''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Samaël Adramaleck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Samaël Amarth



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de prime
Croyances : En sa quatrième personnalité ... Mais on l'attend toujours
Groupe : L'Alliance

Âge : 80 ans

Messages : 12


MessageSujet: Samaël Adramaleck   Mer 11 Juil 2012 - 2:04

Samaël Amarth
Nom : Amarth

Prénom :
Samaël

Rang
: Les Trois

Âge : 80 ans

Sexe : Mâle

Race : Séraphin-Démon Commun

Classe : Rôdeur

Métier : Chasseur de prime

Croyances : En sa quatrième personnalité mais on l’attend toujours

Groupe : L'Alliance

Samaël découvrit l'Alliance de manière tout a fait hasardeuse. Alors qu'il errait sans fin dans les grandes plaines de Feleth, il rejoignit une caravane en direction de Madorass. Perdu dans la grande cité, il échoua dans une taverne des plus sombres et mal fréquentées. Bon bien entendus il avait fait exprès de choisir la plus putride et répugnante taverne de toute la cité, histoire de retrouver son plus grand ami de soirée de tout les temps : le vomis !
Il s'installa à la première table qu'il aperçut, à laquelle était déjà attablés 3 êtres encapuchonnés. A peine assis sur son tabouret (tout plein de bière et tout collant. Un ivrogne ayant taillé la discute avec ce tabouret étonnamment ouvert d'esprit toute la soirée, il décida de lui offrir une pinte pour sceller leur amitié), les hommes le braquèrent du regard et lui demandèrent :

-"Édouard Beeblebrox ?

-Lui même ! mentis avec un grand sourire Samaël

-Vous êtes prêts pour votre premier contrat ?

-Depuis le temps que j'attends ça ! Bien sur !
*Que j'attends quoi ? Peu importe ! Mais trois êtres encapuchonnés dans une taverne sombre et glauque qui put le vomis ne peuvent que proposer quelque chose d'absolument passionnant ! J'ai hâte !*

-Voici le nom de la cible, faites vite !"

Et Samaël ressortit de la taverne, moins de 5 minutes à peine après y être entré. Il ce mit alors à la recherche de la sortie de ce bordel citadin . Au détour d'un marché au poisson aux relents d'une délicate odeur putride, il vit un homme se faire interpeller par un groupe d'autres hommes portant des capes blanches.

-"Édouard Beeblebrox ? demanda ce qui devait être le chef de la bande des capes blanches

-Lui même ! répondit sans mentir et avec un grand sourire Édouard Beeblebrox"

Ce à quoi le chef répondit en lui enfonçant très profondément son épée dans le ventre. Dommage !

*On va dire que je rends un grand service en bouchant un petit trou* se réconforta Samaël

C'est ainsi qu'il accomplit ses premiers contrats pour l'Alliance. Naturellement il se fit démasquer très rapidement, mais au vus de son travail d'une qualité acceptable et l'espèce d’empoté qu'il remplaçait, l'Alliance décida de le garder et lui proposa un poste, ce qu'il accepta avec une joie certaine. Voila un boulot qui plairait à Samarcande (Pas d'impatience vous saurez bientôt de qui il s'agit)


Équipement :

