''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyLun 3 Mar 2014 - 23:08


Ecailleux - Tu me dis te battre pour l'argent mais tu me dis aussi que tu veux tuer ton gagne pain , crois-tu un seul instant que le commanditaire te donnera la totalité de la paie sans voir le travail mené à bien ? Tu y perdra au change , la vie d'un homme contre une bourse de ses petits écus dorés que les humains aiment tant. Ta proposition reste tout de même intéressante , mais je trouve ça dommage de s'adonner au mercenariat avec ton don , si tu voulais de l'or , tu te plairais beaucoup plus à le prendre qu'à l'échanger contre tes services, après , ça n'engage que toi.

Uridan - Piller n'est pas resté amusant très longtemps, pour être franc. Le mercenariat est tout aussi rentable, et l'or ne me sert qu'à subvenir à mes besoins quand je suis en ville. Je n'y suis pas attaché autant que tu sembles le croire ... pas plus que je ne suis humain.

Je laissais planer un léger silence, savourant sa réflexion comme si je me nourrissait de son sang. C'était assez amusant de voir comme il hésitait. J'en profitai pour remettre la commande dans mes effets, le temps qu'il se décide.

Ecailleux - Très bien je marche.

Je le vis sortir une flûte noire de ses bagages, et commencer à jouer. Il était plutôt doué pour souffler là-dedans, et je profitai un instant de la musique. Toutefois, c'était avant tout pour en apprendre plus sur cet étonnant jeune homme que j'avais fais tout cela. Je le laissais finir son morceau avant de prendre la parole.

Uridan - Sinon,je dois avouer que je suis également curieux. Si cela ne vous paraît pas trop indiscret, j'aimerais au moins connaître votre nom. Après tout, nous allons ... nous défouler ensemble.

Nous discutâmes un peu, il joua de son instrument, et nous dormîmes pour le temps qu'il nous restait avant l'aube. Dès que le soleil pointa à l'est, nous partîmes en direction de Venill. Il nous fallut plusieurs jours pour y arriver, que je mis à profit pour soutirer ce que je pouvais du passé de cet étrange homme, tous en laissant moi-même filtrer ce qui équivalait aux informations que j’obtenais. Une fois arrivés en ville, nous portâmes nos pas directement chez le commanditaire.

Lequel nous accueillit d'un froncement de nez, un sourire satisfait malgré tout sur le visage. Mielleux, le petit bonhomme arborait un début d'embonpoint. Paré de riches vêtements bleus et or, sa petite tête chauve laissait un liseré de toison brune ceindre son front. Deux yeux d'un bleu éclatant luisaient de malice : à n'en pas douter, j'avais eu raison. Il nous fit entrer malgré l'évident dégoût qu'il avait de notre état d'hygiène du moment, comme un comploteur qui ne veut pas que son secret soit découvert. Quelques domestiques vinrent nous mener aux salles d'eau, et au soir nous partagions sa table.

Commanditaire - Bien. J'attends encore 3 guerriers et 2 mages, et dans deux jours nous serons partis. Il nous suffira de tenir les barbares à distance par l'intimidation, pendant que je convaincrai leurs chefs du bien fondé de la paix avec le Royaume.

Uridan - Nous récupérons la récompense, vous les honneurs. J'avais déjà compris cela. Mais je suppose qu'il y a au moins un acompte, non ?

Le bonhomme grogne un peu et plisse le front , avant de produire deux bourses rebondies. Nous en prenons une chacun, et pour ma part j'inspecte son contenu. Or et argent, une bonne somme. Il comptait vraiment retirer beaucoup de choses de l'expédition : dommage qu'il ne sache pas ce qui l'attendait vraiment. Nous fûmes menés à une grande chambre commune, ou sept nattes avaient été préparées : nous dormirions ici jusqu'à ce que la "compagnie" soit au complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyMar 4 Mar 2014 - 14:50

- Piller n'est pas resté amusant très longtemps, pour être franc. Le mercenariat est tout aussi rentable, et l'or ne me sert qu'à subvenir à mes besoins quand je suis en ville. Je n'y suis pas attaché autant que tu sembles le croire ... pas plus que je ne suis humain.


Il n'était donc pas humain à ce que laissait transparaître son corps , il devait aussi être plus vieux qu'il ne faisait , si c'était le cas , il devait avoir du vécu , donc beaucoup de choses à se raconter pour les deux durant le trajet vers Venil, intéressant.
Le dragon finit de jouer , voyant sur le visage d'Uridan que quelque chose l'intriguait, il écourta donc son morceau pour l'écouter, effectivement il voulait lui demander quelque chose.


- Sinon,je dois avouer que je suis également curieux. Si cela ne vous paraît pas trop indiscret, j'aimerais au moins connaître votre nom. Après tout, nous allons ... nous défouler ensemble.

Il n'y alla pas par quatre chemin , après tout ce n'était qu'un nom.

-...Dragnir , c'est comme ça que je me nomme.

Vint ensuite une petite discussion, était-il né du Vein ? que savait-il faire de ses pouvoirs ? Le démon commençait à intriguer Dragnir, il était rare que ça arrive , d'habitude il les tuait au même titre qu'un homme , selon son humeur.
Le sommeil emporta Uridan , Dragnir gardant un œil ouvert, se méfiant tout de même de son nouvel "ami" , on était jamais trop prudent.
Les jours suivants , la méfiance disparut, il était brave et plutôt agréable à la compagnie malgré qu'il avait la parlote mais faisant abstraction de ça , c'était quelqu'un de bien, étrange d'ailleurs pour un démon du sang.
Ils discutèrent magie, du moins c'est ce qu'on pourrait penser venant de deux mages plusieurs fois centenaires.
Ils arrivèrent chez le commanditaire, qui les accueillirent avec un certain dégoût dans le regard, il ne devait pas avoir l'habitude de recevoir des vagabonds. Il en va de soit , Dragnir avait rangé queue et ailes  et réduit au maximum l'apparition des écailles sur sa chair, gardant tout de même sa capuche sur son visage.
Ils furent amenés se laver , pour être un minimum présentable, ce que Dragnir fit rapidement , plongeant dans le bain puis le chauffant de son propre corps bouillant pour une température agréable pour le Dragon, écoutant les battements de cœurs alentours pour être certain d'être seul dans la salle d'eau .
Une fois propre , il se rendit dans le salon où Uridan négociait déjà leurs part du gâteau. A peine arrivé , on lui jeta à son coin de table une bourse bien pansue, qu'il mit dans sa main et qu'il fit sauter dans celle-ci pour entendre le bruit des écus, des pièces d'or et d'argent, il le reconnaissait au bruit qu'elles faisaient en s'entre-choquant dans la bourse.

Il dévora son repas comme la bête qu'il était  puis se leva , se dirigeant vers ses appartements pour les jours à venir. Il attendait Uridan dans l'ombre du couloir le dos au mur , s'assurant que personne n'était présent pour ne pas entendre ce qui se dirait par la suite.
A la vision de son camarade aux cheveux rouges , il lui jeta sa bourse, Dragnir ne travaillerait jamais pour quelques pièces , il en avait accumulé des millions comme celles-ci -Dommage qu'il refusait de retourner dans sa tanière-, il était hors de question de recommencer à s'encombrer de morceaux de métal sans aucune véritable valeur.
Il avança vers son camarade puis l'invita à marcher en ouvrant le pas.

