''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 53


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyMar 28 Jan 2014 - 1:22

La mer ... étendue bleue sans fin, où le vent et l'eau sont indissociables et parfois cruels envers les marins, où les vagues peuvent vous engloutir en moins de temps qu'il n'en faut pour le dire et où des créatures affamées peuvent surgir pour apaiser une faim dévorante. La mer ... Miya était heureuse d'avoir quelqu'un qui maitrisait le vent pour en éviter tout ses dangers qui auraient eu raison d'elles en moins d'une journée. Trois jours se sont écoulés depuis le départ des fermes de Venill, le soleil était très haut dans un ciel sans nuage, traduction d'un après-midi d'hiver aux températures douces.
Miya aperçut au loin la côte, signifiant leur arrivée proche dans la cité de Beolan où elles pourraient toute les deux apprendre une quantité importante d'informations concernant la magie.
Bientôt Miya aura à se cacher des regards, elle en profita donc pour étendre ses grandes ailes blanches au maximum en respirant un grand coup l'air pur marin tout en étirant ses membres à cause du long voyage à bord du petit voilier poussé par les vents que Pandora maitrisait. Faisant fit de ses soucis, elle s'appuya sur la petite proue du bateau en battant légèrement des ailes, comme si elle allait s'envoler. Elle sourit, heureuse que le vent lui caresse doucement le visage en faisant voleter ses cheveux nacrés. Aucun bruit à part celui de la voile ne vint perturber ce moment de quiétude dont les deux filles profitèrent avant la possible cohue et les bousculades de la ville. Ce calme était apaisant et Miya ne pouvait se retenir de penser à ses parents ... Est-ce que les démons avaient raisons ? Étaient-ils vraiment mort ? Elle espérait de tout son cœur le contraire et elle allait bientôt le savoir, après avoir appris la magie, elle se rendra dans son monde d'origine pour connaitre enfin la vérité. Retrouver son monde d'origine ... retrouver sa maison ... ces rêves s'approchaient de plus au fur et à mesure de l'avancée du bateau. Elle respira un grand coup ... et sentant l’inspiration monter, elle prit sa lyre et chantonna avec une infinie mélancolie.


[Musique à écouter : https://www.youtube.com/watch?v=jhHOrFngfIY ]

"Ayant poussé la porte étroite qui chancelle,
Je me suis promené dans le petit jardin
Qu’éclairait doucement le soleil du matin,
Pailletant chaque fleur d’une humide étincelle.

Rien n’a changé. J’ai tout revu : l’humble tonnelle
De vigne folle avec les chaises de rotin…
Le jet d’eau fait toujours son murmure argentin
Et le vieux tremble sa plainte sempiternelle.

Les roses comme avant palpitent ; comme avant,
Les grands lys orgueilleux se balancent au vent,
Chaque alouette qui va et vient m’est connue.

Même j’ai retrouvé debout la Velléda,
Dont le plâtre s’écaille au bout de l’avenue,
Grêle, parmi l’odeur fade du réséda.


Elle continua de jouer de la lyre et vit des oiseaux marins se poser sur le mât, des dauphins qui, attirés par le son mélodieux du petit instrument à corde nageaient aux côtés du bateau.
Au moment où elle s'arrêta, la nature s'arrêta. Le vent, les animaux, la mer, plus un bruit ... comme si elle attendait que Miya reprenne sa musique, mais toute les bonne chose ont une fin. Le bateau allait dans peu de temps accoster et Miya préféra ranger sa lyre, tout de même contente d'avoir chanté. En rangeant son instrument argenté, elle reprit sa cape blanche pour couvrir ses ailes.


