''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Serindë Faith

Le clown à cornes

________________

Serindë Faith
________________


Race : Démon-Commun
Classe : Marionnettiste
Métier : Clown & Bouffon
Croyances : Aucune
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 57 ans.

Messages : 13

Fiche de Personnage :
Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } Neapolitan_icecream_bar_by_kawaii_muffin


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyDim 2 Mar 2014 - 1:45


- Ohm c'est fou ch'que ch'est bon ... C'est sucré... Ça a une bonne odeur, c'est croquant et à la fois juteux et...

Elle agitait la main qui tenait la pomme pour appuyer sa phrase, la bouche remplie d'une grosse bouchée, d'où un liquide sucré glissait contre les coins de ses lèvres. Deux hommes, plantés comme des piques la fixaient, bouches cousues. Probablement des gardes de la forteresse qui gardaient depuis l'intérieur. Le démon avala sa bouchée et recommença sa description entre deux souffles.

- J'vous assure les gars, vous devriez goûter à ce fruit ! Ça vous redonnerait un peu de couleur nom de dieu !

Les gardes, sous leurs masques ne disaient pas un mot. Nolwenn derrière - qui était ami avec la jeune femme et membre de l'ordre - s'organisait avec un autre membre apparemment de l'administration. Se rapprochant au bout d'un moment du démon pour lui agripper l'épaule et la ramener derrière avant qu'elle ne fasse quelque chose de regrettable.

- Veux-tu bien me dire ce que tu es en train de faire ?

- Une pomme, t'en veux une ? J'en ai qu'une, pas de chance !

- ... Laisses ça et sois sérieuse, tu vas pas tenir longtemps par ici si tu continues à être... Toi-même. Le grand maître se débarrasse des gens de ton genre.

Serindë, peu à l'écoute, croquait à nouveau dans sa pomme en le fixant, de grands yeux jaunes qui creusaient jusque dans l'âme de son ami.

- Tu ne m'écoutes pas, évidemment. Allez viens.

Il la traîna par l'épaule, cette dernière planta son fruit dans le javelot du garde qui sursauta.

- Vous me gardez ça ? Merci !

Ils s'éclipsèrent suite à cela. La marionnettiste qui traînait derrière Belzebuth, celui-ci marchait presque comme un humain, bien qu'encore un peu raide. Ils traversèrent la première Aile, celle de l'ombre. Peuplée des membres de l'ordre qui parfois jetaient des regards peu intéressés sur les arrivants. Ils montèrent jusqu'à l'aile du cauchemar, cette fameuse salle qui recueillait les nouveaux. Avant d'entrer dans la salle du rituel, Nolwenn se stoppa et lança un regard sérieux à Serindë qui, elle, ne se privait pas de se gratter le buste. D'un coup, l'homme loucha pendant un quart de seconde, fronçant les sourcils en lui retirant la main, narines froncés.

- Arrêtes ça ! Restes sérieuse, je te dis pour t'aider !

Sur les nerfs - et apparemment mal à l'aise - Nolwenn fit volte face et se rapprocha un peu plus des portes. Lui jetant un dernier regard perçant de ses yeux caramel.

- Sois prudente et... Surtout, souviens toi de ce que je t'ai dit, gardes ton sérieux, c'est une cérémonie obligatoire et très importante.

Il entra donc, se révéra aussitôt à son entrée et passa son chemin pour rejoindre les autres assombris en silence. Serindë, nullement nerveuse entrait dans la pièce et marchait comme bon il lui semblait, se raclant la gorge tandis qu'elle se rapprochait du centre de la salle, tout autour se trouvaient les autres assombris. En attente du grand maître ou d'un responsable sensé accueillir les nouveaux, les autres s'installèrent pour la cérémonie, Serindë qui se grattait l'oreille et regardait sa marionnette.

- Zeze, t'aurais pas vu la pomme que j'avais tout à l'heure ?... Elle était juste là et...

Sa voix forte résonnait dans toute la salle, ce qui arracha à Nolwenn un grognement rauque, honteux et déçu par son amie qui n'écoutait ABSOLUMENT RIEN.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilium Merylwoods

Assombrie | L’enflammée.

________________

Lilium Merylwoods
________________


Race : Démon Commun
Classe : Ensorceleuse
Métier : Chasseur de prime
Croyances : Athée
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 41

Fiche de Personnage : Le journal intime


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyDim 2 Mar 2014 - 3:58

Aujourd'hui c'était un grand jour, quelques lunes c'était déjà écoulé depuis que la demoiselle était retournée au rempart nocturne pour la cérémonie de nouveaux assombris de l'ordre. Lilium l'avait appris lors d'un voyage à Beolan durant lequel elle avait évité de justesse la prison pour massacre de deux ou trois marchands. Ce n'était pas de sa faute s'ils l'avaient traité de vulgaire paysanne. Mais, par chance, un ami de l'ordre l'avait sorti de ce petit pépin.

