''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Terius Nefelen



________________

Terius Nefelen
________________


Race : Faux parleur
Classe : Invocateur
Métier : Second bras droit/espion au service ds rebelles
Croyances : Le destin, le hasard et la chance
Groupe : Rebelles

Âge : 95 ans ( 8 en apparence )

Messages : 12


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 14:14

Une nuit de plus se levait sur Madorass. Les braves gens plongeaient dans le sommeil et les brigands, les prostituées, les assassins et toute cette racaille nocturne sortait de sa tanière pour mener ses petits commerces. Et permis ces gens, il y avait un enfant, pas un des ces pauvres gamins qui trainaient toute la journée et dormaient n'importe où mais un enfant bien vêtu et à l'air singulier. On reconnait bien là Terius Nefelen.
Ce soir là, le faux parleur était particulièrement fatigué. Les rebelles avaient de plus en plus besoin de matériel et il avait passé la journée à s'assurer que les commandes passée chez des commerçants traitres au royaume avaient bien été prises en compte et à les corriger si nécessaire (en restant diplomate bien sûr). Mais parcourir toute une journée les rue d'une capitale avec un corps d'enfant devient vite fatiguant et à cette heure de la nuit, Terius ne demandait qu'à manger et boire un peu, dormir aussi si possible.
Dans les rues de Madorass, il y avait une enseigne qui restait ouverte presque toute la nuit et qui s'appelait "A la panse repue". Terius poussa la porte de l'auberge et entra dans une salle bruyante où l'odeur de la nourriture se mélangeait à celle de la sueur et de l'alcool. Les bougies de mauvaise qualité répandait un brouillard dans la pièce principale, donnant au nouvel arrivant l'impression d'être déjà fin saoul. Rien d'anormal donc. Terius sortit une bourse et la posa sur le comptoir, commandant un repas, une bière et une chambre pour la nuit. L'aubergiste, en voyant ces pièces, ne posa aucune question et Terius fut rapidement attablé dans un coin tranquille, une pinte de bière dégoulinante et un ragout de légumes et de porc devant lui. Il vida son assiette, but un peu de bière, sortit son grimoire, un encrier et une plume et commença à écrire. Le temps passa et la salle ne désemplissait pas. Et soudain, la porte s'ouvrit sur la rue sombre et sur un inconnu.


Dernière édition par Terius Nefelen le Mar 26 Oct 2010 - 18:43, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Méphisto Wolfgang

La horde funeste

________________

Méphisto Wolfgang
________________


Race : Humain Maudit - Lycan
Classe : Dévoreur d'Esprits
Métier : Ancien Joailler/ Vagabon
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaire

Âge : 28 Ans

Messages : 9

Fiche de Personnage : Graow


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 15:57

Méphisto progressait dans la petite forêt qui bordait Madorass. Ses coussinets s'enfonçaient silencieusement dans la terre molle tandis qu'il humait toutes les odeurs qui arrivaient à son museau. Il avait entendu que cette forêt était réputée pas très fréquentable. Voleurs et Assassins en fuite y recherchaient pour la plupart un refuge d'une nuit. Il avait donc pris sa forme animal, évitant d'être repérée et par la même occasion un combat inutile. Il se tenait maintenant à la lisière de la forêt et ses yeux bleu fixait les lumières, qui même à cette heure tardive illuminaient encore la cité royale. Il pouvait distinguer le Palais du roi qui se détachait par sa grandeur de la masse d'habitation qui l'entourais. Il avançât encore d'une centaines de mètres avant de reprendre forme humaine dans un fin brouillard étrangement bleuté qui se dissimula bien vite dans la brise de la nuit. Il marcha tranquillement jusqu'aux portes de la ville ou les gardes le laissèrent entré sans problème. Il aurait bien aimé renouveler son stock de nourriture, manger quelque chose de différent que les lièvres, biches ou mulots qu'il pouvait trouver dans les forêts & plaines qu'il parcourait. Mais à cette heure-ci aucune échoppe n'était ouverte. Il devrait prendre son mal en patience au moins jusqu'à demain. Mais pas question de se privé de nourriture. Il ne mit pas longtemps à trouver une taverne. Il leva son regard sur l'enseigne qui indiquait en gros caractères "A la panse repue". Il poussa la portes qui le séparait de son futur festin et pénétra dans une vaste pièce enfumée, ou toutes les odeurs qui y régnaient parvinrent dans un ballet au nez de Méphisto. Il y avait bien longtemps qu'il n'avait pas mis les pied dans un lieu publique. Parcourant rapidement la salle des yeux, il ne vit que des alcooliques et autres gueux accoudés aux grosses tables de chêne qui garnissaient l'auberge. Mais un détail attira son intention. Un Gamin d'environ une dizaine d'années mangeait son repas, un peu en retrait du vacarme général. Il semblait si frêle & petit que Méphisto se demanda bien ce qu'il fabriquait là. Peut être l'enfant du gérant ?! Non pas possible, alors un orphelin ? Il se dirigeât vers lui et s'attabla à une petite table derrière. Commandant un verre de Lait & un ragout il mangeât goulument ce que le serveur lui apporta. Un homme s'approcha alors du garçon, sa barbe jaune dégoulinait de bière et ses ongles noires se posèrent sur la table. Ses yeux semblais rouge sous l'effet de l'alcool, il remuât dans ses guenilles et ouvrit une bouche pâteuse d'où jaillirent des mots presque incompréhensibles.

