''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 12 Juin 2011 - 7:46

Eye of the Tiger…

. . .

Même si Liam, après toutes ses explorations et tous ses voyages, considérait chaque lieu comme unique et magnifique en soi, l'un de ses préférés restait la clairière près de la forêt d’Amanites. Des petits sentiers battus, de grands arbres fins au feuillage clair, une agréable odeur d’herbe fraîche, une ambiance calme, sereine, douce. Magique. C’était dans ce genre de lieux que toute sa magie se retrouvait… Pas plus puissante, mais plus facilement d’accessible. Comme si tout ce qui l’empêchait de pleinement se concentrer était proscrit dans ce lieu. Sa magie pouvait alors occuper chaque particule de son corps. Son être devenait magie.

[size=20]C'
était faux, bien entendu, car il ressentait seulement ça comme ça. En réalité, ces lieux étaient empreints de tellement d’histoires et de traces magiques, que son hyper-sensibilité captait le tout et que ces particules magiques dans l’air se fixaient, le temps de sa ballade dans ces clairières, sur lui. Sa magie n’était pas plus puissante, mais plus consistante. Et c’était cette sensation de force, d’ascension spirituelle qui l’attirait plus que tout.


Ce lieu était l’un de ses préférés…

. . .

La veille, Liam s’était installé à l’extérieur de la clairière, pour ne pas déclencher un incendie avec son feu de camp. Il l’avait entouré de grosses pierres qu’il avait fait sortir du sol pour ne pas que le vent envoie des braises près des arbres. Cette fois là, il ne s’était pas creusé un terrier ou caché dans une couverture. Non. Il s’était déplacé un rondin de bois, pas trop épais, s’était posé la tête dessus, et regardait les étoiles pour s’endormir, le reste du corps posé à même le sol. Il n’aurait jamais dû faire ça, car regarder les étoiles ne l’endormait pas le moins du monde, au contraire. Cela l’amusait de regarder cet infini face à lui. Face à lui, mais pourtant si loin… Il se surprenait à repenser aux discours entendus dans les tavernes et vieilles campagnes. Ces discours qui disaient que là-haut, des gens nous attendaient, nous observaient, étaient fiers de nous ou nous châtiaient. Ces discours qui disaient que des forces invisibles régissaient notre monde. C’était s’en doute vrai. La magie était l’une de ses forces non ? Elle est là, partout. Elle attend d’être utilisée. Elle nous observe, nous épie…

La seule de ses forces qui ne lui paraissait pas totalement dénuée de sens et de raison, magie mise à part, était celle d’une femme. D’une déesse dite de l’Equinoxe. Quelle belle idée de penser qu’une femme pareille puisse nous demander d’aimer la nature. La plus belle des idées…
Ce sont donc sur ces belles pensées que le jeune Liam s’endormit.


Au petit matin, son feu s’était éteint. Son sac était toujours là. Tout était calme autour de lui. La lumière était douce, teintée d’orangé. Un petit vent frais accompagnait le chant des oiseaux… Qu’est ce qu’il aimait ce genre de matinée !

Il se leva, s’étira, sortit son écharpe noire de son sac et se l’enroula autour du cou. Il tendit un bras au-dessus des restes de son feu, et en cinq secondes tout au plus, le trou creusé se reboucha et les pierres retournèrent à la terre. Aucune trace de son passage, mis à part le petit morceau d’arbre mort sur lequel il avait dormi. Il respira un bon coup, se tourna vers la clairière qui était à une vingtaine de mètres de lui, et s’avança d’un pas lent mais décidé.

En plein cœur des bois, une jeune blondinet marchait. Savourant chaque bruit d’animaux qu’il entendait, chaque brin de vent qui osait chatouiller son visage. Les odeurs dans ces bois respiraient la pleine nature. Le calme ambiant lui faisait oublier sa solitude et son ignorance face au monde si vaste. Si vaste pour lui.

Là, un bruit. Vous me direz, dans une clairière, remplie d’animaux, c’est normal. Mais là non. Ce n’était pas un bruit normal. Liam s’échinait à tout connaître, à apprendre. Encore, encore, encore et encore. Et ce genre de bruit, ici, ce n’était pas normal. Ou alors il ne connaissait pas cet animal. Pas encore.

Tous les sens aux aguets, il s’approcha doucement du buisson où le bruit s’était fait entendre de l’autre côté, mit ses deux bras tendus devant lui, et avança. Ce n’était pas vraiment un buisson en fait. Plutôt un buis. Ou une haie, mais pas taillée. Il pénétra dedans, doucement, faisait attention de ne pas faire trop de bruit, et là… Une vision magique. Rien d’effrayant. Rien d’anormal. Juste quelque chose de rare. Extrêmement rare. Tellement, que personne dans tout le Royaume ne croyait réellement à leur existence. Deux chevaux ailés. Des pégases là, juste devant ses yeux. Deux pégases qui semblaient se faire la cour. Des amoureux. Il voulut pousser une branche pour mieux voir ce spectacle magnifique, mais celle-ci craqua, effrayant les deux créatures qui partirent au galop. L’une des beautés de ce monde résidait dans ce genre d’instant. Si courts mais gravés pour l’éternité dans notre esprit. Il retourna alors sur ses pas, encore émerveillé par ce qu’il venait de voir.

Une centaine de mètres plus loin, il se posa au pied d’un arbre. Il s’assit, sortit son carnet et un vieux crayon, et tenta du mieux qu’il pouvait de redessiner ce magnifique cheval aux ailes majestueuses. Il n’avait pas pris le carnet destiné à son travail d’explorateur, mais son carnet personnel. Il n’en fit même pas mention de cette rencontre. Pourquoi ? Parce qu’il pensait que ce genre de découvertes ne devait pas être donné à tout le monde, et que ces pauvres scientifiques, avides d’argent et de pouvoir, ne méritaient pas de connaître l’existence de telles créatures. Ils n’en comprendraient pas la beauté de toute façon…

Il devait dessiner avec attention car ce qu’il lui servait de gomme était presque fini, et que s’il se trompait il ne pouvait pas déchirer la feuille car les carnets coûtaient chers. Il dessina donc d’abord un cheval, la patte avant droite légèrement relevée, la « bouche » entre-ouverte, les oreilles pointées vers le ciel. Ensuite vinrent les ailes. Il avait déjà croisé plusieurs dragons, mais ces ailes là ne leurs ressemblaient en rien. C’était comme des ailes d’oiseux, en beaucoup, beaucoup plus grand. Toutefois, tout comme les dragons, elles se rétractaient dans leur dos. Mais là, il les dessina ouvertes et immenses comparées au corps de l’animal. Vraiment immenses. Mais c’était trop tard, c’était dessiné. Liam rigola alors, se moquant de son dessin. C’était bien fait, mais c’était démesuré. Totalement.

Lorsqu’il se releva, affaires rangées dans le sac, écharpe au cou, cheveux en l’air, et prêt à partir à l’aventure, il ne s’attendait pas à voir sur le sol, juste derrière l’arbre sur lequel il était adossé, des pattes de fauves. Pas n’importe lequel, il le reconnu tout de suite. C’était un tigre. Un tigre ? Dans la clairière ? Remarque, la jungle n’était pas très loin, mais cela faisait quand même une trotte, même pour un tigre. Il suivit du regard les traces de pattes au sol, et vit qu’elles se dirigeaient vers un autre immense arbre, plus gros que ceux que l'on pouvait trouver dans cette clairière, entouré de buissons. Justement, à ce moment-là, un des petits arbres se mit à bouger. Liam, content de revoir un tigre depuis longtemps, s’approcha doucement mais sûrement. Les fauves n’attaquent que s’ils se sentent en danger, et il avait eu à faire à quelques gros chats dans le passé. Ça ne c’était pas toujours très bien passé, mais comment s’améliorer dans certains domaines d’approches, si justement on approchait pas ?

« - Hey, viens me voir. N’aie pas peur. Je ne te veux aucun mal »

[Là, tu choisis. Ou tu sors sous ta forme de tigre et tu continues là, ou tu sors sous ta forme humaine et on continue juste après ce paragraphe –ci]

À sa grande surprise, ce ne fut pas un tigre qui sortit des buissons, mais un humain. Non. Pas un humain. Un elfe. Un elfe d’une beauté comme il n’en avait jamais vu ! Il n’était pas attiré par la gente masculine, mais fallait-il être homosexuel pour aimer la beauté ? Grand, bien batit, des cheveux noirs argentés, une chemise à moitié boutonnée… Que diable faisait-il par ici !

« - Ho, je suis vraiment désolé, je croyais que j’allais rencontrer un tigre. Vous ne l’auriez pas vu par hasard ? C’est d’ailleurs plutôt rare d’en voir un par ici. »

Liam rigola alors, puis sourit au jeune elfe.
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 12 Juin 2011 - 11:13

    De nouveau, je fuyais. Mon Maître ayant été tué par des hommes du Royaume, je ne savais pas quoi faire ni où aller. De plus, je ne pouvais pas aller dans 36 endroits puisque je me déplaçais présentement sous ma forme de tigre. Une forme que personne ne connaissait...
    Donc et bien je courus vers les montagnes de Feleth mais je ne fus pas le bienvenue. En effet, apparemment, personne ne voulait d'un tigre blanc dans les montagnes donc je dus aller autre part. Même si ce n'était pas dans mes habitudes, je pris la fuite en courant, mes pattes blanches semblant voler sur le sol enneigé tellement je courais vite. Le vent soufflait agréablement à mes oreilles mais j'étais rempli d'une tristesse sans nom.
    Soudain, je m'arrêtais : me voilà revenu dans la forêt des Amanites, lieu que je connaissais car j'y été déjà allé. Comme d'habitude, il n'y avait aucune trace d'une quelconque présence humaine et cela m'arrangeais.
    Je continuais donc à courir jusqu'à arriver dans une clairière. D'accord, ce n'était pas banal de découvrir un tigre blanc dans une clairière mais ils allaient faire avec parce que j'étais épuisé d'avoir couru toute la journée, seulement pour échapper aux troupes du Royaume.
    Un grognement sourd monta alors dans ma gorge et retentit dans la clairière : je détestais avoir a fuir comme cela mais je n'y pouvais rien. Je m'allongeais alors, sur le flanc, avant de me retourner pour poser ma grosse tête blanche sur mes pattes.
    Je fermais les yeux et pensais à tout ce que j'avais raté. Notamment à Jareth que j'avais laissé la bas, à la vengeance que j'avais promis à mon Maître et à beaucoup d'autres choses. Soudain, mes oreilles se dressèrent en entendant le bruit de pas d'un humain.
    J'étais caché derrière un arbre, allait il me voir ? Par prudence, je me relevais et me déplaçais pour me diriger vers un autre arbre. Je sentais que l'humain me suivais alors je me retournais. Aussitôt, je le vis : un jeune garçon aux cheveux blonds. Avait il l'air dangereux ? Je ne le savais pas alors je me contentais de le dévisager : il semblait porter un équipement d'explorateur et je ne voyais aucune arme sur lui, à part peut être un carnet et un crayon.
    Mes oreilles reprirent, petit à petit, leur place normale sur ma grosse tête blanche et je me mis à gémir de curiosité. J'avais réussit à m'abstenir de lui grogner dessus parce que je n'étais pas un assassin. Je ne tuais que ceux qui le méritaient.
    Je fis alors un pas en avant, avant de faire demi-tour et de courir vers un buisson. Arrivé là, je serrais les dents : la transformation inverse était toujours un peu douloureuse. Une fois que j'eus revêtu ma forme humaine, je me décidais à sortir des buissons.
    Je pus alors voir la beauté de cet humain avec mes yeux perçants d'elfe : il en valait le coup et il était tout à fait mon genre mais....Pour une première rencontre, il fallait peut être que je la joue profil bas.
    J'eus un sourire en lui répondant :

    « Oh...Vous voulez sûrement parlé du tigre blanc. Il a sûrement dû partir. Vous savez, lorsqu'ils ne sont pas en meute, ces animaux sont assez solitaires et ils ne se laissent pas approcher si facilement »