Spoiler:
 


Dernière édition par Miya Silialuna le Ven 11 Avr 2014 - 12:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyVen 31 Jan 2014 - 0:12

Léole marin s’engouffrait dans les poumons de Pandora, engendrant un soupir de plaisir de la part de la philosophe. La mer. Elle aimait décidément beaucoup les endroits dégagés. Léole y était omniprésent, et si puissant que Pandora se sentait pousser des ailes comme celles de sa compagne.
L'eau glacée à la couleur brunâtre, caractéristique de la mer en hivers, s'étendait à perte de vue derrière elles. Au loin devant se dressait la côte de ce que Pandora devinait être Béolan. Des flancs escarpés se dessinaient de plus en plus précisément, et de son oreille si fine, Pandora entendit le fracassement des vagues sur les falaises portant la majestueuse cité.

*Béolan ... enfin. C'est ici qu'une nouvelle vie commence. Léole ... donne moi la force de ne pas faillir face aux événements à venir !*

Comme pour l'encourager, la voile se gonfla encore plus et leur vitesse augmenta. Très satisfaite, Pandora se laissa aller, les cheveux volant en tout sens. Alors quelle s'adossait au mat pour se reposer, l'ange s'approcha de la proue, déployant ses ailes. Pandora fut subjuguée. Jamais elle n'avait vu un être aussi beau.
Dire qu'il y en avait des centaines comme elle ! Pandora avait réussit à soutirer quelques informations à Miya pendant le reste du voyage, et savait dorénavant qu'il existait un monde des anges, Adyril, monde d'origine de la petite ailée. La description élogieuse qu'en faisait Miya ne pouvait laissait personne insensible, d'autant plus que la jeune enfant souriait avec un bonheur mélancolique tout en parlant de sa terre natale. Elle était probablement partagée entre les souvenirs heureux et le traumatisme causé par l'attaque des démons.
Quand Miya lui avait raconté plus en détail cet événement, Pandora avait ressenti une haine bien connue monter en elle. Les démons ... ces ordures ne méritaient rien de mieux que la mort. La colère de Pandora croissait comme une tumeur et rongeait ses principes. Si elle pensait autrefois que toute vie était sacrée, la rencontre de l'ange avait fini par avoir raison de cette idée absurde : les démons ne valaient rien, et leur disparition serait un soulagement pour l'univers entier.
Loin de cette colère passée, Pandora regardait maintenant l'ange qui avait saisi sa lyre.
Lorsque l'enfant fit raisonner sa voix claire, Pandora se senti comme entourée de fleurs, d'arbres et de lierre. Ses paroles prenaient vie, plongeant Pandora dans un rêve éveillé. La douceur des mots employés, leur mélodieuse sonorité lié à l'image pittoresque qu'il décrivaient : pendant quelques secondes, Pandora connu une extase auditive. Elle ne remarqua même pas que les animaux marins avaient été hypnotisés par ce chant.
Quand celui ci s’arrêta, ce fut le plus violent retour sur terre que Pandora avait jamais connu. L'ange ne dit plus un mot, et se retourna pour prendre sa cape.
Mais Pandora n'avait pas dit son dernier mot. La cote était toute proche, mais la jeune femme savait que Léole ne les laisserait pas s'écraser sur les rochers.
Elle alla donc prendre son violon. Depuis le début du voyage, elle n'avait pas eu occasion d'en jouer, et n'avait donc jamais montrer à l'ange son don le plus précieux, la musique.
Elle aurait bien joué "premier son", mais elle voulait, en vérité, briller un peu devant l'ange. Elle choisi le morceau qui lui donnait le plus de mal. Le plus rapide, le plus torturé. Et alors qu'une vague gigantesque terminait sa vie sur les flans de Béolan, Pandora posa son archer sur les cordes. Et joua.


Cette musique faisait valser le vent dans un tourbillon endiablé autour d'elle. La voile se figea. Les vagues participèrent à la mélodie par leur fracassement perpétuels. C'était comme un tableau musical. Chacun de ses mouvements rappelait les frottements de l'air, le ballottement du bateau, le souffle venteux dans les pics rocheux. Pandora se sentait investit de l'esprit du vent, laissait celui ci diriger sa main avec ardeur. Plus vite, toujours plus vite ! Et, d'un geste, elle stoppa la mélodie. Comme si le vent avait retenu son souffle durant le morceau, la voile se gonfla à nouveau, entrainant l’embarcation vers les quais de Béolan.

