''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyVen 27 Fév 2015 - 22:01

Cela faisait plusieurs jours que je marchais dans cette forêt.
J'étais émerveillé par toute cette luxuriance, j'avais passé la plupart de mon temps à ramasser des herbes et des champignons, fruits rouge et toutes sortes de fruits et gland.

Gibly lui était fou, il était dans un élément, je le voyais voleté à gauche et à droite, souvent obligé de l'attendre quand il chassait.

Assis sur un parterre  de feuilles je regardais gibly chassant le lapin, puis une réflexion se fit à l'intérieur de mon humble cervelle.

Comment se faisait-il que je sois déjà aussi proche de gibly, cela faisait moins de deux semaines, et pourtant il était comme un frère pour moi, savoir qu'il pourrait mourir, me terrifiait...
Je commençais à le comprendre de plus en plus, d'un simple regard, je voyais ce qu'il voulait me faire comprendre, bien plus qu'avec les autres animaux par qui d'habitude je ne ressens que les émotions, lui c'était plus fort...

Puis regardant le haut de mes mains je vis la peau qui commençait à durcir, et à devenir un peux plus foncé, ça m'avait pas mal gratté au début, j'en eu  même un peux peur de ces plaques pour tout dire... Mais maintenant, je m'y étais habitué.

Un petit ronronnement se fit entendre au niveau de mon épaule, je vis que Gibly était revenu avec un lapin dans sa petite gueule.
Je lui souris et je mis le lapin dans mon sac.

C'est bien ça, du lapin pour ce soir. Il me faudrait quelques champignons tout de même, pour bien l'accompagner

Je fouilla dans ma sacoche, cherchant ce que j'avais ramasser comme champignons quand je vis que je n'avais pas ce qu'il fallait.

Je poussa un soupir et je partis en quête de précieux ingrédient pour mon civet !

Le soir, ayant fait un feu et posant ma petite marmite, je prépara mon civet, disposant tout comme il fallait, laissant mijoter le tout, j'en profita pour jouer un peux avec Gibly.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 11:51

Cela faisait désormais huit jours qu'Adriel était repassé sur Feleth. Pressé par la présence de l'immense démon qui arrivait sur les Champs de Blé, il avait refermé la faille derrière lui par précaution. Il aimait peut-être le combat, mais il était loin d'être stupide et d'être doté d'un faible instinct de survie.
La faille qu'il avait ouverte l'avait mené à proximité d'un endroit qu'il fréquentait beaucoup dans le Monde du Milieu: les montagnes où la forge d'Ushadar était cachée. Depuis qu'Adriel l'avait tué et dévoré, il en avait fait sa propre forge et le lieu où il entreposait son équipement pour voyager sur Feleth.

Dans ce lieu chargé de souvenirs, bons et mauvais, et qu'Adriel tenait pour sa maison, il avait récupéré les pièces d'armure qu'il ne portait pas dans le Vein, son sac de voyage, quelques outils et des vêtements pour passer inaperçu dans le monde des hommes. Il avait ensuite revêtu sa forme humaine et était descendu des montagnes, en quête de divertissement.

La nuit du second jour de sa présence sur Feleth, il était arrivé dans une auberge-relais le long d'une route très empruntée par les marchands. Il aurait pu passer la nuit dehors sans aucun problème, mais il avait envie de contempler ces êtres humains convaincus de leur pouvoir et de leur supériorité se vautrer et se prélasser dans leur médiocrité, leur vie trop courte et leurs rêves inutiles. Cela l'avait amusé. Mais pas très longtemps. L'un d'entre eux, ayant abusé de la boisson, vint prendre place à côté de lui en se vantant d'être le meilleur artisan du pays. Il avait décrit son travail à Adriel. Un récit de réalisations pitoyables, de piètre qualité qu'il prétendait être des chefs-d’œuvre avait terminé de conforter Adriel dans son dégoût de ces êtres pathétiques qui rampaient dans cette taverne.

Adriel s'était levé, le sourire aux lèvres et le cou de ce marchand agaçant entre ses mains gantelées. il avait serré, pas très fort, ce cou. Il était fragile, comme ceux de tous les humains; le démon forgeron le brisa en une fraction de seconde.

