''L’enfant voulait répondre. Mais sa gorge lui fit comprendre que ses mots ne seraient jamais à la hauteur du silence.''
               
Eto Hachiro
 
''La mort, c’est elle qui vous fait tenir debout. C’est elle qui dicte les actes. C’est elle qui peint le monde. Et elle vous emportera tous.''
               
Querel Sentencia
 
''Je ne ressens que soif et tristesse, la mort est futilité. Je la cherche, peut-être suis-je elle.''
               
Nagate Zetsubō
 
''Udyr, quand tu seras mort, on se souviendra de ton nom. Moi je n'en ai pas, car je ne mourrai pas aujourd'hui. Mais le tien restera gravé dans ma mémoire, et dans celle de tous ceux qui t'ont connu, comme celui d'un homme fort, et digne. Alors va, et éteins-toi avec grandeur, devant tous ces vautours.''
               
Darn Butcher
 
''La nature revivait là où les hommes mourraient, le cycle reprenait son cours normal grâce à l’albinos.''
               
Aikanaro Myrrhyn
 
''Ils ne se battaient pour rien qui n’en vaille la peine. Ils étaient incapables de distinguer ce qui avait de la valeur de ce qui n’en avait pas. Alors pourquoi tant de vigueur à la tâche ? Pourquoi risquer sa vie aussi vainement ?''
               
Alcofrybas Grincebrume
 
''Son regard, depuis toutes ces années, avait appris à parler.''
               
Etan Ystal
 
''Un monde de chaos, de destruction et de malheur, un monde impartial et magnifique, le seul en tout cas, où faire l’expérience de la vie prendrait un sens véritable.''
               
Edwin Gwendur
 
''L’enfer, ce doit être l’enfer : courir pour l’éternité dans un paysage sans fin, sans début. Sans possibilité de repos ou de mort.''
               
Tyrias Marchemonde
 
''Mais sans risque on n'obtient rien, voici ma devise mes amis. Il ne faut pas avoir peur de se salir les mains, il ne faut pas avoir peur de la mort…''
               
Dimitri Morteury
 
''Tomber... Ceci est si abstrait. L'on pourrait se relever plus grand que l'on était.''
               
Yozora Adragnis
 
''Il passa des semaines dans le cachot ayant décidé de s'y enfermer lui-même. Puis, au terme de trois semaines, vous êtes venu le voir et vous lui avez dit : «Les larmes ne sont qu'une faiblesse qu'il te faudra masquer... Si tu veux t'apitoyer, libre à toi, mais, si tu souhaites voir les choses changer, tu le peux toujours. Suis-moi... Mon ami.»''
               
Haar Wilder
 
''Le brin d'herbe ne se soucie guère de ce que font les feuilles des arbres. Mais à l'automne venu, les feuilles ne se suffisent plus entre elles. Elles s'assombrissent, se nourrissant des nuages noirs d'orage. Et alors, elles se laissent tomber sur nous.''
               
Le Peintre
 
''S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est immobile, allongée, rigide, puante à en faire vomir, en décomposition, transportant des milliers de maladies, la peau arrachée et les os jaunes. S'il y a bien quelque chose que l'on oublie, lorsqu'une personne est à six pieds sous terre, devenue la proie des corbeaux, et ses yeux mangés par des fourmis... C'est qu'elle a un jour été orgueilleuse et avide. C'est qu'elle a un jour voulu devenir riche et grande, ou bien qu'elle l'est devenue. Cela ne change rien.''
               
Le Violoniste
 
''La pensée est la liberté, la liberté... Alors, le corps est la prison, le corps est la prison... Il faut casser les barreaux.''
               
Sill
 
''Nous croyons conduire le destin, mais c'est toujours lui qui nous mène.''
               
Setsuna Hendenmark
 
''Fais ce que tu veux avec ces villageois, sauf les laisser en vie.''
               
Kaull Hendenmark
 
''La fuite vers la religion peut être une réponse pour certains. Pour d'autres elle n'est que la simple évidence que l'homme est faible et instable.''
               
Astryl Panasdür
 
''La mort ne cherche pas à s’expliquer, elle ne fait qu’agir, monsieur. Les cadavres ne racontent pas grand-chose, mais vivant, un homme peut en avoir long à dire.''
               
Sanaki Hearthlight
 
''Alors, telle une marionnette cassée que l’on tente en vain d’animer, il se releva, restant digne malgré ses blessures.''
               
Dolven Melrak
 
''Quand le sang coule, il faut le boire. La mort ne frappera pas à votre porte mais s'invitera par vos fenêtres !''
               
Andreï Loknar
 
''Personne ne peut capturer une ombre, personne ne peut la dresser ni se l’approprier.''
               
Jazminsaa Alsan
 
''De la même façon, à l'idée qu'un abruti de scribe puisse teinter ses parchemins de calomnies religieuses, ou pire, me faire porter le titre de héros, je vais préférer m’occuper de l'écriture de ma propre histoire.''
               
Alexandre Ranald
 
''La mort... Si belle et terrible à la fois, elle l'appelait, et l'appelle toujours.''
               
Adam Moriharty
 
''Par nature, j’aime tout. Par conséquence, je me hais…''
               
Samaël Apelpisia
 
''C'est sordide et cruel, mais c'est hélas la réalité de ce monde.''
               
Liam Gil' Sayan
 
''Aujourd’hui sur les terres de Feleth les pensées ne sont plus les bienvenues. Le temps de la renaissance spirituelle est terminé. Le temps où les grands penseurs avaient aidé le monde est révolu.''
               
Héra Calliope
 
''La mort était séductrice ; elle ne montrait que ses bons côtés. La sérénité et le calme absolu : pour toujours et sans violence.''
               
Eurybie Pourrie
 
''J’ai atteint cette espèce de vanité qu’apporte l’ancienneté. Je ne crois plus qu’on puisse m’apprendre quelque chose, et si jamais quelqu’un essaye ou y arrive seulement, je me bloquerais et deviendrais hermétique à tout contact.''
               
Dante Waanig
 
''Je devrais t'attacher, tu deviens dangereux pour toi même !''
               
Jeyra Frozeñ
 
''La beauté des êtres n'était rien. La beauté des choses oui. Mais pas forcement celle que l'on voit avec une paire de rétines.''
               
Akira Satetsu
 
''Le noir. Une étendue sombre en perpétuel mouvement.''
               
Melpomène d'Ambre
 
''Il est des oreilles invisibles qui peuvent entendre jusqu'à nos moindres soupirs et des secrets aux allures anodines peuvent se révéler instruments de destruction et de tourments sans fin...''
               
Cassandre Ombrelune
 
''Le "rien" est tellement plus unique que la peur ou n'importe quel autre sentiment...''
               
Meryle Nightlander
 
''Ce n'est pas le nombre ni la force qui compte, c'est l'envie, la cause.''
               
Luyak Salamya
 
''L'innocence d'un enfant est la plus grande peur de l'homme.''
               
Clause Vaneslander
 
''Quand il lui manque une marionnette pour ses spectacles. Il verrait en vous la chose qu'il cherche.''
               
Jack D'enfer
 
''Il n'a pas de notion réelle du bien et du mal, personne ne lui ayant jamais défini ces mots.''
               
Jim Stocker
 
''Je n'ai vu aucune lumière, aucun goulet, pour sortir du boyau infini et obscur que nous empruntons tous, jusqu'à la promesse d'une nouvelle vie, de la transcendance et de la connaissance. Alors, mes yeux se sont adaptés aux ténèbres.''
               
Shaquîlah Dresdeïorth
 
''Le pouvoir ronge l'homme.''
               
Balthazar Bel
 
''Visiblement, la sérénité n'avait de valeur que si on connaissait également, en comparaison, des moments de troubles.''
               
Dranek Barth
 
''Le faible se faisait tuer, le fort vivait un jour de plus.''
               
Rodany Bleinzen
 
''Le soleil se couchait sur le monde du milieu. Les ténèbres se paraient de leurs plus somptueux apparats pour enfin faire leur entrée.''
               
Rin Mephisto
 
''Et alors il vit le chaos, la désolation, la souffrance le désespoir ambiant. Il rit.''
               
Elrog Aniec
 
''Perdu quelque part, marche vers nulle part.''
               
Kyle Wate
 
''La rose n'a d'épines que pour qui veut la cueillir.''
               
Karin Yzomel
 
''- Je peux vous prédire le genre d'homme qui vous convient !
- Je connais déjà mon genre d'homme.
- Vraiment... Et quel est-il ?
- Les hommes morts.''
               
Naladrial Delindel
 
''Utilise tes pouvoirs seulement quand le noir deviendra invivable.''
               
Zedd McTwist
 
''Tes cauchemars m'ont déjà donné l'encre... À présent, ta peau me donnera les pages !''
               
Conrart Crowlore
 
''Bien des gens se font enfermer dans un cercueil une fois mort, mais rares sont ceux qui naissent dedans.''
               
