''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Liam Gil' Sayan



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


MessageSujet: Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~   Sam 28 Mai 2011 - 4:38

IDENTITE

    Nom : Gil' Sayan. Mais préfère se faire appeler "Sayan".

    Prénom : Liam

    Âge : | 25 ans |

    Sexe : Masculin.

    Race : Humain.

    Rang :
    ~ Explorateur & Vagabond Magique ~
    Code:
     ~ [color=purple][b]E[/b][i]xplorateur[/i] [color=darkslateblue]&[/color] [b]V[/b][i]agabond[/i][/color] [color=crimson][b]M[/b][i]agique[/i][/color] ~ 

    Classe :

    Druide-Ensorceleur. Lien avec la nature et les animaux très puissant, il aime s'imprégner de la force qui s'en émane. Il ne détient cependant pas le savoir nécessaire pour concocter de puissantes potions aux plantes. Il est néanmoins doué de magie, et ce, dans tous les éléments mais à niveau moyen. Seuls les élèments de Terre et de Feu sont à un niveau de maitrise supérieur. C'est ce fort lien qu'il entretient avec la nature qui lui a permit d'apprendre et de maîtriser la magie.

    Métier :

    Officiellement, explorateur. Officieusement, quasiment tout le reste. Il voyage de contrées en contrées pour sa passion, l'exploration, mais cela ne lui permet pas de réellement gagner sa vie. Il fera donc plein de petits boulots: du serveur à musicien, du boulanger à l'éclaireur, du missionnaire au cuisinier, seuls les métiers qui sont contre ses principes d'égalité et de dignité entre les hommes [et entre les anges et les démons...] ne seront pas inscrits dans son CV.

    Croyances :

    Croit en la déesse de l’Equinoxe, même s’il n’est pas très pratiquant. Seules les valeurs que cette déesse inculque lui paraissent justes et nobles.

    Groupe :

    Rebelles. Son habilité à se fondre dans la masse et à mentir lui permettent bien souvent de se faire passer pour un adorateur du roi et de son pouvoir.


    Équipement :

    La tunique noire qu'il porte est taillée dans un cuir souple, qui lui permet de se mouvoir avec agilité, et donc de courir sans gênes dans les bois. Ses deux gants en cuir, qui laissent apparaître ses doigts, lui viennent d'un vieil ami elfe de la famille Gil' Sayan. Ces gants lui permettent de faire naitre des flammes dans la paume de ses mains. Une petite dague légère à la lame d'argent est attachée à son ceinturon. Une gourde y est aussi attachée. Il porte un pantalon simple, de couleur foncée. Il s'attache parfois un bout de tissus au poignet pour lui donner un aspect plus guerrier, plus soldat, plus... Ouais bon, c'est juste pour le style.
    Le seul bijou qui pourrait le relier à son passé de riche noble, serait son pendentif. Un collier discret en forme de fleur de Clématis, taillé dans de l'Amétrine avec, en son centre, un coeur en Diamant. Ce collier, il se l'est acheté et fait confectionné par les meilleurs tailleurs elfes et nains. La combinaison de ces deux pierres augmente sa connexion avec le monde du dessus, pour lui permettre de mieux se concentrer et faire appel aux forces magiques. Le fait que le bijou ait la forme de la fleur de Clématis n'est pas un hasard: c'est également une fleur qui apaise les esprits et aide à la concentration. Il ne quitte jamais ce bijou, ni ses gants, qui sont le seul lien avec ce qui semble magique chez lui. Il se trouve si ordinaire...
    Pour se déplacer, il marche, court, ou monte sur le dos des animaux. Comment ? Grâce à son amour envers la nature et la terre, il peut créer un lien télépathique avec un animal et devenir son "ami". Mis en confiance par l'âme pure et noble de Liam, l'animal le laisse alors monter sur lui et le conduit où son âme le porte.
    Lorsqu'il voyage, il voyage léger: un sac en bandoulière en toile, quelques fruits fraîchement cueillis dans la jungle et la forêt, un carnet de notes pour ses découvertes et ses quelques croquis, des rouleaux de bandes de soins... Juste le minimum pour un explorateur en quête d'aventure.
    Pour ne pas attirer l'attention, il ne porte pas de vêtements ni d'accessoires qui permettraient de le distinguer en tant qu'ensorceleur ou rebelle. Pas de chapeau pointu, de cape, de chat noir, de grimoire ou de baguette de sorcier, encore moins de port du symbole rebelle. Tout, absolument tout se passe dans la tête : la rebellion se fait d'abord par son état d'esprit, et sa magie est invoquée par la pensée. Tout n'est que question de point de vue et de discrétion. :)


