''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Sam 17 Nov 2012 - 12:14

Précédemment


Awi marchait dans les ruelles désertes à cette heure avancée de la nuit. Seul le bruit des talons de ses bottes frappant les pavés rompait le silence qui régnait à Madorass. Si on se concentrait un peu, on pouvait entendre le tintement de son semainier ainsi que les clochettes qui se trouvaient dans ses mèches de cheveux.


Spoiler:
 


Habillée d’une simple chemise blanche aux manches légèrement bouffantes, laissant apparaître ses épaules et sur laquelle reposait un corset noir, sa tenue ressemblait bien à la plupart des femmes vivant ici. Le grain de folie résidait seulement dans le choix de la couleur de sa jupe, rare était celles qui portaient une jupe au couleur rouge sang. Afin de dissimuler la couleur de ses cheveux ainsi qu’une partie de son visage, elle avait mis un long châle de couleur crème sur sa tête et avait fait un tour au niveau de sa gorge.

Awi marchait lentement et sereinement, elle sortait de son sac des parchemins qu’elle placardait ici et là sur les murs des maisons, boutiques, panneaux d’affichages, etc. Elle savait qu’elle risquait sa vie en faisant ça, mais elle s’en fichait, il était temps de se battre réellement pour la cause qu’elle défendait. Ca ne servait à rien d’attendre que l’aide tombe du ciel. Il était temps de réveiller les esprits endormis et manipulés du peuple de Madorass.
Elle se permettait même de fredonner l’air d’une chanson.

Pour une couronne qu'on aura pas
Un jour meilleur qui ne vient pas
Des champs de blés pillés cent fois
Au nom d'une croix qui fait sa loi

Pour une justice qu'ils ont fait taire
Sous les cris sourds de nos prières
Au noeud coulant d'un main de fer
Qui nous étrangle quand on la serre

Je suis de ceux qui n'ont qu'un choix
Franchir le mur du dernier pas
Je suis l'écho, je suis la voix
De tous ces gens qu'on dit d'en bas

Contre ceux d'en haut
C'est contre ceux d'en haut
A mains nues s'il le faut
Qu'on gagnera notre place

Contre ceux d'en haut
C'est contre leurs égos
Que nous devons faire face

Spoiler:
 



Elle se dirigeait d’un pas décidé vers la cité royale, elle ne savait pas trop comment, mais elle ferait un maximum pour faire des dégâts et montrer au peuple la vérité cachée. Il fallait qu’elle arrive à pénétrer ses murs… Mais elle n’y était pas encore. Elle s’occupait pour l’instant de laisser son message à un maximum d’endroits. Elle mit la main dans son sac, c’était le dernier, elle devait frapper fort pour celui-ci. Elle se dirigea vers la place publique qui servait aux exécutions, sentences et autres et l’afficha en plein milieu d’un mur.
Elle regarda une dernière fois son message avec fierté.
Spoiler:
 

Awi hocha la tête et sourit. Il était temps que quelqu’un montre à ses Royaumeux que la Rébellion n’était pas morte. Elle prit une profonde inspiration et s’apprêta à quitter la place quand elle entendit un bruit. Elle passa la main dans son sac, il était bien plein, armes blanches, arbalètes, soins mais aussi de nombreuses fioles. Elle les avait trouvées et prit dans la maison. Elle y avait laissé des affaires là-bas et avait caché la clé afin de n’avoir aucun objet personnel auquel elle tenait sur elle. Elle ne savait pas toute à quoi elle servait mais elle était sûre que ça pourrait l’aider. Certaines possédaient des étiquettes indiquant « feu » « fumée obscure » « bruit » etc.

Elle respira calmement et écouta attentivement tous les moindres bruits. Elle attendit ainsi immobile cherchant du regard la source du son qu’elle avait entendu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Evans Allen Slater



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Alchimiste
Métier : Cape Blanche
Croyances : Agnostique
Groupe : Royaume

Âge : 28 ans

Messages : 12

Fiche de Personnage :


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Mar 26 Fév 2013 - 20:00


Madorass la majestueuse s'était épanouie dans son linceul de ténèbres. Ses tours oblongues, ses donjons incisifs, ivres de grandeur, tranchaient le ciel nocturne et pointaient vers un infini lactescent. La lune, depuis son invisible promontoire, offrait ses pâles rondeurs aux neiges éternelles des pics abrupts, diffusait sa blanche féminité aux massifs buissonnants de conifères et d'arbustes épineux. Elle berçait enfin avec attention le château du Roy Hendenmark de ses lueurs les plus pures, comme si ce dernier était mis à l'honneur, au sein d'une intrigante cérémonie martiale. A la tombée du jour, ce château avait pour habitude de se draper d'une aura démoniaque. Les jeux de lumières et des ombres abusaient nos sens et nous le présentaient sous la forme d'une imposante pièce montée, laquelle était surmontée d'une interminable tour spiralée, si haute que son sommet allait parfois se blottir dans les renflements de quelques cumulonimbus.

