise d'une stupeur telle qu'elle ne contrôla plus son corps et son esprits. Dans une sorte de coma, la jeune femme ne pouvait expliquer à Gigantus ce qu'il devait faire pour la réveiller, elle ne pouvait lui donner la permission de la toucher d'avantage. Il était dans une situation gênante, mais il n'était pas comme elle. Les brigands qui ne savaient rien de leur présence étaient à une dizaine de mètres de là et ne manquerait pas de l'entendre si il faisait des mouvement trop brusques.

Mais il n'en ferait pas, à la place, il ouvrit sa sacoche qu'il avait toujours avec lui. Elle était pleine de maintes salades de toutes sortes, des longues herbes brillantes à la moindre lumière. On ne trouvait pas tout ca dans n'importe quel marché et le rhinocéros lui même n'en connaissait pas tout les noms ! Son instinct lui avait, le plus souvent, indiqué les propriétés de chacune de ces plantes. Ainsi pouvait-il donc les utiliser sans mal et sans danger. Dans ce cas-ci, il lui fallait de fortes odeurs. La puissance d'une odeur forte, inconnue, était bien plus forte que n'importe quelle manipulation tactile pour éveiller, réveiller les sens de quiconque. Ce serait bon à savoir pour quiconque désirerait réveiller le guerrier cornu, si celui-ci venait à s'effondrer de la même manière. En effet, l'animal ressentait difficilement les coups, même forts, faits sans outils tels que marteaux, bâtons ou autres objets inanimés.

Il réfléchit donc un instant pour choisir le mélange le plus efficace. Trois à quatre herbes furent donc frottées avec force les unes contre les autres, laissant se libérer d'elle avec une douce violence leurs odeurs entre-mêlées. Elles avaient probablement quelques effets secondaire mais la quantité relativement maigre rendrait ceux-ci inoffensifs... à priori.

Après avoir agité ces odeurs expressive au dessus des narine de la jeune femme cornue, il se permit de lui secouer la tête en la prenant avec sa main droite. Sa main couvrait l'entièreté de son petit visage, fragile. Lorsque les premiers signes du réveil de l'inconnue se firent sentir, il arrêta tout et rangea ses affaires, prêt à l'acceuillir de nouveau. Il ne s'attendait pas, pourtant, à ce que...

" Le feu va s'éteindre, comme prévu. " dit l'un des membres du "Clair de Lune".

" Il est donc temps d'y aller ! " Fit un autre, un peu plus barbu que le premier.

Ainsi se levèrent tous pour préparer les caissons, charger la charrette et sceller les chevaux. Ils seraient, à cette allure, prêts à partir dans moins d'une heure.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMar 23 Oct 2012 - 22:48

De la pourriture..non du poisson…oh peu importe ca empestait, l’odeur lui retourna l’estomac, maugréant elle retrouva conscience. Son nez était son outils de travail, elle ne pouvait pas se permettre de perdre son odorat, avec frénésie elle frotta son nez contre ses vêtements, ignorant la présence de l’animal à ses côtés.

-Mais putainnnnnnn !

Elle avait le nez bouché c’était sûr ! Comment pouvait-elle jouer son rôle d’éclaireur si on lui calfeutrait les narines. La tieffeline le fusilla du regard, quel gros empoté, il lui faudrait des jours pour retrouver un nez. Enfin calmait elle consentit enfin à prêter une oreille attentive aux dires du rhino. Mais ce fut quand même dur de se concentrer tant elle regardait ce visage si peu commun. On aurait dit qu’il sortait des tréfonds du Vein, vraiment la nature n’avait pas été généreuse sur ce coup. Cette simple idée la réconforta quant à son apparence démoniaque, finalement elle n’était pas si mal lotie…
Un craquement et des paroles la tirent de ses pensées, son regard se posa dans les fourrés, les voleurs allaient lever le camp. Il ne fallait pas qu’ils lui filent entre les mains. Machinalement elle se releva. Le rhino restait là sans bouger, vraiment ca ne serait pas facile avec un lourdingue pareil.

-Allez rattrape les ! ils vont nous glisser entre les doigts !

La démone regarda une dernière fois la face de l’animal

-Tout compte fait il vaut peut être mieux que j’y aille…

Elle ne connaissait pas les raisons de la venue de l’animal, mais une chose était sure il n’empiéterait pas sur ses platebandes. Sortant de sa cachette, elle se présenta à la vue de tous, prenant soin de cacher ses cornes afin de ne pas les effrayer. La silhouette féminine s’avança vers le feu. Tous les regards se portèrent sur elle. La démone était elle aussi une voleuse depuis sa tendre enfance, elle espérait pouvoir obtenir leur confiance assez facilement. Se trouvait trois femmes dans le groupe, c’était elles que devraient convaincre. Son apparition les avait stoppé dans leurs préparatifs.

-Qui es tu ?

Une femme d’une trentaine d’année au corps noueux se mis en avant.

-Chïra, ou plutôt le rat

Elle avait acquit ce surnom après de nombreux vols, elle avait l’art et la manière de se faufiler dans n’importe quelle souricière. Peut être que ce nom leur dirait quelque chose, elle l’espérait…elle jouait là sa seule carte.

-Pourquoi viens tu ici… ? C’est notre casse…barre toi

-Je ne suis pas là pour ca, mais pour vous, Rooney du val, c’est lui qui m’envoit..enfin nous apparemment

D’un geste de la main elle désigna le bosquet ou se trouvait encore le rhino.
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMar 23 Oct 2012 - 23:08

Gigantus était déjà las de cette mission-ci. Vivement qu'elle soit finie et qu'il touche de quoi se payer une bonne soirée dans l'auberge de Madorass. Le rêve de l'animal n'en était pas loin, une bonne soirée avec de quoi boire et se nourrir pendant plusieurs journées. Ahhh... Soit, ca n'était pas encore le temps de la victoire, il lui fallait maintenant interragir avec les voleurs, le regardant avec méfiance. Car oui, le mercenaire s'était dévêtu, il avait la face à découvert. Aux yeux de tous, il était désormais un monstre, une créature de la pire espèce. Une de celles assez grande et forte que pour tuer un homme... Un danger potentiel.

Le rhinocéros se releva donc, prit arme, sacoche et bouclier avant d'approcher les autres en tentant d'avoir l'air innoffensif.

" Je me prénomme Gigantus Corne. Nous sommes là pour vous protéger. Vous... ainsi que ce que vous transportez. " fit-il en désignant les caissons d'un vague geste.

Les brigands, aux mots de l'étrange bête, se grattèrent pour la plupart le crâne sans savoir quoi ajouter. Si c'était vrai, alors ils n'avaient pas à se montrer méfiants. Mais il le fallait, ces colis étaient très important. Nombreux étaient ceux qui les attendait dans les villages avoisinants la forêt. Il fallait d'ailleurs très vite acheminer le convois à ses nombreuses destinations.

" Comme vous l'a dit la demoiselle à mes cotés, nous sommes envoyés par monsieur Du Val. " Gigantus prononçait ce nom avec un peu de mal, il fallait l'avouer, c'était pourtant assez simple... Mais ce genre de simplicité n'était guère courante en les terres de Feleth. C'était d'ailleurs assez perturbant pour le rhinocéros. L'animal tentait aussi de parler d'une bonne manière, la plus belle qui soit. Il avait la stupide intention de passer plus aisément pour quelque chose d'humain. Celui-ci se rendrait bien vite compte que c'est un échec, car tout ceux qui l'ont jusqu'à présent entendu on désiré lancer le combat à mort.

Le guerrier cornu s'avouait donc vaincu, battu par le silence de ses interlocuteurs. Ceux-ci n'avaient rien ajouté, certes, mais ils n'étaient pas forcément en désaccord avec les deux mercenaire. Peut-être la voleuse les avait-elle conquis ? Peut-être... Surement même ! En effet, le clan du "Clair de Lune" se mettait au travail et en environ cinq minutes, ils avaient préparé bagage.

" Vu que vous allez nous escorter pendant les deux jours à venir, monsieur, j'ai un service à vous demander ! " Fit le barbu. Celui-ci n'attendit pas longtemps pour continuer, alors que le "monsieur" en question n'avait pas même répondu.