    Je vis alors qu'il me dévisageait également. J'avais toujours ma chemise mal boutonnée mais cela faisait partit de mon style donc je n'allais pas changer pour les beaux yeux de l'humain qui était en face de moi. Quoi que....Il avait vraiment de beaux yeux...
    Mon sourire s'agrandit : heureusement pour lui, j'avais décidé de « rester sage ». Il se mit à rire puis me regarda en souriant. Je ne pu m'empêcher de lui demander, notamment en voyant le carnet et le crayon qu'il avait :

    « Excusez moi de vous dire cela mais, êtes vous dessinateur ? Je me permet de vous demander ça car vous avez un carnet et un crayon sur vous. Aviez vous l'intention de dessiner ce tigre blanc ? Si c'est le cas peut être qu'avec un petit peu de patience, et surtout, avec beaucoup de chance, il reviendra »

    J'eus un petit sourire : peut être allais je finalement lui faire une fleur ? Ce n'était pas vraiment dans mes habitudes certes, mais j'avais le sentiment que je ne devais pas laisser cet humain ainsi. Donc, le regardant dans les yeux, je m'approchais.
    Une fois que je fus près de lui, je ne pus m'empêcher d'avoir une voix aguicheuse – le poids de l'habitude que voulez vous – pour lui murmurer :

    "Si vous avez la patience d'attendre, je vous laisse quelques instants seul ici. N'ayez crainte, je reviendrais bientôt, inutile de paniquer »

    Furtivement, je pris une mèche de cheveux de l'humain blond entre mes doigts avant de faire demi tour et de me cacher derrière un arbre. Là, je laissais la colère et la haine monter en moi pour me transformer de nouveau.
    Une fois cela fait, le tigre blanc que j'étais redevenu sortit de sa cachette pour se montrer aux yeux de l'humain en plongeant son regard argenté dans le sien
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 12 Juin 2011 - 22:50

L’elfe confirma sa pensée. Un tigre. Un tigre rôdait dans les parages. Mais pas n’importe lequel, un tigre blanc ! Il en avait croisé un une fois, durant l’un de ses premiers voyages dans les montagnes. Magnifique ! De toute façon, avec Liam c’est facile, tout est beau ! … Ouais bon sauf quelques petites bébêtes toutes moches dans les plaines ou les grottes, MAIS ! Tout était beau dans ce monde pour lui.

Liam souris alors de joie, de savoir qu’une de ces créatures était là, pas loin. Décidément, c’était son jour de chance ! L’elfe arqua un sourcil, et le questionna sur son carnet et son crayon qui dépassaient de son sac. Sa remarque sur son « métier » de dessinateur le fit sourire.

« - Non, je suis juste explorateur. Mais les historiens et les scientifiques ont besoin de quelques croquis, surtout pour la cartographie, les plantes et les animaux. Je dessine plus par légère obligation que par choix. »

Il ne lui parla pas du deuxième carnet, le carnet personnel aux allures de journal intime car il n’allait pas le déranger avec sa vie privée. Par contre, la suite du récit de l’elfe l’intrigua. Avec un peu de patience et de la chance, il reviendrait peut-être ? Comment pouvait-il le savoir ? Remarque, peut-être était-il lui aussi très proche de la nature. Les elfes ont les sens encore plus développés que les hommes ou que certaines autres créatures vivantes. Il sentait peut-être la présence du félin.

Avant que Liam puisse répondre à sa remarque, l’elfe avança vers lui. Lentement. D’une démarche élégante, gracieuse… Sensuelle ? L’elfe le regardait dans les yeux. Impossible pour Liam de détourner le regard, il était comme happé par ses yeux, par ces deux beaux yeux bleus. L’elfe était maintenant tout près, si près qu’il pouvait sentir son souffle chaud sur son cou. Il lui parla, comme s’il attendait quelque chose de la part du jeune humain. Liam ne put s’empêcher de sourire à ses paroles, et surtout au ton sur lequel il lui avait parlé. Un ton enjoliveur qui ne devait certainement pas laisser les gens indifférents. Cela n’effrayait pas Liam, ni ne l’attirait. Cela l’amusait, c’est tout.

Les yeux bleus détournèrent le regard pour se poser sur une mèche de cheveux de Liam. L’elfe joua un instant avec. Durant ce court instant, Liam frissonna. Frissonna car les doigts fins du jeune elfe frôlaient le cou et l’épaule du jeune humain. Un frisson de plaisir ? Sans doute. Un peu. Mais ce n’était pas ce genre de frisson. Ce frisson, il l’avait ressenti la première fois qu’il avait touché Mr Erianthyl, son professeur de magie. La seconde fois, ça remontait à même pas une semaine, avec Liv dans la taverne. Il reconnut de suite ce type de magie. C’était de la magie blanche, une magie de soin… Mais il y avait autre chose. Quelque chose de puissant, mais la nature du pouvoir lui échappait totalement. Il lui dit ensuite de ne pas avoir peur. Peur ? De quoi devrait-il avoir peur ?

L’elfe s’esquiva derrière l’arbre le plus proche, laissant Liam seul. Il posa sa main dans le creux entre son cou et son épaule, là où il avait ressenti le frisson. Il souriait bêtement car il avait fait ce geste comme pour le capturer et ressentir encore une fois cette sensation, ce picotement qui parcoure tout le corps et qui vous fait vous sentir un peu plus fort, un peu plus apte à pouvoir passer outre les problèmes de la vie. Débile n’est-ce pas ? C’est pour ça qu’il souriait à cet instant. Son imagination allait parfois bien loin…

Mais pas assez apparemment, car ce ne fut pas l’elfe qui sortit de derrière l’arbre, mais le tigre. Le tigre blanc lui-même.

Liam, par réflexe, fit un pas en arrière car il ne s’attendait vraiment pas à cela. Puis regarda plus attentivement le fauve. L’immense félin ne bronchait pas. Il faisait que regarder Liam… dans les yeux ? Les yeux du tigre, argentés comme un soir de pleine lune, fixaient, sans cligner, les deux yeux vert émeraude de l’humain.

« - Wow »

C’était sorti tout seul. Une telle admiration face à ce gros chat n’avait pas d’autres mots : Wow. Une force, une constance, un profond calme se dégageait du tigre, qui intriguaient encore plus le jeune Liam. Dans ses yeux argentés, il ne put s’empêcher de reconnaître une force, la force qui l’avait attirée comme un aimant même pas une minute plus tôt. La force de l’elfe. Soudain, tout devint plus clair…

« - Un métamorphe ! C’est extraordinaire ! »

C’était la journée de la découverte ma parole ! Un couple de pégases, un tigre blanc qui était en fait un elfe… Juste, incroyable.

« - Jamais j’aurai cru en voir un dans ma vie ! Fascinant ! »

Ayest, le côté scientifique gaga de la nature ressortait. Il s’approcha du tigre, une main tendue en avant.

« - Dit, je peux te toucher ? Tu es… Tellement beau. »

Un blanc d’ivoire, un noir de nuit, des yeux argent… Le plus beaux des tigres. Il mit sa main à côté de la tête du fauve, attendant qu’il lui donne l’autorisation d’une caresse.
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 12 Juin 2011 - 23:22

    Franchement, j'étais étonné. Je ne pensais pas que l'humain réagirait avec autant d'enthousiasme. Il m'avais révélé qu'il était explorateur et qu'il parcourait le monde dans l'espoir de dessiner toutes sortes de créatures.
    Je pensais que mon geste l'aurait effrayé ou choqué mais, apparemment, j'avais tout faux. À présent que j'étais sous ma forme de tigre, je pouvais le dévisager plus intensément. Je découvris alors qu'il avait de magnifique yeux verts émeraude, c'était stupéfiant !
    Je ne fis rien, ne bougeant même pas, me tenant droit sur mes grosse pattes blanches. Il ne tarda pas à comprendre le fin mot de l'histoire : oui, c'était bien l'elfe qu'il avait rencontré plus tôt. Je fus surpris par son cri de surprise mais je ne fis rien.
    Un métamorphe ? C'est ainsi qu'il m'appelait ? Pourquoi pas après tout. Doucement alors, je fis mon premier geste qui fut celui de m'assoir. Mes oreilles ne se dressèrent pas mais je restais tout de même attentif aux moindres de ses mouvements : on était jamais trop prudent.
    De nouveau, il fut impressionné et je trouvais cela touchant. Je me redressais alors, et fit un voire deux pas en avant pour me rapprocher doucement de lui. Il tendit ensuite une main, en me demandant s'il pouvait me caresser.
    Je n'étais certes pas un chat mais je ne disais jamais non à une caresse, que ce soit sous ma forme d'elfe ou sous ma forme animale. Pourtant, j'y allais par étapes. La première étape, justement, fut de tendre la tête pour renifler la main de l'humain. Je ne sentais rien à part de la magie : cet homme pouvait donc utiliser de la magie ?
    Ensuite, je me reculais et fixais de nouveau ses yeux émeraudes. Puis, je tendis de nouveau ma grosse tête blanche que je frottais doucement contre sa main, lui donnant l'autorisation de me caresser. Je décidais même d'aller un peu plus loin.
    Ayant fermé les yeux, comme pour savourer cette furtive caresse, je les rouvris pour me reculer de nouveau. Lentement, je m'approchais encore de lui et me couchais, sagement sur le flanc, posant ma grosse tête blanche sur les feuilles mortes en poussant un petit gémissement.
    Étrangement, j'avais réussit à ne pas grogner de méfiance mais cela ne voulait pas dire que je n'étais plus sur mes gardes, bien au contraire. Ma queue tigrée noire et blanche s'agitait lentement, balayant les feuilles mortes, tandis que je ronronnais fortement.
    Puis, je fis un roulé boulé sur moi même et atterrit sur le dos, les pattes brassant l'air. D'accord...J'avais juste l'air d'un énorme chat qui voulait jouer mais bon, pour moi, tout était bon pour plaire, même si cet humain ne semblait pas être sensible à mes gestes en tant qu'elfe peut être que le tigre arrivera à le séduire ? En tout cas s'était bien parti.
    Soudain, sans savoir pourquoi, j'avais envie d'être heureux donc je jetais ma grosse tête blanche en arrière tandis que ma queue fouettait le sol avec entrain. Mes yeux, à présent argentés, fixaient la cime des arbres avec joie.
    Puis, je redevins sérieux : la récréation devait cesser parce qu'il ne fallait pas que j'oublie qu'il y avait un humain. Donc et bien je me remis sur mes pattes en m'ébrouant pour enlever les feuilles mortes qui s'étaient accrochées à mon pelage.
    Une fois à peu près propre – car j'avais laissé, exprès, des feuilles mortes sur le haut de ma tête – je me dirigeais lentement vers l'humain, à pas feutré, avant de tendre, de nouveau, ma tête vers lui. J'espérais qu'il ai compris le message car je voulais encore une fois, savourer la caresse de sa main sur ma tête.
    Ma queue continuait de s'agiter avec enthousiasme. Soudain, mes oreilles se redressèrent sur ma tête : il y avait un danger, je pouvais le sentir. Je me retournais donc, brusquement et me mis à grogner toutes crocs dehors.
    Je me plaçais, devant l'humain, en position défensive. L'ennemi ne tarda pas à se montrer. Il s'agissait d'un loup noir, solitaire. Je reculais alors, les oreilles dressées, les crocs en avant, pour l'impressionner. Heureusement, cela marcha et le loup s'en alla.
    Cependant, je n'arrêtais pas de grogner et mes oreilles restaient dans leur position actuelle. Peut être allais je effrayer l'humain ? Je n'en savais rien. En tout cas, lui qui espérait voir des animaux, c'était son jour de chance.
    Sentant que le danger était bel et bien parti, je me retournais vers l'humain et reprit ma position à recevoir des caresses
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Autorisation accordée.    Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyLun 13 Juin 2011 - 10:17

Autorisation accordée.


Le tigre, tel un chat, renifla d’abord la main de Liam, recula pour le regarder une dernière fois dans les yeux, puis se frotta la tête contre sa main. Et encore ce même frisson. Il adorait cette sensation, mais si, à chaque fois qu’il touchait quelqu’un de magique ça lui faisait le même coup, il ne tiendrait pas longtemps ! Mais sur le moment, il profita. Il profita de ce frisson et de cette sensation excise qui était de caresser un tigre. Il avait l’impression de jouer au bord d’une falaise, de danser trop près des flammes, de rire avec le danger en personne… Même si cette créature lui paraissait inoffensive. Non, elle l’était, il venait d’en avoir la preuve.