Enivrée par la lumière d'un soleil fantomatique, la capitale du Royaume se muait rapidement en une immense forêt d'habitations sans vie, laquelle prenait racine sur de puissants remparts. Au pieds de ces derniers sommeillait des eaux claires, entrecoupées ça et là de fastes ponts-levis. Dans la cité, les ruelles aux larges murs se laissaient caresser par une brise au froid cinglant et pénétrant, celle-ci avait toutefois l'obligeance de chasser les effluves nauséabondes du sang - un peu trop versé – de tout les rebuts du Royaume.

Dans cet univers où le noir et le blanc se livraient une guerre sans merci, seuls s'activaient furtivement des escadrons de Capes Blanches.Celles-ci sillonnaient et scrutaient chaque veines de Madorass comme des esprits vagabonds hanteraient les chambres et les couloirs d'un manoir maléfique. Parmi elles se trouvait celle pour qui sûrement le froid mordant, la solitude, et l'ambiance spectrale lui seyait le mieux. L'obscurité, la pénombre, l'absence de certitudes plongeaient sa vue défaillante dans un relatif sommeil, et excitait a contrario tout ses autres sens, l'odorat en tête. Tel un félin, l'alchimiste Evans Slater arpentait, avec une grande satisfaction, les pavés enfin débarrassés de ses habitants. A le voir ainsi déambuler, on aurait pu croire à un petit écolier sur le chemin du retour, si ce n'était sa grande épée et son imposante stature. Flattée par les courants d'air, la cape du savant lui donnait presque un air héroïque. Submergé par la vision rassurante des constructions géométriques, des portes rigoureusement symétriques et par la droiture omniprésente des palissades aux parpaings réguliers, l'esprit d'Evans flottait dans un océan de sérénité. Quoiqu'on ait pu en dire, si Madorass était le domaine de Kaull Hendenmark le jour, elle était indubitablement celui d'Evans Slater la nuit...


L'intrépide jeune femme tentait maladroitement de taire sa propre respiration, dans l'espoir de découvrir l'origine de ce bruit suspect. Sitôt le silence revenu, un murmure inquiétant se fit entendre. Un simple souffle, des paroles glissées entre deux soupirs... enfin, une voix mêlant mélancolie et virulence résonna parmi toutes les bâtisses. Disposées en arc de cercle, celles-ci avaient tendance à amplifier les sonorités, comme depuis les hauteurs d'un amphithéâtre. Étrangement, la voix psalmodiait une suite hasardeuse de nombres : une sorte de compte à rebours sans queue ni tête précédant l'apparition d'une hypothétique et improbable sentence.

« un... six... un... huit... zéro... trois... trois... »

Lentement, sûrement, les nombres étaient épelés sans qu'Awi ne pût trouver l'endroit où ils étaient proférés.

« neuf... huit... huit...»

...

« sept. »

Puis la voix se tut. L'écho du dernier nombre se diluait dans un désert d'insonorités. Dans sa poitrine, le cœur de la rebelle palpitait avec rage, et tout ses sens étaient en éveil. La main plongée dans sa sacoche, les doigts fermement agrippés sur la poignée de sa dague, elle était parée à trancher la gorge de n'importe quel adversaire...

Soudain, dans ce qui fut un murmure, une masse blanche et informe semblait s'être matérialisée dans son ombre. Le temps d'un battement de paupière, Awena fit volte face, bien décidée à en découdre. Mais rien. Il n'y avait rien ; seule une mosaïque de pavés noirs, encerclée de boutiques et d'habitations ensommeillées, s'offrait à son regard.
Quoiqu'il y ait put y avoir derrière elle, celui-ci s'était tout bonnement volatilisé. Peut être même était-ce le simple fruit de son imagination ? Il était encore trop tôt pour l'admettre.

La tension était à son comble lorsqu'elle sentit un frisson parcourir sa nuque. Cette fois-ci, elle le sentait distinctement : une haleine froide effleurait ses cheveux et la base de son cou ! Cette simple idée, était tout aussi terrifiante que répugnante ! Malgré cela, elle rassembla ses forces et son courage pour dégainer sa lame avec la plus grande célérité, espérant ainsi foudroyer son agresseur. L'arme décrivit un arc de cercle autour de son buste. Sous l'impulsion de son attaque, la chevelure cobalt de la jeune fille s'éploya tout autour de son visage, tel un bouquet de myosotis flatté par la lumière du soleil. Le geste avait été si parfaitement exécuté que son persécuteur n'en réchappa qu'à l'aide de ses talents acrobatiques.

Durant un bref instant qui semblât néanmoins durer des heures, Awi fit face à celui qui le harcelait. Leurs yeux se touchaient presque - à ceci prêt que l'importun, volitgeant dans les airs avait la tête vers le bas -, le front de la jeune fille chatouillait les lèvres rouges du sinistre inconnu. Son visage était fin, ses pommettes aiguisées, et son teint arborait une infinie pâleur. Mais c'était dans ce regard, caustique et imbibé de sang, que le sien s'était finalement enfoncé, en le voyant, c'était comme si elle était aspirée dans des sables mouvants. Avec élégance, l'homme échappait de justesse à la morsure de la dague, il pirouettait, sa cape tourbillonnait ; elle donnait l'illusion qu'il flottât au dessus sol, comme si son poids n'excédait pas celui d'une plume.
Enfin, il reprit appui sur la chaussée. Impassible, il se releva, déployant toute sa grandeur. Il s'épousseta l'épaule droite, puis la gauche. Dans sa main droite, il tenait un masque. Avec horreur, Awi compris qu'elle avait affaire à son plus redoutable ennemi : un des chiens du Roi Hendenmark, une Cape Blanche. Pointant sa griffe en direction de l'acrobate, sa main tremblait, transi par un cocktail de peur et d'excitation. Ce dernier, inébranlable, vit son corps être parcouru de spasmes. Un rire nerveux et douloureux s'échappait de ses lèvres écarlates, lequel se mua peu à peu en quelque chose de presque sardonique. Reprenant ses esprits, il prononça ces mots énigmatiques à la jeune fille :