- Cloportes. Avait-il dit avant de dégainer sa lame et d'en faire jaillir son feu jaune qui réduisit la masure en cendres en quelques dizaines de minutes. Ceux qui avaient tenté de fuir, il leur avait transpercé le corps avec ses poings avant de festoyer sur leurs cadavres.

Il haïssait les humains, mais il fallait reconnaître que les exterminer était aussi divertissant que de déterrer une fourmilière, d'y verser de l'alcool avant d'y bouter le feu.

Après cette soirée divertissante, il avait continué son chemin vers l'est. En quelques jours, il avait atteint une forêt. En se laissant guider au hasard de ses pas, il était tombé sur une piste peu fréquentée, creusée d'ornières peu profondes entre lesquelles poussait un épais massif d'herbes qui gênait sa progression. Quand il en avait assez, il y mettait le feu. L'odeur de brûlé le mettait de bonne humeur, mais certainement pas autant que celle du métal chauffé à blanc.

Le soir tombait sur son huitième jour de présence sur Feleth. Et il progressait sur cette maudite piste lorsque la brise vespérale, dont le souffle régulier lui renvoyait la promesse de la pluie durant la nuit, lui apporta l'odeur d'un feu de bois et d'un repas cuisiné. Il avait faim. Son dernier repas remontait en effet à plusieurs jours auparavant. Un feu signifiait un campement. Un campement signifiait des humains. Il mangerait bien ce soir.

Il quitta la piste, guidé par les senteurs du repas. A quelques centaines de mètres de la route, il aperçut derrières les arbres la lueur vacillante de flammes. L'odeur de cuisine acheva de lui mettre l'eau à la bouche. Sans ralentir ses pas, il s'avança dans le campement. Rapidement, il se rendit compte que celui-ci était désert. Dommage. Il s'approcha de la marmite suspendue au-dessus du feu et qui répandait autour d'elles des effluves plus appétissantes que tout ce que le nez d'Adriel avait pu sentir auparavant.

Affamé, il arracha l'ustensile de cuisine du feu et il s'installa à terre quelques mètres plus loin. Il retira alors ses gantelets avant de se servir à pleines mains dans la marmite.

Le goût de ce qu'il mangea le cloua sur place. La richesse et l'équilibre des saveurs le ravit au plus haut point. Une telle cuisine ne pouvait être que l’œuvre d'un artiste !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 15:06

Câlinant mon dragonnet, le mordillant et jouant avec lui, j’eus presque oublié mon civet...

-Merde !

Je revins en hâte vers mon repas, quand j'entendis un bruit, une personne était en lieu et place, la où je devais me poser moi même pour m’affréter à mon repas.

J'approchais doucement pour apercevoir l'individu, Il semblait jeune et robuste dans sa façon d'être.


-hum hum, c'est pas très poli de voler le dîner d'un honnête cuisinier...

Je sortis de l'ombre et m'approcha du jeune homme prudemment, on ne sait jamais !

Je regardais sa façon d'être, savoir s'il était quelqu'un de bon ou de mauvais, et je sortis un couteau courbé et j’adressai un sourire à l'inconnu.

-Si encore vous seriez venu à moi pour me demander, je vous aurais bien partager mon dîner, mais la, vous m'avez courroucé ! Je vous demanderais donc de bien vouloir partir s'il vous plaît.

Je tentais de me montrer un tant soit peux menaçant, histoire de le faire fuir si possible.


Gibly grognait derrière mon dos, il était pas rassuré du tout...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 16:01

Adriel mangeait tranquillement dans la nuit, dévorant à pleines mains et pratiquement sans mâcher le contenu de la marmite. Très vite, il arriva au bout du contenu. Il s'était régalé; il n’avait pas mangé quelque chose d'aussi savoureux depuis de nombreuses années. Les démons du Vein n'étaient pas réputés pour êtres des créatures vivement sainement et dès lors dotées d'un bon goût.
Mais, maintenant que ce repas prévu pour un simple humain était terminé, il avait encore faim.
Il releva la tête, cherchant la personne qui avait cuisiné le repas, quand il entendit une voix jeune jaillissant de l'ombre des bois

- Hum hum, c'est pas très poli de voler le dîner d'un honnête cuisinier...