"Bon ... fit Pandora, gênée, je crois m'être un peu donné en spectacle. Pardonnez moi, je voulais montrer à une ange que les mortels peuvent aussi avoir un don pour la musique. et ... j'espère qu'un jour ... nous pourrons jouer ensemble ? enfin, je présage de beaucoup sur nos aventures à venir, alors n'y prêtez pas attention. Oh, regardez, nous y sommes. Couvrez vous vite !"

Miya s’exécuta tandis que Pandora maniait le vent pour faire accoster le bateau sur un des nombreux pontons du pierre qui formaient le port.
Le port ! Pandora n'avait jamais vu un lieu aussi animé. Le soleil était haut dans le ciel hivernal, et bien que le froid engourdisse les membres, les docks étaient pris d'asseau par moult bateau, frégate, barque, navire en tout genre, qui débarquait leur cargaison ou qui remplissait leur soute. Partout, ce n'était que mouvement, il n'y avait pas une personne qui ne soit occupée : d'un coté c'était deux hommes d'allure noble qui parlementaient, de l'autre, de robustes marins qui portaient de lourdes charges. Des pêcheurs par là, des familles se reformant et se séparant sur les quais par ici. Après le calme de la mer, Pandora n'était pas contre un peu de mouvement. Cette ville était si grande, que nombreuses seraient les choses à voir. La ville justement se dressait sur la côte, et les docks étaient placés de manière à ce que, en levant les yeux, on pouvait voir les remparts colossaux de Béolan, et plus haut, prodigieuse, la tour des mages. Pandora, avec son engouement naturel pour la découverte, posa pied sur le ponton la première, amarra le bateau solidement, et se tourna vers l'ange qui ne bougeait pas d'un pouce.
Revenir en haut Aller en bas

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 53


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyDim 9 Fév 2014 - 22:33

Miya s'emmitoufla dans sa cape blanche quand Pandora saisit son violon et se mit à jouer avec entrain et énergie, sans doute pour lui répondre pensa-t-elle. Cependant, quelque chose l'interpela dans sa musique ... lors de ses chants, Miya attire les animaux qui adorent l'écouter ... mais la musique de Pandora n'affectait pas les animaux, mais les éléments eux-même ! Elle se leva quand une bourrasque de vent la fit se retourner vers la musicienne : le vent dansait autour d'elle, les vagues se fendaient à la proue du bateau et pourtant, la voile était plate, pas un souffle ne venait effleurer son tissu blanc et épais accroché au mât. Miya l'écoutait jouer avec beaucoup d’intérêt, sa musique était tellement vivante qu'elle admirait la virtuosité dont faisait preuve Pandora. Quand elle eut fini son morceau le vent recommença à gonfler la voile, et le bateau reprit sa vitesse normale en direction du port qui s'approchait de plus en plus.

"Bon ... je crois m'être un peu donné en spectacle. Pardonnez moi, je voulais montrer à une ange que les mortels peuvent aussi avoir un don pour la musique. et ... j'espère qu'un jour ... nous pourrons jouer ensemble ? enfin, je présage de beaucoup sur nos aventures à venir, alors n'y prêtez pas attention. Oh, regardez, nous y sommes. Couvrez vous vite !"

Miya ne se fit pas prier, elle remit son capuchon blanc et rétracta au maximum ses ailes pour passer inaperçue. Deux minutes plus tard, le bateau tapa le bord du quai, dominé par l'immense muraille de pierre encerclant la ville magique de Beolan. Pandora bondit sur le ponton et alla amarrer le petit bateau. Miya resta figée ... elle n'avait jamais vu autant de monde, autant d'agitation dans un si petit espace. En effet, l'espace du quai était presque insuffisant pour contenir tout les marchants, pêcheurs et autre voyageurs qui viennent d'arriver ou qui veulent partir. Elle avait peur, peur de ce qui pouvait se passer si sa condition était révélée au grand jour, peur du contact avec d'autre gens, car sur le quai, impossible de ne pas bousculer pour se frayer un chemin ... sa petite voix qui était si douce lors de son chant était toute tremblotante maintenant.