- Trois guerriers et deux mages hein ? Il semble qu'on ne va pas s'ennuyer durant ce voyage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyLun 17 Mar 2014 - 9:22

Dragnir - Trois guerriers et deux mages hein ? Il semble qu'on ne va pas s'ennuyer durant ce voyage.

Je souris. Dragnir -puisque c'était son nom- semblait s'être pris au jeu de la duplicité. Il est vrai que duper quelqu'un était une joie non négligeable, surtout lorsqu'il s'agissait d'un fat tel que notre hôte. En revanche, pour ce qui était de s'ennuyer ou non ...

Uridan - Ne t'emballe pas trop, on ne sait pas encore à quoi ils ressemblent. La seule valeur sûre, c'est celle du clan vers lequel il va nous guider.

J’attrapais la bourse au vol : s'il n'en voulait pas, tant mieux. Ça me permettrait de rester plus longtemps en ville lorsque l'envie me prendrait d'échanger quelques mots avec les philosophes. J'espérais pouvoir venir reprendre une partie de la récompense après les événements, même si je doutais d'obtenir grand chose. Alors un acompte de plus, je n'allais pas cracher dessus. Cependant, cela voulait dire que Dragnir n'était motivé que par le carnage et la destruction : je devais être prudent, au cas où il décide de se retourner contre moi.

Quoiqu'il en soit, les cinq autres mercenaires arrivèrent le lendemain, en trois groupes. Il y avait parmi eux un couple formé d'un guerrier blond, torse saillant et regard bovin, dont l’œil ne s'éclairait que devant son espadon ou sa femme, une créature frêle rousse et bouclée adepte de magie élémentaire. Un autre couple, de deux guerriers cette fois, bien que la femme, aux muscles fins mais prononcés, semblât plus manieuse de couteaux et de dagues, contrairement à son mari, qui s'il n'avait pas l’œil vide, portait une lourde hache dans le dos. Le plus surprenant était sans doute le dernier mage. Grand et très (trop) fin, sa pilosité était remplacée par de longues plumes blanches, tant sur son visage que sur ses bras (je n'allais pas vérifier le reste devant tout le monde). Ses yeux jaune orangés semblaient fermés même lorsqu'ils étaient ouverts, et il tenait sa magie secrète.

Nous avions donc quatre humains et ce que j'identifiai comme un démon, bien qu'il ne se présentât pas comme tel. Qui l'aurait fait de toute façon ? Il serait sans doute le plus dangereux de nos ennemis, à moins de pouvoir le convaincre (pour le trahir ou non, ou au risque d'être trahis) de nous rejoindre. Quand à savoir s'il nous fallait "l'inviter" ou non, je laissais ce soin à Dragnir : je ne savais pas s'il voulait le compter dans ses alliés ou ses ennemis, et décidai donc de laisser l'écailleux proposer ou non de nous aider à l'emplumé.

Chacun prit du repos, et le lendemain nous étions en route. Le couple de guerriers se révéla agréable à la discussion, alors que les premiers arrivés s'embourbaient dans des anecdotes inintéressantes et passaient le plus clair de leur temps l'un contre l'autre : de nouveaux mariés sans doute, que je me ferais un plaisir d'écorcher lorsque ce serait le moment. Le démon à plumes, lui, ne pipait mot, enfermé dans un taciturne silence : le cheval qu'il montait était plus prolixe que lui, pourtant il est bien connu que les chevaux n'ont guère de conversation.

Lorsque la nuit arriva, notre équipage avait, par son simple nombre, sut garder les brigands éloignés. Aussi rien d'intéressant n'était arrivé, et nous n'avions pas pus estimer les compétences de nos collègues. Autour du campement, pendant que la troupe organisait les tours de garde, notre commanditaire nous expliqua qu'il nous faudrait près d'une semaine encore pour arriver sur le territoire des barbares, et une fois là-bas, que nous devrions les chercher.

Je pris mon tour après Dragnir, qui me semblait s'ennuyer comme un rat mort. l'écailleux partis se coucher, et moi je pris place au centre du campement, attentif. Au bout de cinq minutes, une magie subtile commença à flotter dans l'air, affectant mon jugement et mes impressions. Surpris, je décidai de d'abord attendre de voir son origine. Je tournais la tête, je retrouvant soudain face au démon à plumes. Ses yeux me fixaient avec attention, et je sus que c'était de lui que venait cette magie de manipulation. Je reconnus alors la magie, utilisée par certains démons pour séduire les felethiens : elle n'était donc qu'à moitié efficace sur moi. Cependant, je me laissais aller à son effet, pensant que j'avais bien fait de choisir ce tour de garde-là.

Au matin, alors que nous reprenions la route, je pouvais affirmer que c'était bien sur tout le corps que le démon présentait des plumes. Avec une pensée narquoise, je songeais que si il en venait à survivre assez longtemps, ce démon serait celui que je tuerais en dernier ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyDim 6 Avr 2014 - 15:38

- Ne t'emballe pas trop, on ne sait pas encore à quoi ils ressemblent. La seule valeur sûre, c'est celle du clan vers lequel il va nous guider.

Des paroles sages qui dégageaient l’expérience , Dragnir savait le contrôleur du sang  bien plus vieux que lui , il l'avait compris en voyageant avec lui , ou était-ce Uridan lui même qui l'avait avoué , l'esprit du dragon avait tendance à ne pas s'encombrer de ce genre de détails du moment que l'information était bien là.
Un petit pic dans le rythme cardiaque du mercenaire en attrapant la bourse , il se méfiait du dragon ? N'était-il pas trop tard pour penser à ce qui pourrait arriver maintenant que la créature d'écailles et de feux avait pour objectif de mettre un terme au conflit de deux clans aux moyens de sa force , en prenant soin d'éliminer les gêneurs comme les autres mercenaires ? Après tout c'était son idée , le dragon n'avait rien demandé , ni le gîte ni le couvert et encore moins l'argent d'un pourceau qui croyait pouvoir tout acheter , malheureusement pour lui , la mort était comprise dans le forfait à titre gratuit.

Deux jours plus tard , ils prirent la route, les mercenaires étaient arrivés la veille et s'étaient bien reposés , enfin la mission commençait , tous à visage découvert , même le démon au corps parsemé de plumes, tous sauf un , Dragnir, recouvert de son épais manteau noir et de sa capuche large qui faisait assez d'ombre pour masquer toute la partie haute de son visage. Il avait réduit ses écailles à son maximum , il avait presque une peau humaine à ce stade là , du moins au niveau du visage pour ne pas éveiller les soupçons , un démon à découvert , même se faisant passer pour un humain et taisant son histoire qui justifierait son apparence , était déjà de trop dans ce convoi.
Dragnir était posté accroupi sur le toit de la calèche du bonhomme, il était impensable de voir un pourceau aussi rond que lui monté sur un cheval , il lui fallait son confort et ne surtout pas faire d'efforts, cela arrangeait le dragon qui ne savait pas monter.
Toute la journée durant, il se taisait, analysant ses "camarades" mais le manque d'action de cette journée garda les compétences  de chacun secrètes.
La nuit arriva enfin, le gros bonhomme nous disait qu'il nous faudrait encore une semaine de trajet avant d'arriver jusqu'à leurs territoires , après ça on devrait les trouver mais une chose intéressante chez les barbares étaient qu'ils n'attendaient pas qu'on les trouve pour se montrer , c'était rarement le cas.

