''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Krocq Meethain



________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Bestiaire
Groupe : Démon

Âge : Indéfinissable

Messages : 29

Fiche de Personnage : Niark~


MessageSujet: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Lun 20 Jan 2014 - 19:13

Les plateaux de lune sont fabuleux ! Les plateaux de lunes sont intrigants ! Venez en voyage aux plateaux de lune, il y a des choses extraordinaires !
Une richesse de choses extraordinaires.
Et Solin, ce jeune homme d'à peine dix-sept ans qui venait de perdre - presque - tout ce qu'il possédait le découvrait à l'instant.
Il n'avait jamais mis les pieds dans les plateaux de lunes.
Et pourtant, à peine ces terres foulées, il fut un des hommes les plus privilégiés du monde.

Voilà qu'il se tenait maintenant dans cette grande salle. L'ambiance y était toute particulière. On pouvait y imaginer de la vie dans tous les coins et, pourtant, rien, nulle part, ne laissait entendre qu'elle y était. La poussière régnait tant et si bien qu'il se tordait les mains dans ses manches trop grandes pour garder pour lui ses anciennes habitudes.
Ce petit balayeur n'avait fait que balayer toute sa vie durant et même s'il n'avait jamais fait preuve d'une aversion particulière envers la poussière, ses anciennes fonctions à la Tour des Mages lui dinguedongaient dans le crâne.
Il essayait discrètement de faire disparaître les peluches avec son pied, découvrant au passage un sol magnifique.
Quand il n'eut plus de poussière à frotter autour de lui, il replaça tant bien que mal le chapeau qui lui saillait maintenant la tête et tenta d'adopter l'attitude du grand mage qu'il était supposé être.
Et il se débrouillait plutôt bien !
Après tout, il les avait beaucoup côtoyé ces orgueilleux personnages et s'était souvent amusé à les parodier dans sa chambre.
Et il avait toujours souhaité en être un, surtout.
C'était le moment où jamais.

Mais voilà : Solin n'était pas plus mage qu'un chat était, disons, un chien. C'était comme qui dirait écrit sur son front qu'il n'était pas mage.
C'était peut-être même écrit sur ses habits, qui lui allaient définitivement trop grands, et pourtant ils appartenaient à un mage.
Peut-être était-ce à cause de l'épée rouillée qu'il avait maintenant à la ceinture, quoique son aspect ancestral lui donnait un certain genre, il fallait l'avouer.
Peut-être était-ce finalement sa robe, qu'on avait essayé de couper afin qu'il ne se torde pas les chevilles dedans...
... un peu trop court, peut-être, puisqu'on lui voyait presque le genoux et que la coupe n'était pas très droite.
La faute à qui ? A ce pauvre messager à qui il manquait un oeil ? Non, sûrement que non.
A l'épée, encore une fois, avec laquelle ils l'avaient hasardeusement découpée ? Non, sûrement que non : elle s'était effilée sur le tissu tellement elle était vieille et inutilisable.
Peut-être était-ce, alors, sa faute à lui, petit homme qui ne payait pas de mine ; si maigre qu'on aurait pu le porter jusqu'au sein de sa mère afin qu'il y finisse son repas.
Il ressemblait moins à un mage qu'à un nécromant, la noirceur et la froideur des traits en moins.

En fait il ne ressemblait à rien, et c'était peut-être ce qui l'avait sauvé quand le messager et lui, en plein dans leurs manigances, s'étaient faits surprendre dans les dortoirs.
C'était peut-être ce qui allait le sauver, maintenant que l'hôte de ce manoir gigantesque jugerait de son destin...
"Si je meurs... murmura-t-il en retirant l'épée de la lanière de tissu qui la soutenait à sa hanche, est-ce que vous pourrez dire aux dieux que je n'ai jamais voulu faire de tort à personne... ?
- Je sais pas s'ils acceptent ce genre d'excuse. Sauf si t'as tué pour la religion. T'as fais ça ?
- ...  Je n'ai jamais tué.
- Ravie de t'avoir connu, alors."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Mar 21 Jan 2014 - 10:51

Précédemment

Awena était assise à son bureau, elle faisait des recherches sur certains artefacts légendaires et bizarrement aucun ne citaient le Maevuis. Après tout, Uridan l’avait appelé le Warep, ce qui signifiait que son nom avait évolué au fil du temps et en fonction des mondes dans lequel il séjournait. Elle ne pouvait donc pas se baser sur le nom mais plutôt sur la forme de l’objet. Elle feuilletait un ouvrage de plus de 2 000 pages quand quelqu’un frappa à la porte et l’interrompit dans sa lecture.

« - Oui, entrez !»

