''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Dim 9 Jan 2011 - 3:14

La nuit, moment si paisible de la journée ou tout semble être arrêté. Sérénité et sommeil furent les premiers mots que virent à Eimerek en ce début de soirée. Le soleil était couché depuis quelques instants et la lune brillait maintenant d’un éclat azure. L’invocateur regardait le spectacle qu’offrait la voûte céleste depuis que le soleil était couché. Bien installé sur la selle du cheval qu’il avait obtenu dans le dernier village qu’il avait visité. Un des villageois, pour le remercier de ses services dans le village, lui avait offert un cheval. Récompense fort généreuse pour la petite action qu’avait fait Eimerek.
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Les villageois lui avaient demandé d’aller chercher les enfants, qui pour s’amuser étaient partis dans la forêt avoisinant le village. Ils étaient parti dans les petites heures du matin alors que le village se réveillait paisiblement et n’était pas revenu de toute la journée, le lendemain, le village avait envoyé une équipe de recherche, mais c’était sans succès, les enfants restaient introuvables. Alors, puisque Eimerek passait par-la, il fut fort étonné de n’apercevoir aucun enfant. Un des villageois lui avait tout raconté et avait presque supplié Eimerek d’aller chercher les enfants. N’étant pas quelqu'un d’insensible. Eimerek accepta de leur rendre ce service. Ainsi, il était parti dans la forêt. Retrouver les enfants avait été chose facile. L’invocateur, ayant invoqué un petit renard au flair redoutable, avait facilement put retrouver la trace des enfants. Il s’était donc approché furtivement de l’endroit ou était retenu les enfants, oui retenus, son invocation avait put flairer la trace de trois gobelins, qui avaient dut rencontrer les enfants et ils les avaient fait prisonniers. Les enfants étaient bâillonnés et enfermés dans une cage faite de divers ossements. Des gobelins, des créatures fuyardes qui se tiennent le plus souvent en groupes. Ceux-ci étaient trois. L’un deux, apparemment le chef, étaient vêtu d’une carcasse d’ours et revêtait un casque fait du crâne du même animal, de plus il était armé d’un gros gourdin. Les deux autres, étaient simplement vêtus de haillons et avait comme armes des couteaux de boucherie. L’invocateur terré dans un buisson, pensa rapidement à une stratégie, il lui fallait utiliser la peur. Oui, cella marcherait parfaitement. Un petit sortilège rapide sur le chef, pour le mettre hors d’état de nuire, puis les deux autres seraient terrorisés. Eimerek prononça donc, en murmurant, un sortilège offensif, une petite boule de feu? Non, le gobelin risquait de mettre le feu aux arbres autours. Une petite décharge électrique? Pourquoi pas, entre les deux yeux, celle-ci lui ferait rôtir la cervelle. Alors un éclair jaillit du buisson et toucha le gobelin entre les deux yeux, laissant une marque noire à l’impact et faisant tomber le cadavre du gobelin à la cervelle rôtie sur le sol. Les deux autres poussèrent des gémissements apeurés et s’enfuirent loin de ce buisson électrifiant. L’invocateur une fois sur qu’ils avaient bel et bien fuit, sortis de sa cachette et libera les enfants, ils étaient une dizaine. Eimerek ne put s’empêcher de sourire face à leurs yeux ébahis. Quoi que modeste, il aimait être félicité et ces regards lui suffisaient. Il raccompagna donc sans trop d’encombre le groupe de gamins au village. Les enfants, fous de joie de retrouver leurs parents, se jetèrent dans leurs bras et ceux-ci, auraient bien voulu les punir d’être partis jouer dans la forêt, mais ils étaient trop heureux pour le moment. Eimerek regarda la scène un sourire aux lèvres, tandis qu’il s’apprêtait à continuer sa route. Mais, un des villageois, s’approcha de lui, les rênes d’un cheval à la main.

- Tien, prends ce cheval, il te conduira bien plus vite à ton objectif.

Eimerek, les yeux grands de surprise ne répondit pas tout de suite. Le villageois gloussa et reprit la parole.

-Allons, allons, ce n’est pas la peine de faire ce regard, jeune homme. Prends ce cheval et merci d’avoir secouru nos enfants, bien que je ne sois pas père moi-même. Cela me touche de voir ces familles heureuses. Allez, part et bonne route Eimerek, je me souviendrais de ce nom.

- Merci, mais ce n’était vraiment pas la peine. Mais ne vous inquiétez pas je m’occuperai bien de votre cheval.
----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Bien s’occuper de son cheval, cette idée fit soupirer Eimerek, il n’avait eu que des problèmes avec cette bête de malheur. Il avait du la chercher pendant des heures les matins, car elle avait décider d’aller brouter, en se détachant du nœud qu’Eimerek croyait pourtant solide. Elle avait essayé de désarçonner Eimerek à quatre reprises en deux jours et pour finaliser le tout, n’écoutait pas la moitié des commandes du jeune homme. Quoi que maintenant, il était bien en selle pendant qu’il se remémorait tout cela. Eimerek regarda de nouveau le ciel. Les étoiles brillaient, perçant le noir de la nuit d’une multitude de lueurs célestes. Bientôt, il devrait se trouver un endroit pour la nuit. Selon ses renseignements, Eimerek devrait trouver des grottes un peu plus à l’est. Il dirigea donc sa monture dans cette direction, mais soudainement, un petit corbeau passa devant le cheval, celui-ci se cabra et parti au galop. Eimerek, surprit tomba de selle et malheureusement pour lui, il était encore accroché a celle-ci par le pied, il fut donc tiré sur quelques mètres. Puis, il réussi a défaire le lien, essayant en même temps d’arrêter la monture devenue incontrôlable. Maintenant étendu sur le sol, il redressa la tête, apercevant un nuage de poussière, sillage de sa monture. Il laissa retomber sa tête sur le sol, exaspéré.

