''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Raven RonceNoir [Melpo en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Raven RonceNoir



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Maître Lame
Métier : Baron
Messages : 5


MessageSujet: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   Mar 18 Déc 2012 - 3:44

* * *

Personnage


Nom : RonceNoir
Prénom : Raven
Rang : Baron des Ronces

Âge : 19 ans
Sexe : Masculin

Race : Hybridation, Humain / Elfe
Classe : Maitre des lames
Métier : Baron
Croyances :
Groupe : Royaume

Le groupe des RonceNoir's est une milice au service du Roi mais sert aussi des intérêts personnelles,
une maigre faction d'élite entretenue par la couronne contre la garantis de leur appuis hors des murs si celle ci venait a en avoir besoin. Elle supervise principalement Venill d'un oeil distrait. Son commandant sait la situation dangereuse pour les deux parties, s'ils sont attaqués le royaume prendraient des mesures et si les RonceNoir's montrent trop souvent les crocs se serrait l'inverse. Ainsi donc un cessé le feu entre les rebelles et la milice fut instauré et a vrais dire il arrive meme par moment que cette meme milice servent contre son poids en or les dit rebelles et ce dans le plus grand des secrets.

Une fois la Milice passer sous le commandement de Raven le cesser le feu fut renforcé, celui si en fit devenir une police militaire épaulant la garde ainsi donc les rebelles tolère de facon plus agréable cette faction.



Équipement : Raven dispose de vetement de qualité couplé a une armure légère. Les plaques de metal sont solides mais trops peu nombreuses pour constituer une défense pouvant parer a un bélier. Manteau au multiple poche il peut donc y stocker de multiple chose, autant inutile qu'utile. A sa taille, son arme semblant réunir les qualités du sabre et de la rapière entre de bonne main.

Talents de combat physique : Raven ne dispose pas d'une force tres grand certes mais celui si adopte un style de combat laissant davantage place a sa rapidité afin d'en exploiter ses sens exacerbés et sa grande précision. Maitre du déplacement et du pas chassé, il combat de facon élégante et peu accomplir des prouesses vertigineuses. Prônant une parade presque parfaite Raven est le digne héritier que la lignée RonceNoir attendait afin d'assurer sa suprématie sur les autres familles faisant partie de la milice.

Talents de magie : Il dispose d'un pouvoir, celui de ramener son arme a lui s'il sans trouve séparé. Cependant, cela lui demande de la concentration.

Talents divers :
- Tres bon imitateur, capable de changer le timbre de sa voix et ce tres facilement.
- Doué au piano, c'est le seul instrument dont il sait jouer d'ailleurs.
- Doué a dos de bestiole, un peu moins pour livrer un combat ardu dans cette position cependant.
- Tres bon en cuisine pour un homme et pour l'époque, les deux étant lié.
- Connaissance rudimentaire en alchimie et des plantes


Pouvoirs particuliers :Son sens du toucher devient démesuré, il peut alors percevoir les vibrations autour de lui, qu'elles proviennent du sol ou de l'air il est donc difficile a surprendre voir même impossible a prendre dans une embuscade et peut se défendre contre des ennemis qui ne sont visibles a l'oeil nue. Notez que l’ouïe n'est pas se qui est utiliser pour percevoir ainsi les vibrations.



Apparence physique :
Le physique de Raven est... Particulier, non pas par l'hybridation faisant de lui un homme et un elfe mais plutot sur un point pouvant semer le doute quant au sexe de sa propre personne. En effet, Le Baron des Ronces n'est rien de moins qu'un curieux androgyne. S'il n'as pas vraiment de poitrine les traits de son visage eux sont particulièrement fins et feminins. Il a de grand yeux bleus légèrement voilés par sa chevelure blonde et traversant cette meme chevelure la pointe de ses oreilles, héritage elfique, peuvent etres discernables et ce tres facilement. Parlant d'héritage, de se coté cela ne l'aide pas a s'affirmer en tant qu'homme pur et dur puisqu'il en retient surtout la taille fine, élancer, svelte.

