''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lyx Werren



________________

Lyx Werren
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] _
MessageSujet: Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]   Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] EmptyDim 9 Déc 2012 - 11:42

Le port, les mouettes, la mer... Voilà un air marin qui ne correspond pas vraiment aux habitudes de Lyx. Il fait un froid matinal comme on en a jamais vu (les airs marins), une odeur de poisson et de mollusque se fait ressentir dans l'atmosphère dut aux cargaisons rapportés des matelots et de mère nature depuis les bateau sur le port.

Le bitume est usé et mouillé, on trouve des restes d'animaux des eaux un peu partout, un peu de ménage ne ferait pas de mal à ce endroit, il y ferait même un bien fou, mais ces problèmes mineurs ne semble gêner la population qui vie autour, habitués surement...

Le jeune alchimiste se trouve dans ces endroits puants pour une raison bien précise, une carte à la main, il cherche un entrepôt qui devrait contenir un métal travailler pour voler en éclat, une cargaison venu d'on ne sait où, qui a été abandonnée dans cette battisse, sans que personne ne l'utilise jamais.


*-Voyons... Où cette cargaison peut-elle bien être... Bordel, un entrepôt... Il y en a des dizaine! Merde!*

Le scientifique continue son chemin, demandant conseille à quelques passants ou marins présents dans la zone, mais ne trouvant personne ne pouvant réellement l'aider.

Après une longue heure de recherche, le jeune homme s'arrête dans une taverne avoisinante afin de se reposer un peu et de se remettre de toutes ces odeurs nauséabondes qui trainent dehors.


-Un choppe de vin s'iou plait!

Après quelques verres, Lyx pose la tête sur la table et commence à devenir un peu malade, est-ce à cause du vin, ou des odeurs de la journée? Peut-être les deux?

Après quelques minutes de sommeil dérangé, le tavernier remarque l'individu affalé sur une table, au fond de la pièce, s'approche et réveille Lyx.

-Hein... Quoi...?

-Monsieur... Il est préférable de ne pas dormir sur la table, c'est mauvais pour l'image de mon établissement!

-Mais faites pas chier... Laissez moi juste encore une minute... ou dix peut-être...

Le tavernier claque des doigts, et deux hommes plutôt costeau saisissent Lyx par les bras pour le jeter dehors tel un vulgaire détritus, les odeurs que l'alchimiste voulait fuir reviennent.

-Oh naaaaan...

Le jeune homme se relève et retourne chercher son entrepôt, à moitié malade.

C'est la fin d'après midi...


-Bordel de merde, où se trouve donc ce putain de fucking d'entrepôt de mes deux à la con... J'en ai marre, marre marre marre!!! Il me faut cette cargaison, où est-elle?! Quelqu'un me l'aurait volé? Non, impossible, peut savent qu'elle était dans ce coin perdu... Quoique, peut-être, rahhhaaahh, je deviens fouuu!


Dernière édition par Lyx Werren le Lun 10 Déc 2012 - 23:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Slade Lion-Noir

Commandant | Le lion noir.

________________

Slade Lion-Noir
________________


Race : Humain des Cités-États
Classe : Maître des lames
Métier : Membre du Parlement | Commandant d'armée
Croyances : Panthéon du Solstice [Publique] - Athée [Privée]
Groupe : Cité de Venill

Âge : Plus jeune d'apparence qu'il ne l'est vraiment.

Messages : 188

Fiche de Personnage : [Fiche en cours de ré-écriture, bande de rigolos va.]

Histoire de Personnage : -

► Les motifs du passé - Prélude
► Le mercenaire du Roi - Chapitre 1 [En cours d'écriture]


Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] _
MessageSujet: Re: Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]   Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] EmptyLun 10 Déc 2012 - 2:58

Portant un cigare fait d’un tabac d’une piètre qualité, un gros homme gardait l’entrée d’un entrepôt. Son ventre bouffi par les années d’excès de la chère et le visage ravagé par l’alcool, le tabac ainsi que différentes drogues qui circulaient dans cette ville portuaire, qui malgré tout étais riche par l’imposant nombre de sociétés indépendantes de commerces spécialisées dans l’importation et d’autres, dans l’exportation. La présence étonnante de forces rebelles dissimulées assurait malgré tout une sécurité et une atmosphère rassurante malgré l’iode qui saturait l’air.

