''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

Zyl'hote Veophobia
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyMer 9 Juil 2014 - 18:47

Pouah !
Quelle puanteur atroce ! Même si, dépourvu de poumons, je ne respirais plus, les effluves fétides me chatouillaient désagréablement les narines. Et c'était particulièrement horrible, je ne doutais pas qu'un humain serait  déjà à genoux à vomir tripes et boyaux. Ou peut-être se serait-il suicidé pour échapper à cette torture olfactive... La question était intéressante, peut-être devrais-je tenter l'expérience. Je m'imaginai un court instant balancer un pauvre enfant dans les eaux putrides. Quelle amusant spectacle ce devait être ! Alors que je pataugeais dans une eau verdâtre où fourmillaient des millions d'insectes venimeux, j'étais bien heureux de n'être qu'une créature végétale. Au moins les bestioles me laissaient en paix : elles sentaient bien que je n'avais pas de sang à leur donner. Des lamproies putréfiées et des sangsues géantes passaient tranquillement entre mes jambes, comme si je n'étais guère plus qu'un palétuvier humanoïde. A cet endroit du Vein, la terre, l'eau et les arbres vivaient en une putride harmonie que je trouvais magnifique. C'était un lieu de mort, mais à mes yeux la vie resplendissait ! Tant d'espèce de plantes différentes... Des rafflesias nauséabonds aux algues carnivores en passant par des palétuviers aux racines vivantes, je prélevais les graines de tout ce que je croisais. Ce n'était pas la première fois que je venais mais à chacune de mes visites le Vein avait déjà terriblement changé et les espèces rencontrées étaient presque chaque fois inédites... L'évocation de ce changement perpétuel fit passer une ombre sur mon visage. J'étais venu ici dans le but précis de rencontrer un "ami". Mais le problème était justement que dans ce monde instable, aucun repère n'existe, et il est des plus difficile de trouver ce que l'on cherche. Je poussai un soupir désespéré en imaginant que je pourrais errer des années durant sans jamais tomber sur mon "ami".

Mais pouvais-je réellement le considérer comme mon ami ? C'était un vieux démon, complètement fou. Et pourtant il détenait un nombre plutôt incroyable d'informations, sur divers sujets. C'était notamment lui qui m'avait appris tout ce que je savais à propos du Fils de la Forêt. Le Saule Parleur était un expert dès qu'il s'agissait de végétation, de syrinx ou encore de jungles... C'était donc tout naturellement que je m'étais, en quelque sorte, lié d'amitié avec lui. Mais ce dernier s'amusait à changer d'emplacement. Ne pouvait-il donc pas planter ses fichues racines quelque part et attendre indéfiniment, à regarder le Vein se modifier autour de lui ?! Trouver un arbre aussi bizarre aurait été facile sur Feleth, mais ici bas c'étaient les arbres normaux qui faisaient tâches et juraient avec le paysage... Tout était tordu, maléfique et vénéneux dans ces terres marécageuses. Un monstrueux reptile tétracéphale nagea juste à côté de moi, sans m'accorder la moindre attention. Après tout, je ne dégageais nulle chaleur, je n'avais pas de poumons pour respirer, ni de coeur pour battre. Je n'était pas plus vivant qu'un morceau de bois flottant à la surface. Et ma pâleur cadavérique ne mettait que peu de charognards en appétit. En un sens, j'était plus vulnérable devant les herbivores que les carnivores... Un petit rire s'échappa de mes lèvres et je me hissais sur des racines qui s'élevaient au dessus de la surface. Je pénétrais dans une mangrove empoisonnée... Des vapeurs noirâtre s'échappaient de nénuphars, et dansaient dans l'air de façon menaçante. Au dessus de ma tête, une épaisse canopée de laquelle pendaient des lianes qui attendaient patiemment que des imprudents passent pour les étrangler. D'un coup de griffe, j'en prélevai un morceau que je plaçai dans ma besace avant de poser le pied sur une autre racine. Dans mon dos luttaient le végétal que j'avais amputé et un massif de ronces de ma création...

