''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Envole toi...[ Pv Alekseï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptySam 6 Fév 2016 - 23:49

Cela faisait plusieurs jours que la jeune guérisseuse ne trouvait plus le sommeil, ne trouvait plus goût à la vie, elle avait même fait une pause dans ses recherches, rangé ses livres de botanique, ne soignait plus personne... La jeune femme passait ses journées à se morfondre, parfois elle pleurait , par moment elle calmait sa haine sur ses affaires, cassant au passage le peu de vaisselle qu'elle avait... Sirina se détestait, et encore, elle ne se regardait plus, ne s'habillait plus, ne se coiffait plus... Bientôt, plus personne ne la reconnaissait dans la rue, les gens la dévisageaient à chaque fois qu'elle sortait acheter de quoi se nourrir... Après tout elle était obligée de se remplir la panse, c'était ce qu'il lui restait, enfin pour le moment...

Ce jour là, la jeune femme se releva, encore une fois les yeux rougis par la colère, par les larmes, par la haine qui coulait dans ses veines... Cette journée là fut pour elle la pire de toute, car elle savait que ce soir là, elle n'allait sûrement plus revoir le monde, plus revoir une autre pleine lune, ne plus guérir les gens de la cité... Et puis Alekseï, que dire de lui, c'était en quelque sorte sa faute, elle s'était donnée à lui, aussi bien moralement que physiquement, et son état était sûrement dû à ça... Se sentant trahie, Sirina ne pouvait plus se relever encore une fois, tout cela l'accablait, au point de ne plus vouloir le revoir... D'humeur maussade, la jeune brune mangea le dernier repas de la journée, bientôt le soleil se coucherait, et bientôt elle ne reverrait plus le soleil se relever le lendemain... Cette idée la fit encore pleurer, mais décidée elle ne se ravisa pas pour autant...

Lorsque la nuit fut noire, Sirina alla dans sa garde robe, choisit la plus belle robe, elle voulait partir dignement, et surtout bien apprêtée … Après plusieurs minutes, elle prit une robe en velours de couleur blanche... La pureté... Elle sourit tout en pleurant, la pureté qu'elle avait perdue plusieurs nuits auparavant dans les bras d'un menteur, d'un manipulateur... Rapidement elle l'enfila, et se brossa les cheveux en les tressant sur le côté, et se chaussa... Observant une derrière fois la pièce dans laquelle elle vivait, Sirina ferma les yeux et soupira tout en refermant derrière elle la porte...

La guérisseuse se mit alors à marcher d'un pas incertain, elle avait peur après tout c'était tout à fait normal, quel être humain normal n'aurait aucune peur face à ce qu'elle allait faire ? Prenant des ruelles sinueuses et étroites, elle arriva non loin des remparts, passant plusieurs fois devant murs en pierres, la jeune brune s'arrêta net et regarda tout en haut, elle se dit que finalement sauter du haut de ce mur vers l’extérieur n'était pas une mauvaise idée, et tout se finirait rapidement, enfin du moins elle l’espérait.... Se faufilant parmi les labyrinthes de rues, Sirina se retrouva pas loin d'un rempart qu'elle entreprit de monter à l'aide des marches qui la séparaient de cet édifice. Lorsqu'elle fut arrivée en haut, la guérisseuse fut surprise de voir qu'aucun soldat n'y était posté... C'était la nuit, mais bon après tout les ennemis pouvaient attaquer à n'importe quel moment...

Sirina observa longtemps les alentours et se décida rapidement, elle posa une main sur la pierre et réussit à se mettre debout, face au vide... La haut le vent hurlait si fort que ses cheveux volaient et flottaient... Seule face à cette immensité, la jeune femme se mit à pleurer, et mit ses bras en croix, prête à faire le saut de l'ange... Perdant rapidement l'équilibre elle se rattrapa de justesse à la pierre surélevée à côté d'elle, tout en criant de peur, elle put cependant voir quelques petites pierres tomber beaucoup plus bas... Regardant vers le bas tout en se tenant cette fois ci, elle se sentit mal, le sol était si loin, mais bon ce n'était pas non plus pire, le temps qu'elle arrive en bas, elle aurait déjà perdu connaissance...