*Damné oiseau de malheur! J’ai perdu ma monture on dirait bien et je croit que je me suis blessé en tombant, peut-être plutôt en me faisant tirer par cette monture stupide…*

L’invocateur tenta de se lever, sa jambe gauche le faisait terriblement souffrir et il avait mal dans tout le dos. Car celui-ci avait subi la plupart des dégâts lors de son incident. Eimerek regarda sa jambe, tenta de se lever, il n’y parvient pas pendant les premiers instants, mais au bout de quelques minutes, il réussi a se lever. Incapable de faire un diagnostic de ses blessures, il se mit en route vers les grottes.

*Il me faut un endroit sécuritaire où me reposer et tenter de régler mes problèmes…*

Heureusement pour lui, sa jambe ne l’empêchait pas de se déplacer, mais il boitait et cela la ralentissait. Il soupira en massant sa jambe meurtrie s’arrêtant un moment et il s’accota sur l’écorce d’un arbre quelconque. Aucune trace de sa monture. Peut-être pourrait-il invoquer une créature pour l‘aider à se déplacer? Non cela le rendrait trop faible, trop vulnérable. Il continua donc péniblement son chemin vers les grottes. Environ une heure après, l’invocateur arrivas finalement a l’entrée d’une caverne. Celle-ci ne semblait pas occupée, aucune trace à l’entrée, pas d’ossements, rien de menaçant, aucun bruit. Parfait, il n’avait qu’à s’arrêter là et à se reposer. Eimerek pris donc place sur le sol froid de la caverne et tenta d’examiner sa jambe.Le jeune homme grimaçant tata sa jambe, à la recherche d'os brisé, mais pas très doué en médecine, il ne parvient pas a grand chose. Pourquoi ne pouvait-il pas jamais voyager tranquillement et sans problèmes? Il devait parvenir au prochain village dans les jours suivants, il avait demandé une audience avec le maire de la ville et ils devaient négocier sur différents sujets.

* D'autres services a rendre... De nouvelles expériences, c'est ce qu'il me faut pour progresser...*
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Dim 9 Jan 2011 - 16:10

La nuit s'avançait peu à peu... Doucement mais surement elle devint noire de suie ou d'encre avec pour seule lumière et leur, la paleur d'une pleine lune à peine voilée par une brume de nuages.
La montagne ne rendait à présnet plus que le cri des rares animaux nocturnes capable de survivre dans ces contrée parfois un peu inquiétantes et remplie de créatures toutes aussi étranges les unes que les autres. Du haut des grottes qui perçaient la montagnes dans les aspéritées de la roche on avait vue sur tout le canyone en contre bas et l'étendue sombre des conifères et des diverds arbres qui étouffais le sol au pied du pic.

Malgrès un aspect inquiétant, Tout semblais calme. Le cheval N'avait décidément pas décidé de retrouver son cavalié et s'était perdu dans la nature. Sa seule lanterne haute dans le ciel était donc cette lune à la fois enorme et minuscule pour l'océan du ciel plongé dans la nuit.

Dans cette lueur pale, une ombre se découpa le temps d'une seconde. Quelque chose venait de passer dans le ciel. Rapaces ou créature, le mirage n'avait duré qu'une seconde.

--------------------------------

C'était Une nuit de chasse. La soif, comme chaque nuit me tiraillais, et me refusant à chasser auprès des villages humain, le sang de la chaire des homme commençait à me manquer... Non pas par envie... mais par besoin vital. Le sang des rongeur ne me suffisait plus. J'allais mourir de faim si je n'attrapais pas de proie conséquente...

Au loin à force de tourner comme un rapace, mes ailes de membrane blanche de peau déployé et mes yeux perçant brillant dans la nuit noire, j'aperçut quelque chose courir. Courire à une vitesse etonnante. Ce ne pouvait être un animal de batail d'une ferme.. sa vitesse etait trop grande. je pliais une aile sur le coté et fis une embardée en diagonale chutant sur quelque metre d'altitude passant devant la brillance nocturne de l'astre lunair.

Un cheval. C'etait un cheval qui la au dessous a plusieur mêtres au dessous de moi galopais. Qui dit cheval dit cavalier.. Pourtant je ne perçut pas l'aura d'un humain ou d'une quelqu'onque créature sur deux pieds. Mais qu'importe : C'etait une proie opportune . Je ne devait pas manquer cette chance. D'un batement je repris un peu d'ascension puis d'un coup brusquement piquais vers le sol. Tel un aigle menaçant fondant sur sa proi qui du dessous ne se doutait pas un instant de sa mort si proche. L'air sifflant à mes oreille je vis en un millieme de seconde ma proie se rapprochée donc de ma direction mortelle et sur les dernier mêtre qui me séparait d'elle je poussait un cri strident pour l'affoler et la faire se figer... une seconde ... tout juste ce qu'il fallais.