Rien… Awena poussa un profond soupir et se remit à sa lecture quand quelqu’un frappa à nouveau. Mais qui pouvait-être assez débile pour ne pas rentrer la première fois ? À moins que…
Awena se leva de son fauteuil et se dirigea vers la porte et l’ouvrit, quand elle vit que c’était ce vieux bouc de Messager, elle comprit mieux pourquoi personne n’était entré.


« - Qu’y a-t-il ? Tu viens m’annoncer que tu as échoué dans ta mission ? »

Le Messager secoua négativement la tête et lui fit signe de le suivre. Elle le suivit et une fois, dans le couloir, elle ne put s’empêcher de retenir sa colère.

« - Non mais c’est pas possible, tu sais depuis combien de temps je t’attends, depuis deux semaines, tu arrives à lire ce que je te dis là ! Depuis DEUX SEMAINES !!!  »

Awena stoppa la marche du Messager en l’attrapant par le bras, et le regarda intensément.

« - Je te préviens, j’espère vraiment que tu m’as ramené ce mage et que tu n’as pas essayé de m’entourlouper car sinon ma colère sera terrible, tu m’as compris hein. Maintenant, conduis-moi à lui.»

Awena arriva dans la grande salle et aperçut un homme, un petit homme qui se tenait là debout attendant sûrement leur arrivée. Le Messager tendit la main vers l’homme et hocha la tête. Awena s’avança et salua l’homme qui se tenait devant elle. Il avait quand même une drôle de dégaine et puis autre chose la gênait… *réfléchit*

« - Bonjour, je me présente Awena Davallon, maîtresse de ses lieux et plus connue ici sous le nom d’Œil Noir, je suis la dirigeante de l’Arcane XIII. Vous êtes donc le grand Mage Mairlunlen Chienteur… selon Le Messager »

Awena jeta un coup d’œil au Messager puis reporta son attention sur le nouveau venu. Elle fit le tour de l’individu, comme un oiseau charognard ferait le tour de sa proie. Il avait quand même une drôle de dégaine… on aurait dit qu’il nageait dans ses vêtements… et puis était-ce la mode à Béolan de porter des jupes pour les hommes ?

*Non mais regardez moi ça, c’est même pas coupé droit, je ne sais pas qui est son tailleur mais je ne compte pas le quémander, encore un extravagant*

Awena se replaça face à son invité et détailla son visage. Ça y est elle savait ce qui le gênait, son visage ! Elle avait vu une représentation du Mage Mairlunlen Chienteur, et il était bien plus vieux et plus ridé. Qui était donc ce jeune homme qui se tenait devant elle ? et qui était cet humain qui ne devait même pas frôler les 18 ans.


« - Auriez-vous découvert, depuis peu, le secret de la jeunesse éternelle ou essayez-vous de me duper ? Vous n’êtes pas le grand Mage Mairlunlen Chienteur, n’est-ce pas ? Alors je vais vous poser une question et vous avez intérêt d’y répondre car je ne la répéterai pas. »

Awena sortit sa dague de sous sa manche et la pointa vers le cou de l’inconnu.

« - Je ne sais pas comment vous avez pu convaincre mon Messager que vous étiez la bonne personne, peut-être en le soudoyant contre de l’argent et des potions, mais on ne me trompe pas aussi facilement. Alors … qui êtes-vous ? et que venez-vous faire sur mes terres ?  »

Awena jeta un coup d’œil au Messager qui semblait faire des signes à l’individu. Peut-être que cet individu réservait des surprises et qu’au-delà des apparences, il était quand même doué pour quelque chose ?


Dernière édition par Awena Davallon le Lun 3 Mar 2014 - 18:02, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Mar 21 Jan 2014 - 11:19


Le Messager n’y croyait toujours pas, ils avaient réussi ! Eux, les pauvres rejetés de la société. Ils avaient réussi à parcourir les couloirs de l’Arcane, à voler les vêtements dans les dortoirs, à s’enfermer dans une petite salle pour opérer le changement et à revenir dans la Grande Salle sans que personne ne les arrêtent dans leur plan.

Bon bien entendu, dans les dortoirs, ils s’étaient fait prendre par deux disciples, mais ceux-ci pensaient qu’ils cherchaient de quoi « s’envoler vers d’autres cieux » mais le Messager avait gribouillé un mot en disant qu’il devait amener ses tenues au mage de toute urgence. Les disciples les avaient laissé filer sans poser plus de questions, après tout, Le Messager était le porte « parole » de l’Œil Noir. Il avait donc le droit de circuler comme bon lui semble.

Une fois fait, il avait abandonné le balayeur dans la grande salle, et était parti chercher l’Œil Noir.