Relevant sa tête pour regarder en face d'elle, Sirina se mit alors à penser, à ses parents, à cette vie, et surtout à sa rencontre récente d'Alekseï, cette idée la fit encore plus pleurer à chaudes larmes, et surtout à son sang qui était souillé par du sang de démon... Elle restait là encore hésitante... Allait elle sauter ??? pour le moment tout était flou dans sa tête..
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

Alekseï Rytchkine
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 0:35

Cinq semaines s'étaient écoulées depuis ce jour-là. C'était beaucoup de temps et Alekseï en avait profité pour retrouver tous ses esprits. Ce n'était pas une tâche facile, il fallait commencer par faire le point, distinguer le vrai du faux et se fixer de nouveaux objectifs. Cela passait, au préalable, par une mise en situation propice, ce qui signifiait de ranger la cave qui lui servait d'habitat, d'effectuer toutes les opérations de maintenance nécessaire, de faire le tri dans ses documents et surtout, de chasser les idées sombres et les souvenirs sauvages afin de pouvoir se concentrer sur l'essentiel. Qu'entendait-il d'ailleurs pas là ? Il s'agissait de cette histoire d'origine démoniaque. Au premier regard, il n'y avait rien d'étonnant mais, en alignant ce qu'il avait observé ailleurs, ce n'était pas possible.

Masse, énergie, esprit. Chacun influençait les deux autres, créant une dynamique et un équilibre globalement stable, ce qui permettait de caractériser un individu. Les démons possède un très fort taux d'énergie et de matière noire, ainsi qu'un esprit par nature corrompu. Ils sont alors à la fois stables et instables mais, globalement mauvais. Les anges sont l'inverse, ils ont beaucoup d'énergie et matière blanche, ce qui est censé les rendre bon, mais leur esprit reste profondément démoniaque. Ils sont des "hypocrites". Enfin, les créatures du milieu sont, grossièrement, un amas de toutes les énergies et matières élémentaires possibles, ce qui leur offre des caractéristiques en même temps très diverses et semblables. Il y a un équilibre général et globalement stable qui se vérifie à chaque fois et la proportion d'énergie noire et blanche, ne varie que peu. La matière pour sa part est dite "grise" car entre bien et mal.

Aussi, dans cet énorme bazar, la traces des démons ou des anges est si lointaine, si ancienne qu'elle en devient indétectable. Or, Sirina était une humaine tout à fait ordinaire mais, possédant des antécédents démoniaques bien plus prononcés que les autres. Elle ne devrait donc normalement pas avoir une apparence humaine, elle devait avoir des attributs diaboliques, tant physiquement que mentalement. Ce n'était pas le cas. Comment expliquer ça ? C'était cela qui l'avait rendu furieux ... en quelques sortes, cela invalidait une partie de ses théories, ce qui signifiait qu'il avait perdu du temps en formulant des explications fausses. Il devait reprendre depuis là où ça avait raté, mais encore fallait-il identifier le moment précis. Se rendre à l'évidence était difficile. D'abord le déni, ensuite la résignation ... Après cinq semaines, il avait bien atteint la seconde étape. Il allait devoir se réétudier lui-même pour mieux comprendre tout cela.

Il avait d'ailleurs entamé ces nouveaux travaux il y a de cela trois jours. Cette nuit-là, il avait décidé d'aller prendre l'air. Il en avait besoin après avoir passé plus de 72 heures enfermé à travailler sans relâche. Il ne comptait pas s'éterniser dehors, une ou deux heure tout au plus, avant de revenir chez lui et de reprendre son activité. Il n'avait pas beaucoup pensé à la guérisseuse à vrai dire, à part d'un point de vue technique, et il ne s'était pas non plus demandé ce qu'elle était devenue. Au tout début, il avait pensé qu'elle se serait réfugiée chez elle et qu'elle aurait oublié tout cela en quelques jours. Sans trop savoir pourquoi, il était resté sur cette idée et était passé à autre chose, se disant inconsciemment que c'était ce qu'il y avait de mieux à faire. Il ne pensait donc certainement la croiser cette nuit-là ... dans ces conditions ...

Il avait longé la muraille quand quelques pierres lui étaient tombées dessus. Heureusement, elles ne l'avaient pas heurté à la tête mais étaient tombées autour de lui. Une petite avait atterri sur son épaule, occasionnant une certaine douleur et un hématome. Instinctivement, il avait levé le regard vers le haut de la muraille, prêt à pester contre le veilleur de nuit ou le chat de gouttière qui était responsable de cette chute. Quelle ne fut pas surprise de reconnaitre Sirina. Dans un premier temps, stupéfait par ce qu'il voyait, il l'avait fixé, le visage figé, cherchant à comprendre ce qu'elle faisait ici, dans cette tenue et à cette heure-là. Un étonnement de courte durée, avant qu'il ne comprenne, et ce n'était d'ailleurs pas difficile, qu'elle avait l'intention de faire une grosse bêtise. Certes, la mort était une délivrance mais, elle avait l'inconvénient d'être irréversible. Il ne fallait pas prendre ça à la légère. Il finit même par recevoir une goutte d'eau sur le visage. Étonné encore une fois, il pensa qu'il se mettait à pleuvoir mais, ne voyant pas la dite pluie arrivée, il comprit que cela venait d'elle. La pauvre femme était en train de pleurer.