C’était donc avec enthousiasme qu’elle se dirigeait vers l’aile du cauchemar, l’endroit où avait lieu cette fameuse cérémonie. La jeune dame avait croisé en chemin deux de ses amis assombri et s’était arrêté pour entamer la discussion avec eux.

<< Vous avez entendu parlez de la cérémonie des nouveaux? >> leur avait-elle demandé.

Le plus grand des deux jeunes gens lui avait répondu en souriant.

<< Bien entendu! On raconte qu’il y en n’a beaucoup cette fois, c’est bon pour les affaires. >>

Elle les avait donc saluées pour ensuite reprendre sa route, un sourire nerveux aux lèvres. C'était tout de même la première fois qu'elle assisterait à une cérémonie de ce genre, du moins, en tant qu'observateur et non de nouveaux. En entrant dans la grande salle, elle fut soulagée de voir des visages familiers parmi les observateurs. La demoiselle était allée se poser auprès d'eux pour regarder les nouveaux assombris de ses yeux marron. C'est à ce moment même que la porte de la grande salle s'était rouverte pour laisser entrer Nolwenn accompagné de la jeune dame nommée Serindë. Lilium les avaient rencontrés quelques jours plus tôt au marché de Beolan. Leurs amis communs, Nolwenn les avait présentés l'une à l'autre.

Serindë s'était avancé avec assurance vers les autres assombris qui ferait le serment aujourd'hui. Lilium ne s'attendait guère à entendre la forte voix de son amie résonné dans la salle et sursauta.

<< Zeze, t'aurais pas vu la pomme que j'avais tout à l'heure ?... Elle était juste là et... >>

La demoiselle à la chevelure flamboyante ne put s’empêcher de sourire face au dire de la démone.

<< Comment peut-elle dire des choses si immatures à sa cérémonie? >> Ce demandait la dame.

Elle s’était mise à conversé avec ses collègues au côté d’elle dans l’attente de Darion…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Darion Sombrelame

Régent du Crépuscule | L'Ombre

________________

Darion Sombrelame
________________


Race : Demi-démon : Ombre humaine
Classe : Éclat-d'ombre
Métier : Chef de l'Ordre du Crépuscule ( L'Ombre )
Croyances : Nuit étenelle
Groupe : L'Ordre du crépuscule

Âge : 25 ans (physiquement)

Messages : 179

Fiche de Personnage : Juste derrière toi...


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyDim 2 Mar 2014 - 17:31

- Une cinquantaine d'assombris d'un coup... Les sectaires de l'Ombre doivent être ravis.

Darion quitta quelques instants les nombreuses lettres de seigneur qu'il étudiait afin de poser son regard sur Drael'Nar qui venait de dire cela. La démone était debout, brossant ses cheveux calmement devant un magnifique miroir au cadre d'or blanc.

- Oui, et surtout ils doivent être débordés les pauvres, sinon ils ne m'auraient pas conviés.
- C'est sûr, ils manquent peut-être de sang!

Il ricana à cette idée, même si son sang était utilisé lors du rituel, il ne voyait pas comment on pouvait en manquer. Se levant donc, il laissa tomber sur le sol sa tunique et alla enlever la robe de Drael'Nar, passant ses mains sur ses épaules étroites et ses lèvres le long de son cou porcelaine. La serrant ensuite contre lui, il laissa ses mains glisser le longs du corps de sa compagne.

- Nous devrions plutôt nous habiller tu ne penses pas mon amour?
- Ils ont attendu déjà plusieurs jours pour venir, alors attendre encore une heure ou deux...
- Il est vrai, mais après, nous y allons.
- Avec plaisir.

Elle se retourna donc et l'enlaça à son tour, l'embrassant. Trois heures plus tard, le duo quitta les appartements de l'Ombre. Drael'Nar portait une magnifique robe noire à dos nu et aux fils d'or brodés, tandis que Darion portait une magnifique tunique d'ébène aux motifs blancs brodées représentant un dragon montant le long de son torse. Dans son dos, se trouvait le motif de l'Ordre. Ses cheveux étaient lâchés en arrière et tombaient en cascade le long de son dos, tandis qu'une couronne d'or sertie d'une pierre d'onyx cernait son front. Ils avançaient bras dessus-bras dessous dans Cœur-ébène, tandis que des assombris formaient une cour derrière eux. L'Ombre elle même allait présider la cérémonie, et bien des disciples désiraient voir cela.

Suivant un chemin de pierres taillées une fois sortis du château, ils avancèrent calmement, Darion s'arrêtant de tant à autre afin d'observer ses assombris à l'oeuvre. Le régent du crépuscule ressentit alors la présence de Stilgar, qui semblait veiller à la sécurité en regardant les futurs disciples. L'idée l'amusa, la porte scindant les esprits afin de savoir si les gens étaient hostiles à l'Ordre. Quoiqu'il en soit, il continua ensuite sa route, pénétrant dans l'aile du cauchemar. Au bout de quelques longues minutes de marches, ils arrivèrent enfin au temple où attendaient bon nombre de personnes. Darion remarqua alors une des futures assombries qui semblaient assez... Distraite. Cette dernière n'arrêtait pas de demander si quelqu'un avait vu la pomme qu'elle avait laissé un peu plus tôt. Amusé, l'Ombre lâcha le bras de sa compagne, et se dirigea vers Serindë en passant dans les ombres. Apparaissant derrière elle, il se pencha doucement et lui souffla à l'oreille, tandis qu'il déposait une pomme dans sa main.

