''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Ven 13 Juil 2012 - 22:44

Awi écoutait attentivement les réactions, elle avait à peine tourné les yeux lorsqu’un retardataire arriva et fut conduit à la chaise vide qui se trouvait sur sa gauche. L’homme qui l’accompagnait se redirigea rapidement vers l’escalier. Dis donc… que de retardataire à cette réunion ?
Elle avait du soutien de plusieurs autres rebelles, ainsi elle n’était pas la seule à se méfier. Un homme s’interposa et expliqua son point de vue.
Awi haussa les épaules, dire son nom ne changeait rien, physiquement elle était déjà tellement atypique que même s’il y avait une taupe dans les rangs, elle l’aurait retrouvée avec ou sans son nom. De plus, il suffisait de questionner les gestionnaires des prisons pour retomber à nouveau sur elle….
Elle avait appris à vivre recluse, à l’écart du fourmillement des villes et des villages et à échapper … (hum… si on pouvait appeler ça comme ça) aux gardes.

Ils s’amusaient tous à estimer son temps de survie. Un mois ? Elle souriait intérieurement. Elle aurait du mourir… il y a maintenant plus d’un an… mais la seule personne qu’elle souhaitait voir mourir dans un mois était Kaull ! Malheureusement, c’était mal partit pour qu’il meurt de ses mains, après avoir semé la zizanie au début dans une simple réunion, elle ne ferait jamais partie des cinq élus, mais peut être jouerait-elle un rôle en faisant diversion ?

Une autre question tourmentait ses pensées : comment pouvaient-ils être sûrs qu’elle disait son vrai nom, elle aurait pu tout simplement bluffer. *Quel bande de petits rigolos*

Elle suivait encore et toujours les échanges, mais restait le regard fixé sur le « chef ». Les réactions étaient virulentes, cette réunion allait-elle finir en bagarre générale ? Certains jetaient de l’huile sur le feu et réanimaient les animosités alors que d’autres essayaient de calmer le jeu et de recentrer la conversation. A cette vitesse là, la réunion ne serait jamais finie avant le couvre feu instauré par le Royaume… dans un sens, elle semblait bien partie pour durer jusqu’à l’aube voir plus.

Malgré le spectre et ses menaces armées, la flèche, les discussions houleuses, le chef semblait imperturbable comme intouchable. Avait-il prévu le coup ? Avait-il mis en place des sorts pour protéger son corps des attaques extérieures comme pour sa voix ? Awi se demandait ce qu’il faisait. Réfléchissait-il ? Écoutait-il vraiment ce qui se passait ? Oui, il semblait écouter mais il attendait patiemment sans céder à la colère. Quelle maîtrise ! Quel sang froid ! Elle ne pouvait le nier, c’était une qualité importante. Il voulait peut-être attendre que chacun, enfin ceux qui le souhaitaient, s’expriment sur ce sujet.

Les conversations et remarques allaient de bon train. C’est alors que le chef tapa dans ses mains, comme pour réclamer le silence. Il ne voulait sûrement pas que les siens se dévorent entre eux.
Il resta proche du bord de l’estrade et parla d’une voix forte, imposant ainsi la fin des discussions.


« - S’il vous plait, c’est à moi et à moi seul que reviens cette décision. Et les menaces verbales ou physiques ne changeront en rien mes décisions. Plus ça allait, plus j’y pensais … et c’est ce soir que je vous ...»

Le chef se tut, et Awi comprit immédiatement pourquoi, il y avait eu un bruit à l’étage, un grincement de plancher et les pas semblaient se diriger par ici puis un grand « boum ». Le chef fit signe de se taire et envoya un de ses bras droits vers l’escalier. Etait-ce simplement un retardataire ? L’homme monta les marches et leva la trappe. Puis ramena le corps d’une jeune elfe inanimé dans ses bras, apparemment il n’avait vu personne d’autre. Elle semblait avoir subi une attaque et son bras avait une drôle de position qu’avait-elle pu bien subir ?

A la surprise générale, le spectre s’occupa de la blessée plus rapidement que n’importe qui d’autre.


« - Il faut savoir ce qui s’est passé et vite. Est-ce que l’un d’entre vous la connait ? Est-ce bien une rebelle ? Peut être a-t-elle été agressée en chemin par une Cape Blanche ou par des gardes du Royaume. Que ceux qui ont des compétences en soin, s’occupe d’elle et garde en œil sur son état, et que deux d’entre vous aillent vérifier à l’extérieur si présence de menace, il y a. »

Awi regarda rapidement le corps de la jeune elfe, elle semblait trop mal en point pour qu’elle puisse aider à la soigner, et le spectre semblait très bien se débrouiller. Pour les deux qui devait aller vérifier, elle n’avait aucune idée de qui le chef parlait du coup, elle se rassit sur sa chaise et soupira. Dire que le « chef » allait sûrement montrer son identité et tout tombait à l’eau à cause d’une elfe !
Mais Awi n’en démordrait pas, elle ne se battrait pas pour un inconnu qui s’en doute les manipulait tous depuis le début pour arriver à ses propres fins.

C’est alors qu’elle pestait toute seule, elle sentit de l’air tout près de son oreille. Le nouvel arrivant lui chuchota quelques mots à son oreille. Awi laissa son observation du chef de côté et détailla le jeune homme qui avait osé juger son intervention. Lorsqu’il souleva son chapeau pour la saluer, elle eut un mouvement quasi imperceptible de la tête. Il semblait s’être battu et un bleu s’étalait sur une partie de sa joue.


- Maverdave, Luthier/mercenaire, pour vous servir !

Awi ne trouvait pas utile de se présenter à nouveau, elle avait dit son nom à l’assemblée. Un métier ? Elle n’en avait pas. Elle ne savait pas trop comment réagir, elle ne s’attendait à ce que quelqu’un lui parle… Ben oui, elle pensait assister à un discours et basta, mais faire la conversation à d’autres rebelles, non, elle n’y avait pas pensé.

Elle regarda la main tendue… ça lui rappelait vaguement quelque chose ce geste... Elle avait encore des problèmes de mémoire et de nombreuses absences depuis son passage en prison. Elle réfléchit à toute vitesse, une partie d’elle lui disait : « mais on s’en fiche, envoie le promener on n’est pas là pour ça ! »
Et elle comprit peut-être ce qu’il voulait, elle mit la main dans son sac et en sortit un petit pot qu’elle déposa dans sa main.


« - C’est une crème à base d’Arnica, le soleil des montagnes, je pense que …

Elle allait lui expliquer que ce mélange permettait de soigner les bleus et les petites blessures du quotidien quand le chef, les montra du doigt.

« - Vous deux, dehors ! Allez vérifier qu’il n’y a pas de Capes Blanches dans les alentours, ni de gardes et surtout ne vous faites pas repérer en papotant. Quand vous reviendrez, vous rejoindrez le groupe où il restera deux places.

Awi avait bien envie de discuter l’ordre mais elle passerait encore pour la « chieuse » du jour et si elle continuait ainsi, son insubordination remonterait aux oreilles de Dilwen et en pâtirait son image. Et ça elle ne le souhaitait pas. Elle se leva donc, attendit que le luthier/mercenaire en fasse autant et le suivit vers les escaliers, elle eut un regard noir pour les deux hommes qui discutaient tranquillement, pourquoi elle et pas eux ?

Elle soupira en montant les marches, bizarrement, elle n’avait pas peur, au vu des blessures, elle s’était dit que la jeune elfe avait été attaquée par des brigands, les capes blanches faisaient beaucoup plus de dégâts et ne laissaient rarement un rebelle retourner au bercail en vie. Une fois à l’extérieur de la bâtisse, elle sentit à nouveau l’air frais, le vent caressa son visage. Elle ne dit rien pendant quelques instants et regarda le dénommé Maverdave. Parler, il fallait parler, briser la glace, ils allaient faire équipe, elle devait passer au-delà de ses voix dans sa tête.


« - Tu es plutôt doué en corps à corps ? Ou à distance ? Tu préfères qu’on opte pour quelle stratégie ? On fait le tour chacun de notre côté et on se rejoint ? Ou l’un suit l’autre ? Personnellement, je n’y crois pas trop… encore une personne attaquée par plusieurs bandits, ça m’en à tout l’air, je ne vois rien ici qui puisse nous amener à…

Elle marqua un temps d’arrêt

« - Beaucoup de trace de pas, pas d’odeur précise à part l’odeur d’un cheval peut être … par contre, on dirait que quelqu’un est resté appuyé là bas, l’herbe est aplatie…

Elle s’accroupit et toucha le sol

« - C’est encore chaud… étrange

Elle sortit doucement sa dague au pommeau somptueusement sculpté de son sac, puis elle regarda Maverdave pour savoir ce qu’il pensait de tout ça.

Suite

********************

Pendant ce temps là, le chef resta sur l’estrade et expliqua comment allait se dérouler les prochaines minutes, il avait besoin de juger les aptitudes de chacun et tout d’abord leur esprit d’initiative et leur sens de l’organisation.


« - Écoutez, comme l’a dit notre « ami » le spectre, je suis là pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour choisir parmi vous les 5 heureux élus qui pourront participer à l’assassinat du Roi Kaull Hendenmark, ensuite j’avais besoin de connaître les forces dont nous disposons.

Vous allez maintenant travailler par groupe de 5 personnes. Je vais vous laissez quelques instants pour discuter entre vous. Les 5 membres issus du groupe qui me proposera la meilleure stratégie de diversion seront les 5 heureux élus.


Le chef regarda l’assemblée et choisit la composition des groupes au hasard. Il voulait observer leur façon de s’adapter aux changements et voir aussi qui était apte à obéir à un ordre sans poser de questions.
Ainsi plusieurs groupes furent formés arbitrairement …

Groupe 1 : Melley, Assen, Oliana
Groupe 2 : Naladrial, Gwennall et Ryu
Groupe 3 : Zacharian, Liam, Eon
Groupe 4 : Nathan, Maverdave, Awena

Spoiler:
 


Dernière édition par Awena Davallon le Lun 16 Juil 2012 - 17:01, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melley Nesahlt



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Archer
Croyances : Solstice
Groupe : Rebelle

Âge : 43 ans

Messages : 156

Fiche de Personnage : Mon histoire


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Sam 14 Juil 2012 - 13:31

Melley ne suivit pas tout ce qu'il se passait. D'autres rebelles se levèrent, les injurièrent, les menacèrent de mort. Mais Melley ne comprenait pas. Tout ce qu'elle savait, c'est que cette réunion partait à vau-l'eau. La tension montait à chaque intervention, que ce soit pour calmer le jeu ou autre.

Melley se rassit donc, tentant de se faire petite. Voilà par quoi elle payait le peu de courage qu'elle avait. Des injures et des menaces. Et Lyme qui venait pas ! Ensuite, une sorte de spectre menaça le chef. Qui restait de marbre. Melley ne savait pas, ne comprenait pas et était perdue. Elle l'avouait. Le spectre ne fît cependant rien et le chef reprit la parole :


- S’il vous plait, c’est à moi et à moi seul que reviens cette décision. Et les menaces verbales ou physiques ne changeront en rien mes décisions. Plus ça allait, plus j’y pensais … et c’est ce soir que je vous ...

Un grincement s'était fait entendre à l'étage. Tout le monde se figea et le chef envoya ses bras droits vérifier. Ils revinrent quelques instants plus tard, le corps inanimé d'une elfe dans les bras. Elle avait un bras dans un angle étrange et Melley grimaça. Le spectre la soigna, aussi étonnant que cela puisse paraître.

- Il faut savoir ce qui s’est passé et vite. Est-ce que l’un d’entre vous la connait ? Est-ce bien une rebelle ? Peut être a-t-elle été agressée en chemin par une Cape Blanche ou par des gardes du Royaume. Que ceux qui ont des compétences en soin, s’occupe d’elle et garde en œil sur son état, et que deux d’entre vous aillent vérifier à l’extérieur si présence de menace, il y a.

Détournant son regard du spectre, elle regarda le chef. Imperturbable. Melley priait pour ne pas être choisie. Elle voulait rester ici. Au cas où Lyme viendrait enfin. Même si une petite voix lui disait qu'il avait fait exprès et ne viendrait pas. Mais non. Le chef préféra envoyer Awena et un inconnu qui avait un énorme bleu sur le visage.

Les désignés quittèrent la pièce et le silence perdura jusqu'à ce que le chef le brise pour annoncer :


- Écoutez, comme l’a dit notre « ami » le spectre, je suis là pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour choisir parmi vous les 5 heureux élus qui pourront participer à l’assassinat du Roi Kaull Hendenmark, ensuite j’avais besoin de connaître les forces dont nous disposons.

Vous allez maintenant travailler par groupe de 5 personnes. Je vais vous laissez quelques instants pour discuter entre vous. Les 5 membres issus du groupe qui me proposera la meilleure stratégie de diversion seront les 5 heureux élus.



