''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Uridan Sangried

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Uridan Sangried   Sam 4 Aoû 2012 - 18:35

Spoiler:
 

* * *


Uridan Sangried


Nom : Sangried
Prénom : Uridan
Rang : Grand Inquisiteur de l'Arcane XIII | maître du sang
Âge : 1327 ans (apparence dans la petite trentaine)


Sexe : homme
Race : vampire-seïrdan
Classe : Lamesang :
Dérivés des chevaliers noirs et des hémomanciens, les lamesangs sont des combattants capables d'utiliser des armes et armures longues ou lourdes. Leur arme est souvent maudite ou un poil magique, et leur magie « naturelle » se base uniquement sur la manipulation du sang.


Métier : Il dépend aujourd’hui de l’Arcane XIII dont il est le Grand Inquisiteur, et de ses fidèles des Plateaux de lune, auprès de qui il se fait passer pour le Dieu du Sang lui-même.
Croyances : aucune
Groupe : Adorateurs de l'arcane XIII

Équipement :
De quoi se couvrir le corps. Son ordinaire en terme de vêtements s'est amélioré, il porte à présent des effets bien plus sophistiqués que sa vieille veste et son pantalon déchiré. Une bourse tout juste remplie alourdit le tout. Il a troqué son long manteau contre une cape noire équipée d'une capuche. Enfin, un pendentif frappé du sceau de l'arcane pend à son cou, sous ses vêtements.

Dans son dos, deux dagues sont croisées. Une de ces dagues est maudite. Autrefois simple absorbeur d’âme, elle s’est révélée porteuse de bien plus lorsque le pacte qui unissait Uridan au Marchemonde s’est brutalement rompu. En sacrifiant les âmes qu’elle contient, Uridan est capable, en effet, de perpétuer certains actes magiques qui découlaient précédemment du pacte (cf talents de magie). De plus, il est capable pendant un court laps de temps de partager l’expérience qu’il vit, à savoir mettre en contact l’esprit d’un vis-à-vis avec toutes les âmes enfermées dans la dague : fort peu supportent cette expérience sans broncher.

Talents de combat physique :
Manie le sabre à deux mains avec plus que de l'aisance. Il est également capable de se battre à mains nues, ou avec de petites armes comme des dagues ou des couteaux. Très agile et fort, il prend le partit de surprendre plutôt que de foncer tête baissée (même si des fois, foncer tête baissée et le plus sûr moyen de surprendre). En plus de mille ans, il a eu largement le temps de devenir un combattant plus que redoutable même sans utiliser ses pouvoirs, sans compter le ragain d'efficacité apporté par la dague maudite.


Talents de magie :

Uridan manipule le sang. Il peut s'en servir comme projectile, ou comme corde, lien, tentacule, etc … En fait il est capable de le faire se mouvoir dans l'espace, et de changer sa consistance, imitant toute matière lui étant connue (dans sa dureté et le rendu du toucher : imiter une matière magique ne donne pas les propriétés de la matière au sang). Lorsqu'il utilise ses pouvoirs, ses yeux changent (le blanc devient noir, les iris prennent la teinte des flammes), et son corps se recouvre de tatouages couleur sang. Plus le volume de sang contrôlé est grand, plus ses yeux luisent intensément.

Selon où est (ou d’où vient) le sang qu’il manipule, il le contrôle avec plus ou moins d’aisance :

-le sang invoqué (voir pouvoirs particuliers) : il s'agit plus d'un poison carmin que de sang, mais personne ne saurait faire la différence à l’œil, l'odeur, ou même au goût. Ce liquide n'existe que pour servir les pouvoirs du lamesang, aussi est-il le plus réactifs à la magie d'Uridan.

-Le sang d'Uridan : Uridan peut contrôler son propre sang, dans ses veines ou hors de son corps. Il peut ainsi pallier à des blessures plus ou moins importantes en endiguant une hémorragie ou en maintenant la circulation du sang malgré des coupures profondes. Bien sûr, la douleur reste présente, et les os brisés ainsi que les organes endommagés ne sont pas soignés pour autant. Il peut aussi purger son sang d’un hypothétique poison, ou de toute substance étrangère. Pour cela, il doit cependant faire circuler le sang à l’extérieur de son corps (deux coupures, et il fait circuler le sang de l’une à l’autre, le « purifiant » lorsqu’il est en plein air, en laissant goutter/tomber la substance étrangère). Il peut également utiliser le sang de ses veines pour se maintenir en lévitation, ou se déplacer plus rapidement.