Une grande cape de cuir marron avec manches et capuche (mais bien grande, du genre qui ramasse la poussière derrière son passage, et laisse des traînées de sang ... Bah on peut pas tout faire !). Tachée de sang et parsemée de nombreuses coupures, cette cape fait d'ailleurs plus penser à un tablier de boucher. Ses vêtement sont de sa fabrication, donc assez spéciaux. Tout de cuir, très près du corps, et composés de nombreux morceaux de peaux d'animaux différents. Avec moult ceintures ça et là pour que l'ensemble tienne ... à peu près. Un grand foulard épais enroule son cou, d'une couleur ocre. Il marche tout le temps pieds nus.
Et concernant les armes c'est très maigre. Il porte autour de la taille des sacoches pleines d'objets du genre qui font très mal si d'un seul coup on tentait de vous les enfoncer dans le ventre. Dans l’œil aussi remarquez.
Donc : grand clous, ciseaux, épieux, ciseaux à bois, couteaux en tout genre, fourchette, brindille très très dur (très très rare !), des plumes (si si ça fait mal dans l’œil), dents (pas humaines c'est pas assez pointus), ...
Sa seul vraie arme est un marteau genre pour les clous ou de forge. Quelque chose de léger, qui s'utilise à une seule main, manche en bois, tête en fer. Mais malgré la petitesse de l'arme, un marteau dans la mâchoire ça fait mal et plusieurs victimes de Samaël pourront vous certifié que c'est bien pratique ... Enfin ... Vlou blerkifiéé ke cha fé foutremen mal !
Le seul inconvénient est qu'aucune parade n'est possible avec cette arme.

Talents de combat physique : Agilité et ... Un marteau !

Talents de magie : Aucun

Talents divers :
Très bon lanceur d'objet.

Pouvoirs particuliers : Persuasion

Samaël c'est longtemps entraînés à retourner les esprits et les consciences à son avantage. Possédant un art de la rhétorique déjà particulièrement élevé, il a en plus la capacité de s'immiscer dans l'esprit de ses interlocuteurs (à différents degrés et de différentes manières selon la personne qu'il cherche à arnaqu ... euh .... convaincre !) et d'influencer leur réflexion, leur opinion et même parfois leur sentiment.
Il devient donc doublement dangereux de côtoyer Samaël ; parce qu'il pourrait vous étriper sans raison d'un moment à l'autre (alors qu'il rigolait gaiement à une de vos blagues si hilarantes il y moins de 10 secondes), et parce qu'en parlant avec lui il serait capable de vous retourner contre vous même et vous amener à détester ce qui était avant ... VOS PLATS PRÉFÉRÉS !!! (oh quel horreur !).
Il se targue lui même d'avoir réussit à convaincre une vache de se laisser dévorer par un piaf, ou encore de persuader une bière d'aller envoyer bouler la gravité juste pour embêter un ivrogne ... Mais c'est lui qui le dis et il est conseiller de considérer toutes ses paroles comme des mensonges, et de le considérer lui même comme un mensonge.
Malheureusement les personnes fortes d'esprits et d'autres aux caractères particuliers résistent étonnement bien à son pouvoir ... Mais il lui reste la parole ...

Apparence physique :

Avec ses 1m80 et ses 70 kilos, Samaël parait tout chétif, ce qui n'est pas forcément faux ; et même plutôt totalement vrai. Mais il est particulièrement agile. Ses mains sont dérangeantes. Elles sont grandes et extrêmement minces, voire même squelettiques. Ses doigts de la main droite sont rongés à la limite du sang. Quand à ceux de la main gauche, ils sont terminés par de grands ongles aiguisés en pointes. Son visage à quelque chose de décalé. Il a les yeux vairons, celui de gauche d'un rouge de braise et celui de droite d'un bleu ciel profond. Chauve du côté gauche, il possède une bonne chevelure de mi-longueur blonde du côté droit. Enfin pour finir sur le visage, sa langue est séparée en deux et une grande balafre s'étend à la base de son cou, comme s'il avait été décapité.
Niveau vestimentaire, comme dit précédemment, il possède une grande cape marron tachée de sang et coupée en de nombreux endroits. Ses vêtements de cuir conçus par lui même, près du corps et rapiécés de partout au moyen de ceinture renforce son aspect maigre mais lui donne un aspect de dément en camisole. Il porte également un foulard ocre lui recouvrant (presque) tout le temps le nez, la bouche et le cou.

Caractère, personnalité :

Il est important de préciser que Samaël est 3 dans sa tête, presque 4. Ses 3 personnages sont radicalement différents et se manifestent de manière très visible. Ils se considèrent entre eux comme des frères. Commençons par le plus étrange.