Melley déglutit. Et attendit. Elle sursauta en entendant son nom et se leva, rejoignant les deux autres. Assen et Oliana. Assen était un homme avec des cheveux noirs, un peu comme les siens. Il avait un air mystérieux aussi. Enfin, tous les rebelles l'avaient, cet air-là donc…Oliana, elle, détonait avec ses cheveux blancs et ses yeux tout aussi clairs. Melley resta debout près d'eux pendant que les autres faisaient de même dans chaque coin de la pièce.

Le chef voulait les tester. Voir comment ils s'adaptaient aux situations et aux imprévus. Lyme lui avait parlé de ce genre de tactique. Elle commença à réfléchir pour la stratégie à utiliser. Il fallait prendre en compte les Capes Blanches qui patrouillaient nuit et jour au palais, leurs déplacements, les relèves de la garde. Il fallait analyser le palais lui-même, chercher ses failles, des endroits ou ils pourraient s'infiltrer en discrétion.

De faibles chuchotis commencèrent à s'élever dans la pièce. Maintenant, Melley comprenait pourquoi Lyme l'avait formée aux stratégies. Ne pas foncer tête baissée. Mais elle s'en voulait déjà. En imaginant que son groupe soit choisi, par le plus heureux des hasards, elle ne pourrait rien faire. Ses yeux étaient trop voyants, trop identifiables. Tout comme les cheveux d'Awena. Quoique, celle-ci pouvait les dissimuler sous un foulard. Melley ne pouvait pas cacher ses yeux bicolores. Rouge et jaune. Elle s'en voulait parce qu'elle priverait son groupe de cette chance.

Mais elle réfléchit tout de même et eut une petite idée.


-Il faut nous mêler aux gens du palais. Il y a sans doute des domestiques. Il faut prendre leur place. Approcher au plus près de Kaull. Il a aussi, je pense, des domestiques privés. Qu'il ne voie que lorsqu'il est seul. Si l'un de nous y arrive, il pourra le tuer dans son lit. Les diversions seront d'autant plus utiles que ce sera une sécurité supplémentaire. Je ne sais pas si c'est un excellent plan, mais je pense qu'il est légèrement moins risqué.

Bon, de toute manière, tous les plans qu'ils échafauderaient, tout comme le définitif, seront risqués. Le risque faisait partie de leur vie. Les deux autres la regardaient. Elle avait peur de leur réaction. Mais continua :

-Sinon, il faut voir à cause des changements de gardes, des horaires de fermeture des portes, analyser le palais pour trouver un endroit propice à l'infiltration discrète…

Elle avait peur de paraître idiote. Elle se tut donc. Et attendit leur réaction…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Oliana Mésyrhis

Celle d'ailleurs

________________

avatar
________________


Race : Seïrdan
Classe : Invocateur
Métier : Domestique
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelle

Âge : Une vingtaine d'années...

Messages : 43

Fiche de Personnage : Fiche d'Oliana Mésyrhis


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Mar 17 Juil 2012 - 0:24

Le courant. C'est une chose abstraite. Pourtant, il était là avec eux. Il augmentait en puissance au fil des mots, et Oliana avait peine à suivre. Qui disait quoi ? Qui était cet homme ? Et cette femme ? Et celui-ci ? Celui-là ? Un tel était anxieux, l'autre confiant. Les émotions se mélangeaient dans le courant. Oliana agrippa son sac : un élément sensible comme un autre. Elle le connaissait bien ce sac, depuis toute les années qu'elle se le trimbalait. Les autres rebelles, un peu moins. Cela continuait de l'inquiéter. Et puis il y avait beaucoup de monde. Peut-être un petit peu trop. À la fin, ils ne seraient plus que cinq. Elle se fichait elle-même faire partie du groupe d'élu, ou plutôt, non, elle ne s'en fichait pas. Mais elle était réaliste quant à ses capacités. Elle n'était pas douée pour le combat. Il lui faudrait agir en transparence si elle voulait avoir une chance. Ce qui lui mettait encore plus le doute, c'était le groupe qu'il allait falloir former. Elle agissait mieux en solitaire.
Ce qu'il se passa pendant ses réflexions sur son inquiétude resta donc confus. Il y avait trop de choses en même temps. Elle put observer des lèvres qui se mouvaient avec une ardeur proportionnelle à l'envie qu'avait leur propriétaire de se faire entendre, des événements surnaturels entrer en action à tort et à travers avec ce spectre en qui elle confiait peu mais qui se tenait paradoxalement aux côtés de la seule personne dans la salle qui lui semblait familière ainsi qu'avec des armes volantes et les chiffres en fumée, des attaques franchement menées, l'impassibilité d'un chef de pierre, l'arrivée de retardataires qui méritaient bien leur nom, la naissance de quelques conversations isolées entre rebelles... le tout en un faible laps de temps. Oliana aurait voulu échapper aux événements, faire diversion et s'enfuir à toutes jambes, malgré la curiosité qui la titillait et voulait qu'elle reste là. Toutefois, elle était trop près de l'estrade. Son départ ne pourrait jamais être assez rapide, et elle ne passerait pas inaperçue.

Enfin, après un temps qui sembla incroyablement long à Oliana, le chef de la rébellion se remit à parler. Elle se sentait apaisée en l'entendant parler. C'était la seule personne qui lui semblait solide, immuable, dans l'assemblée. Les rebelles ne faisaient que passer. L'âme de la rébellion, la « voix » qui les dirigeait, était éternelle. Tant que le roi régnerait toujours, il y aurait une rébellion, peu importent les milles et un visage de son chef, peu importent les passants. La démone retrouvait cette sérénité dans cette voix calme et féminine. Néanmoins, elle fut déçue car un élément inattendu troubla son discours. Il ne put le finir. Oliana jeta un regard hargneux vers la cible de tous les regards, celle qui avait interrompu des paroles importantes. Elle perdit tout de même de son énergie en voyant qu'une blessée venait d'entrer dans la salle. Alors que le représentant de la rébellion lançait questions et ordres au sujet de la nouvelle arrivante, Oliana voulut lui apporter son aide (moyen d'effacer un regard mauvais qu'elle avait mal jaugé ?). Le spectre s'en chargea avant elle. Elle préféra se dire qu'il était meilleur en médecine qu'elle.
Pendant les minutes qui suivirent, la domestique chercha à observer le chef de la rébellion, espérant une nouvelle intervention. Elle refit encore quelques pas vers l'estrade, décidément d'une humeur plus téméraire lorsqu'elle entrait en contact visuel avec le mentor. Un jour elle aussi elle aurait sa place dans le monde, au milieu des Royalistes qui tomberaient l'un après l'autre, comme elle fendait aujourd'hui le groupe de rebelles pour parvenir à son but. Elle appréciait l'allure de cette personne capée. Elle se sentait plus sûre d'elle lorsqu'elle se trouvait plus proche de cette personne. Elle exerçait sur elle une véritable fascination, celle que lui inspirait les personnages importants et dignes. Le fait que cette personne aurait pu être un imposteur faisait frémir la domestique. Impossible, c'était impossible.

Oliana ne fit pas très attention à ce qui se passait pendant ce temps. Mauvaise habitude qu'elle prenait. Elle aurait besoin de toute sa concentration pour parvenir à faire partie du groupe de sélectionnés par la rébellion. Elle ne reprit pied que lorsque le chef de la rébellion poursuivit son discours. Elle se haussa sur la pointe des pieds et se tordit le cou pour apercevoir au mieux les ordres qui émanaient de lui. Elle apprit ainsi en quoi consisterait l'épreuve de sélection : il faudrait aux groupes formés par le chef trouver une stratégie pour assassiner Kaull Hendenmark. Rien que ça...
Tout de suite, la démone tiqua. Elle allait se retrouver en présence d'un groupe plus tôt que prévu. Son air prit une teinte mi figue mi raisin. Alors qu'on énonçait les noms des membres du groupe dont elle faisait partie, elle fouilla la salle du regard, à la recherche d'autres personnes qui auraient reconnut leur nom. Elle reconnut Melley puisqu'elle s'était présentée en prenant la parole, mais eut plus de mal à trouver les trois autres. Elle trouva Assen plus discret que Melley. Celle-ci avait de plus une particularité physique assez remarquable : ses yeux. La démone marqua un temps d'arrêt en l'apercevant. Elle pensait avoir mal vu.
Comme tout le monde, elle rejoignit néanmoins son groupe, mal-à-l'aise. Elle ôta sa capuche, car elle devait se faire à l'idée qu'elle allait devoir agir avec des partenaires. Elle était peu sûre d'elle à ce moment, face à ces personnes avec qui le destin l'avait brusquement liée. Elle ne savait que dire, de peur de proférer une bêtise, et bougeait souvent parce qu'elle ne pouvait pas rester en place à cause de la gène. En plus, elle n'avait jamais été forte en stratégie. Elle n'était pas très douée en réflexion (après tout, elle n'était que domestique : le maître réfléchissait pour elle) et doutait plus que jamais de ses capacités au coeur de l'action. Il n'y avait rien pour la rassurer.

Ils s'étaient réunis dans un angle de la salle, un peu à l'abri des regards, mais Oliana en sentait de nombreux qui épiaient les groupes adverses. Elle observa avec méfiance ses alliés, sans savoir par quel bout commencer. Heureusement pour elle, ce fut Melley qui commença à parler. D'entrée, elle proposa une stratégie qui éveilla l'intérêt de la démone. Cette dernière n'aimait pas attaquer de front, et l'infiltration lui plaisait, surtout qu'elle était elle-même domestique. Elle évalua la réaction des autres membres du groupe, mais l'expression des sentiments n'était pas à l'ordre du jour. Elle attendit donc que Melley finisse de parler et réfléchit intensément.
Dès le départ, la domestique avait détesté l'idée de groupe. Toutefois, sa situation pouvait encore s'arranger. Il faudrait juste que les actions soient particulières à un membre ou à un autre. De plus, c'était meilleur pour la sécurité : ce n'était pas parce qu'un membre était pris que l'opération coulerait. Restait pour elle une entrave majeure à la formation de cette stratégie : la confiance. Elle n'était pas prête à mettre sa vie entre les mains d'inconnus. Il fallait trouver une solution à cela aussi.

Après quelques secondes où Oliana chercha comment formuler ses paroles, elle se lança.

Je suis d'accord avec la stratégie de Melley. L'infiltration est je pense notre meilleur moyen d'atteindre Kaull Hendenmark. Et je suis d'autant plus d'accord avec les propos de Melley qu'en plus je suis moi-même domestique d'un noble. Je connais le travail par coeur, les rituels du personnel dans les grandes maisonnées. Je pense pouvoir, de mon côté, arriver à me faire engager dans le personnel. Ça risque en revanche de prendre du temps. Je pense dans tous les cas que la voie officielle est la meilleure à suivre. Connus du palais même, moins de doute pèseront sur nous.
La domestique espérait ne pas se tromper. Une erreur, la moindre, serait fatale. Du coup, pour cette fois, elle était bien contente, au bout du compte, de faire partie d'un groupe pour évaluer cette stratégie.
J'ai par contre une certaine volonté à vous transmettre. Je ne sais pas si vous serez du même avis que moi, mais je pense que l'action que nous allons accomplir ne pourra pas se faire elle-même en groupe. Il nous faudra je pense agir chacun de notre côté. Si l'un de nous est pris, ça n'empêchera pas les autres de continuer. Ce sera aussi meilleur pour l'infiltration. Cinq domestiques qui se présentent en même temps et qui agissent en collaboration ? Trop louche, et trop repérable. Nous pourrions infiltrer par exemple des éléments du palais différents. Il y a les domestiques, mais il y a aussi la garde, la cour, les cuisines, les écuries, les médecins... tout un tas de corps de métier.
Bon, tant qu'à parler, tout dire dès maintenant. Elle fit une courte pause, histoire de laisser réfléchir les autres à la proposition, avant de reprendre.
Néanmoins, un plan ne pourra marcher qu'à une seule condition : que nous nous accordions la confiance. Pour cela je propose que nous nous présentions et, puisque c'est moi qui ai proposé, je donne l'exemple. Mon nom est Oliana Mésyrhis, domestique au service de Kaëdéreth Mésyrhis. Noble et rebelle, il s'est pourtant intégré au clan des royalistes, et je le représente aujourd'hui. Je ne suis pas une combattante exceptionnelle. Je sais juste tirer au couteau. En revanche, je suis invocatrice. Je vous ferais bien une petite démonstration mais nous sommes observés. Donc si vous le voulez bien et si vous n'avez pas de question, c'est votre tour.