" Nous serions plus à l'aise si deux d'entre nous montait les deux chevaux et si vous tiriez le chariot. " Fit-il finalement, sans aucune gêne. Après tout, Gigantus était un animal, il était parfait pour faire la mule d'un jour...

Non sans grimacer, le guerrier qu'il était accepta tout de même de s'impliquer dans le mouvement même du convoi. Il le fit savoir d'un hochement de tête, laissant désormais son compagnon de route, la femme cornu, exprimer ses idées pour la suite. Deux brigands avaient toute-fois déjà filé, histoire de voir si rien ne les dérangerait plus loin dans leur périple. Deux éclaireurs, deux cavaliers et deux autres dans le convoi... telle serait l'organisation, si madame n'y prêtait pas d'objection. Et où allait-elle donc se mettre elle ?

Le chariot avançait déjà, c'est qu'ils partent vite en besogne !
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyDim 28 Oct 2012 - 23:49

Machinalement elle suivit les voleuses leur portant main forte, néanmoins elles étaient toujours sur le qui-vive et ne laissèrent à la démone que des menus travaux d’emballage. Les voleuses ne laissaient rien entrevoir à Chïra sans doute par méfiance, mais la tieffeline n’en fut pas vexée. Depuis qu’elle occupait le Manoir, elle n’avait plus de soucis financiers, son ventre était toujours rempli et un lit l’attendait toujours. La démone s’était drôlement ramollie depuis ces derniers mois, elle avait l’impression de n’être plus qu’un animal à qui l’on donnait une récompense à chaque fois qu’elle rapportait la balle. Son instinct de traqueuse avait été ébranlé par ce changement de vie radicale, mais elle n’en était pas réduite à la position du rhinocéros.

Alors que celle-ci s’afférer au rangement, son coéquipier venait de prendre la tête de gondole de la caravane et tractait leur charrette tel un animal..certes cela en était un..mais tout de même. Elle ne doutait pas que l’animal puisse avoir une âme, le traiter de la sorte cela la m’était mal à l’aise. Elle-même avait toujours était ballotté entre feleth et vein, chez les uns elle était un monstre chez les autres elle était insignifiante. Sans broncher, elle suivit les instructions des humains, ce qui relevait déjà d’un effort surhumain, au fil du temps elle gérait de mieux en mieux son animosité contre cette race, c’était certainement du à l’œil noir.
D’un coup d’œil circulaire elle repéra les bonnes places mais celles-ci étaient déjà prise, il n’était pas question qu’elle se rabaisse à marcher sur des kilomètres. Sans en demander la permission, elle posa son séant sur le chariot, tournant le dos au rhinocéros

-Eh bien de là je surveille les arrières ! il est toujours bon d’avoir des yeux dans le dos

Ce n’était pas très confortable mais elle n’allait pas se plaindre ouvertement devant l’animal. Elle aurait pu l’aider, mais il ne fallait pas pousser. Elle critiquait certes l’ordre établit entre les démons, mais sur feleth elle avait tendance à oublier qu’elle aussi subissait des brimades, et même si la condition de l’animal la gênait, elle ne bougerait pas le petit doigt pour changer la situation, après tout il n’était QU’un animal.
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyVen 2 Nov 2012 - 18:22

Gigantus avait les épaules proches d'êtres déboîtées tant le voyage était sinueux. Il était rallongé par des détours sécuritaires et des montées qui ne faisaient que déplaire à tous. Mais en regardant le mercenaire cornu tirer l'énorme chariot, tous se turent quand à leurs plaintes respectives. Personne n'oserait se plaindre de sa situation aux cotés d'un être qui prenait de plus en plus cher, seconde après seconde. Les instants se faisaient de plus en plus longs, ni lui ni son nouveau compagnon de mission n'étaient très bavards et les brigands du Clair de Lune se faisaient la discussion à voix basse. Comme si leurs récits à propos des femmes qu'ils eurent un jour rencontrée (et plus, si affinité) intéressait les espions royaux. Les espions royaux qui se trouvaient être Gigantus et Chïra d'après le plus âgé des voleurs.

Le barbu, c'est ainsi que le décrivait le rhinocéros, était un peu paranoïaque. Malgré ça, il avait fière allure à la tête des cinq autres. Avec son grand âge -probablement presque la cinquantaine-, il paraissait plus sage que les autres. Peut-être était-ce la raison pour laquelle le mercenaire ne l'appréciait guère. Il paraissait et plus intelligent et s'amusait à mettre l'accent là dessus. Ainsi reprenait-il tout le monde à la moindre erreur de langage et de culture, quelle qu'elle soit. Gigantus avait une haine bien entretenue par ceux qui se croyaient supérieurs aux autres d'une manière ou d'une autre. Le vieil homme n'avait rien d'exceptionnel. Il n'était même pas un bandit de grand chemin ! Il était rare d'avoir un tel âge et de ne pouvoir se vanter que de cela. Il était rare de passer les années sans avoir quelconque histoire farfelue à raconter aux plus jeunes. Il n'avait même pas de descendant, rien ne faisait de cette homme quelqu'un d'extraordinaire. Rien ne faisait de cet homme qu'il méritait le respect.

Non, il n'était ni chef ni roi de quoi que ce soit. Le vrai patron dans la bande des sympathiques voleurs encapuchonnés était le plus jeune. Il était frêle et avait un regard assez sombre, mais le moindre de ses ordres était brillant d'intelligence. Ainsi évitèrent-ils tous de devoir affronté les gardes du barrage, à l'extérieur de la forêt, l'ayant contournée habilement pour accéder au premier village.

À la porte de ce petit bourg sans nom, Gigantus lâcha assez violemment ses bagages ainsi, le bois du chariot cogna sèchement la terre aride qui faisait le sol dans ces lieux désolés. D'un signe de tête, le plus jeune ordonna à l'une des deux femmes de la bande de faire sonner la cloche qu'ils avaient tous à leur ceinture pour attirer les habitants des lieux.

Il suffit de quelques instants pour que les plus malheureux de cette petite agglomération... s'agglomèrent autours des brigands pour bénéficier de leur aide. Il s'agissait de vêtements de toute sorte, rien de grande valeur. Des boites d'herbes pré-remplies pour servir les "médecins" des lieux pour l'hiver. Il y en avait tout juste assez pour les quelques villages à approvisionner. Alors que la distribution des ressources se faisait sans grand mal, le frêle chef des Clair de Lune s'approcha du convoi... et donc des deux mercenaires qui s'y étaient reposés.

" Vous ne vous connaissez pas, vous deux. Ca se voit dans vos attitudes. Vous n'avez aucun égard l'un pour l'autre. " fit-il, comme pour entamer une conversation à sujet assez personnel. Mais il revint rapidement au coeur du sujet, n'étant tout de même pas de ceux qui perdaient le nord...

" Nous avons encore deux villages à approvisionner. Mais entre celui-ci et le suivant, les dires sont qu'il y a une trentaine d'hommes qui font le guet. " fit-il donc à titre de mauvaise nouvelle. Le barrage était à une journée de marche. Avant même que Gigantus demande pourquoi ne pas les détourner, le jeune homme l'interrompu d'un geste ferme de la main.

" Il n'y pas d'autres chemins viable pour le convoi. Deux possibilités s'offrent à nous. Soit y aller, et passer en force -car Dieu sait qu'ils ne nous laisserons pas passer avec tout ceci sans sourciller-... ou alors passer directement au dernier village sans prendre de risque. "
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyDim 4 Nov 2012 - 21:55

Bien installée sur la carriole tractée par le rhinocéros, la jeune femme avait sorti une petite statuette de son paquetage, elle couvait l’étrange figurine du regard, au bout de quelques secondes cette dernier sembla prendre vie. Un aigle à la stature imposante se tenait sur son bras, ses serres lui mordant la chair. D’un simple geste elle l’aida à prendre son envol, l’aigle fila vers les cieux, quand il eu atteint une hauteur respectable, la tieffeline se concentra. Ses globes oculaires semblèrent roulaient vers l’arrière, son regard blanc n’était plus le sien mais celui de la statuette. A défaut de son odorat, elle misa tout sur sa vue. Elle n’avait aucun talent pour la magie, tout provenait de l’étrange aigle, l’objet qu’elle avait chapardé quelques années plus tôt semblait provenir de l’objet. Elle avait une vue panoramique des environs, permettant de déceler les traquenards à temps. Ces instants étaient un pur bonheur pour elle, elle avait l’impression de voler, de retrouver l’usage de ses ailes, elle ne ratait jamais une occasion pour invoquer l’aigle, elle vivait son rêve à travers lui, il lui était devenu indispensable. L’oiseau voguait dans les airs, alors que la tieffeline souriait béatement.