Le tigre se recula pour finalement s’allonger sur le flanc. Une invitation encore plus tentante que celle de lui caresser le crâne. Il s’agenouilla près de la bête commença à lui caresser frénétiquement le flanc et le ventre, sans oublier de passer sous le menton… Bah quoi ? Ça fonctionne comme un chat non ? En plus gros. En beaucoup plus gros, mais un chat quand même. Le tigre fouettait le sol avec sa queue. Il devait vraiment aimer ses caresses car il se dandinait de partout. Il roula ensuite un peu plus loin dans les feuilles mortes et observa silencieusement le sommet des arbres. Liam, accroupit au même endroit, souriait toujours. C’était vraiment un magnifique spectacle. Même si ce n’était en fait qu’un elfe sous la forme d’un fauve, c’en restait incroyable à voir.

Un éclat de rire. C’était Liam. Le tigre s’était frotté dans les feuilles puis s’était débarbouillé, mais il y en avait encore une posée sur son crâne. La bête s’avança vers lui, à pas feutrés, pour tendre finalement la tête vers lui. Liam, tout sourire, le débarrassa du végétal avant de lui administré une énième caresse. Il avait l’air d’aimer ça !

Là, un bruit. Liam regarda au loin en même temps que le tigre releva ses oreilles. Il l’avait senti en même temps que lui. Liam allait faire sortir une boule de feu de sa main lorsque le fauve commença à grogner et à montrer les dans. Il ne risquait rien en présence de ce prédateur dans son camp, mais on était jamais trop prudent. Il était prêt à faire jaillir les flammes. Enfin, la créature cachée pointa son nez. Un loup noir. À part ceux des montagnes enneigées, il ne connaissait pas vraiment cette race d’animal. Mais le tigre continuait de grogner. Peut-être que ce loup représentait une réelle menace ? Liam ne prit pas de risque et regarda le loup dans les yeux. Il fit alors jaillir une flamme de la paume de sa main droite puis joua un instant avec pour la condenser en une boule de feu compacte. Le loup s’enfuit. Pourquoi ? Les crocs du tigre ? Sa musculature impressionnante ? Ou les flammes de Liam ? Nul ne le savait, mais le danger n’était plus.

Avant que le tigre ne se retourne, Liam ferma son poing, transformant la boule de feu en une légère fumée grise qui s’échappait de sa main. Le tigre, toujours de dos à Liam, recommença à remuer de la queue et se retourna vers lui. Il s’avança, tendant le cou en avant dans l’attente de nouvelles caresses. Liam allait lui grattait derrière l’oreille avec sa main droite, mais se ravisa vite car il sentait que sa paume était encore chaude. Il n’allait tout de même pas brûler les poils de ce magnifique félin ! Si … ? Noooon ! Hahaha. Haha. Ha… Il le gratta donc de la main gauche.

« - Faudrait pas que ça devienne une habitude. Non pas que ça me dérange ! Pas du tout ! Je pourrais même rester là pendant des heures ! Mais on vient à peine de se rencontrer qu’on se tripote déjà derrière l’oreille. Qu’est ce que ça sera quand on se connaîtra mieux ! »

Liam rigola de sa bêtise. Fier de lui ? Oui, il l’était. Il lâcha donc la tête de l’animal, se mit debout et lui tendit la main.

« - Moi c’est Liam. Enchanté, vraiment. »

Que pouvait-il attendre là ? Une poignée de main ? C’était encore un animal là ! La grosse patoune du tigre lui broierait les os ! Liam rigola encore une fois puis rangea sa main. Il attendrait.

« - Dis, tu voudrais pas te remettre en forme de jeune elfe, histoire qu’on puisse communiquer. Non pas que cette forme me dérange, mais ça sera tout de suite plus facile. Non ? … Ho ! T’es pudique c’est ça ? Tu veux que je me retourne ? Ok très bien. »

Sans attendre de réponse ou de signe lui permettant de comprendre sa pensée, Liam se retourna et mit ses mains sur les hanches.

Position « attente » enclenchée.

[Post un peu court... pas d'idées sur ce coup là xD J'me rattraperai au prochain :p ]
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyLun 13 Juin 2011 - 11:09

    Je devais avouer que je me comportais comme un chat mais j'avais quand même le droit de déranger un peu ma nature non ? De plus, les caresses de cet humain étaient....Tellement douces que j'en redemandais à chaque fois.
    Étrangement, cela n'avait pas l'air de le déranger au contraire : il se plia à mes caprices de bonnes grâce et continua de me caresser. Cependant, il ne tarda pas à avoir un gêneur : un loup noir. Heureusement, ce genre d'animal ne se baladait que rarement en meute et nous avions croiser un solitaire donc il n'y avait pas de quoi paniquer.
    Je montrais les crocs et grognait, oreilles dressées sur ma grosse tête blanche tandis que l'humain se préparait également à se défendre. Je pouvais sentir l'odeur du feu. Quelque chose brûlait ? Étonné et un brin paniqué, je me mis à regarder dans tous les sens pour voir si un arbre était en feu mais je ne vis rien : d'où venait cette odeur de feu alors ?
    Une fois que le loup noir fut parti, je me retournais vers le jeune humain et je pus constater que la paume de sa main était recouverte de fumée : alors c'était sa main qui avait brûlée ? Alors que je réclamais une nouvelle caresse, l'humain s'apprêta à m'offrir sa main droite mais il se ravisa en me présentant sa main gauche.
    Étonné, je commençais par me désintéressé de sa main gauche pour aller renifler, curieux, sa main droite : en effet, elle sentait bien le brûlé. Je relevais une ou deux minutes un regard gris étonné vers lui avant d'accepter sa nouvelle caresse en remuant la queue de bien être.
    Sa façon de me gratter derrière l'oreille était....Magnifique mais il avait raison dans ses paroles : il ne fallait pas que cela devienne une habitude car il ignorait que j'étais un ancien Prostitué et que j'avais une préférence pour la gente masculine.
    Après cela, il me tendis la main en me disant qu'il était enchanté mais il se ravisa de nouveau : il devait avoir compris que si je « donnais la patte » il risquerait de ne plus avoir de main. J'eus alors un grognement qui pouvait s'apparenter à un rire : cet humain me plaisais déjà !
    Donc, il me demanda de me transformer de nouveau en me demandant si j'étais pudique. Pudique ? Il se moquait de moi ou quoi ? J'eus un nouveau grognement avant avant de lui donner un « gentil » coup de tête dans le ventre, comme pour lui faire remarquer qu'il avait tord.
    Alors qu'il se retournait, je me transformais lentement en ce jeune elfe qui l'avait abordé. Mes yeux gris devinrent bleus. Une fois la transformation terminée, je me tournais vers lui en me présentant :

    « Vous avez tout à fait raison. Cette forme est plus propice à la communication. Je suis également enchanté Seigneur Liam. Permettez moi donc de me présenter également : on me nomme Aerandir et j'occupe actuellement le métier de Majordome même si une horrible tragédie m'a prit mon Maître donc je me vois dans l'obligation de renouer avec mon ancien métier c'est à dire Prostitué. C'est pour cela que je me suis permit ce geste déplacé à votre égard. Je m'en excuse humblement, Seigneur »

    Oui, il était vrai que je pouvais garder les gestes que j'avais lorsque j'étais prostitué mais je ne devais pas oublier que mon Maître m'avais apprit à me conduire comme un Majordome, avec le respect qu'exige ce métier.
    Donc, je m'inclinais respectueusement devant Liam – puisque je connaissais son nom à présent – après lui avoir présenté mes plus humbles excuses. Une fois cela, je répondis à une de ses remarques, qu'il avait formulé lorsque j'étais sous ma forme de tigre :

    « Vous avez employé le terme de métamorphe, pour me qualifier mais ce n'est pas tout à fait cela. Je peux certes me transformer mais pas à ma guise, malheureusement. De plus, la transformation peut être douloureuse et peut, quelques fois, me faire perdre de l'énergie. Heureusement, je compense ceci avec mes qualités de Guérisseur."

    Sans attendre la réponse de l'humain, je pris sa main droite et l'examina. Elle avait l'air d'être protégée par des gants et je reconnus immédiatement le travail de ceux de ma race, le travail des elfes. Ainsi, cet humain portait des gants elfiques ? C'était assez normal pour quelqu'un qui utilise la magie mais cela me rendais fier, dans un sens.
    Je lâchais donc, lentement sa main après cet examen. Je me sentais un peu honteux d'avoir de tels gestes alors que l'on venait à peine de faire connaissance. Alors, j'inclinais une nouvelle fois la tête devant lui, dans un geste d'excuse et je ne la relevais pas, dans l'attitude d'un Majordome qui attendrait l'autorisation de son Maître pour relever la tête
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Pas de ça avec moi.   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 19 Juin 2011 - 22:49

Pas de ça avec moi.


Liam lui tournait le dos, mais crevait d’envie de se retourner pour voir de ses propres yeux cette transformation. Mais non. Il devait contenir ses pensées et ses envies de jeune explorateur, parfois un peu trop curieux. Il sentit comme un courant d’aire derrière son dos. Il voulut se retourner, sentant qu’il était en train de se transformer en elfe, mais c’était déjà fini. L’elfe reprit la parole. Liam se retourna et … Seigneur Liam ? L’avait-il reconnu ? Savait-il d’où il venait ? Non, c’était impossible… Liam ne broncha pas, attendant la fin de la tirade du jeune elfe. * Aerandir ? …. Majordome ?! *

Liam sourit. C’était donc une méprise. Heureusement pour lui qu’il ne l’avait pas arrêté. Il le laissa donc continuer. Il avait dû quitter son métier de majordome à cause de la mort de son maître et était retourné à sa première formation… Prostitué ? * C’était donc ça ! * Liam sourit de plus belle. Il venait de comprendre tous les agissements étranges de son nouvel ami fauve. Oui, pour Liam, une rencontre est faite pour qu’on s’en souvienne, donc, pour se faire un ami.

Il le charmait donc. Liam se dit qu’il s’agissait là d’une opportunité bien alléchante. Non pas pour se laisser aller à certaines relations, mais plutôt à quelques jeux. Relations. Jeux. Quelle différence ? Et bien pour Liam, dans une relation, il y a. Dans un jeu, il n’y a pas. Vous captez la subtilité ? Il n’était pas très intéressé par les relations avec les femmes, et encore moins avec des hommes. Mais les jeux l’amusaient beaucoup. Let’s get the party Started !

Aerandir lui fit alors une révérence pour s’excuser de ses manières. Liam rigola. Ses manières l’amusaient ! Pourquoi devait-il s’excuser pour ça ? L’elfe se releva avant que Liam ait pu dire un mot, puis recommença à parler. Il lui expliqua la nuance qui existait entre son pouvoir et celui de d’un métamorphe lambda. Il s’avança alors sur Liam, lui prit la main dans laquelle il avait fait apparaître une de ses fameuses boules de feu quelques minutes plus tôt, et l’examina.

Liam ? Comme toujours, portait son fameux sourire amusé. Aerandir lui touchait la main, mais il s’était surtout arrêté sur le gant qu’il portait. Avait-il remarqué sa provenance ? Sûrement oui, parce que la magie des elfes se découlant de ces gants se faisait sentir à des kilomètres à la ronde, et entre elfes, une sorte de trace doit se faire sentir. Aerandir, gêné de lui avoir prit la main sans son autorisation, recula de quelques pas puis recommença sa révérence d’excuses. Silence. Plus aucun geste de la part des deux jeunes hommes.

Liam s’approcha enfin, encore et toujours souriant. Il posa une main sur l’épaule de l’elfe et baissa sa tête près de celle de son ami.

« - Hey. Pas de ça avec moi. Je ne mérite pas toute cette allégeance. Parce que si tu t’excuses, je dois le faire aussi. Ben oui, après tout, quand tu étais un tigre, je t’ai non seulement caressé comme si tu étais un chat. Mais je t’ai également tutoyé sans ta permission. Tout comme là maintenant d’ailleurs… »

Liam lui fit remonter la tête vers lui en lui mettant son index sous son menton. Il plongea ses yeux verts dans les yeux bleus de l’elfe. Sourire.