Dassyldroth Arphoss
 
''Le corbeau frénétique qui vous nargue de sa voix perchée, agite ses ailes damnées, où le reflet d'un mort se penche sur votre âme.''
               
Lust Aseliwin
 
''La vie est un mensonge, la destruction une délivrance.
Passent les marées, soufflent les vents, en vain...''
               
Le Passant
 
''Fauche, tranche et avale, gouffre des âmes. Que se dresse devant toi mille fléaux, et que l’enfer se glace devant ta noirceur.''
               
Lloyd Vilehearth
 
''Des charognards pour la plupart, comme ces corbeaux à deux têtes, venant dévorer le valeureux mort.''
               
Meneldil Tristelune
 
''Nous sommes les bourreaux de la justice et de la paix. Même si ce rôle n'est pas agréable à endosser, nous nous devons de le faire, pour le bien du peuple.''
               
Ezekiel Le Sage
 
''Il me tarde de retourner au combat pour finir empalé sur une pique.''
               
Karl Von Morlag
 
''Montre-moi le chemin de la victoire. Ou guide-moi alors dans les tréfonds de la mort...''
               
Aznan Lauréano
 
''Comment peux-tu supporter ça ? C'est assourdissant ! Tue-le ! Qu'est-ce que ça te coûte ? Tu ne l'entendras plus. Tu seras en paix... Tue-le !''
               
Aïden Sochlane
 
''- Faites taire votre cabot !
- Je ne suis pas votre servante !
- Alors je le ferai taire moi-même !''
               
Rosaly Von Gregorius
 
''Le seul présent que la justice a à vous offrir, est votre mort.''
               
Mirage Morteury
 
''Laissez-moi vous conduire aux carnages.... Tant d'âmes ne demandent qu'à succomber.''
               
Idryss Leeverwen
 
''Le soleil est un bourreau. D'une simple caresse, sa langue enflammée peut calciner n'importe quel être.''
               
Seïren Nepthys
 
''C'est une nuit sans lune. Ou bien était-ce un jour sans soleil ?''
               
ShuiLong Zhang
 
''La vie est un rouage lent et grinçant. Il ne tourne que dans un sens. Celui où tu tombes.''
               
Camelle Elwhang
 
''Et un jour, sur vos lits de mort, bien des années auront passé et peut-être regretterez-vous de ne pouvoir échanger toutes vos tristes vies épargnées à Feleth pour une chance, une petite chance de revenir ici et tuer nos ennemis, car ils peuvent nous ôter la vie mais ils ne nous ôteront jamais notre liberté !''
               
Edouard Neuman
 
''Le temps est la gangrène de l'homme, elle apparait puis vous ronge à petit feu. Pour finir il ne vous reste plus que le présent pour vivre ; le passé s'évapore peu à peu et le futur ne vous intéresse guère.''
               
Asgeïr Aslak
 
''Cueillir la fleur de la déchéance et croquer dans la pomme de la faucheuse, nos vies se résument à cela car après tout, nous finissons à une moment où un autre, tous sous terre.''
               
Violette Dellylas
 
''Le pire n'est pas de mourir, mais de se faire oublier.''
               
Erwan Daermon Do'Layde
 
''Tenter d'oublier, même si c'était impossible. Il aurait aimé se jeter à la mer avec la preuve de son acte immonde. Laver tout ce sang qu'il sentait sur lui. Peut-être même s'y noyer, simplement. Sombrer dans les abysses et les ténèbres, pour toujours.''
               
Mio Raeth
 
''La lumière montre l'ombre et la vérité le mystère.''
               
Aeli Seoriria
 
''Si la vie n'a qu'un temps, le souvenir n'a qu'une mesure. Le reste est silence.''
               
Valt Horn
 
''Dans le noir le plus complet, l'aveugle est la meilleure personne à suivre. Dans un monde de folie, qui mieux qu'un fou pour nous guider ?''
               
Ledha Borolev
 
''Je ne crois pas en la force d'un absent. Celle qui ferait de vos dieux ce que vous pensez qu'ils sont.''
               
Gigantus Corne
 
''Une limite qui n'a été créée que pour être dépassée ? C'est simple, imaginez !''
               
Goudwin Didrago
 
''Voir grouiller tous ces gens, connaître leurs désirs et leurs rêves, voir comment évoluent les sociétés, leurs aspirations et leurs défauts. Comprendre que donc rien n'est éternel, et que tous ces rêves et toutes ces folies disparaîtront de la surface du monde. Se laisser aller, indolent, parce que tout cela ne servira à rien, et qu'au bout du compte le monde reste le monde, seule éternité immuable.''
               
Uridan Sangried
 
''L'Inquisition vous remettra sur le droit chemin. Même s'il faut vous briser les jambes pour ça.''
               
Leevo Shellhorn
 
''N'oublie pas d'avoir peur des morts. Ils sont toujours plus nombreux que les vivants, et un jour, tu les rejoindras.''
               
Moira Brawl
 
''J'avais l'habitude avec ce genre d'individus... Moins vous bougerez, moins vous leur parlerez... et moins ils vous cogneront dessus.''
               
Aoi Haandar
 
''Je souhaite voir votre sang se répandre mollement à la surface d'une eau rendue trouble par les masses de cadavres vidés de leur substance, marcher dans les champs de vos ossements éparpillés, me remémorant à chaque pas votre mort absurde et pathétique, que vos noms ne soient pas contés, que votre souvenir s'éteigne comme s'éteint votre vie fade et misérable, qu'à travers les années, seuls subsistent vos ossements tels de tristes traces blanchâtres dans un paysage noir de guerre, de sang et de folie.
Et que telles cette phrase, vos morts n'aient aucune importance, aucune signification pour quiconque.''
               
Nargheil Eoss
 
''Bénie soit la haine que tu porteras à ton prochain, lave l'Homme des péchés qu'il a commis.
Sois l'épée du jugement qui s'abattra sur cette race impure, souillée par la vengeance et la corruption.''
               
Meiro Fuuchiuse
 
''Notre futur exprime nos actes passés.''
               
Terence Ripper
 
''Rencontre les ténèbres et tu admireras la lumière, dit le voyant.
Contemple la lumière et tu provoqueras les ténèbres, dit l'aveugle.''
               
Tekian Varis
 
''Un général courageux et fier, est celui qui exécute en premier l'ordre qu'il donne à ses hommes.''
               
Danarius Kyrarion
 
''L'art est le sentiment obscur de l'appropriation de l'étrange.''
               
Leroi-Gourhan
 
''La mort nous sourit à tous, et tout ce que nous pouvons faire, c'est lui sourire en retour.''
               
Marc-Aurèle
 
''L'art est la mystérieuse présence en nous, de ce qui devrait appartenir à la mort.''
               
Malraux
 
''L'art est une profondeur creusée dans le visage du monde.''
               
Weischedel
 
''Le néant après la mort ? N'est-ce pas l'état auquel nous étions habitués avant la vie ?''
               
Schopenhauer
 
''Les avocats d'un malfaiteur sont rarement assez artistes pour tourner à l'avantage de leur client la belle horreur de son acte.''
               
Nietzsche
 
''Ôte-toi de mon soleil.''
               
Diogène le cynique
 
''Il y a pas d’œuvre d'art sans collaboration du démon.''
               
André Gide
 
''Ce n'est pas le lieu mais son cœur qu'on habite.''
               
John Milton
 
''Nous sommes les histoires que nous vivons.''
               
Auteur inconnu
 
''La mort est terrible pour n'importe qui. Bons ou mauvais, anges ou démons, c'est la même chose. La mort est impartiale. Il n'y a pas de mort particulièrement horrible. C'est pourquoi la mort est effrayante. Les actes, l'âge, la personnalité, la richesse, la beauté... Tout ça n'a aucun sens face à la mort.''
               
Fuyumi Ono
 
AccueilFAQS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 1 Déc 2014 - 17:49

Précédemment

Awena n'aimait pas cette période de fête de fin d'année, cela ravivait en elle des souvenirs, des souvenirs de vie de famille, des souvenirs d’humaine. Humaine qu’elle était toujours, il est vrai… mais dorénavant sa « famille » se composait de démons, d’humains aux pouvoirs étranges, de bien nés … tous ayant accepté de jouer un rôle dans l’histoire des mondes.

Depuis que les premiers flocons de neige étaient tombés et commençaient à recouvrir de blanc les plateaux de la lune, Chïra Ovenstey, son Éclaireur, n’avait cessé de lui rabâcher que faire la fête ferait du bien à tout le monde, que cela resserrerait les rangs, que de nombreux disciples en avaient besoin en ces jours sombres. Ah ça elle ne manquait pas d’arguments pour avoir le droit de fêter cette nouvelle année qui approchait. Awena se demandait même si elle n’avait pas commencé à accumuler des décorations dans sa niche…
Et comme d’habitude, devant l’insistance de Chïra et son infatigabilité quand elle voulait quelque chose, Awena avait fini par craquer et avait accepté l’idée de faire un dîner dans la grande salle du manoir.