* Où se cache-t-elle encore ? Pourvu qu’elle ne soit pas partie en mission. J’ai déjà tellement de retard, si elle apprend par un des disciples que j’ai amené un inconnu dans les dortoirs, bon n’y pensons pas. Si j’étais elle, je serais où à l’heure qu’il est ?*

Le Messager fouilla les différentes pièces où l’Œil Noir aimait passer du temps mais il ne la trouva pas. Il ne restait plus que deux options, sa chambre ou son bureau.

* Bwah je suis bien plus prêt du bureau, si je la trouve pas tant pis. Ma foi, il aura plus le temps de s’habituer à faire le mage comme ça. Et moi je commence en avoir plein les pattes !*

Le Messager frappa au bureau une première fois, rien, pas de réaction.

* Chic, chic, chic, je vais pouvoir aller me reposer ! Après tout, je peux inviter le petit balayeur à dormir dans le pigeonnier, quasi personne ne m’y rends visite…*

Le Messager, par précaution frappa quand même une deuxième fois, et là la porte s’ouvrit. Le Messager fit la moue.

* Elle a toujours le don pour me casser mes rêves celle là !*

Le Messager lui fit signe de la suivre, à voir sa tête, elle s’était encore levée du pied gauche, ou droit, il savait plus. En tout cas, elle était de sacrément mauvaise humeur. Elle l’interrompit même dans sa marche pour le prévenir à quel point elle serait en colère s’il lui mentait.

* Faîtes qu’elle n’y voit que du feu*

Une fois devant le « mage balayeur », l’Œil Noir semblait s’être calmé et parlait à l’homme. Le Messager soupira et se sentit soulager, tout finirait bien, ils avaient réussis leur coup.
Alors qu’il était sur le point d’être heureux, il remarqua le changement d’attitude de la jeune femme. Ça ne lui disait rien de bon. Ouille, elle avait même sorti sa dague et lui lança un regard noir. Le Messager aurait aimé se glisser dans un trou de souris. Mais il devait prendre son courage à deux mains et aider son nouveau compagnon. Il lui fit donc des grands signes pour faire comprendre au jeune homme qu’il fallait qu’il montre son épée, qu’il lui explique les pouvoirs et tout le tralala.

* Allez mon gars, te laisse pas ramollir le cerveau, défends –toi.*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Krocq Meethain



________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Bestiaire
Groupe : Démon

Âge : Indéfinissable

Messages : 29

Fiche de Personnage : Niark~


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Lun 3 Mar 2014 - 12:10

Krocq n'a plus de cesse de rire tant la situation est drôle !!!
Il est obligé de se manger les griffes pour rester discret alors que tous ces humains se la jouent grand mélodrame. Dès qu'elle est entrée, celle qui a les cheveux bleus a donné à cette grotte sans âme une ambiance toute nouvelle, délicate et maléfique que le démon que je suis ne peut qu'apprécier - adorer !!

Quelque-chose se dégage d'elle et je ne sais pas très bien dire quoi. Elle est assurément humaine et je devine sa chair nourrissante et pulpeuse, cependant...
Cependant...
Elle me rappelle également ces autres démons capables de faire de l'horreur un chef-d'oeuvre mémorable ; ceux-là même qu'il ne faut pas approcher sous peine d'être réduit au néant d'un coup d'antenne. Je ne l'ai jamais vu auparavant, mais elle me fait la même impression que ces êtres qui baignent dans le feu et le sang.
Je jubile déjà à l'idée de pouvoir la manger un jour, comme chaque fois que j'ai eu croisé plus fort que moi.
Et je tremble à celle de n'être rien en face d'un simple humain.
J'adore et je crains.
Et toi aussi petit homme.

Je te sens d'ailleurs resserrer ta prise sur mon épée, la peur te tenant par les épaules; je vois la dague te luire sous la gorge et ça me met la bave aux lèvres. Coupe-le ! Coupe-le !! Coupe-le !!!
Que je puisse enfin manger...
"... Je... je..." peines-tu à dire.

Tu trembles comme une feuille morte.
On voit ta glotte faire des allées et venues le long de ta gorge et tes yeux ressemblent à présent à des têtes d'épingles.
Des épingles qui veulent fuir de cette chaussette mal fourrée.
Tu te demandes sans doute dans quel coup t'as mis Le Messager, ça se lit dans le regard que tu lui lances, mais je doute que celui-ci te le rende.
On voit que tu doutes de la confiance que tu lui as accordé.
Tu es tellement naïf !! Comment n'ai-je pas pu te manger auparavant ??
"... suis un mage ? Je... pard-..."

Cling gling !