« - Bon, maintenant que tu m’as tripoté la main et que moi j’t’ai caressé… Bah tout le reste du corps. Je pense qu’on peut se tutoyer maintenant. Et ce n’est pas une question. »

Liam ne quittait définitivement pas son sourire qu’il savait charmeur même si ce n’était pas son intention. * Ça rajoute du piment au jeu sans même avoir à parler *

En enlevant son index du menton de l’elfe, il fit bien attention de le caresser légèrement. Ils se relevèrent tous les deux. Liam, quelque peu gêné dans cette situation, resserra un peu son écharpe autour de son cou et remit son sac convenablement sur son épaule.

« - Ça ne te dérange pas si on marche un peu ? Avant ta rencontre, j’étais venu ici pour me ressourcer, et marcher ici me fait le plus grand bien. Marcher en ta compagnie ne serait vraiment pas de refus, du moins si tu le désires. »

Il avait fait exprès d’insister sur le mot « désires », tout en lui lançant un petit regard charmeur. Jamais il ne tomberait dans les griffes de cet elfe, mais s’amuser entre ses pattes allait être une véritable partie de plaisir…

D'où cela pouvait bien venir cela d’ailleurs ? Il a déjà eu des conquêtes, mais féminines. Plusieurs hommes l’avaient déjà dragués. Il en avait même embrasser un, mais la dizaine de chopes de bières en étaient fortement pour quelque chose… Mais pourquoi cette manie du jeu ? Surtout avec les hommes ?

* vwoff, on va pas commencer à philosopher là dessus. Je joue pour m’amuser, et ceux avec qui je joue, sont ceux pour qui je porte une certaine confiance et une amitié présente ou naissante. Je l’aime bien. Alors je joue. Rien de bien méchant. Vraiment rien… *

[Apologize pour ce retard ^^' Je serais plus rapide à partir de maintenant, mais surtout à partir du 22. J'espère que ça te plaît... Enfin, y'a pas grand chose donc bon ^^' ]
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyLun 20 Juin 2011 - 20:38

    Un jeu, ce n'était qu'un jeu rien de plus. Cet humain semblait aimer le jeu alors, pourquoi ne pas jouer moi aussi ? D'accord, je ne faisais que me confondre en excuses mais c'était parce que je pensais que j'avais été trop loin avec lui mais, apparemment...Je m'étais trompé.
    En effet, il prenait tout ce que je disais au second degré, me réconfortant pour que j'arrête de m'excuser. Il me tutoyais ? C'était normal après tout. Tout le monde me tutoyais, à croire que je n'avais pas le même sens du respect que les autres.
    D'ailleurs, je n'étais pas très loin de la vérité parce que je n'étais pas comme les autres. Même si on se plaisait à dire que tout le monde était différent, dans mon cas, j'étais le plus différent de tous car je ne connaissais personne qui était capable de se transformer en tigre.
    Du point de vue d'un humain, j'étais une curiosité une....Erreur de la nature – même si le mot était un peu fort – en bref, je n'étais pas ce qu'on pouvait appeler quelqu'un de normal. Je m'étais donc excuser auprès de cet humain qui s'était pourtant mit à ma hauteur en me posant une main sur l'épaule en précisant que je ne lui devais pas allégeance.
    Il avait sûrement raison mais que connaissait il de moi ? Que connaissait il de quelqu'un qui, depuis toujours – même si cela ne faisait que 25 ans – se mettait au service d'autrui ? Il était normal que je me comporte ainsi, de mon point de vue bien sûr.
    D'ailleurs, je le lui fis remarquer :

    « Croyez moi Sir Liam, vous n'avez aucune raison de vous excuser parce que vous m'avez prit pour un chat. Il était de mon choix de vous laisser me caresser. Si je ne l'avais pas voulu, je n'aurais eu aucun remord à refermer ma mâchoire sur votre main donc vous n'êtes aucunement responsable, sachez le. Pour ce qui est du tutoiement, je me suis habitué à ce que tout le monde me tutoie. Cependant, pour ma part, je me refuse à le faire car cela signifie que je continue de garder une certaine distance avec les personnes qui m'entourent car, voyez vous, depuis quelques temps à présent, je me refuse d'être proche des gens.... »

    J'allais céder à la mélancolie lorsque je sentis un contact sur mon visage. L'humain m'avait relevé la tête en plaçant deux de ses doigts sous mon menton. Ce contact m'électrisa sans que je ne sache exactement pourquoi. S'il jouait réellement, quelles étaient exactement les règles du jeu ? Et surtout, était il bien conscient qu'il jouait avec moi ?
    Ses yeux verts rencontrèrent les miens et je m'y plongeait sans aucune retenue. Il me demandais même de le tutoyer également. J'eus alors un sourire et décidait de « jouer » dans son jeu en m'approchant de lui pour diriger ma bouche vers son oreille.
    Lentement, comme si j'avais l'intention de l'aguicher – ce qui était faux bien sûr car je jouais le jeu – je soufflais sur doucement sur sa nuque en murmurant à son oreille :

    « Je suis vraiment navré mais je ne peux accéder à votre requête pour une raison simple : je n'ai jamais tutoyer personne, mais ce n'est pas la raison principale. Si vous le souhaitez, je peux vous la révéler.... »

    Je reculais alors mon visage, pour lui signifier que mon tour était passé. J'avais laissé ma phrase en suspens exprès pour le coté mystérieux de la chose alors je laissais le silence régner pendant un petit moment avant de reprendre, en continuant de plonger mon regard, dans le sien :

    « La véritable raison pour laquelle je ne peux me permettre de vous tutoyer est que j'essaie de mettre le maximum de distance entre nous deux malgré ce que mes gestes envers vous peuvent laisser croire. Mon métier est, certes, d'aguicher autrui mais, et cela peut paraître paradoxal, je n'ai qu'une peur, c'est celle de m'attacher trop aux gens.... »

    Je me tus une nouvelle fois. Je venais de révéler une facette de ma personnalité à cet homme que je ne connaissais pas. Certains diront que je ne suis vraiment pas prudent et ils auront raison. J'ai choisi de faire des métiers pour servir autrui, cependant, je voulais mettre la plus grande distance entre eux et moi car je ne savais pas comment j'allais réagir si mon cœur se mettait à parler, au lieu de mon corps.
    Après cela, il me caressa légèrement mais je n'eus aucun mal à comprendre la signification de cette caresse : de nouveau, Liam jouait avec moi. Il continuait à jouer certes mais, avait il vraiment conscience que ce jeu pouvait être dangereux pour lui ?
    Il m'appris alors qu'il était venu pour se ressourcer et me proposa de marcher un peu. J'acceptais d'un hochement de tête et nous nous mîmes en route. Seuls le vent et le chant des oiseaux nous accompagnait pendant cette promenade silencieuse jusqu'à ce que le danger ne vienne frapper à notre porte.
    En effet, j'avais totalement oublié de prévenir Liam que toutes sortes de créatures peuplaient cette forêt. Notamment les Hyékens, des Démons forestiers, la plupart du temps affamés, qui n'ont aucune pitiés pour leurs proies.
    Justement, en parlant d'eux, je sentis un courant d'air glacé et je me figeais : lorsqu'ils étaient affamés, ces Démons étaient, particulièrement dangereux et avaient, généralement, une carrure impressionnante, même si personne ne savait exactement à quoi ils ressemblaient.
    Grognant, je me retournais d'un pas vif vers Liam, en prenant un air sérieux :

    « Je suis vraiment désolé de devoir refuser votre proposition de promenade car je crains que nous soyons repérés. Je suis impardonnable, j'ai oublié de vous prévenir de la présence des Hyékens dans ces bois. Ils ne se montrent que très rarement et, souvent, lorsqu'ils sont affamés. Malheureusement pour vous, ces Démons ne sont pas du genre, très coopératifs mais j'ai un plan. Le tout est que vous devez le suivre, à la lettre »

    J'entendis les bruits de pas qui se rapprochaient de plus en plus. Les Hyékens étaient des créatures aussi grandes que des chevaux, avec une apparence changeante. Le plus souvent, ils empruntaient leurs apparences.
    Malheureusement, je n'eus pas le temps de donner plus d'explications à Liam et je dus me transformer, devant ses yeux. Mon corps se métamorphosa donc, dans un hurlement de douleur qui résonna dans toute la forêt avant que je ne retombe sur mes pattes de tigre.
    Cependant, un grognement semblable au mien se fit entendre : un Hyéken avait donc choisi de prendre également une apparence de tigre et il s'avança, affamé, les crocs bien en évidence, tandis que je répondis en grognant également.
    Soudain, au lieu de l'attaquer, je me tournais vers l'humain en lui sautant dessus, en espérant que le Hyéken croit à ce subterfuge. Une fois que j'eus plaqué Liam sur le sol, mes pattes l'immobilisant, le baissais le visage, rapprochant, dangereusement, ma mâchoires, aux crocs acérées, vers sa gorge...
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 3 Juil 2011 - 9:53

Aïe . . .


Aerandir s'approcha doucement de l'oreille de Liam. Il y murmura quelques mots qui intriguèrent encore une fois le jeune homme. Il recula son visage ensuite pour mieux le regarder dans les yeux. Liam ne répondit rien, il ne faisait que l'observer. Après un long silence, il le rompit :

" - Je le souhaite, dit-il simplement"

Et l'animagus lui répondit alors. Le tutoiement représente une marque d'affection, d'attachement. Et cet attachement avait du le faire souffrir dans le passé, car aujourd'hui il n'en voulait plus. Il ne voulait plus, sans doute, qu'on le fasse mal de nouveau. Il ne le tutoierait donc pas. Liam lui fit relever la tête, lui caressa la joue et lui proposa de marcher un peu. L'elfe accepta sans problème. Liam se remit son sac correctement sur l'épaule, retira son écharpe pour la glisser dans son sac, et ils se mirent en marche.

La marche fut silencieuse. D'habitude, Liam marchait seul, mais bizarrement, la présence de son nouvel ami n'était pas de trop, au contraire, il se sentait même bien, encore plus serein que d'habitude. Il se surprit même à penser que cela pouvait venir du fait qu'il puisse se transformer en gros chat. Depuis toujours, les chats sont ses animaux préférés. Tout le monde préférait les chiens ou les chevaux, pas lui. Les chiens sont certes fidèles et loyaux, mais ce n'était pas ce que recherchait Liam. C'était la liberté. Et il n'y a pas plus libre qu'un chat. Le cheval ? Cruellement, ne dit-on pas que c'est la plus noble conquête de l'homme ? L'homme a conquit le cheval, malgré le "Spirit", le Pur-Sang libre. Mais c'est le chat qui a conquit l'homme. Il miaule et il accoure lui donner à manger ou le caresser. Le chat peut partir et revenir quand il veut. Un chien qui fait cela, c'est la panique. Une confiance aveugle ait donnée au chat tandis que la peur se crée envers les autres animaux. Et c'était un dérivé de ce sentiment de confiance que ressentait Liam.

Le ronronnement des chats l'apaisaient, tout comme leurs caresses ou leur langue rugueuse sur sa peau. La présence d'un esprit tigre prêt de lui, lui procurait sécurité, sérénité et force. Un fauve à ses côtés ! Il y avait de quoi gagner en assurance, non ? Ils marchèrent un certain temps comme ça, sans échanger une seule parole, ni même un regard. Liam avait même marcher les yeux fermés. Il ne faisait pas qu'errer dans ces bois, non, il les ressentait. Sa moitié druide prenait le dessus quand il était entouré de nature comme ici. C'était comme si les plantes lui parlaient. Ridicule ? oui, sûrement. Mais Liam le ressentait ainsi, cela signifiait donc qu'il y avait une part de vérité car jamais, ou presque, ses sens l'avaient trompés. C'étais comme s'il sentait le sol, les arbres, la terre battre sous ses pieds. Le coeur de la forêt battait à l'unisson dans sa poitrine.

Il venait de mettre ses deux bras croisés derrière la tête et de fermer les yeux. Il avait prit une petite branche d'un arbre et la mordillait doucement. Ils marchaient d'un pas lent. Là, il entendit un bruit. Assez loin d'eux, mais étrange. Il s'arrêta et ouvrit doucement les yeux. Aerandir le dépassa et, quelques pas après, il se stoppa à son tour. Le sourire sur le visage de l'elfe disparut et ses traits se durcirent. Il se retourna vivement vers Liam et lui annonça le danger qui arrivait.