-Le sang des autres êtres vivants : seul le sang qui est hors d'un corps est manipulable. Le sang frais est le plus pratique à utiliser, le sang séché est inutilisable. Soumis aux pouvoirs du démon-seïrdan, le sang reste frais plus longtemps (environ deux jours de plus que s'il était resté dans la nature). Tout comme pour le sien, il peut purifier le sang d’une autre personne. En étendant son pouvoir, Uridan peut ressentir la présence de chaque goutte de sang autour de lui, y compris celui contenu dans les veines d'autres vivants.

Uridan peut « cristalliser » du sang : celui-ci acquiert alors une forme définitive, et n'est différentiable de l'objet qu'il copie que par sa couleur. Si une épée de sang peut servir pendant une journée ou deux, une épée de sang « cristallisée » sera aussi durable qu'une épée d'acier.
Lorsque la forme cristallisée représente un être vivant, la statuette est figée, et la matière qui la compose n'imite pas celle de l'original. On pourrait alors le comparer à une sorte de verre, ou dans les cas où Uridan s’applique, à du rubis (bien que ça n’en soit pas).
Une forme cristallisée ne peut plus être modifiée par les pouvoirs d'Uridan, ou de tout autre nécromancien, hémomancien ou sorcier noir : le sang qui a servi à la composer est dénaturé au point qu'il ne puisse plus non plus nourrir quelque vampire que ce soit.

Enfin, et non des moindres, un dernier pouvoir s'est manifesté il y a peu. Menant le contrôle du sang à son paroxysme, Uridan est désormais capable de se muer en une flaque de sang. Cet état lui permet de ne plus craindre les attaques physiques, ou les projectiles conventionnels : cependant, une flamme l'assèchera, un sort de glace pourra le geler, etc. Malgré son état de liquide, il est capable de voir, sentir, entendre comme s'il avait encore les organes adéquat, et de produire du sang. S'il lui manque un membre, il peut le reconstituer par ce biais, en incorporant à "sa" flaque du sang étranger. Il peut aussi ne liquéfier qu'une partie de son corps s'il le souhaite. Sous cette forme, il peut se mouvoir selon sa volonté. En revanche, sa concentration est telle que, s'il tente en plus de solidifier du sang, fut-ce le sien, sa main-mise sur le "pacte de la dague" s'affaiblit, et les âmes prisonnières de l'arme commencent à s'emparer de la sienne, ce qu'il cherchera à éviter à tout prix.


La dague que porte Uridan est maudite, et sa première fonction est d’absorber les âmes de ceux qui meurent de sa lame. Elle permet aussi de faire appel à certains effets magiques, qui avant que le pacte qu’il avait passé avec le Marchemonde soit rompu, dépendaient de ce pacte.
- Les âmes contenues dans la dague sont en symbiose avec celle d’Uridan, renforçant ses capacités physiques et la force de ses pouvoirs. Plus il y a d’âmes, plus l’amélioration est grande. Uridan peut « partager » cette expérience avec quelqu’un, mais le chœur des lamentations de ces prisonniers a généralement pour effet de secouer fortement ledit vis-à-vis.
-En sacrifiant une âme, Uridan peut ouvrir une correspondance spatiale entre deux points du monde où il se trouve. Si le deuxième point est éloigné, le sacrifice d’une seconde âme peut être nécessaire. Grâce à ses origines démoniaques, en sacrifiant une troisième âme, il peut ouvrir une correspondance sur le Vein lui-même, ce qu’il ne peut pas faire naturellement.
-En sacrifiant un nombre d’âmes variables, Uridan peut enchanter une arme ou une armure, lui donnant des propriétés particulières. Ce procédé est utilisé principalement sur l’équipement de ses plus fervents fanatiques. De fait, il a une certaines connaissance des enchantements noirs et est à même de les reconnaitre s'il se trouve face à l'un d'eux. Les esprits enfermés dans la dague sont particulièrement sensibles aux magies manipulant les âmes ou le comportement.
Spoiler:
 



Talents divers :

-Capable de discrétion.

-Versé dans l'art du nœud (ce qui lui permet de savoir détacher à peu près n'importe quel lien pourvu qu'il puisse atteindre les extrémités, ou de ligoter avec une efficacité effarante).

-Nyctalope.


Pouvoirs particuliers :

-Uridan est capable de faire des sauts particulièrement impressionnants par leur hauteur et/ou leur longueur, et ce sans se blesser, à une vitesse sidérante.

-Boire du sang soigne ses blessures.