Adriel sourit et plissa les yeux. L'être humain qui venait de parler sortit alors des ténèbres. Il tenait un couteau dans sa main. Une arme inutile face au démon forgeron.
Le démon détailla l'humain qui lui faisait face. Ses mains ne tremblaient pas, mais son odeur trahissait l'inquiétude qui lui rongeait le coeur. Cet jeune homme était plus petit que lui, les cheveux roux, barbu, et l'air foncièrement gentil.

-Si encore vous étiez venu à moi pour me demander, je vous aurais bien partager mon dîner, mais la, vous m'avez courroucé ! Je vous demanderais donc de bien vouloir partir s'il vous plaît.

Adriel se releva lentement. Il fixa dans les yeux le cuisinier qui tentait ridiculement de l'intimider, et éclata de rire devant cette menace absolument pas crédible, au point de se plier en deux tant il avait mal aux côtes.

Du coin de l’œil, il aperçut un éclat rouge. La couleur détonnait à ce point dans les ténèbres nocturnes qu'il s'interrompit abruptement. Il aperçut alors le petit dragon qui voletait derrière le jeune humain. La créature aussi répandait des effluves de peur et fixait avec crainte le démon qui lui faisait face.

Il se redressa de toute sa taille, inclina légèrement la tête vers la gauche, et, avec un sourire carnassier, il parla:

- Hé bien. On dirait que je vais bien manger ce soir.

On venait de lui fournir sur un plateau un repas goûteux, un humain et un dragonnet. Il était ravi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 17:06

Gibly venait de feuler.

Ce jeune homme venait clairement de dire qu'il voulait manger mon dragon...

Je regardais ce vil faquin, et il se leva doucement et me regarda d'un air carnassier, mon échine se mise à trembler.
Il était confiant, il voulait vraiment nous bouffer...

Il était un peut plus grand que moi, une peau plus mat, un cache oeil... Donc un angle mort, intéressant.
musclé, dangereux....

Je regardais mon frère, et puis je lâcha mon couteau, mis ma main dans le dos.
Je m'approcha doucement de cet homme qui je devais le dire, m’effrayait, mais je partis comme même confiant, Je suis un dragonnier Merde !

-Partez de la ! Tout de suite !

Je glissa ma main dans le dos, et sortis mon hachoir de 60cm et pris mon couteau dentelé dans une autre main.

-Si tu ne veux pas mourir...

La j'étais en pétard, d'après Gibly, cet homme était maléfique...

Je fis quelques moulinets, puis je me mis dans une position mis défensive.

Gibly crachotait des flammes de fureur... Pourquoi ? Mais si Gibly ne l'aimait pas, je ne l'aimait pas...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 19:25

Apparamment, le jeune rouquin n'avait pas beaucoup apprécié la salutation sympathique d'Adriel. Quel dommage.
L'humain se mit en position de combat.

-Partez de la ! Tout de suite !

En disant cela, il laissa tomber le couteau de ses mains, et chercha dans son dos deux autres couteaux, plus impressionnants et dangereux.

Adriel siffla. Du beau travail, malgré le grain du métal qui était trop grossier pour avoir mérité d'être travaillé par le démon.

-Si tu ne veux pas mourir...

Le changement de pronom personnel devait indiquer une regain de confiance en soi. Intéressant. Adriel jugea qu'il devait immédiatement détruire cette confiance revenue.

Il lança une boutade, juste pour le plaisir de la chose:

- Tu passes au tutoiement maintenant ?

Derrière l'humain, le petit dragon crachotait des flammes de fureur. Quelle ridicule créature. Elle devait sans doute avoir senti la nature d'Adriel. Le démon décida qu'il le mangerait en civet.

L'humain, maintenant armé, faisait des moulinets adroits avec ses couteaux. Le démon était désormais certain que ce petit cuisinier n'était pas le premier paysan venu. Il devait avoir une certaine expérience du combat, et la taille de ses couteaux signifiait que s'il devait atteindre une partie non protégée du corps d'Adriel, la blessure serait plus incapacitante qu'avec le simple couteau qu'il avait utilisé tout à l'heure. Pour une fois, Adriel était tombé sur quelqu'un qui osait lui faire face. Cela l'amusait au plus haut point. Ne pas devoir pourchasser une proie qui s'enfuyait en criant, mais au contraire l'affronter était nettement plus divertissant !