Dans le noir de la nuit retenti alors un enissement de terreur et d'agonie. Puis plus rien . Le silence lourd et pesant à présent se réinstalla.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Dim 9 Jan 2011 - 19:24

L’invocateur était encore assis sur le sol rocailleux de la caverne, un peu plus tôt, il avait bandé aussi bien que possible sa jambe meurtrie. Et à présent, il somnolait un peu, histoire de se reposer, seulement quelques instants, dormir serait imprudent, il le savait bien. Bon nombres de gens étaient morts de cette façon… Eimerek tenta de penser à un plan pour arriver au village. Il pourrait invoquer une créature pour le porter au village, mais la garder jusque là lui demanderait trop d’énergie. Il soupira, il pourrait également marcher, enfin boiter jusque là… Puis Eimerek fit tirer des ses pensées par un cris strident, une seconde a peine de silence puis un grand hennissement, probablement la victime de ce qui avait poussé l’autre cris. Sa monture? Peut-être… Eimerek était trop faible pour aller voir et cela serait imprudent. Le jeune homme était inquiet, fichtre, il avait promit à son ancien propriétaire d’en prendre soin. Et maintenant l’animal était probablement mort. Il soupira. Pauvre bête, si seulement elle avait écouté Eimerek, elle serait vivante et lui ne serait pas blessé. Il regarda l’entrée de la caverne et remarqua une mince traînée de sang, il regarda sa jambe, non le sang ne venait pas de la. Il se redressa légèrement et remarqua que son bras droit saignait, il ne l’avait pas remarqué avant. Il s’était probablement égratigné sur une pierre lorsqu’il s’était fait traîner par son cheval. Il devait il y avoir une piste qui pouvait être suivie depuis l’endroit ou il s’était blessé, bien que cela ne soit que quelques gouttes. Il se teint donc sur ses gardes, bien qu’il était encore assit. Il avait au moins le temps de se reposer pendant que ce qui avait tué son cheval prenait un repas.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Lun 10 Jan 2011 - 12:17

Je plantais mes canines envieuse sans attendre dans la chaire encore chaude de la pauvre ame qui venait de rendre sa vie et son dernier souffle sous mes griffes acérée. Aussitot que mes dents rentrèrent en contacte avec la chaleur douce et sucrée du liquide rouge qui pulse dans ses veines je me mis a pleurer. A pleurer de chaude larme rouges qui coulèrent sur mes joues. Pleurer d'être comme le pire des monstre que je haissait en ce monde. Pleurer de tuer sans vergogne, sans pitié. Pleurer d'être comme lui, ce frêre que je n'avais jamais revu, que j'avais fui et que je cherchais à tuer... Ou du moins un jour.

Je restais à me repaitre du sang de ma triste victime jusqu'à ce que ses artèrent soient vide de sang. Mais on efface pas tant de semaines passées sans se nourrir d'une seule gorgée. Ma faim n'étaient pas rassasiée. Mais laissant la la pauvre créature, et allant pour partir après en avoir carrésser le pelage avec mélancolie je repérait à un petit mètre tout juste de là du sang. Et mon instinct de Vampir fut clair : ce n'était pas celui de ma victime. Je regardais le chevale mort à mes coté. Puis de nouveau la tache de sang plus loin à peine plus grande qu'une petite feuille d'arbre.

Doucement je quittait la monture gisant au sol pour me diriger vers la petite tache dont la terre avait déja absorbée la substance. Une fois toute proche j'y posait deux doigts et les reportait a mon nez. Du sang.... Humain .
Humain ? Tient donc.... je regardais de nouveau le chavale plus loin.
L'animale avait du s'enfuir et puis revenir à l'endroit où il avait laissé son maitre, qui lui même avait du chuter du cheval et se faire cette blessure.
Mais quoi qu'il en soit... Tout cavalier qu'il soit, bléssé comme il devait l'être il n'avait pas du aller bien loin...

Intriguée je me relevais et regardais devant moi. Je décidais d'en suivre la trace. Ainsi je me mis en chemin.

TRès vite les minuscules goutelettes de sang menèrent à une piste que je traquais avec attention.Et bien vite je me rendis compte de l'évidence. Je levais la tête. Les grottes. Un sourire se dessina sur mes lêvres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Lun 10 Jan 2011 - 14:34

Depuis le temps qui s’était passé, le repas de la créature devait être terminé. Eimerek savait qu’il ne lui restait plus beaucoup de temps. Mais, malgré lui ses yeux fatigués tentaient de se fermer, tentaient bien sur car l’invocateur savait qu’il ne devait pas succomber au sommeil. Ainsi, pour se réveiller un peu, il se leva. Non sans peine, il réussi cependant à se lever en se tenant sur la paroi de la caverne. Un peu plus loin, il apercevait l’entrée de la caverne, illuminée par l’éclat de la lune et des étoiles. Il décida de se rapprocher lègerement de l’entrée, mais en restant à l’abris dans la noirceur de la grotte. Sur le moment, il ne vit rien, mais au bout d’un instant, il cru remarquer une pale silhouette. Du secours? Peu probable, malgré que le jeune homme souhaiterait y croire, il se dit qu’il devait plutôt s’agir de ce qui avait mit fin à l’existence de sa monture, pauvre âme, puise t’elle trouver le repos. Certes c’était une silhouette humanoïde, mais certainement pas humaine, un humain aurait préféré s’approprier le cheval, plutôt que d’en faire son dîner. La silhouette se rapprocha un peu, mais qu’est ce? Il y avait sur ses joues, une démarcation plus foncée, celles-ci semblaient venir de ses yeux. Des larmes? Mais des larmes n’ont pas cette couleur, non ce ne pouvait pas être cela. Bien que la silhouette fût faiblement éclairée par les rayons de la lune, Eimerek crut reconnaître cette couleur. Le rouge du sang. Eimerek recula rapidement, enfin pas trop vu sa blessure, et il se prépara au pire. Un vampire? Peut-être que ce buveur de sang avait tué son cheval et n’avait pas été rassasié par ce repas. Eimerek repensa aux traces de sang. Bien sur, le vampire les avait suivies et maintenant, il se préparait pour un deuxième service. Peu importe ce que ferait Eimerek, il était condamné. Si le jeune humain restait dans la grotte, le vampire viendrait y chercher son menu et si il tentait de fuir, le vampire n’aurait aucun problème à le suivre, de plus, il ferait une cible plus facile à l’extérieur et il serait épuisé par la marche. Eimerek tenta de penser rapidement à une stratégie. Les vampires, quelles étaient leurs faiblesses? La lumière du jour, en pleine nuit s’était impossible. Enfin peut-être que si Eimerek parvenait a survivre toute la nuit, l’astre solaire lui sauverait la vie. Un pieux dans le cœur, impossible pour Eimerek de tenter cet exploit. Une croix? Eimerek n’en possédait pas. Après avoir tenté d’élaborer plusieurs scénarios, Eimerek opta pour utiliser le feu si jamais le vampire se rapprochait, c’était ce qu’il possédait de plus efficace contre les vampires. Ainsi, il attendit que la créature se rapproche pour ne pas dévoiler sa position, peut-être qu’avec un miracle, le buveur de sang ne le verrait pas?
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Lun 10 Jan 2011 - 19:25