Dragnir , allongé au pied d'un arbre non loin du feu comptait les minutes , ce n'était pas une vie de devoir attendre ainsi en devant suivre des ordres de beaufs, raclures de l'humanités qu'il faudrait mettre en tête de liste noire.
Uridan arriva enfin , il ne sembla pas qu'ils échangèrent de mots , Dragnir se leva et se passa une main dans le cou puis avança vers un arbre qui lui semblait plus confortable que celui sur lequel il était adossé , à l’extérieur du campement pour s'y reposer durant cette nuit.
Le lendemain , alors que tous rangeaient leurs affaires , Dragnir qui ne possédait sur lui que ce que ses poches pouvaient contenir était plutôt à la pensée, durant la nuit son ouïe ne put s’empêcher de s'aiguiser pour se tenir informé de la vie autour et dans le camp , si jamais une information s'échappait d'une conversation nocturne , il aurait mieux valu ne pas la manquer. C'est ce qui arriva , il n'eu pas de mal à reconnaître la respiration haletante de son camarade , perçant ainsi à jour le secret d'une débauche comparable à la putain la plus connue de Madorass, l'or en moins à priori , à moins qu'ils ne s'étaient arrangés avant qu'il n'aiguise son ouïe.
Arrivant aux côtés d'Uridan avant de reprendre leurs routes , Dragnir posa sa main sur son épaule, d'abord un acte amical , lorsque son emprise se referma , tel un étau sur sa clavicule , ce n'était pas pour lui souhaiter une bonne journée .

-À quoi tu joues ? D'abord tu me dis de venir te donner un coup de main et maintenant j'apprends que tu te distrais à la moindre queue qui demande de l'attention. Ne fais pas l'enfant Uridan , nous avions un marché , à la fin du contrat , il ne doit rester que les écailles et le sang, ne m'oblige pas à te tuer parce que tu t'es attaché à ton nouveau jouet et que tu ne souhaite plus que je fasse ce pour quoi tu m'a amené ici, je ne t'apprécie pas encore assez pour accepter de ravaler ma fierté, ne m'oblige pas à faire quelque chose que je regretterais l'ami.

Le dragon était prudent , même en chuchotant il n'était pas sûr d'être le seul à avoir l'ouïe fine , il resta donc vague dans ses propos et n'utilisait des termes pour les qualifier que seul lui comprendrait. Malgré de durs propos , il ne mentait pas sur le fait qu'il appréciait la compagnie d'Uridan, il n'aurait pas aimer le combattre et encore moins le tuer, ça aurait été la triste fin d'une amitié naissante. Il relâcha son emprise doucement puis se dirigea vers la calèche.
Une fois les chevaux sellés et chargés , ils partirent , Dragnir retrouvant sa place au dessus du convoi.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyDim 6 Avr 2014 - 23:01

Dragnir - À quoi tu joues ? D'abord tu me dis de venir te donner un coup de main et maintenant j'apprends que tu te distrais à la moindre queue qui demande de l'attention. Ne fais pas l'enfant Uridan , nous avions un marché , à la fin du contrat , il ne doit rester que les écailles et le sang, ne m'oblige pas à te tuer parce que tu t'es attaché à ton nouveau jouet et que tu ne souhaites plus que je fasse ce pour quoi tu m'a amené ici, je ne t'apprécie pas encore assez pour accepter de ravaler ma fierté, ne m'oblige pas à faire quelque chose que je regretterais l'ami.

L’étau qui enserrait mon épaule se desserra, et alors que Dragnir s’éloignait sans me regarder, un sourire amusé se dessina sur mon visage. Il me prenait visiblement pour un grand sentimental. Mais quiconque aurait pu témoigner de la future trahison que j’allais infliger au commanditaire aurait été en mesure de détruire ma réputation de mercenaire. Il ne resterait aucun témoin … sauf lui, bien sûr. Je n’allais pas l’entraîner ici pour en apprendre plus sur lui, si c’était pour le tuer au final. Il était partit se percher sur le toit de la roulotte. Je le rejoignis d’un bond pour mettre les choses au clair.

Uridan – Je ne sais pas comment tu fonctionnes, mais moi je suis capable de « jouer » et de garder mes objectifs en tête. Quand à hier soir, j’ai appris qu’il utilisait une magie particulière, sûrement une variante des illusions pour mieux manipuler ses adversaires. Quand tu réussiras à obtenir ce genre d’informations et à les garder en tête dans de telles circonstances, tu pourras envisager de me faire la morale.

Au final j’étais vexé. Mes goûts étaient très étendus, et la façon dont il avait parlé de mes mœurs était pour le moins dégradante. Je redescendis aussitôt sur ma monture d’un bond souple, lui tournant le dos à mon tour sans plus lui adresser de regard. Sans moi il serait au fond d’un cachot sordide à Madorass, tenu en joue par une panoplie de capes blanches et d’inquisiteurs qui l’empêcheraient d’utiliser sa magie, promit à une mort certaine. Au lieu de ça, il avait juste à supporter quelques mercenaires avant de pouvoir se défouler sur un clan tout entier : la moindre des choses aurait été de choisir ses mots.

Je pense que nous serions restés fâchés si les choses avaient dû en rester là. Le démon recouvert de plume chevauché juste devant moi, et il affichait toujours cet air absent, comme si rien ne le concernait. Je ne pus m’empêcher de me demander pourquoi il avait utilisé ses pouvoirs de sujétion la nuit dernière. Je devrais sans doute essayer de comprendre ça, ne serait-ce que pour me préparer à la suite : lorsque viendrait l’heure de le tuer, je ne voulais pas avoir de mauvaise surprise. C’est au moment je résolus d’aller lui parler directement, au risque de paraître « attaché » au démon, qu’ils passèrent à l’attaque.

C’était une bande assez conséquente, une trentaine de brigands. Certains portaient les marques ou les attributs d’activités magiques. Très vite, un voile d’illusions s’abattit sur notre petit groupe. Nous étions à plus de quatre contre un, et en plus notre vue se retrouva troublée. Je ne voyais plus grand-chose, comme si un rideau blanc opaque avait été posé sur mes yeux. Je fis apparaître mon sabre-croc dans ma main, attentif à tous ce qui se passait et que je pouvais saisir. Le bruit des attaquants, la chaleur des sorts de feu, les cris des blessés, le lieu et la quantité de sang versé, tout cela m’était un indice précieux pour au moins ne pas mourir. Plus le combat avançait et plus ces informations étaient précises. Je pus même me joindre à la danse au bout d’une demi-minute, grâce aux dégâts que les sorts de l’humaine avaient causés.

Nous aurions pu nous rendre, mais on ne nous en avait pas laissé le temps. Bien que nous soyons en partie éparpillés, nos adversaires visaient la calèche du commanditaire. C’était probablement, en fait, des mercenaires, embauchés pour empêcher le commanditaire d’agir, voir pour le tuer. Soudain, ma vue revint, d’un coup. Leur illusionniste avait dû mourir. Mon propre sabre avait mordu dans de nombreuses chairs. Le combat était fini. Je regardais autour de moi. La magicienne et son mari étaient morts, dos à dos, un cercle de corps couchés autour d’eux. La calèche était en lambeaux, et les chevaux avaient fuis. Le commanditaire était indemne et en état de choc. Et surtout … le démon à plumes était recouvert de sang. Comme si chacune de ces plumes avait tranché un corps.