Pleurer pour quoi ? Pour lui ? Pour tout ce qu'elle avait vécu ? Il ne comprenait pas, cela l'avait changé de son quotidien ennuyeux et monotone. Elle devait plutôt sourire et en garder un bon souvenir. Oui, c'est vrai qu'elle avait tué quelqu'un et qu'ils s'étaient séparés brutalement mais, ce n'était pas grand chose à côté de cette distraction prise dans son ensemble ... du moins pour lui. C'est vrai qu'il en avait bien profité lui, quand même. Peut-être qu'elle ne voyait pas les choses ainsi. Il finit par baisser le regard, haussant les épaules en soupirant. Engeance de démon, il n'y avait pas à avoir un quelconque compassion. Elle faisait ce qu'elle voulait et il n'avait pas à s'en mêler. Si elle voulait se tuer alors qu'elle lui avait demandé de ne pas le faire il y a quelques semaines, c'était son problème.

Seulement voilà ... au moment où il voulut repartir et s'éloigner de la muraille pour la laisser se jeter tranquillement, il se posa une question. Maintenant que l'étude était terminée et que, de cette façon, il n'avait plus à faire preuve d'indifférence, que ressentait-il exactement envers elle ? De la haine, en surface. Le simple fait d'imaginer qu'elle avait un rapport avec cette sale espèce qu'était les démons le répugnait. D'ailleurs l'idée que ce soit la même chose pour lui le dégoutait encore plus. Maintenant, elle et lui se ressemblaient beaucoup, tant physiquement que mentalement. Aussi, au fond, il éprouvait de la sympathie et n'osait pas se l'avouer. Il était rare de trouver quelqu'un de semblable, qu'il comprenait et qui le comprenait, dans ce monde là. Cela le fit sourire, cette femme était folle, sans aucune limite, toujours là à le surprendre et à jouer avec ses nerfs, la parfaite petite camarade de jeu en somme. Il soupira une deuxième fois, devait-il vraiment se focaliser sur son aspect démoniaque et ne plus la considérer pour ça ? Cela reviendrait à ne plus se considérer soi-même, ce qu'il faisait déjà quelque part. D'ailleurs, cela devait être aussi la même chose pour elle, puisqu'elle était debout en haut de cette muraille, prête à sauter. L'avait-elle vu d'ailleurs ?

Il réfléchit, pris d'un doute. Il ne croyait pas hasard et cette rencontre était trop fortuite pour être une coïncidence. Il y avait un sens caché derrière tout cela et peut-être qu'en s'en allant, il allait passer à côté de quelque chose. Il serait dommage de s'en rendre compte trop tard. Principe de précaution oblige, il se décida finalement à l'interpeller.

- Tu sais Sirina, si tu veux savoir si tu peux survivre à une telle chute, ce n'est pas la peine d'essayer. Je peux te dire que non, ou tout du moins que tes chances de survie sont faibles, et que même si tu survivais, tu finirais comme un légume mal cuit cloué sur une chaise et qu'on oublierait bien vite. Il avait relevé le regard vers elle, cherchant à apercevoir son visage. Descend de là et vient me faire un câlin, t'en as besoin.
Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 16:00

La jeune brune toujours sur cette muraille prête à sauter, s'était rapidement perdue dans ses pensées, de sombres idées commençaient à émerger de son petit esprit qui à cette minute était devenu diabolique, tellement diabolique qu'il avait réussi à la mener jusqu'en haut de cette muraille, prête pour le grand saut final... Comme pour se donner la force de passer le cap, Sirina se mit alors à penser négativement, se demandant même si elle avait été désirée lors de sa conception, si finalement ses parents l'avaient vraiment aimé, ou était elle un fardeau aussi bien pour sa mère que pour son père... Les larmes se remirent rapidement à couler, cette fois ci elle ne se retenait pas non, elle en avait peut être assez d'être considérée comme une femme froide, pleine de caractère, peut être avait elle envie cette fois ci de se laisser aller, de faire ressortir cette haine, en pleurant...