De petites levre et un teint de peau relativement pale voir meme blanchâtre. Au centre de son visage, un nez, la ou doit se trouver habituellement tout les nez d'ailleurs, petit également et tres légèrement retroussé. Une mâchoire peut développer, un profil qui n'a rien de carré.. A son cou, plus précisément a sa nuque, réside une cicatrice ressemblant a une brûlure de laquelle il n'aime pas parler. Aucunement large d'épaule le jeune homme bénéficie cependant d'une musculature tout de meme car celui si ne lésine pas sur l'entrainement que ce soit simple et physique ou alors se qui pourrait sembler pour certain une véritable punition mental.

Raven n'est pas un colosse donc et se trouve meme a etre relativement petit, soit 1 metre 70 se qui n'a rien de géant.

Pour ce qui est de ses habits plus communs ou habituelles il fait preuve d'élégance. Le plus souvent habillé de tissus vert ou de teinte proche comme son manteau se séparant en trois larges lanière a l'arrière. En plus d'etre chaud et de posseder une capuche se vetement est également parsemé de quelque fragment d'armure notamment sur le bras gauche, celui si entrecroisant des plaques d'acier en conservant une large ouverture pour qu'il puisse profiter d'une protection et d'une certaine liberté de mouvement qui n'est pas a sous-estimer pour une épéiste comme lui. Il porte souvent et également un gantelet emmurant la totalité de sa main dans la ferraille. Se terminant par de long doigt ressemblant davantage au griffe d'une harpie il se trouve que cet accessoire peut sans trop de problèmes se planter dans de la chaire nue ou mal protégé. A sa taille, des ceintures, au nombre impaire de trois celles si sont a la fois une simple décoration et utile puisque qu'a l'une d'elle est attachée le maigre fourreau de Raven. Sous sont manteau, le plus souvent une simple camisole juste au corps et sans manche de teinte soit verdâtre ou grisâtre se perdant dans le noir constituant l'intérieur du manteau. Un foulard ou un bandeau entoure ses hanches pardessus la fin du haut mais aussi du pantalon souvent d'une teinte moins excentrique.

Pour finir l'équipement du noble maitre des lames le pantalon s'enfouit au finale dans des bottes de cuirs et de fers tres leger.

Ses vetements d'intérieur eux sont semblables a ceux precedement décris. S'il n'as pas de manteau il portera un haut juste au corps et un pantalon qui lui, se trouve a être plus ample qu'il ne le devrait mais cela de peu. Il porte souvent des colliers, boucle d'oreille bracelets et autre breloques.




Caractère, personnalité :
Raven est une personne au gout raffiné, il accorde beaucoup d'attention a sa situation puisqu'il représente avec parcimonie le roi dans un lieu se disant rebelle.. Deja a son age il croule sous les responsabilités et meme s'il sait manier une lame il prefere les alternatives laissant place au dialogue. L'ont peut dire de lui qu'il est un fin stratège et probablement plus sage que la moyenne des commandants. Il laisse donc le temps passer pour chaque leçon au corps il en a deux pour l'esprit, il fait en sorte cependant de ne pas se vautré dans ses convictions et garde un oeil ouvert sur tout, bien sure il juge les choses comme le ferait tout etre humain mais justement il sait etre humain et donc ne pas toujours avoir raison. Que sa logique a des points faibles, peut etre bafoué et meme retourné contre lui.

Une chose que l'ont peut dire de lui ces qu'il n'est pas spécialement pret des dieux ou des croyances populaires. Il reconnait l'existence de divinité mais ne voue un culte particulié a aucun d'eux, il agit avec distinction au vue des situations. Cependant, il avoue avoir un penchant pour la Déesse de l'Équinoxe qui représente, celons lui, la tranquillité et la fluidité mais meme avec cela il ne se privera pas de marcher sur une fleur et ne versera aucune larme pour celle ci.

Le Baron des Ronces est certes une personne tres occupé mais il se permet de déleguer certaine de ses occupations a sa soeur qui dirige, non officiellement, les RonceNoirs avec lui. D'ailleurs, pour les révélations, ils sont en réalité trois individus a former ce qui prit la forme d'un conseil bien que Raven constitue a lui seul le juge et jurée il accepte volontiers les idées et suggestion des autres. Ainsi donc le jeune homme est assisté par Maliah RonceNoir ainsi que Walter C. Dorner, un majordome en qui la famille avait et as toujours une confiance absolut mais surtout, mérité.