Cette illusion était très utile pour lui, au final nous savions juste qu’il était dangereux. Du coin de l’œil, je vis une forme énorme se rétracter derrière les arbres. Peu après, Dragnir en sortit, visiblement indemne. Il avait probablement prit sa forme originelle avant de lâcher une douche de flammes sur nos adversaires. Au final nous étions encore cinq, et nous avions détruits tous les assaillants. Faisant mine de fouiller les corps de nos adversaires, je me rapprochais de mon complice écailleux.

Uridan – Le commanditaire était visé, c’était des mercenaires. Le piaf est plus dangereux qu’on aurait pu le penser.  Il faut garder l’œil ouvert.

Ce démon à plumes avait peut-être des projets semblables aux nôtres, et l’illusion était peut-être de son fait, pour garder ses capacités secrètes. J’espérais pouvoir échanger quelques mots avec Dragnir cette nuit, pour faire le point sur la situation. Quoiqu’il en soit, le guerrier survivant se chargea de prendre le sac de voyage contenant les « cadeaux » que le commanditaire voulait faire aux barbares. Sa femme ne quittait pas ledit commanditaire d’une semelle, pendant l’emplumé, Dragnir et moi étions déployés en triangle, de façon à ne pas nous faire surprendre.

Le camp qui fut dressé cette nuit-là était plus que sommaire, car nous avions dû abandonner la plupart de nos effets personnels, par manque de montures et de véhicule. Le politicien pestait contre sa malchance, gueulant que nous étions des incapables, qu’il allait falloir deux fois plus de temps pour nous rendre là-bas, que le prix de la calèche et des montures serait déduit de la récompense …

Je finis par le prendre par le col. J’avais beau avoir une gueule de gamin, j’avais une force certaine. Il se mit à couiner sous ma poigne. Je devais lui faire peur, et le faire taire maintenant, sinon je doutais que Dragnir ait la patience de le supporter.

Uridan – C’est votre sottise qui nous a conduits ici. Vous avez sous-estimé vos ennemis, ce n’était pas des brigands, mais des assassins. Vous avez de la chance qu’avec si peu d’effectifs, il n’y ai que deux pertes et une calèche à déplorer. Alors fermez votre clapet. Avant que ne nous prenne l’envie de vous laisser pourrir ici. Ou pire.

Il blanchit, et se tut. Je le lâchais alors, réarrangeant ses vêtement autour de lui, je lui servis alors un sourire éclatant.

Uridan – Mais pour l’instant, nous veillerons sur vous, puisque vous nous payez pour ça. J’espère que vous ne m’en voulez pas trop, je ne suis qu’un enfant après tout.

Je retournais ensuite autour du feu qui venait d’être allumé par Dragnir, visiblement horripilé du manque de compétence des humains qui nous accompagnaient pour allumer un feu de camp. Nous commençâmes à réorganiser les tours de veille, pendant que le politicien se remettait de mes paroles.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyDim 20 Avr 2014 - 21:00

Une fois la calèche repartit , Uridan d'un bond rejoignit le Dragon sur son nid , voulant causer fleurette.

Je ne sais pas comment tu fonctionnes, mais moi je suis capable de « jouer » et de garder mes objectifs en tête. Quand à hier soir, j’ai appris qu’il utilisait une magie particulière, sûrement une variante des illusions pour mieux manipuler ses adversaires. Quand tu réussiras à obtenir ce genre d’informations et à les garder en tête dans de telles circonstances, tu pourras envisager de me faire la morale.

Il n'avait là qu'à répliquer qu'une chose , faisant fit de parler dans le vide sans se tourner vers son interlocuteur.

-J'aurais pu faire sans et garder un minimum d'amour propre.

Il pensait sans doute au fait qu'il devait lui être redevable de lui avoir donner un coup de main , il n'avait pas besoin de lui , si ça avait dégénéré il lui restait un atout de taille majeur , qui plus est , il n'avait fait que crépiter quelques flammes, il aurait pu incendier la ville et disparaître un siècle ou deux.

Alors que Dragnir était dans ses pensées , ses sens qui étaient à leurs habitude aiguisés même lorsqu'il songeait ne l'étaient pas ce jour là , une petite erreur que dans le futur il colmatera en les gardant aiguisés en tout temps.
Des brigands leurs tombèrent dessus , instinctivement Dragnir roula sur le sol pour esquiver une ruade de flèches , un, deux, trois emmerdeurs avec des armes de tirs essayaient d'abattre le gardien du convoi , il n'en fallu pas moins de temps pour Dragnir de s’accroupir  et foncer en direction des archers , malheureusement il perdit ses moyens l’espace d'un instant lorsque sa vue se flouta. quelques flèches le percutèrent et se brisèrent sur les écailles de son bras , qu'il se servait pour lui éviter de se prendre une flèche au visage , qui n'était pas recouvert d'une seule écaille pour éviter les soupçons.
Dragnir passa ensuite rapidement sous la calèche , et fonça entre les arbres , sa vue lui était très précieuse mais son sens de l'ouïe était plus utile encore. Il entendait chaque battement de coeur et chaque flèche qui fendait l'air, assez vite pour les parer de sa main sans s'arrêter. Une fois près des perchoirs des archers , il ne tarda pas à se glisser le long du tronc pour venir leur tenir compagnie à la cime . Une fois là haut , il enfonça ses crocs brûlants dans le cou de l'un alors qu'un autre s'empressa de lui asséner un coup de couteau dans le ventre , la lame rappa la chair faite d'écailles et ne s'enfonça que dans le vide. De ce geste Dragnir arracha le morceau de viande qui venait , poussant du pied l'homme agonisant qui se fracassa au pied de l'arbre , celui qui avait tenté de lui enfoncer un couteau se retrouva une main dans le ventre , flambant de l'intérieur laissant dans le vent une légère odeur de viande brûlée. Il retira sa main et n'entendait plus le troisième archer , il devait être descendu. Dragnir sortit ses ailes et survola la zone , il se dirigeait de l'autre côté de la forêt mais pour cela il devrait passer par le champ de bataille.
Dragnir rangea ses ailes et retomba lourdement non loin du couple de jeunes mariés , le sang du Dragon ne fit qu'un tour , mâchant le morceau de viande qu'il avait arraché tantôt , il s’avança dans la défense du couple qui s'acharnait à tuer quiconque se trouvait à bout de lame, ce qui ne faisait pas peur au Dragon. un puissant coup de l'homme qui heurta le bras tout écailleux de Dragnir , durant l’espace d'un instant il ne comprit pas ce qui se passa , juste assez de temps pour que la vision même floue de l'homme puisse lui dessiner la carrure de son ennemi qu'il pensait être jusqu'à présent un allié, dernière vision lorsque l'appendice caudale  du dragon apparu et  se fraya un chemin sous son épais manteau pour transpercer l'homme et la femme dans un seul et unique mouvement meurtrier , comme-ci un dard se contractait et se rétractait aussitôt pour ne laisser que le souvenir de son passage dans la chair de deux corps encore chauds.
Juste après cet acte de traîtrise il repartit à son rythme à la poursuite du fameux pleutre qu'il chassait, il avait traversé le champs de bataille bientôt vide et allait se réfugier au plus profond de la forêt. Le Dragon fit un détour pour faire volt-face avec le fuyard , là , même sans pouvoir distinguer son visage il pouvait lire la peur sur l'homme qui sentait l'urine.