-Hé le mioche ! Tu m'as l'air bien friqué, je suis sûr que sa te dérangerait pas de nous faire partager ta fortune.

Un deuxième homme, plus petit et chauve rejoignit le premier et rigola d'un rire sonore et vraiment désagréable. Il s'assit en face du gamin et l'observa avant de presque hurler :

-Les gars ! C'est la tournée du Morveux !

En désignant l'enfant d'en signe de tête. Tous ceux présent dans la pièce levèrent leur chopes et crièrent en chœur. En se rapprochant doucement de la table ou les deux autres s'étaient mis à discuter.
Revenir en haut Aller en bas

Terius Nefelen



________________

Terius Nefelen
________________


Race : Faux parleur
Classe : Invocateur
Métier : Second bras droit/espion au service ds rebelles
Croyances : Le destin, le hasard et la chance
Groupe : Rebelles

Âge : 95 ans ( 8 en apparence )

Messages : 12


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 17:23

Terius ne remarqua pas l'arrivée de Méphisto. Il ne s'occupait guère des gens qu'il ne connaissait pas. La remarque de l'ivrogne le heurta et il aurait bien corrigé cet imbécile si l'autre n'avait pas rappliqué. Les clients se tournèrent tous vers Terius en se rapprochant de plus en plus. L'aubergiste n'intervint pas. Il gardait toujours à l'esprit la bourse que ce garçon avait donnée pour son repas et s'il pouvait payer un tournée à toute la salle, quelle aubaine ! Mais Terius ne l'entendait évidemment pas de cette oreille. Il rangea vite son grimoire et grimpa sur la table en souriant. Les hommes s'arrêtèrent et les regardèrent. Il comprirent que ce sourire signifiait signifiait la boisson et poussèrent des cris de joie. Mais il s'agissait là d'une interprétation fausse car le Gamin avait simplement gagné du temps. Avant que les hommes est compris ce qu'il se passait, il avait tiré son épée et invoqué Clarté, le serpent volant aux écailles dures comme la pierre.
Le silence se fit. Les hommes commencèrent à s'inquiéter et à se poser des questions. Terius prit la parole :


"Autant vous le dire tout de suite, je n'ai pas envie de faire un massacre ce soir. Alors vous allez tous retourner à vos place et vous aller m'oublier. Et si vous ne le faites pas, je vous garantis que cette pièce deviendra aussi rouge que vos faces d'ivrognes."

Les hommes eurent un temps d'arrêt et l'un d'eux, le barbus aux ongles noirs prit la parole :

"Hé vous avez vu les gars comment il nous parle le bourgeois ? Alors minus, tu veux pas nous payer un coup ? Et ben tu vas te prendre la raclée du siècle ! Pas vrai les gars ?"

Les autres ricanèrent et en quelques secondes, la salle s'arma de pieds de chaises, de poignard ou simplement des poings pour les plus forts. le barbus reprit :

"Aller bonhomme, montre nous ce que tu sais faire."

"Très bien, vous ne me laissez pas le choix."