Portant sa main bouffie a son cigare, le prenant entre son index et son majeur. Le gros homme bouffi s’adossa devant l’entrée de l’entrepôt et toqua trois fois contre la porte avec une nonchalance dégoutante. Pourquoi toquait-il ? Car un jeune homme blond semblait rechercher un entrepôt. Un jeune homme qui correspondait trait pour trait au signalement qu’un étonnant cercle d’espionnage avait pu établir.
Dans cet entrepôt devant lequel l’homme blond venait de passé, se trouvait un homme portant une armure de plaque légère peinte d’un noir de jais, les contours des pièces d’armures en un acier blanc. L’homme portait un masque scindé en deux couleurs, l’une, noire comme son armure et l’autre d’un rouge sang. Symbolisant la vengeance qu’il pourchassait depuis des éons. La partie inférieur de ce masque était relevée jusqu’au nez, dévoilant une barbe blanche soigneusement entretenue. Des rides au coin du nez et des lèvres trahissaient la force de l’âge du personnage, qui cependant respirait une jeunesse, fougue et vigueur étonnante, supérieure a celle de bien des humains, même de gladiateurs qui avaient passé toute leurs jeunesse a s’entrainer et qui désormais risquaient leurs vies pour quelques ducats.

Le Lion-Noir était assis, allonge presque. Sur un nombre surprenant de caisses ayant une odeur envahissante de salpêtre, il y’avait ici assez de poudre noire pour faire sauter ce port en l’espace d’un battement de cil, cependant, il réservait cette imposante cache a d’autres fins.
Entendant trois coups sur la porte, Slade devina que son contact était arrivé en ville et cherchait l’entrepôt sans faire preuve d’une grande sagacité mais ceci dit, vu l’imposante taille de ce carrefour commercial, c’étais compréhensible. Se redressant et posant ces mains sur ces hanches, le Lion-Noir, fourbu par l’inaction s’étira et se pencha en arrière en formant un angle perturbant. Sentant toute ces cervicales se replacer confortablement en un craquement sonore, il soupira d’aise avant de sauter sur une poutre transversale avant de rejoindre une ouverture qui donnais sur le toit de cette ville. Il huma l’air iodé qui était bien plus pur que celui des basses rues, saturées de déchets de poissons a moitié dévorés, de pisse d’ivrogne et de bière renversées, sans compter d’autres déjections corporelles peu ragoutantes.

Le Lion-Noir s’amusa a suivre le blondin, attendant qu’il fasse la découverte qu’il attendais qu’il fasse. Drôle de personnage qu’étais Slade, il savait que le jeune homme le cherchait mais il n’en faisait rien. Il voulait qu’il trouve par lui-même. Sautant agilement d’un toit a un autre, il continuait de pister ce prétendu « Alchimiste » dont les savoirs pourraient s’avérer bien utiles a la conceptions d’armes a feu ou autres explosifs. Malgré les aspects magiques de la profession de son contact, il fallait reconnaitre que les alchimistes avaient une fâcheuse tendance a créer des armes qui avaient un potentiel destructeur des plus étonnants.

Après des heures de recherches infructueuse, celui que Slade commença a surnommer l’enfant ou le blondin alla se rafraîchir dans une taverne miteuse, le Lion-Noir ne put retenir une grimace de dégout en le voyant faire, visiblement, il connaissait la morbide réputation du tord-boyaux et de la fraicheur des aliments du tenancier de cet établissement.


« - Je te plains, blondin, y’avais plus sage comme choix. Dit il, assis sur son toit. »

Le temps que resta le jeune homme dans l’établissement, Slade le passa a réfléchir a des compositions chimiques et des applications avant-gardiste des compétences de la pyrotechnie mêlée a une dose de chimie voir, avec dégout, d’alchimie.

Peut-être dans un futur proche les guerres se feront elles avec des lignes de soldats en armure portant d’imposantes armes qui cracheront le feu et la mort sur les ennemis de la future république, Slade ne désirait pas un retour a la monarchie que désiraient la majorité des rebelles mais plus une république qui, certes non issue du peuple, aurais plus de considérations pour ce dernier, pas dans un élan d’humanité mais d’assurance d’obéissance sans devoir faire appel a la violence caractérisant les capes blanches. Peut-être même, qu’un jour, les explosifs de guerres qu’avait créé Slade serviront elles au bien d’imposants complexes miniers, l’escalade de la richesse passa devant les yeux du criminel qui ne put retenir un sourire, imaginant les colossaux bénéfices. Même si l’homme n’était pas commerçant, il savait que l’or était la plus efficace des protections de ce monde.

Alors que les heures passaient et que le Lion-Noir attendait, surveillant l’entrée de l’établissement, portant a plusieurs reprises un cigare a ces lèvres et en tirant de délicieuses bouffées, celui du Lion-Noir était d’une qualité bien supérieure a celle de son homme de main, qui en mériterait peut être un. Certes, c’était un porc immonde, mais un homme correct qui respectait l’or que lui donnait son employeur et faisait preuve d’une loyauté, certes achetée, mais forte.