L'épée choit et moi avec elle. Tu nous retombes dessus, à même le sol ; tes genoux ont flanché et te voilà évanoui, abandonné au monde de l'inconscience. Je ne vois rien de ce qu'il se passe mais j'ai l'instinct et les sens affûtés. Je sais quand l'heure d'un repas sonne et celle de la fin aussi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Lun 3 Mar 2014 - 20:45

Awena dévisageait le jeune homme, il semblait malade ?! Il était blanc comme un linge, ses yeux semblaient sur le point de s’effondrer sur eux même, et lorsqu’il voulu parler sa voix se fit tremblante. Pourtant, il semblait vouloir communiquer avec elle.

"... Je... je..."

Awena lui fit signe de continuer avec l’aide de sa dague, elle jeta un œil au Messager, qu’avait-il bien pu lui faire pour qu’un mage ou tout autre … chose… puisse se retrouver dans un état pareil ? C’était tout bonnement impossible ! L’avait-il drogué ? Ou l’avait-il assommé trop fort pour qu’il le suive ? Non toutes ses hypothèses ne tenaient pas la route. Elle reporta son regard sur l’individu.

"... suis un mage ? Je... pard-..."

Awena hocha la tête, si c’était bien Mairlunlen Chienteur, c’était forcément un mage oui. Quelque chose ne tournait pas rond mais ce n’était peut-être pas ce qu’elle avait pensé aux premiers abords, elle s’était laissé emportée par sa colère envers le Messager qui avait osé la faire attendre. Peut-être que cet homme était réellement le Mage et qu’il avait utilisé un élixir de jeunesse mais qu’en contrepartie, il avait perdu tous ses souvenirs ? Ou bien Mairlunlen Chienteur était mort et le Messager lui avait ramené un descendant ?! Alors qu’Awena retournait dans tous les sens toutes les situations possibles dans sa tête, l’invité s’écroula en plein milieu du hall.

Cling gling !

Awena n’eut pas le temps de le retenir, le corps tomba… inerte sur le sol, tel un fruit gâté tombant de son arbre. Elle ne comprenait vraiment pas ce qui s’était passé. Était-il mort ?
Awena regarda le Messager qui secouait négativement la tête comme pour lui faire comprendre qu’il n’y était pour rien, mais elle avait bien du mal à y croire. Elle rangea sa dague et retourna le corps. Elle chercha son pouls au niveau du cou et sentit des pulsations, était-il seulement tombé dans les pommes ? Elle se redressa et se dirigea vers le Messager.


« - Qui est cet homme ? Que lui as-tu fait ! Maintenant tu vas me répondre par oui ou par non tu me comprends ? »

Le vieil homme hocha vivement la tête. Awena pouvait donc poser ses questions.

« - Il vient de Béolan ?

Tu l’as trouvé à la Tour des Mages ?

L’as-tu fait prendre quelque chose ?

Tu es sûr ?

L’as-tu vu prendre quelque chose ?

Comment ça tu sais pas !

Espèce de … oh tu m’énerves ! Rends-toi utile au moins, va me chercher des sels et un seau d’eau. Et dépêche-toi cette fois-ci ! »


Awena soupira en voyant le Messager se diriger vers le couloir principal et se hâter en traînant la jambe. Ce vieux bougre avait déjà sans doute beaucoup trop marché pour aujourd’hui, il avait une de ses dégaines, on aurait dit un de ses personnages boiteux dans les pièces de théâtre.
Awena retourna vers celui qui se disait être un mage. Elle le poussa légèrement avec le pied pour être sûre qu’il était inconscient, puis elle le poussa plus fort. Elle voulait s’assurer qu’il n’essaierait pas de la tuer pendant qu’elle le porterait jusqu’à un des canapés poussiéreux du hall. Elle s’accroupit à ses côtés et le soupesa, il ne pesait pas bien lourd, elle aurait assez de force pour le porter sur quelques mètres. Mais avant de s’engager à lui porter secours, elle voulait profiter de son état pour vérifier ses dires. Elle se mit donc à fouiller dans ses poches. La première comportait le parchemin que le Messager lui avait remis. La deuxième… étrange très étrange, c’était une poche sans fond. Seuls certains mages étaient capables de réaliser ce tour de passe-passe. Ainsi le jeune homme qui se tenait allongé devant elle n’était pas un simple mage … ou alors il avait volé le vêtement !