Il se nomme lui même Samanum. Il se manifeste lorsque Samaël enroule son foulard autour du cou et met sa capuche, masquant totalement son visage. Samanum est un poète incompris. Il peut débiter à longueur de journée des phrases sans queue ni tête, inventer des mots, etc ... Il est totalement absent du monde dans lequel il évolue. Il n'est donc pas bizarre de voir Samanum se prendre un mur, faire demi tour et continuer à déblatérer son charabia. Enfin si c'est extrêmement bizarre, mais dans le cas de Samanum c'est tout à fait normal. Il peut prendre le contrôle sans prévenir, ce qui à pour conséquence d'agacer énormément ses deux autres frères qui lui reproche de ne pas partager.

Le second est celui qui a le plus souvent le contrôle. Il s'appelle Samaël. Il est présent lorsque Samaël à juste le foulard enroulé autour du cou. On peu considérer que cette personnalité est la plus normale. Même si Samaël a tendance à faire de drôles de références sur tout et n'importe quoi, il est totalement lucide et conscient du monde qui l'entoure. Il adore provoquer, énerver et se moquer des gens. Les mettre dans des états qui pourrait les pousser à vouloir le tuer, l'étriper, l'égorger, lui arracher les yeux avec des cures-dents ou encore lui faire sortir une a une les tripes au moyen d'un petit crochet est une chose qui le passionne. Passion qu'il avoue lui même, être très drôle mais comportant un minimum de risques. L'avantage c'est que son marteau est là pour leur faire passer ces envies. Il aime énormément les poèmes de son frère Samanum.

La troisième personnalité se nomme Samarcande. Il est présent lorsque Samaël à le visage totalement découvert. C'est un grand sensible, très peureux qui possède une obsession : Découvrir la personnalité intérieure des gens. Mais c'est à prendre au sens strict du terme. Très strict ! Je vais vous expliquer un peu sa vision des choses. Pour Samarcande, les gens sont tous magnifiques et gentils et possèdent en eux des beautés insoupçonnées : leur tripes et autres organes. Mais malheureusement tout le monde et trop égoïste et aucun n'ose partager son trésor, sous prétexte qu'on en meure ... Pff ! Alors lorsque que Samarcande contrôle le corps, il se propose, contre le gré des gens, de leur ouvrir le corps et de répandre partout leur viscères, que chacun puisse les contempler. Malheureusement personne ne partage sa vision des choses. Il est également très peureux, et il n'est pas rare que sa réponse à un simple "Bonjour ! Comment allez-vous ?" Soit de vous arracher un bras et de vous sauter dessus pour vous dévorer les oreilles. Mais ça n'a rien de bizarre. Enfin si c'est extrêmement bizarre mais dans le cas de Samarcande c'est normal. Samaël trouve très drôle les réalisations bestiales de son frère.
Il pourrait sembler que lorsque Samarcande à le pouvoir il devient invincible, mais en vérité la chose n'est pas aussi simple que ça. Les réactions de Samarcande sont un peu aléatoires. Ainsi il peut aussi bien tomber dans une rage sanguinaire qu'entrer dans la contemplation la plus religieuse de la poignet de porte la plus proche, ou établir une conférence avec les mouches de la salle pour savoir si oui on non la peinture verte et adaptée pour la décoration d'une arène. Sa puissance de carnage n'est que très peu fiable.

Enfin pour ce qui est de la dernière personnalité, c'est un sujet extrêmement bizarre. Mais normal pour Les Trois. Disons que Samanum, Samaël et Samarcande (que je rappel être une seule et même personne ... ça va vous suivez ?) croit en une 4ème personnalité qu'il considère comme un Dieu. Ils l'appelle l'Oncle. Ils prétendent qu'il possèderait des pouvoirs spectaculaires et redoutables et qu'il serait pas très commode. Mais à ce jour, on n'a jamais vus de manifestation de l'Oncle.