-Peut faire apparaître un sabre-croc dans ses mains.
Le sang versé par le sabre y est absorbé. Lorsqu'assez de sang est contenu dans le sabre-croc, il peut être expulsé avec force, prenant la forme soit d'un bouclier qui repousse tout sur son passage, soit d'une onde tranchante.
Le sabre-croc est aussi tranchant ou solide qu'un sabre d'acier. Le sang est conservé d'une invocation du sabre à l'autre, dans son état de fraîcheur originel.
La magie soigne avec une efficacité amoindrie une blessure faite par cette arme (il faudra soit renforcer le sort, soit le maintenir plus longtemps pour obtenir le même résultat : on compte une efficacité diminuée de moitié dans la majorité des cas : plus le sabre-croc contient de sang, plus l'efficacité des soins est réduite), mais les soins « normaux » fonctionnent comme à l'accoutumée. De plus, le sabre apparaîtra toujours intact dans les mains d'Uridan : si il était brisé en disparaissant, il réapparaîtra indemne, mais le sang qu'il contenait aura disparu : il semblerait pourtant que ça reste la même arme qui soit invoquée, et pas une copie.

-Le démon-vampire peut faire apparaître jusqu'à un litre de sang du néant. Mais ce sang peut seulement être utilisé pour sa magie, il n'est pas « comestible ». Pire encore : lorsqu'il est bu, ingurgité, etc … par quelqu'un, il s'attaque à son organisme, provoquant de puissantes douleurs, voir des convulsions. On peut mourir de cette ingestion, mais un demi-litre de sang invoqué est nécessaire pour tuer un homme ou un animal de même carrure (impossible à utiliser de façon discrète, donc).

-Uridan ne vieillit plus. D'abord attribuée à ses origines démoniaques, sa longévité semble trouver sa source ailleurs. En effet, la plupart du temps il aurait arrêté de vieillir après s'être retrouvé dans la force de l'âge, or cette force de l'âge il ne l'avait pas encore atteinte après 1000 ans. Au vu de l'évolution de son corps, on pourrait presque dire qu'il vieillissait horriblement lentement. En vérité, il a vieilli de plus en plus lentement pendant plusieurs siècles, et cela aurait pu durer longtemps. Mais le pacte passé avec Tyrias a eu des effets surprenants. Le choc psychique autant que magique a vieilli son corps à une vitesse incroyable, mais depuis il ne vieillit plus du tout. Cela a eu pour effet de le rendre immortel. En fait, son espérance de vie est illimitée. Il faudra recourir à la violence pour s’en débarrasser (toute blessure / poison aura un effet normal sur lui, il aura mal, et il pourra en mourir comme n’importe quel démon-vampire), ou attendre qu’il se lasse définitivement de la vie et se suicide.

-La présence de toutes les âmes de ses victimes, dont le seul destin est d’être sacrifiées pour son utilité personnelle, ou de renforcer ses pouvoirs, crée une forte perturbation psychique, qui protège Uridan contre les effets d’illusions et de contrôle mental. Quiconque tente de passer par de la télépathie est emporté par le tourbillon de fureur des âmes avant d’atteindre l’esprit du semi-démon. Il faut donc s’accrocher un brin avant d’atteindre son psychisme, mais ce n’est pas impossible pour un illusionniste ou manipulateur d’esprit de talent.

Apparence physique :
Malgré son grand âge, Uridan garde une apparence qui ne laisse pas présager de son ancienneté. Corps musclé et élancé, muscles bien dessinés, son visage d'adulte affiche une sorte de morgue taquine. De façon naturelle, ses yeux sont verts émeraude, ce qui tranche avec ses cheveux rouges sang. Longs et coiffés à la va-vite, ils descendent jusque dans son dos. Il mesure un peu plus d'1m75, pas tout à fait 1m80. Deux crocs de vampire saillent légèrement de sa mâchoire, bien qu'ils soient plus discrets que chez les congénères de son père. Ses ongles, taillés en pointe, sont à même de lui servir de griffes.

Caractère, personnalité :
Uridan peut paraître froid au premier abord. En fait, il est tout simplement désintéressé du monde. Il a vu et fait bien des choses, et s'ennuie de ne rien trouver de nouveau sur sa route. En revanche, si vous réussissez à le surprendre ou à lui mettre en face une nouveauté, vous verrez quelqu'un d'enthousiaste apparaître sous vos yeux ébahis.