Oliana respira un peu mieux son discours finit. Elle avait dit tout ce qu'elle avait à dire. Même si elle gardait toujours au fond d'elle un mauvais pressentiment, elle sentait que peut-être, ils pourraient trouver à eux cinq un plan suffisant. Son but n'avait pas été, au départ, de faire partie des sélectionnés, elle qui ne savait même pas si elle serait capable de passer à l'acte. À présent, son avis avait légèrement changé. Les circonstances avaient fait qu'elle faisait à présent partie d'un groupe, et que l'avis des autres comptait. Eux ne laisseraient probablement pas passer leur chance. Elle devait les juger avant de savoir ce qu'il en était, mais elle était prête à parier que cela aurait un effet sur son jugement. Au bout du compte, elle finirait par se laisser prendre par la compétition. Et puis son souhait n'était-il pas de voir Kaull Hendenmark pendre au bout d'une corde ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maverdave Mc'Olan

Luthier/Mercenaire

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Luthier mercenaire
Croyances : Dieu des Songes
Groupe : Rebelles

Âge : 27 printemps

Messages : 84

Fiche de Personnage : Un doux dingue


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Lun 30 Juil 2012 - 19:00

-Du sang, des yeux, des boyaux bordel !
Vas falloir buter les trucs noirs qu’ont des ailes !
Des haches, des lances, des flèches des trébuchets !
Trucidons joyeusement et ensembles ces déchets !

Une petite comptine que Maverdave avait l’habitude de chantonner, résonna allègrement dans le rez-de-chaussée en ruine. A vrai dire, ça avait du être un jolie rez-de-chaussée. Le genre de pièce à vivre avec un tapis rouge, et des meubles en chêne. Les vestiges d’une cheminé se tenait encore mollement dans un angle. Des tuiles jonché le sol. Avant, elle devait sans doute recouvrir la charpente, désormais à nue. La bâtisse avait été conçue pour être solide, seulement le temps est patient ... Heureusement, sinon la vie serait bien courte.

*
Déjà qu’elle n’est pas excessivement longue ... Encore que ça dépend, comparé à la vie d’un écureuil, la vie d’un homme est longue ! Et au combien plus dangereux. Car on se dit c’est nul d’être écureuil, mais l’écureuil n’a pas tous les petits soucis qu’un homme pourrait avoir. Il n’existe pas de guerre entre écureuils, pas de royaume écureuil, et donc par conséquent, pas de rébellion écureuilline.
Il n’existe même pas d’exploitations agricoles où travaillent de petits écureuils, qui récolteraient des glands par exemple, pour le compte d’un magnat de l’exploitation glandaire, qui chercherait à ériger un empire du gland pour amasser toujours plus de feuilles jaunes et ainsi pouvoir se parer de la plus belle fourrure et pouvoir coucher avec tout plein de jolie petites écureuillettes toutes mignonnes.
Non, tout ça n’existe pas chez les écureuils. Et c’est tant mieux, car sinon la vie d’un écureuil serait bien trop courte ! Alors que là, ils s’ennuient c’est sur ... Mais pas longtemps, c’est l’avantage.
*

Maverdave n était là de ses élucubrations écureuillo-psychologique, lorsqu’il se prit encore une fois un coup sur la tête, dans une tentative belliqueuse de l’assommer. Heureusement, le garde le reconnu avant le moment fatidique, aussi son coup se fit moins dure qu’il ne l’avait voulu au préalable.
Le problème, c’est que n’importe quel coup porté sur la tête d’une personne, galérant déjà pour marcher, aboutit à un résultat plutôt grotesque à observer. Voici :
Maverdave recula précipitamment. Or, prenant appuie sur sa jambe blessé (n’oublions pas son combat contre les bandits ... Vous avez oublié ? Ah ! Vous n’avez pas lu ... mince. Mais qu’est ce que vous attendez ? Allez ! vite, vite, on se bouge le curseur et on clique sur « En reconnaissance [Pv : Awena] dans les fermes de Venill !)
il chût, sur une poutre relativement miteuse, mais surtout mité, qui se brisa au moment de l’impact, enfonçant une longue écharde dans sa jambe déjà meurtrie. Et pour finir, le choc provoqué une secousse, qui fit choir une tuile sur la tête du musicien ce qui l’assomma.
-
Hé bien, Je ne connais pas ma force !
Fut la seule réaction du garde.

Maverdave fit un étrange rêve. Un écureuil lui courrait après, une dague dans la main, et cherché à l’assommer en lui jetant des tuiles, tout en lui hurlant sans arrêt :
«
Si les mouches pouvait ramper alors on serait dans la merde pour les chopper au vol ! Hein ? Asticot de malheur ! J’ai vu les hirondelles ! J’ai vu les hirondelles ! Ta gueule !! Mange une pomme ! Les fruits c’est la vie ! Si les mouches ... » Encore et encore. Avant de se transformer en ratatouille géante, et de prendre possession du corps du luthier qui n’eut qu’une envie au réveil : hurler de peur.

-
Ahaaaa ! Arrêtez ! Je vais parler !

Cette interjection provoqua un léger trouble chez les deux rebelles qui l’avaient emmené dans une pièce à part. Assis sur une chaise, tremblant et en sueur, Maverdave se calma et détailla la pièce dans la quelle il se trouvait. Une table et trois chaises, occupaient l’ensemble des trois mètre carré de l’endroit où il se trouvait. En face de lui, les deux rebelles (dont celui qui l’avait injustement assommé) lui proposaient une flaque de vin, tout en lui posant des questions sur la réussite de sa mission, et sur l’absence de sa coéquipière.
Maverdave, pris une lapé de vin, s’essuya la bouche, et avant de commencer son récit, repris une gorgée de vin.

-
A vrai dire l’histoire que je vais vous conter ... n’est pas à mettre entre toutes les orei...
-
Abrège !
-
Hein ? Euh ... et merde ! C’est moi qui raconte vous la fermez ok ? Bien. Donc, nous sommes partis avec Awena par la porte principale de la cave, qui s’avère aussi être la seule. En montant les marches je me suis dit que c’était quand même un peu bizarre qu’on nous envoie affronter quatre bandits alors qu’on est suffisamment pour affronter un troupeau de vaches enflammées. Et c’est là que ça m’a mit la puce à l’oreille. Bah oui c’était évident ! Je peux avoir du vin ? Merci ! Donc. Si on ne prend pas garde, il n’y a qu’une seule est unique sortie à cette foutue Cave, si quelqu’un décide de faire un pique nique là haut, dit il en pointant son doigt aux dessus de sa tête. La résistance est bonne pour devenir le club des joyeux grillés du soir. Vous y avez pas pensé à ça hein ? Bande de naze. Donc en sortant de la cave, on a joué les rats à cause de votre idée, suprême, de mettre la réunion sous les reste des ébats entre un toit et un rez-de-chaussée. En sortant par la fenêtre, y avait effectivement des traces de bandits. Awena a d’ailleurs faillit en faire la mauvaise expérience, puisque qu’une vilaine lame a essayé de lui décoller la tête des épaules, ce qui entre nous, n’est pas très amical. Je peux avoir du vin ? Ah, ah ! Donc. Heureusement poussé par mes réflexes surhumains, j’ai pu contrecarrer l’attaque, en essuyant malheureusement un assaut sur ma jambe de la part de ... euh ... *si je dis que je me suis planté ma propre dague dans la jambe je vais passer pour un crétin c’est certains* d’un autre bandit cacher dans les fourrés ! Ah le fourbe ! C’est à cause de lui que je boite ! n’allez surtout pas croire que je me suis handicapé tout seul haha ! Vous me faîtes rire ! Elle est bien bonne celle là tient ! Je vous la pique je la ressortirais dans les tavernes ! Ah, ah ! Très, très drôle ! Oui j’imagine bien : Hé ! Mave ! Racontes la foi ou le type c’est planté lui-même la jambe avant un combat !
-
A-BREGE !
-
Ah ! Oui, oui ! Euh ... il reste du vin ? Oh merci ! Bon et bien, je me positionne avec Awena pour affronter les bandits. Et huit où *Combien il en faut pour faire héroïque ?* ... que dis-je ! Une vingtaine de Bandits débarquent hors des fourrés, guidait par ... *Un abruti ?* Un monstre de deux mètres maniant un sabre à ... trois mains ! Un monstre je vous jure ! Et là vraiment un travail d’équipe, un truc de pro ! Awena se jette en avant, elle saute sur le géant de cinq mètres ! J’avais dit deux ? Disons trois mètre d’accord ? Et moi je me jette entre ses jambes, au géant de quatre mètres hein ! Pas à Awena. Pour lui venir en aide, à Awena cette fois hein ? Pas au géant. En lui sectionnant les tendons ! Au géant encore ! Sinon ça marche pas. Et une fois la bête de 6 mètres terrassé, on se retourne vers les quarante bandits, qui font tous deux mètres chacun, ça fait quatre-vingts mètres en cumulé. Bah ouais attend la classe quoi ! D’ailleurs il reste du ... ? Merci ! Donc je me tourne vers les soixante bandits là, et je leur dit ... je leur dit ! ... je leur dit quoi déjà ? Ah si ! Je me retourne comme ça, avec des lueurs rouges dans les yeux, et des serpentins de flammes qui flottent autour de moi en lançant des gerbes de glace qui vont roussir leurs poils d’épées. Je me retourne comme ça et je leur dit, dans un moment de paroxysme héroïque, alors que les éléments se déchainent autour de nous. Je leur dit : AHAAAA !! Et là ! Terrassés par ma verve implacable, les cent vingt bandits s’enfuient dans la forêt !

Et Maverdave s’arrêta sur cet ultime mensonge, un doigt en l’air, l’autre main à plat sur la table, à moitié debout, la flasque de vin vide renversée sur la table.

-Et comment expliquez-vous qu’on ait rien entendu ?

Maverdave soupira en se rasseyant.

-Eh merde ! Ok ils étaient huit, on a pris le chef en otage pour les faire fuir. Awena est restée pour en pister quelques-uns au cas où il décideraient de revenir.

C’était un gros mensonge, mais avouer qu’Awena avait torturé le chef avec art, et qu’elle s’apprêtait à massacrer les autres bandits, n’aurait pas été lui rendre service, au vue de son intervention remarquée durant la réunion. Après avoir donné une version définitive plus classique, il fut reconduit au lieu de la réunion où des groupes s’étaient déjà formés. On lui indiqua les personnes avec qui il devait compter, un certain Nathan, et Awena ... cela présageait de plutôt bonne chose. Il s’assit sur une chaise et commença à soigner sa jambe, elle était dans un mauvais état, et la fiole que cheveux d’azur lui avait donné lui fût d’un grand recours.



*Il reste à espérer que le dénommé Nathan connaît mon visage.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan Haffe

L'assassin masqué

________________

avatar
________________


Race : Homme
Classe : Roublard
Métier : Assassin
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 19

Messages : 50

Fiche de Personnage : Ze survivor of ze dead


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Mar 31 Juil 2012 - 19:43

Du monde, des paroles, des menaces, des retardataires (l'intervention du chef qui me tira de mes rêveries trente secondes) et une blessée qui, en passant, était une connaissance. Je ne trouvai pas de manières plus courtes que celle-ci pour résumer les dernières minutes qui s'étaient écoulées dans cette cave, ce caveau, ce tombeau, tout ce qu'on veut, mais cet endroit puait la mort... "Ce tombeau sera votre tombeau", cette citation m'était familière, mais de où? Il me semblait que cela avait un rapport avec des chacaux. Rien d'important... Je n'arrivais jamais à me concentrer plus de cinq minutes quand l'importance de la péripétie que je vivais ne dépassait pas le seuil requis pour intéresser mes cellules nerveuses. Mon esprit divaguait alors, je me retrouvais dans un état semi-somnolent où je ne contrôlais pas mes pensées. Celles-ci s'orientaient, au mieux vers mes missions d'assassinats de capes blanches, au pires vers des images fantasques de serpents géants et difformes qui m'effrayaient assez. Une phobie ne se soigne malheureusement pas, même en rêve. 
Le chef parla à nouveau et les serpents de mes cauchemars s'enfuirent l'histoires de quelques heures. S'ils pouvaient partir très loin et ne jamais revenir, cela m'irait aussi.
Les paroles de notre meneur raisonnèrent dans ma tête comme un tambour de guerre. Certes il avait commencé par envoyer deux pies bavardes faire des tours de gardes, avant de parler vraiment du sujet qui me préoccupait -tuer le roi- mais franchement..... Voilà. Encore une histoire de chacaux qui me trottait dans la tête. Je me concentrai à nouveau pour comprendre la source de ce relâchement de concentration Le chef parlait des critères pour faire partie des cinq "élus". Et à l'entendre, il n'avait pas l'air d'avoir la même idée que je me faisais du groupes d'assassins qui trancheraient le cou de Kaull. Le chef privilégiait la stratégie que pouvait mettre en place en groupe plutôt que leurs capacités à tuer Kaull, leur expérience. Serait-il prêt à jeter un joueur de flûte dans la bataille car il, ou un membre de son groupe, avait eu une bonne idée? Cela me semblait un peu dérisoire.
J'espérai tomber avec des gens compétents - il n'y a rien de plus horrible que de traîner avec des bons à rien- et le chef me désigna ainsi que deux inconnus alors qu'il avait réparti la quasi-totalité des membres de la réunion et nous mis ensemble. Il nous indiqua aussi que les deux plantons partis faire des rondes nous rejoindraient -des rondes, que ce mot était mal choisi pour dire "tour de garde", mais tour aussi est mal choisi, ils sont tous deux propres à la circonférence. Un garde qui tourne se fait prendre de dos et meurt, alors qu'un garde dos au mur fixant un point lui survit et alerte ses compagnons de la mort du garde qui tournait. Certe un garde de nuit immobile à plus de chance de s'endormir, mais si l'on place correctement ses gardes autour d'un lieu dit un garde roupillant serait repéré par un réveillé. A moins qu'ils ne s'endorment tous. Peu probable. Bref. - Les plantons... Leur visage m'avait clairement apparu lorsqu'ils étaient sortis du tombeau qui sera votre tombeau, mais le tombeau de qui? Des rebelles qui mourraient sous les coups du royaume dans les jours qui suivent? Peut-être, peut-être pas. Dans certains endroits, on pouvait jouer à des jeux stupides pour passer le temps. Dans les échopes d'apothicaire remplies de malades par exemple. Deviner qui dans l'assemblée mourrait sous peu de sa maladie, qui était là à cause d'un passage récent chez les prostitués mais ceux là étaient faciles à trouver; Ils se tenaient les parties et leur visage était déchiré par une douleur qui semblait provenir des limbes.
Ici dans le tombeau qui sera le tombeau de rebelles qui mourraient bientôt, on jouait au jeu de qui serait le prochain à mourir sous les coups royalistes et je devais dire que les deux gars qu'on m'avait collé au cul pour élaborer une stratégie étaient les numéros un et deux de mon top dix. Certes on dit qu'il ne faut pas se fier à l'apparence d'un homme, mais il s'agissait d'un jeu pas d'une mission. Pfiooouuuu, ma pensée était un vrai champs truffé de pièges explosifs sur lequel passaient d'inocents soldats. Je pensais à un soldat, celui-ci explosait sur un piège m'obligeant à changer de soldat (qui finissait par exploser) ou à observer les restes sanguinolant du soldat explosé. À quoi je pensais déjà...
Aux plantons. Le chef avait dit qu'ils s'appelaient Awena et Mavekekchose, disons Mave. Le second nom ne me disait rien. Par contre le premier était... Comment dire, mort dans ma conscience, pourquoi? Je ne sûs y répondre. J'essayai de me souvenir de leur visage, mais la seule image qui me revenait était un cours d'eau partant du tombeau qui sera le tombeau des deux rebelles devant moi. Des cheveux bleus? Possible...