Outre tout cela Raven ne semble pas gener par son physique déroutant bien au contraire car en réalité il semble qu'il soit féminin autant dans sa gestuel et autre manie. Habitué lorsqu'il est de dos a se faire prendre pour une femme et parfois meme de face chez certain moins doué cela ne le gene donc pas meme si par moment il demande une rectification...



Histoire :




Adolescence


Poussant la porte de la ménagerie avec délicatesse se dévoilant dans une belle robe blanche ornée de doré une jeune femme se permit un agréable sourire a son personnelle, plus précisément a une personne ayant meme monté au rang d'ami. Walter, celui si occupé a faire les lits des nouvelles recrues voulant les disculper de leur manque de savoir faire ne pu savoir qu'il était désormais accompagné que lorsque qu'une voix claire et apaisante résonna dans la salle.

- Walter ?

Dit elle.

Interpellé, tout naturellement le majordome se retourna un sourire gracieux au levres, reconnaissant évidemment la personne portant le timbre de cette voix.

- Madame

Lui faisant maintenant face, Nélite, celle ci semblait particulièrement radieuse en cette belle journée hivernal. Elle ouvra alors a nouveau la bouche pour en extirper une question a laquelle elle espérait une réponse positive.

- Avez vous vue Raven ? Je l'es cherché jusque dans la coure intérieure et extérieure mais je n'ais pas eu vent d'une présence autre que la mienne.

Monsieur C. Dorner leva les yeux au plafond semblent fouiller dans sa mémoire tout en appuyant son fin menton sur un doigt replié sur lui meme. Prenant ainsi cette pause pensive quelque seconde avant d'afficher un sourire désolé et de répondre par la negative cependant, il proposa a la dame son aide ainsi que celle de quelque serviteur pour fouiller les bois bordent le manoir ce que la maitresse des lieux déclina.

- Je ne crois pas qu'il se serait aventuré seul trop loin de la maison sans prendre son manteau.. Il est.. fragile. Merci Walter je vais continuer a cherché, je dois encore m'inquiéter pour rien vous me connaissez.

Les épaules du majordome sautillèrent a la remarque de son employeuse, oui il ne la connaissait que trop bien.

- N'y voyez aucune moquerie, quoi qu'il en soit si vous avez besoin de moi je serais ici ou a l'étage.

- Merci Walter

Dit elle décochant un dernier sourire a cet ami avant de passer par l'embrasure de la porte l'ayant précédemment permis d'entrer dans la ménagerie. Montant les marches une par une, le bruit de ses talons résonnant dans le mince couloir donnant a la cuisine, cuisine qui était réservée au employer normalement vue sa localisation. Ainsi donc la dame se remit a arpenté les couloirs de sa demeure fouillant chaque salle de facon plus scrupuleuse, regardant meme derrière les meubles et hormis le fait qu'elle fut forcée de constater que ses employer faisaient un travail impeccable il n'y eu rien. Du moins au premier étage. Passant par le hall donnant en autre sur l'escalier permettant d'accéder sans encombre a l'étage supérieur elle y croisa sa fille, celle ci fut alors interrogé a savoir ou pouvait bien se trouver son frère cadet. Celle ci formula alors une réponse plutot vague, peut etre la salle de réunion ou le grand salon..

Maintenant guidé par ces nouvelles informations elle continua ses recherches jusqu'a entendre un bruit, cela ressemblait a des chuchotements provenant d'une porte devant laquelle elle passa. S'y rapprochant sans l'ouvrir mais plutot collant son oreille au bois la composant pour écouter comme la plus espiègle des espionne.

La, elle pu entendre, avec difficulté des mots de facon plus claire.

- J'ai pas envie que l'ont nous surprennes..

- C'est pas comme si c'était.. mal

Par la suite elle ne put entendre d'autre mot car aucun autre son audible était produit. Suspectant unmauvais coup de son Fils ainsi que de Léo car oui elle avait reconnu la voix du deuxième individu qui se trouvait a etre le fils de ce cher monsieur Walter C. Dorner qui, comme son pere, travaillait comme majordome. Le terme travailler n'était peut etre pas le bon il était davantage comme un ami héberger passant plus de temps a s'amuser avec Raven que de temps a passer le balais mais ils toléraient tres bien cette petite entorse tout comme ils le feraient pour monsieur C. Dorner si celui si s'autorisait par moment a faire au moins une pause de temps en a autre.. Quoi qu'il en soit la dame ouvrit alors la porte, glissant sa main sur la poignée pour ce faire et par la suite se présenter dans le cadre de la porte pour voir de quoi il en retournait.