Des Hyékens ? Durant toutes ces années, Liam n'en avait jamais vu, pensant, à force, que ce n'était qu'un mythe. Apparemment non. Sans plus attendre, Aerandir se transforma sous le regard étonné de Liam. Si la situation ne risquait pas d'être aussi grave, il aurait presque apprécié de voir ça, mais le moment n'était pas au spectacle. Liam Fut également surprit du cri d'horreur qui s'échappa de la gorge de l'elfe. Un cri d'effroi qui devint rugissement. L'elfe devint le tigre.

La créature se montra alors, sous la forme d'un... Tigre ? Liam mit un certain temps avant de se souvenir des ragots des ivrognes dans les tavernes. Les Hyékens auraient la capacité de mimétisme, c'est l'une des raisons pour lesquelles personne ne les voit vraiment, ils prennent la forme de leurs proies pour gagner leur confiance et les dévorer ensuite. Aerandir fit un premier pas, puis un deuxième en direction du prédateur, s'arrêta un court instant et se retourna d'un coup vers Liam.

" - Que ... ? "

Trop tard. Le tigre blanc venait de sauter vers lui. Il eut à peine le temps de reculer d'un pas, et la force des pattes d'Aerandir le plaqua au sol. Le choc de la chute lui bloqua la respiration, et une violente douleur envahit son torse : ses pattes l'écrasaient. La force en elle même n'était pas puissante, car Aerandir devait certainement se retenir, mais en y combinant la chute sur le dos, la vitesse du saut et la surprise, Liam venait de se prendre une claque en pleine figure. Avant que Liam ne puisse dire un mot ou faire un geste, l'immense gueule du tigre s'ouvrit, laissant à découvert ses crocs acérés. Liam écarquilla les yeux. Il n'avait pas le temps de réfléchir, tout allait si vite ! La gueule du tigre s'approcha de son cou.

Là, Liam ne sentit que la pointe des crocs lui toucher la peau. Liam avait bouger les jambes, comme pour se débattre. Comme. Les pattes du fauve s'agitaient sur son torse pour faire comme s'il le griffait. Comme si. Mais Liam pensa à quelque chose... Comment donner l'illusion qu'il le tuait s'il n'y avait pas de sang ?

Le Hyéken relativement loin, et Liam, ayant Aerandir sur lui, il était caché de la vue du prédateur. Liam poussait de petits cris de fausse peur, tout en essayant de prendre son poignard en argent à sa ceinture. D'une main, il poussait doucement le torse du tigre, et de son autre main, il descendait lentement jusqu'au manche de son poignard mais...

"- Bouge ta patte... "

Pour lui indiquer laquelle, il lui donna une petite tape avec son index dessus. Sa patte arrière était directement posée sur la lame du poignard, ce qui l'empêchait de la retirer de son fourreau. Il sentit la patte se soulever, puis se reposer sur ses parties génitales. Liam écarquilla les yeux, contracta ses abdos à cause de la douleur, et pouffa silencieusement pour pas attirer l'attention du Hyéken sur cet incident qui pourrait les discréditer.

" - Pas là... ! "

Lorsque le membre de l'animal se retira de celui de Liam, il lui murmura un petit "merci" tout en lui lançant un regard sévère, posa sa main sur le manche du poignard, le remonta jusqu'à son visage, se fit trois fines blessures sur la joue, puis s'ouvrit l'intérieur de la main droite. Il poussa un cri de douleur. La douleur était là, mais elle n'était pas si forte. Il avait évidemment exagéré son cri pour que cela fasse plus vrai. Il se posa la main ensanglantée sur son cou.

Le tigre sortit alors de sur la carrure de l'humain, qui paraissait bien mince à côté du fauve, et se dirigea vers le Hyéken. Pendant ce temps, Liam se mit sur le ventre, mimant une agonie avec la main toujours sur son cou, et l'autre main, celle tenant le poignard, plaquée contre son torse, face contre terre. Si le Hyéken devait s'approcher de lui, il lui planterai la fine lame dans le cou.

* Merde ! Ça fait mal ces conneries ! *

Il s'écroula finalement sur le sol, en fermant les yeux mais en ouvrant grand ses oreilles sur ce qu'il se passait quelques mètres derrière lui.

[Désolé de mon immense retard, ça n'arrivera plus, ou du moins, il ne sera pas si long. Désolé d'avoir fait bouger ton personnage, dis moi si ça te dérange et si tu veux que je change des tucs :) ]
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyLun 4 Juil 2011 - 14:52

    Les grognements se faisaient entendre dans toutes la forêt et je n'eus d'autre choix que de grogner moi aussi, comme un animal qui voudrais défendre ce qui lui revient de droit, c'est à dire, en cet instant, sa proie.
    Cependant, il fallait être beaucoup plus convainquant pour convaincre des créatures comme les Hyékens. Je n'avais donc pas le choix : m'étant retourné vers Liam, je montrais les crocs et me dirigeais, petit à petit, vers sa gorge, tout en faisant semblant de le griffer. Soudain, j'entendis :

    Citation :
    « Bouge ta patte ! »

    étonné, j'obéis et déplaçais ma patte vers un endroit qui fit sursauter Liam. Je baissais alors ma grosse tête blanche de Tigre pour m'apercevoir que je n'avais pas reposé ma patte au bon endroit.
    D'ailleurs, Liam me le fis remarquer :

    Citation :
    « Pas là !... »

    J'eus un petit grognement digne d'un petit rire : il voulait jouer non ? En plus je lui avais préciser que j'étais Prostitué donc, en voilà un beau renversement de situation !
    Cependant, la situation actuelle n'était pas amusante en elle même donc je repris mon sérieux et bougeait discrètement ma patte, tandis que Liam me remerciais dans un souffle.
    Derrière nous, le Hyéken s'impatientait tandis que les autres membres de sa meute, moins patients, étaient déjà partis. Nous avions donc affaire à un démon plus coriace que ses congénères.....
    Je le laissais donc prendre son poignard pour s'infliger lui même une blessure. Ce n'était pas bête ! Ainsi ce serait parfait pour avoir l'illusion que je le tuais réellement.
    Cependant, les pas se rapprochaient, ainsi que les grognements affamés. J'allais faire croire que je prenais Liam dans la gueule lorsque j'entendis une voix :

    « Es tu vraiment certain de vouloir faire une telle chose ? »

    Je me retournais vivement parce que je connaissais cette voix. Il s'agissait de....De la mienne ?! Impossible ! J'eus un grognement effrayé en regardant le Tigre devant moi mais ce ne fut pas un animal que je trouvais en face de moi mais....Un elfe qui me ressemblais comme deux gouttes d'eau !
    La créature se mit à rire et repris la parole :

    « Allons ne me dis pas que tu as oublié ce qu'étaient réellement les Hyékens. Si tel est le cas, laisse moi te rafraîchir la mémoire. Nous sommes des démons qui peuvent prendre toutes les apparences de nos proies. Nous t'avons bien observés pour nous rendre compte que tu n'étais pas un Tigre ordinaire. Rend nous cet humain parce que je sais que tu n'avais pas l'intention de le tuer dès le départ »

    Soudain, une deuxième vision d'horreur se déroula devant mon regard de Tigre. Un deuxième Hyéken arriva, prenant l'apparence de Liam alors que le vrai était toujours sous moi.
    La créature semblait être embarrassée alors que la première – qui avait toujours mon apparence d'elfe – le regardait en s'approchant de lui.
    Lentement, mon « double » prit le visage du « double » de Liam entre deux de ses doigts et lui murmura, avec ma voix :

    « Tu as échoué ? Ne t'en fais pas compère. Je ne vais pas t'en vouloir pour cela »

    Le « double » de Liam semblait être rassuré mais ce n'était pas finit. En effet, mon « double » approcha son visage de lui et leurs lèvres se scellèrent dans un baiser.
    J'eus un grognement surpris tandis que je voyais nos deux « doubles » s'embrasser. J'ignorais si le vrai Liam pouvait voir la scène, de ce fait, il était normal que j'ignore sa réaction.
    Soudain, alors que mon « double » brisait le baiser, il caressa la joue du « double » de Liam, presque tendrement, avant de se baisser, pour prendre le poignard qu'il – ou je – gardais au niveau de la chausse.
    Il se rapprocha ensuite, comme pour l'embrasser de nouveau sauf que, cette fois ci, il en profita pour le poignarder dans le dos. Le « double » de Liam eut un hurlement de douleur avant de s'effondrer dans les bras de mon « double » qui jeta le corps sans vie à terre, pour ensuite, se retourner vers moi.
    J'étais tétaniser. Je ne pouvais même plus bouger et plus grogner. Je tremblais de partout. J'étais terrorisé, même sous ma forme de Tigre. Le plan prévu au départ prenait une mauvaise tournure...
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Like a Hurricane.   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyMar 5 Juil 2011 - 5:10

Like a Hurricane.



Aucune erreur possible sinon elle pourrait leur être fatale à tous les deux. Liam ne comprenait toujours pas comment la situation avait pu tourner en leur désavantage si vite. Leur plan n’était pas parfait, et très risqué, mais semblait fonctionner à la perfection. À croire qu’ils s’étaient crus, l’espace d’un instant, les plus intelligents face à cette créature. Ces créatures, un deuxième venait d’apparaître aux côtés du premier.

Liam avait d’abord cru, au mieux à une mauvaise blague, au pire à une hallucination. Aerandir, ou du moins un elfe qui lui était très ressemblant, se tenait là où était le même tigre blanc que Liam connaissait. Il s’était retourné discrètement quand il avait entendu des voix s’élever derrière lui. Et c’était là que le curieux spectacle se déroula.

Aerandir, le vrai, était tétanisé face à cette scène. Il se voyait, là, debout devant lui même. Impossible, mais pourtant en partie vraie. C’était sans doute bizarre à vivre. Mais une seule chose les différenciait l’un de l’autre. L’un avait les yeux bleus, et l’autre les yeux rouges, vides de toute humanité. C’est là qu’apparut le deuxième hyéken. Liam s’attendait à voir apparaître un deuxième lui, mais il ne s’attendait vraiment pas à voir leurs doubles s’approcher et s’embrasser fougueusement. Il écarquilla les yeux lorsqu’il vit le poignard. Il les ferma lorsqu’il le vit s’enfoncer dans « son » pdos. Se voir mourir était un autre concept à approfondir lors des séances de psychanalyses. Le cri perçant que cracha le hyéken n’était pas celui d’une bête monstrueuse. Non. Il reconnut son cri. Le même cri de terreur qu’il avait fait des années plus tôt, quand il avait découvert que le feu état l’élément de son âme.

Lorsqu’il entendit la masse qu’était son corps s’effondrer sur le sol, il rouvrit doucement les yeux. Une larme coula le long de sa joue, et se mélangea à son sang. Une larme de terreur. Le hyéken s’approchait dangereusement d’Aerandir, mais il ne bougeait pas le moins du monde. Liam crut d’abord que ses yeux lui jouaient un tour quand il vit le tigre trembler sur ses pattes. Mais encore une fois, il n’hallucinait pas. Le sang ruisselait le long de sa joue, et le sang rajoutait sur son cou grâce à sa main commençait à sécher. Sa blessure avait été plus profonde que prévue et commençait à vraiment lui faire mal.

Il sentit que le plan initial était totalement foutu. Il se releva donc, assez péniblement et avança près d’Aerandir.

« Je pense qu’on va devoir employer la manière forte.
- Je vous souhaite bon courage messieurs »


Le hyéken avait entendu ces quelques mots sortir de la bouche de Liam, et affichait désormais un sourire conquérant. Cette créature vile serait-elle en train de sous estimer le blondinet ? Liam lui rendit alors son sourire prétentieux et sûr de lui. Il tendit une première main sur le côté, puistendit son autre bras. Mais rien. Pas de boules de feu qui se créaient dans la paume de ses mains. Ses gants ! Ils les avait enlevé et rangé dans son sac quelques minutes plus tôt. Quel idiot ! S’il avait le temps, il les récupérerait dans son sac. Sinon, il utilisera ses autres pouvoirs magiques.