« Un virgule six cent dix-huit mille trente-trois... »

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

avatar
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Sam 9 Mar 2013 - 19:57

Sa journée de travail étant terminée, la jeune femme se rendait à la caserne au pas de course, la fraicheur de la nuit l’incitant à ne pas trainer. Et pourtant en chemin son regard fut attiré par de nombreuses annonces qui recouvraient ça et là les murs de la citadelle. Peu portée sur les heures supplémentaires, Nephila se dirigea tout de même droit vers elles. Arquant un sourcil, elle trouva le contenu fort intéressant tant est si bien qu’elle l’arracha avant de le jeter en boule. La propagande n’avait pas sa place à Madorass, ni même sur Feleth ! Furieuse elle s’attaqua à la ribambelle d’affiches avec la même vigueur. La mine satisfaite elle se frotta les mains, imaginant déjà le discours élogieux que lui tiendrait son général quant à cette action.
Laissant dans son ombre un tas de papier chiffonné, la jeune garde reprit sa route tout en rasant les murs. Passée une certaine heure il n’était pas bon d’être une femme dans les ruelles obscures de la cité. Jetant régulièrement un coup d’œil par-dessus son épaule elle ne se sentait pas très à l’aise. Elle trottait presque à présent, passant en coup de vent devant le renfoncement d’une maisonnette quand soudainement elle fit volte face.

-… ?

Rassemblant son courage elle osa s’aventurer hors des sentiers battus, attirée tel un moustique par une scène quelque peu étrange. Ce qui semblait être une femme était tenue en joue par un individu.

*NON NON ! Rebrousse chemin tu as finit ta journée….rien ne t’y oblige..*

Sa conscience bien vite étouffée, elle s’avança épée au poing, arme dont elle ne savait absolument pas se servir. Petit à petit elle se détendit en apercevant l’emblème du royaume trônait fièrement sur le costume de ce qui s’avérait être une cape blanche.

-Que se passe-t-il ? Avez-vous besoin d’aide ?

Le visage de l’homme lui était inconnu, pourtant grâce aux relations de son père elle connaissait la plupart de ses collègues qui sévissaient dans la citadelle. La jeune femme quant à elle paraissait toute droite sortie de la campagne au vu de son accoutrement. Etait-elle à l’origine de ce matraquage révolutionnaire ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Dim 19 Mai 2013 - 17:45

Alors qu’Awi cherchait l’origine du bruit, tout redevint silencieux, du moins, l’espace d’un instant. Awi pensait que ce n’était que son imagination, elle allait même reprendre son chemin quand elle entendit une voix où quelque chose qui s’en rapprochait… comme une voix d’outre tombe ?

Les esprits ne lui faisaient pas peur, elle n’avait jamais eu la preuve de leur existence et même dans les endroits les plus sinistres, elle n’avait jamais vu une seule manifestation paranormale. Cette voix ne pouvait donc être qu’humaine.
Petit à petit, elle arrivait à saisir les mots mais pas à en comprendre le sens. C’était quoi tous ses chiffres ? Un voleur essayant de forcer une serrure ? Quelqu’un qui avait égaré de la monnaie et essayait de la compter ?

Awi ne bougea pas et resta immobile.

*C’est quand vous voulez* pensa-t-elle. *Les rues de Madorass sont vraiment pleines de fous… tu m’étonnes que le Royaume si complaise tant.*
Alors qu’elle essayait de localiser la source de tout ce raffut, elle ressentit comme une présence derrière elle, elle se retourna mais il n’y avait plus personne.


« - Qui que vous soyez ou quoi … vous seriez bien aimable de vous montrer. Je ne suis qu’une pauvre campagnarde me promenant au clair de lune … vous n’avez vraiment rien à craindre d’une pauvre jeune femme comme moi»

Awi gardait sa lame cachée et la serrait fort entre ses doigts. Et si ce n’était pas un humain mais un démon ? Ces sales et répugnants démons qui avaient décimées sa famille, sa lignée entière… Royaumeux, démons, ils étaient tous à mettre dans le même sac, des êtres méchants, malsains, vils, et meurtriers. Ils voulaient gouverner leur monde à leur façon, en imposant leurs mœurs, leur religion, leur fonctionnement à tout un peuple. Quiconque résistait était remis à la justice divine, celle du « grand » roi Kaull Hendermark.
Si seulement lui et toutes ses capes blanches pouvaient mourir… Alors qu’elle s’imaginait un monde nouveau et parfait, elle sentit un mouvement d’air et un souffle dans son cou. Elle se retourna rapidement et donna un coup avec sa lame qui malheureusement ne trancha pas son agresseur mais seulement de l’air.