*Oui mais à qui … Non vraiment tu deviens parano ma vieille.*

Elle fouilla dans la poche sans fond et trouvera un vrai trésor, des ingrédients séchés, des fioles, un livre de magie très ancien… Awena devait reconsidérer cet homme et s’il n’avait pas menti ? Et si c’était réellement un mage alors elle se devait de le faire rejoindre leur cause. Elle avait besoin de mages au sein de l’arcane et de mages puissants afin de lui expliquer d’où venait le pouvoir de certains artefacts qu’elle avait en sa possession. Elle laissa tous les objets éparpillés sur le sol à côté de l’épée …

*Tiens tiens étrange qu’un mage se promène avec une épée… rouillée en plus*

Awena allait poser la main dessus quand elle crut entendre un bruit. Elle se retourna vers le fameux individu et le prit dans ses bras afin de le porter. Elle le déposa aussi lentement que possible sur le canapé. Elle mit toutes ses affaires à côté de lui, au bout du canapé, et retourna auprès de l’épée.
Awena posa sa main gauche sur le pommeau de l’épée et la souleva, la soupesa. Puis elle frappa l’air avec comme ci elle se battait contre un ennemi invisible puis elle arrêta et regarda la lame de l’épée. Elle était toute émoussée. Awena murmura pour elle-même.


« - Pourquoi un mage garderait-il une épée aussi vieille et aussi usée que celle-là ? En plus, elle est toute rouillée, pour sûr, elle a traversé les âges mais quand bien même, elle n’ait même plus bonne à couper du beurre. Elle tout juste bonne pour la fonderie oui et encore … avec toute cette rouille ! »

Alors qu’Awena se dirigeait à nouveau vers le mage aux bois dormants, le Messager fit son entrée, il était tout essoufflé. Sur le coup, il fit la grimace comme s’il avait vu un fantôme puis il secoua la tête et lui apporta ce qu’elle avait demandé.
Awena fit d’abord sentir une des fioles à l’inconnu mais celui-là sembla à peine réagir, elle essaya une autre, puis une autre et au bout d’un moment, elle se dit qu’il fallait prendre une décision radicale et lui balança le seau d’eau sur la tête sous le regard horrifié du Messager.  


« - Ah on dirait que ça a marché, regarde, il se réveille » dit-elle en donnant un coup de coude au Messager.
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Lun 3 Mar 2014 - 21:30


Le Messager avait l’impression que tout ça était en train de mal tourner. Le petit gars ne semblait pas réussir à ouvrir la bouche devant l’Œil Noir qui le menaçait d’une arme blanche. Il l’aurait bientôt cru aussi incapable de parler que lui-même.

* Allez mon petit, soit courageux, c’est juste de l’intimidation, elle est comme ça la demoiselle. Ressaisis-toi. Bon sang de bonsoir. *

Le Messager essayait de l’inciter du mieux qu’il pouvait mais l’Œil Noir ne cessait de le surveiller. Et alors qu’il croyait que le petit allait enfin réussir à parler, c’est avec horreur que le Messager le vit s’évanouir.
La maîtresse des lieux s’avança et le fixa si intensément qu’un frisson parcourut son corps. Était-il mort ? Le Messager n’eut pas le temps de s’en soucier plus longuement car la dame avait parlé. Elle lui demandait si elle pouvait poser ses questions. Le Messager hocha précipitamment la tête et regarda attentivement ses lèvres afin de ne pas louper une miette de ses paroles.

« - Il vient de Béolan ?

Le Messager fit un oui frénétique de la tête.

Tu l’as trouvé à la Tour des Mages ?

Et oui, c’était encore affirmatif !

* Bien sûr que je l’avais trouvé à la tour des Mages nanmé, où voulait-elle que je trouve un mage sinon ? Ça courait autant les rues que ça peut-être les Mages ? Bien sûr que non, ils étaient trop fous, fallait les enfermer, et bien trop vaniteux pour se mélanger à la populace … aux gens comme moi et comme ce pauvre balayeur… mais ils ne sont pas plus intelligents que nous oh non faut pas croire tout ce qu’on raconte. *

L’as-tu fait prendre quelque chose ?

Le Messager hocha vigoureusement la tête.

* Mais non, ce jeune homme m’a suivi de son plein gré*

Tu es sûr ?

* Mais oui !*

L’as-tu vu prendre quelque chose ?

Le Messager ne bougea pas d’un pouce puis finit par hausser les épaules pour ne pas accentuer la colère de son interlocutrice.

Comment ça tu sais pas !

Le Messager leva les mains au ciel puis recula un peu plus, l’Œil Noir semblait dans une colère … noire.

Espèce de … oh tu m’énerves ! Rends-toi utile au moins, va me chercher des sels et un seau d’eau. Et dépêche-toi cette fois-ci ! »

Le Messager regarda le jeune homme puis se dirigea en claudiquant vers la réserve.