Alors que je m’apprêtais à reprendre mon errance dans les marais nauséabonds, j'aperçus à travers les brumes délétères une silhouette. Des ronces magiques sortirent de mon dos et se mirent à fouetter l'air furieusement.


Revenir en haut Aller en bas

Zaphiël Nightray

Fils des brumes

________________

Zaphiël Nightray
________________


Race : demi Seïrdan-vampire
Classe : Fils des brumes
Métier : peintre
Groupe : démon

Âge : 104

Messages : 36

Fiche de Personnage : fiche ici


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptySam 12 Juil 2014 - 15:36

Si il y avait bien un lieu du Vein que Zaphiel et Raiu exécraient , c'était bien les marais … les Marais Nauséabond qui portaient un peu trop parfaitement leur nom... Les deux compères, auraient préféré traverser un champ de cadavres plutôt que de se trouver ici mais ils n'avaient pas d'autre choix que d'être là . En effet ils étaient à la recherche d'une plante empoisonnée endémique de ce lieu aux eaux putrides, afin de l'ajouter à leur mortelle collection après en avoir validé les effets sur une pauvre âme malchanceuse ayant croisé leur chemin.

Les envies de Zaphiel passaient avant tout pour Raiu , il mettait un point d'honneur à les satisfaire et ce au plus vite et au mieux. L'inverse était cela dit , tout aussi vrai . Ne pouvant refusé la folle envie de son ami .. Raiu restait à ses côtés concentré sur leur environnement . Pour les non initié tout dans ce marais se ressemblait , un œil averti lui, remarquait la folle flore pleine de vie s'épanouissant comme les rosiers de feleth si ce n'est plus encore. Zaphiel connaissait de nombreuses sortes de plantes de ces lieux mais commencer à s'impatienter... cela faisait des heures qu'il tournait à droite à gauche sans jamais apercevoir ne serait ce qu'une feuille morte de Zyrianon …

Il était tombé sur un vieux saule parleur, parfaitement muet qui avait mis en rogne Raiu …

_Stupide arbre ! Zaphiel...

_ oui ?

_Brûlons le .. brûlons le ~

_Ahahah, si tu veux .

Le regard du jeune seïrdan s'emplissait d'une passion malsaine.. il fixa l'arbre au loin et y mis le feu... admirant le spectacle et l'arbre se débattre sous les flammes, s'enfuir un peu plus loin, là où de l'eau tombait des grands arbres comme une abondante cascade... Apaisé Raiu retrouva son calme et emprunta le corps de Zaphiël pour chercher plus efficacement . Pas moins d'une heure plus tard , ils entrevirent une formes humanoïde se mouvoir dans la brume... un autre démon ? Une créature ? … un danger ? … ils allaient disparaître quand la chose fit apparaître ce qui s'apparentait à des ronces , fouettant l'air... la chose les avaient donc vu aussi.. .

Loin d'être inquiets, ils s'abandonnèrent à leur forme brumeuse, disparaissant parmi celle du marais. Joueurs et curieux ils firent apparaître une réplique illusoire de leur corps qui se mouva comme ils auraient pu le faire.

_Qui va là ? Homme ou bête.. ou bien les deux ?


Ils firent apparaître une grande faux scintillante dans les mains de leur illusions qui pris une posture d'attaque . Parfaitement à l'abris.. ils observaient.
Revenir en haut Aller en bas

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

Zyl'hote Veophobia
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptySam 23 Aoû 2014 - 3:08

Ainsi c'était bien quelque chose, ou plutôt quelqu'un de vivant. Enfin je le supposais, car dans un lieu aussi fou il était bien difficile d'affirmer quoique ce soit. Mais quoique que ce soit, ça avait temporairement disparu, se mêlant parfaitement aux brumes toxiques de l'endroit. Puis, après un laps de temps très bref, la silhouette était réapparue. Une créature dotée de pouvoirs, probablement dangereux. Si je n'étais pas venu pour cela, je ne pouvais empêcher la curiosité de s'emparer de moi, me poussant à avancer vers la forme tapie dans le brouillard. Mes ronces dansaient tout autour de moi, forçant les autres végétaux du marais à s'écarter. Après tout, j'étais comme un père pour toutes les plantes, elles me devaient le respect. Je pris toutefois le soin de ne jamais les blesser trop grièvement : après tout, elle faisait partie de ma famille... Un fils avide de parricide restera toujours un fils, non ? Mes lèvres verdâtres étaient étirées en un sourire satisfait lorsque je répondis :