- Et bien, la voila ta pomme. Ce n'est sans doute pas la même, mais celle-ci je te l'offre.

La démone se retourna rapidement et l'observa quelques instants, avant que l'un de ses amis ne viennent l'attraper et la forcer à faire une révérence. Darion éclata de rire en entendant l'assombri disputé son ami, avant de relever le menton de la démone, tout en enlevant son chapeau d'arlequin.

- Allons, restes donc la tête levée, tu n'es pas encore l'une des nôtres après tout. Cependant, ne cache pas ta nature, ici, nous t'aimerons tel que tu es. Et puis, ces cornes sont splendides, à quoi bon les cacher?

La laissant l'observer quelques instants, l'Ombre laissa ensuite Drael'Nar le rejoindre tandis que tous les assombris présent. Le régent du crépuscule fit ensuite éclater une partie de son pouvoir, faisant frissoner toutes les personnes présentes, alors que les ombres se mouvaient, et murmuraient. Une voix commune s'éleva, mélange de toutes les ombres éveillées.

- Il est ici, notre maître et seigneur est présent. L'Ombre nous fait la grâce de sa présence, prosternez-vous face à son pouvoir... Que le serment des ombres vous étreignent, rejoignez les rands des élus des ténèbres... Rejoignez l'Ordre du Crépuscule, et laissez les ombres vous étreindre de leurs pouvoirs...

Se dirigeant ensuite vers le centre du temple où un trône l'attendait, l'Ombre salua les sectaires qui venaient vers lui. Ces moines noirs, vêtus de tenues aussi sombres que la nuit et au masque plat et sans motif pouvaient facilement terrifier n'importe quel venu. Ces derniers apportèrent divers calices, remplis d'un liquide noir, remplis du sang de Darion. Assis et avec un sourire à peine camouflé, l'Ombre observa son frère qui avançait vers lui.

- Ah, Stilgar... Qu'en est-il de cette dernière mission que je t'ai confié? Ces pauvres villageois sont-ils morts? J'ai hâte que tu me racontes tout cela. Au fait, tu n'as jamais vu le serment des ombres depuis ton réveil? Tu vas voir, c'est un peu pompeux mais agréable à regarder.

Laissant ensuite son frère lui répondre, Darion écoutait chacune des paroles de l'Exécuteur, alors que les futurs assombris se mettaient en place, dirigés par leurs propres ombres qui leur indiquaient la place à prendre.

[Hrp] Stilgar va me répondre, ensuite pour vous Serindë et Lilium, vous pouvez décrire vos réactions face à mon personnage et le placement des assombris, sachant que vous pouvez interagir l'une avec l'autre.
Une fois que vous aurez posté, je lancerais la cérémonie Wink

Ah et ma couleur, c'est le darkslategray!
[/Hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stilgar le Déchu

Assombri | L’Exécuteur de l’Ombre

________________

Stilgar le Déchu
________________


Race : Démon Majeur
Classe : Déchu des tempêtes
Métier : [Aucun]
Croyances : [Aucunes]
Groupe : Solitaire

Âge : 754 Années

Messages : 76

Fiche de Personnage : La fureur du Déchu - Toujours en cours de ré-écriture, serait temps


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 1:40

« - En douterais-tu, ô mon frère ? Toi qui m'a vu tant de fois a l'action ? »

Commença calmement Stilgar en tournant la tête vers son Seigneur, les bras croisés sur son torse et un léger sourire en coin. Il tirait visiblement satisfaction de sa présence a cette cérémonie banale mais d'une importance capitale pour les jeunes recrues. A vrais dire, il y'avait déjà participé mais d'un oeil absent, lorsque son esprit étais encore perdu dans les abîmes noires qui l'avaient receuilli lorsque le Vindicare avait été délivré de ses chaînes.

Au contraire de son frère, Stilgar lui étais vêtu en armure lourde, une armure qui n'étais en rien ornementative malgré les décorations sombres et les scènes gravées de batailles macabres argentées. Son pectoral droit et son bras droit étaient dénudés, dévoilant partiellement sa peau légerement grisée, comme si elle avait étée brûlée ou recouverte de cendres. De légères formes ondulaient dessus, indiquant peut-être la présence fantômatique d'une armure. Il s'agissait d'Ombrepeste, qui veillait sur son maître en toute heure. Mais les jeunes recrues présentes ne devaient pas le savoir et pensaient probablement qu'il s'agissait juste d'une excentricité de l'Exécuteur, bien que ce dernier ne s'était pas présenté et n'avait pas fait savoir son rang.