Histoire :

Il est a préciser que l'histoire de Samaël est double. Il y a la vrai mais également la version que notre héros a créée dans son délire. Mais je vous ferez profiter des deux narrations.

Samaël est le fils illégitime de l'union d'un Séraphin et d'un démon commun. Enfin d'une démone commune parce que sinon c'est pas possible ... à moins de passer par ... Non trop dégoutant.
On ne sait pas vraiment comment un Séraphin a put en arriver à s'accoupler avec un monstre aussi abject que la mère de Samaël mais l'hypothèse la plus probable de ce dernier est que le séraphin se baladait complètement beurré dans le Vein, et, ce prenant pour un légionnaire dans le désert, il prit la démone pour un dromadaire. Vous ne connaissez pas l'histoire ? Elle est poilante mais je l'ai malheureusement oubliée.
En vérité la démone possédait le pouvoir de changer d'apparence pour séduire les passants.

Samaël ce dit être le produit de l'accouplement de toute les races vivantes des trois mondes. Ce qui pose bien évidemment problème. De nombreuses personnes se sont demandées comment 13 individus de races différentes peuvent engendrer un seul être, et n'ont pas hésité à poser la question à notre cher Samaël. Mais ce dernier évite le sujet, à moins de lui payer un bon petit paquet de verre d'alcool. Il se mettra alors à vous décrire une scène torride d'ébats sexuels de 13 participants dont nous ne pouvons décemment pas faire référence ici étant donné l'improbabilité et l'incohérence anatomique des positions décrites.

A sa naissance, le premier à arriver fut Samarcande. Selon lui, à peine éjecté du corps de ça mère, elle le prit pour son dessert et tenta de l'engloutir. Mais Samarcande n'était pas près à se laisser digérer, d'autant qu'un ami à lui l'avait avertit durant le 3ème mois de grossesse de sa mère de la dangerosité de la chose (en utilisant le code morse et en frappant sur le ventre de sa mère, Samarcande parvint à décrypter le message). Un combat extrêmement violent et épique s'engagea qui dura ... 20 seconde au bout desquels le monstre trancha la tête de Samarcande. Mais fort de cet avantage de légèreté, il parvint à abattre le monstre.
Malheureusement sa tête avait roulé hors de sa vue et elle était désormais perdue. Il partit donc, à l'âge de 10 minutes à la recherche de son encéphale à travers le Vein.

Bon la véritable histoire est bien moins chevaleresque. En vérité, à l'âge de 40 ans, Samaël était un adolescent turbulent répondant à sa mère et profitant de l'absence de son père pour remettre en question l'autorité maternelle. Alors que cette dernière lui avait ordonnée de ranger sa caverne, il lui avait violemment répondu que sa propre mère prenait en bouche des appendices de reproduction masculin dans les tréfonds du Vein. Suite à cette horrible insulte, elle le gifla de ses mains griffues et lui laissa une très sévère balafre à la base du cou. Sous le choc de cette violence féminine tout à fait injustifié (puisqu'il se révéla que la dites mère de la génitrice de Samaël accomplissait effectivement ce genre de pratique dans les tréfonds du Vein), Samarcande s'enfuit en pleurant de chez lui, nus comme un vers.

La suite de l'histoire selon Samaël devient ensuite particulièrement ... déconcertante.