Ce fut a ce moment que le jeune homme quitta l’établissement, visiblement énervé, utilisant des mots dans une langue que Slade avait déjà entendue a l’ouest il y’a bien des années. Il haussa un sourcil puis repris sa filature. Après quelques instants, il se glissa sur un tonneau qui se trouvait a deux mètres de Lyx, en position assise, croisant les bras l’air de rien et posant son talon gauche sur son genoux droit. Il le héla.


« - Sais-tu, jeune homme, que tu es passé devant trois fois en l’espace d’une dizaine d’heures ? La cargaison a été un peu étoffée, j’y ai apporté certaines de mes… Créations. Sinon, excellent choix la taverne, si tu veux chopper les trois quarts des maladies grouillantes dans ce port, t’aurais pas pu faire mieux. On y va ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lyx Werren



________________

Lyx Werren
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Apothicaire
Croyances : La science et moi même
Groupe : Rebelle

Âge : 27 ans

Messages : 70


Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] _
MessageSujet: Re: Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]   Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] EmptyLun 10 Déc 2012 - 12:25

Après quelques instants de marches aléatoire, un homme, sur un tonneau contre un mur, vint adresser la parole à l'alchimiste perdu, il ne fallut pas une demi seconde, sans attendre que son interlocuteur finisse sa dernière phrase, pour que Lyx lui jette une fiole d'explosif mineur au visage avec brutalité, pour ensuite faire un bond en arrière tel les plus grands héros, manquant de trébucher sur une brique usée et remontée, sortant du sol.

L'air devint plus lourd, et étrangement, les odeurs qui y règnent s'estompent avec les secondes qui passent, peut-être est-ce une simple impression dut à l'atmosphère légèrement tendue entre les deux hommes, ou alors les restes du vin de mauvaise qualité qui font encore un peu effet...?

Le jeune homme brandit son arbalète avec méfiance et l'arme d'un carreau bulle un contenu aveuglant. L'alchimiste saute ensuite sur le côté droit et laisse volontairement tomber et claquer une fiole fumigène au sol, afin de former un épais nuage de fumée rouge sanglante en très peu de temps, il tir ensuite son carreau en direction de la position où se trouve (théoriquement) l'inconnu.

Lyx entends le carreau éclaté, une forte lumière illumine le port et tout individu n'étant pas protégé se verrait aveuglé pour quelques minutes, Lyx se baisse, toujours dans son nuage de fumée, et se déplace silencieusement de quelques pas vers la gauche, le nuage fait facilement 15m² d'ampleur et d'épaisseur.

Le scientifique, recharge ensuite son arbalète avec un carreau bulle contenant une potion d'impulsion (lui permettant de faire un saut de plusieurs mètres de hauteurs en tirant en direction du sol) et attends bien sagement la suite des évènements, il claque une potion d’échos lui permettant de parler sans indiquer sa position et s'adresse au second individu.


-Pardonne moi si j'agis ainsi! Avec tous les types louches qui trainent ici! Tu es peut-être la personne que je cherche, dut à tes paroles, mais peut-être que tu es une de ces sales capes blanches qui tente de me piéger! Je ne sais pas si tu est aveuglé ou pas, mais j'ai besoin de preuves plus concrètes pour te croire sur parole, je pense que tu comprends mes réactions!

L'alchimiste prépare à nouveaux quelques fioles supplémentaire, au cas où la situation tournerait mal, arbalète toujours chargée, fiole de mixture tempête en main (potion permettant de créer un mini vortex permettant de retenir quelques personnes et objets à un endroit fixe pour quelques secondes).

Un peu plus loin, la situation s'agite, l'explosion de la première potion, le nuage de fumée rouge et le flash n'ont pas fait inaperçu, certains citoyens un peu peureux s'enfuit des des directions opposées, d'autres un peu plus courageux ou curieux tentent de voir ce qui se passent, cachés derrières divers objets et structures, certains encore sont tout simplement aveuglés et appel à l'aide leurs prochains pour leur donner une direction alternative. Quelques gardes sont en mouvements, ici et là, cherchant à savoir ce qui a bien pu se passer, pensant à une attaque de quelques criminels ou d'une organisation surement, la situation est assez tendu, les familles doivent rentrer chez elles. Les oiseaux et mouettes du port fuient également ou vont se servir sur les poissons abandonnés des quais afin de rassasier leur petit estomacs de volatiles gratuitement.


-Je répète, donne moi une preuve valable, de quoi me laisser au moins réfléchir, et ne tente pas de me duper!

Lyx attends patiemment, presque paranoïaque, guettant les moindres signes, se baissant, étant presque tête contre sol, afin d'éviter un quelconque coup en hauteur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] _
MessageSujet: Re: Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]   Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Et ça fait BOOM! [PV: Slade Lion Noir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Docks et commerces-