Ses ailes étaient masquées dans le noir et il ne les avait pas encore déployées, pour eux, il n'était qu'un simple humain particulièrement puissant que l'ombre avait adopté comme animal de compagnie, qui saît ? Se tournant vers les jeunes recrues, il clama avec un certain sourire.

« - Je les ais écrasés ! J'ai réduit a néant leurs existence et j'ai balayé leur village fait de boue et de paille aussi aisément que du papier par une bourrasque de vent ! Ils nous avaient défiés et ils en payent le prix ! »

En faisant un mouvement de main, il déploya ses ailes noires alors que des zébrures électriques les décoraient d'un bleu intense avant de se dissiper dans l'oxygène qui prit un court instant une étrange odeur d'ozone. Puis il croisa les bras, visiblement amusé par sa prestation et jaugea l'Ombre en haussant un sourcil, un léger sourire en coin. Les deux partageaient une forme de complicité certaine malgré le vassalage qui les liait.

Son regard fut attiré par l'impolie qui avait demandé une pomme et un léger sourire décora son visage d'habitude si sérieux, retournant le visage de biais vers l'Ombre, il sourit a nouveau.

« - Tu attires de plus en plus de créatures. Celle-ci viens du Vein, je le sens en moi. Ton influence serait-elle si grande ? 

- Tu en doutes peut-être ? Rétorqua-il en souriant. »

Un sourire en coin fut sa seule réponse, bien sur que non, il n'en doutais pas. Les deux avaient partagés les mêmes pensées, les mêmes désirs et les mêmes craintes pendant tant de temps qu'ils pouvaient parfois converser en un seul regard.

Se retournant vers les assombris, il patienta, les jaugeant de son oeil sévère. Parfois désapprobateur et a d'autres temps encourageant, il allait probablement devoir en former plus d'un aux arts sacrés du combat. Mais pour un être plusieurs fois centenaire, ce n'étais pas un problème.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serindë Faith

Le clown à cornes

________________

Serindë Faith
________________


Race : Démon-Commun
Classe : Marionnettiste
Métier : Clown & Bouffon
Croyances : Aucune
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 57 ans.

Messages : 13

Fiche de Personnage :
Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } Neapolitan_icecream_bar_by_kawaii_muffin


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 3:12

Le bouffon attrapait la pomme avant d'étirer un sourire, dévoilant l'une de ses canines. Nolwenn, aussitôt la força-t-il à se mettre à genoux devant le puissant homme. S'excusant auprès de l'ombre un temps avant de s'éloigner et reprendre sa place le plus subtilement possible. La démone, perplexe, levait les yeux en se redressant, serrant les dents lorsqu'il lui retirait le chapeau... Certes, elle fut bien interrogative en voyant qu'on n'essaya pas de la brûler vivante. Ces humains, des créatures trop... Émotives, étranges.

Ses yeux se posèrent sur la nouvelle demoiselle, mais fut bien impassible face à elle, comme tout ce monde. Un frisson soudain lui parcouru l'échine, les ombres qui se baladaient par-ci et par-là, la drôle de voix qui résonnait dans toute la salle. Jusqu'aux moines, elle frappa l'épaule de 'Zebuth et tourna sa tête vers ces drôles de gens vêtus de noir, et seulement de noir. AUCUNE COULEUR.

- Woaw !

S'exclama-t-elle en regardant les moines, un esquisse de sourire qui déformait ses lèvres. 'Zebuth, en bonne marionnette, ne réagit pas, ses deux trous noirs qui lui servaient d'yeux fixaient, sans vie, la scène. Quant à Nolwenn, découragé, il assistait à la cérémonie, priant pour qu'elle ne fasse pas de bêtises.

Puis une drôle d'odeur âcre de sang et de boue vint attaquer les narines de Serindë, qui fronça le nez en grimaçant. Le frère de Darion avait prit la parole, un autre type fou assoiffé de sang, tiens, ils n'étaient pas frères pour rien ! Lèvre supérieure retroussée, elle dévisageait l'homme, sans l'écouter. Elle glissa sa main sur sa fesse pour se la gratter, puis vint le moment où elle se grattait le ventre sous son habit de Bouffon. Lèvres scellées, elle jetait des regards au monde avant de revenir vers le type aux grandes ailes, oh, il avait des ailes ? Une drôle d'odeur nouvelle titilla l'odorat de la démone, qui au moins était moins désagréable que la précédente. Quelques secondes passèrent et, à nouveau elle put se dégoûter rien qu'à renifler l'intru.

Dans un certain silence cérémonieux, le clown se rapprocha de l'humain ailé, inspira un bon coup avant de déformer ses traits féminins par une grimace infiniment gracieux et... D'éternuer, brisant ainsi le silence de la cérémonie.

- Errr !

S'exclama-t-elle en face du type, faisant un bruit de gorge dédaigneux.

- Yerrg ! Tu sens... Tu PUES ! Tu sens l'ange... Et accessoirement la boue... Et le crottin.