L’espace d’un instant, elle vit enfin à qui elle avait à faire. Un taré aux étranges pouvoirs. Elle le fixait en silence se demandant bien quel était son point faible. Il semblait être plus léger que l’air mais était-ce réellement possible ? Awi le regarda en détails et aperçut dans sa main droite un masque. Une cape blanche ? Tiens tiens, encore une ? N’en avait-il pas marre de mourir de ses mains ? Bon, il est vrai que la dernière fois, elle avait eu de la chance et les avait attaqué par surprise mais elle avait quand même gagné le combat. (HRP : cf. ce rp pour plus de détails. )
Elle se demandait s’il avait retrouvé les corps et si c’était le cas, s’ils avaient pu remonter la piste jusqu’à elle ?

Après une légère crise d’hystérie de la part de la cape blanche (dans un sens, y en avait-il des sains d’esprit ?) il se remit à prononcer son charabia :


« Un virgule six cent dix-huit mille trente-trois... »

Alors qu’Awi secoua la tête en se disant que ce pauvre type avait perdu la raison, des bruits de pas se firent entendre. Peut-être que les choses allaient tourner en sa faveur après tout. Cette nouvelle arrivante pouvait bien changer la donne…

- Que se passe-t-il ? Avez-vous besoin d’aide ?

Avant que l’homme n’ait eu le temps de répondre à la question, Awi se mit à parler avec son aplomb habituel.

« - Cet homme est complètement fou, je crois bien qu’il s’est échappé de la section « spéciale » de l’hôpital. En plus, je l’ai aperçut tué un homme et lui voler ce masque qu’il tient dans sa main là. Vous voyez ! Dans sa main droite. »

Awi regardait les deux protagonistes et tenait toujours de pleine main son arme, se battre contre une personne, ça pouvait le faire mais contre deux … Elle devait réussir à convaincre la femme qu’elle était innocente. Vu l’attitude de l’homme, ça ne serait peut être pas si difficile que ça.


[HRP : Désolé, j’ai eu une tripotée de soucis + un déménagement et donc coupure du net. Je n’avais plus du tout l’envie de rp. Je vais essayer d’être à nouveau présente sur Feleth. Encore désolé pour ce retard/absence.]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

avatar
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Lun 27 Jan 2014 - 18:48

La lèvre supérieure du garde tressaillaient dans d'affreux tics nerveux, alors que son regard était des plus fuyants. Malgré l'uniforme, il ne lui inspirait pas confiance. Marmonnant dans sa barbe une inexorable suite de chiffres, il paraissait chercher quelque chose dans l'air. Les yeux exorbités il suivait une trace que lui seul semblait voir. Nephila se décala pour laisser passer l'homme. Dans la noirceur de la nuit, les deux femmes échangèrent un regard complice. L'inconnu tourna à l'angle de la rue poursuivant sa chasse aux fantômes.

-Cet homme reste un fidèle du royaume....

Qui plus est son supérieur au vu des insignes qu'il arborait. La jeune fille n'était pas folle au point de lui demander des comptes, et cela même si il avait commis un meurtre comme elle le prétendait.

-Vous devriez me suivre, on ne sait pas ce qui rode dans les rues à cette heure-ci....D'autant plus qu'il semblerait que des rebelles se soient faufilés jusqu'ici....

Pour illustrer ses paroles, elle lui montra une des affiches qu'elle avait précédemment arrachée.

-Le vermine pullule ces derniers temps...Jvais vous aider !

Joignant le geste à la parole, elle se précipita sur les affaires de l'inconnue pour lui venir en aide. Elle avait hâte d'en finir, il lui tardait de revenir chez elle. Dans la précipitation, elle s'empara d'un sac dont le contenu se déversa sur la chaussée. Confuse, l'araignée posa un genoux à terre pour réparer ses bêtises. Intriguée, elle prêta un peu plus attention à ce qu'elle pouvait bien ramasser : des affiches ! Surprise, elle reconnu le motif.

-.... ?

Tout commençait à s'imbriquer : la présence de l'homme, les affiches...cette femme.

-REBELLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Sam 8 Fév 2014 - 18:49

Awi n’aurait jamais imaginé que la situation s’arrange aussi facilement, le fou avait quitté la scène pour un autre délire et l’avait laissé seule avec la jeune femme qui semblait être un garde du Royaume. À son regard, elle semblait quand même soulagée que l’homme ait décidé de partir vers d’autres ruelles. Apparemment la jeune femme ne se doutait de rien et se mit à parler d’un ton amical.

- Cet homme reste un fidèle du royaume....

Awi hocha la tête  *et ton supérieur jeune garde, j’imagine que tout sera vite « oublié »* , cela la confortait dans sa décision, les Rebelles avaient raison, il était grand temps de mettre un terme à tous ses fidèles plus fous et dangereux les uns que les autres.

-Vous devriez me suivre, on ne sait pas ce qui rode dans les rues à cette heure-ci....D'autant plus qu'il semblerait que des rebelles se soient faufilés jusqu'ici....