À contre cœur, elle s’était occuper des invitations, elle ne savait pas du tout qui répondrait présent… pendant ce temps là, la tieffeline s’occupait de la décoration, le Messager avait déjà accumulé une quantité astronomique d’aliments, tout le monde semblait mettre du cœur à l’ouvrage.

Une fois, les invitations envoyées par les messagers animaliers de l’Arcane, Awena descendit seule le grand escalier qui menait à la grande salle. Elle avait quelque chose à annoncer à ses plus fidèles disciples et même quelque chose à fêter. Grâce à son nouveau guérisseur Zyl'hote Veophobia et ses connaissances en matière de botanique, elle était à nouveau capable de marcher. Enfin marcher était un bien grand mot, mais elle pouvait se déplacer seule avec des béquilles. C’est donc debout qu’elle arriva dans la salle de réception, habillée comme il se devait avec élégance pour une telle fête. Elle n’avait pu s’imaginer porter autre chose que sa robe couleur rouge sang pour l’occasion.

Awena prit une profonde respiration et poussa les épais rideaux qui avaient été installés pour empêcher le froid de la porte d’entrée de rentrer dans la partie réception de la Grande Salle.


Dernière édition par Awena Davallon le Jeu 1 Jan 2015 - 11:49, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 1 Déc 2014 - 18:53

Le nez collé à la vitre givrée de sa cabane, la tieffeline attendait patiemment. Son souffle chaud traçaient de larges cercles de buée quand soudainement quelque chose attira son attention : un flocon! Ne tenant plus en place, la créature se précipita à l'extérieur la bouche grande ouverte laissant entrevoir un bout de langue qui sembla frémir au contact de la neige. S'élançant vers le manoir, elle se devait de répandre la nouvelle dans les plus brefs délais. Nouvelle qui fut bien accueillie par l’œil noir, puisqu'elle lui accorda, le temps d'une soirée, un repas festif. C'est donc surexcitée que le démon préparait les festivités. Chassée du jardin par le nouvel initié, elle du se contenter de la décoration intérieure.

Pieds nus, la jeune fille courait le long des couloirs les bras chargés de guirlande en tout genre, semant dans son sillage une nuée de paillettes. Son visage resplendissait, il ne fallait pas être devin pour comprendre son enthousiasme, néanmoins celui-ci ne semblait avoir aucune prise sur l'humaine. Quel rabas joie faisait elle !

Les cheveux encore tout emmêlés, elle fut surprise par l'arrivée de sa supérieure. Cette dernière avait retrouvé l'usage de ses jambes et exposait pour la première fois le fruit de sa rééducation. D'ailleurs, la jeune fille eut un peu honte qu'une handicapée puisse si bien porter une robe. Il faut dire que la petite maligne n'avait guère fait d'efforts et se présenta aux convives dans une simple tunique blanche et les orteils à l'air. Piquée par la jalousie, elle arracha une guirlande rouge qui trônait fièrement sur le rebord de la cheminée afin de s'en faire une écharpe, ce qui ne manquerait pas de rajouter à coup sûr, une touche d'élégance dans sa tenue.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 1 Déc 2014 - 19:30

Un repas de fin d'année ? Ils étaient sérieux ? Rytchkine n'en revenait pas. Comment cette bandes d'illuminés adorateurs de démons pouvaient avoir l'idée et l'envie de faire la fête pour célébrer la fin de l'année ? Alekseï ne fêtait pas la fin de l'année, pas plus que les autres fêtes, d'ailleurs. Il ne comprenait pas pourquoi il fallait attendre un "motif légitime" pour faire la fête. Enfin ... Il avait entendu dire qu'il y aurait un repas copieux. Ca serait toujours ça de prit ! Et puis ça lui permettrait de découvrir un peu plus leur monde lugubre et déraisonné. Le mauvais côté, c'est qu'il ne pouvait pas venir les mains vides et que s'il voulait bien entamer les choses, il ne devait pas non plus avoir l'air d'un radin ... Ou d'un con, au choix.

Il y aurait sûrement la tieffeline, aussi. Rien de réjouissant à l'idée de la revoir si ce n'était de pouvoir faire un deuxième noeud à sa queue de démone. Il possédait déjà le cadeau de la dirigeante, avec malice cela dit, mais, il était encore en proie au doute concernant celui de la démone. Il le regardait avec interrogation. Trop sauvage pour en apprécier toute la valeur, trop immature pour en saisir l'utilité, trop démoniaque pour comprendre le geste. Ce serait lui tendre une perche aussi longue que large. Mais qu'importe, il l'avait déjà préparé, c'était trop tard pour faire marche arrière.

Il haussa les épaules, soupirant. Il fallait partir maintenant. Il enfila un épais manteau de fourrure, ainsi que des bottes fourrées et un chapeau de la même matière que le manteau, munit de partie rabattable pour couvrir la nuque et les oreilles. Un sac en cuir sur le dos, dans lequel se trouvait tout ce dont il avait besoin, et un large anneau de fer épousant la forme de ses première phalanges, caché dans une des poches intérieures de son manteau, ça pouvait toujours servir. Il prit ainsi la route avec appréhension.


[...]


Le manoir. Il n'était guère en meilleur état depuis le temps et la neige n'arrangeait vraiment rien. Ils avaient vraiment besoin d'un coup de main de ce côté là. Il l'observa un moment, repérant toutes les imperfections et les dégâts visibles depuis là où il se trouvait. Il s'arrêta cela dit, il n'était pas venu pour ça. Il emboîta le pas, pénétrant le terrain. Il remarqua comme des empruntes dans la neige. Elles venaient d'une espèce de cabane, un peu plus loin, à l'extrémité. Il se demandait bien ce que ça pouvait être, une remise ? Et qui marcherait pieds nus dans la neige ? Il ne tarda pas à comprendre et cela le fit bien sourire.

Il ne s'attarda pas sur ce détail non plus et s'en alla tout simplement devant la porte. Il souffla, essayant de rester calme. Il ne savait vraiment pas à quoi s'attendre en cette soirée là et cela le rendait nerveux. Il s'essuya les pattes sur le paillasson puis toqua à la porte.

- J'espère qu'il y aura du gâteau.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 1 Déc 2014 - 19:40


Le Messager avait été très surpris par la nouvelle. La maîtresse avait accepté de faire la fête au sein même du manoir. Au début, il avait cru que c’était encore une mauvaise blague de la part de Dame Ovenstey afin de lui faire une fausse joie mais lorsqu’il la vit courir partout et commencer à mettre des décorations, il ne put s’empêcher d’y croire vraiment.

*Balai, serpillère, feu, achat de nourriture, préparation du dîner, la liste est longue mon vieux mais c’est tellement exceptionnel qu’il faut que t’y arrive ! Franchement, ils auraient pas pu me prévenir avant !!! Je sais bien que je suis exceptionnel mais je ne sais pas encore me multiplier. Pas une minute à perdre*

Le Messager partit aussi vite que lui permettait sa canne et se mit aux fourneaux et au ménage, faisant tomber sans faire une ou deux boules déposées ça et là par Dame Ovenstey. Il ne s’était jamais donné autant de mal, il avait même pris le temps de se changer.

Il arriva dans la grande salle, juste après l’Œil Noir et Dame Ovenstey, à en croire leur attitude quelqu’un venait frapper à la porte. Le Messager se précipita, il allait enfin pouvoir jouer le rôle de major d’homme.

*Qui peut bien frapper à la porte ? Tous ces rustres à part ma maîtresse ne connaissent rien aux bonnes manières… ils laissent tous des traces partout, même pas capable de s’essuyer les pieds ! Tiens tiens, je sens que je vais rencontrer du beau monde ce soir, l’élite de l’élite*

Le Messager fut légèrement déçu en ouvrant la porte mais conduisit leur invité vers la salle de réception et reste debout près de la table, prêt à servir comme il se doit les invités en ce jour de fête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 1 Déc 2014 - 22:43

Devrais-je y aller ? J'avais beaucoup de choses à gérer ici, au milieu de mes fidèles. L'invitation n'avait rien de comparable aux dépêches habituelles, qui me prévenaient d'un évènement important, urgent, ou requérant ma présence de façon absolue. Là, c'était ... une invitation pour un repas de fin d'année. nourriture, décorations et ce genre de choses étaient au programme. Je ris presque nerveusement d'avoir déplié la missive avec dans de fébrilité ...

Bon, qu'allais-je faire ? Aussi torturée et manipulatrice que soit l'Oeil Noir, elle était parfaitement capable de faire ce genre de choses de façon sérieuse. Ce ne serait sûrement pas comme dans la ville de Dol'd'hom qui, il y a quelques siècles, fêtait la nouvelle année à grand renfort de sacrifices humains et de quelques ... heu ... contacts rapprochés de foule. On dira ça comme ça. En plus, je ne voulais pas de cela : j'avais eu mon compte de luxure débordante déjà, et puis .. l'Eclaireur serait sûrement là ...