Et sur ce, le faux parleur et le serpent volant se jetèrent sur la foule, ce dernier servant de bouclier vivant à son maitre. l'aubergiste eu juste les temps de se blottir sous son comptoir avant que la bagarre ne commence.
Revenir en haut Aller en bas

Méphisto Wolfgang

La horde funeste

________________

Méphisto Wolfgang
________________


Race : Humain Maudit - Lycan
Classe : Dévoreur d'Esprits
Métier : Ancien Joailler/ Vagabon
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaire

Âge : 28 Ans

Messages : 9

Fiche de Personnage : Graow


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 18:02

Méphisto poussa un soupir. Décidément ses ivrognes sont intenables. De plus s'en prendre à un enfant, il trouvait cela vraiment faible. Apparemment le gamin était décidé à ne pas se laisser faire. Méphisto sourit quand il le vit monter sur la table et hurler des paroles qu'il ne compris pas dans le vacarme général. Vu la réaction des soulards, son discours n'avais pas du être aimable. Certains sortir même des dagues et s'approchait dangereusement du garçon. La situation allait mal tourner, mais l'enfant se jeta dans la foule sous le regard surpris de Méphisto qui le pris pour fou. Tous je jetèrent dans la mêler général. En examinant attentivement la scène, l'humain maudit aperçut une sorte de reptile accompagner le garçon. Cela restait encore flou et il ne voyait pas très bien, mais un doute s'installa en lui. Un étrange pourvoir émanait de cet enfant. Il n'eut pas le temps de réfléchir à sa, une chaise se fracassa sur le mur à quelques centimètres de sa tête, pendant qu'un paysans soul le prit par le bras et le tira avec lui dans la foule.

-Vient avec nous donnez une bonne leçon un p'ti.

Méphisto, d'un coup de coude dégagea son bras de l'emprise du paysans et lui lançât un regard mauvais. Mais une douleur dans le ventre lui coupa le souffle, l'empêchant de faire quoi que se soit. Il se releva péniblement et sortit son couteau de sa botte, mais trop tard, l'homme hurlait déjà!:

-Hé, celui-là est de mèche avec le gosse ! Il veut pas nous aider à lui flanquer une raclée !

Tous les visages se tournèrent vers lui, le dévisageant. Des bruit de lames se firent entendre, et des grondement menaçants retentirent. La moitié des hommes se détachèrent du groupe général et se dirigèrent vers lui. Un premier ivrogne se jeta sur lui, voulant le frapper au visage. Il fut bien vite égorger et son cadavre retomba lourdement sur le sol. Les hommes formèrent alors un cercle autour de lui et tentait chacun leur tour de l'abattre. Après quelques blessures et trois cadavres agglutinés à ses pieds, Méphisto commença à fatiguer. Sa métamorphose lui prenait beaucoup d'énergie et celle-ci était à présent dangereusement basse. Il ne pouvait plus user de la magie, cela risquerait de puiser dans les dernière réserves qui lui restait. Il courut alors à travers les alcooliques, plantât son couteau dans tous ce qui se trouvait devant lui et pris la main de l'enfant au passage, l'embarquant avec lui dehors. Un des hommes avait tout de même réussit à lui ouvrir une plaie au niveau de l'épaule. Il n'eut même pas le temps se se cacher que la porte de l'auberge s'ouvra à la volée sur une dizaines de visages haineux. Il prit le garçon par la main et l'entrainât avec lui en fond de la ville, il savais qu'une autre entrée se trouvait à l'opposer et s'ouvrait sur un passage à travers la forêt. Ils l'avaient bientôt atteint, mais Méphisto était trop fatigué pour continuer sous cette forme. Il poussa un long sifflement, et quelques secondes plus tard, un énorme loup noir apparu. Il regarda l'enfant et lui sourit du mieux qu'il put. Même si ses sourires étaient froids. Il posa une main sur sa tête et lui ébouriffa les cheveux.

-Sa va jeune homme ? Je vais te faire sortir de là. A moins que tu n'habite dans les parages ? Dans se cas je te conseil vivement de filer chez toi. Sinon monte vite la dessus.