- Homme ou bête ? Voilà bien deux qualificatifs qui sonnent comme des insultes pour moi. Mais bien heureusement pour vous, je ne saurais vous en tenir rigueur. Comment auriez vous pu deviner que j'étais une plante ?

Alors que j'étais dangereusement proche de mon interlocuteur, qui brandissait une faux menaçante, je fis apparaître au creux de ma paume une jolie rose rouge. Mais, elle perdait ses pétale si vite... Lorsque le fleur mourut, mes lianes épineuses passèrent à l'attaque fusant droit sur celui qui s'était fondu dans la brume un peu plus tôt. C'était un envahisseur. Je voyais bien qu'il n'était pas à sa place ici, et sa seule présence me dérangeait... Je n'aurais su dire pourquoi, mais les plantes qui m'entouraient ne l'aimaient pas du tout. Et je leur faisais confiance (même si plusieurs avaient tenté de me tuer). Si l'intrus esquiva mon attaque, je vis que l'une de mes ronces passa au travers de l'extrémité du manche de son arme. Un détail infime, mais qui ne m'échappa certainement pas... On aurait dit que cette personne était faite de brume elle même, ce qui était tout à fait possible après tout. D'un mouvement de la main droite je fis s'élever les eaux saumâtres du marais et sans difficulté aucune, je les pliai à ma volonté. Le liquide putride se déforma pour donner naissance à trois lances verdâtres que je projetais en direction de l'envahisseur.

- Dites moi plutôt ce que vous venez faire ici. Et dîtes moi pourquoi mes amis végétaux vous détestent autant... Peut-être saurais-je faire preuve de clémence, qui sait ?

Dans mon dos s'élevait un arbre, dénué de feuilles mais dont le tronc était hérissé de dizaines de branches. Des branches qui ressemblaient à s'y méprendre à des bras humains, se terminant par des serres crochues. Des branches qui grandissaient à vue d'oeil et qui attrapaient l'air férocement.
Revenir en haut Aller en bas

Zaphiël Nightray

Fils des brumes

________________

Zaphiël Nightray
________________


Race : demi Seïrdan-vampire
Classe : Fils des brumes
Métier : peintre
Groupe : démon

Âge : 104

Messages : 36

Fiche de Personnage : fiche ici


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyLun 8 Sep 2014 - 13:53

Ils se sentaient un brin idiot de ne pas avoir su reconnaître le syrinx comme tel et d'avoir donner des choix inconvenants... mais bon cela dans le fond importaient peu car dans tout les cas ils s'en sortiraient, adversaire battu ou non. Il rirent de leur propre bêtise et de la situation qui devenait au sens propre comme au figuré plus épineuse .

_Au temps pour nous Syrinx.


Trop occupé à récupérer leur sérieux , Zaphiël et Raiu n'esquivèrent pas tout à fait l'attaque du Syrinx qui du s’apercevoir que le corps se mouvant devant lui n'était pas réellement tangible. Qu'à cela ne tienne, ils n'en avait que faire, le temps qu'il puisse comprendre le pourquoi du comment ils auraient déjà repris l'avantage par la surprise . Voyant qu'il attaquait déjà une nouvelle fois ils soupirèrent et esquivèrent.