Jusqu'à présent, seuls les combats ont su fournir suffisamment de diversité pour accaparer son attention, ce qui, lentement, l'a rendu plutôt cruel dès qu'il sort ses armes. Il est profondément énervé par le contraste de ce monde, qui veut que toutes les actions et les créations soient éphémères et changent perpétuellement, alors que le monde lui-même ne change jamais. « Un nouveau roi ? » Dit-il un jour à un mécontent, « Et pensez-vous vraiment que changer de masque change le comédien ? La royauté et les rois ne font jamais rien qui justifie l'importance qu'on leur prête. »

Son grand âge lui a permis de côtoyer des philosophes à l'époque où ils s'exprimaient librement et étaient écoutés par la même occasion. Il a vu la monarchie tomber, puis la démocratie, et ne doute pas une seconde que l'empire en fasse autant, ne serait-ce qu'à la mort de son chef. Pour lui, tout est tellement éphémère, même sur le monde du milieu, que finalement rien n'a d'importance. S'il garde la nostalgie de la démocratie, c'est avant tout parce qu'à l'époque, il pouvait avoir des discussions constructives avec des chercheurs et philosophes.

Ne trouvant plus ce genre de personnes, il se désintéresse de ses « nouveaux » contemporains, presque apathique, en attendant que les choses changent. Son plus cher désir serait de voir un vrai changement, et pas des agitations vaines tout autant que bruyantes, qui plus est pour briguer des titres sans réel pouvoir : c'est la raison pour laquelle il a finalement décidé de s'investir auprès de l'arcane XIII, un groupuscule plutôt étrange.

Histoire :
Uridan est donc né. D'une Seïrdan qui, exilée pour avoir rengainé alors qu'il restait un ennemi vivant (qu'elle n'avait pas vu, mais ça reste lâche de rengainer alors que le combat n'est pas fini), s'est éprise de l'un des descendants de ses semblables (un vampire, donc). Mais les noms et les circonstances, qui s'en soucie ? Ça fait tellement longtemps … Il a donc grandi dans un confort relatif, car son vampire de père était un marquis plutôt aisé. Il reçut une éducation fournie à défaut d'être élaborée, en particulier on lui enseigna à compter, lire, et écrire. Il connaît la géographie mais a toujours délaissées les leçons d'histoire et de politique. Et ce avec une telle assiduité que son géniteur a préféré arrêter les frais et renvoyer ses précepteurs. Lorsqu'il fut en âge de manier des armes, c'est sa mère qui lui apprit à se battre.

On se rendit compte, d'ailleurs, à l'occasion, qu'il avait hérité une large partie des talents guerriers de la race de sa génitrice. De son père, d'ailleurs, il n'hérite que ses crocs, et une certaine allergie aux rayons du soleil (moins puissante que chez les vampires pur-sang, elle reste tout de même gênante).

Et puis un jour, tout simplement, Uridan en eut assez. Emmenant un sabre et deux dagues, il partit de chez lui un peu comme un voleur. Pourquoi, comment ? Il avait une très bonne raison à l'époque, mais c'est si loin … comment pourrait-il s'en rappeler ? Ses premières expériences furent plutôt traumatisantes, et d'ailleurs c'est lors d'un de ses premiers combats « réels » qu'il perdit son arme, brisée. Réussissant tout de même à s'en sortir, il fit la connaissance, dans le village voisin du lieu de sa défaite, de celui qui allait devenir son compagnon de route, puis son mentor. De lui il apprit la vie de ceux qui arpentent les chemins, les principes des mercenaires et chasseurs de primes, mais aussi, et surtout ... l'art de manipuler le sang. De par sa nature vampirique, il s'avéra qu'il était capable de manipuler le sang d'autrui en plus du sien, pour peu qu'il ait coulé d'une blessure, et il réussit même à créer du sang, ce qui était un sacré avantage par rapport à ceux qui utilisaient la même magie que lui. Il avait alors un bon siècle de vie derrière lui.

De ses 200 à ses 400 ans (à peu près), il a cherché la nouveauté dans l'acte de chair. Il est passé par à peu près toutes les situations avec toutes les races et tous les sexes … deux siècles de luxure débordante, si j'ose dire. Finalement lassé de tout cela, il s'est retourné à nouveau vers le combat et le mercenariat, pendant encore deux siècles.

Là, il s'intéressa à la philosophie. Trouvant auprès de certains humains autant de bêtises que de réflexions profondes, il se prie d'un véritable amour pour la discipline, aiguisant son esprit et sa logique sur les prétentions d'amis ou d'ennemis de pensée. Il se complaisait dans cette vie de pensées et de combats (car il faut bien vivre, et pour cela rien de mieux que le mercenariat), lorsque Kaull prit le pouvoir.

En quatre ans, tout changea. Sa seule activité est très (trop) rapidement devenue la chasse à l'homme. Il finit par y trouver du plaisir, un plaisir malsain mais en parfait accord avec sa magie. Toutefois son enthousiasme a été quelque peu douché lorsqu'il rencontra Athaanar Mor'dowen, un Seïrdan, qui lui fit subir ce qu'il considère encore comme une humiliation. Toujours à la recherche de nouveautés et de changements, il a fini par trouver des personnes surprenantes.