*Gnagnagna fais pas ci, fais pas ça et va chercher si, et rapporte moi ça… grrr, j’en ai ras la caquette de tout ça moi. J’en ai plein les os ! Et puis zut, je suis pas sa bonniche, je suis LE Messager de l’Arcane. *

Malgré tout ça, le Messager partit à la recherche des fioles et d’un seau d’eau.

Une fois tout ça trouvé, il revint vers la grande salle et ce qui vit lui figea le sang. Que faisait-elle avec cette épée ? Pourquoi l’avait-elle envoyé chercher tout ça si elle voulait le décapiter ?
Ce n’était qu’une frayeur, elle venait de déposer l’épée auprès de son propriétaire. Le Messager donna le sac de fioles qu’il avait trouvé puis posa le seau par terre. Il regarda l’Œil Noir faire sans bouger d’un millimètre. La fatigue commençait à peser sur sa paupière.

*Dis donc, il se gène pas le gamin, moi aussi j’aimerais bien dormir. Pfff  *

Il fut surpris quand il vit la jeune femme prendre le seau et le balancer. Alors qu’il était en train de bailler, le Messager sentit un coup de coude dans les côtes. Le petit bonhomme reprenait ses esprits.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Krocq Meethain



________________

avatar
________________


Race : Démon commun
Classe : Bestiaire
Groupe : Démon

Âge : Indéfinissable

Messages : 29

Fiche de Personnage : Niark~


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Mer 5 Mar 2014 - 13:38

Il ne faut pas sous-estimer le pouvoir d'un bon seau d'eau glacée. Qu'il s'agisse de la naissance d'un nourrisson béni par les dieux ou de la découverte fortuite d'un cadavre plus vieux que sa crypte, l'eau a cette capacité de faire renaître les sens, que ce soit ceux vocaux d'un enfant en larme ou ceux olfactifs d'un mauvais pilleur de tombe, elle reste pure de toute chose et ramène de la vie là où il ne parait plus rien.

Solin en fit l'étrange découverte. Inconscient jusqu'alors, une fois le seau d'eau jeté à sa figure, il se redressa d'un bond, ses yeux tristes ouverts en grand sur le vide. Une petite voix, toute proche de lui, vivait la même expérience que lui et tenait à en faire part au monde entier  :
"Foutus humains ! Foutus humains ! De l'eau ! De l'eau ! La femelle a jeté de l'eau !!"

Le petit démon de l'épée grognait et gémissait en même temps d'une voix vraiment agacée. Il ne jouait plus à l'épée si bien que des oreilles entraînées auraient pu l'entendre et le confondre avec Solin. Celui-ci n'ouvrait la bouche que pour reprendre son souffle, le temps de calmer l'angoisse qui le saisissait au réveil. Krocq, pour sa part, témoignait donc d'un vif mécontentement, quand bien même il était immatériel ; l'eau ne lui dégouttait pas du visage comme à celui du jeune homme, pourtant le geste lui restait en travers de la gueule.

Il avait passé tellement de temps sur cette épée que la voir ainsi malmenée le mettait en boule.
S'en prendre à elle c'était s'en prendre à lui.
Il garderait un bon souvenir de ce jour et se promit d'en faire un retour rapide une de ces nuits.

Il invectiva l’œil Noir d'un regard incisif quoique imperceptible et retint bien sa tête dans la sienne.
"Je vais la tuer ! Je vais la tuer !! Foutue race inférieure !!! Je vais lui faire manger son pissoir et ensuite je vais la tuer !
- Qu'est-ce que vous racontez... ?" marmonna Solin, qui se passait les mains sur le visage. On put croire que sa psychose prenait fin maintenant. Est-ce qu'il parlait tout seul ? Avec deux voix différentes ?

Il eut conscience d'attentions tournées vers lui et balança ses pieds  hors du canapé une fois qu'il eut posé ses yeux sur la femme aux cheveux bleus et le messager. Il posa la main sur l'épée trempe, se souvenant au passage des détails de la journée.
Pas besoin d'être particulièrement intelligent pour comprendre qu'il y tenait.
"E-excusez-moi, dit-il d'une voix faible avant de se lever. Un bruit de chute d'eau s'ensuivit. Pardonnez-moi pour ça ! Je... je nettoierai ! Ne me tuez pas, je vous en prie !"

Il se prit le bras et baissa les yeux, plus triste qu'un ver solitaire.
Un parasite sans le -site où se mettre, voilà ce qu'il était.