Nolwenn pâlit, devenant aussi coloré et maladif qu'un drap délavé. Il voyait déjà la tête de son amie rouler au sol, comment avait-elle osé ? D'où venait-elle pour dire de pareilles choses ? ... Il se questionnait encore la nuit à propos d'elle, même s'il est à ses côtés depuis plusieurs années. Prise d'un dégoût, elle se recula en se pinçant l'arrête du nez, poussant des bruits dédaigneux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stilgar le Déchu

Assombri | L’Exécuteur de l’Ombre

________________

Stilgar le Déchu
________________


Race : Démon Majeur
Classe : Déchu des tempêtes
Métier : [Aucun]
Croyances : [Aucunes]
Groupe : Solitaire

Âge : 754 Années

Messages : 76

Fiche de Personnage : La fureur du Déchu - Toujours en cours de ré-écriture, serait temps


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 5:05

Les bras croisés, Stilgar continuait a regarder la cérémonie quand il ressentit une présence se rapprocher de lui, sans tourner le regard, l'ancien général Adyrilien avait deviné qui s'approchait de lui. Après tout, elle étais la seule a venir du Vein dans cette nouvelle vague de recrues de l'ordre. Une fois qu'elle fut assez proche et qu'elle l'entendit le renifler, il tourna la tête a gauche, le visage figé dans une expression de neutralité digne d'une statue de marbre.

Sa réaction violente lui arracha un haussement de sourcil, le doux visage de la démone se renfrognant dans une expression assez risible qui manqua de lui arracher un sourire en coin, elle émit un profond grognement légerement dédaigneux qui ne chamboula pas plus que ça l'Exécuteur. A vrais dire il en profita pour l'examiner et tenter de deviner la race dont elle faisait partie, la présence de cornes le fit pencher pour les Tieflins, une race assez connue des armées séraphiques qui les prenaient pour des menaces mineures qui ne méritaient pas leurs attention. Elle n'avait rien du végétal Syrinx ou de l'arrogant Seïrdan. Elle se comportait comme une bouffone, ce qui finit par arracher un discret sourire en coin a Stilgar, bien qu'il étais très difficile a notifier. Puis elle s'exclama sur son odeur. Rapidement, un des serviteurs s'approcha pour réprimander la jeune fille, ce que l'Exécuteur interrompa promptement en levant paisiblement la main droite, ce qui ne lui ressemblait pas.

« - En effet jeune fille, je suis Séraphin. »

Il la fixa calmement en déployant ses ailes, les bras croisés sur son torse.

« - Et que vas-tu faire contre moi maintenant que tu sais mes origines, fille du Vein ? »

Ne lui laissant pas vraiment le temps de répondre, il fit apparaître Ombrepeste dans sa main droite sous la forme d'une épée a deux mains particulièrement vicieuse.

« - Je suis ceux que ton peuple connaissaient sous le nom du porte-tempête, celui qu'ils connaissaient comme étant le grand général de la septième armée Adyrillienne qui réduisit en cendre des millions de démons au cours de son existence, pense-tu avoir une chance contre moi ? Moi qui ait eu le don de la vision de l'Ombre et ait partagé son esprit durant des éons ? Conclu-il alors que des zébrures d'un bleu électriques se formèrent entre les deux, jusqu'à se reprendre d'un rire gras assez étonnant et plutôt bienveillant. Tu m'amuses, jeune démone, je pardonnerais ton intervention cette fois, mais la prochaine je ne serais pas si indulgent. Je suis Stilgar Sombrelame, le frère-juré de l'Ombre et son héraut. Rejoins les rangs avant que tu ne devienne victime de réprimandes aussi incapacitantes que douloureuses. »

Le séraphin la gratiffia d'une caresse entre les deux cornes, sa main étais assez grande pour prendre tout le dessus de son crâne. Et lui fit signe de rejoindre les rangs. Certains des initiés étaient bouche-bée de le voir réagir comme ça. Il étais peut-être pour une fois de bonne humeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serindë Faith

Le clown à cornes

________________

Serindë Faith
________________


Race : Démon-Commun
Classe : Marionnettiste
Métier : Clown & Bouffon
Croyances : Aucune
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 57 ans.

Messages : 13

Fiche de Personnage :
Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } Neapolitan_icecream_bar_by_kawaii_muffin


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 5:58

Elle fixait l'homme qui mesurait au moins le double de sa taille, peu intimidée, elle gonfla le torse en fronçant les sourcils un moment, voyant qu'il répondait enfin à ses provocations. Ah ! Un séraphin ! Une bestiole à plumes qu'elle mangerait pour son p'tit déjeuner. Elle ne répondit pas, comme elle n'en eut pas le temps, l'oiseau recommençait à piailler. À croire qu'elle n'était plus la grande gueule du groupe, il parlait beaucoup plus qu'elle, un peu trop. À la fin de sa question, elle ouvrit la bouche pour répondre.

- Pas grand ch- ...

Ses mots se perdirent dans le monologue de l'ange, la bouche qui se fermait lentement à force d'écouter - écouter ? - le grand homme.