Il y a peu, il a été contacté par l'Oeil Noir et l’Éclaireur, les deux maîtres de l'arcane XIII, après avoir trouvé un ouvrage en lien avec cette organisation. L'Oeil Noir lui ayant confié qu'elle comptait bouleverser l'équilibre des mondes, il a décidé de la suivre, car il voit dans cette organisation la seule possibilité de faire changer le monde durablement, ce qu'il souhaite ardemment.
Un peu plus tard, alors qu'il traquait le Marchemonde, il s'est retrouvé dans une situation complexe. Pour survivre, et dans le but de se venger d'un autre démon (Athaanar Mor'Dowen), il a finalement pactisé avec celui qui était d'abord sa cible. Depuis, il parcourt les plateaux des vampires pour rallier les disciples du dieu du sang à sa cause, se faisant passer pour ledit dieu; et détournant le regard des autorités des activités de l'Arcane.

Mais un jour, le lien qui l’unissait au monstre sous la montagne s’est brutalement rompu. Il venait de perdre tout ce qu’il avait gagné au prix de sa liberté, si ce n’est que son corps, modifié par le pacte, n’était pas retourné à son état premier. Dépourvu d’une partie de sa puissance et de ses pouvoirs, Uridan chercha désespérément une nouvelle source de magie capable de lui rendre ce qu’il venait de perdre, afin de ne pas être forcé de cesser son entreprise. La solution lui parvint dans un murmure malsain, un murmure sournois qui trouvait sa source dans la dague maudite du Marchemonde.

Car contrairement à ce à quoi Uridan s’attendait, l’arme n’avait pas perdus ses pouvoirs. Bien au contraire, la malédiction qui avait été jetée sur la lame avait pris son émancipation. Lancée par le bâton d’arche, elle avait acquis une forme de conscience à travers l’entrelacement d’âmes qu’elle contenait. Reproduisant le schéma du Marchemonde, Uridan s’assujettit la malédiction et les âmes de l’arme, retrouvant une partie des pouvoirs qui lui avaient été retirés, et développant pleinement ceux qu’il avait précédemment, acquérant un pouvoir sur le sang encore plus intense. Désormais mieux armé que jamais pour atteindre son but, Uridan continua de rassembler des vampires sous son égide.

Et son talent lui valu d'être nommé Grand Inquisiteur de l'Arcane XIII. Son rôle est aujourd'hui celui de véritable protecteur de la secte, car il est chargé de débusquer et traquer tous les traîtres qui pourraient voir le jour dans leurs rangs. A noter, qu'il a également reçu une bien étrange invitation de la part de certaines des plus puissantes factions de vampires vivant sur les plateaux de lune.

En ce qui vous concerne



A quelle fréquence serez-vous présent sur le forum ?
Autant que possible : je suis un créateur compulsif, mais je suis assidûment toutes mes créations. Je suis plus habitué à attendre un post qu'à devoir un faire un.

Comment avez-vous découvert le forum ?
Par un topsite. J'ai déjà une pléthore de persos sur un autre forum, et j'avais envie de changer un peu pour mes nouveaux bébés ^^

Quelles remarques pouvez-vous formuler à propos de l’apparence du forum ?
Assez sombre, mais de ce que j'ai lu c'est finalement normal ^^. Sinon c'est vrai que c'est plutôt bien présenté.

Test-RP



L'affiche était claire : ma cible était dans cette maison. Pourquoi malgré cette information capitale (sa localisation !), personne ne s'y était aventuré ? Pourquoi, alors qu'ils savaient où était celui qu'ils cherchaient, les officiels ne s'y étaient pas précipités ? Soit cette personne était vraiment dangereuse, soit il y avait quelque chose de louche avec la maison. Voir les deux, d'ailleurs. J'étais donc très prudent. Lorsque la mission paraît facile, c'est toujours là qu'en fait il y a un piège. Prenant garde de ne pas être visible depuis les fenêtres, je me collai dos au mur arrière de la maison.

Je fis apparaître un peu de sang sur mes mains. Le liquide se mua en petites griffes tout le long de ma paume. Je répétai l'opération sur les chaussures, et après avoir vérifié que les prises tenaient, je commençai l'escalade. La prime affirmait que « la tête suffit ». Pas besoin d'être plus clair. Si il était dangereux en plus … je n'essaierai même pas de savoir ce qui avait motivé son ordre d'arrestation. La mort, et rien d'autre.