Continuant de mâcher le morceau de viande , bouche grande ouverte ce qui laissait le sang couler dans son cou, il retira sa capuche et au même moment des écailles se dessinèrent sur son visage , ensuite si on vous demande vous répondrez que  l'homme prit feu comme un million de bûchers avant que les flammes ne s'éteignent comme elles étaient apparut , dans un simple claquement de doigts.

Sa vision était revenue , quelqu'un avait finit par tuer le mage qui entravait leurs vues , le Dragon remit sa capuche et retourna alors bredouille vers ses compagnons , ou du moins ce qui en restait , toujours à mâcher son steak saignant.
Uridan s'approcha , feintant de fouiller les corps pour lui toucher quelques mots.

– Le commanditaire était visé, c’était des mercenaires. Le piaf est plus dangereux qu’on aurait pu le penser.  Il faut garder l’œil ouvert.

-Tu veux un morcheau de shteak ? Dit-il en laissant dépasser un bon morceau de sa bouche sur lequel Uridan n'aurait qu'à tirer pour le prendre. A priori Dragnir ne jugeait pas plus dangereux que ça le démon à plume ou était-ce que la notion de peur lui était totalement inconnue ?

Une fois le campement monté , Dragnir feignit d'écouter le discours du gros bonhomme, il se posait de plus en plus la question quant à la réussite des objectifs , le campement des barbares  était encore plus loin que la simple semaine de route  convenue , qui plus est il devrait marcher pour s'y rendre alors que la calèche était tellement plus pratique. Et si il s'arrangeait avec Uridan pour les tuer maintenant ? Après tout ça faisait économiser du temps et de l'argent à tout le monde.
Uridan haussa le ton , il réagissait , peut-être que le convaincre de les tuer dans le courant de la semaine serait plus simple que prévu, quant au Dragon , il fut rapidement déconcerté par la bêtise humaine en les voyants incapables d'allumer un feu... Il attrapa deux cailloux , il était peu probable que ce soit des silex mais les imbéciles autour de lui n'avaient pas l'air d'avoir une  quelconque connaissance des pierres. Il les frappa et créa magiquement des étincelles , le feu ne tarda pas à s'allumer.
Dragnir feintait toujours sur ses capacités , Uridan les connaissait mais elles étaient encore inconnues pour au moins deux des trois mercenaires.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyLun 5 Mai 2014 - 15:27

Le temps passait lentement. Je sentais l'impatience de Dragnir grandir de jour en jour, de même qua la nervosité du commanditaire. Le couple composé du guerrier et de sa femme restait en permanence sur le qui-vive, et la nuit relayait les échos de leur crainte à finir par se perdre l'un l'autre. Le démon, lui, restait impassible. Même lors de mes quelques nuits blanches, je n'avais pas sentis planer de nouveau la magie de cet être dans l'air. Cela me laissait penser qu'il avait obtenu quelque chose de cette nuit, de plus que le simple plaisir de la chair. Ainsi donc, je courrais peut-être au-devant de mauvaises surprises.Toutefois, Dragnir n'avait pas l'air effrayé par le démon : et même s'il me semblait hasardeux de me reposer sur lui, je pensais qu'il serait capable de vaincre l'emplumé même sans moi.

Cela faisait plus d'une semaine que nous avancions à une vitesse constante bien que peu soutenue. En effet le guerrier portait tout ce que le commanditaire voulait offrir aux barbares pour sceller le pacte de non-agression, et le commanditaire lui-même n'était pas le plus grand des athlètes. Quoiqu'il en soit, nous arrivâmes finalement à ce que la femme du guerrier identifia comme la frontière du territoire du clan que nous cherchions. la nuit étant fort avancée, nous décidâmes de monter le camp encore une fois. Tous autour du feu, nous écoutâmes la femme expliquer ce qu'il y avait à savoir sur le clan.

Femme - Il s'agit du clan des Toisons d'Acier. Ce sont de redoutables guerriers, la plupart lourdement armuré. Il vivent de façon nomade sur un grand territoire, dont nous n'avons atteint que l'extrémité la plus éloignée. Nous pourrions les rencontrer dès demain comme dans trois jours, voir plus si nous manquons de chance. Leur statut social est visible à la taille des cornes de leur casque, et à celle de leur arme. Plus c'est grand, plus le porteur est important.

Elle tourna la tête vers le commanditaire soudain très sérieuse. Pour ma part, j'étais étonné du savoir de cette femme. Nul doute qu'elle avait été choisie pour plus que sa plastique aguichante pour nous accompagner.

Femme - Monsieur, je vous demanderais de bien faire attention à qui vous vous adresserez, les représentants doivent parler au second en chef : si rien n'a changé, elle doit avoir un casque orné de cornes de bélier massives, et une marteaux presque aussi grand qu'elle dans le dos.

Elle ? je fronçais les sourcils, surpris : rares étaient les sociétés guerrières à avoir accordée une place politique importante à des femmes. A moins que le clan ne compte que peu d'hommes ? Quoiqu'il en soit, notre équipière, malheureusement vouée à la mort, continuait ses explications.

Femme - Elle viendra sûrement avec un petit contingent de combattants, une demi-douzaine vu notre nombre, en nous apercevant. Si il se passe la moindre anicroche, c'est tous le clan qui nous tombera dessus. Deux cent hommes et femmes lourdement armés et armurés, dont une vingtaine montés. Pas de fuite possible donc. Nous serions noyés par le nombre, à moins ... d'avoir de la chance.

Elle avait jeté un regard étrange à Dragnir et au démon. J'étais pour ma part persuadé qu'elle avait percé à jour leur nature, et qu'elle attendait donc beaucoup d'eux en cas de combat. Savait-elle que Dragnir avait prévu de tous les tuer avec moi ? Le démon à plumes n'avait-il pas fait les même plans, d'ailleurs ? Deux cent humains, armés et entraînés ... Un léger frisson parcourut mon dos. Un frisson d'excitation, aussi surprenant que cela soit. Ce serait un combat magnifique, digne d'être raconté. Mon sang de Seïrdan me le hurlait, je n'allais pas m'ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyVen 30 Mai 2014 - 16:39

Dragnir s'était retiré , il était en dehors du camp , posé sur un gros caillou et contemplait la lune comme le ferait un loup, il suivait la conversation de loin grâce à son ouïe mais n'avait aucune intention de se mêler une fois de plus aux hommes , il les supportait depuis beaucoup trop longtemps , c'était trop lui demander que de passer la nuit en leur présence , d’ermite à garde du corps , il avait fait un grand effort d'adaptation pour le simple plaisir de l'amusement mais maintenant ça ne l'amusait plus , il se lassait de ces humains et de leurs discussions à deux sous , le seul plaisir qu'il tirerait de cette mission est la satisfaction de retrouver le calme cadavérique qui hante ses pas, douce mélodie que seuls quelques immortels peuvent entendre joué par un orchestre éviscérés et de calcinés au rythme du vent.

Il sentit le regard de la femme se poser sur lui , lui qui était pourtant loin du petit cercle que faisaient les derniers survivants autour de ce feu, elle avait sans doute comprit que ce n'était pas un simple humain cracheur de feu , dans ce cas ils étaient deux à connaître la vérité sur ses pouvoirs , ou du moins à connaître une partie de ceux-ci , gardant secret son plus grand atout, celui de reprendre sa forme originelle.

La petite réunion se termina , Dragnir attendit que son ami qui manipulait le sang soit seul pour descendre de son caillou et s'approcher du feu.