Du là haut, elle voyait bien que le rhinocéros avait de plus en plus de mal à avancer, mais elle n’allégea pas son chariot et resta confortablement assise. Les femmes la regardaient toujours de biais scrutant les traits de son visage, peut être se doutaient elles de son appartenance, même si c’était le cas elles n’en dirent pas un mot.

A chaque trou dans la route, la démone se cassait les fesses sur le chariot peu confortable, après maintes secousses, le rhino se stoppa. Rappelant son aigle, elle sauta sur le plancher des vaches, heureuse d’être enfin arrivée. Engourdit par ce voyage, elle fit craquer le moindre de ses os avant de rejoindre son compagnon de route.

-Vous ne vous connaissez pas, vous deux. Ca se voit dans vos attitudes. Vous n'avez aucun égard l'un pour l'autre.

-Pourquoi vous en avez envers un animal qui vous sert de bête de somme ?

Le jeune homme sembla feindre l’indifférence, sa question avait du le mettre mal à l’aise, aussi tot il se recentra sur leur mission.

" Il n'y pas d'autres chemins viable pour le convoi. Deux possibilités s'offrent à nous. Soit y aller, et passer en force -car Dieu sait qu'ils ne nous laisserons pas passer avec tout ceci sans sourciller-... ou alors passer directement au dernier village sans prendre de risque. "

-On passera en force s’il le faut, mais on passera

La démone retroussa les manches pour montrer qu’elle était prête à en découdre. Après tout elle était là pour dénicher des jeunes talents, alors un combat serait le meilleur moyen de les jauger. Et puis il n’était pas question qu’elle remonte sur le chariot, elle s’ennuyait à mourir à surveiller leurs arrières.

-A moins que le rhino se dégonfle nous passerons dans chaque village !
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 7 Nov 2012 - 2:04

Décidément, la jolie dame aux cornes était déterminée. À priori, elle savait combattre. Du moins, elle n'en avait pas peur. Elle devait probablement savoir ce qui les attendrait au barrage... se doutant donc de la difficulté qu'ils auraient à les combattre. Eux... si petits, si frêles. Gigantus pourrait en combattre plus à lui tout seul, mais sa capacité à garder ses proches en vie était limité lorsque l'ennemi était en nombre. Il n'était pas doté de quelconques véritables super pouvoirs qui dépassent l'entendement.

Le Clair de Lune faisait à nouveau bagage, aidé par quelques volontaires pour accélérer la cadence. Ils étaient prêt à partir dans l'heure. Ainsi invitèrent-ils le rhinocéros à prendre les reines de la carriole déjà bien plus légère qu'au par-avant. Ils se mirent tous en route rapidement et avec entrain. Certains déjà fatigué par la soudaine activité due à la distribution des ressources. L'un avait confié à l'autre, plus tôt, que c'était plus "crevant" que trois jours de marche sans eau. Même si ceci était exagéré, il était certain que les pauvres aux abois étaient assez fatiguant pour la tête d'un seul homme.

Nombreux activistes capuchonnés avaient désormais les traits tirés... Le village n'était qu'à quelques heures de là, ils n'allaient pas faire de pause... Le mercenaire s'inquiéta donc pour leur habileté au combat. Il se permit donc d'appeler son seul compagnon fiable, le démon aux cornes.

" Ehh ! La cornue ! " Ce qui fut une bien grande ironie étant donné son propre état.

" T'es prête à en découdre avec les hommes du Roi ?! " lui fit-il sans même la voir.

Peut-être la sous-estimait-il... mais c'était probablement à raison. Une vingtaine d'hommes contre un véritable guerrier, des hommes et femmes fatigués et une chose aussi frêle qu'une branche d'arbre qui n'auraient donc pas fière allure.

Mais, avec ou sans les autres, l'animal passerait. Il enverrait le convoi à destination et le laisserait au village suivant. Deux tiers de la mission serait remplie, quitte à ne toucher que deux tiers de son salaire. Il avait un air dur, chaque pas faisant trembler le sol alentour, alors que son compagnon ne l'avait toujours pas répondu.

Peu importait, le chef des brigands savaient comme Gigantus la difficulté qu'ils auraient à combattre ainsi se dirigea-t-il vers la jeune femme pour lui annoncer qu'ils allaient faire une pause de quelques heures avant d'accéder au barrage. Histoire d'être en forme... Tout cela sans l'avis du rhinocéros qui n'est donc pas au courant de la bonne décision prise par l'homme au regard sur.

Un espace propice à l'établissement d'un campement se présentait à eux. Mais l'animal ne s'arrêtait pas déjà. Laissant probablement quelques-uns de ses alliés derrière lui le temps d'un instant... sans s'en rendre compte.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 14 Nov 2012 - 14:44

La tieffeline ne semblait nullement affectée par la fatigue générale, sa composition plus rustique était un atout dans ce genre de situation. Fraiche comme un gardon, elle marchait en tête du peloton n’adressant aucune parole à son acolyte. Il lui tardait d’en découdre, elle avait même eu envie de proposer à l’animal de se charger eux même des hommes du roi. Mais dans ce cas elle ne verrait aucun guerrier à l’œuvre, ainsi elle passa sous silence cette idée. Intrigué par son apparence atypique, le chef de la troupe vint à sa rencontre lui posant certaines questions. Gênée par ces interrogations, elle l’entraina à l’écart du convoi afin d’y répondre. La présence d’un humain ne l’enchantait pas, mais depuis sa rencontre avec awena elle maitrisait de mieux en mieux sa haine, ce qui lui permit de discuter sans avoir envie d’en finir violemment. Les femmes ne la lâchaient pas du regard, certainement jalouse de l’intérêt que lui portait leur chef. Elle resta en marge du groupe avec lui, la tieffeline en faisait des tonnes afin d’attiser la jalousie de ces dernières.


" Ehh ! La cornue ! "
" T'es prête à en découdre avec les hommes du Roi ?! »


Se rappelant de l’existence de la bête de somme, elle se rapprocha du rhino l’air furieux.

-Ne m’appelle pas comme ça l’animal !
Oui je suis prête pourquoi tu ne te sens pas capable de terrasser quelques hommes ? Si tu as peur tu pourras rester prêt de la charrette …


Son sourire puait l’hypocrisie à plein nez, la croyait elle si frêle au point de ne pas pouvoir se battre ? Les humains n’avaient rien de comparable aux créatures qui peuplaient le Vein. Il n’avait même pas pris la peine de se retourner pour lui faire face, l’animal continuait inexorablement son travail, avançant lentement mais sûrement. Elle allait montait sur ses grands chevaux quand le meneur la rappela à ses côtés.

-Mes hommes sont fatigués, une pause serait judicieuse avant d’entamer un combat qu’en penses tu ?

La tieffeline balaya du regard le reste de la troupe, et les mines épuisées lui firent pencher du coté de l’homme.

-Ca ne serait pas une mauvaise chose !

Conjointement ils décidèrent d’arrêter le convoi derrière une haie, à l’abri des regards indiscrets. Alors qu’ils s’affalaient tous pour reprendre des forces, le rhino continuait d’avancer, seul. La tieffeline soupira tant la situation était consternante, puis s’élança derrière l’animal. En quelques enjambées elle fut à sa hauteur, elle se racla la gorge afin de capter l’attention de celui-ci.

-Ahemmm nous faisons une halte….