-Hey le masqué! On cause de choses sérieuses tu arrêtes de divaguer ou je t'en colle une? C'est bon j'ai ton attention? Parfait. Bon je me présente: Henrik "Dents D'acier"

Je regardai mon interlocuteur, une brute chauve au visage carré. Son front était barré par une lame de fer qui faisait le tour de son crâne. Il souriait d'un air agressif, un peu bête, laissant apparaître des dents presque noires. Certaines, manquantes, avaient été remplacées par des bouts informes de métal. Une barbe broussailleuse couleur terre pendant à son visage difforme. Il était imposant, il était robuste, mais il était sûrement lent et bête. Une cible facile à tuer car il ne portait pas d'armure mais seulement une bête cotte de cuir. 
Le second était aussi chêtif qu'Ernor, non Nertik, bon l'Édenté. Donc, le second était aussi chêtif que l'Édenté était imposant. Il parlait d'une voix fluette et hautaine comme s'il nous fut supérieur et avait la peau très pâle. On aurait pû le voir dans la nuit noire et l'abattre. Un vrai panneau de tir. Il avait des cheveux blonds virant au brun qui lui tombait derrière les épaules. Son visage était un miroir renvoyant l'image incertaine de la peur. Il n'était pas courageux ou ne le laissait pas paraître. Une sacoche remplie de livres pendait à ses pieds. Un érudit. Il pourrait beaucoup nous aider aujourd'hui, mais serait-il capable d'assurer lors de la mission d'assassinat? Cela restait à voir.


-Je m'appelle Edouard-Henri, fils du comte de Gl... Ah mais il me semble que monsieur le masqué ne veut rien savoir de nous. Attendons-nous les deux abrutis qui sont de corvées de garde ou commençons-nous sans eux? Je pense que commencer sans eux serait le mieux étant donné que mon cortex surpasse les votres réunis plus ceux des deux gardes. Je peux donc élaborer un plan sans vous.

Il se croyait puissant le petit fils à papa. Sa puissance figurée lui donnait du courage. Je jetai un coup d'œil à sa sacoche. Un blason rouge et jaune était peint sur la boucle de fermeture. Le même que j'avais vu sur la selle d'un cheval attaché dans les sous-bois en arrivant. Inconscient ce type, croyant que son rang le protégeait de tout. J'allais lui faire ravaler sa fierté quand un mouvement de tête général retint mon attention, je regardai à l'entrée de la salle où l'un des chameaux au service du chef traînait un des plantons vers une salle adjacente. Mavetruckchose sans doute. Je me retournai vers le fils à papa dont le nom m'échappait aussi.

-Je suis peut-être un ignare comme vous le sous-entendez si bien, mais je connais tout de même un peu les alentours de Venill. Vous êtes le fils du comte de Gladern. Vos armoiries sont peintes sur votre sacoche. J'espère pour vous que la taupe du royaume, s'il y en a une, ne m'a pas entendu. Sinon votre fervent royaliste de père aura le malheur d'apprendre les idéologies de son fils. Bien je vous écoute le surdoué quel est votre plan?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ryu Shingen

Croc Blanc

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun-Élu,,, mi-élu (mère), mi-démon (père), présenté comme humain
Classe : Ninja
Métier : Espion,collecteur d'âmes démoniaques
Croyances : Aucun
Groupe : Rebelles

Âge : 40 ans

Messages : 120


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Mer 1 Aoû 2012 - 23:05

Le spectre rejoignit les deux autrs personnes, il les regarda avec attention. IL yavait l'elfe blonde qu'il venait juste de secourir et l'assassin. Le familier fantomatique de Ryu remarqua qu'il manquait encore deux êtres qui viendraient plus tard. Le spectre proposa de tenir la stratégie vers le coin droite de la salle. Il vit alors deux être qui avaient pris quatres chaises avec elles. Le familier fantomatique demanda alors à tout le monde de désigner les capacités utiles pour la mission d'infitration. Le spectre avait eu une connaissance des lieux par l'intermédiaire de son maitre et il pouvait servir de leurre ou d'éclaireur. Il se tourna vers les autres membres de l'équipe pour connaître les compétences qui pouvaient servir pour cette mission. Puis tout à coup il entendit une voix qui martelait son esprit. Il s'agissait de l'utilisation de la transmission de pensée et elle venait d'une femme . Elle était habillée comme une mage avec un bâton dont le pommeau était une statue avec huits mains et trois têtes. Le message de salut transmis dans la tête du spectre et des autres membres permettait un lien permanent entre eux. Un atout très utile surtout quand ils seront séparés mais la femme avait d'autres qualités magiques dans sa poche. Elle parla alors normalement aux membres pour révéler ses autres dons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nessa Grenayde

L'insupportable

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Archer
Métier : Cape Blanche
Croyances : Les Divinités Majeures
Groupe : Royaume

Âge : 27

Messages : 49

Fiche de Personnage : Par ici les amiiiiis


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Sam 4 Aoû 2012 - 23:07

[Sorry sorry pour le retard les amis !]

Alors que le débat continuait et que le jeune herboriste fut complètement ignoré, quelques retardataires firent leur entrée. Certains plus théâtrales que d’autres… Quelques-uns plus dramatiques que d’autres. La jeune elfe par exemple était même parvenu à faire taire le chef ! Et en effet, qui aurait cru que le spectre lâcherait ses lames pour voler (ou que font ces choses) à sa rescousse. Bref, tout plein d’actions en très peu de temps… Mais on n’était toujours pas plus loin dans l’histoire et le roi se promène encore toujours joyeusement dans son jardin de roses.

« Écoutez, comme l’a dit notre « ami » le spectre, je suis là pour plusieurs raisons. Tout d’abord pour choisir parmi vous les 5 heureux élus qui pourront participer à l’assassinat du Roi Kaull Hendenmark, ensuite j’avais besoin de connaître les forces dont nous disposons. Vous allez maintenant travailler par groupe de 5 personnes. Je vais vous laissez quelques instants pour discuter entre vous. Les 5 membres issus du groupe qui me proposera la meilleure stratégie de diversion seront les 5 heureux élus. »

Sur ces mots, le chef désigna plusieurs personnes qui feraient partie du même groupe. Assen se retrouva avec deux jeunes femmes, un homme et une momie… Enfin, c’est à quoi ce type ressemblait. Le jeune homme n’était pas très enchanté avec son groupe. Déjà, Melley quelque chose, qui ne partageait pas tout à fait son avis. Ensuite l’autre gamine là, avec son air malade. Sans parler du type momifié et son ami la brute. Il ne put s’empêcher de tourner des yeux.

« Il faut nous mêler aux gens du palais. Il y a sans doute des domestiques. Il faut prendre leur place. Approcher au plus près de Kaull. Il a aussi, je pense, des domestiques privés. Qu'il ne voie que lorsqu'il est seul. Si l'un de nous y arrive, il pourra le tuer dans son lit. Les diversions seront d'autant plus utiles que ce sera une sécurité supplémentaire. Je ne sais pas si c'est un excellent plan, mais je pense qu'il est légèrement moins risqué. Sinon, il faut voir à cause des changements de gardes, des horaires de fermeture des portes, analyser le palais pour trouver un endroit propice à l'infiltration discrète… »

Alors qu’il n’avait pas encore fini de tourner ses yeux et se préparait à soupirer, Melley avait pris la parole. Et même si au départ le jeune homme ne voulait pas trop participer à ce concours d’élus de blablabla, il ne put s’empêcher d’écouter attentivement ce qu’elle disait. Il voyait une opportunité unique naitre dans ses paroles. Si jamais son équipe gagnait… Toutes les choses qu’il pourrait faire, toutes les grandes choses qu’il pourrait faire. Il n’osait pas y penser.


« Je suis d'accord avec la stratégie de Melley. L'infiltration est je pense notre meilleur moyen d'atteindre Kaull Hendenmark. Et je suis d'autant plus d'accord avec les propos de Melley qu'en plus je suis moi-même domestique d'un noble. Je connais le travail par cœur, les rituels du personnel dans les grandes maisonnées. Je pense pouvoir, de mon côté, arriver à me faire engager dans le personnel. Ça risque en revanche de prendre du temps. Je pense dans tous les cas que la voie officielle est la meilleure à suivre. Connus du palais même, moins de doute pèseront sur nous. J'ai par contre une certaine volonté à vous transmettre. Je ne sais pas si vous serez du même avis que moi, mais je pense que l'action que nous allons accomplir ne pourra pas se faire elle-même en groupe. Il nous faudra je pense agir chacun de notre côté. Si l'un de nous est pris, ça n'empêchera pas les autres de continuer. Ce sera aussi meilleur pour l'infiltration. Cinq domestiques qui se présentent en même temps et qui agissent en collaboration ? Trop louche, et trop repérable. Nous pourrions infiltrer par exemple des éléments du palais différents. Il y a les domestiques, mais il y a aussi la garde, la cour, les cuisines, les écuries, les médecins... tout un tas de corps de métier. Néanmoins, un plan ne pourra marcher qu'à une seule condition : que nous nous accordions la confiance. Pour cela je propose que nous nous présentions et, puisque c'est moi qui ai proposé, je donne l'exemple. Mon nom est Oliana Mésyrhis, domestique au service de Kaëdéreth Mésyrhis. Noble et rebelle, il s'est pourtant intégré au clan des royalistes, et je le représente aujourd'hui. Je ne suis pas une combattante exceptionnelle. Je sais juste tirer au couteau. En revanche, je suis invocatrice. Je vous ferais bien une petite démonstration mais nous sommes observés. Donc si vous le voulez bien et si vous n'avez pas de question, c'est votre tour. »

Tout allait un petit peu trop vite. A peine s’était-il dit qu’il aimait bien la stratégie de Melley, qu’Oliana les bombardait avec son discours tout aussi intéressant. Finalement, il avait sous-estimé ses coéquipiers et il était content qu’ils fussent aussi motivés. Infiltrer… quelle bonne idée. En plus, la petite disait être une domestique. En voilà une qui n’allait pas avoir trop de difficultés à entrer dans le palais. Mais qu’en est-il des autres ?
Assen resta silencieux, il attendait le tour de la brute et de la momie. Pendant qu’ils (ou surtout la brute) se présentaient, ses yeux défilèrent la salle. Ce ne serait pas trop mal d’écouter ce que les autres groupes disaient. Et puis cette elfe… Elle souffrait encore toujours… Avant de se lever de sa chaise, le jeune homme marmonna quelque chose qui devait ressembler à un « Je reviens » et partit en direction de la blessée.