- M-Mere ?!

Celle ci pu alors voir les deux jeunes adolescents entretenir une certaine.. proximité.. Bien que celle ci fut bien vite rompu et se si rapidement que meme Nélite ne pouvait dire clairement ce qu'elle avait pu peut etre apercevoir. Les deux jeunes garcons se tenaient maintenant droit et a distance l'un de l'autre comme des statues. Léo ne portait pas les vêtements de la ménagerie mais ceux de son pere, en plus petit, faisant ainsi preuve de plus d'élégance en autre. Il avait les cheveux mi-long plus que Raven et d'une couleur ocre. De grand yeux bleus et une expression de garde a vous a l'heure actuel qui semblait plus laisser a pensé qu'il ne voulait pas laisser transparaître quelque chose et meme si cela était flagrant la chose soigneusement caché, elle, restait oui, caché.

Pausant par la suite les yeux sur son fils, celui si se tenant tout aussi droit mais adoptait un regard fuyant et surtout une teinté écarlate trônait sur ses joues.

- Tu peux y aller Léo

- Oui Madame

Répondit celui si avant de laisser le maigre regroupement familial dans la piece. Passant a coté de la dame qui s'avance apres avoir fermé la porte une fois son employer a l'extérieur.

- Je peux savoir ce que tu faisais .. ?

Demanda alors Nélite semblant surtout réellement curieuse d'une réponse de la part de la chaire de sa chaire.

- Rien Mere..

Le jeune homme gardait cette attitude fuyante devant Nélite ne semblant pas vouloir croiser son regard une seule seconde. Il dû d'ailleurs rassembler tout son courage pour demander a se soustraire de sa génitrice. Celle ci sembla alors réfléchir un moment et lui fit comprendre qu'elle aurait aimé une petite discutionsur ce qu'elle avait cru voir mais Raven semblait toujours plus mal a l'aise jusqu'a ce qu'elle lacha prise.

- D'accord tu peux repartir, fait bien attention a tes petites mèches..

Dit elle semblant alors souriante, le jeune garcon lui était définitivement soulagé que Mere le laisse deja repartir meme si entre temps elle avait réussi a lui soutirer quelques informations évasives. Il passa donc a coté de celle ci, mettant la main sur la poignée et sortit prestement.

Il ne fit que quelques pas avant de tomber nez a nez avec sa soeur

- Alors, Mere ta prit sur le fait ?

Lui demanda alors Maliah l'air tres et meme trop amusé

- Ahem.. hm..

- Vous vous chuchotiez encore des mots doux Léo et toi non ? Vue la teinte que tu as je n'ai meme pas besoin de te poser la question !

Raven fit de grand yeux regardant autour de lui a savoir si quelqu'un avait pu entendre ce qu'elle venait de dire, heureusement non et son soulagement était visible autant que l'amusement de sa grande soeur! Peu a peu elle reprit son souffle et se calma tout aussi progressivement.

- Mere sait que.. ?

Il fit alors un signe negatif de la tete bien qu'il s'imaginait bien qu'elle commençait a avoir des doutes et a vrais dire elle devait en avoir depuis un moment.. Quoi qu'il en soit sa soeur cessa d'aborder le sujet passant a un autre plus sérieux.

- Mere te cherchait parce que Pere veut te voir, elle a dû oublier de le dire..

- Pere ? Il est revenu ?

Apres le geste approbatif de Maliah il se dirigea a l'étage inférieur, direction le bureau. Combien de temps encore il pourrait garder son secret.. ?

Age Adulte



- Par ici monsieur

- Merci Walter

- Monsieur désire etre seul ?

- Non vous pouvez rester la ou vous etes

La salle était grande, de larges fenêtres au mur montraient le temps grisâtre de la journée et il était même fort probable que la pluie s'abatte sur le manoir des RonceNoir. Cette salle dans laquelle se trouvais deja deux membres de cette famille étaient en réalité une chambre, le plus jeune et unique fils se tenant pret de la porte encore regardait le grand lit lui faisant face. Au creux de celui si reposait une personne les yeux fermés semblant dormir paisiblement.

- Madame semble etre dans un bon jour..