Le bras tendu elle lui indiqua le reste de la troupe

-Tu voulais combattre seul… ?
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptySam 17 Nov 2012 - 17:31

Le rhinocéros s'arrêta net à la question posée par son compagnon de route. Du moins le plus secret d'entre eux. En effet, il ne savait rien d'elle mais peu importait, il se devait de travailler avec. Assez las du voyage, il laissa littéralement tomber au sol le chariot qu'il traînait dans son dos depuis longtemps déjà. Ainsi pouvait-il se retourner vers la madame, se massant l'épaule à l'aide d'une de ses mains libres... pattes.

" Combattre seul ? Ils sont une vingtaine et très probablement entraînés. Ils aiment leur royaume et celui qui prétend le gouverner. Ainsi donneraient-ils leur vie pour celui-ci. Ils sont dangereux ! " lui répondit-il.

Ce qu'il disait était probablement vrai. Sauf peut-être pour le caractère "dangereux" de ces soldats. Certes, aucun brigand ne pourrait passer arme à la main face à eux. Mais s'ils ne sont qu'une vingtaine, le rhinocéros en ferait des céréales sans aucune difficulté. Son endurance lui permettant de faire de longs combats sans fatiguer et de soumettre l'ennemi sur la durée. Il n'y avait probablement, cela-dit, pas même à penser à un long combat. Les humains, fuyards qu'ils sont, courant dans toute les directions à la vue du monstre. Ils couraient, oui, toujours... en tout cas quand la bête était leur ennemie. Celle-ci donnait, à ses alliés, un élan de courage et d'espoir. Sa grand taille, sa stature et ses aptitudes au combat pesaient lourd dans la balance. Malgré le fait qu'il combatte assez rarement seul face à plusieurs, il s'en savait capable. Bref, il pourrait se défaire du chariot et s'en aller faire le sale travail en attendant le passage de ses paires.

Après ses mots, et sans attendre la moindre preuve du répondant de la dame cornue. Il se retira à l'écart pour ouvrir son sac de provision et y déguster des herbes et salades. Tout en observant le reste du chemin à faire. Ce qu'il mangeait avait tout de savoureux. La nature y trônait encore et les goûts des herbes et autres êtres immobiles y étaient à jamais tracés. Le palais de l'animal en était d'ailleurs fort aise. Pendant toute la durée de cette pause, il ne se souciera de personne. Et personne ne se souciera de lui.

Son instinct lui dicta de se redresser et de plier bagage pour reprendre la route, on aurait dit que tout le monde était sur la même longueur d'onde... car oui, tout le monde s'apprêtait à s'en aller. Gigantus enfila sur le haut de son corps un énorme sac à patate troué ci et là... il lui fallait être discret jusqu'à l'arrivée au barrage. Il ne fallait pas tenter la malchance, tenter l'imprévu et surtout les renforts des villages voisins. Les bons messieurs de cette jolie troupe prenait déjà, là, bien assez de risques comme ça !

Une fois vêtu des plus belles parures, il s'approcha sans un mot du chariot et le porta à nouveau. Comme tout à l'heure. Étant, en ce jour, un rhinocéros de trait... Une bête prête à partir pour le deuxième des trois villages.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptySam 17 Nov 2012 - 23:29

-Combattre seul ? Ils sont une vingtaine et très probablement entraînés. Ils aiment leur royaume et celui qui prétend le gouverner. Ainsi donneraient-ils leur vie pour celui-ci. Ils sont dangereux !

-Tsssss

L’amour ne faisait pas tout, se battre pour quelqu’un, encore moins, puis pour qu’il la prenait il ? Certes elle n’avait pas sa stature, mais elle tuait un homme d’un coup de mâchoire. La stupéfaction la saisit quand elle le vit manger de l’herbe…Comment quelqu’un pouvait il ingérer de telles choses ? Il était aux antipodes de son régime alimentaire, d’ailleurs le rhino aurait fait un bon steak, de plus elle aurait eu des provisions pour les semaines à venir. Jugeant qu’il n’était pas un guerrier accompli, la tieffeline se désintéressa de son compagnon de route, préférant la compagnie du chef de la troupe. Ils échangèrent sur leurs hauts faits, se targuant tous deux d’avoir commis les vols les plus surprenants.
Le convoi allait reprendre sa route dans le silence le plus complet, les hommes s’étaient requinqués, on pouvait continuer. Cependant, la tieffeline sentit qu’on l’agrippait fermement, machinalement elle se retourna et vit le visage énervé d’une des femmes. Elle mit quelques secondes à comprendre ce qui se tramait, la haine se lisait clairement dans leurs yeux.

-Péta**e

Cette tournure des événements ne lui plaisait guère, les femmes du groupe s’étaient liées contre, ne supportant plus sa présence au sein des leurs.

-On l’a vu elle a touché à la cargaison !

La démone se défit de leur emprise avec véhémence, qu’un humain s’amuse à la toucher s’était dejà une chose, mais qu’on l’accuse à tort s’en était une autre. Les humains étaient pourris de l’intérieur par leur jalousie. Dans la précipitation une bourse tomba de sa poche déversant son contenu sur le sol : des pièces d’or frappées de l’effigie du royaume. Les garces l’avaient piégé.. Sur la défensive elle recula de quelques pas, tous avaient les yeux rivés sur les pièces. Les femmes continuèrent à jeter de l’huile sur le feu.

-Voyez, elle est venue pour nous voler !

La tieffeline se sentant prise au piège, commença à montrer les dents afin de leur signifier de ne pas s’approcher.

-Je n’ai rien fait….quel intérêt aurais je de voler ce si petit butin.. ?

Elles avaient du lui glisser la bourse lorsqu’elle s’était approchée du rhino, les garces avaient tout monté de toute pièce. Son regard chercha celui de la bête, si lui aussi venait à la croire coupable, il serait plus dur de s’en sortir. Les humains ne présentaient pas un grand danger, mais lui…malgré ces allures de brouteur,…il n’en restait pas moins une montagne…

-Je n’ai rien à voir avec ca …

Pour une fois qu’elle disait vrai..
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptySam 17 Nov 2012 - 23:48

" Je n’ai rien à voir avec ca … " lui fit-elle.

Gigantus leva les yeux sur tout ce joli monde qui serrait les dents. Ca allait taper alors que les ennemies n'étaient pas encore là. Le rhinocéros, calme, un peu las du peu d'humanité des humains, soupira. Il se mit à marcher vers la cornue, et alors que le silence du doute de tout le monde régnait en ces lieux, les pas de l'animal se firent entendre et sentir. Une fois à portée de bras d'elle, il soupira encore et posa sa main lourde et forte sur son épaule.

" Bon. Admettons que tu les aies volé. La bourse est par terre. Ils n'ont qu'à la récupérer. Nous continuons la route pendant encore deux villages et nous nous séparerons comme prévu. " Fit-il comme s'il avait le pouvoir de décision. En réalité, il se fichait de qui avait ce pouvoir. Le chef n'avait aucun droit de parole face au rhinocéros. D'ailleurs, les paroles de la bête ne visaient pas que Chïra, elles visaient tout le monde ici présent.

Le "Clair de Lune" n'avait pas l'air content des mesures prises par le mercenaire. Ceux-ci, après s'être reposés, semblaient être assez en forme que pour s'opposer à Gigantus. Celui-ci ne désirait pas se battre, cela mettrait un terme à ses rêve d'argent. La bourse qui l'attendait à la fin de ce travail-ci étant bien remplie, à priori.

Les brigands s'approchaient toujours, sous les yeux mis clos de l'animal. Il était assez fatigué, en fait, d'où son calme impressionnant. Et, alors que ceux-ci s'approchaient, en groupe... Le rhinocéros cherchait son marteau avec sa main libre. Les humains étaient six. Rien de bien difficile. Gigantus n'avait aucunement peur, sauf peut-être de celle qu'il défendait à ce moment précis. Il ne la connaissait pas, elle avait probablement volé une partie du convoi, ne serait-ce que pour foutre la merde. Elle était peut-être employé par l'empire ou quelqu'autre machiavélique vieillard.

Une fois le marteau bien en main, l'animal poussa Chïra vers l'arrière à l'aide de sa grand main. Ainsi ferait-il mur entre elle et eux. Ceux-ci étaient tous là, sans mots, sourcils froncés. Ils avaient l'air... méchant. Et alors que l'agression était imminente, Gigantus fit un pas lourd en avant...