Je suis ceux que ton peuple connaissaient sous le nom du porte-tempête, celui qu'ils connaissaient... blblblbl....

C'était à peine si son cerveau n'allait pas exploser. Elle le fixait avec de grand yeux ronds et perdus, la paupière inférieure gauche qui tiquait. Observant les lèvres muettes bouger et bouger, se refermer, rouvrir, prendre un souffle... La bouche entre-ouverte, une main relevée qui tenait toujours le fruit rouge et juteux qu'elle mordit à pleines dents lorsque le frère ferma enfin la bouche. Mâchant bouche ouverte avec un jus qui coulait le long de sa mâchoire.

- ...

Elle se massa un sein, puis le gratta avant de se gratter la joue et froncer les sourcils en avalant sa bouchée.

- Attends.. Attends, répètes ce que tu as dis sur... Sur le jour où t'as perdu la raison ?

Perplexe, elle prenait une autre bouchée, gracieusement toujours, tandis qu'elle fixait avec de grands yeux de biche l'homme qui recommençait sur un autre contexte. Disant qu'il... Heu... Qu'elle était amusante. Enfin, c'est ce qu'elle retenu.

- Normal que je suis amusante, je suis un clown, un bouffon de royaume, tu t'attendais à qu-...  

Dans un réflexe, elle poussa d'une main celle qui était venue se poser sur sa tête, fronçant les sourcils en se reculant, froide. Elle laissa tomber sa pomme et s'essuya la main sur son pantalon, nettoyant du revers de la main sa bouche autrefois humide. Nolwenn, nerveux, était au bord de la crise en la voyant agir de la sorte devant les deux plus puissants êtres de l'ordre. Comment était-elle toujours en vie ?

HRP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Darion Sombrelame

Régent du Crépuscule | L'Ombre

________________

Darion Sombrelame
________________


Race : Demi-démon : Ombre humaine
Classe : Éclat-d'ombre
Métier : Chef de l'Ordre du Crépuscule ( L'Ombre )
Croyances : Nuit étenelle
Groupe : L'Ordre du crépuscule

Âge : 25 ans (physiquement)

Messages : 179

Fiche de Personnage : Juste derrière toi...


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 10:35

Darion restait là, silencieux, tandis que Stilgar répondait aux provocations de la démone. Il était assez amusant de le voir réagir ainsi et ne pas juste la trancher en deux comme il le faisait lorsqu'il était de mauvais poils.

L'ombre ne prêtait pas plus attention que ça aux manières déplacées de Seriindë et à vrai dire, il se moquait de ça. Tant qu'elle prêtait le serment des ombres, le reste importait peu, de toutes façons, elle ne représentait pas une menace et si jamais elle l'aurait été, sa tête se trouverait actuellement suspendue au dessus de multiples liens d'ombres. Cependant, l'Ombre commençait à s'ennuyer, déjà que ce genre de cérémonie n'était pas des plus amusantes, si en plus, ils perdaient du temps à discuter sur l’origine des mondes... Se levant soudainement de son trône, en silence et majestueux, Darion avança de seulement un pas, levant les mains en l'air.

- Assez!

Sa voix trembla comme le tonnerre dans la salle, emplie de magie. Les ombres se tortillèrent, torturées par la voix agressive de leur maître. Elles hurlèrent, forçant tous les assombris présent à se mettre les mains sur les oreilles et s'agenouiller, tous mis à part Stilgar mirent genoux à terre. Avançant doucement en direction de la clown à cornes, les cheveux de l'Ombre n'étaient maintenant qu'un amas de fumée noire tandis que deux grandes ailes membraneuses cernaient son dos. De multiples liens d'ombres sortirent alors du sol, attrapant les assombris présent et les maintenant dans cette position de soumission. Seule Serindë fut traitée différemment, soulevée du sol, bras et jambes écartées et suspendue ainsi. Attrapant la mâchoire de cette dernière, l'Ombre la fixa de ses yeux carmins, dévoilant ses crocs.

- Je n'ai que faire, de savoir si vous venez du Vein, d'Adiryl ou de Feleth. Vous êtes tous mes serviteurs. En tant que membres, vous êtes frères et sœurs, unis dans les ombres et le chaos. Votre vivant sera à mon service, et votre mort à celui du Squelette. Vous êtes les élus du futur, ne gâchez pas cette chance en gardant des rancœurs stupides sur vos origines. Qu'aurais-tu à dire sur moi ma poupée? Je ne suis ni humain, ni du Vein, mon corps et mon âme ne sont que magie, je ne suis même pas lié à l'un des trois mondes... Je suis l'avatar des ombres et du chaos. Et je peux également être celui de votre mort.