Dit alors le majordome adoptant une voix qui n'était certes pas plaine de joie, ce par respect et tristesse personnelle face a la dame se reposant. Cette dame semblait effectivement peu en forme surtout au vue du fait qu'elle passait ses journées a dormir incapable d'accumuler suffisamment d'energie ou de vigueur pourmetre un pied devant l'autre.. Mais si l'ont s'attardaient d'abord a l'homme visiblement plus âgé que Raven celui si semblait en dépit de cette meme age encore bien plus vif que la moyenne. Deja pour l'époque le fait qu'il soit encore vivant était une réussite personnelle qui avait son importance... Il était grand, atteignant sans gene les deux metres du moins dans l'obscurité de la chambre c'est pour le moment tout ce que l'ont pouvait voir de lui, une immense silhouette. Celle ci se saisit alors d'une allumette et d'un chandelier, créant de le feu a l'aide de cette combinaison, la flamme prit donc vie pret de son visage. Il était, vieux, cerné. De grand yeux bleus dont l'un était protégé d'une couche de verre, un monocle rattaché a un veston chique et sans manche d'une couleur violacé.

Sa chevelure ocre était, elle, attaché en une queue de cheval a l'arrière de son crane. Mince, tres mince voir même squelettique l'ont pouvait voir dans ses gants les phalanges de ses doigts tant sa maigreur était effrayante. Il abordait une expression neutre, parfaitement, tout en tendant la '' lanterne '' au jeune homme juste devant lui. Se penchant pour lui dire a basse voix.

- Inutile de vous dire que votre mère a besoin de repos..

Se redressant et se reculant sans sortir de la chambre dont la porte était fermée.

- Merci Walter

Se fut alors a Raven de se mouvoir, lentement, portant ses vêtements plus banals, sans manteau et encore moins son sabre ou son gantelet. Marchant sans faire de bruit sur le tapis recouvrant l'entièrté du sol vers le lit, la personne reposant a son creux sembla alors se réveiller. Battant frénétiquement des paupières avant de se redresser, du moins essayer car celle ci prise d'une faiblesse retomba au creux des draps.

- Mere

Une fois rendu a son chevet le jeune homme prit alors place sur une chaise et pausa le chandelier sur une table pret du lit pour que la lumiere ne soit pas trop agressive. Faisant signe a Walter de refermer l'embrasure du rideau par lequel il avait vu le temps pluviale a l'extérieur. Celui si s'exécuta de facon silencieuse avant de revenir a son poste bien en retrait mais assistant a tout.

- Raven.. Je vois que tes petites mèches blondes sont toujours la

Dit alors la femme un petit sourire au lèvres sortant une main des draps qui fut bien vite prise par le jeune homme restant ainsi a la regarder, silencieux.

- Depuis que.. Que ton pere nous as quitté et que tu dois te charger de la milice ainsi que la famille nous n'avons plus beaucoup de temps pour.. Pour discuter je trouve cela navrant. Deja qu'avant ma santé m'avait abandonné et il était difficile pour moi de maintenir un état éveillé.. Je ne sais pas si pourrais vivre ainsi encore long temps..

- Ne dites pas ca, vous n'en etes pas encore a aborder ce genre de questionnement.

Dit il sur un ton se voulant rassurant mais trahis par des sentiments bien trops humains. Baissant le regard quelques secondes avant de le relever et voir que Mere c'était deja rendormit. Il se tourna alors en direction de Walter tout en restant assit la main de Nélite, ainsi était son nom, au creux de la sienne.

- Vous pouvez nous laisser Walter, je vais rester encore un peu.

Sans un mot celui si se tourna afin d'ouvrir les portes de la chambre, délicatement, et sortir. Celui si partit par la suite en direction du hall, empruntant pour ce faire les escaliers. L'architecture du manoir était a si perdre, les couloirs tournaient et c'est tout s'il ne se vrillaient pas sur eux meme mais le majordome vivaient ici depuis si long temps qu'aucun coin du manoir ne lui était inconnu et meme des lieux dont Raven ignorait leur existence.. Certes il savait que des lieux secrets étaient cachés et en connaissait quelque un comme le bureau de son défunt pere qui lui servait a présent ayant reprit le flambeau. Quoi qu'il en soit, Monsieur C. Dorner une fois dans le hall pu voir dans le salon une autre résidente parler avec son fils. Maliah, elle qui avait bien grandit tout comme lui il avait vieilli, se tournant en sa direction quelques secondes avant de poursuivre la conversation qu'elle clôt rapidement allant a la rencontre de l'homme chiquement habillé.