    Talents de combat : Sa petite dague lui permet surtout de couper des plantes ou des aliments. À chaque fois qu'il essaye de se défendre ou de combattre avec, il se blesse plus lui même que l'adversaire. La magie reste son immense point fort.
    Talents de magie : Par l'esprit, par son lien avec la nature, et par sa grande concentration d'ensorceleur, il peut commander tous les éléments: Foudre, Eau, Glace et Vent. Il a toutefois réussi à établir une plus puissante maîtrise des éléments de Feu et de Terre, ses éléments qu'il n'apprécie pas particulièrement (car trop "violents" pour lui), mais qui lui ont forgé le caractère. Maîtrisant le Feu, il est passé au stade supérieur : la Foudre. Foudre qu'il arrive à manipuler en bougeant les doigts (tout comme le feu) et à faire tomber du ciel. Une sorte de porte invisible se forme aussi parfois devant lui, et des éclairs y sortent pour foncer sur les ennemis. Petit, il s'était créé un mini château en soulevant la terre et en la taillant par la pensée. Ses parents l'avaient rasé durant la nuit car la magie n'était que flagorneries et futilités. Cela n'apportait que rébellion et sortait trop des préceptes du roi. Plus jamais il n'en a refait.

    Talents divers :

    D'un naturel débrouillard, il sait un peu tout faire. Seul le combat au corps à corps devient une véritable plaie. Au moins, il court vite et avec agilité. Il n'est pas maladroit donc tombe rarement. Il met ça sur le compte de la chance, or il est réellement habile de ses jambes et ses bras. Il ne sait juste pas se battre.
    Dans le "tout faire", ses talents d'orateur, de magicien et d'indépendant (ça se dit comme ça ? Oo) l'aident surtout quand il travaille dans une taverne ou une auberge, où il aide en tant que serveur et souvent, cuisinier. Pourquoi le fait d'être un bon orateur l'aide ? Parce qu'il remet dans le droit chemin les ivrognes qui foutent un peu trop de bordel. Par son apparence de jeune gringalet, il est souvent victime de railleries. Les mots deviennent alors ses armes.
    Il aime manger et a du apprendre à cuisiner tout seul. Ça lui réussit bien.
    Avec sa magie, il améliore son quotidien. Avec le vent, il se crée une sorte de pouvoir de télékinésie en faisant voler les objets légers jusqu'à lui. Avec la glace, il refroidit son corps quand l'été devient trop pesant. Loin d'un point d'eau, il peut tout de même boire et se laver grâce à sa magie, même s'il préfère sentir le courant d'une rivière fraiche. Avec la terre, il peut se creuser un terrier ou une grotte pour la nuit, et il se réchauffe grâce à son pouvoir de feu. Pas la peine de faire un feu de camp, son corps se réchauffe tout seul.


    Pouvoirs particuliers : Son penchant druide lui permet d'être en symbiose avec la nature. Nature qui lui rend bien puisque les animaux de la forêt répondent toujours (ou presque) à ses appels télépathiques. Plus le temps passe, et plus ce lien devient solide. Ce n'est que très rarement qu'il n'arrive à ressentir les émotions des animaux. Dire qu'il peut communiquer avec eux serait exagéré. Disons qu'il peut simplement comprendre, par le biais des émotions, ce qu'ils désirent et ressentent.
    Par l'esprit il commande sommairement tous les éléments, mais en se concentrant pleinement un certain temps, des sorts beaucoup plus puissants sont alors invoqués. Sa concentration est un point faible aussi. Pour l'aider à ne penser à rien d'autre qu'à ce qu'il fait, et donc à invoquer les puissantes forces magiques, il procède de diverses manières. Parfois il chantonne une vieille comptine, ou parfois... Il mange. N'importe quoi. Un sandwich, du saucisson, une cuisse de poulet, une banane... Tout est bon pour la concentration !
    Mais ce qui l'aide le plus, c'est de faire les mouvements ancestraux des Maîtres des éléments, tout en repensant à un souvenir heureux et de se focaliser dessus. C'est alors qu'il est en parfaite communion avec le monde du dessus, des esprits, et qu'il est capable des meilleurs sortilèges... Rares sont les moments où il doit utiliser ces puissants sortilèges, donc rares sont les moments où il les réussit aussi.


    Autres choses à savoir :

    N'aimant pas l'agitation, il reste souvent loin des villes et n'y va que pour se ravitailler ou pour travailler. Seulement parfois la solitude le pèse un peu, et y retourne aussi pour faire "le plein" en se délectant de la vie urbaine: les enfants, les marchés, les histoires des chevaliers dans les tavernes... Tout ça devient une source d'inspiration et d'énergie quand il repart pour ses voyages.
    Refusant le pouvoir noble de son nom, il préfère se faire appeler "Sayan". La particule " Gil' " lui rappelle toute la stature hypocrite de sa famille qui préfère rester sous le joug du roi, plutôt que de combattre de quelques manières que ce soit.
    Ayant quelques habitudes d'itinérant, surtout dans certaines tavernes et villages, seules quelques personnes sollicitent son aide en tant que magicien, pour virer des importuns et des soulards, ou pour séparer ceux qui se battent dans les établissements. À force, il s'est créé une certaine sympathie auprès des aubergistes et taverniers, qui le voient souvent passer par chez eux.