-Tu sais qu'allumer un feu était une bonne idée ? Avec la lumière que ça fait, on n'aura pas à attendre longtemps que les barbares viennent à notre rencontre.

Après ces mots , le feu s'agita lentement avant de voir Dragnir retourner à son caillou pour finir sa nuit à la belle étoile. Au petit matin , Dragnir avait disparut du groupe , il était partit à pied chercher quelques barbares dans ce vaste territoire , il en avait trouvé, un petit groupe d'une dizaine de cavaliers armés de lance, de grosses épées et de quelques talents magiques , le Dragon avait profiter de sa visibilité en plaine pour attirer l'attention de ces éclaireurs , à plusieurs kilomètres de là où se trouvait Uridan.

Il en avait profité pour se faire la main, il avait chauffé ses paumes pour obtenir une température de fusion au contact du métal , après quoi tout ce que ses mains touchaient prenait feu instantanément , par ailleurs , aucune lame ne lui résistait et rapidement , alors que les chevaux s'agitaient , il finit par tous les tuer. Pas un seul survivant , humains et canassons périrent et pour ne pas s'arrêter en si bon chemin , il entassa les cadavres , en prenant soin de les fouiller puis alluma un grand feu , dont une épaisse fumée noire s'échappait , alertant barbares et "équipiers" d'une activité "fumante" au nord.
L’impulsivité de Dragnir était parfois assez emmerdante à prévoir , il était difficile de canaliser cet immortel bébé dragon qui n'en faisait qu'à sa tête.

Attendant de voir les gens s'attrouper autour du massacre , il alla se glisser sereinement sous les côtes d'un cheval en flammes dans le grand tas qu'il avait prit soin de faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyLun 2 Juin 2014 - 23:16

Je n'avais remarqué son absence que trop tard. J'aurais dû me douter qu'il se lasserait. Maintenant nous étions confondus. L'imposante colonne de fumée noire, charriant l'odeur de la mort, était un repère aussi efficace pour les barbares que pour nous. Lorsque nous arrivâmes sur place, je ne pus m'empêcher de soupirer. J'aime la mise en scène, mais si celle-là était voulue elle était terriblement exagérée.

Dragnir était là, allongé au milieu d'une pile de corps enflammés, visiblement très à l'aise dans la fournaise. Lesdits corps étaient encore dans leurs armures, avec leurs montures ... et leurs armes. De lourdes armes, massives. Je fermais les gens en grimaçant. Il avait trouvé une partie des barbares. Et je n'étais visiblement pas été le seul à arriver à la même conclusion. Tous nos "alliés" s'étaient armés, à l'exception du démon qui avait simplement hérissées ses plumes. Et de notre client, qui s'était mis à gueuler comme quoi à cause de lui les négociations seraient un échec, et qu'il allait le payer cher. Je poussais un soupir.

La tête du client vola. Un peu de calme. Ses cris et son babillage incessants me donnaient presque la migraine. Le sabre-croc était apparut dans ma main, tranchant le chef de ma victime dans une parabole très élégante. Le sang fut aussitôt absorbé par mon arme. Je profitai du moment de stupeur provoqué par mon action pour me propulser d'un bond prodigieux près de Dragnir.

Uridan - Tu te lasses vite. Maintenant nous allons devoir les tuer eux avant l'arrivée des barbares. Ho ! j'aurais une requête : laisse-moi l'oiseau. J'ai envie de jouer un peu avec lui. Je pense que tu pourras te distraire avec les autres ?

Il restait le démon, le guerrier et sa souple mais néanmoins mortelle femme. Le couple semblait habitué à combattre de concert, j'étais sûr qu'ils sauraient divertir le dragon le temps que je règle mes comptes avec l'emplumé. Aussi étrange que cela puisse paraître, le trio survivant se divisa selon mes vœux. Le démon semblait très sûr de lui pour sa part, et j'en conclus qu'il avait très probablement obtenues un genre d'information cette nuit-là.

Uridan - Laisse-moi entendre ta voix, mon grand. Je suis curieux de voir ce que tu sais faire.

Le démon oiseau sourit, dévoilant ses dents pointues. Quelques plumes de son corps se détachèrent de sa peau pour voleter autour de lui : il devait pouvoir les utiliser comme projectile. Il se mit alors à parler, d'une voix grave et douce, presque enjôleuse.

Démon - Oh, mais tu en as déjà eu un gros aperçu, non ?

Sa voix était pleine de sous-entendus dépravant. Quel idiot. Nous n'avions fait que profiter l'un de l'autre cette nuit-là au final, et moi qui m'attendait à un quelconque désavantage.

Uridan - Je n'ai rien vu qu'une minuscule parcelle de ta magie, je le crains.

Il plissa les yeux, et les plumes fusèrent vers moi. Trop prévisible. J'esquivai d'une roulade sur le côté, avant que mon visage ne se barre d'un grand sourire.

Uridan - Y a que la vérité qui blesse, mon p'tit.

Le combat promettait d'être amusant. J'espérais que, de son côté, Dragnir y trouvait lui aussi son compte, au moins de quoi patienter jusqu'à l'arrivée du clan.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyMar 3 Juin 2014 - 16:50

Alors que Dragnir commençait à s'assoupir sous le doux baiser des flammes , Il eu un spasme lorsqu'il entendit Uridan lui adresser la parole , alors comme ça on pouvait enfin s'amuser ? Il ne lui fallu pas plus de temps pour afficher un grand sourire laissant montrer ses crocs , ceux-là mêmes qui lui servaient à arracher la chaire comme une bête sauvage.
Son compagnon de méfaits semblait lui aussi avoir atteint son point culminant de  lassitude , en abattant froidement le commanditaire, Voilà que le jeu pouvait enfin commencer lorsqu'Uridan prit position près du feu.

- Tu te lasses vite. Maintenant nous allons devoir les tuer eux avant l'arrivée des barbares. Ho ! j'aurais une requête : laisse-moi l'oiseau. J'ai envie de jouer un peu avec lui. Je pense que tu pourras te distraire avec les autres ?

Le Dragon disloqua la carcasse du destrier en sortant de celle-ci et projeta les deux morceaux en flammes sur le couple , lui laissant le temps de sortir de son lit de  fortune , de remettre son manteau qui traînait au sol et s'échauffer les épaules et le cou.


-Je me demandais combien de temps encore tu accepterais d'être tiré dans la boue par ce porcin. Très bien le pigeon est à toi , je te dois bien ça pour avoir commencer sans toi notre petite grillade.

Dragnir avança sereinement vers le couple , cette façon désobligeante qu'il avait de s'imposer comme le plus fort dans toutes les situations le rendait sûr de lui et incroyablement dangereux par le simple fait qu'il avait une confiance totale en ses capacités, c'était la première grande qualité du dragon et même à travers les âges , son esprit pourrait vaciller qu'on ne pourrait lui retirer cette fierté.

L'homme s'avança aussi , la femme légèrement en retrait , comme son ombre deux dagues à la mains , le mari lui attendait de s'approcher encore un peu pour prendre sa hache en main.
Malgré le fait qu'il allait devoir combattre le couple, Dragnir restait sensible à ce qui se passait autour de lui , afin de prévoir l'arrivée des barbares et peut-être une quelconque interruption si jamais Uridan flanchait face à son adversaire. Ce qu'il entendit à ce moment là l'amusa mais ce concentra sur son combat avant que l'un de ses adversaires n'engage l'échange.