Adriel transforma sa bouche, faisait pousser ses crocs, et les découvrit dans un rictus de joie cruelle. La lueur du feu mourant jeta des reflets flamboyants sur les pointes de ses dents de prédateur, montrant encore à quel point le petit humain n'avait aucune chance face à lui.

- Tu sais quoi ? Je suis d'humeur joueuse ce soir.

Il tendit la main vers le feu et l'éteignit, plongeant le campement dans le noir. Le ciel couvert empêchait la lumière de la lune et des étoiles d'éclairer la scène. Profitant de l'effet de surprise, et de la faveur des ténèbres, Adriel sauta par-dessus l'humain en lui lançant:

- Essaie de m'amuser, petit être pathétique.

Une fois passé derrière l'humain, il courut sans bruit vers un arbres et monta dans la frondaison. Il s'assit sur une haute branche qui lui offrait une vue dégagée sur l'humain en bas.

- As-tu la moindre idée de qui tu affrontes ? De ce que tu affrontes ?

Pour continuer de perturber son adversaire et prenant un immense plaisir à le désorienter, Adriel sauta dans un autre arbre en profitant d'une ouverture entre les ramures.

- Des êtres comme toi, j'en ai mangé des centaines. Des dragons comme le tien, j'en ai fait des fourreaux. Je suis le feu et l'ombre. La forge est mon domaine. Je suis Adriel Ushadar, le grand démon forgeron, misérable humain. Et ce soir... Toi et ton dragon ridicule êtes mon repas !

Il ponctua sa phrase d'un rire grave qui résonna dans toute la clairière. Adriel s'amusait comme un petit fou. Son amusement passa dans son rire, le rendant encore plus terrifiant et spontané.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyDim 1 Mar 2015 - 21:16

Un magicien... Il venait d'utiliser de la magie !

Je devais me rappeler des leçons de maman.

Cet homme n'était pas un humain, pour sur... un pratiquant des arcanes.
Il partit dans les ombres, et je me mis à trembler, mes couteaux tremblaient tout autant, je commençais à transpirer et des larmes se mirent à perler au coin de mes yeux...  

Un démon, pour pouvoir se transformer comme ça...

Alors qu'il se mit à sauter par dessus moi et qu'il s'enfuit dans la frondaison.

Je me mis à trembler, me recroqueviller sur moi même et me mis à pleurer...

Gibly, se mis sur moi et regarda aux alentour en glapissant, puis il se figeât, se retourna et ronronna.

Je bougeais plus, puis dans la nuit obscur deux éclat d'argent volèrent pour se planter dans mon ennemi, du moins j’espérais.

Je me relevais, un sourire horrible sur le visage.

-Je suis désolé, je ne sais pas qui tu es, mais je vais te dire ce que je suis... Un putain de cuisinier ! Et crois moi, rien qu'à l'idée de goûter ta chaire, j'en bave d'avance ! Je te réserve de long supplice  

Je lança mon hachoir et le rattrapa.

C'est fou, je suis excité...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyLun 2 Mar 2015 - 9:43

Adriel riait de plus en plus. Cet humain pathétique l'amusait plus que la normale. Il prendrait un immense plaisir à l'éviscérer.

Quand il commença à se recroqueviller par terre en gémissant de peur, le démon jugea qu'il était prêt à mourir. C'était sans compter sur ce maudit dragonnet qui semblait veiller sur le jeune humain. Il était monté sur son dos et fouillait les frondaisons à la recherche d'Adriel. Soudain, l'animal se figea. Deux couteaux volèrent vers le démon, qu'il esquiva sans difficulté, étant donné la distance à laquelle il se trouvait et son excellente vision nocturne. Les armes se perdirent dans la nuit, tandis que l'humain lançait d'une voix forte:

-Je suis désolé, je ne sais pas qui tu es, mais je vais te dire ce que je suis... Un putain de cuisinier ! Et crois moi, rien qu'à l'idée de goûter ta chaire, j'en bave d'avance ! Je te réserve de longs supplices !