Caractéristiques physiques

    | Au plus profond du lac d’Ascelnoth, vivent de nombreuses petites créatures marines. Parmi toutes, rares sont celles qui s’aventurent près de la surface car le danger y est présent : des créatures beaucoup plus grosses y vivent. Cependant, la plus curieuse des petites bestioles montait, montait, montait car des petits cailloux glissaient lentement vers le fond du lac. Intriguée, elle remontait jusqu’à la source et vit, non pas un « monstre » comme lui décrivaient tous ses congénères, mais un être qui n’avait rien de menaçant. Cet être, c’était Liam.
    Elle l’observa attentivement : de fines algues aux couleurs des rayons du soleil étaient au sommet de sa tête, deux petits yeux verts aussi brillants que des perles d’huîtres, deux membres supérieurs qui pouvaient tenir des cailloux, et des membres inférieurs qui trempaient dans l’eau. La créature marine se dit que c’était un Homme. Un homme comme dans les récits des plus âgés de son espèce. Mais différent. Il ne semblait pas vouloir la chasser, au contraire. Lorsque Liam la vit, il trempa son doigt dans l’eau. La créature répondit à son salut en exerçant une légère pression avec sa nageoire sur son doigt. Bonjour. La bestiole le regarda attentivement : Bouche fine, petit nez au milieu du visage, pas de crocs ou de dents pointues... Absolument rien de menaçant. Il lui paraissait même amical. Liam sourit, se leva, prit son sac, remit ses bottes de voyage et partit en longeant la rive du lac. La créature le suivait dans l'eau. Seul son visage et ses bras étaient à découvert. Sa peau était légèrement hâlée du aux nombreux voyages. Pour le petit poisson, l’homme était immense, or il avait une taille moyenne, dans les 178-9 cm. Sa tenue de cuir souple moulait son corps et laissait entrevoir ses muscles fins. Fins, mais bien dessinés. Il était loin du maigrelet et a des années lumières des grands combattants de l’arène ou des champs de bataille, mais ses muscles étaient les indices des longues traversées et voyages passés, ainsi que de ses courses dans les plaines et de ses nombreux petits boulots, parfois physiques.
    Le poisson ne pouvait plus suivre l’homme, il pénètrait dans les terres. Mais avant de partir trop loin et d’être hors de vue, Liam se retourna et le salua d’un geste de la main. Jamais les autres êtres marins du lac ne le croiraient…
    |


Caractéristiques psychologiques

    | « Le jeune Sayan ? Un peu que je le connais ! Il passe souvent par ma taverne. Il commande toujours la même chose, du riz avec de la viande cuisinée selon la recette du chef ! J’peux pas vous en dire plus, c’est un secret de famille…… Ouais il m’aide pas mal. C’est le seul qui n'veut pas que je le paye, il veut juste dormir dans un lit et avoir un repas chaud le soir. J’dois le voir deux, p’tetre trois fois entre chaque Lune ronde, pas plus. Ça lui fait plaisir d’aider, alors pourquoi refuser ? D’autant qu’il me libère le comptoir de tous les p’tits voyous et ivrognes du quartier. Un p’tit coup de magie et Hop ! Il a toujours viré les mecs avec calme et classe. Une fois, sans faire attention, il a blessé un des gars. Il saignait beaucoup. Quand il est revenu par ma taverne deux semaines plus tard, il s’en voulait encore le pauvre gamin ! … Doué ? Ouais il l’est ! J’l’ai vu s’entraîner dans la cour derrière une fois… En deux secondes il m’avait creusé mon puit, et en chantant en plus ! Il m’a dit que c’était pour tout ce que je faisais pour lui. Si ça ce n’est pas un brave jeunot… Il reste soit au comptoir à parler avec moi, soit seul à table dans l’ombre quand il y a trop de monde. Quand on est tous les deux, il me parle de ce qu’il découvre, et moi j’lui raconte les dernières nouvelles des autres voyageurs. Soif d’aventures et de recherches ! Il a raison, le monde est magnifique, mais avec cette guerre ridicule… On oublie que le paradis, bah c’est ici ! Tu m’suis ? HAHAHA! Non, sans blagues, si tu dois confier ta vie à quelqu’un, n’hésite pas une seule seconde et met la entre ses mains, il en prendra soin comme d’une larme d'ange tout droit tombée du ciel. Doux, gentil, attentionné, et humble ! Il refuse d'admettre qu'il est doué dans tout ce qu'il fait, et que c'est un type extraordinaire. Il refuse également tout compliment et toute aide. s'il commence un truc, il veut le finir, et seul. Si j’avais eu un fils, il aurait été comme lui ! Ou du moins, j’aurais tout fait pour qu’il lui ressemble………Et qu'est ce qu'il me fait rire ! On se chamaille tous les deux, mais c'est gentillet ! Ses calembours sont à mourir, et parfois, une seule de ses boutades peut clouer le bec au plus rabougri des ivrognes. Ha non, il est bien fort le minet. Il est très proche des gens aussi. Il n'hésite pas à s'approcher de ceux qui sont tristes et seuls à leur table, il leur paye une chope de bière et leur remonte le moral. Sa plus grande magie, pour moi, ce sont ses mots. Héhé, t'as compris ? Mais il est pas toujours si avenant. J'lai connu bien sombre aussi des fois. Il aime la vie, les gens et tout le reste, mais je sens que parfois, il voudrait s'isoler loin. Loin des gens, loin du bruit. Il est parfois tellement discret, que je met des heures avant de me rendre compte qu'il est ici ...... Ho ! J’vais vous confier un secret sur lui… Il fait partie du clan des rebelles. Oui ! Le jeune Sayan ! Ouais je sais, il déteste se battre, mais il dit qu’il agit plus subtilement que de se jeter dans la mêlée : il détourne des chariots de provisions pour les petits villages, et sabote les pièges installés par les partisans du royaume. Le truc… Enfin ce n’est que mon avis ! … Mais c’est qu’il doit comprendre que parfois, pour que les choses changent réellement, il faut que le sang coule… C’est sordide et cruel, mais c’est hélas la réalité de ce monde. Les rebelles étants exclus du royaume, il ne le crie pas sur tous les toits que s'en est un. Ça se comprend ! Mais il ne se cache pas non plus. Comment ça se fait ? Haha ! Il se déguise. Pas entièrement hein ! Mais il s'attache autour du bras un bout de tissu avec le blason royal dessus, et ça y est ! Le voilà citoyen ! …… Allez visiteur, assez renseigné sur le jeune Sayan ? J’ai une taverne à faire tourner moi ! » |