Je soupirai. Après tout, ce serait tout de même une occasion de voir un peu qui était proche de l'Oeil Noir ... et donc d'en découvrir plus sur eux. Oui, ce pouvait être une très bonne occasion, de les voir pendant qu'il baisseraient leur garde.

Je pris tout de même le temps d'enfiler des vêtements parfaitement seyants et parfaitement adaptés ... selon l'usage de Baalbyône, il y a un petit millénaire ... Bah, on verra bien. je lève la dague maudite qui ne me quitte jamais dans la direction du manoir : ce n'est pas nécessaire, mais psychologiquement c'est plus aisé de déchirer le tissu de l'espace de cette façon. L'une des nombreuses voix qui résonnent en moi se tait, alors que j'entre dans la salle de réception, en n'ayant pas fait plus d'un pas.

Mon regard se promène sur ceux qui sont déjà là : l'Oeil Noir, que je suis pour le moins surpris de voir debout (elle va être en état de reprendre sérieusement ses recherches très bientôt, tant mieux), l'Eclaireur, habillée de chiffons et .. d'une guirlande (pourquoi est-ce que sa stupidité m'étonne encore ? Je devrais me faire une raison ...), un homme disgracieux qui ne me remarque qu'une fois qu'il pose les yeux sur moi (le Messager, selon toute vraisemblance ...), et enfin ... un homme. Je plisse les yeux : d'après la table, nous attendons encore du monde, et déjà je ne connais pas toutes ces personnes.

Uridan - Bonjour tout le monde. Je vois que je ne suis pas en retard ... c'eut été dommage pour quelqu'un n'ayant qu'un pas à faire. Je me tournais vers Awena. Vous êtes resplendissante ce soir, c'est une joie de vous voir dans une si bonne condition.

D'un pas calme, je me dirigeais vers l'homme, et après lui avoir offert un sourire où se voyaient clairement mes (petits pour un vampire) crocs, je forçais une poignée de main.

Uridan - Nous n'avons pas encore été présentés ... mais je ne doute pas que votre compagnie sera délicieuse.

L'Eclaireur et le Messager ? Je me contentai de les ignorer purement et simplement.


Dernière édition par Uridan Sangried le Mar 2 Déc 2014 - 18:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mar 2 Déc 2014 - 11:08

J'étais au comble du ravissement. On m'avait confié la décoration du jardin du manoir ! Pendant une nuit et une journée entière, je m'employai à le sublimer, malgré la neige froide qui me glaçait les pieds. J'érigeai de magnifiques conifères aux aiguilles émeraudes et aux senteurs agréable et fis pousser tout autour des guirlandes fleurie, rouges blanches et or. Du sol sortirent de hauts massifs de houx, à intervalles réguliers entre les différents pins. J'usai ensuite de mes pouvoirs sur l'eau pour, grâce au froid mordant, fabriquer de complexes sculptures de glace représentant de très vieux démons, mais aussi quelques anges, par pure provocation. Je taillai les haies entourant les allées - qui en avaient bien besoin d'ailleurs - pour leur donner la forme de créatures mythologiques impressionnantes. Les grandes portes du manoir avaient désormais l'infini honneur d'être gardée par des manticores de verdure et des vouivres de givre. Je fis jaillir de terre d'épaisses arches de glace avant de les dévorer de plantes grimpantes aux tiges et aux feuilles d'un vert profond. Je me retournai alors pour admirer le gigantesque sapin que j'avais créé, et que j'avais habillé avec des fleurs mais aussi avec des décorations dérob... empruntées à Chïra, la petite démone en charge de la décoration intérieure. Il resplendissait de mille feu, ses aiguilles de glace, blanches et vertes, réfléchissant la lumière des torches disposées ici et là. Les étoiles elles-mêmes descendaient du firmament pour s'y refléter. La neige tombait drue sur mon oeuvre, recouvrant le jardin d'une fine pellicule de pureté... Satisfait de mon travail, je pris enfin la direction des lourds battants de bois, bien décidé à participer à ce repas.

Je me présentai dans la grande salle avec un léger retard, du moins c'est ce que j'en déduis en voyant tout le monde qui était déjà présent. J'avais décider de ne pas porter ma capuche, laissant mes cheveux tomber drus sur ma nuque, et mes bois à l'air libre. Une petite couronne de houx ornaient ses derniers. J'avais troqué mon espèce de moitié de robe blanche pour une longue toge qui alliaient un vert foncé à un noir profond. Des broderies argentées représentaient des plantes grimpantes au niveau des manches et du bas du vêtement, qui étaient intégralement constitué de toutes petites feuilles magiques. J'étais encore plus vulnérable au feu que d'ordinaire... A peine étais-je entré dans la pièce qu'une tornade se rua vers moi et, en moins de temps qu'il ne faut pour le dire, je me retrouvai couvert de boules de noël, de guirlandes et autres décoration. Et à mes oreilles résonnait le rire machiavélique de la tieffeline. Une expression rieuse sur le visage, je soupirai :
- Pourquoi ne suis-je pas surpris ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mer 3 Déc 2014 - 19:45

Lorsque je reçu la lettre je me trouvais encore dans les ruines de l'ancien et délabré cimetière trônant fièrement non loin du manoir Davallon. J'appréciais cet endroit pour plusieurs raison, la première étant que je lui prêtais une aura naturellement calme et apaisante, la seconde, que ma précédente rencontre en ces lieux de perdition avait été bien plus intéressantes et enrichissante que morbide ou décevante. J'étais donc revenu, pour le calme mais aussi avec l'espoir de revoir la dame des pierres et ses étranges cheveux bleus.

Je m'étais appuyé sur les pierres éparses d'un antique mémorial, cherchant à trouver le refuge d'un sommeil tranquille quoi que léger, le soleil perçant difficilement au travers des nuages épais, quand soudain, une chose me chatouilla la truffe. j’ouvris les yeux, m'attendant à découvrir Lulu se livrant à quelque farce bien que ce dernier n’ait pas donné signe de vie depuis au moins une heure, restant amorphe dans un coin de mon esprit. Quelle ne fut pas ma surprise de découvrir en lieu et place de l'une de ses pattounes une lettre bien cachetée, dans un équilibre précaire sur le bout de mon museau.

je me redressais et me saisit du papier , le tournant et le retournant sans trouver autre chose d'inscrit que "vous êtes invité" écrit en lettres calligraphiées d'une grande élégance. Je déchirais un bord de enveloppe du bout d'une griffe et en sortit une feuille sur laquelle était rédigée une invitation, chose ô combien surprenante pour une enveloppe portant une telle mention. En soupirant je lu attentivement l'ensemble de la lettre et me surpris à sourire doucement. Ainsi dame Awena nous invitait, Lulu et moi même, à participer à un repas de noël. Une idée des plus surprenante mais ne manquant pas de charme, de plus cette fête faisait partit de celles que j'avais eut l'occasion de célébrer le moins de fois.

J'allais me mettre en route lorsque Lulu apparu à mes côtés, totalement survolté, j'aurais du me douter qu'il lirait à travers mes yeux... Il bondit dans ma capuche et frotta sa tête contre la mienne en ronronnant.

"on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!on y va?!"

Comptant déjà répondre présent à l'invitation je me trouvais en plus forcé de le faire, sans quoi le petit démon deviendrais absolument insupportable et mon humeur n'étant pas pour le mieux en ce moment je préférais éviter un motif d'agacement supplémentaire.

"On y va! Mais ait pitié et cesse tes braillements, sinon je risque de ne pas tenir longtemps avant de sévir..."

Instantanément Lulu se tut, se lovant dans ma capuche en attendant que je me mette en route, il m'indiqua même obligeamment la direction du manoir au cas où mon sens naturel de l'orientation viendrait soudainement à me faire défaut. C'est donc en soupirant que je me mit en route, trouvant de quoi offrir sur le chemin, l'avantage de ceux qui sont capable de faire beaucoup avec peu...

Une fois devant le manoir, imposant quoi que quelque peu délabré, je m'essuyais les pattes sur le paillasson étrangement propre quand au reste de la zone et frappais à la porte, attendant que l'on vienne m'ouvrir car la politesse ne fait pas défaut à tout le monde, encore moins aux renards géants. J'attendis tranquillement, admirant la superbe végétation encadrant l'entrée et les sculptures parsemant les alentours, un maître décorateur des plus avisé avait du sévir ici...