L'obscurité n'avait pour moi aucun secret. Mes yeux y voyaient comme s'il faisait jour pour un être humain. L'habitude de vivre en pleine nuit surement. Je perçu un bruit. Faible et à peine perceptible mais pourtant bien présent. A à peine quelque mètres de moi. J'avais rétracté mes ailes et repris une apparence plus convenable, mon animale. Mais gardaient encore la lueur rouge de mon regard qui perçait comme des yeux de chat brillant dans la nuit.

Mon regard fixa alors la provenance du son que j'avais entendu en une fraction de seconde. Ce fut tout d'abord une silhouette que je vis. Tapie dans l'ombre. Se cachant. Ni de trop grande ni de trop petite taille ce devait être un jeune garçon... A peine plus jeune que ce que je pouvais paraître en âge. Un sourire se dessina sur mes lèvres. Il devait être apeuré.

Je pris un pan de ma robe doucement tandis que mes ongles se rétractaient un peu doucement. Du pan de robe blanc je vins doucement essuyer la rougeur qui avait glissée sur mes joues. Je me mis a fredonner. Un air mélancolique doucement. Un peu inquiétant surement aussi.




Au plus loin, de tes.. rêves..
Au plus près, le jour s’a..chève..
L’ange noir, ose y croire…
Laisse toi envouter…

C’est l’ivresse, la promesse..
Doux vampire … au sourire
Désirant t’apaiser…

Laisse toi désirer….
<3



Je repris sans parole juste en mélodie murmurée tout en avançant doucement dans la direction de la silhouette que je percevais de plus en plus nettement. Mes yeux rouge et fins, brillant dans l’obscurité, caressant la roche sur mon passage doucement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 4:19

Eimerek sentit son pouls accélérer lorsqu’il aperçu deux petites lueurs rouges percer le noir de la nuit. Et s’emballer lorsqu’une voix commença à fredonner ce qui semblait être un chant mélancolique, le jeune humain en eut des frissons dans le dos, mais pourtant, il se sentait étrangement apaisé par cette mélodie. Celle-ci lui faisait penser aux berceuses qu’avait l’habitude de chanter sa mère. Puis, le vampire apparu nettement devant l’entrée de la grotte, caressant l’endroit où Eimerek avait pris appui plutôt. Chose étrange, l’invocateur eut envie de se rapprocher de cette buveuse de sang, elle avait l’air si triste. L’humain secoua la tête, il ne devait pas se laisser amadouer. Mais peut-être pourrait-il parlementer avec la femme au doux chant, empli de mélancolie. Ainsi, dans l’espoir de la détourner de sa faim, il tenta d’engager la conversation tout en se reculant légèrement de façon à toujours être à une distance sécuritaire, bien qu’il ne pourrait pas reculer longtemps...

- Bien le bonsoir... Vo.. Votre dernier repas vous a plu?

Puis Eimerek attendit la réponse de celle qui semblait vouloir boire son sang et essaya de calmer son pouls qui allait bien trop vite à son goût.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 9:55

Je sourit. Et eu un petit rire légé... Quel drôle de bonhomme... N'avait t'il donc pas peur ..? ... Oh que di.. Il en tremblait et je le sentait comme un animal qui sent la frayeur comme une odeur tout particuliermeent singulière.

J'approchais doucement alors que je cessait de chanter et de fredonner, mais pas de sourire. Ma main quitta la roche et je m'écartais de celle ci pour venir dans son sillage doucement .
La lune finit par toucher de sa clareter ma silhouette révélant ainsi mon visage et clairement ma posture ainsi que mon image tout entière. Je sourit un peu mélancolique. Si c'était son cheval qui avait périt quelque minute plus tôt il était probable qu'il ai entendu l'attaque et le cri de la pauvre bête. Cependant celle ci n'avais pas eu le temps de souffrir...

- Soit en paix.... Petit homme.... Je ne tue pas par plaisir....

dis je d'une voix murmurée.
Je m'approchais encore un peu plus. Mes yeux redevinrent un peu moins rouge, plus rosés moins cruel sans doute. Je repris doucement ma mélodie entre mes lèvres. Mon épaisse cheveulure blanche virevoltait légerement a chaque pas que je faisais ou à la moindre brise de vent aussi doux soit il.
Il faisait un air glacé. Peut être aussi dû à ma présence.. Les Vampire ne sont pas considérés commes des créature particulierement chaleureuse dans certaines conditions bien sur...
Pourtant bon nombre D'amant de Vampire ne pouvait pas en dire autant...