Histoire

    | La famille Gil’ Sayan fait partie des familles les plus respectées du Royaume. Mr. Gil’ Sayan est un homme politique influent. Tellement, qu’il a fait parti à plusieurs reprises du conseil privé du roi. Mme Gil’ Sayan, elle, profite de son statut de « bourgeoise » pour participer aux banquets et aux quelques rares repas entre femmes de politiciens. Quant à leur fils, Liam… On se demande ce qu’il fiche au milieu. Dès son plus jeune âge, son père voulait faire de lui un homme de combats et l’entraînait à tenir une épée pour la guerre contre les rebelles et les barbares. Maladroit et allergique à la violence, il refusait catégoriquement de tenir une arme ou de la lever sur son père ou sur un autre homme. Toutefois, il voulait rendre son père fier de lui et s’entraînait seul dans son coin, à se battre contre des sacs de blé. En vain, car face à une créature de chair et de sang, il rendait les armes. Battu par son père et ayant une mère plus occupée à garder son image de femme forte, riche et noble qu'à s'occuper de lui, il se sentait étranger à tout et tout le monde.

    C’est dans une énième visite en douce dans les grandes bibliothèques, que son envie de découvrir le monde naquit. À défaut de n’intéresser personne, il s’intéresserait au monde. En attendant, il était bloqué chez lui.

    Parmi tous les amis de la famille, le seul qui lui inspirait réellement confiance était Mr. Erianthyl, un elfe. Il sentait chez lui une grande force et une aura intérieure qui l’intriguait. Un jour où Mr. Erianthyl était venu en avance et où ses parents étaient absents, Liam l’observait à travers le trou de la serrure. Les elfes ayant l’ouïe fine et étants dotés d’autres capacités magiques, Mr. Erianthyl n’eut aucun mal à sentir la présence du jeune garçon de 10 ans. Il lui dit de venir près de lui. Ce qu’il fit.
    Assit en face de lui, Liam ne pouvait s’empêcher de regarder sa peau légèrement bleutée, ses oreilles pointues et son calme apparent. L’elfe sonda le petit homme[/color]. Il sentait en lui de la bonté, et surtout… Une puissante magie. Il lui fit part de ses observations :


    « - De la magie ?
    - Oui. Tout ton être en recèle.
    - Mais qu’est ce que ça signifie ?
    - Que tu te prépares à être de la classe magique, et non guerrière.
    - Que faire ? Père ne me laisserait jamais…
    - Nous sommes seuls maîtres de notre destin, petit homme. »