Avant de passer la frontière en le monde des mortels et des immortels, Sirina observa les cieux, un sourire ironique sur les lèvres, ces divinités qui à cet instant l'avaient bel et bien laissée tomber, plus personne n'était là, ni même sa mère, ni même Alekseï qui quelques semaines auparavant lui avait dit qu'il ne voulait plus qu'elle parte... Elle y avait cru, elle s'y était faite à l'idée de pouvoir enfin partager ces instants de complicité, d'amitié peut être... Mais tout ceci était trop tard, et en finalité elle allait lui rendre la tâche plus facile... Se tuer elle même, afin qu'il n'ait pas de remord de l'avoir fait de ses propres mains... La jeune guérisseuse voyait son monde, qu'elle avait réussit à bâtir de ses propres mains, s'effondrer sous ses pieds, se fissurer...

Très vite, Sirina crut entendre une voix l'interpeller, baissant le regard, elle reconnut Alekseï, que faisait il là, et à cette heure ci ?? Ne pouvait-elle pas mourir en paix pour une fois qu'elle était tranquille sans sa présence... Il fallait qu'il vienne aussi l'embêter avant qu'elle ne quitte ce monde... Cependant le fait de le revoir la rendait nerveuse, comme si elle n'était plus sûre de ce qu'elle était en train de faire... La voix de l'homme raisonnait, il lui disait de ne pas faire ce qu'elle comptait faire... Mais si elle comptait vraiment le faire deux choix s'offraient à elle, la mort ou alors devenir un légume... En réfléchissant, devenir une personne dépendante ne lui avait pas traversé l'esprit.. Restant figée, elle ne répondit pas de suite...

Alekseï lui ordonna de descendre et de venir dans ses bras... La jeune femme en avait envie mais pour lui tenir tête elle resta debout, ouvra ses mains et posa un regard froid vers lui, lui faisant payer le fait de l'avoir mise à la porte...

-Non merci, tu m'as dit de ne plus revenir, je ne reviendrai plus... Laisse moi tranquille

Sirina l'ignora quelques temps avant de reposer son regard dans le décor, elle se demandait si il l'avait fait exprès de venir l'importuner ce soir là... Cinq semaines s'étaient écoulées, et c'était cette nuit là, qu'il avait décidé de revenir comme si rien ne s'était passé, mais ce qu'il ne savait peut être pas c'est que Sirina était rancunière... Puis toute énervée et prise d'une colère sans nom, elle descendit du rempart en sautant du bon côté... Il l'avait empêchée de partir, elle ne pouvait pas sauter devant lui... Elle voulait être seule pour s'en aller...

Prenant les mêmes rues qu'elle avait empruntées tout à l'heure, elle vit alors Alekseï devant la muraille depuis laquelle la jeune brune avait projeté de sauter... La guérisseuse eut envie de sauter dans ses bras, lui dire qu'il lui avait manqué, mais à la place de ça, elle le regardait toujours aussi froidement, avec son regard glacial, et repris de plus belle...

-Tu te souviens quand tu m'as jetée comme une souillon de chez toi ?? Tu n'es jamais revenu... Pourquoi ?? Je pensais pourtant que tu avais été clair... J'ai du sang de démon alors j'allais te rendre service en sautant d'en haut, au moins tu n'aurai pas eu à le faire...

Sirina essuya ses yeux des quelques traces de larmes qui restaient encore, elle ne voulait pas qui la voit dans cette détresse, non elle voulait être vu comme une femme froide, et détachée... C'était un peu tard, après ce qui c'était passé entre eux deux... Puis reprenant un air triste, la jeune guérisseuse s'avança vers lui, attrapant sa main pour jouer avec...

-Je ne pensais pas te revoir... J'allais enfin être tranquille... Sans toi... Sans personne

Elle se ravisa et décida de venir se blottir dans ses bras, après tout c'était la chose qu'elle voulait faire depuis qu'elle était chassée de sa cave... Sentir son odeur, sa chaleur...
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

Alekseï Rytchkine
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 16:27

À cet instant, c'était quitte ou double. Il ne savait pas comment Sirina allait réagir et cela l'angoissait. Il devait se préparer à toutes les éventualités, c'est-à-dire à la rattraper si elle décidait de sauter et en anticipant où elle allait sauter, se préparer à lui courir derrière si jamais elle décida d'aller mettre fin à ses jours ailleurs ou encore se préparer à se défendre si jamais elle tentait quelque chose contre lui. Au fond de lui-même, il ne voulait pas qu'elle se tue inutilement, elle avait encore toute la vie devant elle et quelque part, il appréciait son tempérament instable, elle le complétait. Cela lui ferait grand bien d'avoir une complice, quelqu'un qu'il comprenait et qui le comprendrait après trois siècles de solitude, sans forcément tomber dans les contraintes de l'amour et des relations qui en découlaient. Quelque part ailleurs, aussi, il espérait bien qu'elle saute. C'était à la fois son mauvais côté et son obsession pour sa quête qui parlaient, elle était démoniaque, il fallait qu'elle meurt et vite, au moins cela ferait disparaitre la seule preuve de son erreur.