- Ha ! Ha ! HAHAHAHAHAHAHA ! T'es si drôle ! Un humain, bouffer du démon ? C'est le monde à l'envers !

Adriel libéra alors son essence par son œil, et la matérialisa sous forme d'ailes dans son dos. Il venait d'avoir une idée qui lui tordait les côtes de rire.

Il s'envola en silence dans la clairière et fondit sur l'humain. Le jeune rouquin n'était pas sa cible, toutefois. Il semblait tenir à son petit dragon plus qu'à toute autre chose au monde. Il serait dommage qu'Adriel arrive à lui mettre la main dessus... Volant à toute vitesse comme un prédateur, Adriel attrapa au vol le misérable animal qui voletait près de son maître. Il se posa à une distance de quinze mètres, et replia ses ailes. Il avait placé ses mains de sorte à ce que le dragonnet ne puisse pas bouger ni cracher de feu. Quand bien même il aurait pu en cracher, Adriel n'aurait rien senti. L'animal grognait et se débattait de toutes ses forces sous l'étreinte du démon. Mais Adriel étant beaucoup plus fort qu'un humain normal, il n'éprouvait aucune difficulté à retenir le pathétique animal captif.

-Bien, fit Adriel en se retournant vers le cuisinier. Il est temps de passer aux choses sérieuses. Dis adieu à ton ami écailleux ridicule.

Et, avec une lenteur exagérée, Adriel approcha sa bouche garnie de crocs acérés vers le cou du dragonnet qui le regardait avec des yeux terrifiés.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyLun 2 Mar 2015 - 13:41

Le démon rigola suite à mes paroles, puis de grandes ailes dans son dos, j'en resta complètement coït, le monstre n’arrêta pas de rigoler, puis tout en s'envolant, il me fonça droit dessus.

Il allait vite, je me mis en garde mais, il me frôla, et je n'eus que le temps d'entendre mon Dragon siffler que j'eus tout de suite compris qu'il comptait s'attaquer à lui pour prendre l'avantage mental sur moi.

Il tenait Gibly sous son bras, d'une manière sadique, mon dragon ne pouvait à peine bouger, et il respirait difficilement tellement il était terrifié.

-Bien, il est temps de passer aux choses sérieuses. Dis adieu à ton ami écailleux ridicule.


Le terrible homme volant pris Gibly par le cou et commença à le mettre au niveau de sa bouche, pour le dévorer, je vis mon dragon effrayé, m'appeler à l'aide et mon sang ne fis qu'un tour.

Je voyais rouge. Je devais le tuer.

faisant un bond en avant, et me mis à courir, arme en main. Mes pas semblaient plus lourd, je ne courais pas, je bondissais, comme si mes muscles étaient l'espace d'un instant plus puissant.
Hurlant de rage, je voulais le tuer, je devais le tuer.
Je voyais déjà des recettes pour le dévorer, en carpaccio brûlant, en mousse horrible sanglante avec son œil au dessus, en tarte... En faire un jambon, un jambon...

à cet idée je leva mon hachoir pour faire une attaque circulaire et lui taillader le ventre, mais ma vitesse étant accrue par mes pas plus puissant, je n'avais pas l'équilibre adéquat.
Je me retrouvais donc en l'air à 5 cm du sol, tournoyant sur moi même, dans mon déséquilibre, j'entraina le démon dans ma chute, le faisant choir avec moi.

À moitié sur lui j'en profitais pour lui grimper dessus.
J'avais fais tombé mon hachoir et mon couteau... Pas grave.
Je l'attrapais au niveau de la carotide et je le mordis de toute mes forces, tentant de la lui arracher...

Peau de démon, très dur, donc carpaccio à évité, peau chaude, très chaude, un jambon est vraiment la meilleure solution.

Je mis ma main au niveau de mon dos et en sortis un petit couteau courbé et je le lui planta dans la main.
Il devait payer pour ce qu'il avait voulu faire. Il le devait !
J'allais le tuer.. Le manger, le dévorer, en faire ma curé, je suis le cuisinier, les, aliments, ne, me, résiste, pas !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyLun 2 Mar 2015 - 18:04

Adriel allait mordre le cou du dragonnet pour le tuer lorsque l'humain, animé par une rage folle, se rua sur lui. Il sembla au démon que la colère rendait ses déplacements plus vifs et puissants.