    Enfin le monde s’ouvrait à lui. Selon l’elfe, seule une paix intérieure ou une méthode de concentration personnelle lui permettrait de faire ressortir sa magie de ses entrailles. Depuis cette date, il s’entraînait nuit et jour pour faire ressortir ce potentiel magique pour, peut-être un jour, gagner la reconnaissance de ses parents, mais surtout celle de son père. Au fil des ans, Mr Erianthyl était devenu son professeur particulier de magie. Tous leurs entretiens se faisaient en secret, mais ils étaient toujours emplis de nouvelles découvertes sur les talents cachés de Liam. Les soupçons de l'elfe devenaient certitudes, Liam allait devenir un grand magicien. La terre semblait être son élément principal, car il possédait une immense volonté de réussir, car il aimait les endroits restreints, sombres et froids, tout comme les immenses étendues telles que les forêts ou les plaines, car il était sensible aux percussions, aux sons qui vibraient au coeur de la terre, et il pouvait déjà maîtriser quasiment tous les sorts rudimentaires, et la moitié des niveaux moyens. Mais la créature aux oreilles pointues sentait chez lui une toute autre destinée. Le feu. Il voyait les flammes des feux divins se refléter dans ses yeux verts comme nature.

    Âgé de quinze ans, l'elfe lui offrit une paire de gants.

    " - Ils sont magiques. Ils prennent la forme des mains de celui qui les porte. Ils sont indestructibles, ne s'abîment pas avec l'eau ou le temps et surtout, ne craignent pas le feu.
    - Le feu ?
    - Oui. Mais ce n'est pas tout. Ils augmentent le potentiel magique du porteur. Ils sondent ton âme et te spécialisent en l'élément qu'il considère comme le jumeau de ton coeur. Quand je les portais, de la foudre sortait de mes doigts.
    - Quand vous... Ce sont les vôtres ?! Non ! Je ne peux pas accepter un tel prése..."

    L'elfe le fit taire en déposant délicatement son index sur ses lèvres. Il lui fit un grand sourire et posa sur lui un regard empreint d'une grande tendresse.

    " - Ces gants devaient revenir au fils que je n'ai jamais eu la chance d'avoir. Ils sont à toi... Allez, va les essayer. Mais soit prudent, ce qu'il se passera entre toi et ces gants te changera à jamais, et c'est très rapide.
    - N'ayez craintes.
    - Je te connais que trop bien"

    Et Liam partit les essayer dans la cour en lançant son plus large sourire à l'elfe.

    Dans la cour, un phénomène qu'il considérait comme terrible se passa. Le feu. C'était donc son élément. Tragédie. Violence, destruction et souffrance étaient les maîtres mots du feu. Comment son coeur et son âme pouvaient être représentatifs d'un élément pareil ?! L'elfe l'avait observé pendant sa "première fois". Liam, apeuré, était en larme dans un coin de la cour, les paumes brulantes mais pas meurtries. Le grand sage prit le jeune apprenti dans ses bras.

    " - Le feu est le plus noble des éléments.
    - Foutaises !
    - Il est le symbole du feu créateur de vie. Du feu purificateur sur l'autel. C'est le symbole de la puissance cosmique, de l'intelligence. C'est le feu messager des dieux. Le feu synonyme de force, de vitalité, de courage, de confiance en soi...
    - J'ai compris...
    - ... De lutte, d'audace, de...
    - J'AI SAISI !.... Mais pourquoi ?
    - Parce que tu bouillonnes d'enthousiasme, de franchise, d'ardeur et d'intuition. Parce que tout se cache sous tes braises, petit homme. "

    Il détestait ça. Se faire berner, le savoir, mais tomber dans le piège quand même. L'elfe avait cet art de la parole. Plus tard, il serait comme lui... Mais il avait le temps. Le temps de réellement comprendre le fonctionnement de ce monde. Le temps d'apprendre, le temps de se comprendre et se connaître. Le temps de mûrir. Le temps d'attendre...

    Les années passèrent et Mr Erianthyl mourut. Comment était-ce possible ? C'était un elfe ? Les elfes vivaient bien plus longtemps que les hommes, mais n'étaient tout de même pas immortels. Son temps à lui était venu. Âgé de vingt ans à ce moment là, la tristesse du jeune Liam était immense. Il perdait un père, un mentor et un ami. Il suivit alors le meilleur conseil qu'il lui ait donné: Être seul maître de son destin. Il prit le strict minimum. De l'or, la vieille dague en argent de feu l'elfe, un sac, sa dignité et sa conviction de changer les choses.

    Pendant près de cinq ans, il fuyait les sentinelles envoyées par sa famille pour le retrouver, il travaillait là où on avait besoin d'un coup de main, pour pouvoir se payer à manger, vivait en pleine nature, et s'entraînait encore, encore et encore pour s'améliorer en magie, et faire honneur à l'espoir que Mr Erianthyl avait placé en lui. Pour apaiser sa soif de connaissances et découvrir le monde qu'il avait tant vu dans les livres, il travaillait en tant qu'explorateur. Découvrir de nouvelles terres, de nouvelles espèces de fleurs ou d'animaux, aller dans les crevasses, au sommet des montagnes, dans les grottes, visiter chaque île, chaque désert et forêt. Le monde n'allait plus avoir de secret pour lui. Ou peut-être pas...