Samarcande partit donc à l'âge de 10 minutes à la recherche de sa tête à travers le Vein.
Après près de 10 ans de recherche, il rencontra un Seïrdan lui ressemblant fort, assis sur les murs d'une falaise avec sa tête dans les mains (quand je dis assis sur les murs d'une falaise, sa veut dire assis non pas en haut de la falaise mais sur la falaise, parallèle au sol).
Les deux personnages firent connaissances et le Seïrdan se révéla s'appeler Samaël. Ce gentil monsieur qu'était Samaël rendit sa tête à Samarcande et accepta même de la lui recoudre (et bah oui vous avez déjà essayé de vous recoudre la tête vous même ? Non seulement on y voit rien et en plus la coordination des mains est pas terrible. J'ai un amis qui a essayé et la seule chose qu'il est parvenu à faire c'est de ce coudre une jambe au milieu du ventre. Remarque ça a un côté pratique quand tu tombe).
Mais il se révéla que ce n'était pas sa tête mais celle d'une troisième personne, un dénommé Samanum.
Samaël se jeta alors sur Samarcande et l'engloutit d'un seul trait ! Les esprits se mélangèrent et tous se retrouvèrent dans le corps de 60 ans de Samaël.

En vérité, totalement perdus et affamé, Samaël erra dans le Vein durant des dizaines d'années, seul, se nourrissant de cadavres, de racines. Cet isolement forcé le rendit complètement fou et surtout extrêmement dangereux.

Il explique son passage dans le monde de Feleth par une course avec un lapin bleu à deux têtes ayant mal tournée.
Alors que Samanum réalisait un magnifique poème sur l'amertume de la bave du ciel, il séduisit un magnifique spécimen de lapin bleu à deux têtes. Ce dernier, très joueur, vint les voir et leur proposa un jeu : être le premier à réussir à parcourir dans son intégralité l'infinité des plaines du Vein. Il parut à notre héros que ce jeu était tout à fait impossible à réaliser et totalement idiot et accepta avec joie ! La récompense était simple : si Samaël gagnait il pouvait dévorer le lapin. Si le lapin gagnait il pouvait se dévorait lui même. Les deux concurrents partirent sans plus attendre. 5 ans de course plus tard, alors que Samaël tentait désespérément de contourner une montagne en passant par dessous, il tomba malencontreusement en sautant volontairement dedans sans le faire exprès dans une faille et atterrit à Feleth.

En vérité, à force d'errer dans le Vein, il finit simplement par trouver une faille et la traversa sans même s'en rendre compte. Ce passage lui fit en vérité un grand bien. Le choc du voyage et l'altération magique qu'il subit le sauvèrent de sa folie dans le sens où il matérialisa ses tares psychologiques et ses peurs en différentes personnalités. Le passage dans la faille le rendit schizophrène et le sortit de sa folie animal.
Mais elle altéra également sa mémoire. Samaël sais qu'il vient du Vein et connait les origines de ses parents. Mais ses souvenirs dans le Vein sont très flous et il c'est involontairement inventé un passé. Le problème c'est que sa folie ne l'a pas aidé à créer quelque chose de ... plausible.

Le monde de Feleth l'a donc sauvé et il tente désormais de se survivre à lui même en conciliant ses différentes personnalités.







En ce qui vous concerne

A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
Le plus possible, ce qui est extrêmement flou et ne m'engage à rien. Non sérieusement le minimum serait pour moi une fois par semaine en période de cours. Mais sinon pas de limite

Comment avez-vous découvert le forum ?
Par parrainage (Maverdave Mc'Olan)

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
Magnifiquement glauque et cohérent.


Test-RP

Ce RP raconte les premiers contact de Samaël avec le monde de Feleth :

Moi Samaël, foulard autour du cou, j’émerge doucement d'un sommeil profond. Où suis-je ?
Mes yeux ne voient que l'immensité du ciel gris et ses acolytes les nuages se regroupant dans une sombre conspiration, dont les rumeurs grondent au loin avec le tonnerre. Leur armée de gouttes fraiches d'eau de pluie tombe encore timidement sur la région. Une de ses perles s'écrase sur ma joue, roule telle une larme et s'écrase sur le sol. Oh un sol ! Je sens qu'on va devenir de bon amis lui et moi ! Il est recouvert d'une herbe bien grasse et bien verte. Son touché est doux, comme une énorme moquette recouvrant le monde. Bon par contre une moquette verte c'est d'un manque de goût total !
Un son de cloche me chatouille les oreilles, suivit quelques secondes plus tard par la caresse baveuse de la langue de la vache à qui appartient la précédente cloche.