Un vieil homme à l'aspect rabougris que j'avais déjà vu vint m'ouvrir, le messager, je le saluait d'un signe de tête et me laissais conduire à l'intérieur du manoir, y trouvant une chaleur aussi douce qu'agréable. Durant  l'ensemble de ce court trajet Lulu n'eut de cesse de s’émerveiller devant la moindre guirlande ou boule de noël. il avait toujours aimé les fêtes et tout ce qui s'en rapprochait, pour le coup la décoration du manoir avait de quoi faire briller ses grands yeux de mille feux.

la dernière porte s'ouvrit, je me baissais une fois de plus afin de ne pas me cogner puis, nous entrâmes dans la grande salle, lieux évident des festivités à venir. Il y avait là nombre de personnes que je n'avait pas encore eut l'occasion de rencontrer, ou dont j'avais eut la chance de ne pas croiser la route. Après m'être redressé je continuais d'avancer, laissant mon regard courir tranquillement sur les différents visages de la petite assemblée. Arrivé devant Awena je passais un bras replié devant moi et me courbait comme le voulais la politesse.

"Votre invitation m'a emplis de joie, mais votre vue m'est plus appréciable que les quelques mots écrits sur un papier. Ravis de vous revoir, dame Awena."

Je me tint à nouveau droit, regardant autours de moi tout en remarquant que Lulu avait bondit hors de la capuche et parcourait la salle en galopant en tout sens. Il serait, a n'en pas douté, absolument insupportable durant cette soirée, une vrai bombe prête à exploser en confettis de joie devant la moindre chose pouvant lui plaire un tant soit peu. Je soupirais tout doucement, un souffle inaudible pour les autres, et attendit la suite des événements, sachant que le groupe ne resterais pas silencieux bien longtemps. C'est à peu prêt le temps qu'il fallut à Lulu pour rencontrer un obstacle sur la route de ses galopades. Il rentra violemment dans une petite démone et s'étala de tout son long sur ses pieds avant de relever la tête. Là ses yeux semblèrent s'emplirent d'étoiles tandis qu'il constatait qu'elle avait une guirlande d'un rouge flamboyant pour parure.

"woaaa... mais c'est génial...."


Dernière édition par Asthéne Altaïr le Jeu 4 Déc 2014 - 12:21, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ornelia Tyren

Sorcière sucrée

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : - - -
Croyances : - - -
Groupe : Solitaire

Âge : 22

Messages : 22

Fiche de Personnage :


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mer 3 Déc 2014 - 22:35

La neige, se disait Ornelia, était une chose formidable. Tombant des heures durant, elle s'appliquait à recouvrir toutes les routes et cacher tous les fossés. Elle brouillait le paysage et les perceptions. Tant est si bien que depuis plusieurs heures, leur cocher tournait en rond.

— Sommes-nous bientôt arrivés ? demanda une nouvelle fois Vincent Tyren, assis à ses côtés.
— Quelques heures tout-au-plus, monseigneur. répondit le cocher avec audace.

Non, ils n'étaient pas bientôt arrivés. Pas plus que les deux heures précédentes, pas plus qu'au moment de leur départ ce matin.

— Je peux savoir pourquoi je dois t'accompagner alors que j'aurais pu passer ma journée au chaud dans mon lit ?
— Garde tes remarques acerbes. Tu sais bien pourquoi nous y allons, tout comme tu sais bien que tu n'aurais jamais manqué cette occasion.

Était-ce bien vrai ? Elle aurait regretté d'avoir passé un réveillon enneigé seule dans sa chambre, sûrement, et elle trépignait à l'idée de pouvoir discuter de nouveau avec Awena, qui lui avait fait forte impression lors de leur dernière rencontre... Mais tout cela faisait-il vraiment de l'ombre à la chaleur d'un lit ?

— J'en doutes...
— Tiens donc, où est passée la conviction dans ta voix ?

Du sarcasme ? Alors qu'elle tentait de faire la part des choses face au dilemme inextricable qui se présentait devant elle ? N'avait-elle donc plus aucun soutiens en ce Monde ?
Elle croisa les bras en signe d'indignation et accompagna son geste d'un soupir dédaigneux, mais cela ne servit qu'à allonger le sourire qui se dessinait sur le visage de son père adoptif.
C'était une bonne chose, pensait-il, que sa fille lui redonne de l'aplomb. Cela faisait trop longtemps qu'il ruminait en boucle son retard. Qu'allait dire l'Oeil noir, qui lui avait explicitement demandé de faire venir sa fille ? Qu'allait dire l'Inquisiteur ? Il n'apprécierait sûrement pas son retard. Qu'allait dire Ovenstey ? Ça il le savait déjà, mais mieux valait ne pas y penser.

— Tâche de faire preuve de tenue là-bas. L'arcane est un groupe très fermé et ses membres peuvent parfois être... Particuliers.
— De tenue ? Comme arriver avec plusieurs heures de retard ?

Vincent regarda sa fille. Les bras croisés, le regard fixé sur l'étendue blanche, grisâtre et monotone du paysage, les joues légèrement gonflées par l'indignation, elle semblait très décidé à bouder toute la soirée. Il lui souhaitait bonne chance.
Un coup sec sur le bois de la Berline attira son attention.

— Nous sommes arrivés messeigneurs.

En effet, au loin se dessinait le manoir des Davallon, grande forme noire illuminé d'étoiles colorées. Une vision fantaisiste de ce qui devait accueillir la plus grande concentration de Démons de Feleth.
La nuit serait longue.


La nuit serait longue.
C'était la seule des certitudes qu'avait Ornelia à la vue de l'immense bâtisse qui brillait de milles feux. Au fur et à mesure que se dessinait les formes du manoir, une lueur nouvelle venait habiter ses yeux. Et quand, enfin, la porte de la berline s'ouvrit sur un cocher confus de son retard, quand sa robe noire pu faire contraste à la neige brillante, sa mauvaise humeur n'était plus qu'un lointain souvenir.
Elle ne prêta pas un regard à son père, ne s'embarrassa même pas de ses effets. Elle se précipita entre les gigantesques grilles ouvertes et s'engouffra dans l'étrange forêt d'arbres scintillants et de sculpture monstrueuses.
Un artiste fou avait été à l'œuvre ici, à n'en pas douter. Les bêtes improbables se dressaient de toute leur hauteur, brandissant crocs et griffes de glace qui déchiraient la lumière des guirlandes en de multitudes de rayons colorés qui se réfléchissaient sur les flocons de neiges en autant de lucioles surnaturelles.
La sorcière s'engagea sur l'allée principale où se disputaient des créatures impossibles et des anges resplendissants, bercée par l'odeur des sapins, elle sursauta lorsqu'on posa sur ses épaules sa pèlerine en dentelle noire. Son père lui tint aussi son sac qu'elle s'empressa d'attraper sans faire de commentaire. Il n'en fit pas non-plus, tout était pour le mieux.
Ils arrivèrent enfin en haut du perron et Vincent frappa trois coups forts. Ils n'eurent heureusement pas à attendre longtemps, un homme étrange vint leur ouvrir. Aveugle, il parvenait pourtant parfaitement à se repérer et les conduisit rapidement dans une salle immense où étaient déjà présents plusieurs convives. Ornelia regarda son père d'un air suppliant, mais il ne sembla pas la voir et s'avança vers une femme qu'elle fut heureuse de reconnaître.

— Dame Davallon, entama-t-il après lui avoir baisé la main, c'est un honneur de vous revoir et une joie de vous savoir bien portante. Si je puis, cette robe vous va admirablement.

Vincent se comportait de façon bien étrange devant Awena, se disait la sorcière, mais elle n'y prêta pas plus attention. Elle se contenta de lui adresser un sourire franc. C'était une bonne chose d'avoir au moins une complice si le repas devenait trop ennuyant.
Mais, trop rapidement à son goût, la femme en robe pourpre du s'excuser pour accueillir d'autres convives. Ornelia ne connaissait pas bien la hiérarchie de l'Arcane, son père n'avait pas encore voulu lui expliquer, mais il semblait évident, au vu des regards qu'on jetait à Awena d'un peu partout à travers la salle, qu'elle avait un rôle important. Elle se jura de lui demander directement si l'occasion s'en présentait.

Sûrement, elle aurait tout le temps nécessaire cette nuit.

[HRP]:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Jeu 4 Déc 2014 - 9:23

HRP : Le plan de table a été légèrement modifié pour intégrer Vincent Tyren le papa d’Ornelia, vous le trouverez ci-dessous en spoiler. Le prophète est un de mes PNJ que j’utilise assez régulièrement mais sera absent à ce dîner, il y aura donc une chaise vide. Je vous autorise à jouer une carte pendant ce tour, l’intrigue du huit clos sera lancée au prochain tour.

Spoiler:
 

Awena attendait debout dans la grande salle avec son Éclaireur qui s’était mise en écharpe une magnifique guirlande, ce qui fît sourire Awena. Elles restèrent pas seules très longtemps et furent rejointes par le Messager, qui fût désigné d’office comme portier. Il fit entrer peu de temps après Alekseï Rytchkine, le scientifique, puis Uridan Sangried fut une entrée remarquée car ce fut un des seuls à ne pas passer par la porte.

Uridan - Bonjour tout le monde. Je vois que je ne suis pas en retard ... c'eut été dommage pour quelqu'un n'ayant qu'un pas à faire.

Vous êtes resplendissante ce soir, c'est une joie de vous voir dans une si bonne condition.