Il éloigna le dragon de sa bouche en le tenant encore par le cou. L'animal poussait des petits cris de terreur. Il continuait de se débattre frénétiquement en agitant ses petites ailes tout en tentant autant que possible de griffer la main d'Adriel qui le retenait.

Le démon sourit en voyant la rage meurtrière qui animait l'humain. Enfin, il avait réussi à le faire sortir de ses gonds ! Il allait pouvoir voir de quel bois il était réellement fait.

Le jeune cuisinier s’apprêtait à taillader l'abdomen d'Adriel. Il se mit en garde, prêt à intercepter au passage le bras armé de son adversaire. Mais, lorsque celui-ci arriva au contact, il trébucha, chose que le démon n'avait absolument pas prévu. Le jeune humain percuta le démon, et tous deux furent entraînés au sol par la force de l'impact et le forgeron lâcha le dragon. Adriel se retrouva dos contre terre, tandis que l'humain rampait comme un serpent pour atteindre son visage. Adriel vit les yeux de l'humain, et se mit à sourire.

-Enfin ! Tu me montres ton vrai visage !

Il y avait dans les yeux du petit cuisinier une lueur de haine et de puissance comme rarement Adriel en avait vue chez les humains.

Mais le dernier mot de sa phrase se mua en un cri lorsque l'humain lui mordit l'endroit où se trouvait sa carotide. Il était complètement fou, enragé ! Adriel adorait ça ! Un vrai petit démon.

Adriel éclata d'un rire de pure joie.

L'humain, qui mordait toujours la gorge du démon mais incapable de lui percer la peau, tenta de lui planter la main dans le sol avec un couteau qu'il prit dans son dos. La lame se cassa en deux en frappant son gantelet.

- Tu es fort, gamin, et talentueux, et courageux ! Peut-être mérites-tu de vivre après tout ! Je suis curieux de voir ce que tu pourrais devenir...

L'humain continuait de violenter Adriel. Le démon commençait à se lasser de ce pugilat ridicule. Pour calmer l'humain, il fit grandit sa main, et enveloppa la tête de son adversaire dans son membre agrandi. Puis, il pressa le crâne du petit rouquin. L'humain hurla de douleur en sentant son crâne écrasé par la force monstrueuse du forgeron.

- Bon, lâche-moi maintenant, d'accord ? Ne me donne pas envie de te tuer après avoir mis tant de temps à me convaincre que tu en vaux la peine...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lou Kaïs

Cuisinier

________________

Lou Kaïs
________________


Race : Human
Classe : Dragonnier
Métier : Cuisinier/chasseur
Croyances : /
Âge : 20

Messages : 7


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyLun 16 Mar 2015 - 11:44

(HRP: Désolé du temps de réponse, déménagement + no internet + hopital bah ça aide pas !)

La tête coincé dans ce terrible étau, je ne pouvais que relâcher ce démon et me calmer.
La douleur était telle que des étoiles blanches commençaient à danser devant mes yeux.

Je regardais le démon.

« Tu dis vouloir me laisser vivre, mais tu viens juste d'essayer de boulotter mon dragon, que dois-je comprendre à ça hein ! »
Je n'avais pas la force de me débattre, je devais ressembler à une larve, puis Gibly fonça sur le bras du démon et tenta de le mordre au niveau du poignet... Peine perdu.

Sifflant mon dragon, celui ci me dévisagea et vin se poser au niveau de mon épaule, feulant le monstre.

«  Bon, si tu pouvais me lâcher... ça serait sympa. Je t’ai quand même offert un repas, et je n’ai rien mangé moi par contre. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Adriel Ushadar

Le Démon Forgeron

________________

Adriel Ushadar
________________


Race : Démon commun
Classe : Lame noire
Métier : Forgeron occulte
Croyances : Aucune
Groupe : Solitaire

Âge : 884 ans

Messages : 14

Fiche de Personnage : Création et destruction


Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau EmptyLun 16 Mar 2015 - 12:23

L'étau des mains d'Adriel finit par être si douloureux que le petit rouquin lâcha le corps du forgeron. Le démon en était satisfait. Qu'il était doux de montrer à ces insectes d'humains toute l'étendue de leur faiblesse.