« - Il faut vraiment être lâche pour se cacher sous une autre forme que la sienne. »

Malgré sa peur de ne pas être à la hauteur, Liam le regardait avec défi. Il espérait qu’Aerandir se réveille et sorte de sa tétanie. Liam retendit les bras sur les côtés, mais les feuilles se mirent à tournoyer, ainsi que la poussière. Il mit sa main droite au dessus de sa tête, et commença à la faire tourner, comme s’il remuait gracieusement la soupe dans une marmite. Mais la soupe ne se remuait pas : le vent se condensait et prenait en puissance. Le hyéken, conscient de ce qu’était en train de faire Liam, prit sa forme à lui, et commença à courir vers eux, le poignard en argent de Liam à la main.

* Ils peuvent donc prendre la forme, mais pas les pouvoirs. Ils n’ont que leur force à eux *

Mais quelle force ! Au moment où Liam dirigea toute la force du vent vers l’ennemi, celui-ci était arrivait tellement vite qu’il avait juste eut le temps de lui blesser l’avant bras et de lui prodiguer un coup de pied qui l’envoya contre un arbre, cinq mètres plus loin. Lorsqu’il rouvrit les yeux, le hyéken, toujours sous les traits de Liam, courrait en sa direction. Vite. Très vite. Au moment où il vit le bras portant le poignard se lever pour se rabaisser vers sa poitrine, Liam posa les mains au sol. Directement, la terre se souleva sous ses fesses, créant une petite montagne d’une dizaine de mètres, au sommet plat. La lame du poignard se planta dans la roche. Pendant que la créature changeante s’échinait à retirer l’arme blanche de la terre, Liam en profita pour mettre ses gants. Son sac avait était solidement attaché à son épaule pendant tout le combat.

Le sang ruisselait désormais de sa main gauche, de son bras droit, et de sa joue gauche. D’un revers de tunique, il s’essuya le sang sur le visage. Il se leva, observa le hyéken d’en haut, eut un sourire et fit apparaître deux boules de feu dans ses paumes.

« - Çavachier. »

Mais que foutait Aerandir ? Il avait intérêt de débarquer très rapidement, parce que Liam savait pertinemment qu'il ne le battrait pas seul. Il était vraiment très rapide. Bien plus que Liam, c'est pour vous dire !
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyMar 5 Juil 2011 - 11:23

    Le plan initial était à l'eau et pourtant, je ne pouvais pas détacher mon regard de Tigre de cette scène d'horreur car elle me rappelait trop de mauvais souvenirs. Était ce parce que je me souvenais d'avoir tué ? Sûrement.
    Mon « double » regarda le cadavre avec un air indifférent, tandis que j'étais toujours tétanisé. Cependant, Liam avait plus de courage que moi car il réussit à se redresser, même s'il se trouvait toujours sous mon imposante carrure de Tigre.
    Heureusement, lorsque le Hyéken le vit, il prit sa forme, ce qui me rassura légèrement : au moins il n'était pas mort. De plus, l'humain commençait de plus en plus à saigner donc il fallait que je fasse quelque chose. J'entendis alors la voix du vrai Liam que je pouvais, désormais, différencier du Hyéken :

    Citation :
    « Je pense qu'on va devoir employer la manière forte »
    « Je vous souhaite bien du courage, messieurs »

    Entendre les deux voix me faisais un choc mais je décidais de prendre sur moi. Lentement, je m'avançais, mes pattes se posant lourdement sur le sol, les crocs en avant. J'entendis des pas derrière moi. Serait ce la meute qui était revenue au grand complet ?
    Si tel était le cas, il fallait que je la joue finement. Les Tigres avançaient tandis que moi, je reculais, dans un premier temps, laissant le double de Liam ricaner de sa victoire :

    « Allons, messieurs, rendez vous à l'évidence, vous n'avez aucune chance. Personne ne peut se battre contre lui même et gagner, c'est impossible »

    Cependant, j'allais lui prouver le contraire. Les deux Tigres s'avançaient vers moi tandis que je continuais de reculer, attendant le moindre signe, le moindre souffle de vent qui m'aiderais à trouver la force de me battre contre mes doubles.
    Soudain, le vent souffla rapidement mais je sus que ce n'était pas le signe que j'attendais. Liam venait de réussir son attaque et avait projeté son double contre un arbre à cinq mètres de là. Cependant, celui ci revenait à l'attaque.
    Il se déplaçait rapidement. Liam se préparait pour une nouvelle attaque mais son double apparut sous mon apparence. Le hyéken apparut donc – sous mes traits – et s'approcha doucement de lui, avant de prendre la parole, sous ma voix :

    « Allons Messire, vous n'allez pas faire de mal au Tigre qui a accepté de vous laisser le caresser. Dire qu'on commençait à peine à bien s'amuser tous les deux. De plus, j'ai quelque chose de très important à vous avouer..... »

    Mes yeux de Tigre s'agrandirent tandis que j'étais toujours aux prises avec les deux autres animaux, qui montraient les crocs, féroces. Heureusement, je réussis à sauter au cou d'un des Tigres et refermer violemment ma mâchoire, le faisant hurler de douleur.
    Le Tigre blessé se recula alors, tandis que son compère hésitait à m'attaquer. Mes crocs étaient recouvertes du sang de ma victime et j'imagine que j'avais l'air terrifiant. Cependant, cela ne m'empêcha pas de tendre l'oreille à ce qu'il se passait, à quelques mètres de moi, tandis que je m'attaquais au deuxième Tigre.
    Voici ce que mes oreilles me raportèrent :

    « Pardonnez moi, Messire. Je n'avais nullement l'intention de vous attaquer mais, vous savez, dans cette forêt, lorsque l'on est affamé, c'est souvent la loi de la jungle. On doit se battre pour trouver quelque chose à manger avant de se faire soi même dévorer par quelqu'un....Cependant, Messire, je dois vous avouer que vous me plaisez énormément. Ne vous laissez pas embobiner par cette créature qui ne veut que votre corps et qui sera prête à vous jeter dans la rue une fois que vous avez accepter de passer la nuit avec elle. Moi, ce n'est pas votre corps que je veux. Je suis prêt à partager mon âme et mon coeur avec vous car je vous aime, Messire Liam. S'il vous plait, ne doutez pas de moi.... »

    Je grognais : il fallait que je fasse quelque chose, rapidement, même si j'avais le pressentiment que Liam n'était pas assez idiot pour tomber dans le panneau, on ne savait jamais.... J'avais l'impression de m'entendre parler et cette impression était horrible. Je poussais alors un grognement féroce, comme pour attirer l'attention sur moi, en espérant que ma tentative fonctionne

Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyVen 8 Juil 2011 - 5:42

Deux boules de feu apparurent dans les paumes de Liam. Il était au sommet de sa montagne toute neuve, fraîchement créée et prête à donner un combat à ses pieds. Liam serra les deux boules, comme s'il s'agissait de balles de base-ball et les projeta de toutes ses forces sur le hyéken. Il réussit à esquiver la première, mais la deuxième lui atterrit en plein dans le tibia. Liam eut un sourire en coin et posa ses paumes à ses pieds. En un tremblement, la montagne retourna à sa forme initiale, le sol était redevenu plat. Le hyéken était à terre, se tenant la jambe. Il était toujours sous la forme de Liam. Le sang coulait de sa plaie calcinée et des larmes coulaient le long de ses joues. Liam tendit la main vers le visage qui portait ses traits. Une larme coula également sur sa joue.

Liam, durant ses sept années de vagabondage, n'avait jamais tué personne. Lorsqu'il blessait un homme ou une créature, il s'en voulait pendant des semaines. Mais cette fois-ci, c'était lui ou "lui". Le feu allait apparaître dans sa paume, lorsqu'un cri se fit entendre dans les bois. Non, pas un cri. Un rugissement. Il tranchant l'air de sa force. Liam détourna le regard un instant de sa future victime. Il rabaissa sa main et ses yeux s'écarquillèrent. Trois tigres blancs, tout comme Aerandir, étaient en train de se battre jusqu'au sang.

Liam reporta son attention sur sa proie sur le sol. Mais elle n'y était plus. Le sol était tacheté de sang. Il voyait des bottes qui n'étaient plus les siennes, enfin, celles de l'autre Liam. Les bottes étaient plus élégantes et lui rappelaient vaguement quelque chose... Il remonta ses yeux et vit le pantalon, la tunique, la peu pâle et bleutée... Aerandir ! Liam avait tendu sa main et fait apparaître une boule de feu par réflexe.

« Allons Messire, vous n'allez pas faire de mal au Tigre qui a accepté de vous laisser le caresser. Dire qu'on commençait à peine à bien s'amuser tous les deux. De plus, j'ai quelque chose de très important à vous avouer..... »

Liam baissa sa garde et ferma le poing faisant disparaître la boule de feu en fumée. Son regard s'adoucit. Il laissa le jeune elfe s'approcher de lui pour lui dire au creux de l'oreille... :

« Pardonnez moi, Messire. Je n'avais nullement l'intention de vous attaquer mais, vous savez, dans cette forêt, lorsque l'on est affamé, c'est souvent la loi de la jungle. On doit se battre pour trouver quelque chose à manger avant de se faire soi même dévorer par quelqu'un.... Cependant, Messire, je dois vous avouer que vous me plaisez énormément. Ne vous laissez pas embobiner par cette créature qui ne veut que votre corps et qui sera prête à vous jeter dans la rue une fois que vous avez accepter de passer la nuit avec elle. Moi, ce n'est pas votre corps que je veux. Je suis prêt à partager mon âme et mon coeur avec vous car je vous aime, Messire Liam. S'il vous plait, ne doutez pas de moi.... »

Le hyéken avait prit l'apparence de l'elfe pour le laisser s'approcher et pour lui dire cette tirade. Liam partit dans son p'tit délire. Et s'il avait raison ? Après tout, ce n'était qu'un elfe qui vendait son corps au plus offrant. Un elfe qui séduisait son entourage pour arriver à ses fins... Et s'il avait usé de son charme sur Liam ? Il avait tout eu de lui. Tout. Des caresses, une confiance presque aveugle... Tout, sauf son corps. Et les yeux rouges du hyéken semblaient si tendres et sincères...

Un tigre rugit à l'autre bout. Aerandir.

... Semblaient seulement. Les argentés du tigre montrait de la peur et de l'inquiètude. Il se faisait du soucis pour Liam. Il se tourna vers le visage elfique du hyéken et y perçut un sourire en coin. * Ça marchera pas comme ça, ducon *

Liam s'approcha doucement du hyéken, en souriant et en lui lançant un regard qui se voulait le plus charmeur possible. Tout en marchant vers lui, il lui dit :

" Ne vous en faites pas, créature, je ne me laisse jamais berné, encore moins par cet idiot d'elfe. Vous respirait la puissance et le respect, chose qui m'attire et que le métamorphe ne possède pas du tout. "

Il était à quelques centimètres de lui. Il posa sa main sur la joue de la bête, lui sourit. Il posa sa deuxième main sur son autre joue. Il ferma les yeux et posa ses lèvres sur les siennes. Comme pour voir ce que ça faisait. Il l'embrassa tendrement quelques secondes et décolla son visage du sien. Le hyéken sourit, victorieux. Non, pas tout à fait. Liam lui fit un grand sourire.

" Adieu, bâtard "

Le sourire disparut du visage de la future victime de Liam. Une chaleur étrange se faisait sentir sur ses joues. Liam contractait ses muscles des bras pour que ses paumes ne quittent pas son visage. Le parfait visage elfique lâcha un immense cri de terreur et les joues devinrent orange. Les flammes s'échappèrent entre les doigts de l'humain d'un coup, et tout le visage qu'ils tenaient prit feu. Mais Liam ne le lâchait pas le moins du monde. Une grimces de rage déforma son visage, tandis que celui du hyéken tombait en lambeaux calcinés. Liam le poussa ensuite contre le tronc d'un arbre. La créature enflammée porta ses mains à son visage, qui prirent feu elles aussi. Puis tout son corps s'embrasa. Liam était tétanisé, le souffle haletant. Il venait de condamnée une créature vivante à la mort certaine. Liam paniqua et se concentra pour faire apparaître de l'eau. L'humidité dans l'air commença à tournoyer autour de lui, et se compressa en une boule d'eau unique qui faisait près de deux fois la taille de sa tête. Dans un dernier geste désespéré, lança la boule sur l'être en flamme. Le cri du hyéken résonna dans toute la forêt. Il se tordit de douleur, mais laisse échappé son dernier souffle. Trop tard, les flammes l'avaient conssumé comme la cire d'une bougie. Mais la bougie ne criait pas de douleur...