Awi n’avait pas trop envie de suivre une fidèle du Royaume en pleine nuit… Mais elle pouvait peut-être tirer cette situation à son avantage.  Si elle arrivait à suivre cette jeune femme jusqu’à la caserne, alors peut-être pourrait-elle l’assommer et pénétrer dans la caserne pour tuer un maximum de gardes ? Hmm, c’était un plan bien rapidement échafaudé mais après tout, elle avait le temps d’y réfléchir et de le peaufiner le temps qu’elles marcheraient côte à côte.

La jeune femme avait arraché une de ses affiches et la tenait en main. Awi serra les dents et les poings quand elle entendit l’autre s’exprimer ainsi.



- La vermine pullule ces derniers temps...Je vais vous aider !

Awi ne comprit pas toute de suite ce que la jeune femme avait l’intention de faire, elle ne cessait d’entendre les mots « la vermine pullule » mais qui était réellement la vermine sur Feleth ?
La fidèle se précipita sur son sac et le renversa au beau milieu de la place. Awi se précipita pour ramasser avant que l’autre ne fouille trop dans le contenu de son sac. Mais c’était malheureusement trop tard, elle venait de découvrir le poteau rose !  [/i]

-REBELLE !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

Awi n’avait que deux solutions soit lui raconter des bobards et dire qu’elle avait arraché les affiches mais c’était difficilement … imaginable soit elle devait faire taire cette femme au plus vite.
Elle saisit une de ses lames et sauta sur la garde. Elle essaya de lui coller un coup de poing pour l’assommer mais la bougresse était rapide. Après une lutte acharnée et sans réussir réellement à la blesser, Awi se redressa et fit un bond en arrière.

Elle était privée de tout son matériel, elle ne pouvait même pas utiliser ses fioles qu’elle poisse. Elle sera la lame dans sa main, arracha son voile qui masquait ses cheveux et fixa, non sans dissimuler sa haine, la garde du Royaume.


« - Oh oui je suis une Rebelle, et oui nous pullulons, le Royaume n’a rien gagné, il y a des rebelles partout dans chaque coin de rue, attendant leur heure. Vous n’êtes que de pauvres fous, vous ignorez le désespoir de la population et vous vous prélassez ici dans la richesse de la cité. Ne voyez-vous donc pas à quel point vous êtes manipulés par un pseudo « Roi » égocentrique et haineux ! Comment pouvez-vous servir un tel homme ? Êtes-vous folle comme l’autre de toute à l’heure ? Ou complètement débile ? Je crois qu’il est temps pour moi de vous montrer ce qu’est la Rébellion »

Awi prit son élan et fonça arme au poing sur la fidèle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

avatar
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Dim 9 Fév 2014 - 14:12

Elle n’eut même pas le temps de sonner l'alerte que la rebelle se lançait dans une tirade bien inutile. Ricanant face au discours manichéen de la jeune femme, l'araignée posa ses mains sur les hanches. Elle se moquait pas mal de la condition ouvrière et de ses arguments à trois francs six sous. Égocentrique, la créature parut nullement affectée par les malheurs évoqués. Lassée, elle soupira au nez de la jeune effrontée qui ne se laissait pas abattre. La main à la hauteur de ses yeux elle vérifia sa manucure quand elle passa à l'action. Étonnée d'un tel geste de la part d'une femme du peuple, elle ne pensa même pas à se protéger. Et alors qu'elle essayait vainement de l'atteindre, la garde lui fit signe de venir la retrouver. Ce qu'elle n'avait pas prévu c'était cette arme qui la transperça de part en part. Aucune douleur, juste un affreux craquement.

-Hinhin..

La lame s'était logée au centre de sa main, la faisant anormalement rire. Elle espérait que la surprise allait suffisamment déstabiliser son adversaire. A travers le gant aucun sang ne s écoulait de la blessure.

-Tut Tut.... Je crois qu'il est temps pour vous de vous montrer ceux qui gouvernent ce pays.

Dans un sourire carnassier, l'araignée délogea lentement l'arme avant de l'envoyer valdinguer quelques mètres plus loin.

-Je me moque pas mal des intérêts du Royaume, de celui qui pose son séant sur le trône tant que cela ne cause pas ma ruine.

D'un pas assuré et calme elle s'avança vers l'inconnue.

-Ce qui est moche pour toi c'est d'avoir voulu jouer avec moi. Je pense que mon père sera fière de moi si je lui rapporte ta tête. Tu feras bien vite sa connaissance, après tout les capes blanches sont toujours en première ligne dans ces situations, non ?

Le bras tendu, elle agrippa le cou de la jeune femme. Son pouls se répandait dans tout son être, la faisant frissonner. Ses pouvoirs ne s'étaient pas encore révélés, mais sa force avait toujours était présente. Loin de révéler la nature de ses bras à l'humaine, elle resta gantée jusqu'à la fin. Étranglant toujours un peu plus sur sa proie, elle la plaqua violemment contre un mur.