Dit il en tapotant le dos du loup, qui le regardais du coin de l'œil. Cela paraissait bizarre. Surtout de la part d'un étranger. Mais Méphisto voulait juste l'aider. Il attendis sa réaction, et scruta les environs pour voir si personnes n'arrivaient, malgré les cris des ivrognes qui se rapprochaient de plus en plus.
Revenir en haut Aller en bas

Terius Nefelen



________________

Terius Nefelen
________________


Race : Faux parleur
Classe : Invocateur
Métier : Second bras droit/espion au service ds rebelles
Croyances : Le destin, le hasard et la chance
Groupe : Rebelles

Âge : 95 ans ( 8 en apparence )

Messages : 12


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 19:14

Terius éventrait, égorgeait, tuait. Les hommes étaient comme une nuée autour de lui et les coups tombaient sans arrêt de toute part. Heureusement, Clarté connaissait ce genre de situation et bloquait autant de coup qu'elle le pouvait. Mais ces efforts n'empêchèrent pas Terius d'être blessé légèrement à la tempe et au bras droit. D'une certain côté, il y avait là un certain avantage puisque si la situation devenait trop critique, il aurait simplement suffi au faux parleur de regarder son sang et... qui sait ce qui se serait passé. Mais un autre évènement bouleversa le cour des choses. Terius vit le nombre de ses adversaires diminuer d'un coup et se ruer sur l'homme juste derrière lui. Le garçon pensa à aller lui porter secours mais il y avait encore de l'action de son côté. Et voilà que soudain l'inconnu le prenait par le bras et l'entrainait dehors avec lui, les ivrognes belliqueux à leur poursuite. Le vieil enfant pensa plus à suivre la marche rapide de l'étranger qu'à se dégager. Cet homme semblait étrange et cette impression se renforça lorsqu'il appela le loup de le forêt. Mais sa réaction suivante prouva qu'il ne savait pas qui était vraiment Terius Nefelen.

"Vous vous méprenez à mon sujet, je ne suis pas un enfant et vous auriez très bien pu me laisser combattre. Gardez votre loup ici, ces abrutis méritent sans doute de mourir et le plus tôt sera le mieux. Bien sûr, si vous vous vouliez partir, je comprendrais."

Et sans attendre de réponses, Terius se prépara à combattre. Les hommes avaient pris des torches et semblaient bien motivés. comme on pouvait s'y attendre, le barbu menait la troupe. Ils étaient moins nombreux qu'au début du combat, certains étant mort, d'autres blessés ou ayant fuis en cachette. Il n'en restait plus qu'une dizaine. En apercevant leurs adversaires, ils se mirent à hurler comme une horde de barbares et foncèrent sur leurs ennemis.

"Si je me met à répéter la même phrase sans m'arrêter, si vous voyer un oeil sur mon front ou si vous entendez des cris de douleurs comme si on torturait quelqu'un, sauvez-vous sans poser de question et sans faire attention à moi."

Et sur ces mots, les alcooliques engagèrent le combat.
Revenir en haut Aller en bas

Méphisto Wolfgang

La horde funeste

________________

Méphisto Wolfgang
________________


Race : Humain Maudit - Lycan
Classe : Dévoreur d'Esprits
Métier : Ancien Joailler/ Vagabon
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaire

Âge : 28 Ans

Messages : 9

Fiche de Personnage : Graow


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 20:12

La réponse du gamin déconcerta Méphisto. Il ne disait pas être un enfant, et en effet les mots qui sortaient de sa bouche, n'étaient pas ceux d'un enfant de même que sa volonté de vouloir tuer. En tous cas pas de si bas age. De plus il laissait sous-entendre la détention d'un bien étrange pouvoir. Un œil au milieu du front ? Serait-ce un Démon ? Un Humain Maudit, tout comme lui ? Peut être bien un mage ? Méphisto ne savait pas trop quoi pensé de la nature du garçon. L'enfant lui tourna le dos, pour faire face aux assaillants qui arrivaient de l'autre côté, toujours en beuglants des insanités. Pendant ce temps Méphisto se métamorphosa en Loup. Une nouvelle énergie l'envahit. Ce n'était pas bon. Il était rester trop de temps sous sa forme de Loup ses dernières semaines. Plus habitué à son corps d'humain, il mettait beaucoup plus d'énergie à rester sous cette forme. Alors que les ivrognes était tout près et qu'il lançait déjà toute sorte de projectiles les visant, Méphisto jeta un bref regard à l'autre Loup à ses côtés et ensemble ils s'attaquèrent à la petite horde. Plantant crocs et griffes dans la gorge et les yeux de leur adversaires. La plupart les contournèrent pour se concentrer sur le gamin mais ils avaient déjà fait plusieurs victimes. Méphisto fut blessé au ventre par un coup de dague, mais rien de bien grave. Son Homologue lui conseilla mentalement d'appeler d'autre compère pour en finir plus vite. Mais il refusa. Si des personnes les remarquaient des histoires de Loups envahissants la cité planeraient pendant des semaines et il ne voulait pas se faire remarquer. Après dix bonne minutes de combat ils eurent raison de leurs adversaires. Les cadavres gisaient à leurs pattes tachées de sang, tout comme une bonne partie de leur pelage. Se tournant de côté de l'enfant il vit encore des ivrognes qui tentaient de le tuer, mais à sa grande surprise et tout comme il lui avait dit il se débrouillait très bien tout seule. Il alla alors, boire dans la fontaine de la place principale et entrepris de se laver, toute en regardant le combat que menait le "gamin".Après tout si lui pouvait bien se transformer en loup, un enfant pouvait tout aussi bien tuer des groupes entiers d'hommes. Le loup noir resta également à ses côtés, guettant d'éventuel ennemis. Une douce brise balaya les odeurs de mort qui planaient autour des deux loups. Son camarade, plongeât son museau dans le ventre d'un cadavre éventré et en retira le foie qu'il mangeât ensuite. Méphisto fut bien tenté d'en faire autant pour régénérés plus vite ses blessures, mais il s'en dissuada. Ce n'était pas dans ses principes d'être en quelque sorte cannibale. Il se concentra sur la combat solitaire que livrait le garçon, toujours impressionner par l'agilité avec laquelle il fessait valser les cadavres autour de lui. Il essaya ainsi de déterminé sa "race" mais rien n'y fit. Il resta donc là à attendre que tous se finisse. Guettant si l'enfant avait des quelconques difficultés.
Revenir en haut Aller en bas

Terius Nefelen



________________

Terius Nefelen
________________


Race : Faux parleur
Classe : Invocateur
Métier : Second bras droit/espion au service ds rebelles
Croyances : Le destin, le hasard et la chance
Groupe : Rebelles

Âge : 95 ans ( 8 en apparence )

Messages : 12


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 20:55

Terius sentait la fin du combat approcher. Il s'était débarrassé plutôt facilement de ses assaillants et il ne restait plus que l'homme à barbe. Il ne faut pas oublier que les hommes étaient saoul et leurs réflexes en étaient grandement diminués. Cela avait bien facilité les choses. Mais le gros barbu semblait tenir particulièrement bien l'alcool et se battait avec force et brutalité. Les blessures faites par Terius semblaient l'énerver plus qu'elles ne le fatiguaient.

"Laisse tomber morveux, j'ai fais parti de la garde, t'as aucune chance."

Et sur ce il assena un violent coup de son bâton qui manqua de peu Terius. Clarté avait disparue, une violent coup l'avait propulsée vers un arbre et elle s'était volatilisée juste avant l'impact, retournant dans ce monde parallèle qui servait de cage aux monstre de l'invocateur. A présent, le combat ne se déroulait plus qu'entre l'ivrogne et le gamin. Ce dernier sentant la fatigue venir, décida alors de tenter le tout pour le tout. Il commença d'abord par gagner du temps en lançant une décharge électrique à son adversaire qui s'immobilisa un instant en poussant un cri de douleur. Terius se précipita alors, l'épée en avant et empala son adversaire. L'ivrogne ouvrit de grand yeux qui se vidèrent de toute vie et tomba au pied de cet enfant.
Terius haletait et tremblait sur ses jambes. Il tourna la tête en tout sens, cherchant l'étranger mais au lieu de la trouver, il ne vit que deux loups, celui qui était sorti des bois et un autre. L'enfant ne mit pas longtemps à comprendre que ce deuxième loup était en réalité un homme. Qu'est-ce qued cela pouvait être d'autre ? Il lança alors d'un ton neutre.