Leur première silhouette fit mine de reculer encore plus pour se protéger d'une quelconque autre attaque . Alors qu'ils en créèrent une nouvelle menaçante mais élégante avec une faux démesurée , derrière l'homme plante , ils firent aussi des bruit de pas , un souffle roque et des yeux étincelant . La faux de cette seconde silhouette s'embrasa , l’illusion était d'autant plus parfaite qu'à l'aide de leur pouvoir ils mirent le feu à quelques plantes alentours qu'ils auraient aimé entendre hurler de douleur...avant de mettre le feu à l'arbre qui se dressait sans un bruit . Eux non plus ne rataient pas les détails, ils étaient habitué à combattre et avaient beaucoup appris à leur dépens .

_Faire Preuve de clémence ? C'est vous qui en aurez sûrement besoin.. ; mais malheureusement nous ne sommes pas d'humeurs à être cléments.

Ils laissaient le feu vivre de lui même si bien qu'il pouvait être éteint puis il rirent à nouveau avant de se matérialiser sur une branche d'arbre assez eau perché aussi invisible que des corbeaux dans la nuit .

_Ils doivent m'en vouloir pour le feu que j'ai allumé il y a peu ...ou alors tout simplement parce que le feu est mon ami

_Je pencherais pour les deux solutions mon ami.

_Cela semble le plus probable en effet Raiu .

Ils sautèrent de leur perchoirs pour tomber et se fondre dans les brumes comme des goutte d'eau dans la mer . Leurs deux silhouettes se tenaient toujours menaçante et prêtent à attaquer.

_Pour la petite histoire de départ, nous n'étions là que pour trouver un certains poison dont nous avons besoin. Vous voilà satisfait où bien votre curiosité est-elle encore avide ?

Leur voix venaient d'ici et de là , de là et d'ici .
Revenir en haut Aller en bas

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

Zyl'hote Veophobia
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyVen 26 Sep 2014 - 14:22

- Un poison hein... Soyez sur que j'ai ce que vous cherchez. Mais pourquoi devrais-je aider un démon pyromane ?

J'avais craché cette phrase avec une haine non dissimulée. Je haïssais plus que tout cet élément violent qui tuait sans discernement mes frères et soeurs. Les flammes crépitaient autour de moi alors que j'entendais les lamentations des plantes résonner dans mon coeur. Avec un grand mouvement de bras je fis à nouveau s'élever l'eau et tacha d'éteindre l'incendie, ou au moins l'affaiblir le plus possible. Les silhouettes brumeuses n'avaient pas encore bougé, mais elles étaient sur le qui-vive, prête à se jeter sur moi à tout instant. Je devinais qu'il s'agissait là d'autres illusions... Hélas j'étais bien incapable de localiser mon ennemi, dont la voix semblait venir de partout et nulle part à la fois. Partout à la fois... La seule solution plausible était qu'il soit la brume lui-même où qu'il se soit transformé en volutes blanchâtre. Un sourire suffisant étira mes lèvres verdâtres et je lançai :

- Quel âge as-tu, démon ?

Sans attendre sa réponse, je fis apparaître des dizaines de ronces au creux de mes paumes avant de les faire tournoyer tout autour de moi, fouettant l'air avec violence. Je me doutais que pareille attaque ne blesserait pas le moins du monde mon adversaire, mais je tenais à ce qu'il sache que j'avais compris ce qu'il était et où il se cachait. Ma question sur son âge était destinée à le rendre curieux et, sait-on jamais, à le pousser à apparaître. Je fondais de bien maigres espoirs sur cet atout là, mais ce combat commençait à m'ennuyer. Se battre contre l'immatériel a toujours été une perte de temps. Les deux silhouettes éthérées fondirent aussitôt sur moi mais je les tint à distance avec mes lianes épineuses. Même s'il s'agissait vraisemblablement d'illusions, je ne voulais pas courir le risque que leurs lames soient bien réelles. Les faux sifflaient dans l'air juste à côté de ma tête, et je sentais la chaleur - cette détestable chaleur ! - sur mon visage. J'étais dans une impasse et la seule solution "facile" qui me venait à l'esprit était de le soumettre à un marché. Mais tant qu'il ne se serait pas montré à moi, je ne proposerais rien.