Passant son visage le long du cou de la démone, son souffle caressait sa peau tandis que ses crocs l'éraflaient. Du sang coula dans la bouche de l'Ombre, alors que la démone tremblait, frissonnante. Il aspirait son énergie vitale, la serrant silencieusement contre lui. Brisant les liens d'ombres qui la maintenaient en l'air, il la porta et la déposa contre le sol, ses ombres tournant autours d'eux tandis qu'elles soignaient la démone. Les plaies laissées par les crocs de l'Ombre disparurent en quelques secondes, et seul une sensation étrange, mélange de plaisir et de crainte demeurait en la demeure, qui passait ses mains contre son cou. La magie de Darion était unique, et il avait transféré en elle une vague de sentiments de crainte, d'euphorie et de puissance, la démone ayant ainsi partage une fraction de seconde la vision de l'Ombre. Il se redressa ensuite, soulevant seulement le menton de Serindë, et laissa éclater un fragment de son pouvoir, faisant vibrer l'air de sa puissance, alors que plusieurs élémentaires d'ombres apparaissaient, avatar du chaos et de la colère de l'Ombre.

Spoiler:
 

Se dirigeant ensuite calmement vers son trône, le régent du crépuscule se posa doucement, tandis que Drael'Nar posait une main sur son épaule. l'Ombre reprit alors sa forme normale et humaine et soupira de lassitude.

- Bien... Pouvons-nous continuer à présent?

Brisant les liens qui entravaient tous les futurs assombris, Darion tourna la tête vers ceux qui étaient venus observer.

- J'espère que le spectacle vous plaît, la cérémonie n'a même pas encore commencée...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Lilium Merylwoods

Assombrie | L’enflammée.

________________

Lilium Merylwoods
________________


Race : Démon Commun
Classe : Ensorceleuse
Métier : Chasseur de prime
Croyances : Athée
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 21 ans

Messages : 41

Fiche de Personnage : Le journal intime


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyMar 4 Mar 2014 - 19:38

La scène amusait bien la demoiselle aux cheveux de feu. C’était pour elle une grande première de voir quelqu’un parler de la sorte à Stilgar Sombrelame. Seulement, Lilium s’inquiétait de ce qui pourrait arriver à son amie. Elle perdit toute couleur de son magnifique visage lorsque l’exécuteur dévoilait ses grandes ailes et son épée. Elle aurait voulu intervenir mais, la demoiselle ne pouvait rien faire contre lui.

<< - Cette folle… Elle ne pouvait pas garder sa langue dans sa poche pour une fois?...>> se questionnait-elle.

Regardant autour d'elle, la dame voyait bien que tous prenait plaisir à leur scénario. Elle aussi en prenait plaisir même si elle craignait que son amie subisse un sort peu favorable. Stilgar c'était avancé vers elle mais, au moment où Lilium pensait qu'il allait la tuer, celui-ci ne fit que lui caresser la tête. L'ensorceleuse souffla un bon coup pour rester calme. Toutefois, elle perdit sa concentration quand une belle voix forte résonna dans la pièce. Celle de Darion.

<< - Assez!>>

C'est alors qu'un bruit sourd et insupportable pris place dans le temple, ce qui avait forcé Lilium à mettre ses délicates mains sur ses oreilles et à s'agenouiller sur le sol qui n'était pas bien propre...Tous les autres assombris avaient imité les mêmes gestes qu'elle. Les futurs, eux, étaient attachés par des liens d'ombres et maintenu au sol. Du moins, tous sauf Serindë. Celle-ci avait droit à un autre sort. Le régent c'était avancé vers elle et lui avait bien fait comprendre sa façon de penser.

<<  - Je n'ai que faire, de savoir si vous venez du Vein, d'Adiryl ou de Feleth. Vous êtes tous mes serviteurs. En tant que membres, vous êtes frères et sœurs, unis dans les ombres et le chaos. Votre vivant sera à mon service, et votre mort à celui du Squelette. Vous êtes les élus du futur, ne gâchez pas cette chance en gardant des rancœurs stupides sur vos origines. Qu'aurais-tu à dire sur moi ma poupée? Je ne suis ni humain, ni du Vein, mon corps et mon âme ne sont que magie, je ne suis même pas lié à l'un des trois mondes... Je suis l'avatar des ombres et du chaos. Et je peux également être celui de votre mort. >>

Lilium le trouvait impressionnant, ce n'était pas pour rien qu'il était le régent de l'Ordre du Crépuscule. La jeune fille c'était perdu dans ses pensées lorsque la même voix qui résonnait dans la pièce depuis un moment repris parole.

<< - Bien... Pouvons-nous continuer à présent? >>

L’ensorceleuse c’était rassit au côté des autres assombri qui n’était venu qu’admirer la cérémonie et qui avait eu  droit à un vrai spectacle de fou. Darion c’était alors tourné vers eux.

<< - J'espère que le spectacle vous plaît, la cérémonie n'a même pas encore commencée... >>

La démone avait souri, il est vrai que le spectacle qu’avait déclenché son amie Serindë avait été amusant mais, elle allait avoir une discussion sérieuse avec Nolwenn et Lilium. Cela elle le garantissait. C’était d’une haute impolitesse ce qu’elle avait fait aujourd’hui. La jeune femme soupira donc et retournait son regard vers son amie bouffon allongé au sol et avait murmuré pour soi-même.