Liam se retint de pleurer. Il venait d'ôter la vie à une créature de la terre, née des Dieux. Il mettrait du temps à s'en remettre. Beaucoup de temps. Un rugissement se fit encore entendre. Deux tigres se battaient, les deux saignaient. comment savoir lequel était Aerandir, puisqu'il ne voyait les yeux d'aucun d'eux ? Là, cent mètre plus loin, il vit un troisième hyéken, toujours sous la forme du tigre blanc, s'approcher en courant vers la bataille. Liam reprit ses esprits, ferma les yeux et se concentra moins d'une seconde. Toujours les yeux fermés, il fit une petite danse, puis finit par agiter son bras droit, comme s'il lançait une boule de bowling. Un va et vient avec son bras qui fit soulever un rocher de terre et qui se dirigea à toute vitesse vers le félin en pleine foulée. Le rocher lui attérit en plein sur la tête, lui tordant le cou et l'envoyant plusieurs mètres plus loin. Son visage était éclaté. Après sa vie, il protégerait celle de l'elfe. Mais là, dans la mêlée des deux fauves, aucune distinction n'était possible. Liam risquerait plus de le blesser, que de l'aider. Il se mit en position d'attaque tout de même, attendant le bon moment pour intervenir, même s'il espérait fortement qu'il n'ait pas de troisième être à assassiner...

[Pas de réponse avant mardi ou mercredi. Désolé. ]

Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyDim 17 Juil 2011 - 22:51

    Je ne comprenais pas. Pourquoi devais je me battre ? Était ce simplement une histoire de loi de la jungle où le plus fort devait écraser le plus faible ou était ce plus que cela ? Liam combattait, même s'il semblait avoir du mal car la créature en face de lui avait prit mon apparence : il se trouvait donc en face de mon double tandis que je combattais également des démons qui avaient prit mon apparence de tigre.
    J'avais beau rugir et grogner, les créatures imitaient le moindre de mes mouvements. J'allais y remédier lorsque je me figeais devant une scène qui m'étonna plus qu'elle me choqua. En effet, le Démon semblait avoir réussit à piéger Liam qui avait arrêté de le combattre.
    Cependant, je devais rester sur mes gardes car les tigres pouvaient continuer d'attaquer à tous moments et je devais être vigilant pour pouvoir me défendre. J'avais rugis, comme pour montrer ma présence. Cela avait du suffire un instant avant que Liam ne reprenne son attention sur le Démon qui l'embrassa devant mon regard étonné.
    Bien que ce baiser ne dure pas longtemps, je fus déconcentré, si bien qu'un tigre en profita pour me repousser violemment contre un arbre. Le choc m'étourdis quelques secondes avant que je ne remonte sur mes pattes et que je ne contre attaque.
    Repoussant le tigre comme je le pouvais, j'entendis un hurlement terrible : j'étais....Enfin mon double plutôt était entrain de brûler. Son visage ainsi que son corps se consumaient à vue d'oeil. Heureusement pour moi, les autres tigres étaient également étonnés de la scène qui se déroulait devant leurs yeux et n'osèrent pas attaquer.
    Pendant ce temps, Liam semblait s'en vouloir atrocement et je n'eus pas d'autre choix que de m'attaquer de nouveau à mes adversaires. J'allais foncer sur l'un, sans remarquer que l'autre me prenait en chasse.
    Heureusement, une pierre s'envola du sol et vint brutalement le renverser. Je n'eus que le temps de baisser la tête avant de voir la créature s'écraser contre un arbre. Curieux, j'avançais de quelques pas pour remarquer que l'animal n'était pas beau a voir : sa mâchoire était disloquée et on avait du mal à le reconnaître tant son visage était défiguré.
    Profitant de l'étonnement et de la peur de l'autre tigre, j'en profitais pour me jeter à son cou et lui rompre la nuque avant de faire un bond en arrière et regarder le corps agoniser puis mourir. Dans un grognement, je léchais mes babines ensanglantées avant de m'avancer vers Liam et de reprendre mon apparence d'elfe.
    Doucement, lentement, je m'approchais de lui et posais une main sur ses yeux avant de la retirer. Mon geste ne dura qu'une seconde avant que je ne lui prenne la main et que je ne l'enlace :

    « Je suis vraiment désolé Messire. Je ne voulais pas vous faire endurer tout cela. C'est de ma faute si vous êtes impliqué la dedans et j'en prend l'entière responsabilité. Nous n'aurions peut être pas dû nous rencontrer.... »

    J'étais tellement coupable d'avoir fait subir ça à Liam que je n'avais pas vu qu'un démon approchait de nous. J'aurais dû sentir l'odeur de brûlé mais je voulais tellement m'excuser auprès de l'humain que je ne sentis pas l'odeur du feu.
    Malheureusement, lorsque je le sentis, ce fut trop tard car la boule de feu m'atteignis dans le dos. Les flammes me léchèrent atrocement les reins mais je tins bon. Il était hors de question que je lâche le vrai Liam alors que le faux continuait de s'acharner sur moi
    Cependant, la sensation de brûlure cessa rapidement car il expira et tomba sur le sol en murmurant, dans un dernier souffle :

    « Je ne te pardonnerais jamais.... »

    J'avais le dos a moitié brûlé mais, malgré tout, je continuais de serrer Liam contre moi comme si je voulais encore, à tout prix, le protéger du danger
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptySam 6 Aoû 2011 - 13:12

Un tigre aux babines et aux crocs dégoulinant de sang s'avança vers Liam. Il ne savait pas trop s'il devait l'attaquer ou lui sauter au cou jusqu'à ce qu'il voit ses yeux. Ses magnifiques yeux qu'il reconnaîtrait entre mille. Aerandir reprit alors sa forme humaine tout en s'essuyant le coin de la bouche. Liam lui sourit en coin. Heureux de le revoir, mais triste de toutes ces horreurs. Il était aux bords des larmes et était sur le point de craquer lorsque l'elfe posa un de ses mains sur ses yeux. Ses mots voyagèrent jusqu'à ses oreilles et firent fuir de quelques mètres toutes ses peines de mort, pour en faire naître d'autres. Toujours les yeux bandés, Liam lui parla:

- Ne dîtes pas de bêtises. Vous rencontrer est la plus belle chose qui ne me soit arrivée depuis bien longtemps.

L'elfe retira sa main de sur son visage et l'enlaça si fort que Liam ne pouvait plus bouger. Il ferma les yeux et cala sa tête dans le creux du cou de l'elfe. Un câlin qui lui faisait le plus grand bien. Tout était enfin fini. Ou pas. La carcasse qu'il croyait sans vie ne l'était pas. La masse enflammée et fumante se leva et couru dans un dernier élan de désespoir et se jeta sur le dos de l'elfe. Ce ne fut que le cri de son ami et l'odeur de chair brulée qui lui fit ouvrir les yeux sur une énième horreur. Liam voulut sortir de l'étreinte d'Aerandir pour lui porter secours, mais rien à faire. L'elfe le serrait encore et encore. Il ne voulait pas le lâcher.

Puis se fut le début de la fin. La masse s'écroula au sol avec un dernier message de haine qui s'évacua de son souffle ultime, et petit à petit, l'étreinte se desserra. Liam ne savait pas quoi dire. Choqué au plus haut point par tout cela, il mit au moins trois secondes avant de réagir. Malgré tout, la masse calcinée bougeait encore, sans bruit. Liam fit une danse, une larme au coin de l'oeil, et balança un torrent d'eau dessus. Le choc thermique devrait alors achever complètement la créature, et dans d'atroces souffrances.

- Aerandir... ? Aerandir !

Il était sur le ventre et respirait vraiment très mal.

- Soignez vous ! Vous êtes guérisseur non ? Alors soignez vous bon sang !

Liam avait crié. Ses mots résonnèrent dans toute la forêt. Un cri d'effroi et de désespoir. La vision qui s'offrait à lui l'effrayait plus que tout. Le dos était brûlé comme jamais. Il se mit à genoux près de lui et mis ses mains au dessus de son dos sans trop savoir quoi faire. Elles hésitaient à le toucher, même à lui caresser la tête pour le soutenir et lui montrer qu'il était là, pour lui. Puis là, éclair de lucidité. Liam était aussi quelque peu druide non ? Il s'y connaissait bien niveau plantes aussi grâce à son métier d'explorateur pour les scientifiques, et donc les botanistes. Il regarda autour de lui puis parti en courant là où, précédemment il avait créé sa montagne magique. Il se souvint que c'était ici qu'il avait aperçu une petit fleur bleue aux vertus anesthésiantes. Si cela ne le guérissait pas des masses, au moins il ne souffrirait plus. Il arracha d'une main et à la racine la dizaine de fleurs qui s'y trouvait et retourna vers l'elfe. Il enleva les pétales un par un aussi vite qu'il le pouvait et y ajouta les quelques feuilles sur les tiges. Il les écrasa avec ses deux mains pour en faire une sorte de pâte compacte dans sa main gauche, puis ouvrit sa gourde, toujours accrochée à sa ceinture, de la main droite. Il mit sa main gauche contenant la pâte au dessus du dos d'Aerandir, et leva sa main droite au dessus de la main gauche. Il ferma les yeux et murmura un :

- Attention, ça risque de piquer. Mais ça ne va durer que trois secondes tout au plus. Ensuite, la douleur s'estompera graduellement. Seulement la douleur.

Il agita sa main droite pour former des cercles autour de sa main gauche. Sa main droite, en plus de commencer à prendre feu, fit voler l'eau de la gourde lentement jusqu'à elle. L'eau et le feu firent une rapide danse et l'eau se mit à chauffer. L'eau chaude se mêla alors doucement à la pâte de fleurs. Le mélange vola un moment au dessus du corps meurtri, puis, encore après une danse fluide des bras de Liam, la pommade improvisée s’aplatit dans l'air avant de descendre doucement sur le dos brûlé d'Aerandir. La pommade avait pris magiquement la forme du dos de l'elfe.

Liam rouvrit les yeux. Il ne les avait pas ouvert une seule seconde pour ne pas perdre sa concentration. Il ne fallait surtout pas qu'il flanchisse en cet instant. Puis lorsque la mixture toucha son dos, un cri s'éleva du plus profond de sa gorge. Comme un rugissement.

- Tenez bon ! Je vous en prie, ça va passer ! Je vous le promet ! Tenez bon !

Liam marcha à quatre pattes jusqu'à la tête d'Aerandir et la posa sur ses genoux. Il lui caressait la tête d'une main, et lui serrait une main de l'autre. Il la serrait de toutes ses forces. Ou bien était-ce Aerandir qui la lui serrait ? Ils ne pouvaient pas savoir. Le souffle de l'elfe devint régulier et Liam sentit son pouls ralentir au niveau de son poignet.

- À vous. Je sais que vous pouvez vous soigner. Allez-y, par la magie soignez vous. Faites le vite avant que vos forces ne vous quittent. Si vous le faite, vous pourrez faire ce que vous voulez de moi. Promis.

Liam rigola intérieurement mais fit un grand sourire même s'il savait qu'il ne pouvait le voir. Il posa sa main sur la tête de l'elfe et fit passer ses doigts dans ses mèches, tout en lui tenant la main.