Awena lui sourit et inclina légèrement la tête.

« - Je suis heureuse que vous ayez fait l’effort de venir.»

Les invités arrivèrent un à un, Awena alla saluer Zyl'hote Veophobia et le remercia pour la décoration extérieur du jardin qu’elle trouvait particulièrement magnifique, elle expliqua que Chïra avait quant à elle, décorer l’intérieur tout entier du manoir. Alors qu’elle discutait avec lui, le démon des ruines d’Ascelnoth entra à la suite du Messager, Awena lui fit un léger signe de la main, et s’avança légèrement avec ses béquilles pour le saluer.

"Votre invitation m'a emplis de joie, mais votre vue m'est plus appréciable que les quelques mots écrits sur un papier. Ravis de vous revoir, dame Awena."

« - Il en va de même pour moi, je me demandais si vous alliez venir parmi nous ce soir. Je vais demander au Messager de mettre à la disposition de Lulu une assiette.»

Sur ces quelques mots, les derniers invités arrivèrent. Vincent Tyren accompagné de sa fille Ornelia, Awena les fixa un instant avant de s’avancer vers eux.

— Dame Davallon, c'est un honneur de vous revoir et une joie de vous savoir bien portante. Si je puis, cette robe vous va admirablement.

Awena le remercia et leur fit signe d’avancer. Puis en regardant la salle, elle remarque que Le Messager parcourait la salle afin de servir des cocktails à tous les invités. Awena remarqua qu’il en manquait un mais cela ne  l’étonna guère. Elle fit signe à tout le monde de venir s’assoir.

« - Je pense que nous pouvons tous passer à table, le dernier invité est le Prophète et je crains  que les astres lui ai dit qu’il n’était pas bon de quitter ses logements aujourd’hui. Afin que l’on puisse discuter tous ensemble devant de délicieux mets, je me permets de vous présenter les uns aux autres. À ma droite, la plupart d’entre vous n’ont pas besoin que je vous la présente, se trouve mon bras droit, l’Éclaireur : Chïra Ovenstey, elle a un don de l’odorat surdéveloppé qui nous permets de recruter les meilleurs recrues comme la personne qui se trouve à sa droite. Zyl'hote Veophobia, que j’ai mis à l’honneur ce soir, car c’est grâce à lui que je peux me tenir debout à vos côtés. Ensuite, se trouve Vincent Tyren et sa fille Ornelia, Vincent est un de mes plus anciens disciples et j’espère que sa fille mettra bientôt ses talents à profit de l’Arcane. Ensuite, viens, Alekseï Rytchkine, un scientifique qui expérimente des techniques que bien d’autres n’ont même pas osé imaginer. Puis vient une personne que tout le monde a du rencontrer au moins une fois, ne serait-ce dans le manoir, Le Messager, qui s’est démené pour vous servir les mets les plus fins ce soir. À ses côtés, et sur la deuxième place d’honneur se trouve Uridan Sangried, récemment, il a reçu le titre de Grand Inquisiteur et je crois que nous pouvons compter sur lui pour dénicher les traîtres à notre cause ou les bavards … Pour finir, se trouve à ma gauche Asthéne Altaïr, bien qu’il ne fasse pas parti, du moins encore, de l’Arcane, je pense que sa compagnie en ravira plus d’un. Et la petite fusée multicolore que vous voyez courir partout c'est Lulu, son compagnon.»

Awena leur adressa à tous un grand sourire puis leva son verre.

« - À l’arcane et à la réussite de nos projets.»

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Jeu 4 Déc 2014 - 20:36


Si l’accès du  jardin lui avait été interdit, il n'était pas question que Zyl'hote s'en sorte indemne. Armée de son attirail, elle en fit sa pièce maîtresse: un sublime sapin de Noël, un peu trop chargé pour le commun des mortels, mais parfaitement équilibré pour la jeune fille. Remuant fièrement son postérieur, elle accueillit l'ensemble des invités avec un large sourire qui se craquela à l'arrivée de cet homme normalement muni d'une amure. Un feulement imperceptible, un regard noir puis un choc. Elle venait de heurter ce qui semblait être un familier, ou bien était ce un démon ? Aucune flagrance ne lui parvenait.

-Tu es bien le seul à le remarquer...


En ce bref instant, ses grands yeux sombres luisaient autant que les coupes de cristal disposées sur l'immense table. Attrapant, la bestiole dans ses bras, elle prit néanmoins quelques précautions.

-Tu n'as pas la rage ?

Sans même attendre une quelconque réponse, elle fusa vers l'endroit où l’œil noir avait déposé un petit paquet à son attention. Une ribambelle de chaussettes étaient néanmoins épinglées sur la cheminée lui barrant la route. Ingénieuse, elle tendit la petite bestiole en direction du cadeau évitant ainsi tout contact avec ces pièges de laine. Une fois en possession de son présent, elle attrapa de sa main libre celle de Zyl'hote et couru au centre de la pièce afin de prendre place. Assise, les pieds dans le vide, la tieffeline s'acharnait à nouer sa serviette autour du cou de la pauvre créature qui se retrouvait maintenant affublé d'un bavoir.

-A l'arcane !!!!

Rassurée par la proposition stratégique qu'elle occupait à coté de l'humaine et de l'arbre, elle prit quelques minutes pour elle pour découvrir le contenu de son paquet/

-HANNNNN

Elle n'avait pas réussit à retenir son crie de joie. Au bout de ses doigts pendait une chaine avec un talisman orné d'une pierre bleue.

-C'est splendide!!!!

La gorge irritée, l'éclaireuse se tourna néanmoins vers l'humaine pour la remercier discrètement...trop discrètement même puis qu’aucun mot ne réussit à sortir..Mais elle sortit silencieusement de sa poche ce qui paraissait être un chapeau pointu fait par ses soins au vue de son état quelque peu tordu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Jeu 4 Déc 2014 - 21:35

" Mais c'est possible d'avoir une gueule pareil !!! "

S'exclamait Johann en voyant le vieil ... très vieil homme qui leur avait ouvert. Alekseï n'avait guère eu une meilleure réaction. Il avait ouvert grand les yeux en le voyant, restant silencieux un court moment.

- ... T'es sorti de ta tombe pour l'occasion ou ... ou merde là ?

Lui avait-il envoyé à la figure, en pensant à haute voix. Il l'avait ensuite suivit sans rechigner, bien que s'étonnant encore de la longue vie de cette vieille carne. L'intérieur du manoir avait été bien décoré ... bien que c'était très bizarre. Alekseï ne connaissait pas cette tradition et il se demandait bien à quoi pouvaient servir, ou plutôt, que pouvaient vouloir toutes ces décorations brillantes et hautes en couleur. Il s'en approcha de certaines. Des boules et des étranges amas de paillettes, on aurait dit.

- Mais qu'est-ce donc ?

Encore une de leurs diableries, pensait-il. Il ne s'attarda pas plus que cela et rejoint la pièce principale, là où se trouvait la table et la femme aux cheveux bleus. Il était plutôt ravis de la revoir, c'était probablement la personne la plus ... enfin la moins illuminée du groupe. Quoi que ... en apparence seulement. Son sourire s'élargit très vite, cela dit, lorsque son regard croisa celui d'une démone qu'il avait connut par le passé.

" Aaaah mais c'est la petite pucelle ! C'quand qu'on s'occupe de son cas ? "
" Bientôt. "

Il salua rapidement la tieffeline, cela dit, lui adressa un bien large sourire, avant de la devancer, s'en allant saluer sobrement la maîtresse des lieux, à son tour. Ceci fait, il retira son manteau et son couvre-chef, qu'il s'en alla déposer sur ce qui semblait être un porte-manteaux. Il y avait des chaussettes accrochées et un arbre décorée aussi bizarrement que le reste de la maison ... Ah non, ce n'était pas un arbre. Il avait faillit sursauter en s'approchant de lui, c'était bien un être vivant. Un Syrinx ? C'était le plus probable.

- Hum ...

Il se détourna, essayant de garder le sourire malgré tout. Deux démons, ça faisait beaucoup. Deux ... et un magicien noir, tant qu'à faire. Il avait apparu comme par magie. Un étrange homme aux cheveux rouges ... enfin oranges. Il fronça légèrement les sourcils, alors que ce dernier venait le saluer.

- Tu crois pas si bien dire, roukm ... euh ... je voulais dire rouquin ... Hum.

Ce n'était guère terminé. D'autres invités arrivèrent ensuite. Un renard géant, sûrement un énième démon, il n'y avait que ça ici. Puis une jeune femme pour le moins très jolie mais, qui cachait forcément quelque chose de peu recommandable. Une sorcière ou une autre créature maléfique du même genre. Décidément, la soirée allait être difficile entourée de toutes ces engeances du Vein. Il s'isola dans un coin, gardant son sac avec lui et regardant un peu partout, visages et décorations, sans pour autant perdre de vue la tieffeline.