" Je ... je ne peux pas ... il y a trop de monde ... j'ai peur ... peur de leur réaction s'ils apprennent ... s'ils me voient.
Revenir en haut Aller en bas

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyMar 11 Fév 2014 - 21:52

Pandora venait d'amarrer le bateau, quand elle entendit la petite voix de Miya. Elle était si faible que la jeune femme eu du mal à comprendre. En fait, elle devina. L'ange avait peur d'être découverte. Pandora comprit en voyant Miya trembler, fixant la foule.

"Attendez quelques instants. Il faut que je paye la place sur le ponton."

Pandora héla le responsable des docks en se frayant un chemin à travers la foule. Elle gardait ses oreilles en alerte pour savoir si Miya avait de quelconques problèmes. Elle finit par trouver le responsable, hautement reconnaissable par son chapeau biscornu.

"S'il vous plait ! J'aimerais enregistrer mon embarcation !"

Le porteur du chapeau congédia son interlocuteur d'un mouvement de plume qu'il tenait en main, et se tourna vers Pandora. Quelle ne fut pas sa surprise lorsqu’elle vit que le responsable était une femme, bâtie comme un homme de chantier. Celle-ci avait un visage ingrat, des yeux noirs enfoncés dans leur orbite, des cheveux courts d'un blond sale et une mâchoire de molosse. Elle tenait dans ses mains d'homme un long parchemin et une longue plume noire, qu'elle devait utiliser avec l'encrier qui était judicieusement accroché à sa ceinture. Malgré son apparence rude, la femme parla d'une voix étonnement féminine.

"Hola, voyageuse. Une nouvelle arrivée, c'est cela ? Fort bien, veuillez me mener à votre bateau."

Pandora fit le chemin inverse vers son bateau. Elle y trouva Miya, un peu détendue par la présence d'une mouette qu'elle caressait doucement. Elle se leva brusquement en voyant s'approcher une inconnue.

"Mais que voilà une fort jolie petite elfe ! fit la responsable des docks. Vous voyagez donc à deux ? Fort bien. Vous utilisez un bateau modèle 14b, type voilier, flottabilité 50 centimètres. Fort bien ..."

La femme notait tout si vite qu'on aurait dit que sa plume glissait d'elle même.

"Fort bien. Pour la place et votre assurance au registre, cela fera 10 pièce d'or. Fort bien. Merci."

Pandora donna l'argent de bonne grâce. 10 pièces d'or, c'était là un prix raisonnable. Mais alors que la responsable allait prendre congé, appelée par un nouvel arrivant, Pandora la retint.

"S'il vous plait ! dit elle en se rapprochant de la femme. Mon amie et moi sommes des néophytes en ... enfin nous n'avons jamais été dans une si grande ville ! Je sais que cela est un peu déplacé, mais si vous pouviez nous donner quelques conseils sur les lieux ...

-C'est fort ennuyeux. Je suis fort occupée, comme vous pouvez le constater. Allez plutôt demander à mon idiot de fils. Il tient les archives et est sensé accueillir les arrivants ... au lieu de cela, il fait la cour à toutes les demoiselles qui passent ! Jolies comme vous êtes, il vous aidera. Fort bien. Je vous laisse à ses soins !"

Aussitôt dit, la responsable disparut dans la foule. Pandora, un peu dépitée, se tourna vers Miya.

"Bon. Courage. N'ayez crainte pour vos ailes, je me collerais, si vous permettez, à votre dos tout en avançant dans la foule. Maintenant que nous avons une cible, tout ira plus vite. Aller !"