« Elle n’a pas l’air de fonctionner ta pâte… Je te proposerai avec plaisir des cours… Si jamais tu veux encore jouer au docteur ! »

Elle avait un bras cassé… Une pommade n’allait certainement pas la guérir. On ne pouvait pas vraiment faire quelque chose pour elle ici. Appart attacher un bout de bois bien solide tout au long de son bras pour pas qu’il bouge. Mais ce n’était pas son domaine. L’herboriste sortit deux feuilles mauves et les posa sous la langue de l’elfe. Dans quelques minutes elle n’aurait plus mal au bras… Non… Plus du tout mal au bras. Et ce qui important, n’est-ce pas ? Elle avait l’air de tant souffrir…

« Je m’appelle Argor la Brute. Et cet individu à côté de moi se nomme… Je ne me souviens plus ! Soit ! Pour ce qui est de mes compétences, je suis un guerrier hors pair. Certes pas très discret, mais fort au corps à corps. Je me proposerai surtout pour crée une diversion. Mon amis par contre… Est un excellent espion. Ne fait aucun bruit, on l’entend à peine se déplacer. Je ne nierai pas que je m’ennuie souvent en sa présence. Ce que je propose, c’est une date limite pour notre infiltration. Je dirais, trois mois à partir d’aujourd’hui. Dans cette période de temps, chacun de nous devra être infiltré à sa façon. Je ne m’inquiète pas pour la petite domestique, et encore moins pour mon ami qui se fusionnera avec les murs du château… Mais qu’en est-il de vous jeune dame ? Vos yeux sont tout sauf ordinaires. Et trop de gens ici présents connaissent votre nom ! Puis, moi, je me vois mal en domestique ou cuisinier. Je resterai dehors et préparerai le terrain de l’extérieur… Vous revoilà enfin ! On s’est permit de commencer sans vous. »

Assen était enfin revenu dans son groupe. Il n’avait non seulement ‘aidé’ une elfe, il en avait aussi profité pour écouter les autres rebelles. Certaines conversations étaient plus intéressantes que d’autres, certes, mais chacun avait révélé au moins un petit détail qui allait leur couté cher.

« Vous n’allez pas vous présentez ? »

L’herboriste lui jeta un regard noir. Il ne voulait plus trop parler. Il voulait surtout écouter. Mais avait-il le choix ?

« Je me nomme Assen le Grand. Je suis un herboriste. Vu mes maintes connaissances dans le domaine, je ne crois pas avoir un problème pour infiltrer les alchimistes du roi. Sans vouloir me vanter, je pense que ça pourra nous mener très loin. Empoissonner un noble, endormir les gardes… Ils vont rentrer dans un mauvais rêve… Ou pas hum. Si je ne me trompe pas, c'est à toi ? »

Il en avait déjà marre de parler et se tourna vers Melley. Curieux de connaitre ses compétences.



[Les mps sont les bienvenues si jamais
1) Vous ne comprenez pas quelque chose
2) Vous n'êtes pas d'accord avec quelque chose
3) Vous voulez me faire un petit coucou ! *meurt*]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Mer 15 Aoû 2012 - 22:54

Précédemment

Scorpions - Send Me An Angel

Spoiler:
 


Awi marchait encore et toujours… doucement, un pas après l’autre, lentement afin de rejoindre le lieu de la réunion. Sa vision périphérique était encore légèrement trouble, elle avait du mal à se repérer dans l’espace. Elle se cognait de temps en temps dans un arbre ou un rocher, trébuchant parfois sur une racine. *P&ù%$ de maudit chemin !*. Le temps s’écoulait si lentement quant elle essayait de sortir de cet état second.

Ses muscles étaient douloureux, sa main la faisait atrocement souffrir, ses vêtements la collaient redessinant chaque millimètre de sa peau, des bourrasques de vent lui glaçait le sang mais ce n’était pas ça qui la gênait le plus oh non loin de là.
C’était cette image qui revenait sans cesse… un masque en métal au sourire énigmatique. Une espèce de rituel avec des hommes habillés de grandes capes blanches et de longues capuches pointues, des bougies rouges et ... et plus rien le néant.

Awi se stoppa et regarda fixement le sol, elle avait l’impression d’être sur un bateau… elle ne se sentait pas vraiment bien, c’est le moins qu’on puisse dire. Elle avait la nausée. Elle avança encore d’un pas et s’adossa contre un arbre en se massant les yeux et la tête.


Par la barbe de Merlin, qu’est-ce-qui m’arrive ? Pourquoi me montres-tu toutes ses images ?

Awi ferma les yeux un moment jusqu’à temps que toutes ses visions disparaissent. Elle se concentrait sur sa respiration et les battements de son cœur. Tout doucement, la sensation de malaise disparaissait. Elle aurait aimé s’allonger et rester un moment dans cet état de méditation, de repos. Mais le destin en avait décidé autrement. Des perles d’eau commencèrent à s’écraser ici et là sur son visage. Le temps était à l’orage … au loin, elle entendait le tonnerre gronder. Quand elle ouvrit les yeux, elle eut la surprise de voir qu’il faisait nuit.

Elle en avait oublié toute notion de temps.

*Foutu faute de débutante !*

Le temps c’est justement ce qui lui manquait. L’heure du couvre feu était largement dépassée. Elle devait partir et ce, sans perdre de temps. Elle s’étira puis repartit plus motivée que jamais pour finir de monter cette pente un peu abrupte. Au bout d’un bon quart d’heure de marche bien soutenue, Awi arriva enfin en haut du plateau, elle n’avait plus qu’à couper à travers champs pour rejoindre la ferme. Elle s’arrêta un instant afin de reprendre son souffle, elle devait traverser la route principale menant à Venill et ensuite, elle serait à couvert.

Elle s’était cachée dans le fossé redressant sa tête juste pour scruter l’obscurité à gauche puis à droite. Elle tendit l’oreille, se concentrant sur le moindre bruit. Rien, aucun signe de vie. Elle entendait au loin un cri, un appel mais rien qui ne la concernait. Elle allait s’apprêter à traverser la route quand soudain elle entendit des bruits de sabots. Elle se glissa à nouveau dans l’ombre et se colla le plus possible la butte tout en tendant l’oreille. Son cœur se mit à battre la chamade quand elle aperçut les tenues de cavaliers… Accrochés à leur dos des capes blanches volaient au vent.

*Oh saperlipopette … c’est bien ma veine… deux capes blanches ! Ne paniquons pas, il fait nuit, elles sont peut être grises ? Bleu pâle ou marron clair ?*

Et pour couronner le tout, les deux hommes s’étaient arrêtés à quelques mètres à peine de sa position. Awi en profita pour écouter leur conversation.


« - Tu es sûr que ce n’est pas une blague ? »

« - Je ne pense pas non… ça ressemble quand même à un courrier officiel. Et puis, ce parchemin a été arraché des mains d’une personne soupçonnée de faire partie de la rébellion. Nous devons obéir aux ordres et vérifier les lieux. »

« - D’accord… D’accord. Bon on va part où maintenant ? On a traversé le « grand pont de pierres», et ensuite ?

« - Ensuite : « là bas où un meurtre a été commis, nous nous retrouverons, tous, dans 9 lunes » … un meurtre… y’a bien eu l’histoire du percepteur dans les environs mais où était le lieu exact ça, je ne sais pas trop »

Awi était paralysée par la peur. Ces deux hommes étaient bel et bien des capes blanches. En plus de ça, ils avaient entre leurs mains, le fameux parchemin. Tôt ou tard, ils trouveraient le lieu de la réunion et ça en serait fini de la rébellion … Deux choix s’offraient à elle :
Le premier, elle attendait tranquillement qu’ils repartent et couraient le plus vite possible pour prévenir les autres… Après les autres rebelles avaient le choix de fuir ou de tendre un piège aux capes blanches.
Le deuxième, les tuer directement, ici même avant qu’ils reprennent la route, cacher les corps et les chevaux et aller prévenir les autres le plus rapidement possible.

Les deux solutions étaient envisageables, ils ne l’avaient pas encore repérée, elle pouvait donc en neutraliser un avant de combattre le second. Elle ne s’était pas entrainée pendant des heures à être silencieuse en toute circonstance si ça ne lui servait jamais ? Finalement, peut être que le sang n’avait pas assez coulé pour apaiser la bête qui se sommeillait en elle. L’adrénaline était bien présente, sa peau se réchauffait malgré le bain glacé et le vent froid qui soufflait en rafale face aux deux cibles.
Lorsqu’elle plongea la main dans son sac pour saisir sa dague, elle sentit un autre objet… Une arbalète ?!? Mince comment elle avait eu cette arme ? Au fond, elle ne préférait même pas le savoir. Elle prit une flèche et l’ajusta. Un léger clic se fit entendre. Elle leva la tête, apparemment pas de réaction de la part des deux hommes. Elle se leva et tira sur le premier homme. La flèche se planta directement au niveau du cœur. Une chance qu’elle était assidue aux cours de tir. L’autre homme se retourna immédiatement en sortant son épée. Awi ne savait pas s’il lui restait des flèches, elle balança l’arbalète vers le visage de l’homme et sortit sa dague. Elle n’avait pas de temps à perdre, son objectif était de trancher la gorge de son adversaire.

[…]

Après un combat difficile avec la cape blanche, Awi avait mis les corps sur les chevaux pour les éloigner un maximum de la route. Elle avait caché les corps derrière des bosquets, avec un peu de chance, on découvrirait les cadavres qu’au petit matin. Elle leur avait pris leurs armes ainsi que le fameux parchemin.

Awi les avait posé dos contre le sol, avait légèrement replié leur bras et recouvert leur corps inanimé de leur cape blanche. Elle éparpilla du foin et des branches mortes sur les deux dépouilles afin de les fondre un peu plus dans l’environnement. Ensuite, elle s’agenouilla devant eux puis se mit à murmurer :


« -Mon père j'implore votre Pardon car je n'y peux rien
La vie a ses raisons qui font de moi un assassin
Une histoire banale, un drame de plus à compter
Une histoire de femmes qui tourne aux armes,
Les dés sont jetés
Je plaide coupable, oui accusé levez-vous
Damnée mon Âme en cette nuit je donnerais tout
Pour pouvoir rétablir, pouvoir rectifier
Un triste passé sans avenir, je suis condamné
Aucune excuse ni aucune prière
Ne pourront apaiser les maux qui envahissent mon univers
Et la marche est lancée au bout du chemin
«Un nouvel appelé» s'écrient les anges du chagrin

Je n'ai plus le choix des armes
En ce jour de confession
N'ayant que la voix des larmes
En ce jour de grand Pardon

Ma mère j'implore votre pardon, rouges sont mes mains
La vie a ses démons qui font de moi un orphelin
Une histoire fatale, trop de larmes ont coulé
Mon destin en effet est immuable, mon âme noyée
Tu ne tueras point, aimeras ton prochain
Résonnent dans ma tête les commandements divins
Et ce long couloir qui n'en finit pas
J'avance dans le noir, il ne me reste que quelques pas
Le théâtre est ouvert, les acteurs biens présents
Les regards sévères se terrent déjà placés au premier rang
Et la marche est lancée au bout du chemin
«Un nouvel appelé» s'écrient les anges du chagrin»

Suite à ses quelques mots, Awi se releva et prit la direction de la ferme abandonnée. Elle s’avança vers le bâtiment en vérifiant bien que personne ne la suivait, puis sauta par la fenêtre. Elle savait que le comité d’accueil allait venir et son geste pour stopper la masse fut bien plus rapide que le coup porter par le rebelle

« - Dégage de mon chemin ! Maintenant ! Je n’ai pas de temps à perdre avec toi.»

Awena n’avait pas parlé de sa voix habituelle, elle était énervée. Il n’y avait plus de temps à perdre ! Des bandits, des capes blanches et maintenant des pseudos alliés qui lui barraient le chemin… elle en avait ras le bol. Elle poussa le deuxième et pénétra dans le lieu de la réunion.
Elle était trempée de la tête au pied, de la boue couvrait ses membres inférieurs et du sang coulait de ses différentes blessures qu’elle n’avait même pas pris le temps de soigner.
Elle regarda l’assemblée et montra le parchemin à tous, puis se planta devant l’estrade, devant le chef de la rébellion. Elle respira profondément avant de prendre la parole.


« - Qui que vous soyez, il est grand temps d’agir. Les bandits ont été maîtrisés mais en chemin, j’ai rencontré deux capes blanches et devinez ce qu’ils avaient sur eux ? Le fameux parchemin !
Je les ai éliminé mais nous ne pouvons rester ici trop longtemps, à l’aube, leur corps seront découverts … et si nous sommes encore là, c’est la fin de la rébellion.
Quoi que vous ayez prévu, il est temps de faire le bilan et de prévoir les plans pour l’avenir.»


Awi avait parlé vite mais distinctement. Elle reprit son souffle et chercha une chaise vide du regard, elle avait besoin de s’assoir quelques minutes, elle se sentait mal maintenant que le stress, la colère et l’adrénaline s’étaient échappés de son corps...

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Melley Nesahlt



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Archer
Croyances : Solstice
Groupe : Rebelle

Âge : 43 ans

Messages : 156

Fiche de Personnage : Mon histoire


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Jeu 16 Aoû 2012 - 20:29

[pas trop inspirée mais bon...]

Ce fût la femme aux cheveux blancs qui commenta la première la tirade de Melley.