- Ou est Raven ?

- Monsieur est a l'étage au chevet de votre mere, Madame.

- Hm.. L'hiver dernier a été rude pour elle nous le savons bien..

- Madame .. ?

Celle ci prit une grande respiration avant de la relâcher dans un interminable soupire. Croisant les bras devant sa poitrine et semblant aussitot s'emmurer dans un profond silence allant avec son aire pensive. Devant cette attitude Walter se recula d'un pas avant de lui faire dos et repartir dans une autre direction la laissant ainsi puisque madame ne semblait pas avoir besoin de lui et lui, il avait a faire. Le regardant donc partir la jeune femme en profita pour rester ainsi encore quelque seconde, réfléchissant a tout, la situation actuel, l'état de mère et son frère, Raven. Elle prit la décision de le rejoindre, montant les marches rapidement. Maliah avait bien grandit elle était devenue une femme, celle ci n'était pas prise dans la convention sociale et féminine de l'époque.. Elle suivait un entrainement certes moins rigoureux que son frere mais montrait la volonté suffisant pour ne pas etre rapproché a ses dames deja marier a 16 ans ou a ces marquises s'offusquant pour un rien.

Gravissant les larges marche en se tenant a la rampe de cerisier se fut presque arrivé en bout de course quelle put entendre le déclic de la porte s'étant refermé. S'avancent encore un peu et voyant Raven qui tete basse ainsi qu'adossé a la porte restait immobile chandelier a la main. Celui si prit alors une grande respiration et si ses mèches ainsi que son inclinaison empêchait Milah de voir son visage elle se doutait bien qu'il ne serait pas des plus.. joyeux.. du moins dans les prochains moments. Il finit par se redresser déposant le chandelier sur une large table longeant le mur de sa droite avant de metre un pied devant l'autre et croisa donc et forcement sa soeur toujours dans l'escalier.

- B-Bonjour Raven

- Maliah..

Dit il d'un ton neutre légèrement cassé.

- Tu as les yeux rouges..

Rétorqua alors la dame montrant une pointe d'inquiétude a son égard.

- La fatigue, je n'ai pas bien dormit.

- Raven si tu veux parl-

- Si tu veux bien m'excuser, je préférais remettre cette conversation a plus tard.

Le jeune homme pausa une main sur l'épaule de sa soeur en passant a coté d'elle, descendant les marches et pouvant la voir dans un des miroirs se tourner vers lui l'air toujours inquiet. Il en était ainsi, il était le petit frere et alors qu'il laissait les deux femmes les plus importants de sa vie derrière lui il se remit a ses songes. Lentement mais surement il se dirigea vers le bureau de son défunt pere, passant donc par la bibliothèque la ou se trouvait le passage secret. Rien d'aussi cliché que de tirer un livre pour amorcer un curieux mécanisme non, celui si n'était qu'une simple illusion un passage dissimulé sous touts les angles dans la pierre se révélant d'un certain point d'observation. Pour un enfant courant partout il pouvait etre aisé de dénicher une chose pareille, tot ou tard il finirait par le voir mais les enfants ne sont pas un danger.

S'enfonçant dans le couloir descendant dans les sous-sols jusqu'a arriver a une porte qu'il ouvrit a l'aide de clé, la il entra. Refermant la porte derrière lui. La salle n'était pas tres grande mais bien remplit, une table reculée au centre, la chaise de facon a avoir un oeil sur la porte en tout temps et beaucoup d'étagere sur les cotés contenant des livres. A vrais dire, ces bibliothèques semblaient former le mur tant elles étaient grandes et larges. S'avancent encore un peu, regardant au mur un cadre, une peinture la ou était affiché un homme a la chevelure grisonnante et a la large cicatrice coupant son visage au niveau du nez.

- Que ce soit d'un nom, d'une famille ou d'un clan, a quel moment l'Honneur devient elle dérisoire.. ? Père.


Résumé



- Chronologie


- 1 / 10 ans

- L'enfance de Raven est paisible, il est elevé principalement par sa mere ainsi que sa soeur, son pere lui est également présent mais sous des angles différents. Si les dames essaient de lui apprendre la bien séance son paternel lui s'occupe davantage du divertissement de son enfant.