Le tuer ? Non je n'en avait guère l'envie finallement. Je voyais si peu de créatures humaines, ou bien de race dite "bipede" qu'en voir un en ces lieux m'intriguais et j'avais une curiositée qui me rongeait de l'intérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 13:56

Eimerek crut discerner un rire léger, venant du vampire? Sa question devait lui avoir semblée amusante. Et alors qu’elle approchait, elle cessa de fredonner et Eimerek eut préféré qu’elle continue, car maintenant un silence oppressant avait pris place, mis a part les bruits de pas de la dame et la respiration de l’humain. Puis Eimerek put enfin clairement distinguer le visage de la buveuse de sang, elle était fort jolie, mais semblait mélancolique, probablement dut a son chant? Peut-être, et comme tout les vampires, elle avait la peau d’une blancheur absolue et son visage était entouré d’une épaisse chevelure platine. Puis elle prit la parole en lui disant d’être en paix et qu’elle ne tuait pas par plaisir. Être en paix, c’est tout ce que désirait Eimerek en ce moment, son pouls battait a une vitesse folle et il peinait à se concentrer. Et, elle ne tuait pas par plaisir? Très bien, mais cela ne voulait pas dire qu’elle n’allait pas le tuer pour boire son sang. Puis après avoir prononcé ses paroles, les yeux de la dame devinrent moins rouges, d’une teinte plutôt rosée. Elle aurait presque put sembler humaine, si cela n’était pas du fait qu’Eimerek connaissait pertinemment son identité. Puis elle recommença a fredonner son doux air mélancolique alors qu’elle se rapprochait. Elle se rapprochait, bien sur, l’invocateur avait complètement oublier de se reculer, fasciné par la buveuse de sang. Alors, il recula rapidement, mais dans sa précipitation, sa jambe blessée heurta un objet au sol, ce qui le fit tomber, Eimerek étouffa un juron alors qu’il se reculait en se traînant sur le dos, mais seulement quelques instants car au grand malheur d’Eimerek, son dos toucha bientôt le mur de la caverne. Alors sa y était, il était fait, à moins qu’il n’utilise pas une magie quelconque, mais ne voulant pas blesser la vampire, Eimerek tenta de la persuader de se reculer.

- Re..Reculez..je..je.. Ne vous ferait pas de mal si vous ne m’en faites pas… ne.. M’obligez pas a utiliser de ma magie..vous…vous le regretteriez.

Enfin, persuader, plutôt essayer de la faire se reculer, l’invocateur respirait maintenant plutôt fort et il était énormément tendu.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 14:13

J'eus de nouveau un petit rire légé en le voyant tomber, et , transit de peur, reculer en se trainant jusqu'au fond de la caverne..
Je repris de nouveau mon chant avec les parôles doucement murmurées.


Au plus loin, de tes.. rêves..
Au plus près, le jour s’a..chève..
L’ange noir, ose y croire…
Laisse toi envouter…

C’est l’ivresse, la promesse..
Doux vampire … au sourire
Désirant t’apaiser…

Laisse toi désirer….
<3




je rit un peu à nouveau très discretement. La situation me paraissait cocasse. Moi faire peur ? Outre le fait que j'était une créature fort inquiétante surement pour un humain de son type et de sa race, j'était pourtant de nature mon odieuse que mes semblables. En effet je ne tuais jamais par plaisir de tuer mais par nécéssité. Je ne vivait jamais en groupe contrairement aux autres vampire et vivais en soliitaire accomplie. Seule et craignant tout les autres. Je pouvait être cruelle . Mais jamais gratuitement.

Je reagrdais le jeune humain terrfié. M'approchais jusqu'à être proche de lui. Doucement je me baissais a son niveau et me mis à genoux tout en le regardant.

-La magie...? Faible comme tu es .. cela te tuerai .... Et ... tu n'est pas le seul à posséder la magie.... dis je en venant carrésser sa joue alors, pour le lui démontrer une fine couche de givre couvrit sa joue sur le passage de ma main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 14:44

Le vampire répéta son premier couplet toujours en se rapprochant d’Eimerek, elle se pencha pour être à son niveau avant de dire de sa douce voix mélancolique :

- -La magie...? Faible comme tu es .. cela te tuerai .... Et ... tu n'est pas le seul à posséder la magie....

Et pour le prouver à l’invocateur, elle passa une main glacée sur sa joue, lui laissant une légère couche de givre. Eimerek frissonna légèrement, il eut envie de se dégager, mais la volonté semblait lui manquer, un charme de la buveuse de sang probablement. Mais il ne voulait pas finir en repas gratuit pour vampire. Alors, elle utilisait la glace, parfait, lui pourrait utiliser le feu. Une idée vint rapidement a Eimerek, alors il tenta de la mettre a exécution. Avec un de ses bras, il décrivit un arc de cercle a la verticale, tendit qu’Avec son autre, il effectuait le même mouvement mais a l’horizontal, le tout, bien entendu en prononçant l’incantation pour faire du feu. Formant ainsi une croix de flamme en direction du vampire, tandis qu’Eimerek criait, au comble du stress :

- Je vous ait dit de reculer, ne m’obligez pas à vous faire du mal!
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 15:09

Le feu... Non ... Pas ça... Terrorisée, brusquement surprise par la réaction due au stress du jeune garçon je tombais en arrère et me reculais comme je pu contre la paroi la premiere qui colla a mon dos dans mon recule.

Le feu, la seule chose qui plus que mes pire cauchemar me faisait peur. Me trerrifiait. J'en avait horreur. Je revoyais défiler toute mon enfance dans les flamme qui incendiait là devant moi. Un vampire n'à pas forcément peur du feu. Il n'en à pas peur du tout même... Mais moi, j'en avait la phobie .Le feu me rendais folle.