Je risquai un coup d’œil par la fenêtre : rien. Je voyais par contre l'âtre. Passer par la cheminée serait peut-être plus pratique. Je continuai donc mon ascension, et je fus bientôt sur le toit. Je marquai alors un temps d'arrêt : il était là, devant moi, un sourire suffisant aux lèvres. Un vampire, aucun doute. Je lui rendis son sourire, et la lune fut spectatrice de la suite.

Le combat durait. Mon adversaire (ma cible) maniait son fléau d'arme avec dextérité et assurance, si bien que même avec mes dagues, je n'arrivais que rarement à passer sous sa garde. Le sang tournait autour de moi, donnant l'impression que les tatouages de pouvoir apparus sur mon corps brillaient. Il me servait avant tout à me protéger, mais bientôt ce ne serait plus la peine. Un ricanement macabre résonna dans ma gorge.

Car enfin oui, nous nous étions blessés. À moult reprises, le sang avait coulé. Se rendait-il compte que plus le liquide vital coulait, plus la fin était inévitable ? Peut-être pas... qu'importe. C'est un poète, il y a un siècle et demi de ça, qui a dit quelque chose comme « patience et ruse permettent d'ouvrir des portes qui ne se défoncent pas à coup d'épaule». Cette maxime était l'une des choses les plus vraies que j'ai jamais entendues, et pourtant j'en ai entendues, des choses. Je parais un coup en croisant mes lames, me concentrant en même temps sur ce que je voulais faire du sang qui poissait le sol et nos vêtements.

Enfin une mince pellicule poisseuse recouvrit le sol, le rendant instable. Le sang que j'avais invoqué devint liens et tentacules, immobilisant mon adversaire jusqu'à la taille. Comprenant où le combat l'avait mené, une ombre de peur passa dans ses yeux. Je souris, tout en ouvrant volontairement une plaie sur mon bras. Chaque goutte de sang qui s'écoulait de ses blessures renforçait les liens magiques. Du sang qui coulait de celle de mon bras, je fis un projectile. Il s'était bien battu, mais il était trop tard à présent. La perte de liquide vital commençait à me fatiguer, je devais en finir au plus vite. Le projectile fusa, traversa sa poitrine de part en part. Ses yeux se révulsèrent, et un dernier soupir franchit ses lèvres.

Aussitôt, le sang invoqué disparut, et j'attirai le reste en moi, buvant avec joie le nectar de la vie, qui refermerait mes blessures. Je fis apparaître mon sabre-croc dans mes mains : c'est plus pratique pour décapiter. La tête roula sur le toit, et j'aspirai une fois de plus le sang qui s'écoulait, pendant que le sabre-croc faisait de même. Je souris : avec tout ce qu'il avait récupéré, je serais capable de lancer une attaque dès la prochaine fois que je l'invoquerais.

Descendant du toit, je ramassai le chef de ma victime, avant de reprendre le chemin qui me mènerait là où je pourrais retirer ma récompense. Le soleil revenait, et fouillant rapidement mon sac je me couvris du manteau horriblement moche mais nécessaire. Que ma bourse tinte ! De toute façon tout ceci n'a guère d'importance …

* * *


Dernière édition par Uridan Sangried le Lun 30 Juin 2014 - 20:51, édité 15 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Singrid Hercolubus



________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur
Classe : Venenum
Métier : Fournisseur, alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Psychistes

Âge : 24 ans

Messages : 130

Fiche de Personnage : Mes yeux se souviennent.


MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 4 Aoû 2012 - 19:12

Bonsoir Uridan, bienvenue sur le forum.
Merci pour ton inscription.

Alors ! Tout d'abord, laisse moi te rappeler que ton pseudonyme doit comporter Prénom + Nom, il te faut donc en trouver un et modifier ta fiche et ton profil (pense à te connecter avec le nouveau nom après modification). Désolé, car il est vrai qu'avec l'âge du personnage, le nom aurait pu être oublié, qui sait. Par rapport à l'âge justement, en voilà un homme âgé ! Cependant, j'aimerai que, si tu souhaites garder un tel âge, tu développes un peu plus la maturité de ton personnage. Mille ans, c'est beaucoup, en mille ans, on s'endurcit, et j'imagine qu'on développe des théories sur l'humanité, enfin bref, tu n'es pas obligé de créer toute une philosophie mais, approfondir un peu le caractère, comme dit, si tu souhaites que Uridan garde ses mille ans.
Ensuite, j'ai remarqué que tu faisais allusion à plusieurs langues étrangères, cependant, et j'espère que tu comprendras mon explication, il n'y a qu'une langue universelle à proprement parler, qui a été développée et mise à l'écrit. Les autres pontielles langues ne sont qu'un dialect étranger qui n'a pas vraiment d'écriture. Je te prierai donc de modifier ce petit détail.
Que dire d'autre encore ? Ha oui ; tu utilises des mots parfois, tels que le diminutif "infos" ou "bref" qui, je trouve, c'est une remarque personnelle, endigue un peu le texte, et me font douter sur l'époque du contexte. Essaye de surveiller un peu ton vocabulaire, afin de coller à la période médiéval du forum, ça ne fera qu'arranger tes écrits :).
Sinon, une fiche très sympathique, à la lecture facile et assez intéressante, bravo !