Dernière édition par Zyl'hote Veophobia le Dim 21 Déc 2014 - 22:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Zaphiël Nightray

Fils des brumes

________________

Zaphiël Nightray
________________


Race : demi Seïrdan-vampire
Classe : Fils des brumes
Métier : peintre
Groupe : démon

Âge : 104

Messages : 36

Fiche de Personnage : fiche ici


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyDim 9 Nov 2014 - 15:03

Le Syrinx devenait, en avouant avoir ce qu'ils cherchaient , de plus en plus intéressant au yeux de Zaphiël , qui commençait alors malgré la haine clairement ressentit dans cet aveux, à repenser leur situation . Elle pouvait être apaisé si le démon plantes accepté de commercer avec lui . Il le fixa intensément , si intensément que le Syrinx pu ressentir une vague de chaleur du à son pouvoir . Zaphiël ne voulait pas l'embrasé , heureusement pour lui.

_Le donner ou le vendre . Quant à la raison, elle est toute simple , si vous accepter , vos frères et sœurs de la flore auront la vie sauve et pourront profité de la couche fertile que nos flammes ont créés au lieu de finir dans le même état.. A vous de voir .

Une fois l'eau retombé sur le sol, Raiu rit du faible effet mais en gage de bonne fois, si tant est qu'un démon puisse en avoir une réelle, Zaphiël éteignit les flammes qui d'un seul regards pouvaient reprendre de plus belle . Une a Une les parcelles s'enflammées s'éteignirent aussi étrangement qu'elles s'étaient embrasées. Laissant au marais une odeur de fumé et brûlé relativement agréable. »

_J'ai bien trop peu d'année à mon goût .

La brume délétère s'amoncelèrent encore plus sous la menace du Syrinx, comme pour protéger le fils des brumes toujours immatériel et en son sein . « Zaphiel...il a compris » « qui ne comprendrait pas ...Mais qu'il ait compris ou non, nous avons toujours la main. Il ne peut rien contre nous, regarde le, il est dans l'impasse. »

Zaphiel se materialisa dans le dos du syrinx et lui souffla à l'oreille :

_cent quatre ans.

Mais il disparu aussi tôt dans la brume, s'attardé présentait des risques, surtout aussi près de l’ennemi aussi beau soit il … « C'est une rose, belle mais dangereuse ... » « c'est un bout de moi mon ami .. un bout de bois » « hm … tu n'es pas assez imagé Raiu, rappelle moi de te mettre à nouveau à la poésie, ta délicatesse en paie le prix »

Le demi Seirdan éteignit les dernières flammes et se matérialisa en face du Syrinx avec une élégance déplacée en ces lieux nauséabonds. Son costumes impeccable le rendait presque irréel . Près de lui, une silhouette identique à peu de choses s'était elle aussi matérialisé, c'était Raiu qui contrairement à Zaphiël ne formait qu'une belle illusion ...Le regard du fils des brumes s'avérait très curieux et brillant . Il fit mine d'épousseté son costume et remit bien ses gants avant de s'avancer d'un agile bond vers Zyl'hote .

_Un marché vous conviendrez t-il ? Je veux réellement ce poison et nous sommes prêt à tout pour l'avoir . Si vraiment vous l'avez je m'engage en nos deux nom à ne plus saccager ses marais qui néanmoins après aujourd'hui ne seront que plus beau . Bien entendu j'ai de quoi payé, votre prix , sera le miens .

_Tu es trop gentil Zaphiël .

La voix de Raiu était similaire mais plus perfide, on pouvait comprendre qu'il fallait mieux se fier à Zaphiël et se méfier de lui.... Il était sur ses gardes au moindre détail inquiétant, il prendrait le contrôle de Zaphiël pour le protéger. Son existence même résulter de l'envie de protection du jeune seirdan , Raiu ne pouvait s'y soustraire .
Revenir en haut Aller en bas

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

Zyl'hote Veophobia
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyDim 21 Déc 2014 - 22:53