"Je constate que nous avons tous deux un point commun, même si je ne contrôle pas vraiment mes... métamorphoses. Mais je ne me suis pas présenté. Terius Nefelen et pourrais-je à mon tour savoir qui vous êtes ?"
Revenir en haut Aller en bas

Méphisto Wolfgang

La horde funeste

________________

Méphisto Wolfgang
________________


Race : Humain Maudit - Lycan
Classe : Dévoreur d'Esprits
Métier : Ancien Joailler/ Vagabon
Croyances : Aucunes
Groupe : Solitaire

Âge : 28 Ans

Messages : 9

Fiche de Personnage : Graow


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyDim 17 Oct 2010 - 21:27

Pendant un cours instant Méphisto cru bien que le combat se terminerait sur une défaite du garçon. Mais non, il réussi à triompher. Il empala brutalement son adversaire sur son arme et se tourna vers lui. Il lui adressa la parole. Méphisto voulut lui répondre mais un son rauque sortit de sa bouche à la place. Cela fessant longtemps qu'il n'avait pas parlé sous sa forme animal. Il se racla la gorge et finit par pouvoir articuler des paroles.

-Effectivement, il semble que toi aussi tu est .. d'étranges pouvoirs. Je me nomme Méphisto, Wolfgang Van Ludwig. Celui que tu voit à mes côtés est Rings. Ce n'est qu'un simple Loup, mais sache que tout comme nous il pense, si tu sais communiquer avec lui. Tu pourra.

Le dénommer Rings s'avançât vers l'enfant un lui renifla brièvement la main, avant de s'assoir un peu plus loin et observer les deux êtres. Les yeux bleus de Méphisto brillaient dans la nuits qui se fessait de plus en plus noire. Il termina sa toilette, se leva et inspectât les alentours pour vérifier qu'aucunes personnes n'étaient dans les parages. Il plongeât son regard dans celui du garçon et ouvrit lentement sa gueule.

-Laisse moi te dire que je suis impressionner par ta manière de combattre. Si tu n'a nul part ou aller, je t'offre mon humble hospitalité. Si le faite de loger dans une grotte ne te dérange aucunement.

Méphisto gratta nerveusement le sol avec sa patte. Il avait perdu l'habitude de tenir une conversation. Il fallait vraiment qu'il se décide à s'accommoder à la société si il ne voulait pas vraiment finir par devenir un Loup pur et dur. Il poussa un soupir. Il attendais la réponse surement négative du garçon. Cela ne le vexerait pas, pour lui seul le geste comptait. Et il le fessait. Rings lui recommanda, ne pas trop s'attarder ici, en ville les humains se levaient tôt pour travailler. Ils leurs restaient encore une ou deux heures toute au plus pour pouvoir vagabonder à travers les plaines, ou simplement rentrés à la "tanière".
Revenir en haut Aller en bas

Terius Nefelen



________________

Terius Nefelen
________________


Race : Faux parleur
Classe : Invocateur
Métier : Second bras droit/espion au service ds rebelles
Croyances : Le destin, le hasard et la chance
Groupe : Rebelles

Âge : 95 ans ( 8 en apparence )

Messages : 12


Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] EmptyMer 20 Oct 2010 - 18:12

Terius ne bougea pas lorsque le loup vint lui sentir la main. Après tout, il avait affronté des choses suffisemment dangereuses pour avoir peur d'un loup, aussi singulier soit-il. Il eu cependant un temps de réflexion à la demande de Méphisto. Terius avait "grandi" dans le Vein, un endroit où même le détail le plus anodin peut vous coûter la vie, où même la forteresse la plus grande peut être le lieu de votre trépas. Les habitants de ce monde sont donc naturellement méfiants. Il est donc normal que Terius soit sur ses garde lorsqu'un homme capable de communiquer avec les loups et même de se changer en loup lui propose de dormir chez lui. Mais en même temps... Terius n'avait pas de domicile et les rebelles ne disposaient d'aucun endroit où l'un de leurs membres puisse dormir en sécurité. Il avait donc loué une chambre à La panse repue. Mais après le grabuge récent, il aurait été étonant que le patron veuille encore prêter un chambre à cet étrange gamin, aussi riche soit-il. Et puis, quitte à dormir en pleine nature, autant être dans un endroit abrité. Et puis Terius n'était pas totalement démunis, si cet étrange Méphisto Wolfgang van Ludwig prévoyait de lui chercher des ennuis, il n'aurait qu'à invoquer quelque chose pour veiller sur lui.

"Je vous avoue que je n'ai pas vraiment le choix, si on élimine la possibilité de dormir dehors. Si cela ne vous dérange réellement pas, j'accepte votre offre pour cette nuit."
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] _
MessageSujet: Re: Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]   Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Deux types louches dans un coins mal famé [PV Méphisto.W Van Ludwig][CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Madorass, cité royale :: À la panse repue-