Pandora se plaça derrière Miya et entreprit de la pousser doucement vers l'intérieur des docks.  La petite ange tremblait de tout ses membres, mais poussée par la philosophe, elle ne pu qu'avancer. Durant leur traversée de la cohue, Pandora fut constamment aux aguets, guidant l'ange comme une brouette dans un carrière de rochers. Quand elles atteignirent enfin le Bureau de Recensement des Arrivants et de leur Navires (anagrammé BRAN), les locaux étaient aussi vétustes que vide. Cette petite bicoque avait peut être servie à accueillir des voyageurs u jour, mais cela faisait longtemps qu'elle était délaissée. Un énorme livre, sans doute un registre, était posé sur le rebord de la fenêtre qui servait d'accueil. En l'ouvrant, Pandora délogea une dizaine d'araignées. Elle y nota son nom avec sa plume personnelle et la tendis vers Miya, qui écris son prénom d'une belle écriture, tranchant avec les pattes de mouches qui couvraient la page. Pandora referma le registre, causant  un nuage de poussière qui fit tousser Miya.

"oh ! Pardonnez-moi ! s'exclama la brune, confuse.  Je vous malmène décidément beaucoup aujourd'hui ...

-Comment ?! Une voix si douce laissant s'échapper des plaintes si gracieuses ?! Voilà qui ne saurait être toléré par le gardien de la beauté que je suis !"

Soudain et tout à coup, un jeune homme. D’où venait-il ? Pandora ne l'avait pas senti ni entendu arriver. Mais il était là, tout sourire derrière ses cheveux bruns raides, l'air du pire des garnement malgré une stature imposante. Ses yeux noisette brillant présageaient d'une grande vivacité d'esprit. Quelque choses dans le son de sa voix rappela à Pandora la responsable des docks.

"Seriez vous le fils de la responsable des docks ? demanda-t-elle, en haussant le ton face à ce gougeât qui dévisageait Miya sans cesser de sourire.

-Ouai, c'est fort possible, répondit-il sans un regard pour la philosophe. Vous être vraiment très jolie pour une elfe, jeune demoiselle. Vos cheveux blancs sont un véritable trésor de beauté ! Laissez moi me présenter, je suis Hachibé, le fervent défenseur des bijoux comme vous !"

Ceci dit, il fit un clin d'oeil.
Revenir en haut Aller en bas

Miya Silialuna

Ange Perdue

________________

Miya Silialuna
________________


Race : Séraphine
Classe : Photo-mage
Métier : Aucun
Croyances : Aucune
Groupe : Ange

Âge : 20 ans

Messages : 53


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyMar 25 Fév 2014 - 19:05

" Comment ?! Une voix si douce laissant s'échapper des plaintes si gracieuses ?! Voilà qui ne saurait être toléré par le gardien de la beauté que je suis !"

Miya se demandait ce qu'était un "gardien de la beauté", elle n'en n'avait jamais vu auparavant.  L'individu susnommé était littéralement apparu derrière elles, comme appelé par le toussotement délicat de l'ange, causé par la poussière. Miya se retourna la première et vit le jeune homme en question. Elle fut très surprise : le jeune homme était comme les autre mais avait un visage d'enfant contrairement aux dockers qui déchargent des sacs. Sa voix était enjouée et forte d'une assurance sans égale. Il n'avait d'yeux que pour Miya à cause de sa petite taille inhabituelle, avant que Pandora lui pose une question en le fusillant du regard.

"Seriez vous le fils de la responsable des docks ?

-Ouais, c'est fort possible, répondit-il sans un regard pour la philosophe. Vous êtes vraiment très jolie pour une elfe, jeune demoiselle. Vos cheveux blancs sont un véritable trésor de beauté ! Laissez moi me présenter, je suis Hachibé, le fervent défenseur des bijoux comme vous !"

A cet instant tout alla très vite ... D'un simple geste purement gentleman, il s'inclina devant Miya qui commençait à rougir. Sa tête étant plus basse, il posa son regard sur les petites mains de Miya, fermées et blotties sur son ventre, signe d'un résidu de timidité malgré l'aise dont elle faisait preuve. Elle commença à s'inquiéter quand Hachibé s’immobilisa pendant plusieurs secondes, les yeux exorbités, devant les mains blanches de Miya.