Ce gamin avait un soucis, principalement avec les dieux qui avaient un sens de l'humour particulier concernant les hybrides - car c'est ce à quoi il ressemblait : un hybride entre l'homme et... la poubelle ramassée dans le coin de rue le plus sale de la ville la plus malfamée.
De quoi était capable ce garçon sinon de prendre un air de chien battu ?
Tout le monde se le demandait bien, et Solin le réalisa en zieutant le messager par en-dessous. Il évita soigneusement le regard de l'hôte des lieux.

"Je... je ne suis pas le mage Merlunlen... mais... je le connais. J'ai été son... assistant pendant longtemps. Il n'a pas pu venir vous rendre visite mentit-il à peine, et m'a re-... envoyé, il m'a envoyé vous rencontrer à sa place, maîtresse. Je ne sais pas bien ce que je peux faire pour vous mais... " Sa voix mourut-là quand ses yeux croisèrent les objets qui avaient contenu la poche de sa robe.
Il n'était sûr de rien, sinon que les objets magiques et lui avaient une grande histoire à partager.
Il ne connaissait pas cette... secte dans laquelle le messager avait voulu prendre Merlunlen, mais s'ils avaient voulu un mage pour leurs affaires, alors ses propres mains étaient tout à fait capables du travail.
Il ne rechignait pas au travail ; il n'attendait qu'à ce qu'on lui dise quoi faire.
Peut-être pas en ce qui concernait les sorts car son affinité avec la magie était aussi nulle que le coefficient des potentialités d'Intelligence Cachée Parallèle d'une tomate, cependant, et il ne savait expliquer comment, il était doué pour reconnaître et comprendre les objets et leur capacité.
Il ne les collectionnait pas pour rien (enfin... si, vu qu'il ne savait pas les utiliser, mais disons que c'était comme pour les belles peintures : il savait reconnaître un beau coup de crayon sans pour autant se sentir obligé de peindre par-dessus).  
"Je m'y connais en objets magiques, maîtresse ! C'est pour cela que je suis venu !"

Il resserra sa main sur l'épée et promena le regard sur les visages des deux autres. On le sentait prêt à implorer pour rester.

"De l'eau !! Ça mouille l'eau !!! J'y crois pas !!!!" glapit encore une petite voix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Dim 9 Mar 2014 - 15:04

Awena regardait le jeune homme avec curiosité, ses grands yeux s’ouvrir au contact de l’eau. Elle avait fini par le faire revenir à lui. Awena entendit comme un crissement, enfin quelque chose de … métallique mais qui ressemblait à un murmure, à une voix non humaine, mais elle avait du avoir une hallucination auditive car les lèvres du jeune homme n’avait pas bougées. Étrange.

Awena tendit l’oreille et regarda le hall, non, il n’y avait personne d’autres ici à part eux.


"Je vais la tuer ! Je vais la tuer !! Foutue race inférieure !!! Je vais lui faire manger son pissoir et ensuite je vais la tuer !"

Encore cette « voix » ? Awena était quasi sûre qu’elle venait de… lui, leur invité. Étrange, de plus en plus étrange. Puis il sembla reprendre ses esprits et marmonna :

- "Qu'est-ce que vous racontez... ?"

Awena le regarda et secoua négativement la tête, elle n’avait rien dit, les seules « paroles » étaient celles que sa voix désincarnée avaient prononcé, on aurait dit qu’il ne s’en était même pas rendu compte ?! Il se frotta le visage puis se redressa. Awena recula d’un pas puis le détailla, y’avait quelque chose de bizarre chez cet … être.

"E-excusez-moi"

Le jeune homme se redressa, il avait pourtant bel et bien l’air d’être humain, souffrait-il lui aussi au sein même de son âme ?

" Pardonnez-moi pour ça ! Je... je nettoierai ! Ne me tuez pas, je vous en prie !"

Awena sourit, si elle devait tuer chaque personne qui salissait ou cassait des choses, il n’y aurait plus personne en vie dans ce manoir. Son attitude, sa façon de se tenir et de parler, Awena n’avait pas ressenti ce genre de sentiment depuis très longtemps, elle eut même du mal à comprendre ce qu’elle ressentait. De la pitié, elle avait pitié de ce pauvre homme qui faisait encore si gamin, alors qu’il n’avait sans doute guère beaucoup d’années d’écart. Elle était tellement déroutée parce qu’elle ressentait, qu’elle n’entendit pas le début de la conversation.

... assistant pendant longtemps. Il n'a pas pu venir vous rendre visite et m'a re-... envoyé, il m'a envoyé vous rencontrer à sa place, maîtresse. Je ne sais pas bien ce que je peux faire pour vous mais... "

Awena regarda le Messager, et pensa très fort   «  tu m’as fait venir un simple assistant ! Toi aussi tu as eu pitié de lui ou quoi ? Faut dire qu’il s’est y faire, regardez moi ses yeux de merlan frit et il m’a appelé maîtresse ? » .