Je poussais un cri et me cachais les yeux des mains. Je me mis à pleurer du sang comme quelques instant plus tot. Synonyme de ma terreur.

Le feu... Lui qui avait brulé la peinture la seule qui représentait des parents que je n'avais pas connus... Lui qui avait rendu mon frêre fou et violent.. Lui qui m'avais tant torturé... Lui qui détruisait tout...

Si les vampires et les harpies sont considérées comme les enfants du diable, Moi au contraire je haissais le feu comme l'enfer pouvait l'aimer.
Je me mis a crier. Mes ailes jaillirent de nouveau de mon dos et par reflex je m'y envelopais comme dans un cocon protecteur pour echapper à cette vision par crainte.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 23:05

Eimerek sembla avoir découvert la faiblesse de cette buveuse de sang, le feu eut sur le vampire, un effet catastrophique. Elle semblait terrifiée. La vampire tomba derrière, tien a son tour de tomber, pensa un instant Eimerek, puis elle poussa un cri, cachât on visage entre ses mains, elle sembla pleurer. Mais Eimerek ne put en être sur car la dame se mit a crier avant de s’envelopper dans ce qui semblait être des ailes. Eimerek regarda la scène avec effroi, mais bon, il avait eut ce qu’il voulait, la buveuse de sang s’était éloignée. Pourtant, il regrettait de l’avoir mit dans cet état et a présent le silence s’était réinstallé. Enfin, il ne regrettait pas vraiment son acte, mais il voulait qu’elle revienne. Mais, il en avait si peur… et pourtant, il désirait la réconforter. Était-ce du au fameux charme vampirique? Peut-être, quoi qu’il en soit, l’invocateur se redressa tant bien que mal et s’approcha du vampire, laissa une distance assez grande pour qu’elle puisse déployer ses ailes et s’assis péniblement à cet endroit, laissant son dos s’accoter sur la pierre froide de la grotte. Puis il prit la parole.

- Je…j…désolé de vous avoir mit dans cet état… Enfin bon…vous savez, je ne souhaite pas vous faire de mal… Sortez donc de la et discutons en pacifiquement, sans feu ni crocs. Qu’en dites vous?

Puis assez fier d’avoir réussi a lui adresser la parole, Eimerek se félicita intérieurement en attendant la réponse de la buveuse de sang.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mar 11 Jan 2011 - 23:21

Dans ma tête la vison des flammes me torturait encore. Mains sérrées aus tempes je restait dans le cocon créer par mes ailes, rassurant, protecteur. Roulée en boule, contractée.
Je n'entendis pas l'humain approcher. A cet instant ce fut moi qui avait peur de lui.

Même les humains me terrifaient à présents... ? Etais je si monstrueuse ..? Ma nature n'était certe ni vivante ni morte et je me nourrissais de la vie d'autrui ... Mais jamais par pure envie de tuer par plaisir. C'etait une chose que je n'avais pas connus. Ou bien dont je ne m'en rendais pas compte.

J'avais déja tué des humain. Mais c'était il y fort longtemps. A une periode ou je n'était que l'ombre de moi même. A cette periode encore ou je n'avais qu'une 18 ans environs... Il y à près d'un siecle...
En cette periode tout etait noir, sombre et malveillant. Je n'avais pas de conscience ni de but à par survivre. En fuite. J'était en fuite . De qui de quoi ? De tout le monde... Tout ceux qui voulaient la peau de ma race.. De créature comme moi...

Dans tellement de village, je voyais mes semblable, poignardé à l'argent pur, cloués aux cranes sur les portes des chaumières ou bien des églises, brulés vif en place publique ou encore décapité en guillotine... Tellement de mort... tellement de sang... Tellement d'injustice... Les monstres c'étaent eux... Parfois un seul vampir subbissait toutes ces atrocités en une fois... Nous etions des animaux sans cesse traqués... Et notre vie ne valait pas grand chose..
Et surtout je fuyais mon pire cauchemar...

L'humain finit par prendre paroles... Sa voix etait plus conscentante mais je craignais encore l'apparition du feu... Il avait un moyen de pression sur moi. J'etait un faiblesse par rapport a lui et ceci ne me plaisait pas du tout et m'inquiétait. Je défis mes ailes d'autour de moi lentement très lentement. J'était effrayée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 4:07

Eimerek n’aurait jamais crut telle chose possible, lui qui quelques instants plutôt, était pris au piège, complètement terrifié par un vampire et maintenant, cela semblait plutôt être le contraire, la buveuse de sang semblait complètement terrifié par Eimerek, le feu avait il eut un tel effet? Lui qui était sans avantage, se retrouvait maintenant à avoir le dessus contre cette créature de la nuit et cette situation lui fit penser a une mouche qui ferait peur a une araignée. Le vampire ne répondit pas à Eimerek, mais après un instant, elle ouvrit lentement ses ailes. Et Eimerek ne put s’empêcher de sourire légèrement, sans toute fois être moqueur ou arrogant, il était tout simplement satisfait qu’elle ait ouvert ses ailes. Eimerek senti son pouls ralentir légèrement en voyant qu’il avait l’avantage, enfin l’avantage, il était pratiquement a bout de force. Son dernier tour de passe-passe avec les flammes lui avait coûté beaucoup d’énergie, il voulait impressionner le vampire et puis avec le stress, il n’avait pas pris soin de doser sa force. Il pourrait a peine se défendre si la dame se rendait compte qu’il ne possédait pas réellement l’avantage. De plus, Eimerek se serait endormi, si cela n’avait pas été de son pouls accéléré et de la présence du vampire, il était si fatigué… Non, il ne devait pas dormir, pas tant qu’il ne serait pas sur d’être en sécurité. Heureusement pour Eimerek, elle ne chantait pas, si non, il aurait tôt fait de tomber endormi et enfin se reposer, être en paix, finalement apaisé… L’invocateur secoua de nouveau la tête, il ne devait pas céder, il reprit donc la parole sur ce même ton hésitant, probablement a cause de la crainte qu’elle ne se décide à le tuer, mais un ton qui se voulait convaincant, pacifique et quelque peu réconfortant.