* Adieu la prime. * pensa-t-il en lançant son marteau de fer.

Un homme s'écroula et deux femmes se mirent à crier en courant dans la direction opposée. Ca n'avait pas fait de bruit, mais le visage de l'humain était méconnaissable. Les trois autres hommes se tenaient là, tremblotants face au rhinocéros. Le chef était celui au sol. Le mercenaire prit à nouveau la parole calmement.

" Maintenant, je peux tuer chacun d'entre vous et finir ca tout seul. Ou alors vous restez calmes et on amène le convoi aux deux prochains villages. " leur recommanda-t-il. Chaque seconde qui passait, chaque cri de femme qui se faisait entendre, emplissait les trois hommes qui restait de rage et de courage. Ceux-ci pouvaient encore s'élancer vers la mort que représentait alors le guerrier cornu.

Celui-ci avait oublié Chïra, peut-être encore dans son dos. Celui-ci ne se rendait pas compte du danger que l'un des hommes, survivant, représentait. Il avait, caché dans son dos, un poignard bien aiguisé et empoisonné. Il avait de quoi tuer un dragon sur sa lame. Mais ca, Gigantus Corne ne le savait pas.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyVen 23 Nov 2012 - 0:02

La main lourde du rhino pesait sur son épaule, comme le poids d’une faute, tentait il de la menacer par ce geste ? Elle n’avait rien à se reprocher, et si cet animal n’en était pas convaincu il ne valait pas mieux que ces abrutis. Heureusement pour lui son statut de bête sauvage le mettait à l’écart de sa haine profonde pour les humains. Néanmoins, il lui faudrait payer, il outrepassait largement ses droits, on attendait de lui qu’il joue les gros bras, pas qu’il prenne la parole, ces choses là se réglaient entre humanoïdes, que pouvait il comprendre de tout cela ?

Pour finir de l’énerver il l’écarta du combat comme si elle n’était qu’une petite chose qu’il fallait à tout prix mettre à l’abri. En plus de ca, il était si imposant qu’il lui gâchait la majeure partie du spectacle. Sur la pointe des pieds, le cou tendu, elle essayait de voir ce qui pouvait bien se tramer. Elle eu juste la chance d’apercevoir un homme défiguré, ainsi donc il tirait sa force du marteau..c’était bon à savoir, on ne pouvait jamais présager de qu’il adviendrait et connaitre les talents de combat de son adversaire lui offrait de l’avance.

-Maintenant, je peux tuer chacun d'entre vous et finir ca tout seul. Ou alors vous restez calmes et on amène le convoi aux deux prochains villages.

Aucune femme ne répondit, elles étaient maintenues par leur mensonge et l’avouer les placerait dans une situation plus que tendu. Une des hommes venait de mourir par leur faute, si elles menaient bien leur barque il valait mieux pour elles qu’elles embrassent le silence. Elles venaient de réaliser à l’instant même ou le corps de leur compagnon touchait sol, qu’elles avaient commis une erreur. Le rhino semblait pouvoir les éliminer les uns après les autres. Parfois il valait mieux savoir préserver sa vie plutôt que son honneur..

Les hommes ne voulaient pas baisser les bras, certainement les cris des femmes y étaient pour quelque chose. L’un d’eux se tenait face à la bête, une main dans le dos…c’est ce détail qui capta l’attention de la tieffeline, cela ne présageait rien de bon. Elle pouvait ne pas intervenir…après tout si le rhino tombait elle n’aurait plus qu’à tuer le reste de la troupe et s’emparer de la cargaison. Mais cette dernière ne représentait rien pour elle, l’attrait de l’or était bien plus fort.

Il était temps de montrer qu’elle pouvait se débrouiller seule, et se défendre de fausses accusations. Le coutelas fila, rasant de près le rhino, avant de se loger dans le genou de l’homme l’obligeant à le mettre à terre.

-STOP ! Si vous continuez à vous entretuer.. je me ferais une joie de passer à table, la chaire humaine est si…

La démone huma l’air avant de faire claquer sa langue

-sucrée

Lentement elle contourna le rhino afin de se mettre en avant, son regard plongé dans celui de l’homme qui s’était avancé un peu trop.

-CREVE !

Le poignard fila droit sur elle, ainsi donc elle avait vu juste, l’homme avait bien caché quelque chose dans son dos. Tout se joua en une fraction de seconde, la lame suspendue en l’air avait stoppé sa course. La queue de la tieffeline venait de saisir le poignard, la lame n’était plus qu’à quelques centimètres des yeux de Chïra. Elle avait eu chaud aux fesses sur ce coup

-Trop lent ! trop énervé ! trop faible !

Lâchant son étreinte, le couteau retomba à ses pieds.

-Si vous êtes d’accord Mes dames il serait temps de se remettre en route avant que vos groupe s’égrène un peu trop….
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyLun 26 Nov 2012 - 17:12

L'ambiance était faite. Il n'était plus de bons amis en ces lieux, il n'était plus question de faire une bonne action en aidant les villageois pauvres, mis en difficulté par le royaume. La plupart des brigands auraient voulu prendre leurs jambes à leur cou. Mais, désormais, ils craignaient les représailles des deux monstres aux cotés desquels ils marchaient en ce moment même. Il n'allaient plus vers le barrage des capes blanches par humanité. Ils y allait pour un sentiment plus humain encore, une valeur qui était propre à chacun d'entre eux... l'égoïsme. Ils désiraient tous en sortir vivants et, selon leur logique, c'était la seule voie pour pouvoir se vanter d'avoir combattu deux bêtes et des capes blanches. Bref, peut-être pourraient-ils en sortir la tête haute.

Cela faisait un peu plus d'une heure qu'il marchaient dans un silence de fer, incassable. Personne n'avait l'intention de prendre la parole alors que l'horizon faisait apparaître le dit barrage. Malgré le fait que ce ne soit qu'une petite route dont Gigantus n'avait jamais entendu parler, le barrage était large, grand, imposant. Il avait dû se passer bien des choses pour qu'il soit établi ici. C'était d'ailleurs la seule chose qu'offrait l'horizon à cette bande de malheureux héros. Il n'y avait pas de vent, pas d'insectes fous à lier. Rien qui faisait le moindre bruit, même les plantes, au sol n'avaient rien de vivace. Comme si le conflit entre tous et chacun de ce petit groupe avait mis un terme à tout ce qui pouvait sembler vivace et... "joyeux".

Peu importait l'humeur de certain, le rhinocéros allait massacrer ces capes blanches sans sommation. Ils allaient tous passer, tout simplement, ainsi pourraient ils accéder aux deuxième village comme le plan le prévoyait. Mais...

lorsqu'ils arrivèrent au fameux barrage. Personne. Les lieux étaient vides, encore une fois sans vie.

Alors qu'un brigand, un homme encore vivant, allait prendre la parole et poser tout un tas de questions quand à l'absence de garde ou de quoi que ce soit d'autre... Gigantus l'interrompu net.

" Peu importe ce que vous voyez, il serait une bien trop grande chance pour nous d'être réellement seuls. " Leur fit-il.

Il avança tout de même, le barrage était passé. Il n'y avait pas eu lieu de se battre. Peut-être était-ce bien finalement. Ou alors...
L'horizon offrit un nouveau dessin, celui du village auquel il leur fallait accéder. Un village petit et d'apparence peu habitée. Les capes blanches avaient surement déserté leur point de surveillance. Peut-être que les apparences disaient vrai... peut-être que de surveiller un lieu aussi calme était un non-sens et que le royaume l'avait réalisé ?

Le brigand voulait vraiment parler, ainsi prit-il le mercenaire par surprise ainsi que Chïra, pour se délivrer de son lourd fardeau.
" Les gens prétendent que le Roi n'est pas en forme, beaucoup de ses hommes ont été réquisitionné pour qu'aucun mal ne soit fait. "

La nouvelle était importante, l'homme avait bien fait de parler. Mais dans ce cas, pourquoi leur chef ~désormais mort~ avait prétendu que le barrage serait défendu ?! Il ne s'agissait que d'une rumeur, mais elle fut assez partagée que pour atteindre les oreilles de ce hors-la-loi de basse-cour. Ca avait tout de sérieux. Ils ne seraient donc probablement pas dérangés par ces soldats plutôt bien entraînés.