Il attendait donc, anxieux, qu'elle se décide à faire quelque chose. Ses premières paroles n'avaient rien de rassurant, d'autant plus qu'elle avait ouvert les bras, signe qu'elle allait sauter. Sentant son rythme cardiaque s'emballer, il plia légèrement les jambes afin de pouvoir recevoir tout son poids et amortir sa chute en encaissant l'énergie accumulée dans sa masse musculaire plutôt que dans ses os directement. Après un instant de suspens, et fort heureusement, elle se ravisa. Il la vit alors disparaitre, se demandant où elle comptait aller comme ça. C'était dangereux de la laisser seule. Il pouvait bien évidemment courir pour faire le tour de la muraille puis se perdre en ville dans l'espoir de la trouver avant qu'elle ne fasse une bêtise mais, mathématiquement, ses chances de succès étaient nulles. En fait, si elle décidait de se tuer maintenant, il ne pourrait plus rien y faire. Le mieux était encore d'attendre ici, peut-être qu'elle était simplement venue le rejoindre.

Il ne comptait pas non plus attendre longtemps, une vingtaine de minutes tout au plus, c'était assez pour rendre les choses définitives. Sirina ne pointa le bout de son nez qu'à la dernière, le surprenant par la même occasion, il s'apprêtait à partir. Il pouvait donc en conclure qu'elle avait réellement renoncé à se tuer aussi simplement que ça ? Après lui avoir dit de la laisser tranquille ? Soit elle était vraiment désespérée, soit elle n'avait aucune jugeote, ou soit encore elle avait simplement envie de le tuer elle-même. Elle n'était pas stable, très indécise et frivole. Ce n'était pas son cas à lui, il avait beau ne pas avoir toute sa tête avec lui, il ne faisait rien sans être sûr de lui et avoir mûrement réfléchi au préalable. Son regard était froid, elle était figée et peut-être même hostile. Finalement, il opta pour la troisième solution. Ses premières paroles ne firent que renforcer sa conviction mais les dernières lui mirent le doute, le laissant plutôt croire à la première solution.

Il était silencieux. Il attendait la suite. Elle s'avança vers lui, il prit garde, ne savait-on jamais, elle avait bien tué quelqu'un il y a peu. Elle commença par attraper sa main, marmonnant des paroles qu'il ne comprit pas vraiment, puis finalement l’enlaça. Il était assez surpris mais ne réagit pas, se laissant faire dans un premier temps. En fait, c'était les trois solutions en même temps. Tout était déjà arrangé, terminé et emballé ? Elle n'avait plus envie de sauter, il devait la réconforter et s'en aller l'aimer avant de faire beaucoup d'enfants comme dans les contes ? Non, décidément non, c'était beaucoup trop facile et ça ne lui ressemblait pas. Il afficha un sourire malin, lui donna quelques tapes dans le dos.

- Eh bien tu vois quand tu veux !

Dit-il en se séparant d'elle. Il la salua brièvement, puis tourna les talons, s'éloignant en reprenant sa ronde nocturne, aussi simplement que ça. Dans sa tête, une question se posait. Qu'allait-elle faire ? Lui courir derrière les larmes aux yeux ? S'en aller et recommencer ? Lui sauter dessus pour l'assassiner de sang froid tout en étant folle de rage ? Tant de possibilités qui n'en finissaient pas de le faire rire intérieurement, il n'avait vraiment aucun respect pour personne. La pauvre femme avait tenté de se suicider et tout ce qu'il trouvait à faire était de se moquer d'elle une dernière fois.
Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 16:52

La jeune femme avait décidé de s'abandonner dans ses bras, après toutes ces années de solitudes, cet endroit la rendait tellement calme, tellement bien dans sa tête, cependant elle savait que leur relation était forcément vouée à l'échec, elle n'avait pas envie de s'attacher et pourtant qu'était elle en train de faire ??? Qu'avait elle fait ?? Elle s'était attachée à lui, à son côté détaché, et son côté démoniaque, il lui plaisait de plus en plus, et sa beauté insolente ne faisait qu’accroître ce sentiment de bien être chez Sirina... Pensant qu'il allait aussi la prendre dans ses bras, elle attendit plusieurs minutes, mais à la place de ça, il lui donna quelques tapes dans le dos, à ce moment là la guérisseuse se sentit prise d'une tristesse, montrant bien qu'il s'en moquait... Il l'a narguait et il s'en amusait tellement... Lui disant même que quand elle voulait elle le pouvait... Que pouvaient signifier ces mots ?? Elle ne comprit pas de suite, mais rapidement elle le vit tourner les talons et partir la laissant ainsi seule, plantée là...