" Mon dieu ... mais qu'est-ce que ... c'est impossible ... je dois rêver ... non ... elles sont bien vraies ...

Pandora était encore abasourdie de la bâche qu'elle venait de se prendre et Miya commençait à vraiment se demander ce qui n'allait pas chez elle, quand Hachibé saisit ses mains avec un regard admiratif, comme s'il touchait une œuvre d'art.

" Alors ce sont les elfes qui ont des trésors corporel ! Toute ma courte vie j'ai cherché ... en vain ... et voila qu'aujourd'hui, le ciel m'envoie non pas une mais deux pièces de collection ! Ces mains ... vos main mademoiselle ... sont un trésor de beauté ! Fines et douces comme de la soie, délicatement parfumées, blanche comme de la porcelaine ... les mains parfaites !

Au delà d'être étonnées, Pandora et Miya étaient larguées ... cependant il amusait Miya qui le trouvait complètement loufoque ... mais tellement attachant. Elle ne pu se retenir de pouffer de rire devant le spectacle cocasse qui se déroulait. Pour la première fois depuis qu'elle est dans le monde de Feleth, elle riait. Lancée et voyant le visage enfantin d'Hachibé qui débordait de naïveté elle ne pu se retenir de rire complètement. Sa voix cristalline le transperça, il recommença à trembler de tout ses membres.

" Cette voix ... si claire ... si pure ... n'est pourtant pas mon style ... alors pourquoi je suis comme ça ? dit-il les mains collés sur ses oreilles, son regard noisette fixant le sol.

Miya se calma un peu et le vit se relever d'un coup, les yeux enflammé par la motivation, le poing serré par la détermination.

" C'est décidé ! Je ne peux laisser deux jeunes filles toutes nouvelles dans une cité aussi grande que la nôtre ! Je vais donc vous accompagner et vous défendre si par le plus grand des malheurs, quelqu'un voudrait vous faire du mal ! Ah mais euh ... je ne vous ai pas laissé le temps de vous présenter ... Comment vous appelez-vous jolies demoiselles ? demanda-t-il, plus en regardant Miya que Pandora.
Revenir en haut Aller en bas

Pandora Alizéa

Philosophe ignorante

________________

Pandora Alizéa
________________


Race : Humaine
Classe : Mage Guerrier
Métier : Philosophe et violoniste
Croyances : Léole - incarnation du vent
Groupe : Solitaire

Âge : 29

Messages : 36

Fiche de Personnage : Un vent nouveau


Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] EmptyMar 4 Mar 2014 - 21:48

Pandora sentait l’agacement croître seconde par seconde. Cet abruti collait beaucoup trop Miya à son goût. Le voir lui prendre les mains, ses mains si fines, des mains sacrées ! Voilà qui ne pouvait que porter sur les nerfs de la philosophe si attachée au sacré. Mais alors que Pandora s’apprêtait à déclencher une bourrasque pour balayer ce malotru, l'ange, qui n'avait pour l'instant rien fait, se mit à rire.
Une aiguille transperça le cœur de Pandora, tout à la fois qu'un baume de miel et de lait soigna sa blessure. C'était donc cela, le rire d'un ange ? Une violente douceur. Tellement ... beau, voire bien autre chose. Sublime : terrifiant de beauté.  "Commotionnant".
Pandora n'était pas la seule à être en transe métaphysique esthétique. Le jeune Hachibé semblait tout aussi troublé qu'elle. Finalement, l'ange se tut, et les deux auditeurs bienheureux reprirent leur calme. Le malotru parla alors d'une voix si brûlante de volonté qu'il aurait pu mourir de combustion spontanée.

" C'est décidé ! Je ne peux laisser deux jeunes filles toutes nouvelles dans une cité aussi grande que la nôtre ! Je vais donc vous accompagner et vous défendre si par le plus grand des malheurs, quelqu'un voudrait vous faire du mal ! Ah mais euh ... je ne vous ai pas laissé le temps de vous présenter ... Comment vous appelez-vous jolies demoiselles ?" demanda-t-il, plus en regardant Miya que Pandora.