    C'est ainsi que commence l'histoire de Liam Gil' Sayan. |


DERRIERE L'ECRAN

    Âge : 18 ans.

    A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
    Tout dépendra de la frèquence de mes révisions pour le bac

    Comment avez-vous découvert le forum ?
    En cherchant un autre blog sur lequel j'étais tombé une fois… Il m'avait plu, mais le votre est bien mieux. :)
    Au fait, c'est moi l'ami de Liv Very Happy

    Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
    | C'est ce qui m’a incité à lire l’histoire et à m’imprègner de l’univers de Feleth. Vraiment superbe. |




TEST-RP

// Le soleil glissait derrière les collines proches de Venill. Le vent faisait bouger en rythme les champs de blé, les nuages se mouvaient dans le même sens, et seuls les sabots d'un cheval au galop martelaient le sol. Ces terres étaient vierges de monde et de terres habitées. Sur ce cheval, un jeune homme aux cheveux aux reflets du soleil riait.

Liam Gil' Sayan aimait cet endroit. Cette grande étendue de terre où l'infini se mariait avec l'horizon. Nul ne sait ce qu'il y a au loin, sans pour autant s'attendre au néant. Le cheval ? Ce n'était pas le sien. Il appartenait à la nature. Il lui avait juste demandé un peu d'aide, un peu de sensation forte et de liberté. Le cheval, la plus noble conquête de l'homme ? Connerie. Tout le monde sait depuis longtemps que c'est le cheval qui a dompté l'homme. Et non l'inverse.

Liam le fit s'arrêter un peu moins d'un kilomètre avant la ville de Venill pour que l'animal n'ait aucun mal à retourner dans sa nature sauvage. Après une caresse sur le flanc et la tête, le cheval partit au galop dans la direction opposée à celle de Liam. Il se mit alors en marche vers la ville. Il avait un foulard autour du cou. Plus pour se donner un genre que pour se protéger du vent sec, caractéristique de cette période de l'année. Son sac en bandoulière en toile, sa tunique noire, son pantalon et ses bottes en cuir, le foulard... Il était parti pour une grande aventure, encore une fois, la tête remplie de ce qu'il avait pu voir ces dernières semaines. Tout noté dans son calepin, il était déjà allé à Madorass pour faire part de ce qu'il avait découvert aux géologues et autres scientifiques de la citadelle, afin de finaliser ses missions d'exploration, et ainsi toucher sa prime. L'argent ne fait pas le bonheur. Mais si cela lui permettait de manger autre chose que des fruits cueillis ou de la viande chassée, il pouvait vraiment se satisfaire de quelques pièces. Il devait maintenant aller sur Venill pour prévenir les scientifiques travaillant dans cette citée-ci.

Comme il était seul et loin de toute forme de vie, il pouvait s'adonner à ses exercices. Il voulait tenter un nouveau truc : Voler, ou s'en approcher. Il installa bien ses affaires, serra un peu plus son foulard, et se mit à courir. Au bout de quelques foulées, il invoqua des forces novices de l'air pour le porter. Ses jambes se soulevèrent alors. Cela le surprit d'abord, et tomba dès que ses pieds touchèrent le sol. Il explosa alors de rire, trouvant sa situation vraiment ridicule. Il ne se laissa néanmoins pas démonter. Il réajusta sa tunique, et recommença à courir. Il courut d'abord plus longtemps avant de faire appel au vent. Il fit seulement quelques soufflées dans son dos pour se faire courir plus vite, beaucoup plus vite. Il commença alors à chantonner pour se concentrer et invoquer les forces élémentaires. Il faisait le vent le pousser en avant, juste pour pouvoir courir et se préparer psychologiquement.

" - ... Un... "

Il sentait ses jambes se faire porter par une puissante force. Aucun n'obstacle n'était sur sa route. Seulement de l'herbe.

" -... Deux... "

Il faisait de petits sauts de temps en temps pour augmenter sa vitesse et voir la portée de son saut. Il souriait, puis riait à plein poumons !

" - Trois ! "

Il sauta en poussant ses bras à l'arrière pour que le vent le propulse. Le corps en avant, les bras jetés derrière lui, on aurait dit un boulet de canon. Sa descente commença et il tombait vite. Son coeur s'accélérait et se soulevait à cause de la ... peur ? Non ! C'était tellement bon !