-"C'est très tentant ma chère mais je ne couche jamais le premier soir, m'excuse-je pendant que ma compagne me récure de fond en comble les trous de nez. Hors il ne fait pas nuit donc je ne peut pas coucher avec quoi que ce soit puisque je ne fais que violer durant la journée. Mais ça ne change rien à notre relation et sachez que ce sera toujours avec plaisir que je repasserais de telles soirée avec ...

- Eh Martine ! En vl'a un qui parle avec nos vaches !"

Tiens quelqu'un qui parle la même langue que moi. Toujours mieux que celle de la vache. Je me relève brusquement, me retourne et aperçois à une dizaine de mètre de moi un être humanoïde plutôt semblable à un Seïrdan à vrai dire, avec ce qu'il semble être une femelle.
Après une analyse plus approfondie je me rend compte que ce ne sont pas des Seïrdans. C'est pourtant dingue à quel point ça y ressemble ! Si je n'avais pas réfléchis un peu plus je me serais fait avoir ! Et la c'est la porte ouverte vers la fenêtre béante des catastrophes boulimiques !
Bon appelons ça un homme et une femme. Ça me parait être des noms adaptés.
L'homme donc possède une forte pilosité très ... Volumineuse et ce sur tout le visage. Bon pour faire simple, il est pas rasé et je me demande même s'il sait ce qu'est un rasoir. Ses vêtements sont miteux, trop grand, il porte à la main une grande fourche ( oulala ça m'a l'air piquant ce truc ... Je la veut !) qu'il braque vers moi. La femme elle est ... Délicieusement savoureuse pour les sens ...
Je me rend compte de la région dans laquelle je me trouve. Tout d'abord à une centaine de mètres derrière eux ce trouve une petite bâtisse toute de bois. Nous sommes manifestement isolés dans de grandes plaines où paissent des grands troupeaux de vaches. Surement élevées par l'homme. Quelques arbres poussent ça et la, isolés dans ce désert de verdure.

Il ne m'ont pas l'air trop farouche. On va tenter de les étriper ... euh les aborder.

-"Hola belle compagnie ! Comment allez vous ?

-Ma foi d'où est-ce qu'est ce que vous débarquez avec cet accoutrement sanguinolent ?

-C'est une excellente question à laquelle je serais incapable de répondre ! Mais peu importe, sachez que je ne vous veut pas beaucoup pas trop tellement de bien.

- ..."


*-Oula ! Ça n'a pas l'air d'être des flèches par ici !
-Je peux jouer avec ?

-Non Samarcande attend j'ai pas finis ! Si tu veux je te laisse la femelle. Je vais essayer de tailler le bout de gras avec l'autre là pour savoir où on est.
-T'es pas gentil tu garde toujours tout pour toi !
-Oui mais quand je te file les gens après t'en fou partout et il répondent vachement moins bien une fois le bide ouvert !!!
-Tel la langueur de la flatinelle, pelle la longueur de l'éternelle
- Ouh ! Très jolie Samanum ! Ce nouvel air t'inspire !
*


-"Mais que c'est qu'on dirait que vous êtes pas tous seul là haut m'sieur !

-Mais bien sur que non mon bon ami ! J'ai deux frères avec moi dans ce corps ! Laissez moi vous les présenter !

Apparemment il n'est pas coutume dans ces contrées d'avoir plusieurs personnes dans son corps. Mes dernières paroles semblent avoir choquées mon interlocuteur. Il recule vers la femme et lui murmure quelque chose. Cette dernière s'en va alors vers la ferme, sous le regard de l'homme qui ne la lâche des yeux que lorsqu'elle est à l'intérieur. L'homme ce retourne et me demande :

-"Donc à que ce qu'il parait vous êtes pas tout seul là haut ?