Il était concevable de vider le barrage lorsqu'on sait que les capes blanches sont les dernières lignes entre le roi et son peuple. Que ceux-ci sont leur plus fidèles et puissants serviteurs... Quoi qu'il en soit, l'horizon n'était plus, il était là... le village, juste en face d'eux. Et les habitants venaient déjà à eux pour se servir.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 5 Déc 2012 - 17:30

C’était calme, trop calme pour que cela puisse être vrai, aucune difficulté pour franchir le barrage c’était presque inespéré pour les brigands. Mais ce manque de bagarre n’était pas du goût de la démone qui restait quelque peu sur sa faim et sur ses gardes. Machinalement, elle jeta un coup d’œil par-dessus son épaule. Ca puait le piège à plein nez, mais elle suivi le convoi sans faire part de ses inquiétudes. D’ailleurs ses narines retrouvaient peu à peu leurs fonctions, les odeurs venant lui chatouillaient les sinus.

Des chairs en putréfaction, du sang, une odeur de cadavre, voilà ce quelle sentait au fur et à mesure qu’ils s’approchaient du village. Un parfum si délicieux qu’elle se laissait transportait jusqu’à sa source. La tieffeline avait pris la tête du peloton obnubilait par cette piste qu’elle venait de découvrir, elle voulait arriver les autres sur les lieux, peut être que la bataille n’était pas finie et qu’il y restait des âmes à achever.

Le silence l’entoura à l’entrée du village, par précaution elle avançait en rasant les murs, elle ne se souciait même plus de savoir si le convoi lui emboitait le pas. Bientôt elle découvrir les premiers cadavres, curieuse, elle se pencha au dessus des corps sans vie. Vu l’état d’avance de la pourriture, le massacre avait du se dérouler quelques jours auparavant. Il lui fallu faire à peine 10mètres pour découvrir des montagnes de cadavres. Que s’était il passé dans ce village. Elle inspectait chaque corps pour en tirer des informations, une chose était sûre ils avaient essayés de fuir sans pouvoir y arriver. Des blessures profondes parcouraient leur peau, quant les corps n’étaient pas démembrés de façon nette et précise. Etait ce l’œuvre d’un démon ? Enfin le rhino venait de la retrouver, vu la taille de ses yeux, lui aussi se posait des questions.

-On ferait mieux de ne pas trop trainer ici..

Elle ne pensait pas que la/les personne(s) qui avai(en)t fait cela reviendrai(en)t, mais les corps sans vite pouvait être le nid de différentes maladies qu’elle ne voulait pas attraper. Ils avancèrent sans un bruit dans le village, les corps jonchant les rues. Ce spectacle n’était pas des plus déplaisant pour ses instincts démoniaques, bien au contraire, cela l’excitait, elle courait de corps en corps un sourire malsain sur son visage.

Son corps était parcouru de spasmes, l’envie lui titillait les doigts, elle regardait les vivants comme de potentielles proies. Il fallait qu’elle sorte au plus vite de ce champ de bataille sinon elle allait devoir répondre à ses désirs. Dans un dernier sursaut d’intelligence, elle couru à travers les ruelles sans jamais se retourner, il lui fallu quinze minutes de course acharnée pour enfin retrouvait les routes pavées de la campagne.

-RAHHHHHHHH

Son cri , perça le silence dans une lente complainte, la tête entre les mains elle se forçait à regarder ses pieds afin de ne pas céder à ses pulsions. Accroupit, elle se balançait d’avant en arrière menant une reelle lutte intérieure.
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMer 5 Déc 2012 - 18:56

Chïra dirigeait maintenant le cortège à travers le petit village. Il était d'ailleurs bien triste, bien vide et bien silencieux. Gigantus ne se doutait pas le moins du monde que des pièges de la sorte étaient possibles, d'ailleurs il ne s'inquiétait pas. Son instinct lui dictait comment agir et, là maintenant, il le conduisait dans le dos de Chïra. Juste après avoir passé la barrage, le rhinocéros laissa le convois porté par les montures des brigands qui étaient moins qu'au départ du voyage. Personne ne les avait dérangé, pourtant, sauf eux même et ca avait conduit à deux morts. C'était une crise comme il y en avait souvent dans un groupe, mais l'animal restait convaincu que s'attaquer à lui n'était pas déraisonné.

Il suivit Chïra sans se poser de question et tout les humains faisaient de même. Ca avançait, lentement mais surement, en direction du premier signe de vie... ou de mort. Oui, maints cadavres jonchaient le sol, sous le regard stupéfait du mercenaire. Il n'en revenait pas. Découpés parfois, tout simplement mutilés. Quelque chose était passé et les avait emporté. Il n'avait pas entendu de rumeur là dessus dans la grande ville. Personne n'avait parler de tels massacres, de gens ayant vidé des villages entiers. S'agissait-il de gens, d'abord ?

" On ferait mieux de ne pas trop traîner ici.. " fit remarquer la jeune femme.

Ses mots avaient interrompu Gigantus dans ses pensées... certes, les morts étaient un mauvais présage. Mais le danger semblait loin, maintenant. Et le rhinocéros n'avait pas le sentiment qu'ils étaient en danger ! Du moins, était-il serein jusqu'à ce que leur compagnon se mette à courir sans raison apparente alors que tous avaient marché une bonne dizaine de minute encore dans un silence complet. La bête laissa les brigands entre eux pour poursuivre la mystérieuse femme qui l'avait, au début de la journée, sauvé. Jusqu'à ce qu'elle s'arrête et qu'elle se plie sur elle-même en criant comme un animal. Elle n'était pas normale. Elle avait quelque chose de plus que les femmes du Clair de Lune.

Alors qu'il s'approcha d'elle pour faire une constatation de son état, elle se mit à se pencher dans tout les sens comme si elle faisait une crise. Elle n'avait plus l'air de se contrôler. Cette femme n'était plus elle-même et l'animal ne savait trop comment l'aider. Cet être étrange avait désormais l'allure d'une bombe prête à exploser. Et Gigantus, suivant son instinct, n'eu d'autre solution que celle de...

" Désolé.. " lui dit-il en envoyant son poing dans l'arrière de sa tête. Il l'avait assommé, et pour plusieurs heures, qui plus est. Il espérait avoir fait le bon choix. Il la traîna vers le reste de la troupe sur son épaule.

Lorsqu'il les retrouva, ils semblaient se poser bien des questions.

" Elle pourra probablement vous l'expliquer mieux que moi. " leur fit-il simplement. Et personne n'osa prononcer le moindre doute à ses paroles. Personne, que ce soit eux ou lui, ne savait ce dont il s'agissait, de toute manière. Peut-être avaient-ils eu raison en faisant procès à Chïra, tout à l'heure. Peut-être Gigantus avait-il eu tord de la protéger. Dieu seul savait, d'abord, si elle en avait eu réellement besoin. Quoi qu'il en soit, le mercenaire la gardait sur son épaule alors que le convoi quittait le second village, partant en direction du troisième et dernier.

Il parcoururent de longues plaines aux allures de déserts. On aurait dit qu'il y eu un jour des champs en ces lieux, mais il semblaient peu entretenus désormais. Ils étaient en mauvaise état et rien ne semblait utilisable. Le rhinocéros n'y chercha pas même de quoi nourrir, en salade ou herbe de tout genre. Ils s'arrêtèrent sur le haut d'une colline. Il n'y avait rien pour leur faire de l'ombre ou pour les abriter. Il s'agissait là d'un véritable désert de fleurs. Il n'en étaient pas moins dangereux que n'importe quelle étendue de sable aride et sans aucun signe de vie, non plus.