Dans un premier temps, elle resta figée le regard vide le regardant s'éloigner, se ravisant à finalement rentrer chez elle, il n'en valait pas la peine, il n'était pas pour elle... Mais Sirina fut prise rapidement par une colère noire, et hurla son nom comme si elle était possédée...

-Alekseï reviens tout de suite !!!!

L'avait il entendu ? Non sûrement pas car sa silhouette s'éloignait peu à peu se mêlant avec la pénombre... Sirina attrapa alors ce qu'elle trouva et commença à lui balancer... La terre, les cailloux, tout était un projectile efficace pour l'atteindre et le blesser comme il venait de la blesser à cet instant... Enlevant même ses chaussures, elle les envoya sur lui, puis en relevant légèrement sa robe jusque ses genoux, Sirina se mit à courir lentement pour commencer, puis rapidement afin de le rattraper... Lorsqu'elle arriva à sa hauteur, son regard s'était transformé, elle n'avait plus envie de rire, c'est alors que sans hésiter elle lui sauta sur le dos...L'attrapant par le col, elle essaya de le faire tomber, mais se rata retombant lourdement par terre... Il l'ignorait, puis cette fois ci elle se mit devant lui, le regard noir affiché...

-Tu comptes aller où comme ça ??


Récupérant ses chaussures non loin d'elle, la guérisseuse les chaussa et resta debout face à Alekseï, elle ne comptait pas le laisser partir, il se moquait d'elle, il était venu et maintenant il repartait l'air de rien... Enfin elle même n'était pas non plus normale, après tout ils s'étaient bien retrouvés... Voyant qu'il ne réagissait pas du tout, elle se mit sur le côté, et le regarda passer devant elle... Sirina haussa les épaules, debout sur le côté, elle était d'humeur diabolique, elle voulait le titiller, elle voulait le pousser à bout, après tout, il n'avait qu'à pas être venu sous les murailles... Cherchant le mot qui allait sûrement le toucher, elle joua sur la corde sensible, son côté démon, elle sourit intérieurement, elle allait jouer encore avec le feu, mais à cet instant elle s'en moquait royalement....

-Je le savais pour mon sang, mais j'ai voulu voir jusqu'où tu pouvais être stupide...

Puis Sirina se détourna de lui, le laissant ainsi partir, maintenant c'était trop tard, elle n'allait plus revenir en arrière... Elle se mit à rire toute seule, et se mit à courir comme une dératée... Allait il la rattraper ??
Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

Alekseï Rytchkine
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 17:52

Il en aurait presque rigolé. Toute cette hystérie, ce déploiement de colère, de souffrance et de désespoir avait quelque chose de marrant. Elle lui avait jeté tout ce qu'elle avait sous la main, y comprit ses chaussures, puis lui avait couru après comme une dingue, pour finalement s'interposer entre lui et le reste du monde et faire demi-tour en lui expliquant qu'elle savait déjà qu'elle avait des origines un peu peu particulières mais qu'elle ne le lui avait pas dis pour voir à quel point il était idiot. Poilant, c'était le mot. Il n'aurait jamais espéré une réaction aussi "explosive" que celle-là. Qu'en retenir ? Deux choses. Tout d'abord, il comptait pour Sirina. Il s'en réjouissait et le regrettait en même temps car il savait très bien ce que cela impliquait. Il l'avait pourtant mise en garde, pourquoi ne comprenait-elle pas ? Ensuite, elle avait mentis. C'était un peu moins réjouissant mais, dans l'état actuel des choses, ça ne changeait rien. Il le savait maintenant, alors qu'elle n'ait pas voulu le dire ne lui enlevait rien. Au mieux, cela lui apportait une information supplémentaire, c'est qu'elle était bien plus maline et comédienne qu'il ne l'avait imaginé.