" Quelque chose me dit qu'elle va vraiment me gonfler ce soir, elle. "

Alors autant prendre les devants. La maîtresse des lieux annonça enfin le début de la soirée. Elle présenta tout le monde à tout le monde. Il en apprit pas mal. Le rouquin était le bourreau du groupe, l'autre peste n'était autre que son bras droit, quand à la plante parasite, il était responsable de l'amélioration moteur de la jeune femme. Intéressant. Un verre à la main, elle trinqua en l'honneur de l'arcane. Cela le fit sourire, et il fut bien obligé d'en faire autant. À table, désormais ! Le scientifique prit place en face d'elle, à côté de la sorcière et ... du vieux débris.

- C'est pas toi le cuisinier, j'espère ?

Il se pencha un peu pour récupérer son sac qu'il posa sur ses genoux, l'ouvrant. Quand offrir les cadeaux ? Ce n'était pas important ! Ce qui comptait, c'était de les offrir ! Il plongea sa main à l'intérieur en ressortit comme un socle en métal. Il était fait de matériaux nobles et trônait en son centre un minuscule cristal. Il y avait quelques gravures runiques, circulaires, tout autour.

- Pour vous et votre bien être.

Dit-il sobrement en regardant Awena. Il prit son propre verre et le renversa sur le socle. Le liquide fut alors comme retenu en impesanteur. Il forma rapidement une petite boule, parfaite, alors que le cristal s'illuminait. Il se servit de son doigt pour la faire tourner, elle semblait comme glisser dans l'air sans pour autant bouger de sa place.

- Normalement, on utilise de l'eau et je vais vous expliquer pourquoi.

Il passa son doigt sur les gravures et à mesure qu'il se déplaçait tout autour du cristal, la lumière changeait de couleur, illuminant la sphère de la même façon. Il prit le socle et le lui tendit, tout en le renversant à la dernière minute, sans que le liquide ne tombe.

- C'est totalement stupide et inutile mais, j'ai pensé que ça vous inspirerait.

Ceci fait, il tourna son regard vers la tieffeline, lui adressant un sourire carnassier. Il plongea la main dans son sac encore une fois, puis en ressortit comme une paire de gants ... de fer. Là encore, le soin apporté à la tâche était remarquable. Le métal était très fin, finement gravé et pourtant très résistant. Il prenait la forme de deux gants longs. Les doigts se terminaient par de petites pointes. Il s'agissait de diamant. Enfin, pas tout à fait, c'était plus solide encore.

- Comme ça tu pourras m'arracher l'autre co ... La figure sans risquer de te casser un ongle !
" Monoburne. "

Il regarda ensuite son sac, le retourna, puis le secoua. Rien d'autre n'en sortit. Il soupira, regardant les autres invités.

- Ça coûte cher ces conneries, mine de rien. Je penserai à vous l'année prochaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Sam 6 Déc 2014 - 10:43


Le Messager avait fini par amener tous les invités à la grande salle, alors que chacun commençait à discuter, il alla chercher les boissons et en proposa à tout le monde.
Puis, vint l’heure de passer à table. Après un bref discours de l’Œil Noir, il comprit qu’elle avait invité les êtres les plus exceptionnels, le beau monde, l’élite, il ne se sentait pas vraiment à sa place parmi eux mais il n’en était pas pour autant effrayé.

L’homme qui se trouvait à sa gauche lui parla, il avait lu sur ses lèvres et lui avait lancé un sourire des plus énigmatiques, il en avait montré fièrement toutes ses dents.

*Un peu que c’est moi le cuisinier, et si tu oses dire que c’est pas bon, je m’en souviendrai et il se pourrait bien qu’il n’y ai pas que de la dinde dans ton assiette.*

Le Messager vit les invités commencer à s’échanger des cadeaux, lui, contrairement à Dame Ovenstey n’avait osé regarder dans sa chaussette, il attendrait la fin du repas pour cela.

*Et si j’allais chercher les entrées moi, c’est que je commence à avoir une petite faim.*

Le Messager quitta la table en silence et fit plusieurs allées retours entre la cuisine et la grande salle afin de disposer les entrées sur la table, il y en avait vraiment pour tous les goûts. Peut-être que s’il se débrouillait bien, il ne serait plus de corvée de ménage pendant quelques jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Dim 7 Déc 2014 - 19:09

Mon regard était fixé sur le renard géant, qu'Awena avait nommé Asthéne Altaïr. Et cela pour deux raisons. La première, il était le seul, avec son étrange animal de compagnie (Lulu, une créature multicolore douée de parole), à ne pas faire partie de l'Arcane. D'ailleurs, je soupirai intérieurement : avec le nombre de personnes que je devais empêcher de parler de nous, voilà que notre propre cheffe se permettait d'inviter des étrangers à table et de nous présenter sans paraître s'inquiéter le moins du monde de ce que ce démon pourrait faire de ces informations. La seconde, c'était ... C'était un énorme renard, avec une créature multicolore douée de parole qui courait partout comme compagnon de route !!!

Même en plus d'un millénaire de vie, je n'avais rien croisé qui soit réellement semblable à ce démon. Et ne parlons pas de ce "Lulu" ! Même s'il semblait s'être pris d'affection pour l'Eclaireur, la petite créature restait fascinante : rien qu'avec ça, je ne me serais pas ennuyé ce soir. Mais j'avais même plus ! A peine entré, "Zyl'hote", à qui Awena disait devoir ses progrès, avait été pris d'assaut et transformé en une sorte de porte-guirlandes par Chïra. C'était très triste pour ce pauvre homme (qui n'en était probablement pas un d'ailleurs : j'avais pu voir des bois sortir de sa tête ...).

Les participants commençaient déjà à sortir divers présents de leurs sacs ou équivalents : je réalisais alors que j'étais venu les mains vides. Mais cela ne durerait pas. Je n'avais qu'un geste à faire pour récupérer quelques objets de -ci de-là. Et je ne privais pas. les présents étaient très simples cependant, pour la plupart d'entre eux. Je n'aimais guère en faire, et je n'avais récupéré quelques bijoux : chevalières pour les hommes, pendentifs ou boucles d'oreille pour les femmes. Bien que richement décorés et fondus en métaux précieux, cela restait, au moins selon moi, de simples parures.

Pour l'Eclaireur, j'avais eu la fourberie de choisir une énorme pair de chaussettes sur lesquelles une mâchoire garnie de crocs était brodée. Pour Awena, il s'agissait d'une ancienne horloge particulière, prise dans mon trésor de guerre : Les chiffres étaient des runes, et les aiguilles se déplaçaient de façon aléatoires autour du cadran. J'avais prévu de lui apporter l'artefact pour expertise de façon habituelle, mais en plus de cette particularité dont je ne comprenait pas encore les tenants et aboutissants, l'objet était d'une beauté toute particulière.

Pour celui qui était l'objet de mon attention, le renard, j'avais également voulu quelque chose de très particulier. Je ne connaissais pas ses goûts, mais son apparence avait évoqué de nombreux souvenirs de contes en moi. Aussi est-ce un recueil vieillit par le temps et recensant ce qui n'était finalement peut-être pas des légendes qui apparut devant lui. Je savais que je prenait beaucoup de plaisir à lire ce qu'on écrivait sur des choses que j'avais vécu : si cet Asthéne était celui que je pensais, j'étais curieux de voir comment il réagirait.

Le Feu de la cheminée imposante craquait alors que le Messager faisait ses allers-retours pour ramener les apéritifs : nous allions bientôt pouvoir commencer à manger ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 8 Déc 2014 - 15:26

Tout enguirlandé, je pris tout de même soin d'écarter les différentes décoration de mon visage avant d'aller prendre place à table. Suite à la tirade de la fondatrice de l'Arcane, je levai mon verre imitant les autres avant de tremper mes lèvres dans un alcool douceâtre. C'est alors que je remarquai que les différents convives s'échangeaient toutes sortes d'objets. Hum des présents... Voilà qui était gênant, je n'avais pas eu connaissance de cette coutume avant aujourd'hui. Après tout, quand l'on passe sa vie parmi les arbres, on est assez éloigné des fêtes idiotes des humains. Néanmoins je devais avouer que l'occasion était belle pour faire un peu plus connaissance avec les autres membres du groupe, que je n'avais fait qu'apercevoir pour certains. Lorsque je vis la petite créature au nez si délicat s'emparer de son cadeau, je suivis son exemple et alla m'emparer de celui que Awena m'avait adressé. Un livre... Un très vieux livres, qui évoquaient des sujets plus anciens encore. Avec une délicatesse que je ne réservais d'ordinaire qu'à mes plantes, j'ouvris l'ouvrage et le feuilleta rapidement. Il traitait de ces êtres divins, plusieurs fois millénaires. Ces démons qui m'obsédaient tant. Le feuillage qui me composait se mit à bruisser alors que je tombais sur un chapitre tout entier dédié au Fils de la Forêt. Après avoir refermé l'ouvrage je me tournai vers la maîtresse des lieux, et m'inclinant bien bas -du moins autant que les boules de noël et les guirlandes me le permirent.