- Je..je… enfin eumm… Je suis bien heureux que vous soyez sortie de votre cocon… Je eum… Vous savez… je croit bien que l’on s’effraie mutuellement… sans vraiment avoir de raison… Vous euum…Enfin quoi, vous comprenez ce que je veut dire?... Vous… Quel était votre but, en entrant dans cette grotte? Vous vouliez probablement me tuer et vous le souhaitez probablement encore.. Je..euum.. Vous devez comprendre que ce fut un simple réflexe que de faire appel à ce qui vous fait peur… Je..enfin vous devez bien sentir la peur les vampires? J’étais terrorisé… Et pour être franc…je crois l’être encore.. Donc euum…

Puis ne sachant pas quoi dire, l’invocateur se tut, espérant que ses mots eurent l’effet désiré sur la dame.
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 12:39

Il était épuisé et à bout. Je ne mis pas longtemps à m'en rendre compte.
En effet, une fois mes ailes entre-ouvertes je le dévisageais avec inquiétude et prudence. Je me doutais un peu au fond de moi qu'il ne pourrais plus recommencer un nouveau sortilège mais la crainte du feu et la frayeur précédente avait été décisives. Ne sachant pas vraiment comment réagire.
J'ocillais entre rester là voir ce qu'il se passerait avec un peu de patience ou bien m'enfuir à tire d'ailes et ne plus revenir afin de me térrer quelque part à l'abris de toute vie humaine ou bien autre d'ailleurs.

Décidément je n'avais que de mauvaise expéirences avec les autres éspèce. Tu parle d'un vampire terrifiant. Je devenais molassonne a force de vouloir faire les choses en douceur. Il faudrait un jour ou l'autre que je conscente à ce que ma nature vampirique reprenne vraiment le dessus.

Mon monstre de frêre avait-il donc raison ? Ne pouvait on rien obtenir sans violence et torture ? Je commençais gravement à en douter. Et cette pensée me faisait frémir de colère.

Mais de tout ça je ne démontrait rien et restait impassible.

- Je..je… enfin eumm… Je suis bien heureux que vous soyez sortie de votre cocon… Je eum… Vous savez… je croit bien que l’on s’effraie mutuellement… sans vraiment avoir de raison… Vous euum…Enfin quoi, vous comprenez ce que je veut dire?... Vous… Quel était votre but, en entrant dans cette grotte? Vous vouliez probablement me tuer et vous le souhaitez probablement encore.. Je..euum.. Vous devez comprendre que ce fut un simple réflexe que de faire appel à ce qui vous fait peur… Je..enfin vous devez bien sentir la peur les vampires? J’étais terrorisé… Et pour être franc…je crois l’être encore.. Donc euum…

Son ton de voix me surpris un peu. Parlementer ? Etait ce ce qu'il voulais en adoptant cette aptitude ? Etrange bonhomme... Etait ce de l'imprudence ? De la naiveter ? Ou bien tout différement, au contraire très bien calculé ?
Je me pris à penser que ce devait être un peu des trois, ponctué d'une frayeur qui se faisait ressentir jusqu'au creux de ses tripes. Ce qui entre nous n'était pas étonnant.

J'ouvrais un peu plus mes ailes, et vint doucement le replier derrière mon dos avant de les refaire disparaitres dans la peau de mon dos. Je le regardais . De mes yeux bleu gris très pale plonger dans les siens apeuré. Très doucement pour tenter de ne pas l'effrayer je m'approchais en restant à sa hauteur sans me lever, et vint plus près de lui. Doucement je murmurais alors :

-.... Non..... Je ne te tuerais pas... Mais si le feu réapparait.... Là .. je te tuerais.....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 13:15

Les paroles d’Eimerek semblèrent faire leur effet car elle rétracta ses ailes et s’approcha lentement de lui, venant si près…Et elle murmura alors doucement, de sa voix si apaisante.

-.... Non..... Je ne te tuerais pas... Mais si le feu réapparait.... Là .. je te tuerais.....


Eimerek en fut soulagé, pas de feu, pas de mort. Il senti son pouls ralentir. Il pouvait don être en paix sur les intentions du vampire. L’air devenait un pu plus froid depuis que la buveuse de sang s’était rapprochée, ainsi, l’invocateur frissonnât un instant avant de répondre a cette créature de la nuit.

- Ne..Ne vous inquiétez pas..il ne…reviendras pas…

Puis Eimerek regarda le visage si mélancolique de la dame. Que pouvait être la cause de cette triste mélancolie? L’envie de lui demander passa par la tête d’Eimerek, mais il jugea l sujet trop dangereux alors, il resta dans le silence, lutant pour ne pas sombrer dans le sommeil, et il se surprit a fredonner le petit air de la vampire, cette douce mélodie...
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 13:28

L'entendant murmurer ma chanson je me pris à sourire... Mon aura devint moins froide, moins gélée et le froid s'apaisa doucement, puisque ma frayeur disapraissait. Et à mon tour je me remis doucement à chanter... Puisque il avait l'air de réagir à la mélodie... Comme tout être humain..

...

Au plus loin... de tes.. rêves..

Au plus près... le jour s’a..chève..