Il était fou, oui fou à lier. Enfin, entre celui qui parlait aux plantes, et celui qui se parlait à lui même, lequel était le moins sain d'esprit ? La haine que je portais à cet individu était tout simplement viscéral. Il était le feu et n'avait que mépris pour la nature. Mais je ne pouvais pas m'élever contre lui, précisément à cause de ce contrôle sur le feu. Le marché était sans nul doute la meilleure option pour moi, comme pour lui. Si je ne pouvais probablement pas le vaincre, il avait également peu de chance de l'emporter. La mort ne le tentait pas plus que moi. Je réfléchissais à ce qu'il pourrait m'apporter. L'or ne m'attirait pas plus que cela. Mais les pulsions meurtrières qui émanaient de ce Zaphiël... Hum peut-être pourrais-je les utiliser à mon profit. Ma réserve de... sujets... commençaient à s'épuiser, et je n'avais pas de temps à perdre à en récolter de nouveaux. Pensif, je lissais mon bouc en me disant qu'un tel homme, enfin une telle créature, saurait répondre à mes exigences. En échange je pourrais le fournir régulièrement en poisons.

- Les poisons les plus efficaces sont complexes et long à préparer. Mais... Je saurais vous aider. Mais à une condition : pour chaque poison ou potion que vous préparerais, vous allez devoir m'offrir un cadavre. De la race de mon choix, cela dépendra de mes besoins. Qu'en pensez vous ?

Pendant qu'il réfléchissait, je scrutais les marais, à la recherche d'un indice que mon ami Saule Parleur aurait laissé sur sa nouvelle location. Si j'étais sur qu'il se trouvait toujours dans ces marécages nauséabonds, la région était immense... Non elle ne connaissait tout simplement pas de fin, elle grandissait, se déplaçait alors qu'on l'arpentait. Je fermai un court instant les yeux et interrogeai la flore environnante. Je visualisai grossièrement l'endroit où je devais me rendre, et par quel chemin. Il ne me restait plus qu'à me débarrasser de ce démon pyromane.
Revenir en haut Aller en bas

Zaphiël Nightray

Fils des brumes

________________

Zaphiël Nightray
________________


Race : demi Seïrdan-vampire
Classe : Fils des brumes
Métier : peintre
Groupe : démon

Âge : 104

Messages : 36

Fiche de Personnage : fiche ici


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyJeu 1 Jan 2015 - 14:17

Ils savaient que le Syrinx réfléchissait à la situation. Peut-être espérait-il encore pouvoir s'en sortir... mais ils avaient poser les cartes de façon à ce que leur choix soit inévitable : personne ne voulait mourir et se battre conduirait à la mort des deux bien que Zaphiël avait l'avantage que lui apportait le feu. Le seul choix possible était celui du marchait et c'était là aussi la chance possible pour le syrinx de négocier des termes en sa faveur. Les deux fils des brumes, n'attendait que ça l'ayant prévu . Zaphiël s'appuya sur  sa faux et esquissa un sourire malicieux, caché par son foulard, savourant la victoire de son envie mais laissant l'amère goût de la défaite au combat à Raiu qui empreint à une colère noir réclamer du sang .

_Qu'est ce qui vous dis que j'ai le pouvoir d'exaucer cette demande ? Hmmm

_Zaphiël...tu es un artiste, tu tue pour l'art par pour des choses aussi futiles que ça .

_Mon ami... j'ai besoin de ces poisons pour mon, non notre, art, fournir quelques cadavre alors que nous en semons énormément, je ne dérange guère plus que de partager un verre de sang .

Il reporta son attention sur Zylhote et s'approcha de lui avec aisance et légèreté . Jamais on aurait pu croire que le vein était son monde, sa maison, son domaine.[/color]

_Marché conclu. Poison en échange de cadavre de votre choix, mais une dernière chose, si le poison est « simple » la race demandé sera en conséquence. Je ne voudrais  pas perdre la vie pour une moindre valeur.

Il fixait le syrinx et inclina la tête comme sa nuque était brisée et ne la soutenait plus .

_Où pourrait-on vous joindre ? Vous livrer et récupérer les poisons ? Et où puis-je trouver le poison que je cherchais aujourd'hui ?