-J'ai jamais aimé les pouilleuses dans ton genre...Coller des affiches.....la rebellion doit cruellement manquer de moyens...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Dim 9 Fév 2014 - 19:17



Awi essayait d’éliminer cette petite sotte. C’était encore une de ses filles de riches qui considéraient les autres comme de la vermine. Elle avait cru lui transpercer la chair plusieurs fois mais apparemment, elle l’avait rêvé car la fidèle ne semblait pas souffrir ni perdre de sang.

-Tut Tut.... Je crois qu'il est temps pour vous de vous montrer ceux qui gouvernent ce pays.

L’expression de son adversaire changea du tout au tout. Elle retira l’arme de sa main ?! sans rien éprouver et la balança hors de portée.
Awi serra les poings.


-Je me moque pas mal des intérêts du Royaume, de celui qui pose son séant sur le trône tant que cela ne cause pas ma ruine.

Elle la regardait s’avancer vers elle d’un pas calme et plein d’assurance. *Petite prétentieuse* pensa-t-elle.

-Ce qui est moche pour toi c'est d'avoir voulu jouer avec moi. Je pense que mon père sera fier de moi si je lui rapporte ta tête. Tu feras bien vite sa connaissance, après tout les capes blanches sont toujours en première ligne dans ces situations, non ?

*Jouer ? Tout ceci n’est qu’un jeu pour elle ? Un jeu de vie et de mort sur les peuples de feleth ?!*

Ainsi son père était une cape blanche ? Ceci expliquait cela, son attitude, son arrogance, le fait qu’une femme comme elle travaillait comme garde pour le Royaume. Une simple fille de «  ».
Awi s’apprêtait à se battre, pas à se faire attraper comme ça. Avant qu’elle ait eu le temps de comprendre et de réagir, la jeune femme du Royaume avait posé sa main sur son cou. Elle la poussa contre le mur. Awi sentit la chaleur des pierres contre son dos et les doigts se resserrer sur son cou, empêchant l’air de pénétrer correctement dans ses poumons. Mais Awi n’avait pas peur, elle croyait quoi, qu’elle avait peur de la mort ?! Après tout, ce n’était peut-être qu’une voie vers un monde meilleur. Awi fixa les yeux de son adversaire et soutint son regard quand celle-ci se mit à parler.


-J'ai jamais aimé les pouilleuses dans ton genre...Coller des affiches.....la rebellion doit cruellement manquer de moyens...

Awi sourit et répondit

« - Je pourrais en dire autant du Royaume …quand on voit qu’il se contente de recruter les enfants de machin truc …manque t’il donc de mains motivées à sa cause ? »

Awi se mit à tousser, l’oxygène lui manquait, elle essaya d’inspirer profondément et posa une main sur le poignet de son adversaire, elle commença à serrer, essayant d’enfoncer ses ongles à travers les gants.
Puis avec son pied, elle donna un violent coup vers les genoux de sa tortionnaire.
Si elle voulait sa mort, elle ne se laisserait sûrement pas faire comme ça, il fallait juste espérer que ses attaques répétées allaient finir par faire lâcher prise à cette petite « madame ».


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

avatar
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Lun 3 Mar 2014 - 17:29


-Il n'y a que vous autres pour vous bercez de douces illusions...

Le visage de la jeune femme prenait de jolies teintes jurant avec la couleur bleutée de sa chevelure. Une mosaïque qui allait imploser d'ici quelques minutes. Elle devait se contrôler et ne pas le tuer, une rebelle morte avait bien moins de valeur. Elle représentait une mine d'informations qu'il faudrait travailler. On verrait à ce moment là si la jeune femme lui tenait toujours tête. Oui, elle lui ferait tout cracher. Mais avant de penser à ce qu'il l'attendait, la jeune garde devait se soucier de ce trublion qui venait de lui faire lâcher prise. Massant son genoux douloureux, l'araignée imagina les dégâts que laisserait un tel coup sur sa peau. Grave erreur ! Portée atteinte à la beauté de la créature s'avérait être la plus mauvaise chose en terme de calcul. Passablement énervée, la jeune fille détacha la matraque qu'elle portait à sa taille. L'heure n'était plus à la rigolade.

-Sombre crétine !

Ne la lâchant plus du regard, elle tourna autour d'elle telle une hyène. Prête à abattre son arme, elle s'élança sur la jeune femme. Les coups s'échangèrent dans la confusion la plus totale, parant toutes deux les assauts répétés de l’adversaire. Pas une seule fois la matraque vint percuter les os de la rebelle, mais elle avait tout de même réussit à la maîtriser. Fermement maintenue par les bras démoniaques de la créature, elle lui susurra à l'oreille que la partie venait de se terminer.

-Avance

Les mains derrière le dos, la rebelle n'eut d'autre choix que de suivre le mouvement. La guider n'était pas une partie de plaisir, et elle regretta quelque peu de ne pas l'avoir assommé au préalable.  Parvenues au poste le plus proche, l'araignée poussa violemment sa prisonnière dans l'entrée

-J'ai trouvé cette chose traînant dans les rues avec des affiches !

Dévoilant son butin à son supérieur, elle vida les affaires de la rebelle devant son nez.


-On a suffisamment pour l’arrêter


-Voila une nouvelle qui saura ravir votre père....Enfermez dans la cellule en attendant...que j'examine ça de plus près.