Je suis d'accord avec la stratégie de Melley. L'infiltration est je pense notre meilleur moyen d'atteindre Kaull Hendenmark. Et je suis d'autant plus d'accord avec les propos de Melley qu'en plus je suis moi-même domestique d'un noble. Je connais le travail par coeur, les rituels du personnel dans les grandes maisonnées. Je pense pouvoir, de mon côté, arriver à me faire engager dans le personnel. Ça risque en revanche de prendre du temps. Je pense dans tous les cas que la voie officielle est la meilleure à suivre. Connus du palais même, moins de doute pèseront sur nous.
J'ai par contre une certaine volonté à vous transmettre. Je ne sais pas si vous serez du même avis que moi, mais je pense que l'action que nous allons accomplir ne pourra pas se faire elle-même en groupe. Il nous faudra je pense agir chacun de notre côté. Si l'un de nous est pris, ça n'empêchera pas les autres de continuer. Ce sera aussi meilleur pour l'infiltration. Cinq domestiques qui se présentent en même temps et qui agissent en collaboration ? Trop louche, et trop repérable. Nous pourrions infiltrer par exemple des éléments du palais différents. Il y a les domestiques, mais il y a aussi la garde, la cour, les cuisines, les écuries, les médecins... tout un tas de corps de métier.
Néanmoins, un plan ne pourra marcher qu'à une seule condition : que nous nous accordions la confiance. Pour cela je propose que nous nous présentions et, puisque c'est moi qui ai proposé, je donne l'exemple. Mon nom est Oliana Mésyrhis, domestique au service de Kaëdéreth Mésyrhis. Noble et rebelle, il s'est pourtant intégré au clan des royalistes, et je le représente aujourd'hui. Je ne suis pas une combattante exceptionnelle. Je sais juste tirer au couteau. En revanche, je suis invocatrice. Je vous ferais bien une petite démonstration mais nous sommes observés. Donc si vous le voulez bien et si vous n'avez pas de question, c'est votre tour.


Elle était domestique ? Voilà qui faciliterait la tâche. Amplement. Assurément. Melley ne suivait rien de plus. Son cerveau était en ébullition. Elle ne vit pas son autre collègue s'éclipser, comme elle n'écouta pas les paroles des deux autres qui étaient avec eux. Elle retint juste qu'il y avait un guerrier et un espion. Puis, lorsque le dernier membre du groupe revint, il fût forcé à parler. Melley comprenait bien son envie de taire son identité. La méfiance était de mise, et qui lui assurait qu'Oliana ou même elle ne soient en réalité des infiltrés de Capes Blanches ?

-Je me nomme Assen le Grand. Je suis un herboriste. Vu mes maintes connaissances dans le domaine, je ne crois pas avoir un problème pour infiltrer les alchimistes du roi. Sans vouloir me vanter, je pense que ça pourra nous mener très loin. Empoissonner un noble, endormir les gardes… Ils vont rentrer dans un mauvais rêve… Ou pas hum. Si je ne me trompe pas, c'est à toi ?

Un herboriste…super ! Melley était ravie, intérieurement. Ces deux collègues entreraient aisément au Palais, se fonderaient dans la masse, et frapperaient au cœur de l'ennemi. Mais elle ? Qu'allait-elle faire ? A part tirer à l'Arc, rien. Ses yeux faisaient trop suspects. Elle sursauta donc légèrement lorsqu'il se tourna vers elle et réalisa que tous attendaient qu'elle parle.

-Je me nomme donc Melley, mais ça vous le savez déjà…je suis Archère. Mes flèches vont ou je leur enjoins de se ficher. Sur de longues distances comme sur des plus courtes. Je ne peux pas intégrer l'intérieur du Palais, mais peut-être un corps de garde. Mais je suis une femme. Et mes yeux attirent l'attention sur moi.

Elle se tut. En fait, elle réalisait qu'elle n'avait pas envie de voler la chance de tuer le Roi à ses compagnons à cause de ses yeux. A cause d'elle.
Elle se reprit et continua :


-Oliana, c'est parfait si tu parviens à intégrer les domestiques mais…et si quelqu'un te reconnaît ? Tu dis que ton Maître est Royaliste. Il a donc déjà invité du monde chez toi et tu as servi. Et si quelqu'un se souvenait de toi ? Se posait des questions ? Assen, oui je pense que c'est une excellente idée d'intégrer les alchimistes. Mais ils sont pointus sur les critères à ce que l'on dit.

Elle-même ne savait pas quoi faire. Alors elle laissa les autres décider pour elle…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maverdave Mc'Olan

Luthier/Mercenaire

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Luthier mercenaire
Croyances : Dieu des Songes
Groupe : Rebelles

Âge : 27 printemps

Messages : 84

Fiche de Personnage : Un doux dingue


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Mar 28 Aoû 2012 - 18:50

Bon a priori le dénommé Nathan ne connaissait pas Maverdave. Et d’une certaine manière c’était plutôt encourageant, cela voulait dire que notre luthier avait réussit à déjouer les piège du royaume, et à si bien se faufiler entre les mailles mortelles qu’avait tendus les capes blanches pour le saisir, lui le volatile, lui l’invisible, que personne ne connaissait son identité !

Ou alors peut être que son futur coéquipier ne le connaissait tout bonnement pas, ce qui semblait plus logique. En parcourant la salle du regard, l’attention de Maverdave se posa, tout naturellement, sur la table qui supportait avec difficulté la tonne de mets fins qui y étaient entreposés. Ne supportant plus de voir ce pauvre meuble trimer autant, Le luthier décida de se prendre une chaise, et d’avaler consciencieusement les bouchés à la reine, les cuisses de poulet grillé, les tartine de saumon, les toasts aux asperges, les cookies, les pommes, les poires, les tomates un à un et dans cette ordre, en jetant de petits coup d’œil à la salle pour voir si il apercevait un homme correspondant à la description de son « coéquipier ».

Il y avait beaucoup de monde mine de rien dans cette cave. Une bonne cinquantaine au bas mot. Rien de bien important pour l’empire lors d’un assaut frontal. Il était à craindre que tous courraient à la mort pour mener à bien leurs plans, et que cela ne suffisent pas à les réaliser. Tous allé mourir si le plan n’était pas bon ... et réflexion faîtes si il était bon aussi d’ailleurs, il était impensable que cinquante paysans à peine entrainé, puissent assassiner un roi, dans une capitale, dans un palais, et entouré de centaine de gardes et de militaires et de domestique et de cuisses de poulets, bien qu’en y resongeant la dernière troupes ne soit pas d’une grande utilité dans la défense du roi, sauf si elle arrivait à pénétrer les esprits des rebelles comme elles étaient justement en train de le faire avec Maverdave à ce moment là, qui y pensait tant et si bien qu’il était complètement en train d’oublier qu’il devait chercher un dénommé Nathan.
Nathan ! Voilà, il avait repris le cours de ses pensées. Ces cuisses de poulets étaient d’une véritable perfidie.

Un mouvement de foules attira l’attention de Maverdave, qui lâcha sa cuisse de poulet (décidément), et porta son attention sur l’attroupement qui se formait. Trois hommes a vus de nez, dont l’un ...

*Nathan !*

Et bien, un souci de moins en perspective. Essayant de se rapprocher le plus possible tout en étant d’une discrétion à toute épreuve, Maverdave entendit des bribes de conversation :

-... ton attention? Parfait. Bon je me présente: Henrik "Dents D'acier"

*Henrik ? Il y a vraiment des parents qui appellent leurs enfants ainsi ?*

En voyant que le masqué était bien la personne qu’il recherchait, Maverdave se glissa dans le petit cercle, et ouvrit la bouche pour se présenter, mais à ce moment, le « masqué » pris la parole, Plusieurs fois durant sa tirade, Maverdave essaya de lui couper la parole pour se présenter.
-Et ... Mais ... Je me ... ah oui mais .... En fait ... Je ... oh merde !
Au moment même où il s’exclama, la porte de la cave s’ouvrit à la volé, et Awena apparut au sommet de l’escalier. Dévalant les marches le plus rapidement possible, elle s’arrêta devant l’estrade où se tenait le chef de la réunion, et elle brandit un parchemin, l’exact réplique de celui que Maverdave (et tous ici présent) avait reçu.
-Qui que vous soyez, il est grand temps d’agir. Les bandits ont été maîtrisés mais en chemin, j’ai rencontré deux capes blanches et devinez ce qu’ils avaient sur eux ? Le fameux parchemin !
Je les ai éliminé mais nous ne pouvons rester ici trop longtemps, à l’aube, leur corps seront découverts … et si nous sommes encore là, c’est la fin de la rébellion.
Quoi que vous ayez prévu, il est temps de faire le bilan et de prévoir les plans pour l’avenir.»

En voyant son regard, Maverdave comprit qu’elle chercher une chaise, et qu’elle se sentait mal, maintenant que le stress la colère et l’adrénaline l’avaient quittés. (Comment ça c’est pas role play ? Alors comme ça dès qu’on arrive un tout petit peu à être observateur c’est du cheat ? Mais alors là je crie au scanda l ! Non, non ! Je ne me laisserais pas faire ! Et en plus j’ai fait une réussite critique à mon jet d’intelligence ! Donc vous allez vous brossez et je lui tends une chaise ! Na !)
Maverdave lui tendit une chaise (Na !) et s’accroupit à côté d’elle.

-Est-ce que ça va ? Tu veux manger un truc ? Ils ont de super bonne cuisse de poulet *Mince décidément elles sont trop fortes pour moi* Ecoutes, ils sont tous à échafauder des plans tordus et bizarre. Y a qu’une seule solution de s’en sortir vivant, faut partir s’acheter une maison en bord de mer et on cultive des gosses en élevant des légumes. Par contre, y a une façon de tuer le roi. Il faut que quatre d’entre nous infiltre les rangs de la garde rapproché du roi. Lors de la diversion, le roi, qui est un psychotique de première, chassera tout le monde, sauf ses gardes. Notre but, ne sera pas de tuer le roi, à quatre (et même à cinq) en comptant les autres gardes c’est impensables. Ce qu’il faut, c’est s’arranger pour faire entrer un archer de première qualité dans une des tours du palais, et mettre le roi sur sa ligne de mire. Ensuite on prit pour que le tireur sache planter une flèche dans un homme à plus de six cents pieds voir plus ... certainement plus. Voilà. Tu es sure que tu ne veux pas de cuisse de po ... de pommes ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Sam 1 Sep 2012 - 11:29

Awi cherchait une chaise du regard. Elle perçut du mouvement sur sa droite, son compagnon d’armes d’il y a quelques heures venait vers elle et lui tendit une chaise. Awi se laissa tomber dessus. (sur la chaise hein xD). Ce n’était vraiment pas de refus de s’assoir après ce qu’elle avait vécu ses dernières heures. Elle regarda Maverdave qui s’accroupit à ses côtés et le gratifia d’un sourire afin de le remercier de son aide. Celui-ci parla vite, même très vite, mais elle l’écouta sans l’interrompre. Il lui parlait de nourriture, puis fit un point rapide de la situation et lui proposa un premier plan. Cultiver des gosses et élever des légumes ? Lui et elle ? Awi eut envie d’éclater de rire. Avait-elle vraiment une tête à vouloir des bambins ? Mais Mav’ reprit son sérieux et proposa lui aussi un plan pour tenter de tuer Kaull et ainsi renverser le pouvoir… Il lui proposa à nouveau de manger mais Awi fit un signe négatif de la tête. Elle n’avait pas faim.

Awi essayait d’assimiler tout ce que Mav’ venait de lui dire, elle regardait le chef de la Rébellion qui était en pleine discussion avec ses deux bras droits.
En fait, elle n’avait pas faim, elle avait soif. Sa gorge était légèrement sèche et du coup, elle avait du mal à parler. Elle avala plusieurs fois sa salive avant de pouvoir lancer une discussion avec Mav’.


« - Les armées du Royaume sont puissantes et nombreuses, même ici à Venill. Je pense que nous pourrons gagner cette guerre à une seule condition que le peuple soit de notre côté et nous aide. C’est bien beau de vouloir tuer le Roi, mais je suis quasi sûre qu’un autre despotique et mégalomane prendra sa place. Tu es prêt à risquer ta vie pour ça ?
Et puis, j’ai toujours cette étrange sensation que le chef de la Rébellion nous cache quelque chose de vitale. »


Awi marqua une pause et regardait l’assemblée, le cas de la jeune elfe ne semblait pas s’améliorer… Elle avait comme l’impression que son état empirait. Mais Awi n’y prêta pas plus attention que ça. Les discussions entre les groupes semblaient animées au point que la plupart des participants ne semblaient même pas avoir entendu son intervention.*Et bien heureusement que ce n’était pas des capes blanches qui étaient entrées…* Elle posa à nouveau ses yeux sur le mercenaire musicien et continua la conversation à voix basse.