<< Tu n’aies pas un cadeau Serindë… >>
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Serindë Faith

Le clown à cornes

________________

Serindë Faith
________________


Race : Démon-Commun
Classe : Marionnettiste
Métier : Clown & Bouffon
Croyances : Aucune
Groupe : Ordre du Crépuscule

Âge : 57 ans.

Messages : 13

Fiche de Personnage :
Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } Neapolitan_icecream_bar_by_kawaii_muffin


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyVen 7 Mar 2014 - 19:15

Un petit cri s'échappa d'entre ses lèvres tandis qu'elle plaquait ses mains contre ses oreilles qui bourdonnaient, tout ça n'avait plus aucun sens. Mâchoire serrée, elle était à genoux et grognait à la douleur à sa tête, saloperie, fallait-il vraiment que cette cérémonie soit aussi douloureuse ?! Elle n'avait rien fait pour mériter cela, si si.

Elle allait rétorquer, frapper le type bizarre et se barrer, mais elle en fut impuissante. De toutes façons, elle n'avait pas envie que Nolwenn la réprimande, encore. Dans un grognement, elle sentit le maître se rapprocher et poser les mains sur elle, bizarrement, elle n'en avait rien à faire, mais d'un autre côté elle était ennuyée. Dans un frisson, elle se sentit soulevée et ouvrit les yeux, agacée.

- J'ai pas envie de voler, pas maintenant ! Qu'on me pose espèce de...

Elle regardait le monstre, à la fois intriguée et dégoûtée. Cette chose sentait comme Darion, c'était Darion, huh ? Rageuse, elle se raidit, serrant les poings à en blanchir les jointures, les jambes qui se secouaient dans le vide. Elle montrait les canines et ses pupilles avaient rétrécit. Puis, au contact contre son cou, la morsure, elle voulu hurler des bêtises, des jurons. Cracher, lancer des choses. Cependant sa voix se perdit entre deux souffles, elle faiblissait petit à petit et ne sentit plus la force pour tenir ses paupières ouvertes... Incapable de comprendre ce qui lui arrivait, trop occupée à ne pas tomber dans l'inconscience. Elle ne sentit pas la suite, bouche entre-ouverte, yeux clos. Seule chose qu'elle savait, c'est qu'elle avait enfin été posée au sol.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Stilgar le Déchu

Assombri | L’Exécuteur de l’Ombre

________________

Stilgar le Déchu
________________


Race : Démon Majeur
Classe : Déchu des tempêtes
Métier : [Aucun]
Croyances : [Aucunes]
Groupe : Solitaire

Âge : 754 Années

Messages : 76

Fiche de Personnage : La fureur du Déchu - Toujours en cours de ré-écriture, serait temps


Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } EmptyDim 9 Mar 2014 - 13:08

Un sourire franc s'afficha sur les lèvres de l'ancien général adyrilien en voyant son frère instiller la peur parmis ses membres. Lorsque les élémentaires apparurent, le général s'autorisa a sourire doucement, amusé par la colère de l'Ombre qui étais surtout due a un ennui profond. Alors qu'il retourna vers son trône et que son épouse le toucha, il repris sa forme normale et l'Exécuteur inclina la tête vers Drael'nar en guise de marque de respect et de remerciement, quelque chose au fond du coeur de Stilgar n'appréciais pas trop de voir son ami le plus proche dans de tels accès de rage qui ne le caractérisaient pas trop.

Se déplaçant vers Serindë, il la releva et la poussa gentiment, mais fermement, vers les rangs où étaient installés les futurs assombris. Stilgar se tourna vers Darion qui hocha la tête. L'Exécuteur se tourna vers les assombris alors qu'Ombrepeste apparu dans sa main, il planta la pointe de son épée dans le sol et se reposa sur son pommeau, fixant calmement les assombris.

« - Nous sommes tous réunis ici, pour servir la vision de l'Ombre. J'ai été l'un des premiers a avoir ce don et j'ai partagé durant des éons les pensées de notre maître et seigneur. Je suis natif d'Adyril, pendant des siècles j'ai combattu ceux qui aujourd'hui sont ma famille et aujourd'hui, je marche aux côtés de l'Ombre comme vous tous. Mes frères, ensemble et sous le guidage de l'Ombre, nous sommes les hérauts d'une nouvelle ère. Nous avons trop d'ennemis et de dangers qui nous guettent pour nous permettre de tels enfantillages. »

Revenant se mettre aux côtés de Darion, l'Exécuteur patientait, a vrais dire son rôle étais assez tertiare si pas presque de l'ordre de la figuration dans cette cérémonie, lui se contentait en d'éduquer et d'apprendre la maîtrise des armes aux guerriers de l'ordre. Pas de les faire rentrer dans leurs rang.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } _
MessageSujet: Re: Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }   Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium } Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Mon passage vers... Heu je sais plus trop. { Darion, Stilgar & Lilium }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Montagnes :: Grottes :: Le Rempart Nocturne :: L'Aile du Cauchemar-