Voilà ! Il me semble que j'ai fais le tour de ce que j'avais à dire, j'attends donc de tes nouvelles pour ta fiche, bon courage et à bientôt !
Hercolubus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 4 Aoû 2012 - 20:20

J'ai un peu étoffé la partie personnalité, mais en fait son caractère et sa façon de penser sont assez "simples" . Il est indifférent à la plupart des choses qui l'entourent, car tout est éphémère pour lui et la seule constante est le changement.

C'est quelque chose d'assez facile à imaginer mais plus difficile à retransmettre. C'est, en fait, le genre de psychologie qui se retrouve plus tout au long du ou des rps, plutôt que ponctuellement sur une fiche.

Son expérience ne l'a pas "endurcit" justement, au contraire même d'une certaine façon. Elle l'a doucement fait glisser vers l'indifférence. Un peu comme, dans certains romans fantastiques ou BG de jeux, les êtres les plus anciens préfèrent se retrancher en "hibernation", ou dans leurs rêveries, plutôt que d'être confrontés directement à un monde qu'ils ont l'impression de connaître sur le bout des doigts. Pour lui cette retraite est plus psychologique qu'effective (il sillonne encore les trois mondes), mais c'est un eu l'esprit que je veux retranscrire.

à côté de ça, lorsqu'il rencontre quelque chose de vraiment nouveau, son attention s'éveille. à ce moment il pourrait presque adopter la façon d'agir de quelqu'un qui aurait l'âge de son apparence. J'ai voulu le retranscrire brièvement par "Le plus souvent donc détaché ou enthousiaste, selon son humeur et les circonstances".

Pour le vocabulaire, j'ai relu ma fiche et changé quelques mots et tournures. Dites-moi s'il y a encore des problèmes Wink

EDIT : j'arrive pas à modifier mon pseudo, il me fait un truc tout chelou ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Singrid Hercolubus



________________

avatar
________________


Race : Faux-Parleur
Classe : Venenum
Métier : Fournisseur, alchimiste
Croyances : Aucune
Groupe : Psychistes

Âge : 24 ans

Messages : 130

Fiche de Personnage : Mes yeux se souviennent.


MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 4 Aoû 2012 - 20:28

D'accord, je cerne mieux la personnalité avec tes explications, du coup ça me convient.
Pour ton profil, je vais te le modifier, mais je te le redis : pense à te connecter avec Prénom ET nom, l'ancien pseudo ne servira plus.

Et sur ce, je te valide une première fois !
Une autre validation, et tu pourras aller RP !


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 4 Aoû 2012 - 20:39

Merci beaucoup =)

Vivement qu'un autre admin se penche sur ma petite personne, je suis impatient ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Kara Bawen



________________

avatar
________________


Race : Demi-Élu
Classe : Guerrière
Métier : Aucun de stable
Messages : 310


MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Lun 6 Aoû 2012 - 0:43

En voilà un personnage bien puissant :) .. mais nul doute interessant ,tu sembles avoir la maturité rp suffisante pour le jouer intelligemment donc ça me va parfaitement

BIENVENUE PARMI NOUS :)




REOUVERTURE ! (23/02)
(indique tes modifications dans des spoilers s'il et plaît. ^^)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 23 Fév 2013 - 19:27

Modifications apportées :
âge : j'ai forcé là-dessus. À noter que ça ne change pas grand-chose dans l'absolu, mais que ça fait moins « pile poil ». On peut toujours parler de démon millénaire sans que ça paraisse faux.
groupe : les adorateurs de l'arcane XIII : le changement de groupe est à l'origine de la modification de la fiche ^^
équipement : étant donné qu'il a passé un contrat avec Tyrias Marchemonde il a une dague maudite dans son inventaire … je me suis dit que ça valait le coup d'être signalé.
talents de magie : précisions, étoffements et ajouts. Des éléments que j'ai introduit au fil de mon inspiration en rp sont intégrées sur la fiche, plus les pouvoirs acquis via le pacte avec Tyrias
pouvoirs particuliers : précisions en ce qui concerne le sabre-croc et le sang invoqué. Ajout d'une immortalité type 1.
apparence : Uridan a vieillit physiquement, résultat de la fin de maturation de son immortalité type 1. Cette maturation précipitée a été déclenchée par le contrat passé avec Tyrias.
caractère : j'ai étoffé un peu ici, parce que ça me semblait important
histoire : ajout des derniers évènements (insertion dans l'arcane, rencontre Athaanar/Tyrias, et début de recrutement de PNJs), et je me suis un peu attardé sur son passé (très rapidement quand même).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Néro Elem