Tout sourire, Nephila se retourna vers la jeune femme avant de l'empoignait fermement.

-Lève toi !

Sans ménagement elle la jeta au cachot refermant derrière elle la lourde porte d'acier.


-Une belle nuit vous attend...... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Ven 7 Mar 2014 - 11:27

Awi essayait de faire lâcher prise à cte follasse du Royaume. Elle l’entendit murmurer pendant qu’elle resserrait ses doigts autour de son cou.

-Il n'y a que vous autres pour vous bercez de douces illusions...

Awi avait de plus en plus de mal à respirer mais elle ne baissait pas le regard, il était hors de question qu’elle montre un moment de faiblesse même si cette garde la tuait maintenant, oh non, elle ne lui ferait pas cet honneur.
Le coup dans le genou ne sembla pas lui plaire, la femme soldat se recula mais malheureusement pour Awi, elle détacha sa matraque.


-Sombre crétine !

Awi la fixa puis lui fit signe de la main de venir, elle était prête, elle la recevrait comme il se devait. Après plusieurs échanges, son adversaire lui bloqua les bras et la menaça de la matraque. Awi essaya de se débattre mais la jeune femme la tenait trop fermement.

- Avance

Awi n’avait pas forcément envie d’obéir mais elle y était contrainte. Elle avança donc à petit pas vers une destination qui pour le moment lui était inconnue jusqu’à ce qu’elle aperçoive un poste de garde. À l’intérieur, il y avait un homme, plus âgé et sûrement plus gradé, Awi le regarda avec dédain avant d’être poussée sur une chaise.

-J'ai trouvé cette chose traînant dans les rues avec des affiches !

Awi lança un regard noir à la jeune femme. Cette chose ?! Comment osait-elle ? Au lieu du broyer le genou, elle aurait du lui casser le nez ! Son sac fut vidé devant l’homme.  

-On a suffisamment pour l’arrêter

Awi leva les yeux au ciel, depuis quand avait-il besoin de preuve pour arrêter les gens et les persécuter ?  

-Voila une nouvelle qui saura ravir votre père....Enfermez dans la cellule en attendant...que j'examine ça de plus près.

Encore cette histoire de père ? Awi jeta un dernier regard à l’homme qui s’était approché de ses affaires puis obéit à l’ordre et se leva. Elle fut poussée vers la cellule par l’autre énergumène. Awi fût enfermée dans une des cellules, la porte semblait bien solide. De l’autre côté de la grille, la jeune femme lui adressa une dernière parole avant de rejoindre son supérieur.

-Une belle nuit vous attend......  

Awi ne répondit pas, et laissa l’autre dandiner son derrière vers son supérieur. Elle observa la cellule à la recherche d’une faille. Elle tapotait le sol avec son pied, regardait de près les pierres et la grille mais rien ne semblait anormal ou fragile. Awi n’aimait pas être enfermée, après son dernier séjour en prison, elle n’avait plus été la même. Et elle n’avait pas du tout envie de faire appel à cette autre partie d’elle. Pour une fois, elle avait envie de s’en sortir seule et prouver à l’autre qu’elle était devenue forte, ça serait peut-être un moyen de la faire taire à jamais si elle arrivait à prouver ça.

Awi ne savait pas ce qu’ils recherchaient et pourquoi la jeune femme ne l’avait pas tué sur cette place. Depuis quand le Royaume avait-il besoin de faire un simulacre de procès ???
Non ce n’était pas possible, il devait y avoir une autre raison.

Awi s’assit dans un coin de la cellule et attendait ce que l’avenir lui réservait en silence.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nephila Edulis

La veuve noire

________________

avatar
________________


Race : Démon commun en sommeil
Classe : Aucune
Métier : ouch...pour l'instant jme tourne les pouces
Croyances : Aucune
Groupe : Royaume

Âge : 21

Messages : 98

Fiche de Personnage : La veuve noire


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Sam 27 Déc 2014 - 17:29


Après avoir longuement échangé avec son supérieur, la jeune royaliste retourna auprès de sa prisonnière un sourire non dissimulé. Passant sa matraque le long des barreaux elle réveilla son interlocutrice.

-Allez viens, tu signes quelques papiers et on te relâche...

Sur ses gardes, elle laissa passer la rebelle devant lui indiquant le chemin à suivre.

-Rentrer dans le bureau..


A peine avait elle franchit la porte, que l'araignée se précipita dans son ombre refermant aussi tôt la lourde porte dans son sillage. Pour plus de précautions, elle la ferma à clef puis se retourna face à la jeune fille qui semblait un peu perdue. Voilà qu'elle commençait à comprendre la supercherie, mais il était déjà trop tard pour elle, prise au piège avec une jeune recrue avide de pouvoir. Sans tarder, Nephila s'arma d'une paire de menottes et attendit tel un matador que sa proie vienne à elle. Le cliquetis des chaînes raisonnait dans la petite pièce. Nul bureau, ni décoration, il n'y avait pas même  une fenêtre. Les flammes des bougies dansaient devant cette lutte inégale.
Clouée au mur, l'humaine ne perdait pourtant rien de sa verbe. Sous un flot d'insultes, l'araignée dévoila ses attributs à sa jeune cobaye.