Il positionna ses mains vers le sol. Le vent tournoyait autour de lui, l'enveloppant d'un "coussin d'air" protecteur. La vitesse de sa chute diminuait, mais il allait toujours très vite. Il força sur ses bras, toujours dirigés vers le sol, pour projeter de l'air. Il criait de toutes ses forces comme pour s'en donner, et là, la magie opéra. Il ne voyait rien, mais sentait. Il sentait cette force magique de l'air qui l'encerclait et le maintenait à trente centimètres du sol. Surprit, il se mit à rire de joie. Mais là, drame. Comme d'habitude, il se déconcentra, et une brèche dans le cocon de vent s'ouvrit. Il s'écroula sur le dos. Sonné, il n'osait plus rien faire. Il ne savait plus s'il devait rire ou pleurer. Il fit ni l'un, ni l'autre. Son égo venait d'en prendre un coup. Il se tut.

Il n'arrivait plus à se lever, enfin... ne voulait pas se lever. Il attendait que son coeur se calme, et que son cerveau refonctionne à l'endroit. Deux minutes plus tard, il se fit soulever et mettre debout par les forces aériennes. Il contrôlerait ce pouvoir. Il se le promit. Debout, il se dit qu'un petit peu d'eau sur le visage lui ferait du bien. Il se campa alors sur ses deux jambes et repensa au doux visage de Mr Erianthyl, et chantonna une comptine elfe qu'il lui avait appris. L'eau était l'élément qui lui causait le plus de soucis, il avait donc besoin de toute sa concentration. La terre était sous ses pieds, l'air l'encerclait, le feu naissait de ses mains... Mais l'eau ? Il avait juste remarqué qu'en se concentrant pleinement, il arrivait à faire apparaître trois sphères d'eau qui flottaient devant lui. Plus sa concentration était grande, et plus grosses étaient les sphères. D'où venaient-elles ? De l'humidité de l'air. C'est pour cela qu'il devait réellement se concentrer pour les faire apparaître, car les particules étaient tellement fines dans l'air, qu'il fallait une grande force de sa part pour les concentrer ainsi. Par syllogisme, la glace aussi n'était pas son fort. Il arrivait juste à refroidir son corps et à congeler ces sphères.

Une fois que ces trois sphères étaient formées et flottantes face à lui, elles ne bougeaient plus. Il arrivait, grâce au vent, à les envoyer sur d'éventuels ennemis. Mais contrôler l'eau elle-même. Une plaie ! Il s'avança alors vers l'une des sphères, et y colla sa bouche. Il aspirait pour boire, et la sphère diminuait de taille. Il enveloppa sa main droite de magie de vent, et sectionna d'un coup sec la deuxième sphère. Il mit de la magie sur sa deuxième main, et ainsi, il put "attraper" les deux mini sphères dans ses paumes, et se les envoya au visage. Ça servait à rien de couper la sphère d'eau en deux, mais il utilisait n'importe quel moyen pour apprendre d'autres capacités magiques, ce qui était une autre des leçons de Mr Erianthyl : S'amuser, imaginer, tester, se surpasser... Quant à la troisième sphère, il joua avec et la faisait trainer derrière lui, comme s'il tenait un ballon gonflé à l'hélium. Mais sans fil...

Il était arrivé devant les portes du bâtiments de l'étude du monde. Il sortit les deux cahiers qu'il avait dans son sac, et donna celui qui servait de notes pour le travail. Il rangea le deuxième, celui des notes personnelles. Après un coup d'oeil approximatif sur son travail, le nain qui était à l'entrée lui tendit une petite bourse avec des pièces dedans. Juste assez pour se payer trois repas complets par jour, pendant trois jours. Cette bourse et celle de Madorass lui permettraient de bien manger et dormir en ville pendant une semaine. Pour le reste du mois, il devrait se débrouiller. Le nain le raccompagna à la porte, et leva les yeux au ciel lorsqu'il vit la sphère volante au niveau de son épaule. *Ha... Ces magiciens...*

Où aller et que faire pour dépenser son argent ? L'auberge des gobelins pardi ! Il marchait dans les rues, sourire aux lèvres, impatient de parler à l'aubergiste, de bien manger, boire et dormir. Ne connaissant personne, à part les quelques gérants d'établissements dispersés dans tout le pays, il n'avait pas d'attache. Liberté totale. Ce qu'il avait toujours voulu. Il agissait selon ses propres règles, selon celles de la Déesse de l'Equinoxe, selon les règles de la nature.

Le soleil venait de se coucher, et la lune de pointer son nez. La musique, les rires et les cris de joie se faisaient déjà entendre de l'extérieur. Lorsqu'il entra dans l'auberge, une légère fumée due aux bougies, au lustre et aux vapeurs de la cuisine emplissait la salle, rendant une vision claire quasi impossible. Il se dirigea silencieusement vers le comptoir, et s'assit dans un coin. L'immense montagne de muscles de type masculin qui nettoyait les verres se dirigea vers lui :

" - Hey ! P'tit Liam, j'tai de suite capté quand t'es rentré ! Qu'est ce qui t'es arrivé c'te fois ?
- Vwoff, pas grand chose à part une vilaine morsure au bras faite par un serpent, rien de particulier.
- Hein ?!
- Ouais non mais j'la connaissais cette bête là, son venin n'est pas mortel. Il m'a juste engourdit le bras gauche pendant quatre jours, mais j'ai survécu !
- ... T'es bien plus fort que la plupart des gaillards que je connaisse.
- Arrêtes ! C'était rien j'te dis. Juste une petite bête.
- Alors qu'est ce que je te sers ?
- Je crèèèèèève de faim !
- Va pour mon meilleur ragout !"