Administrateur | Doux Seigneur de l'Orage

________________

avatar
________________


Race : Oracle, Faux parleur, Elfe
Classe : Artéfact vivant
Métier : Apprenti du Triumvir "Le Prophète"
Groupe : Les Mages de la Tour de Beolan

Messages : 1322

Fiche de Personnage : Ma Fiche


MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 4 Mai 2013 - 17:21

Bien.
Néro, Elem est revenu ici...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Juin Belair

Pirate sans navire

________________

avatar
________________


Race : Faux-parleur
Classe : Corsaire
Métier : Pirate bonimenteur
Croyances : Le Saint-Charles
Groupe : L'amicale de Roger l'Heureux

Âge : 32

Messages : 124

Fiche de Personnage :

Histoire de Personnage : Journal de bord

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 15 Fév 2014 - 23:09

Réouverture le 15/02/14


Ploups !

Je te laisse faire les modifications que tu souhaites. Si ces dernières sont conséquentes, je t'invites à mettre ton ancienne fiche sous spoiler en début de poste. Si elles sont de moindre envergure, alors n'oublie pas de préciser dans une réponse à ce message quelles sont les modifications faites. Je t'invites également à nous prévenir lorsque tu auras finis !

Bon courage !!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Sam 15 Fév 2014 - 23:37

Et ben je fais les deux, au cas où ce que j'ai prévu pose problème, ou que sais-je.

Voici donc les modifications apportées à la fiche :

-Equipement :
+Modification des propriétés de la dague maudite d’Uridan.

-Pouvoirs :
+détection du sang contenu dans les corps des gens.
+liquéfaction du corps
+Pouvoirs du Marchemonde : Uridan a perdu la capacité à se mettre en stase, à manipuler les petits animaux, et les quelques bases qu’il avait en nécromancie. Les pouvoirs qui lui restent et ressemblent à ceux du contrat nécessitent la présence ou le sacrifice d’âmes contenues dans sa dague maudite.

-pouvoirs particuliers :
+La dague maudite renfermant des âmes tourmentées en lien direct avec celle d’Uridan, elle lui offre indirectement une protection aux illusions et au contrôle mental.
+déplacement de certaines particularité depuis talents divers à pouvoirs particuliers.

-Histoire :
+Rajout de la disparition du Marchemonde, et introduction des pouvoirs fournis par la dague maudite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Carl Sorince

Grand lâche - Le Squelette

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Maître Nécromancien.
Métier : Chef de l'ordre du crépuscule (Squelette)
Croyances : Lui-même
Groupe : Ordre du crépuscule

Âge : Une centaine d'année au minimum

Messages : 245

Histoire de Personnage : Je ne me souviens plus de mon histoire...A vrai dire je ne sais même plus quel âge j'ai...Ma mémoire me fait défaut de plus en plus souvent en ce moment...Quel dommage.

MessageSujet: Re: Uridan Sangried   Jeu 1 Jan 2015 - 16:59

Modif' validées, c'est bon.

_________________
Vivre en côtoyant la mort, dormir avec elle, rêver d'elle, manipuler ses enfants...C'est plus qu'un simple don, c'est de l'art. -Carl Sorince au sujet de lui-même.

Un être aux longs cheveux, au rire sardonique et aux dents de scie. Un véritable démon, le maître des morts. Celui dont j'aurais la tête. -Slade Lion-Noir au sujet de Carl Sorince.

Je peux vous parler de l'ombre si vous voulez, de sa puissance infernale, de son pouvoir colossal, de l'admiration que j'ai ressentie lorsqu'il a sectionné le torse de mon capitaine comme si c'était un simple morceau de papier ! Mais par pitié, par pitié...Ne me demandez pas de décrire Le Squelette et ses expériences... -Un soldat traumatisé au sujet de Carl Sorince.

Ahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahahah !!! -Carl Sorince au sujet d'approximativement tout.

Musique !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: Uridan Sangried   

Revenir en haut Aller en bas
 

Uridan Sangried

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Prologue :: Registre des personnages :: Fiches validées-