« - De plus, vu la discussion que j’ai surprise entre les deux capes blanches, le Roi doit être sur le qui vive, il ne laissera pas d’étrangers pénétrer sa cour avant un bon moment, à moins d’être fortement recommandé par l’un des siens… Et ce n’est pas n’importe qui, qui peut avoir un tel appui.
Ta stratégie n’est pas mauvaise. Mais je ne pourrais être recrutée en tant que garde. Tu devras te débrouiller seul ou avec d’autres rebelles pour faire pénétrer l’archer… Une fois à l’intérieur, il faudrait donner une bonne raison au roi de s’enfermer dans ses murs. Je peux peut être réaliser une diversion à Madorass… »


Mav’ la regardait, il semblait se poser toutes sortes de questions et Awi se doutait de l’une d’entres elles. Elle décida de revenir sur un point après tout, cet homme lui avait sauvé la vie là haut.

« - Je ne peux pas être recrutée par le Roi ou ses proches, car j’ai été jugée coupable du meurtre de … »

Elle n’allait quand même pas tout lui dire, non, déjà qu’il l’avait vu torturer un homme, alors si elle lui disait qu’elle était accusée du meurtre de ses parents. Il se méfierait d’elle… et les rumeurs allaient vite même dans le cercle des Rebelles. Dilwen pour éviter tout soupçon, l’avait présentée aux Rebelles, en la faisant passer pour sa propre fille. Ce qui bien sûr était entièrement faux.
Awi reprit sa phrase un baissant encore d’un ton.

« - Il y a 5 ans, j’ai été jugée coupable de l’assassinat de 3 personnes dont un enfant. J’ai pu échapper à la peine de mort du fait de mon jeune âge. Mais disons… que j’ai plus ou moins marqué les esprits surtout que je suis restée un peu plus d’un an dans les murs de la prison. N’importe quel garde pourrait me reconnaître… à cause de … mon originalité »

Elle n’aimait pas se dire qu’elle était originale mais on croisait rarement des femmes aux cheveux bleus tous les jours…

Le bruit sourd d’un bâton tapant sur le bois de l’estrade coupa Awi dans sa discussion ce qui l’arrangea bien au passage. Elle n’aimait pas ressasser le passé.
Le chef avait du prendre une décision et il allait s’exprimer.


« - Chers Rebelles, s’il vous plait, écoutez moi. Voici ce que nous allons faire. Vous avez 5 minutes pour finir votre stratégie, ensuite le représentant d’un de votre groupe viendra me voir et exposera votre plan.

Pendant ce temps là, les premiers rebelles quitteront les lieux. Nous ne pouvons tous partir en même temps, cela se remarquerait trop. D’ailleurs, aucun d’entre nous, ne partirons dans la même direction. Mes deux bras droits vont dès à présent se poster à l’étage et vous indiqueront la direction que vous devez prendre.

J’informerai prochainement par message ou par contact, les personnes qui seront choisies pour mettre un terme à la vie du Roi Kaull Hendenmark et les informerai de la tactique finale.

Sachez que je suis fort heureux de voir que le mouvement Rebelles ne faiblit pas et je vous remercie d’avoir été présent ce soir à mes côtés et bientôt, oui, bientôt, nous pourrons nous rencontrer en plein jour et dire avec fierté : oui j’ai fait parti de la Rébellion.

Maintenant venez vite chers amis m’expliquer votre stratégie et bon vent.»


Awi écouta attentivement le discours puis resta quelques instants pensives avant de regarder Mav’, elle lui fit un signe de tête qui signifiait « alors on fait quoi ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan Haffe

L'assassin masqué

________________

avatar
________________


Race : Homme
Classe : Roublard
Métier : Assassin
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 19

Messages : 50

Fiche de Personnage : Ze survivor of ze dead


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Lun 3 Sep 2012 - 23:57

Je tournai la tête. Awena -si je me rappelais bien- venait de rentrer en trombe dans la cave et informa l'assemblée d'une fuite (appelons le plombier^^) et que les royalistes seraient sans doute sur nous dans quelques heures. C'était prévisible, mais j'aurais pensé que l'on avait préparé cette assemblée plus méticuleusement. Quel gâchis, ces royalistes étaient partout. La jeune femme aux cheveux rivière s'assit sur une chaise proposée par Maivo, Miva, Mavemachin. Tiens il est éveillé celui là. Je regardai rapidement la brute et le frêle fils de comte puis Mave et Rivière. Mon choix ne fut pas long, je me dirigeai vers Awena et Mave. Ce qu'il y avait de plus chez eux, je ne savais pas, ils avaient l'air plus... normal. 
J'écoutai tranquillement leur conversation à quelques pas d'eux. Mave exposa un plan à Awena qui m'étonna, c'était une bonne idée, mais il faudrait plusieurs années pour le réaliser, on ne rentre pas dans la garde royale comme on rentre dans un moulin. Le curieux personnage proposa à plusieurs reprises de la nourriture à la Rivière Awena alors qu'on lisait la soif sur le visage de la jeune femme. Je me dirigeai lentement vers la table à victuailles tout en écoutant d'une oreille distraite les deux compères. Je saisis une cruche, versai de l'eau dans une chope en pensant qu'un tavernier m'aurait égorgé pour ce sacrilège -sans blague verser de l'eau dans une chope à bière quel crime- et retournai vers Mave et Awena. Une personne ne connaissant pas mon indifférence totale envers mes semblables, aurait aisément deviné mon intention qui semblait évidente. Un "proche" n'aurait pas compris, ou s'il avait deviné, aurait été plus qu'étonné et y aurait vu une amélioration de mon caractère. Je n'avais que faire d'être agréables avec mes pairs, toute gentillesse de ma part n'était pas gratuite, directement ou indirectement. Un simple verre d'eau pouvait créer une sorte de complicité entre donneur et receveur essentielle pour la cohésion d'un groupe en mission, même si les deux acteurs du geste n'en avaient pas toujours conscience. Awena raconta brièvement une histoire de meurtre pour laquelle elle avait été condamnée. Et Mave, avait-il déjà assassiné quelqu'un?
La première impression que j'avais eu d'eux n'avaient rien à voir avec ce que je ressentais maintenant à leur égard. Rien d'amical certes, mais on avait peut-être une chance de tuer le roi.
Le chef intervint une nouvelle fois nous pressant de finaliser notre plan. Son discours fini, je tendis la chope à Awena


-Buvez, le poulet est sans doute très bon mais c'est d'eau dont vous avez besoin.(Je me tournai vers Mave)Votre plan est bon mais infiltrer la garde nécessitera trop de temps. De plus vous êtes le seul à avoir une chance de rentrer dans la garde.

Je désignai les deux autres membres de "l'équipe" qui discutaient en jetant de temps à autre un regard vers nous.

-Un fils de comte qui suit une voie studieuse n'entrera jamais dans la garde, le second n'est pas assez charismatique pour accompagner le roi et, à son haleine, à l'air d'apprécier l'alcool. De quoi nous trahir en trois chopines. Awena a ces raisons et moi, mon masque est plutôt connu dans la capitale, mon vrai visage lui, n'est connu que d'une seule personne et manque de chance, c'est un proche du roi.

Parler de cela me fit tressaillir, le Corbeau, tortionnaire du roi, je l'avais combattu, il m'avait battu. Il ne m'avait pas tué, il s'était contenté de m'emprisonner et pour une raison que j'ignorais, avait tenu à garder mon identité secrète. Juste avant de m'envoyer au pilori où des rebelles m'avaient sauvé, il avait eu le plaisir pervers d'enlever mon masque et d'imprimer mon visage dans sa tête, puis encore pour d'obscures raisons, il avait remis mon masque avant de m'envoyer au pilori. 
Je m'égarais dans les méandres de ma pensée. Je me reconcentrai sur le plan à élaborer.


-Il faudrait apporter quelques modifications à votre plan Mav..... (Pas croyable que je ne puisse retenir un bête prénom)Mave... Infiltrer la garde ne servirait à rien, ce qu'il nous faut c'est réussir à obtenir les informations suivantes: 
-Où ce cache le roi en cas d'attaque?
-Quel lieu plus ou moins éloigné de sa planque fréquente-il souvent?
-Quel trajet emprunterait-il pour se terrer en cas d'attaque?
-Où puis-je me placer pour l'abattre?

Torture, drogue, alcool, fausse alerte et espionnage. Tous les moyens sont bons pour connaître ces informations. J'ai entendu les plans de nombreux groupes, la plupart mettront des années à se mettre en place car il se basent sur l'infiltration.


Et merde, je commençais aussi àavoir soif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Maverdave Mc'Olan

Luthier/Mercenaire

________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Luthier mercenaire
Croyances : Dieu des Songes
Groupe : Rebelles

Âge : 27 printemps

Messages : 84

Fiche de Personnage : Un doux dingue


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Dim 9 Sep 2012 - 18:10

Awena semblait songeuse. Le plan que lui avait proposé Mave’ l’avait, semblait-il, plongé dans une profonde réflexion. Après avoir déglutie, elle s’adressa à Maverdave :

« - Les armées du Royaume sont puissantes et nombreuses, même ici à Venill. Je pense que nous pourrons gagner cette guerre à une seule condition que le peuple soit de notre côté et nous aide. C’est bien beau de vouloir tuer le Roi, mais je suis quasi sûre qu’un autre despotique et mégalomane prendra sa place. Tu es prêt à risquer ta vie pour ça ?
Et puis, j’ai toujours cette étrange sensation que le chef de la Rébellion nous cache quelque chose de vitale. »


Elle jeta un coup d’œil alentour et le luthier suivi son regard. Personne n’avait remarqué l’apparition éclair d’Awena. Peut être à part le chef de la rébellion. C’en été presque ... non, ça en était grotesque. Ils étaient tous tellement accaparé par le fait de vouloir tuer à tout prix le despote, qu’ils en devenaient inconscients. Ils couraient tous à leurs pertes c’était indéniable. Il y avait pourtant une façon de s’en sortir. Awena se retourna vers lui et lui parla à voix basse. Avec le brouhaha alentour, et le bruit des conversations, Maverdave entendit à peine ce que lui disait sa coéquipière. Il entendit vaguement les mots qu’elles lui disaient.

Il était question de l’incapacité pour elle d’entrer dans la garde, et de mûres aussi, quoi que parler de fruits alors qu’elle avait dédaigné son offre était un peu étrange. Il fût aussi question de meurtre, Awena baissa encore la voix, ce qui au vue du bruit qui régnait dans la salle, ne permit pas à Maverdave d’entendre quoi que ca soit de ce qu’elle lui dit. Mais il était trop gentleman pour oser lui demander de répéter. Il entendit juste le mot originalité, et décida que c’était un bon moment pour hocher la tête et prendre un air conspirateur ... Enfin, ce qui ressemblait le plus à un air conspirateur tout du moins.

« - Chers Rebelles, s’il vous plait, écoutez moi. Voici ce que nous allons faire. Vous avez 5 minutes pour finir votre stratégie, ensuite le représentant d’un de votre groupe viendra me voir et exposera votre plan.

Pendant ce temps là, les premiers rebelles quitteront les lieux. Nous ne pouvons tous partir en même temps, cela se remarquerait trop. D’ailleurs, aucun d’entre nous, ne partirons dans la même direction. Mes deux bras droits vont dès à présent se poster à l’étage et vous indiqueront la direction que vous devez prendre.

J’informerai prochainement par message ou par contact, les personnes qui seront choisies pour mettre un terme à la vie du Roi Kaull Hendenmark et les informerai de la tactique finale.

Sachez que je suis fort heureux de voir que le mouvement Rebelles ne faiblit pas et je vous remercie d’avoir été présent ce soir à mes côtés et bientôt, oui, bientôt, nous pourrons nous rencontrer en plein jour et dire avec fierté : oui j’ai fait parti de la Rébellion.

Maintenant venez vite chers amis m’expliquer votre stratégie et bon vent.»


Il capta un regard d’Awi. Elle aussi avait l’air perplexe quand à la marche à suivre. Mave’ ouvirt la bouche pour parler, mais à ce moment là, le dénommé Nathan tendit un une choppe pleine d’eau *Sacrilège !* à cheveux d’azur, et prit la parole.

-Buvez, le poulet ...

*Buvez le poulet ? Ah mais oui ! C’est ça la solution ! Si on ingurgite ces cuisses démoniaques de manières non orthodoxes, Elles perdent leurs pouvoirs puisqu’on ne les considère plus comme des cuisses de poulets mais comme une boisson ! Ainsi, elles sont déroutés, et nous reprenons le contrôle de nos pensés ! ... ou alors j’aurais dû écouter la fin de sa phrase ...*

Ainsi résonnait le luthier tandis que l’archer exposait son plan aux deux rebelles. En effet, plusieurs questions, justement celles qu’il souleva, étaient à prendre en considération avant de mettre au point un plan. Toutes ces informations pourrait être glanées dans un délai relativement court, comparé à la masse de temps qu’aurait demandé le plan initial de Maverdave. Si l’on se débrouillait pour savoir où le roi se sentait en sécurité en cas de coups durs, on pouvait aisément se débrouiller pour l’assassiner, si quelqu’un de suffisamment futé se trouvait dans la place.
Il fallait bien entendu, comme l’avait souligné Awi, avoir le soutient du peuple. Toute la cité de Madorass était une armée plus destructrice et puissante que celle régulière du royaume. Attaqué de l’intérieur de ses murs, l’armé ne pourrait pas intervenir avant un bon moment, et la garde serait submergée.