-Et bien oui mon brave monsieur. Il y a tout d'abord moi Samaël. Ensuite mon second frère est Samanum, un poète d'un grand talent. Tu nous fais une composition Samanum ?

-..."

L'inconvénient avec Samanum c'est qu'il n'en fait qu'à sa tête, incapable de savoir quand est-ce qu'il aura envie de prendre le dessus. Et une fois de plus il me fait faux bon ...

-"Bon là il ne semble pas près à vous parler mais il est très gentil faut pas faire attention. Surement un de ces oiseaux belliqueux des plaines inverses qui l'a encore vexé, rien de bien méchant. Et donc mon dernier frère, Samarcandre le carnage !!

- A moi de jouer !"

-" ... Mince ... La boulette !"

J'arrache mon foulard et me voila, Sarmarcande. Et j'ai FAIM !!!!
J'ouvre grand la bouche et exhibe ma double langue au veillard devant moi. Il brandit son bout de bois vers moi et tente de me planter. Un petit pas à droite, un tour sur moi même et voila une belle esquive. Le vieux tas de chair se retrouve au sol, emporter par son propre élan. Sa grande fourchette lui a échappée des mains et repose à un petit mètre de lui. Je me jette sur l'arme, la saisie et la lui plante en plein dans le dos. Avant qu'il ai put pousser un cris de douleur, je lui arrache la tête avec mes mains et la plante sur l'autre bout de la fourche. Très jolie ! Avant de partir je tranche la langue de la tête et la déguste. Puis je m'élance en courant vers la ferme.
Mon cœur bat la chamade dans ma poitrine, excité par tout ce sang et à l'idée d'un carnage prochain !!
J'arrive devant la porte, frêle, pleine de trous quand soudain ...

Arrête tes conneries Samarcande ! Moi Samaël je remet mon foulard et reprend le contrôle. Je jette un rapide coup d’œil au vieux ... Bon c'est vrai qu'il a l'air appétissant mais faut pas pousser !
La pauvre jeune fille qui va découvrir ça la pauvre quel chagrin et quelle peur ! Il faut lui dévorer les yeux d'abord !!
J'arrange mes cheveux, mon foulard et je frappe, avec l'air d'un type qui vient de bouffer la langue d'un vieux qu'il a décapité et sauvagement trucidé et qui s'apprête à commettre un terrible mais délicieux viol sur une magnifique jeune fille. Tout a fait banal en soi.
Je frappe à la porte et ...

Je relève la capuche de la cape et Samanum s'empare de moi ... C'est décidément une journée pourrie ... La jeune ville ouvre la porte et moi, grand poète des tertres violacés et violentés, viol la vitalité et la vertu de sa valise :

-"Oh miracle des pouliasses servantes au aspérités déconcertantes. N'est-il point possible ... Ah non ..."
...

Quelques heures plus tard, une fois que ce satané poète m’ait lâché la grappe, je reprend possession de mon corps, moi Samaël et je me rend compte ... Que cette satané poésie à plonger la pauvre dans le coma.!

-"Quoi ?!!!! Mais qu'est-ce que t'as foutus Samanum ?!! Le jour où tu fais enfin quelque chose dans ce monde, c'est pour me priver d'un petit plaisir simple et joyeux qu'est le viol !
J'abandonne vous avez gagné les deux je vous laisse le corps je vais prier l'Oncle ..."


Dernière édition par Samaël Amarth le Sam 18 Aoû 2012 - 21:06, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


MessageSujet: Re: Samaël Adramaleck   Mer 11 Juil 2012 - 18:31

Bonjour bonsoir !

Je viens donc d'achever ma lecture et dois avouer avoir un sacré sourire. Un personnage à ce point déglingué psychologiquement, ça crée des frissons dans le dos.

Un style très agréable où le narrateur s'amuse avec son personnage, vraiment très sympathique.