- 10 / 16 ans

- L'adolescence de Raven se trouve a etre un peu plus compliqué, heureusement il est épaulé tout spécialement par Léo ainsi que sa soeur, Maliah. A cette époque sa mere commence a décliner mais reste une jeune femme pleine de vigueur meme si elle doit dormir plus longtemps et se reposer davantage. Walter commence peu a peu a remplacé le pere de Raven puisque ce dernier est maintenant souvent hors de la maison, ainsi donc le majordome devient en quelque sorte l'homme de la maison mais reste discret et magnanime. Raven lui fait une confiance totale pour prendre des décisions qui, il l'admet, lui échappe encore.


- 16 / 19 ans

- L'age adulte ou presque, Raven voit sa mere se mourir lentement et apprend par lettre que son paternel lui est belle et bien mort. Encore une fois il est solidement épaule lui et sa soeur pour le deuil mais le jeune homme ne peut pas rester a s'entraîner tout les journées comme il en avait prit l'habitude ou prendre le temps de pleurer car désormais il est a la tete de la Milice. Sachant ne pas avoir l'expérience il forme un conseil non officielle pour palier a se défaut. Il devient alors plus sérieux et tres rapidement il change la fonction de la milice.


En ce qui vous concerne


A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ? Souvent

Comment avez-vous découvert le forum ? Hasard

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ? Les gens sont tous tres tres michant ! :o

* * *


Dernière édition par Raven RonceNoir le Sam 5 Jan 2013 - 15:13, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raven RonceNoir



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Maître Lame
Métier : Baron
Messages : 5


MessageSujet: Re: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   Ven 28 Déc 2012 - 20:08

Fiche Terminé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


MessageSujet: Re: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   Sam 29 Déc 2012 - 21:09

Hello !

Bon, la bienvenue me semble un peu superflue désormais que cela fait quelques temps que tu traines sur le forum, mais je te la souhaite tout de même.


Tout d'abord, pour ton groupe, il te faut impérativement un des groupes existants sur le forum. Tu peux prendre celui des Clans, considérant ton petit groupe, mais aussi te rattacher au Royaume sans que cela ne pose de souci. Malgré tes affinités avec les Rebelles, l'appartenance au Royaume ne poserait pas de souci. Des véreux, il y en a partout.

Quant à ton écriture, il serait bien que tu fasses attention à tes accords, certaines tournures de phrase obligent à une relecture pour comprendre. Je ne me fais pas de souci pour cela, ça reste lisible et ne gêne que peu la lecture, mais autant en profiter pour s'améliorer ! :) Et, juste au passage, fais attention à tes "on". Trop souvent, tu mets "L'ont" pour utiliser le pronom personnel. Lorsque tu peux remplacer par nous, il faut mettre "on", "ont" n'est utilisable qu'en tant que verbe, remplaçable par "auraient".
De même, le verbe "pauser" n'existe pas, ceci est une pause au sens de temps d'arrêt. Lorsque tu mets un objet sur une surface, il faut utiliser "poser".

Ce ne sont que des détails toutefois :)

En tout cas, ton personnage est sympathique. Je ne vois pas de problème de contexte. Une fois que tu m'auras précisé à quel groupe tu veux appartenir, je te validerai :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Raven RonceNoir



________________

avatar
________________


Race : Demi-Elfe
Classe : Maître Lame
Métier : Baron
Messages : 5


MessageSujet: Re: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   Sam 5 Jan 2013 - 15:06

Je crois que c'est bon maintenant, si autre chose est a modifier ne te gene pas ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melpomène d'Ambre

Déesse d'Ambre

________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Déesse d'Ambre
Métier : Mercenaire
Croyances : Aucune
Groupe : Démons

Âge : Autour de deux siècles

Messages : 207


MessageSujet: Re: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   Sam 5 Jan 2013 - 16:07

C'est parfait pour moi, je te valide maintenant.

Bon jeu parmi nous !




Edit : Suite à une remarque, effectivement, il n'y a pas de test RP, mais j'ai considéré que vu la longueur de l'histoire et le fait que ce soit écrit sous forme de RP, cela suffisait amplement :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Raven RonceNoir [Melpo en cours]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Raven RonceNoir [Melpo en cours]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-