[S'il y a un changement à faire, dis le moi :) J'étais pas inspiré, j'ai fait que des conneries xD]
Revenir en haut Aller en bas

Aerandir Ashna



________________

Aerandir Ashna
________________


Race : Elfe [Tigre Blanc]
Classe : Guérisseur
Métier : Majordome (ou Prostitué)
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 107


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptySam 6 Aoû 2011 - 15:17

    Le combat était terminé. Nous avions vaincu mais....A quel prix ? En effet, j'avais le dos calciné et je souffrais le martyr mais Liam était vivant et j'avais réussit a le protéger, c'était tout ce qui comptait a mes yeux .
    Je souffrais mais je ne voulais pas le montrer. Je ne voulais pas que Liam me vois aussi impuissant qu'à cet instant. Impuissant et surtout brûlé. Cependant, je continuais a l'étreindre comme si je ne voulais pas qu'il m'échappe.
    Pourquoi voulais je a tout prix le protéger ? Qu'était il réellement pour moi ? Une connaissance ? Un ami ? Plus que cela ? Je n'en savais rien. Tout ce que je savais c'était qu'il fallait que je le protège, coûte que coûte.
    Puis, la douleur, la fatigue mélangée me firent tomber a terre et je desserrais mon emprise de Liam pour m'écrouler. Je serrais les dents mais ne pu contenir mes grognements de douleurs. J'avais si chaud ! Cela me faisais si mal !
    Soudain, je sentis Liam partir : allait il me laisser ? Après tout, c'était normal : qu'étais je pour lui ? Rien qu'une connaissance rencontrée en forêt qui l'avait sauvé des démons mais c'était tout. Ma vie allait sûrement s'arrêter sur le sol de cette forêt, le dos brûlé.
    Soudain, j'entendis des bruits de pas : Liam revenait. Faiblement, je relevais la tête :

    « Me....Messire Liam.... »

    Il me suppliais de me soigner, criant que j'étais guérisseur et que je pouvais bien faire quelque chose. Ce n'était pas faux, malheureusement, la brûlure portait sur le dos et je ne pouvais pas me guérir si je ne voyais pas mes blessures.
    Alors, il s'agenouilla face a moi et je pus sentir des parfums de fleurs. Je les connaissaient : c'était des Acaïdées Ifignum, des plantes dont les herboristes se servaient pour soulager les douleurs. Ainsi, Liam connaissait ce genre de plantes ? Il était vrai que je ne connaissais pas grand chose de lui au final.
    Il me prévins : cela risquait de piquer mais la douleur s’atténuera dans quelques secondes. Aussitôt, je pris sa main dans la mienne, me redressant comme je le pouvais, essayant de plonger mon regard dans le sien, haletant :

    « A...Allez y je.....Je vous fais confiance....J'essayerais de pas crier....Je tiendrais bon....Pour vous.... »

    Je me rallongeais donc sur le sol, attendant que Liam fasse ce qu'il avait a faire. Je sentis une intense chaleur parcourir l'air, suivi d'une humidité sans précédent : c'était un peu comme si le feu et l'eau se rejoignais.
    Bien que je ne pouvais pas très bien voir les détails, je pouvais deviner que les fleurs dansaient pour former une espèce de pâte qui se posa sur ma brûlure. Aussitôt, j'oubliais ce que j'avais promis à Liam et j'eus un rugissement qui fit trembler la forêt. J'eus tellement mal que mon corps réagit de façon violente.
    En effet, mon corps, pour me protéger, faisait appel a mon apparence d'animal protecteur et je me transformais instantanément en tigre. Mon corps s'allongea et mon rugissement devint encore plus puissant, semblant être poussé par le vent.
    J'avais si mal....Pourquoi ne me tuait il pas au lieu d'essayer de me guérir ? Puis, la douleur s'estompa et mon corps repris lentement sa forme originelle. Le tigre redevint un elfe et cette elfe fut tellement faible...
    Soudain, Liam marcha a quatre pattes jusqu'à ma tête qu'il posa sur ses genoux. Je manquais de sursauter: je n'avais pas connu ce genre d'étreinte depuis bien longtemps. Je fermais les yeux, la douleur ne comptant plus à mes yeux.
    Il me suppliais de tenir bon en me disant que si je respectais cet accord, je pourrais faire de lui ce que je voulais. Ainsi la tête posée sur ses genoux, je murmurais, faiblement :

    « Ne....Ne dites pas de b...Bêtises....Vous....Vous êtes bien trop noble....Pour....Pour vous rabaisser a....A ce genre de chantage....Je tiendrais bon mais...Il est hors de question que....Que je vous offre mes...Mes « services ». Et....Entre nous je....Je vous vois mieux au bras d'une jolie dame plutôt que....Que partageant ma....Ma couche....Je ne mériterais même pas de....De vous toucher.... »

    J'étais faible et je respirais faiblement mais c'était parce que mon corps reprenait petit a petit des forces. Le vent soufflait agréablement, tandis que Liam prenait une de mes mèches dans ses mains en jouant avec. Je me sentais tellement bien que je ne voulais pas le lâcher mais j'étais lucide : un homme comme lui n'était pas fait pour rester avec un elfe comme moi
Revenir en haut Aller en bas

Liam Gil' Sayan



________________

Liam Gil' Sayan
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] EmptyLun 29 Aoû 2011 - 14:20

Attachement.


Les paroles de l’elfe le firent sourire. En guise de réponse, Liam se contenta d’approcher son visage du sien, les yeux fermés, puis colla son nez au sien. Il resta ici quelques secondes puis remonta entre les deux yeux, toujours en maintenant le contact, puis posa ses lèvres sur son front pour y déposer un doux baiser.

Il serrait la main de l’elfe d’une main, et jouait avec ses mèches de l’autre. Depuis combien de temps n’avait-il pas eut de rapports avec quelqu’un ? Ne serait-ce… qu’amicaux ? Tellement longtemps. Sentir ce corps près du sien le réconfortait et lui rappela à quel point il était si seul finalement. La solitude commençait à lui peser énormément. Il était temps pour lui, non pas de perdre de la liberté, mais de trouver quelques points d’ancrage. N’être rattaché à rien lui donnait un sentiment de personne sans passé, de personne sans vie… Être aux bras d’une charmante demoiselle hein ? Pourquoi pas. Jamais il n’avait été amoureux, donc rien ne l’avait coupé de son monde de nomade solitaire. Mais les amis existent aussi, et il ne devait pas l’oublier.

Aerandir. Il n’avait plus ressenti de lien aussi fort depuis la mort de son maître. Il avait décidé de ne plus jamais s’attaché à quelqu’un, de peur de le perdre aussitôt. « Ne dépendre de personne ; Ne laisser personne dépendre de soi » Telle avait été sa ligne directrice, sa conduite à suivre pour faire le moins de mal possible. Peut-être était-il temps de changer de philosophie de vie. Peut-être fallait-il s’ouvrir aux autres et laisser les autres combler ce vide persistant, qu’il faisait mine d’ignorer pendant tout ce temps. Et il allait commencer par lui.

Aerandir.

Il sentit le rythme de son ami se régulariser, et ses spasmes diminuèrent. Sa main glissa du sommet de son crâne jusqu’à sa joue afin de lui administrer quelques douces caresses. Du bout des doigts, il fit le contour de ses traits de visage. Il fit le tour de l’oreille plusieurs fois, revint à la mâchoire, puis sur la joue pour remonter au niveau du nez et des yeux, pour redescendre au menton et remonter par la mâchoire pour rester au niveau du cou et de la pomme d’Adam.

- Je crains de m’être attaché à vous, Aerandir. Et ce n’est pas bien du tout. Pas bien du tout.

Là, les marques de brûlures sur le dos de l’elfe s’estompèrent sous les yeux ébahis de Liam qui n’osait plus bouger un seul de ses muscles. Etait-ce l’œuvre d’Aerandir ? Sûrement. Liam regarda le miracle se dérouler puis recommença à jouer avec les cheveux de son ami. Le souffle régulier ressemblait de plus en plus à un ronronnement.

Un vent léger vint soulever les mèches rebelles de Liam, qui s’étaient emmêlées ensemble lors de l’affrontement. Les mains, le visage et la tunique remplis de terre, outre le côté « aventurier » que cela lui donnait, il devait vraiment courir aux bains le plus vite possible. Mais perdu au milieu de cette clairière, seule la rivière à quatre ou cinq kilomètres d’ici leur ferait du bien, à tous les deux.

- Aerandir, accrochez vous à moi.

Il sentit les deux bras de l’elfe s’enrouler autour de son cou, puis Liam attrapa le reste de son corps avec ses deux bras. Un qui passait sous son dos, et un autre qui passait sous ses genoux. Sa main et son avant bras étaient le long de sa cuisse afin d’avoir une meilleure prise sur lui car il était plutôt grand. Liam souleva alors son corps avec la force de ses jambes et se dirigea vers son sac posé un peu plus loin.

- J’aurai juste besoin de vous.

Liam plia ses jambes pour se rapprocher du sol et pour que son sac soit à portée des bras d’Aerandir. Le sac n’était pas bien lourd, c’est pour cela qu’il lui laissa le travail de le lui porter.

- Maintenant, soyez patient, même si cela ne devrait pas être trop long.

Et Liam entama sa marche vers la rivière qui entourait la clairière dans laquelle ils se trouvaient. L’endurance et l’agilité qu’il avait acquises lors de ses nombreuses expéditions allaient lui être d’une grande utilité dans la petite heure qui venait. Sur le chemin, Liam repéra des écureuils venir les observer du haut des arbres, ainsi que quelques lapins. Pour faire passer le temps, Liam commença à chantonner une berceuse que lui avait apprise sa mère. Seule chose positive qu’il ait retenu d’elle. Il savait qu’il était loin d’être un excellent chanteur, mais il fit du mieux qu’il pouvait pour s’approcher de l’agréable et épargner à Aerandir une douleur auditive. Il marchait doucement, à son rythme, tout comme la chanson. Il la fredonnait avec un temps en moins pour la faire plus lente et, quelque part, plus douce.

Il sentit les bras de l’elfe se serrer un peu plus autour de son cou. Liam sourit et continua à fredonner. Son sac pendait de la main de l’elfe derrière son dos, et venait parfois toucher ses talons, mais il n’en fit pas plus attention que ça.

Une fois la chanson terminée, il remarqua qu’ils avaient à peine fait un quart du chemin. Après un silence de quelques minutes, Liam commença à parler de lui. Sans aucune raison valable.

« Je suis le fils d’une famille noble. Mon père est un homme politique très respecté, faisant souvent partie des conseils royaux. Ma mère, elle, profite du statut de mon très cher père afin d’entretenir une réputation de Baronne aux bons goûts raffinés, alors qu’elle n’y connaît rien. Très jeune, j’ai rencontré un vieil elfe qui m’a dit sentir une forte magie en moi. Je l’ai tout de suite pris pour un fou. Comment moi, Liam Gil’ Sayan, l’enfant de neuf ans incapable de rendre son père fier de lui en tenant fièrement une épée, pouvait cacher un quelconque talent ? Avec le temps, il m’a démontré le contraire et a fait ressortir mon potentiel magique. Pendant plus de dix ans, il m’accompagnait à chaque pas de mon existence et me soutenait, même dans les moments d’erreurs, mais lorsque tout s’effondrait autour de moi, il était là. Puis vint le jour où il me lâcha définitivement pour rejoindre un pays sans doute plus beau que celui-ci. C’est alors que je partis de chez moi pour de bon. Je ne voyais aucun point commun avec l’un ou l’autre de mes géniteurs, comme si les dieux s’étaient trompés de foyer en m’envoyant sur cette terre. Je partis donc sans regrets. J’avais vingt ans. »

Liam passa à travers des buissons pour atterrir sur un autre sentier en parallèle et continua sa marche et son discours.

« Tout ce que mes parents ne m’avaient pas appris, je le découvris par moi-même. Pendant cinq années, j’ai parcouru ces terres pour la recherche. En vue de découvrir les mystères que recelait ce monde et de comprendre un peu mieux pourquoi aux hommes bons il n’arrivait que de mauvaises choses, et pourquoi les tyrans réussissaient. Mais aussi pour apprendre à me découvrir, trouver ce qui pourrait réellement me donner un nouveau goût de la vie, une nouvelle véritable envie de rester ici, plutôt que de bouger partout pour peut-être finir dans un autre monde… Jusqu’ici, je n’ai découvert que la nature. Parfaite, parfois capricieuse. Mais qui se donne entièrement à qui sait écouter. »

Timing parfait. Liam arriva en haut d’une petite colline et voyait la rivière tout en bas. Il glissa sur ses deux pieds, tout en tenant fermement Aerandir. Il se stoppa à un mètre du cours d’eau, ôta ses bottes avec ses pieds, dit à Aerandir de lâcher son sac, et rentra délicatement dans l’eau fraîche et revigorante. Il y avait un courant relativement faible qui dessinait de légères vaguelettes à la surface de l’eau. Liam était au milieu de la rivière et l’eau lui arrivait au milieu du ventre. Il fléchit les genoux pour tremper entièrement le corps de l’elfe et leur faire profiter pleinement de l’eau à tous les deux.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] _
MessageSujet: Re: Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]   Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Eye of the Tiger... [ PV Aerandir ]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Forêt des amanites :: Clairières-