Déterminée comme elle le serait (et comme elle l’était déjà d’ailleurs) la populace arriverait vite aux portes du palais. Comment alors, soupçonner quelqu’un à l’intérieur puisque selon toute évidence, la menace semblait provenir de l’extérieur.
La garde régulière du palais serait affecté à protéger les entré, pendant que le roi se précipiterait, surement accompagné uniquement de quelques proches conseillés (et ce n’était même pas sur) ainsi que des gardes royaux, dans un lieu tenu secret.

En dehors de la capitale, c’était avantageux, il conduirait certainement à une résidence peu protégé pour éviter de faire planer les soupçons. Un petit groupe de rebelles pourrait neutraliser les gardes, prendre le contrôle de la place, et n’aurait plus qu’à attendre de pied ferme la figure royale, et à la faire choir de ses épaules.

Si le lieu se situait dans la cité, il était à craindre qu’il se trouvât sous la ville. Il fallait donc que des infiltrés puissent emmener le roi au plus haut. Dans des chambres ou en haut d’une tour, avec une visibilité maximal pour permettre à l’archer de s’en occuper. Ce ne serait pas facile, d’autant plus que le roi perdrait probablement l’esprit au vu de sa nature paranoïaque. Mais ce n’était pas la le plus dur. Comme l’avait encore dit Awena, c’était l’après révolution qu’il faudrait jouer fin, et même très fin.

Car les royalistes ne se laisseraient pas mater si facilement, et l’assaut de Madorass par un quelconque général avide de pouvoir arriverait bien vite. Non décidément il fallait réfléchir plus loin que l’assassinat du roi. Mettre en place des procédures pour continuer à faire vivre la ville, à la préparer en cas d’assaut, et surtout, fomenter des rébellions partout dans le pays ensuite. Il fallait que le changement soit radical et subite, pour que la rébellion ait une chance, pour que les royalistes mettent suffisamment de temps avant de se reformer. L’assassinat du roi en comparaison paraissait presque relevé de la formalité administrative.

Le plus important aux yeux de Maverdave, était avant tout la conquête de la capitale, le reste importait peu, si ce n’est moins.

- Vous avez tout les deux raisons, mais il faut réfléchir à deux trois petites choses en plus. Rien de bien compliqué rassurez-vous ! Quoique ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Dim 16 Sep 2012 - 14:46

Awi était assise dans sa chaise et regardait Mav’ dans l’espoir d’une réaction ou d’une réponse. Mais ce ne fut pas lui le plus rapide. Une choppe pleine d’eau jaillit de la main d’un inconnu. Awi leva la tête et regarda à qui elle avait affaire.

Un homme à voir la carrure et les mains mais un homme masqué. Encore un… Awi se rappela de son intervention en début de réunion. C’était cet homme qui voulait la tuer pour avoir osé demander au chef de la Rébellion de montrer son visage. Awi fronça les sourcils mais accepta la choppe et décida d’écouter ce qu’il avait à dire. Elle mourrait de soif mais préférait attendre un peu afin de voir si oui ou non elle pouvait faire confiance à cet individu ?


« -Buvez, le poulet est sans doute très bon mais c'est d'eau dont vous avez besoin. »

L’homme regarda le mercenaire luthier puis continua de s’exprimer.

« - Votre plan est bon mais infiltrer la garde nécessitera trop de temps. De plus vous êtes le seul à avoir une chance de rentrer dans la garde. »


Il désigna deux autres rebelles qui discutaient en jetant de temps à autre un regard vers eux. Awi se demandait bien ce qu’ils avaient ses deux là. C’est alors que les dernières paroles du chef lui revinrent en mémoire. « Le représentant de votre groupe » … hmm alors c’était ça ? Son groupe à elle, était composé de Mav’, de l’homme masqué et de ses deux … énergumènes ? Et bien, ils étaient vraiment mal barrés pour obtenir une place chez les élus.

«- Un fils de comte qui suit une voie studieuse n'entrera jamais dans la garde, le second n'est pas assez charismatique pour accompagner le roi et, à son haleine, à l'air d'apprécier l'alcool. De quoi nous trahir en trois chopines. Awena a ses raisons et moi, mon masque est plutôt connu dans la capitale, mon vrai visage lui, n'est connu que d'une seule personne et manque de chance, c'est un proche du roi. »


Ah ben voila, leur prévision de stratégie venait de tomber à l’eau en quelques secondes. Mais l’homme masqué ne se stoppa pas là. Awi avait trop soif, elle prit une profonde respiration, espéra ne pas mourir instantanément et but une gorgée du précieux liquide.
L’eau coula dans sa gorge brûlante et lui fit énormément de bien. Elle se concentra à nouveau sur les paroles de … mince, elle ne savait même pas son prénom…


« - Il faudrait apporter quelques modifications à votre plan Mav..... Mave... Infiltrer la garde ne servirait à rien, ce qu'il nous faut c'est réussir à obtenir les informations suivantes:
-Où se cache le roi en cas d'attaque?
-Quel lieu plus ou moins éloigné de sa planque fréquente-il souvent?
-Quel trajet emprunterait-il pour se terrer en cas d'attaque?
-Où puis-je me placer pour l'abattre?

Torture, drogue, alcool, fausse alerte et espionnage. Tous les moyens sont bons pour connaître ces informations. J'ai entendu les plans de nombreux groupes, la plupart mettront des années à se mettre en place car ils se basent sur l'infiltration. »


Awi hocha la tête. C’est sûr que ses informations seraient utiles mais voilà, elle n’en avait aucune et ne savait guère comment les obtenir… Auprès de qui pourrait-elle avoir ses renseignements et surtout en combien de temps ?
Awi but à nouveau une gorgée tout en réfléchissant. L’eau lui faisait du bien. Elle aurait préféré du lait … du lait de brebis même, car c’était bien plus difficile d’empoisonner cette boisson. La voix de Mav’ la tira de ses pensées.


« - Vous avez tous les deux raisons, mais il faut réfléchir à deux trois petites choses en plus. Rien de bien compliqué rassurez-vous ! Quoique ... »

Awi leva le regard vers lui… Oui mais encore ? De quoi voulait-il parler ? Elle regarda ses deux « équipiers du moment » en se demandant bien où ils voulaient en venir. Puis elle regarda les différents groupes ainsi que les deux autres membres du leur.
Elle finit sa choppe d’eau jusqu’à la dernière gorgée et se remit à parler.


« - Deux ou trois petites choses ? Comme ?

Du coup, on propose quoi au chef ? On part sur quelle méthode ? On attire le despote vers un refuge et on essaie de le tuer là bas ? Certains d’entre nous crée une diversion pendant que le tireur exécute Kaull ?

Pour le moment, je n’ai aucune réponse en main. Je n’ai jamais fréquenté des personnes du Royaume malheureusement… mais peut être que certaines personnes ici présentes ont cette chance. Je trouve ça dommage de nous diviser et favoriser la compétition… Bref.
Je veux bien essayer d’obtenir certaines informations mais il faudrait du temps et là nous n’en n’avons guère. Car le chef semble vouloir choisir une stratégie aujourd’hui… ou peut être retravaillera-t-il dessus ?

Qu’est ce qu’on fait ? On essaie de se revoir un de ces quatre pour mettre au point la stratégie finale et entre temps on essaie d’avoir toutes les informations nécessaires ?

Et les deux zozos là, ils ne seront d’aucune aide vous penser ? »


Awi regarda l’homme masqué et leva la choppe.

« -Merci pour l’eau »

Puis elle se cala dans sa chaise et regarda certains rebelles quitter la place. Elle s’était attendue à beaucoup de choses de cette réunion mais sûrement pas à ça…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nathan Haffe

L'assassin masqué

________________

avatar
________________


Race : Homme
Classe : Roublard
Métier : Assassin
Croyances : Aucune
Groupe : Rebelles

Âge : 19

Messages : 50

Fiche de Personnage : Ze survivor of ze dead


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Ven 9 Nov 2012 - 7:53

-Merci pour l’eau

Je levai les yeux vers Awena et lui fis un bref signe de tête qui voulait dire "de rien". Mon geste n'avait été motivé que par mon intéret et je me moquais de sa reconnaissance. Je regardai mes deux "camarades" provisoires, ils semblaient aprouver mon plan, tant mieux, ça éviterait du blabla inutile. Seul point négatif au tableau, ils pensaient  pouvoir obtenir le soutien du peuple facilement. Foutaises, les habitants de la capitale, endoctrinés dès l'enfance, avaient pour la plupart une haine profonde contre les rebelles. On leur avait dit que tous les maux du monde avait pour source la rebellion. De l'incendie à la pénurie de pain, tout avait pour cause l'insurrection. Quand un rebelle était attrapé et emmené sur la place publique, il était hué, insulté et raillé par la foule, pas pleuré par un peuple compatissant.
Il fallait tuer le roi, prendre le pouvoir et montrer au monde qu'il avait eu tort. Le royaume était un vrai serpent, si on l'attrapait par la queue, il nous mordait. Ce qu'il fallait faire, c'était l'attaquer à la tête. Je pris la parole.


-Bon, pour ce qui est de proposer un plan au chef, nous devons lui montrer la carcasse de la stratégie. Le chef savait sans doute que nous ne pourrions, pas avoir un plan terminé totalement. Il faudra sans doute nous revoir. Quand? Où? Ce n'est sans doute pas ici que nous le déciderons, ou du moins pas oralement. Pour ce qui est des deux "autres". Ils viennent de s'en aller sans dire aurevoir on dirait. Tant mieux.

Je jetai un rapide coup d'oeil à la salle, elle se vidait à une vitesse étonnante.

[HRP] Je sais je devrais avoir honte de vous lâcher un texte pareil après tant d'absence, mais bon, jai eu un ptit problème qui a entrainé beaucoup de chose dont une énorme perte de motivation ainsi que la maladie de la page blanche.[HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   Dim 11 Nov 2012 - 10:51

Awi regardait ces deux compères, tous semblaient d’accords. Il était peut être temps de quitter la réunion et de laisser le temps au chef de se replier. Awena écouta néanmoins les paroles de l’homme masqué.

-Bon, pour ce qui est de proposer un plan au chef, nous devons lui montrer la carcasse de la stratégie. Le chef savait sans doute que nous ne pourrions, pas avoir un plan terminé totalement. Il faudra sans doute nous revoir. Quand? Où? Ce n'est sans doute pas ici que nous le déciderons, ou du moins pas oralement. Pour ce qui est des deux "autres". Ils viennent de s'en aller sans dire aurevoir on dirait. Tant mieux.

Awi hocha la tête et regarda Mav’ qui semblait d’accord aussi sur le principe. Awi se leva et regarda la salle qui était maintenant quasi déserte. Un à un les rebelles avaient quitté les lieux certains sans même donner leur stratégie au chef.
Tant mieux ça leur laissait plus de chance de gagner.
Awi fixa un instant le vide avant de tourner le regard vers le chef. Elle avait envie d’aller lui parler de plus prêt et quelque chose à l’intérieur d’elle se battait pour prendre le dessus. Elle soupira et répondit :


« - Je m’occupe d’aller expliquer notre plan au chef. Il faut aussi que je lui parle de ces deux capes blanches qui avaient notre message, peut être a-t-il un ordre à formuler ?
Enfin, allez y, partez. Je vous souhaite bonne chance pour la suite, je suis sûre que nous nous reverrons. Après tout, nous avons le même objectif final non ?»


Awi leur sourit et les salua avant d’aller parler au chef de la Rébellion et lui expliquer le projet qu’il avait. Elle ne savait guère ce qu’il en pensa mais une chose est sûre, leur plan était différent des autres… Peut être feraient-ils partis des élus ?
Elle ne savait vraiment pas qui était ce chef, et quelles étaient ses motivations mais l’heure n’était pas au règlement de compte, elle aurait le temps de se renseigner d’ici la prochaine réunion.

Awi jeta un dernier regard à la salle, puis monta les marches et sortit de cette maison réellement abandonnée pour le coup. Ainsi c’est à ça que ressemblait une réunion de la Rébellion ? Et maintenant, qu’allait-elle faire en attendant potentiellement un futur message ? Elle n’en savait fichtrement rien, elle irait là où le vent l’emmène ou peut être aurait-elle le courage de rejoindre Dilwenn pour lui résumé l’évènement ?
Une chose est sûre, elle devait quitter Venill et vite avant que les Capes Blanches la repèrent.


La suite

[HRP] Pas de soucis, je pense que ce n’est pas de ta faute ^^ Ce rp a trop trainé en longueur et du coup, on a perdu la motivation. Ma réponse est plus que désolante aussi xD Enfin au moins, il est clos, soit un peu rapidement mais il est considéré comme fermé de mon côté xD
Bon courage toi Wink.[HRP]

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: [RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP Clos]Une réunion pour les insurgés (PV gpe REBELLES)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Venill :: Fermes-