E
t l'armoire à glace partit en cuisine, puis revint de suite.

" - Dis, tu peux faire quelque chose pour la fumée ? J'ai des problèmes en cuisine, les vapeurs viennent par ici. Va te mettre à un table, j't'amène la bouffe "

Liam acquiesça et partit s'asseoir à une table, à l'ombre, là où personne ne viendrait l'embêter. Il s'assit tranquillement, posa son sac à ses pieds, mit son écharpe sur la table, et ferma les yeux. Concentration. Il forma une sphère dans son esprit, uniquement faite de vent. Rien ne comptait à cet instant que cette petite sphère qui grossissait dans son esprit. Le néant entourait la boule de vent. Il la matérialisa ensuite au centre de la pièce. D'un coup, il ouvrit les yeux et la fit exploser. Le vent ainsi que la fumée, partirent par les ouvertures des fenêtres ou par les trous dans le plancher. Les clients, trop occupés à parler, boire ou manger, ne sentirent juste qu'une légère brise leur caresser le visage. Deux, trois personnes captèrent de suite qu'on y voyait plus clair, mais n'y firent pas plus attention que ça.

Dans un sourire, l'aubergiste lui apporta son plat. Il lui ébouriffa les cheveux et lui souhaita bon appétit. Il passa un coup de torchon sur le comptoir et se servit une petite bière. Liam sourit, sentit le délicieux fumet qui se dégageait du plat, et planta sa fourchette dans la viande. //

// Terminé ! //



Dernière édition par Liam Gil' Sayan le Dim 5 Juin 2011 - 2:30, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~   Sam 4 Juin 2011 - 16:06

Bonjour Liam ^^,

Je me présente tout d'abord, je suis Meryle Nightlander administratrice forum, vampire de mon etat et chef de clan. Mais là n'est pas la question, parlons plutôt de toi.

En éspérant que tu ais bien lu le réglement bien sur, je te souhaite la bienvenue sur Les Terres de Feleth !
Je vois que ta fiche est Terminée et d'ailleurs très interressante. Il est rare d'avoir un personnage si positif, cela fait une grande bouffé d'air frais c'est très agréable à lire vraiment.
J'ai cependant noté une petite faute : Humanoïde n'est point une race, j'ai cependant compris qu'il sagissait de "humain". Peux tu modifier ce tout petit détail pour éviter la confusion ? Pour le reste tout me semble très correct.
Ta fiche est bien prise en compte, pas d'inquiétude, je te donnerai ma réponse ainsi que ma validation au plus vite après cette petite modofication si tu veux bien t'y coller ^^.

Merci de ta compréhension.

Ce sera tout pour aujourd'hui, et merci encore pour ton inscription. !

KAAAMBAAANWAAAA A LA REVOYANCE !!! lol

Meryle Nightlander.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Liam Gil' Sayan



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Phusicien, ou druide-ensorceleur:
Métier : Explorateur / Free-lancer
Croyances : Déesse de l'Equinoxe
Groupe : Rebelles

Âge : 25 ans

Messages : 58

Fiche de Personnage : Liam Sayan ~


MessageSujet: Re: Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~   Sam 4 Juin 2011 - 16:59

Merci, je suis vraiment content que ma fiche plaise. Ça fait plaisir Very Happy

J'ai l'intention de vraiment participer à ce forum, car tout me plaît.
Contexte, univers, personnages... Le maître des cartes, quelle idée géniale sérieux ! Oo

Bref, modification faite :)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Meryle Nightlander



________________

avatar
________________


Race : Vampire
Classe : ex-sacrimor
Métier : anciennement reine du clan des grandes plaines de feleth
Croyances : Plus aucune
Groupe : Clans

Âge : 207 ans

Messages : 363


MessageSujet: Re: Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~   Dim 5 Juin 2011 - 13:06

Me revoici ^^ !

Je vois que tout est complet à présent et en bonne et unie forme ! Je suis heureuse de voir un membre de plus intégrer cette belle famille et motivé qui plus est ! ^^ Merci encore de ton inscription et éspère que tu te plaira parmis nous.

Jolie Sign en tout les cas, un peu grande mais très jolie !

PAR LE POUVOIR DU GNUF JE TE VALIIIIIIIIDE !!!!!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~   

Revenir en haut Aller en bas
 

Liam Gil' Sayan ~ Paré pour partir à l'aventure ! ~

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-