Pandora vint se placer entre le garçon et l'ange, souhaitant la protéger de ses regards déplacés.

"Je me nomme Pandora Alizéa, Philosophe agrégée. Et l'enfant que vous mirez -bien trop intensément-, qui n'a encore que quinze printemps, porte le délicat prénom de Miya.

-Miya ... quel nom charmant ! fit Hachibé, les yeux lumineux comme des lanternes. Aussi rare que votre beauté, jeune elfe. Hehe ... quinze printemps, tu dis ? Moi j'en ai tout juste seize, alors nous avons quasiment le même âge !"

*Garde quand même tes distances avec elle, jeune sot !*

"Bon bon, on bouge ? Veuillez me suivre, joli bouton de rose ! et vous aussi, la vielle. On va visiter un peu cette belle ville !"

Le jeune homme parti d'un bon pas, après que Miya eut esquivé la main qu'il lui tendait. Pandora s'approcha de l'ange avec sollicitude.

"Nulle peur a avoir. S'il fait un pas de travers Léole se fera une joie de l'envoyer prendre l'air."

Les deux femmes suivirent donc le gai luron. Il ouvrait une voie montante à travers la cohue, saluant joyeusement de nombreuses personnes.  Il était apparemment très populaire parmi les autres jeunes gens. L'ascension se poursuivie dans la foule, de telle sorte que Pandora ne pouvait voir ce qui l'environnait, d'autant plus qu'elle gardait les yeux rivés sur l'ange devant elle.
Son champ de vision s'élargit lorsqu'elle arriva au pied d'un escalier de pierre sombre. Gravissant quelque marches, elle se retourna pour s'enquérir du chemin parcouru. Sous elle, s'étendaient les docks fourmillant de vie, et le non moins fréquenté passage en pente qu'elle venait d'emprunter. Ce dernier longeait la muraille de roche naturelle pour relier les docks à Béolan.
Pandora recommença à monter l'escalier, et se retrouva alors devant une immense arche de pierre, unique passage dans la cuirasse de Béolan coté mer. L'entrée était également très fréquentée, mais en suivant leur guide, les deux nouvelles arrivantes parvinrent à pénétrer la ville proprement dite sans se faire écraser ni séparer.

L'entrée de la ville donnait directement sur une grande allée bondée. D'un coté et de l'autre de la voie, s'étalaient moult échoppe, magasin et braderie en tout genre. Jamais Pandora n'avait vue une avenue marchande si bien pourvue et si fréquentée. Hachibé les entraîna plus à l'écart de la horde des acheteurs pour parler.

"Bon, vous voici à Béolan ! s'exclama Hachibé. J'espère que le chemin ne vous a pas trop fatigué, mademoiselle Miya ? Avez vous avalé de la poussière ? ce serait dramatique si votre belle voix était abîmée par la faute de mon insouciance ! Il faut vous désaltérer au plus vite ! allons donc à l'auberge des trois lieux, nous y trouverons une table, un verre, et même une chambre pour ce soir !

-Un instant ! lança la philosophe. Cette foule .. est-ce toujours comme cela à Béolan ? Je suis assez habituée aux villes, mais je dois avouer que une telle affluence me surprend ... grandement !

-Notre ville est réputé pour son marché et sa foire, savez vous ? On vient de très loin pour profiter de la profusion de nos produits ! Alors, il est vrai que aujourd'hui est un jour faste, mais il n'est pas rare qu'une pareille foule fonde sur la ville, environ une fois par mois.

-Par Léole, s'intrigua Pandora, j'ignorais cette facette de la grande Béolan. Je ne l'ai jamais vue que comme la ville de la magie. Bref, ou allons-nous déjà ?

-L'auberge des trois lieux. Sil reste de la place. Mais je connais bien le patron, il vous trouvera un lit quoi qu'il arrive. Bon, allons-y !"
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé



________________


________________



Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] _
MessageSujet: Re: Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]   Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Une arrivée discrète ... [PV Miya Pandora][Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Beolan :: Port-