Ça aurait pu l'énerver, c'était vrai mais, il était tellement heureux de la voir s'affoler, s'énerver et finalement le provoquer pour attirer son attention qu'il n'avait pas vraiment envie de gâcher le moment en cédant à la colère. Au pire des cas, si elle y tenait vraiment, il lui rendrait le coup plus tard. Non, pour l'instant, il avait envie de jouer avec elle, elle était tellement distrayante cette petite guérisseuse. Il s'arrêta alors de marcher et se retourna vers elle, faisant mine d'être surpris par sa déclaration. Il revint sur ses pas, marchant plus vite qu'elle, pour finalement la rattraper.

- Donc tu m'as menti ? Et c'est toi qui parle de trahison après ? Dit-il sèchement. Je ne t'ai pas demandé de me faire confiance et je t'ai même mis en garde contre toute forme de sentiments à mon égard, mais tu ne pas écouté. Tu as essayé de te tuer en m'accusant de t'avoir trompée, alors que c'était faux, et maintenant tu viens me dire que tu le savais mais que tu ne m'as rien dit exprès pour voir à quel point j'étais stupide ? Qui se moque de l'autre, ici ?! Dit-il avec colère. Il l'attrapa par le bras, la retournant contre lui. Son visage était fermé. C'est dommage, je pensais qu'on pouvait s'entendre. J'ai eu tord visiblement, tu es décevante.

Il la fixa un moment, l'air de fouiller ses yeux à la recherche de quelque chose. Quant à lui, il s’efforçait de donner l'air profondément déçu, quelque peu trahis même. Il espérait bien la faire réagir encore une fois, il pensait qu'elle allait sûrement être prise d'un doute et se mettre à lui dire la vérité pour rattraper le coup, ce qui lui permettrait de bien rigoler encore une fois. Aussi, pour enfoncer le clou, il la plaqua doucement contre la muraille, le regard accusateur.

- Et y a-t-il autre chose que tu m'as caché ? Tu dois bien te marrer, j'ai été vraiment idiot de croire en toi.
Revenir en haut Aller en bas

Sirina Dubarson

Chercheuse Botaniste

________________

Sirina Dubarson
________________


Race : Humain
Classe : Guerisseuse
Métier : Botaniste
Croyances : Dieu de la Pluie
Groupe : Royaume

Âge : 26

Messages : 99

Fiche de Personnage : Il était une fois ..


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 19:20

La jeune femme fut rapidement rattrapée par le tricentenaire, elle souriait à présent, elle l'avait sûrement touché, et elle savourait chaque instant... C'était un peu sa revanche, et le voir dans cet état était un pur plaisir... La guérisseuse ne le coupa pas pour autant lorsqu'il déversa sur elle des flots de paroles inutiles... Elle était la traître maintenant ? Quelle ironie, après tout elle le laissait croire, c'était si jouissif... Qui se moquait de l'autre ? C'était bien Sirina, mais au lieu de s'excuser, la jeune brune se mit de nouveau à rire, alors elle était décevante, lui qui croyait qu'ils pouvaient s'entendre... La jeune femme aurait pu revenir en arrière, mais c'était trop tard, et puis pourquoi arrêter tout ceci pour une simple culpabilité.... Certes la jeune femme avait menti, mais elle n'allait pas le dire maintenant, car ça allait sûrement tout faire rater et ce n'était pas du tout son but... Son but était encore de l'embêter, de jouer avec ses nerfs comme elle aimait faire à chaque fois qu'elle le voyait...

-Tu as tort, oui on est pas fait pour s'entendre... Dit elle avec un sourire, Tu pensais que j'étais une simple humaine, alors tu as voulu prendre le dessus... Pauvre Alekseï !

Elle même pas très convaincue par ses dires, elle en donnait tout de même l'air, enfin du moins essayait, se disant au fond d'elle, que c'était peut être cette partie humaine qui l'avait attiré, cette partie qui faisait d'elle cette jeune femme ordinaire, et non pas la partie qui avait délibérément tuer un homme, et abandonné son innocence... Son côté si frêle, si froide l'avait sûrement frappé, la première fois qu'il l'avait vu, mais maintenant qu'elle savait qu'elle avait du sang de démon, elle le savait que rien ne serait comme avant... Elle ne pouvait vivre comme avant, comme une simple petite humaine perdue... La question qui subsistait en elle, était qui avait pu lui transmettre cette différence ? Un aïeul ? Pourquoi personne ne lui en avait parlé, peut être même ses parents n'étaient même pas au courant eux même...