Adriel relâcha la pression, mais il maintenant toujours le crâne de l'humain dans sa main. Ce dernier le fixa, une faible lueur de colère brillant toujours au fond de ses yeux bruns.

- Tu dis vouloir me laisser vivre, mais tu viens juste d'essayer de boulotter mon dragon, que dois-je comprendre à ça hein !

- Que je change d'avis, c'est tout. Il y a quelques minutes, je voulais vous manger, maintenant, je trouve ça plus drôle de vous garder en vie et de vous observer...

L'humain n'avait plus la force de se débattre. La peur, et la colère ensuite avaient épuisé ses maigres réserves d'énergie. Mais Adriel le maintenait toujours...

Le démon fixait l'humain, se demandant ce qu'il allait pouvoir faire de ce nouveau serviteur forcé, quand cet insupportable dragonnet rouge revint lui mordiller le poignet, en vain. Le forgeron, agacé, agita sèchement sa main pour faire lâcher prise à l'animal qui fut projeté à quelques mètres de là. L'animal se réceptionna en agitant ses ailes. L'humain siffla, et la créature vint se placer sur son épaule, tout en feulant sur le démon qui maintenait son maître.

- Bon, si tu pouvais me lâcher... ça serait sympa. Je t’ai quand même offert un repas, et je n’ai rien mangé moi par contre.

- Tu ne m'as rien offert, j'ai pris ce que je voulais, quand je le voulais. Quant au fait que tu n'aies rien mangé, je n'en n'ai que faire...

Adriel finit par lâcher l'humain en le poussant violemment vers l'arrière. Il le laissa tomber sur le sol de la clairière; le démon se redressa et le regarda de toute la hauteur de sa forme humaine, un sourire sadique sur le visage

- Voilà ce que nous allons faire. Tu vas me divertir et me faire à manger des plats aussi bons que tu sais en préparer. En échange, tant que tu me nourriras et me divertiras, je ne tenterai pas de vous dévorer, ton dragon et toi. C'est plus que ce que je n'ai jamais offert à un humain. Tu devrais te sentir honoré, petit être.

Durant toute cette déclaration, Adriel commença à changer, un sourire dessiné sur son visage. Il se mit à grandir, ses cheveux noirs de nuit à pousser, ses muscles à se développer. La pupille de son œil droit devint jaune brillant, sa bouche se garnit de crocs impressionnants, ses oreilles s'effilèrent et ses cornes apparurent sur sa tête. Sa tenue humaine disparut et il apparut au cuisinier tel qu'il l'était réellement: Adriel Ushadar, le démon forgeron, revêtu uniquement de la partie inférieure de son armure qui lui protégeait les jambes.

Il dominait ainsi le cuisinier du haut de ses deux mètres soixante. Il croisa les bras et il parla de sa voix profonde:

- Si jamais tu devais tenter quoi que ce soit contre moi, je tuerai et je dévorerai ton dragon. Si cela devait recommencer, c'est de toi que je m'occuperai.

L'instant suivant, il avait repris apparence humaine. Il retourna s'installer près du feu, qu'il ralluma en claquant des doigts.

- Fais-nous à manger. J'ai encore faim.

Il avait à peine terminé sa phrase que son œil magique capta au loin la présence d'un animal caché par la nuit. Il fila comme le vent à sa poursuite. Un cri d'agonie rauque déchira les ténèbres. Quelques minutes plus tard, Adriel ramenait au campement un cerf qu'il portait sur les épaules de sa vraie forme. Il jeta l'animal au sol, aux pieds du cuisinier, avant de redevenir humain. Le gibier avait été empalé en plein cou par une des cornes du démon.

- Tu sais nous faire quelque chose de bon avec ça ?Demanda le démon, alléché à l'idée du festin qui allait suivre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau _
MessageSujet: Re: Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau   Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une épée ne vaut pas mieux qu'un couteau

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Forêt des amanites :: Clairières-