Il caressait son menton puis disparu d'un coup pour réapparaître plus loin assis sur une pierre à attendre les réponses de Zyl'hote.
Revenir en haut Aller en bas

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

Zyl'hote Veophobia
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyLun 2 Fév 2015 - 15:09

Je tendis un bras décharné et une petite forme se mit à s'agiter dans ma manche, alors que l'une de mes créations courait le long de mon bras. Au final une petite souris, au pelage de lichen et à la queue feuillue, émergea pour s'asseoir au creux de ma paume. Puis je sifflai dans un petit instrument sculpté dans un os de démon, et après quelques instants un majestueux faucon vint se poser en équilibre sur l'un de mes bois. Son bec et ses serres étaient d'ébène, tandis que son plumage était constitué de feuilles d’érables d'un rouge vif qui rappelait aussitôt le sang. Sur son poitrail, des entrelacs de tiges et de lianes semblaient l'étrangler. Mais l'oiseau comme le mammifère n'avait plus besoin de respirer, puisqu'ils étaient morts il y a de ça des années. Les deux créatures végétales ne subsistaient que par ma magie, insufflée par un bulbe que j'avais placé dans leur cage thoracique.
- Les deux créatures que vous voyez sont liées. Prédateur et proie... L'aigle toujours partira en quête du mulot, qui lui tentera de le fuir en parcourant le monde. Si vous conservez avec vous ce petit être, le faucon sera en mesure de le trouver. Il viendra vous apporter votre poison dans trois jours, et entre ses serres il tiendra un parchemin sur lequel sera inscrit les corps dont j'ai besoin... Si vous avez une autre commande, renvoyez le rapace, il saura me trouver. Qu'en pensez vous, démon ?
Revenir en haut Aller en bas

Zaphiël Nightray

Fils des brumes

________________

Zaphiël Nightray
________________


Race : demi Seïrdan-vampire
Classe : Fils des brumes
Métier : peintre
Groupe : démon

Âge : 104

Messages : 36

Fiche de Personnage : fiche ici


Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] EmptyMar 10 Fév 2015 - 11:01

Zaphiël s'amusait à faire courir et danser le long de ses doigts une petite flamme qu'il venait d'allumer sous l'oeil bien veillant de la silhouette de raiu pencher au dessus de lui. Ils regardèrent tout deux le syrinx en l'entendant bouger et le fixèrent comme des statues, se demandant bien ce qu'il préparait au lieu de simplement leur répondre. Eux faisait courir le feu alors que l'être végétal était visiblement habité par un petit rongeur au même aspect de plante ce qui leur fit penser que cette être avait été créé, le syrinx était bon . Il se tournèrent un peu plus vers lui, attendant toujours patiemment la suite alors que leur flammes mourrait à présent au creux de la mains de zaphiël. L'autre être démoniaque sortit un petit instrument et y souffla, il é tait aisé de deviner qu'il appelait quelque chose et le quoi ? Eut rapidement une réponse, un bel oiseau végétal vint à son tour au près du syrinx qui pris enfin la paroles . Ils écoutèrent et hochèrent la t^te de concert.

_Nous voyons, ceci est une excellente idée, nous l'acceptons. Mais cela nous semble compromis pour les corps, votre oiseau saura t-il les transporter où devrions nous convenir d'un lieu pour leur livraison ? Faites nous passer votre réponse par l'oiseau lorsqu'il amènera la liste .

Zaphiël se leva , épousseta ses habits et ramassa sa terrible faux avant de disparaître en brume et de s'éloigner parfaitement invisible en son sein... il repris forme en dehors des marais et siffla son cheval démoniaque qui ne tarda pas à le retrouver. Impatient de tuer il alla sur le monde du milieu à la recherche de pauvre humains à immortaliser …

Il patienterait 3 jours avant d'utiliser le poison... 3 affreusement long jours .
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] _
MessageSujet: Re: Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]   Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Brumes délétères, ronces magiques [PV Zaphiël]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Le Vein, le monde du dessous :: Sols empoisonnés :: Marais nauséabonds-