Alekseï la plaqua contre la muraille, d'une façon assez douce, a cet instant Sirina comprit qu'il ne le voulait pas de mal, alors pourquoi s'arrêter de jouer ? Elle aimait ça, et lui aussi apparemment, lorsqu'il lui demanda le regard accusateur ce qu'elle lui cachait encore, en ajoutant qu'il avait été stupide de croire en elle... La jeune brune sourit cette fois ci d'une façon beaucoup plus charmeuse, beaucoup plus sensuelle... Elle avait tant de choses cachés, à commencer par ses sentiments qu'elle ressentait à son égard, ainsi pour lui faire comprendre sans parler, elle rapprocha son visage du sien, tout en passant son bras autour de son cou, la guérisseuse déposa un léger baiser sur les lèvres de l'homme... Allait-il comprendre ce geste ? Saisir le sens caché ? Sirina le fixait droit dans les yeux, a cet insttant leurs visages étaient si proches que la jeune brune pouvait voir tous les détails qui se trouvait sur le visage d'Alekseï...

-Voilà ce que je te cache aussi …

Revenir en haut Aller en bas

Alekseï Rytchkine



________________

Alekseï Rytchkine
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] EmptyDim 7 Fév 2016 - 19:41

Elle était tout sourire, toute contente, ravie de le voir énervé, déçu, dans tous ses états. Elle aimait ça, jouer avec ses nerfs, le surprendre, le manipuler, ne jamais le laisser prendre de l'avance, lui faire croire qu'il avait la situation en main en fait que non, pour mieux le confondre. C'était une bonne question, qui se moquait de qui ? Elle faisait exactement ce qu'il faisait. Ils avaient tous les deux la même méthode et ils la maitrisaient tous les deux à la perfection. La même façon de réfléchir, la même façon de s'amuser, la même façon de se comporter. Cela faisait beaucoup de points de commun et pourtant, ils ne s'entendaient pas, ils étaient comme chat et chien. Leurs idées étaient changeantes, tout comme leur position mutuelle. Un coup proches, un coup distants, un coup amis, un coup ennemis. On aurait pu parler d'instabilité, de confusion, de déséquilibre mais pas du tout ! C'était tout le contraire, exactement comme dans leur propre composition. Et c'était ça qui leur plaisait ...

Ses réponses étaient provocatrices, tout comme sa gestuelle, le timbre de sa voix et sa façon de le regarder. Elle voulait qu'il s'énerve plus qu'il ne le faisait croire, et en même temps, elle prenait le risque de trop s'approcher de lui. Voilà qu'elle l'avait embrassé et passé ses mains autour de son cou. S'il fut véritablement surpris par ce geste, il ne lui déplut guère. C'était ça qu'elle lui cachait ? Un hypothétique amour pour lui ? Il rigola intérieurement, il s'en était douté sans jamais vraiment y croire. D'ailleurs il ne savait même pas comment prendre cela. En avait-il envie ou pas ? Il ne le savait pas. En revanche, il savait que ce n'était pas quelque chose d'ordinaire, Sirina n'était pas une de ces femmes à aimer le premier venu pour s'être isolée pendant des années. Elle n'était pas non plus aussi frivole que ça finalement mais, plutôt manipulatrice.

On ne pouvait pas parler d'amour entre eux, ni pour elle ni pour lui et ils le savaient très bien tous les deux. On pouvait plutôt parler de complicité, de jeu malsain et de ... confiance ? Oui, c'était ça, peut-être qu'il lui faisait confiance au fond et que elle aussi. Il la fixait, un sourire au visage, l'air malin. Qu'allait-il faire ? Il le savait, il le voyait au fond d'elle, elle voulait ce à quoi il pensait. Et si toute cette histoire de suicide n'était qu'une grande mascarade ? L'aurait-elle réellement fait ? Il y avait son côté humain et son côté diable. Quand il n'était pas là, elle redevenait la guérisseuse que tout le monde connaissait. Dès qu'ils étaient ensemble, elle se métamorphosait. Quel était réellement le côté qui lui plaisait chez elle ? S'il appréciait sa nature humaine, c'était sa part d'ombre qui l'intéressait le plus, paradoxalement. Une part d'ombre qui lui offrait un liberté totale et réciproquement, il et elle n'avaient même pas besoin de se parler pour se comprendre, à ce moment-là. C'était un peu leur atome crochu. Élargissant son sourire, il le lui rendit bien volontiers. Elle avait réveillé ses instincts, cette nuit-là ne serait encore pas de tout repos.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Envole toi...[ Pv Alekseï] _
MessageSujet: Re: Envole toi...[ Pv Alekseï]   Envole toi...[ Pv Alekseï] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Envole toi...[ Pv Alekseï]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Madorass, cité royale :: Ruelles-