Le Dragon se plaça à une distance raisonnable , afin d'éviter d'être dans le champs de la Hache si elle s'abattait  avec une force ou une vitesse qu'il ne pouvait expliquer que par magie. L'homme face à lui s'arrêta aussi et lorsque Dragnir chercha du regard la femme , elle était dans son dos et frappa violemment l'une de ses dagues dans son flanc. Bien sûr la dague se brisa mais l'écailleux resta perplexe, quand était-elle arrivée si près sans alerter ses sens ? Ni la vue ni l'ouïe ne lui avait permit de suivre un mouvement indescriptible et la faire pénétrer dans son champ d'action. Il eu à peine le temps de se demander comment qu'un second impact se fit sentir , bien plus fort, la femme était de nouveau en retrait et la lourde Hache frappa l'autre flanc projetant Dragnir qui ricochait sur le sol comme un petit caillou qu'on venait de lancer sur l'eau.

Résultat des courses : Deux côtes fêlées; Même une armure indestructible laisse des bleus à l'impact. Dragnir se releva sans difficulté , c'est vrai qu'il lui était rare  de se blesser mais ce n'était pas d'une extrême gravité , il pourrait quand même se battre.
A peine venait-il de se lever qu'il pouvait apercevoir l'homme marcher tranquillement vers lui , sa femme à sa suite, il s’épousseta le manteau et recouvra son corps d'écailles plus épaisses encore,  il ressemblait à un homme à la peau écailleuse, sur le haut de son crâne se dessinait des grandes cornes noires. Il regardait autour de lui , Ils avaient disparu de nouveau et un second coup de Hache s’abattit qu'il dévia rapidement en faisant apparaître son appendice caudale.


-Je crois que j'ai compris comment vous faites ça , ta femme doit être capable de se déplacer instantanément sur de courtes distances ou quelque chose du genre...Sachant que ses dagues sont inutiles sur mon corps , c'est toi qu'elle déplace pour peut-être briser ma carapace de ton arme.

L'homme disparut avec la femme et se retrouvèrent quelques mètres plus loin, maintenant que le tour de magie était quasiment révélé  , même si il ne s'agissait peut-être pas de la propriété de sa magie , c'est en tout cas comme ça qu'elle en faisait usage et il serait difficile de placer un nouveau coup de hache.


-Ce qui est dommage avec ce genre d'arme c'est qu'il faut prendre de l'élan pour l'abattre et  faire un maximum de dégâts, donc logiquement si c'est moi qui prend les devants vous avez un peu moins de dix minutes à vivre.

L'homme ricana sûr de lui.

-Tu as peut-être compris le truc mais pour l'instant ta seule tentative a été veine alors que nous sommes entrés déjà deux fois dans ta garde , ce n'est qu'une question de temps avant que nous trouvions un moyen d'y entrer de nouveau.

-Peut-être oui mais du temps vous n'en avez plus qu'une poignée de minutes si tu m'a écouté.

On voyait la colère monter au visage du guerrier, il ne devait pas avoir l'habitude qu'on le défie verbalement de la sorte ,d'ailleurs il était peu probable qu'il y eu beaucoup de survivants à leurs duo.
Dragnir laissait son appendice caudale bien en vue et se précipita à la course vers le couple , l'homme se mit en position , prenant de l'élan sa femme juste derrière lui attendait le moment propice pour le faire disparaître.
Le Dragon entra dans le rayon de l'arme qui allait s'abattre , le guerrier et sa femme disparurent  et apparurent derrière Dragnir , l'arme alla frapper au niveau de l'épaule du dragon mais la queue de celui-ci trancha un des avant-bras du guerrier , sa vitesse de frappe  réduite , il n'eu plus qu'à se mettre accroupi pour laisser passer l'arme au dessus de sa tête dans la même foulée  . L'homme comprenant ce qui venait de se passer poussa un cri de douleur , sur son visage se dessinait la peur, c'est souvent ce qui arrivait lorsqu'on privait quelqu'un de ses acquis. Il avait lâché son arme prit par la douleur mais Dragnir lui , venait d'attraper l'homme sur le morceau de bras qui lui restait.

-Melyna part !

-Si tu pars humaine , je répands les entrailles de ton mari dans toute la plaine et je te retrouverais pour t'offrir sa tête , maintenant si tu veux qu'il vive , tu vas prendre ma main.

-Ne l'écoute pas !

Elle s’exécuta car l'amour était l'un des sentiments les  plus pathétiques de ce petit monde , il le savait car pendant un moment l'amour avait dicté sa vie , et les actes qui en avaient découlé , il les avaient lui même caractérisés comme tel.
Il serra sa main  pour éviter qu'elle ne  s'échappe et cautérisa la plaie de son mari en lui enflammant le bras au niveau de sa prise en main , ainsi il arrêta le sang de couler  , la douleur fut telle qu'il perdit connaissance, laissant le dragon et la femme seuls à seuls.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

Uridan Sangried
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Magesang
Métier : Marquis des Plateaux de Lune
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 524

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyMer 4 Juin 2014 - 13:55

Les plumes voletaient, partout, sans répit. J'avais fait appel au sang invoqué, mais la vitesse d’exécution du démon me laissait tout juste le temps de modeler et mouvoir mes propres lames de sang pour contrer ses plumes. Plus le temps passait, plus mon analyse s'affinait. Seules les plumes recouvrant ses articulations se détachaient, lui offrant probablement une liberté de mouvement supplémentaire, négligeable mais qui pouvait faire la différence. De plus, les longues plumes qui lui servaient de cheveux frémissaient à chaque fois que ses projectiles changeaient de direction. J'en avais conclu deux choses : il devait confirmer ou modifier le sens de déplacement de toutes les plumes en même temps, et plus il y avait de plumes en suspension, plus c'était long de toutes les prendre en compte ; et il finirait par mettre ces grandes plumes au travail.

Je devais donc me préparer. C'était une simple histoire de timing. Il fallait frapper juste après u changement de direction. Mais avant cela, je devais me préparer. Le sang invoqué forma soudain un cocon solide bien qu'extrêmement fin autour de moi. En une seconde, il avait été brisé. Mais pendant cette seconde, j'avais atteint mon but. D'un mouvement complexe, j'évitais que la myriade de plumes qui avait brisé mon bouclier ne me tue. Je fus bien entendu blessé, mais le destin du piaf était scellé : sur le sol, résultant du massacre commit par Dragnir, un millier de flèches de sang n'attendaient qu'une pensée pour se ficher dans la chair du démon. Sa prochaine attaque serait sa dernière.

Les plumes frémirent. Le sang aussi. Les plumes changèrent de direction. Le sang fusa. Je bondis, droit vers mon ennemi, récoltant quelques entailles au passage. Le sabre-croc attendait de pouvoir libérer le sang qu'il avait bu depuis des jours. D'un coup de taille puissant, je libérait une fine ligne de sang, redoutablement tranchante. Il n'avait pas le temps de changer la direction de ses plumes. Il avait déjà sauté pour esquiver les flèches de sang. Opposé à l'onde tranchante les plumes formant sa chevelure. La lame couleur ivoire plongea profondément entre se côtes. Imprimée d'un mouvement horizontal, elle trancha dans les chairs, ressortant du corps suivit de son tribut : le sang du démon.