Ils firent mettre tante et toute sorte d'autre choses, attendant le réveil de leur compagnon pour repartir. La nuit tombait, un feu était allumé. Et le silence devenait lourd, pesant. Gigantus attendait, en dehors de la tante établie pour Chïra, son réveil. Il lui poserait maintes questions lorsqu'elle ouvrira à nouveau les yeux.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptySam 15 Déc 2012 - 0:16

Ses griffes écorchaient la peau de son visage dans de longs sillons ensanglantés, la tieffeline se labourait les joues. Elle était si possédée qu’elle ne le vit pas se rapprocher, de même elle ne pu voir le coup qu’il lui porta l’envoyant dans les pommes.

*BAM*

Elle ouvrit un œil, mais la lumière du jour venait l’agresser avec tant d’ardeur qu’elle le referma aussitôt. Grommelant, la démone se tourna maintes fois avant se détendre. Son sommeil était perturbé, rempli d’être aux visages difformes qui tentaient de l’aspirer dans le Vein. Au moment même ou elle lâchait pris et chutait dans les abimes du monde du dessous, elle se réveilla en sursaut. Son crâne la faisait affreusement souffrir, lentement, elle mit un pied à terre. L’endroit ne lui disait rien, une tante..un lit de fortune…que s’était il passé ? Elle se rappelait difficilement ces dernières heures, il lui semblait avoir traversé un village sans vie, mais était ce la réalité ou bien son rêve ? Une goutte de sueur perlait sur son front, d’un revers de la manche elle balaya ce souci.

Elle resta quelques minutes assise, seule, afin de reprendre ses esprits, mais cette douleur à l’arrière du crâne ne voulait pas disparaitre. Une gourde d’eau avait été laissée à sa disposition, l’eau coula dans le creux de ses mains, elle profita pour se rafraichir le visage. L’effet vivifiant de l’eau la tira de sa torpeur. Enfin prête, elle se leva et écarta les pans de sa tante. Tous étaient là, autour d’un feu, les regards se portèrent bien vite sur sa personne.

-Humm…on peut m’expliquer.. ?

La tieffeline s’adressait avant tout au rhinocéros, lentement elle s’avança parmi eux, mais leurs regards réprobateurs lui dicta de ne pas s’avancer plus. Pourquoi l’animal la dévisageait comme cela. Inquiète elle passa une main sur son visage pour constater que rien n’avait poussé durant la nuit…Rien… La démone n’osait plus bouger, ca sentait le roussi, est ce que les femmes avaient encore comploté dans son dos afin de la discréditer définitivement aux yeux de tous. Dans ce climat de tension, chaque geste, chaque parole devait être calculée.

-Pourquoi… ?

Elle n’eu même pas le temps de poser sa question que l’animal alla à sa rencontre, l’air sévère il ne semblait pas disposer à la rigolade. Ce fut un flot de questions qui s’abattit sur la jeune femme, sans qu’elle en comprenne réellement leur portée.
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyMar 18 Déc 2012 - 0:35

Gigantus la voyait désormais éveillée. Tout le monde la voyait. Tous étaient interloqués par la personne qu'elle était. Qu'était-ce comme monstre ? Déjà le mercenaire, le rhinocéros bipède, avait tout de monstrueux... et il y avait en plus... ça ! Cette femme était jolie, elle était belle d'apparence. Mais son apparence n'avait finalement rien d'humain, son charme était peu commun. Il s'agissait d'un animal, comme le guerrier cornu. Elle avait même une queue qui s'agitait en fonction de son humeur, elle avait tout d'un chien aux yeux des brigands. Un animal très intelligent, d'où le rapprochement à la race humaine. Elle en était plus dangereuse encore ! Intelligente, elle pouvait réagir, agir avec réflexion. Cette femme ne ferait pas de stupide erreur, elle était dangereuse, oui... de plus, elle ne se contrôlait pas... d'où le rapprochement à la race animale.

Le guerrier rhinocéros lui indiqua d'un regard de ne pas en dire plus, il tenta de lui faire comprendre que ca n'était pas le moment. Il s'approcha d'elle et la tira par le bras vers un endroit où ils seraient plus tranquilles. Il leur fallait s'expliquer l'un avec l'autre. Ainsi, l'homme à moitié (plus qu'à moitié) animal demanda, plein de curiosité, avec un peu d'inquiétude ;

" Qu'es-tu ? "

C'était là une question bien simple, et il n'avait rien de raciste. Il n'haïssait rien sauf peut-être les humains. Elle n'avait rien d'un humain. Donc, il n'y aurait pas de problème, quoi qu'elle puisse lui dire.

La confiance n'était pas de mise entre eux tous. Comment croire une telle bête digne de confiance ? Comment expliquer une telle chose... à une telle chose ?! La situation avait tout de complexe voire même difficile. Il leur fallait en savoir plus, le dernier village n'était pas très loin. La route était bientôt finie. Et le mercenaire désirait plus que tout que tout ceci prenne fin. En effet, il a souvent eu des problème, il a rencontré des gens, des choses... très étranges. Mais jusque là, il n'avait jamais été aussi mal à l'aise. Il s'était battu avec ce qui était sensé être ses équipiers et avait une sorte de bombe, prête à exploser, pour seul et unique compagnon "attrayant". Ou plutôt, à la quelle il pouvait se fier sans mal. Il se sentait proche d'elle... peut-être était-ce à cause du fait qu'ils soient tout deux différent, tellement différents de ces brigands. Un nez, deux yeux, une bouche... rien de plus.

Il se sentait proche d'elle... peut-être à cause des cornes ? qui sait ? Quoi qu'il en soit, il attendait avec impatience la réponse de celle qui était encore assez inconnue... tout en lui tenant fermement le bras, toujours.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyVen 21 Déc 2012 - 20:30

Apparemment le rhino devait souffrir d’une légère surdité puisqu’il occulta avec brio ses interrogations. Il ne manquait pas de toupet, sans lui expliquer le pourquoi du comment de la situation, l’animal l’invita à s’isoler du groupe. Passablement agacée, la jeune femme attendait toujours des réponses à ses questions, mais le rhino semblait trop occupé à la dévisager pour lui décocher un mot. Les mains sur les hanches, elle fit preuve d’une patience jusque là insoupçonnée, laissant une dernière chance à l’animal de se rattraper.

-Qu'es-tu ?

C’était le pompom sur la Garonne ! Elle venait à peine de se réveiller qui plus est avec un affreux mal de crâne et il ne trouvait rien de mieux pour l’accueillir ! Se massant l’arrière de la nuque, la tieffeline rigola de façon nerveuse. C’était l’hôpital qui se foutait de la charité ! Lui, la bête dont le physique et la force n’avaient rien d’humain osait lui poser une telle question ?!

-Pardon ?

Apres tout elle avait peut être mal compris, néanmoins le regard du rhino lui prouva le contraire. La question avait tourné de sorte qu’il ne demandait pas son identité, mais sa nature profonde. Tel un objet il venait de lui demande ce qu’elle était.

-Tu te moques de moi j’espère l’animal… ?

La main de l’inconnu vint se refermer sur son bras lui empêchant toute échappatoire. Il n’y avait rien de plus dangereux qu’un animal qui se sentait pris au piège… Sa queue s’agitait follement trahissant sa nervosité. Il voulait la vérité ? Il allait être servi.. Tel un serpent sa queue vint s’enrouler autour du poignet qui la maintenait toujours fermement. Comme la promesse d’une éventuelle menace, elle exerça une pression sur son nouvel otage. Les pupilles de ses yeux se fendirent, signe avant coureur d’une tempête.

-Je suis le produit des profondeurs d’un autre monde….Mais pourquoi je te parle de ça ? Tu ne connais rien de tout ça ! Comment un animal pourrait être au courant des choses de ce monde ?

Il voulait vraiment connaitre ce qu’elle était ? Eh bien soit.. Sa beauté si humaine s’effritait de seconde en seconde, laissant voir la réalité. Un visage torturé par la folie, un visage emplit de haine, un visage qui n’avait rien d’humain à cet instant. Sous son regard malsain, elle observait la réaction du rhino qu’elle espérait à la hauteur de la confidence. Soudainement, son attitude changea du tout au tout, attrapant la patte de l’animal elle le força à le suivre. Ses airs de gamines avaient repris le dessus, et la tieffeline lui indiqua qu’il devait accélérer le pas. Elle venait de flairer une odeur, et au vue de celle-ci il ne valait mieux pas qu’ils trainent dans les parages.