-Tu auras beau crier...personne ne viendra te secourir...tout le monde est d'accord pour que je mène « l'entretien ».


Assise sur un tabouret face à l'humaine qui pendait devant les bras en croix.

-Tu m'excuseras c'est ma première fois....j'ai bien peur de ne pas savoir à quoi serve ces petits objets..

Une panoplie de scalpels et autres outils étaient entreposés dans un écrin de cuir.

-T'as raison, ça sert à rien si j'ai pas le mode d'emploi !


Balançant par dessus son épaule son attirail, elle fit miroiter ses avants bras à la prisonnière.

-Tu vois, père m'interdit de les montrer en public et pourtant je crois que chaque être humain devrait les contempler.

Prenant un seau d'eau froide prévu à cet effet, la jeune garde vint rafraîchir l'humaine.

-Il paraît que le froid atténue la douleur....je ne voudrais pas que tu perds connaissance trop vite..... 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   Mer 31 Déc 2014 - 17:13

Awi n’avait pas trouvé d’issue, elle s’était donc assise et fermait les yeux afin de réfléchir comment allait-elle sortir de là ? Au bout d’un moment, elle entendit quelque chose taper le long des barreaux, elle leva la tête et regarda la jeune arriviste lui sourire.

- Allez viens, tu signes quelques papiers et on te relâche...

Awi fixa la jeune femme quelques instants, qu’est-ce qui s’était passé pour qu’on la relâche si rapidement ? Y avait-il eu un contre ordre à son arrestation ? Mais si oui, qui aurait pu le donner ? Ou alors ils avaient autre chose de plus important à faire que de s’occuper d’elle ? Awi trouvait ça étrange mais après tout, le monde était étrange et plein de surprises. Awi se leva et sortit de la cellule.

- Rentrer dans le bureau..

Awi se contenta d’obéir que pouvait-elle faire d’autre de toute façon ? À peine eut-elle passé la porte que celle-ci se referma violemment derrière elle. Awi se retourna et vit la jeune soldate fermer la porte à clé. Pourquoi avait-elle besoin de fermer la porte à double tour alors qu’elle avait parlé de la libérer ? Pourquoi ce soit disant bureau était-il vide ? Quelque chose se tramait et Awi n’aimait pas du tout la tournure des évènements. Awi s’avança vers la royaumeuse mais c’était trop tard, celle-ci avait tout calculé. En un rien de temps, elle était plaquée au mur.

« - Sale traîtresse, les gens du Royaume n’ont aucune parole, voilà pourquoi on ne peut vous faire confiance, vous vous moquez de tout ! Vous ne respectez rien ! Lâchez-moi où je vous jure que vous allez le regretter.»

-Tu auras beau crier...personne ne viendra te secourir...tout le monde est d'accord pour que je mène « l'entretien ».

« - Je n’ai rien à vous dire de toute façon !»

Awi vit la jeune femme s’assoir sur un tabouret en face d’elle se trouvaient des instruments sûrement destinés à la torture des prisonniers, Awi frissonna…

-Tu m'excuseras c'est ma première fois....j'ai bien peur de ne pas savoir à quoi serve ces petits objets..

Awi lança un regard noir à la jeune femme, comment osait-elle encore se moquer d’elle ?

-T'as raison, ça sert à rien si j'ai pas le mode d'emploi !

Chose surprenante, elle balança les objets mais Awi comprit pourquoi, elle venait enfin de voir les avant-bras de la jeune femme… La jeune femme n’en était pas une, c’était un être du Vein, c’était un démon. Depuis quand le Royaume utilisait-il des démons pour garder leur mur ? Et depuis quand les démons s’intéressaient-ils assez aux humains pour en défendre une partie ?

-Tu vois, père m'interdit de les montrer en public et pourtant je crois que chaque être humain devrait les contempler.

Les contempler ? Elle se croyait si exceptionnelle que ça, Awi avait connu des démons bien plus impressionnant que cette demi-araignée, et ce dès son plus jeune âge. Elle allait ouvrir la bouche quand elle se prit le contenu d’un seau d’eau froide. Ses cheveux lui collèrent au visage, et de l’eau dégoulinait le long de sa peau, elle rouvrit les yeux et regarda la jeune effrontée.

-Il paraît que le froid atténue la douleur....je ne voudrais pas que tu perds connaissance trop vite.....

« - Je ne risque pas de perdre connaissance, j’ai connu bien pire que vous ! Vous vous croyez exceptionnelle vous et vos simples pattes d’araignée, vous n’êtes qu’un démon commun… et peut être même pas de sang pur. Que fait un être comme vous aux côtés des humains, pourquoi n’êtes-vous pas dans votre cher monde de chaos : le Vein ! Vous devez être tombé bien bas pour aider le Royaume à je ne sais quoi ! À moins que vous ayez passé un marché ??? Dans tous les cas, mes parents vous auraient exterminé vous et votre progéniture sans même que vous ayez le temps de vous en rendre compte. Quoi ? Que se passe-t-il ? Elle a perdu sa langue la petite du grand papa ?»

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Qui veut la guerre est en guerre avec soi (PV ...)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Madorass, cité royale :: Ruelles-