Les flèches de sang et le sang invoqué revinrent sur moi, pour former une armure intégrale, sur laquelle se brisèrent quelques plumes : l'action avait duré à peine une seconde, le temps d'une réorientation. Le démon gisait, agonisant, accusant une hémorragie importante. Je plantai le sabre-croc au milieu de la flaque carmin, et le laissais boire tout son saoul.

Je m'agenouillai alors devant le démon, pour lui susurrer les derniers mots qu'il entendrait, bien à l'abri dans mon armure.

Uridan - A table.

Je plongeai ma main dans son torse pour en ressortir le cœur. Il avait été un adversaire de valeur, réveillant les instincts de tueur des Seïrdans qui sommeillaient en moi. Maintenant, je n'avais qu'une idée en tête, me repaître de ma victoire. Mes crocs se refermèrent sur l'organe que je venais d'arracher, en même temps que l'ultime cri du démon. Chaud et encore juteux du sang qu'il n'avait pas pus rendre, c'était là le plus délectable des fruits de la victoire.

Une corne sonna dans l'éther. Prenant le temps de me lécher les doigts, et utilisant mon pouvoir pour retirer le sang qui était sur mon visage, je me tournai vers la horde qui s'approchait. J'étais encore exalté par ce moment, et l'excitation monta en voyant cette petite armée arriver sur nous. Ils n'étaient même pas tous là. Sûrement n'était-ce qu'un bataillon envoyé vérifier l'origine du feu. Une cinquantaine d'hommes et de femme lourdement armurés, portant des armes presque trop grandes pour eux, et contondantes pour la plupart. Je retirai le sabre-croc de terre, et marchai d'un pas impérieux vers eux, toujours à l'abri de cette armure d'un rouge soutenu. Je passai à côté de Dragnir qui finissait son repas, entamé depuis un certain temps : j'avais moi-même mis un temps assez long pour comprendre comment fonctionnait le pouvoir du démon-oiseau.

Uridan - Il est temps de passer aux choses sérieuses, je crois. Je t'ai promis un carnage, un banquet de violence : nous avons finis les hors-d’œuvre, il est l'heure de se mettre à table.

C'était imperceptible à travers mon armure, mais mon corps tout entier tremblait d'impatience. J'avais encore le goût du sang dans la bouche, et l'héritage du Vein réclamait son tribu de morts et de cris.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Dragnir EcailleNoire

Fléau d'écailles et de feu

________________

Dragnir EcailleNoire
________________


Race : Démon Dragon
Classe : Esprit sauvage
Métier : Annihilateur de vie
Croyances : //
Groupe : Futur arcaneux

Âge : Quelques 600 années

Messages : 22

Fiche de Personnage : ☮️ Peace ☮️

Histoire de Personnage : ...

Il y'a 200 ans :
- De lame et d'écailles : Partie Une

-De lame et d'écailles : Partie Deux )

De nos jours:
- Sur la plage abandonnée...)





de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] EmptyLun 30 Juin 2014 - 13:43

Au réveil de l'homme , Dragnir avait la tête dans le cou de sa femme , comme pour s'y reposer , lorsque le dragon leva la tête pour regarder l'humain ouvrir les yeux , le sang coula le long de son corps dessinant ses formes puis finissant par former une flaque dans laquelle le mari pataugeait.


-Bon retour parmi nous belle au bois dormant! Tu te réveille pour le pire , j’espère pour toi que tu as déjà vécu le meilleur.

Il y avait du sarcasme et une certaine pointe d'humour prononcé qu'on sentait dans sa façon de parler , Dragnir prenait tout simplement du plaisir à faire souffrir l'homme , condamné à voir sa femme se faire dévorer le coeur battant par la mort elle même. Dragnir traînait le corps de la femme jusqu'à l'homme arrachant un dernier morceau de viande au niveau du cou , il la jeta au visage du mari en larmes. Le pire ne faisait que commencer.
Le Dragon s'amusait de cette situation laissant un grand sourire dessiner chaque dent aiguisée de sa bouche, il virevoltait dans les airs avec ses ailes et retombait en imitant des pas de danses folkloriques, Dragnir était en extase, quel pied que de tuer ces Hommes avec la facilité déconcertante qu'on avait à écraser une fourmi. Certes il avait eu un peu de mal pour le début du combat mais ça ne faisait que rajouter du piment , trouver le moment exact pour briser toute technique , le moment où désemparé car trop confiant de ses capacités on finit désarmé par une simple réflexion détaillée, c'est ce qui différenciait tout être de Dragnir , il avait acquis durant sa vie un sens stratégique sans doute inégalable , une maîtrise de ses capacités physiques et mentales extraordinaires et surtout une confiance en soi à tout épreuve. Seul le doute était son ennemi, il savait qu'il existait plus fort que lui mais ne craignait pas à combattre ces adversaires, pas plus que mourir demain , le seul fait étant que la force d'un être ne dépend pas seulement du pouvoir qu'il a hérité mais de sa capacité à franchir les obstacles. De ce fait Dragnir se savait apte à gravir toutes les montagnes de Feleth, à traverser l'interminable Vein et passer sur l'armée d'Adiryl au complet. C'est peut-être présomptueux ? Mais il peut. Pourquoi ? Parce qu'il en a le temps.

Il brisa les jambes de l'homme puis se plaça de nouveau devant lui, il récupéra le corps de sa femme et le tendit à la force d'un bras face à lui, suivit ensuite l’appendice caudale du dragon , servant de pal , arrachant à ce corps un second petit être en pleine formation, la femme était enceinte , elle ne le savait probablement pas , en tout cas dans les yeux de l'homme en question il n'y avait plus que néant. Il connaissait les croyances des hommes pour les avoir maintes fois entendu prier un dieu qui jamais ne venait à leurs secours , dans le regard de cet homme il y avait ce même appel , le souhait d'une intervention divine qui punirait cet affront.

-Si un dieu existait sur Feleth , pourquoi il n'intervient pas ? J'ai tué ta femme , je lui ai retirer ton fils et je vais sans doute te dévorer , l'homme a foi en des choses qui n'existent pas , la mort est la seule chose réelle et elle n'a pas d'emprise sur moi , je suis l'enfer de mes flammes , l'armure absolue de mes écailles et je vais te dire un secret , je suis l'ennemi du temps car lui même ne me tient pas en échec , sache humain que des générations me verront détruire leurs foyers , que des armées se lèveront pour m'abattre et que je vivrais aussi longtemps que la dernière montagne, souviens toi de mon nom humain , je veux que le jour où les morts marcheront sur Feleth , chacun se souvienne du goût de mes flammes, que vous m'offriez là le combat d'une éternité, qu'importera l'issu du combat, il n'y aura qu'un seul roi du tas de cendre.

Pourquoi dire ça à un humain qu'il allait tuer ? Parce que Dragnir était aussi dépourvu de sens qu'une horloge cassée , il avala le fœtus et enflamma le corps de la femme qu'il balança sur l'armée récemment arrivée , il souleva l'homme et lui arracha la gorge avant de le laisser mort sur la plaine.

Il avança au niveau de Uridan et se recouvra de ses écailles les plus rigides , sa queue se recouvra de pics écailleux de plusieurs centimètres et sur ses avant bras se virent apparaître le même système de "dents" pour déchirer la chair.

-Excuse moi pour l'attente , mais j'ai toujours aimé m'amuser avec la nourriture.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] _
MessageSujet: Re: de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]   de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir] Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

de lames et d'écailles [suite][pv uridan/Dragnir]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Docks et commerces-