- Dépêche-toi ! Fais lever le camp nous ne sommes pas seul ! Et crois moi tu n’aimerais pas savoir ce que c’est …

Elle avait vu juste, la flagrance se précisait de seconde en seconde, il était question d’un être tiré du Vein. Était ce l’auteur du massacre qu’ils avaient découvert plus tôt ? La démone n’avait pas tellement envie de l’apprendre. La présence de ses pairs était toujours source d’une grande inquiétude chez la jeune femme qui était bien conscience de sa position au sein du monde de dessous..
Revenir en haut Aller en bas

Gigantus Corne



________________

Gigantus Corne
________________


Race : Semi-Rhinocéros
Classe : Rôdeur
Métier : Mercenaire
Messages : 151


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyJeu 24 Jan 2013 - 21:49

Ils étaient à l'écart du reste de la bande. Presque loin. Elle lui fit prendre garde de ce par quoi ils étaient suivis... Alors ainsi étaient-ils pris en chasse ? Par quoi ? Rien ne laissait croire qu'ils avaient, eux-même, quelque chose à se reprocher. Ils étaient sensé faire quelques actions de gentillesses sous les ordres d'un vieil homme étrange. Et ils obéissaient ! Les corps qui jonchaient le sol plus tôt n'étaient pas leurs méfaits, loin de là, même. Du coup, soit c'était un moins que rien armé de quelque chose qui n'était peut-être pas une arme... un voleur ou un violeur VRAIMENT affamé. Soit c'était pire que tout ce qu'ils avaient rencontré depuis leur départ. Il était difficile, à cette idée, de ne pas faire un lien avec ces cadavres, déchiquetés. Toutes ces personnes mortes d'atroces souffrances...

" Je suis le produit d'une chose qui m'est à moi même inconnue... Imprudente. " lui fit-il avant de continuer, le silence installé.

" J'ai déjà visiter les profondeurs dont tu parles, je ne m'y suis fait que des ennemis mais je n'y suis pas mort pour autant. De plus, si nous sommes poursuivis... alors autant rester ici ! " finit-il par décider.

Elle faisait les grands yeux, c'est là que le rhinocéros comprit qu'elle avait vraiment peur. Mais le mercenaire ne connaissait rien d'aussi grand et effrayant que lui, à cette heure. Rien ne pouvait le battre au combat, rien n'était assez fou que pour le provoquer. Et rien n'existait pas. Le danger n'était pas effrayant si Gigantus était dans votre camp. C'était un fait auquel il s'attachait après deux, trois années de vie. Il était aussi mature qu'un enfant mais avait pris connaissance de ses forces après maints combats. Ce n'était pas comme s'il se fiait à sa propre apparence, non. Il avait déjà su prouver sa puissance à bien des hommes, des montres et d'autres choses au caractéristiques identiques.

Il tira sa protégée par le bras vers leur propre camp. Tous levèrent grand les yeux vers lui et son compagnon, ils n'avaient pas l'air content de les revoir. S'attendaient-ils à ce que le duo étrange disparaisse dans les bois ? Gigantus devenait paranoïaque. L'agression de ses petits hommes, un jour auparavant, mettait son instinct à l'épreuve à chacune de leurs discussions. Étaient-ils maintenant calmes et obéissants, ou planifiaient-ils toujours leur trahison ? Évidemment que le roi était actuellement malade ! Sachant que chacun de ses serviteurs, de ses seigneurs voulaient qu'une pique face de son dos une passoire !! Gigantus décida finalement de s'en allant, engageant le cortège à faire de même.

Cela prit une heure pour qu'ils partent, rien n'était resté sur les lieux sauf les traces du chariot, le prochain village serait le dernier et que ce soit Chïra ou les voleurs du "Clair de Lune", personne ne paraissait être de confiance. Il l'avait laché, depuis, évidemment. Cette femme étrange... Mais reste qu'il l'a tenait à l'oeil. Il comptait absolument sur sa paie. C'était la seule chose qui le gardait en ces lieux maudits.

Le village suivant ne s'était pas encore dessiné à l'horizon que l'un des bandits cria.

" N'allez pas plus loin ! Vous êtes des monstres ! Ce qui a tué les habitants du village est un monstre ! Nous savons pertinemment quel est votre but !! "

Il devenait fou, les autres allaient le suivre dans sa folie. Oui, ils avaient vu tout ces corps et... jusque là, ils étaient restés silencieux. Mais le rhinocéros comprenait leur inquiétude. Ce n'était que des brigands de pacotille, tout cela était bien au dessus d'eux. Ca n'était pas de leur niveau... Ils allaient commettre une grande bêtise. Mais Gigantus, pour la première fois depuis quelques jours...

Reconnaissait la présence d'autre chose qu'eux. Tout près.
Revenir en haut Aller en bas

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

Chïra Ovenstey
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) EmptyDim 24 Fév 2013 - 15:34

Arquant un sourcil, elle jaugea la bête d’un œil nouveau, pour revenir vivant du Vein il fallait avoir une chance de cocu ou bien avoir la force nécessaire pour se frayer un chemin. Mais la force brute ne faisait pas tout dans ce monde, sans agilité ni intelligence il était plus difficile de gagner un combat. La tieffeline ne doutait pas que le rhinocéros soit robuste c’était plutôt ses capacités intellectuelles qu’elle remettait en cause. Ses petits yeux jonchaient sur cette gueule bestiale ne lançaient pas des éclairs de lucidité. Heureusement il fut assez intelligent pour comprendre la nécessité de déguerpir. Dans le silence les deux compatriotes marchaient l’un à côté de l’autre, il n’était plus question pour la démone de s’éloigner du groupe avec le menace qui pesait sur leur tête. Fréquemment elle regardait par-dessus son épaule, peu rassurée. Elle se forçait à ne pas montrer ses inquiétudes au rhino, la peur contaminait vite les humains, il ne fallait pas la communiquer au reste de la troupe qui cheminait devant eux.

-N'allez pas plus loin ! Vous êtes des monstres ! Ce qui a tué les habitants du village est un monstre ! Nous savons pertinemment quel est votre but !!

Le groupe fit volte face bien déterminé cette fois ci à leur rentrer dans le lard. Nerveusement Chïra tira sur le bras de son acolyte.

-Nous n’avons pas le temps avec ça…nous devons partir
!


Effectivement, l’odeur planait au dessus d’eux tel un mauvais présage et ces imbéciles leur faisaient barrage, se mettant par la même occasion eux aussi en danger. Embêtée, elle tenta tout d’abord de parlementer avec les voleurs qui restèrent de marbre face à son discours.

- Les seules créatures ici... ne sont autres que vous !

D’un doigt accusateur une jeune femme les désigna. Etant donné que la manière douce ne fonctionnait pas la tieffeline fit craquer ses phalanges une par une prête à en découdre. Il fallait qu’ils partent mais si les humains avaient décidé de leur barrer la route alors elle taillerait dans le tas. La bête paraissait d’accord avec elle, puisqu’elle n’émit aucune protestation quand elle vit la démone se diriger d’un pas bien décidé vers l’attroupement.

-ARRGGGGGHHH

Le carnage n’avait même pas commencé qu’un cri de douleur se fit entendre dans leurs rangs. Décontenancée, la jeune fille baissa la garde et lança un regard inquisiteur à Gigantus. La panique se faisait sentir et bientôt chacun accusa son voisin. Cet état d’incompréhension dura quelques longues secondes avant que le fauteur de trouble ne se dévoile. Se tenait sur ses deux pattes arrières un loup donc le museau ensanglanté ne laissait plus aucun doute quant à sa culpabilité. Ils venaient de trouver la bête qui avait décimé le village, mais était ce là une bonne chose. L’animal mesurait 3 têtes de plus que la tieffeline et sa musculature ne lui donnait guère envie de se frotter à lui.

-eh bien finalement il nous a trouvé…
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) _
MessageSujet: Re: Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)   Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA) Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Opération "Sauvetage de Clair de Lune" (PV CHÏRA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Forêt des amanites :: Clairières-