L’ange noir... ose y croire…

Laisse toi.. envouter…


C’est l’ivresse.... la promesse..

Doux vampire … au sourire

Désirant... t’apaiser…

Laisse toi ...désirer….

Laisse... Moi..... t'a..paiser....<3


Je fredonnais ces paroles plus doucement encore presque en murmure.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 13:42

Alors qu’Eimerek murmurait doucement la douce mélodie, il senti l’air se réchauffer quelque peu et le vampire recommença a chanter son doux chant de sa voix apaisante... Si douce voix, Eimerek pourtant ne comprenait pas pourquoi il était dans cet état... Peut-être le charme de cette buveuse de sang? Comment pouvait il espérer réfléchir convenablement en ce moment? Il se sentait envoûté par cette douce chanson et il ne souhaitait rien d'autre que de continuer a l'entendre.

Au plus loin... de tes.. rêves..

Au plus près... le jour s’a..chève..

L’ange noir... ose y croire…

Laisse toi.. envouter…


C’est l’ivresse.... la promesse..

Doux vampire … au sourire

Désirant... t’apaiser…

Laisse toi ...désirer….

Laisse... Moi..... t'a..paiser....<3…



Eimerek ne réalisa pas que doucement, très doucement, il commençait à ne plus fredonner le chant du vampire et que lentement, il sombrait dans le sommeil. Ses paupières étaient lourdes et sa tête ballottait. Quelques instants plus tard Eimerek, sans vraiment s’en rendre compte était endormi, à même le sol de la grotte, écoutant d’une oreille lointaine la douce voix de la buveuse de sang... Voix si mélancolique... L’invocateur se laissa bercer par cette voix... Elle désirait l'apaiser, très bien, il ne souhaitait rien d'autre. Etre apaisé par cette voix, oui, seulement cela...
Revenir en haut Aller en bas

Meryle Nightlander



________________


________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 14:39

Je continuais mon chant. Doucement je le vit sombrer dans le sommeil des plus profond. Je continuais lentement doucement. Ma voix continuais de murmurer lentement les douces paroles de la mélodie mélancolique.
Même s'il etait profondement endormis je continuais pendant un long moment de chanter... Je le regardais.

Quel drole de petit homme. Il avait l'air tout juste d'un jeune enfant. Pourquoi et comment s'était il retrouver à voyager seule ainsi ? Et la magie ? Qui le lui avait appris ...? Tant de question sans réponses.

Je finis pas m'arrêter de chanter. Il dormait profondément. Mais si j'avais arrêter de chanter les paroles, je continuais de la fredonner levres closes. Un humain qui dors, rêvant à de tendre rêves... Rêves que moi je n'avais pas. Si j'avais décider de ne pas le tuer, ne de lui voler son sang, je n'avais rien dit concernant tout autre choses..

Doucement je vint poser deux doigt sur sa tempe... Les humains ont toujours des rêves magnifiques.... Des rêves fantastique remplie de chose merveilleuses qu'on ne voit jamais en réalité.. Des r^ves unique.. Que bien des créatures comme moi leur enviraient...
Des rêves peulpés d'espoir d'amour et de passion... Des rpeves a nul autre pareil.

Et moi qui n'avais jamais connu les rêves... Mon seul désir était de les posséder. A mon tour réver d'espoir et d'amour... Dansce monde chaotique au bord de la mort.

Doucement je retirais mes deux doigts de sa tempe et me penchais et vint poser mes lèvres sur celle ci. Doucement.

On m'appellait la voleuse de rêves...

A son réveil j'aurais disparut. Et Ses rêves nocturnes aussi.


Le matin Arriva. L'aube nouvelle caressait les montagnes... Et j'avais disparut.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Eimerek

Invité

________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Mer 12 Jan 2011 - 22:57

Eimerek se réveilla en sursaut, regarda autour de lui. Rien, il se passa les mains sur le corps, il ne lui manquait rien, dans sa nuque aucune marque. Est-ce que sa rencontre nocturne était un rêve? Peut-être, quelle sensation étrange, Eimerek savait que tout cela c’était produit. Mais, cela lui semblait si lointain comme dans un rêve. Il se souvenait d’un chant, qu’il se mit à fredonner en cherchant dans sa mémoire. Soudain, il se souvint de son cheval, où était-il allé encore celui-la? Il ne savait pas où il était, mais par contre, il savait que son âme n’était plus de ce monde. Ainsi, pour en être sur, il se leva et boita vers la sortie de la grotte, il était encore vivant. Pourtant il savait qu’il avait perdu quelque chose cette nuit, mais quoi? Eimerek soupira, et se remit en route. Il ne continua pas sa route longtemps qu’au loin, il aperçu une forme couchée sur le sol. Il se rapprocha aussi vite qu’il le pouvait pour se rendre compte qu’il s’agissait de sa monture. L’invocateur détourna rapidement le regard, maintenant il en était persuadé, ce n’était pas un rêve… Que pouvait elle lui avoir pris en échange de sa vie? L’humain l’ignorait, mais il avait l’impression que cela ne serait pas sa dernière rencontre avec cette buveuse de sang terrifiée par le feu. Par contre Eimerek devait se renseigner avant de tenter de la revoir. Il sourit a cette idée et s’en alla en direction du village en boitant et en fredonnant ce petit air mélancolique qui lui était resté dans la tête.


( HRP: Enfin si tu est d'accord, j'aimerais bien que nos chemins se croisent a nouveau Razz et je crois bien que ce RP soit fini)
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]   Aujourd'hui à 12:56

Revenir en haut Aller en bas
 

Un humain en voyage ( Pv Meryle / libre?) [POST CLOS]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Plateaux de lune-