Awena ne l’interrompit pas, elle avait l’impression qu’il avait du prendre sur lui pour lui parler, elle n’osa donc pas émettre le moindre son avant qu’il est fini. Il semblait si chétif et inoffensif … mais comme disait Mère, il faut toujours se méfier de l’eau qui dort, car c’est celle qui cache souvent le plus de danger.


"Je m'y connais en objets magiques, maîtresse ! C'est pour cela que je suis venu !"

Awena le regarda serrer son épée comme ci ce vieux bout de ferraille avait de la valeur. Et il osait dire qu’il s’y connaissait en objets magiques alors qu’il semblait tenir à ce vieux truc comme à la prunelle de ses yeux ? Awena haussa les épaules, elle allait répondre quand elle entendit à nouveau cette sorte de grincement. Elle regarda le jeune homme qui semblait faire mine de rien, il semblait juste apeurer à l’idée d’être rejeté.

« - Ainsi, vous pensez vous y connaître en objet magique ? Bien, très bien, et cette épée ? Est-elle magique ? Enfin elle est tellement usée qu’il faudrait mieux qu’elle est un peu de magie en elle car sinon … pardon je m’égare.
Puisque vous pensez être fort pour découvrir la force magique d’un objet, je vais vous faire passer un test.»


Awena tourna le regard vers les vitraux situés au dessus de la grande porte. Il était tard, le soleil commençait à décliner. Elle tourna le visage vers le Messager afin qu’il puisse lire sur ses lèvres.

« - Va prendre de quoi dîner pour ce soir dans la cuisine puis accompagne cet … ce découvreur dans ta tour, vous passerez la nuit là bas, puisque vous avez l’air de si bien vous entendre.»

Elle se tourna vers le pseudo mage et le regarda attentivement.

« - Quant à vous, Monsieur … je vous donne rendez-vous demain matin dans ma bibliothèque, un de mes disciples vous accompagnera, le Messager a prit énormément de retard dans ses missions en venant vous ... chercher et il va essayer de les rattraper n’est-il pas ?»

Awena regarda le Messager puis avant d’enchaîner, elle eut un sourire, mais pas forcément amical plutôt celui qui vous donne la chair de poule.

« - Nous verrons bien demain, si vous me dites la vérité ou pas, vous ne pourrez abuser personne avec ce test. Si vous réussissez alors vous pourrez devenir un initié de l’Arcane XIII par contre si vous échouez… vous subirez un sort encore pire que la mort. »

Awena tourna le dos puis se dirigea vers les escaliers, elle se retourna et jeta un dernier regard aux deux individus.

«- Ah oui et merci de ranger tout ce  bazar. »

Elle monta les marches lentement, une longue nuit l’attendait pour préparer l’épreuve, dans quoi venait-elle de s’engager encore ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   Dim 9 Mar 2014 - 15:23


Le Messager regardait la scène et les échanges, sans bouger d’un millimètre, il faisait comme s’il faisait parti du décor, un simple vase ou une tapisserie tiens, car personne se souciait de l’exposition et de la fragilité d’une tapisserie.

Il croisait les doigts en espérant que l’Œil Noir donne la chance au petit, et c’était chose faîte. Le Messager hocha positivement la tête quand elle lui dit d’aller chercher à manger et de ramasser tout le bordel qu’ils avaient mis.

Il était tellement content que le petit est réussi à la convaincre, qu’il s’en fichait un peu de savoir ce qu’il l’attendait demain. Ce soir, ils allaient manger et se reposer chez lui, dans sa dépendance, demain serait un autre jour. En plus de l’avoir convaincue, il lui avait du coup sauvé la mise, car même s’il avait échoué dans sa mission avec le mage, il avait quand même ramené quelqu’un de talentueux. Peut-être que la découverte du potentiel du gamin, ferait oublier à l’Œil Noir que lui avait échoué ?

Le Messager donna une grande tape dans le dos en guise de félicitations puis aida le petit à ranger les affaires, puis se dirigea vers la cuisine, l’eau finirait bien par sécher toute seule avant demain matin.

Une fois dans la cuisine, le Messager prit un panier et déposa différents mets dedans, de temps en temps, il les montrait à son jeune ami pour savoir si ça lui plaisait ou pas. Le panier plein, il repassa par le hall et la grand porte, et conduisit le jeune balayeur vers sa dépendance. Et c’est avec fierté qu’il montra son pigeonnier et son intérieur au gamin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?   

Revenir en haut Aller en bas
 

Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Plateaux de lune :: Le Manoir des Davallon :: La Grande Salle-