Pour l'histoire, pas de problème de contexte (selon la vraie histoire bien sûr... le Seïrdan qui se fait engloutir par un gosse de 10 minutes, c'moins plausible d'un coup... :p). Un séraphin dans le Vein, c'est pas courant, mais s'il était complètement déchiré, on peut toujours imaginer qu'il ait raté une intersection.

La seule chose qui me dérange personnellement, c'est l'utilisation du marteau pour un personnage agile et rapide. A mes yeux, un marteau, c'est un gros machin dur à porter, du coup, pas sûre que ça colle vraiment à l'image du rôdeur. Si tu tiens vraiment à le garder, ça peut se faire, néanmoins, il faudra bien prendre en compte que tu n'as pas le physique adapté à ce type d'arme. Quelques multiples couteaux colleraient effectivement peut être mieux. Après, comme Samarcande est un bourrin complètement allumé, on peut toujours imaginer qu'il aime les armes plus violentes.

J'aimerais aussi que tu précises ton pouvoir particulier "persuasion". En quoi cela consiste, les effets en pratique, les limites, etc.

Pour l'Alliance, Camelle semble s'en occuper donc je la laisserai faire.

Voili voilou mes remarques. Une fois que ce sera corrigé, tu obtiendras ma validation.

Bienvenue parmi nous, et bon jeu parmi les Felethiens.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Samaël Amarth



________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Rôdeur
Métier : Chasseur de prime
Croyances : En sa quatrième personnalité ... Mais on l'attend toujours
Groupe : L'Alliance

Âge : 80 ans

Messages : 12


MessageSujet: Re: Samaël Adramaleck   Mer 11 Juil 2012 - 19:41

Voila, fiche corrigé ! Précisions apportées concernant le marteau et le pouvoir particulier de persuasion. En espérant que ça colle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


MessageSujet: Re: Samaël Adramaleck   Mer 11 Juil 2012 - 20:36

Okay ! Avec les précisions apportées c'est bon pour moi. Le marteau colle à ton perso et la persuasion est un art certes puissant mais dans les mains d'un abruti, ça craindra pas grand chose. Comme toujours de toute façon, à utiliser avec modération et bon escient Very Happy

Félicitation, voilà donc ta première validation, reste plus qu'à obtenir celle d'un autre administrateur ! :)

(T'es le premier que je valide, estime toi super honoré Very Happy)

Que Feleth te garde...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Camelle Elwhang

♘ | Elh

________________

avatar
________________


Race : Séraphin-Démon Commun
Classe : Archère.
Métier : Intendante de l'Alliance- Assassin perdue.
Croyances : Déesse de l'Equinoxe.
Groupe : Alliance- Alliance des Ombres.

Âge : 23 ans.

Messages : 542

Fiche de Personnage : Ne clique pas

Histoire de Personnage : "L'Ambition est née de rêves brisés":
- Diffusion
-Proposition



MessageSujet: Re: Samaël Adramaleck   Mer 11 Juil 2012 - 22:48

BONJOUR BIENVENUE ET BLABLABLA !

Alors, entrons dans le vif du sujet! Quel rire! J'ai beaucoup apprécié la lecture, même si c'est un peu compliquer de gerer deux histoires en parallèle qui n'ont pas la même valeur temps. Mais ça, c'est vraiment minime. Pour ce qui est ton intégration dans l'Alliance... L'histoire me parait farfelue mais tout de même cohérent avec le personnage et pas d'écart notoire avec le contexte donc, confrère, nous sommes heureux de t'accueillir parmi nous Twisted Evil.
Sinon ta fiche est bien construite, j'ai pas noté d'autres écarts que ceux qu'à relever ma collègue.
Pour cela, je t'offre le bagne...









... JRIGOLE !
PAR LES POUVOIRS DU GRAND GNUF
ET DE SA FEMME SANS LAQUELLE IL NE SERAIT RIEN:


Bon jeu parmi nous :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Samaël Adramaleck   

Revenir en haut Aller en bas
 

Samaël Adramaleck

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-