- Je vous remercie du fond du coeur. Enfin... Vous n'auriez pas pu me combler davantage. Vous avez fait très fort, Œil Noir. Je tiens également à m'excuser, mais je n'ai nul présent à offrir, mon existence loin de l'humanité ne m'avait pas permis de connaître cette tradition.

Je retournai m'asseoir à table à tintinnabulant, et constatai avec joie qu'à ma gauche se trouvait la tieffeline, peut-être la personne que je connaissais le mieux ici si on excluait Awena. De l'autre côté, un homme que je ne connaissais pas, mais si j'avais bien compris ce genre de fête avait pour but de tisser des liens, de les resserrer au sein de la famille. Après tout, les adorateurs de l'Arcane XIII ne formaient-ils pas comme une famille ? Je ris intérieurement à cette pensée, et vida ma coupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mar 9 Déc 2014 - 13:02

Altaïr attendit que la suite des événements décide pour lui de la façon dont il devait agir, ne connaissant en tout et pour tout que deux personnes parmi les nombreuses présentes. Lulu se fit rapidement kidnapper par la petite démone sur les pieds de laquelle il était resté étalé, béat d'admiration. Cette dernière usa de lui pour récupérer son cadeau, ce en quoi il l'aida obligeamment, tout content que quelqu'un s'amuse avec lui.

*tss... Lulu... tu es si facile à amadouer...*
*maiiiis... c'est pas ma faute... t'as vu comme elle est jolie avec sa guirlande qui brille autour du cou? En plus elle avait l'air toute triste... je peux rester avec elle?*
*bien sûr, évite juste de faire n'importe quoi...*
*compris!!!*

Altäïr n'y croyait pas beaucoup en fait, il avait dit cela pour la forme, sachant très bien que le petit démon était déjà surexcité et que cela ne présageait rien de bon. Il retourna donc sur attention sur les autres membres de la petite assemblée, remarquant que le petit vampire le fixait depuis un moment déjà, comme hypnotisé. Il le salua d'un petit mouvement de museau puis suivit Awena qui s'installait à la table dressée pour l'occasion. Il prit place directement à sa gauche et observa les autres s'asseoir aux endroits qui devaient leur être dévolus.

*c'est triste cette chaise ide à côté... j'aurais aimé un peu plus de discussion...*

Il n'eut pas le temps de se laisser plus aller dans sa réflexion qu'Awena prit la parole d'une voix claire. Il écouta son long monologue, semblable à certains morceaux de bravoure qu'il avait déjà entendu au théâtre. Elle n'avait pas flanchée, parlée en continu et semblait rodée à cet exercice, ce qu'il trouva étonnant état donné la discussion qu'ils avaient eut, elle ne s'était pas autant exprimée à ce moment là...
Il fut une nouvelle fois tiré de ses pensée par le toast que la dirigeante porta à son groupe.

« - À l’arcane et à la réussite de nos projets.»

Il leva son verre avec les autres mais sourit en lieux et place de paroles, n'étant pas ou plus de l'arcane il trouvait cela stupide de s'exprimer comme tel en reprenant le slogan. De son côté Lulu ne se priva pas du plaisir de faire entendre sa voix survoltée depuis les jambes de la tieffeline sur laquelle il était assit. Altaïr réprima un soupir en le voyant affublé d'un bavoir, il n'avait vraiment aucune honte...

*Lulu...*
*quoi?!*
*non rien...*
*dit tu peux me donner une étoile?!*
*non, je vais éviter de te donner une énorme boule de feu, surtout dans l'état où tu es.*
*mais naaaaan... une étoile, le truc que les humains mettent sur les sapins!!! Tu sais, tout brillant avec des branches, doré, sur les sapins, à noel!*

Altaïr accepta, sentant que si il refusait sa patience serait mise à mal, il fit donc apparaître une grosse étoile dorée aux multiples branches et brillant de mille feux. Voila qui devrait satisfaire l'insupportable bestiole...

Lulu s'empara de l'étoile par un petit anneau situé à l'extrémité de l'une des branches, qu'il saisit dans sa petite gueule, et bondit des genoux de la tieffeline sur le coin de la table, sautant ensuite sur l'épaule du pauvre démon végétal auquel il accrocha la décoration le plus haut possible sur les bois. Il revint ensuite vers sa compagne de la soirée, tout sourire, la regardant d'un air suprêmement satisfait.

*je me demande quand ce pauvre démon va craquer...*


Préférant s'intéresser à autre chose il regarda Awena, juste à sa droite, cette dernière étant occupée avec la petite démone qui s'extasiait devant son cadeau. Il tourna la tête vers son autre compagnon, aussi présent qu'une volute d'air, relevant les yeux il croisa le regard du vampire en bout de table. ils se fixèrent un moment tandis que les autres s'offraient divers présents, puis Uridan disparu. Haussant les épaules Altaïr se décida à dévoiler ce qu'il avait apporté. Il passa une main dans son dos et en tira une longue barre de bois qu'il tendit au messager, une fois son service finit, de l'autre côté de la table. sachant que ce dernier était sourd et muet il lui expliqua en langage des signes ce qu'elle avait de particulier.

La canne était en bois de chêne, juste à sa taille, le bout en pierre, le bois couvert de runes lui offrant une résistance accrue aux divers chocs afin qu'elle ne finisse par se briser en quelques années seulement. De la sève durcie recouvrait l'objet, faisant office de vernis.

Puis il se tourna vers Awena et lui tendis un pendentif circulaire accroché à un cordon en végétaux tressé, l'objets était de la taille de sa paumes, en bois doux et clair, un symbole d'esprit végétal gravé dessus et diverses runes le couvrant un peu partout.

C'est juste à ce moment la que le vampire revint, il était à nouveau apparut l'air de rien, comme si tout était normal. Il lui tendit un épais volume à l'air ancien, Altaïr le prit avec précaution, faisant passer son regard de l'individu au présent, ne sachant trop à quoi s'attendre.

"Je vous remercie, mais vous me voyez navré de ne pouvoir faire de même, je ne savais pas qu'il y aurait autant de monde et, de fait, n'ai rien prévu pour vous..."


La politesse ayant été respectée il ouvrit l'imposant livre tout en se demandant ce qui permettait à cet individu de le regarder avec tant d'attention, s'attendant apparemment à quelque chose de spécial. Il comprit rapidement pourquoi en parcourant les divers contes et légendes que rapportait l'ouvrage, plusieurs parlaient de lui, pas toujours en bien, mais pas toujours en mal non plus. Certaines descriptions avaient du permettre au vampire de le reconnaître. Une telle chose n'était pas courante, en général les descriptions étaient trop mal faites, ou plutôt le prenait on pour autre chose, là il y avait à plusieurs reprises des mentions de son museau, de sa queue et d'autres détails permettant de le retrouver, un livre pareil était un trésor venu d'âges anciens, comment le vampire l'avait-il eut en sa possession... Il le comprit peu après. Il fit cependant comme si de rien n'était et fit glisser l'ouvrage ouvert vers lui, une page comportant un dessin et l'autre une comptine, le tout racontant une petite histoire à propos d'un vampire aux cheveux rouges. Il sourit doucement à Uridan, lui montrant qu'il savait très bien qu'il l'avait reconnu mais que lui aussi pouvait jouer à ce jeu là.

La soirée promettait finalement d'être passionnante, un compagnon ancien, il aurait donc quelqu'un avec qui discuter de choses que les autres ne pourraient surement pas comprendre, ou du moins ne connaitraient pas... Altaïr se tourna vers Awena.

"Veuillez m'excuser mais il semblerait qu'une affaire requière mon attention de ce côté ci de la table -il désigna Uridan d'un mouvement évasif de la queue- vous me voyez navré de vous abandonner mais je reviendrais auprès de vous un peu plus tard."

Lui souriant il s'écarta, changeant son assiette avec celle, vide, de la place adjacente et m'assit aux côté du dénommé Uridan.

"Il me semble que vous apprécieriez tout comme moi, une possible discussion des plus intéressantes à propos de choses que les autres individus ici présents n'ont pas connus et ne peuvent peut être pas comprendre..."

De son côté Lulu se bâfrait déjà de tout ce qui passait à sa portée, pour son plus grand plaisir et apparemment celui de la petite démone l'ayant adopté. L'on entendait souvent leurs petits rires égayer les conversations.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ornelia Tyren

Sorcière sucrée

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : - - -
Croyances : - - -
Groupe : Solitaire

Âge : 22

Messages : 22

Fiche de Personnage :


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mar 23 Déc 2014 - 7:45

Les présentations furent longues. Ou peut-être était-ce le repas fumant dont l'odeur enivrait les naseaux d'Ornelia qui lui donnait cette impression.
Le messager, puisque s'était son nom, avait visiblement fait un excellent travail. Un fait admirable compte tenu de ses multiples handicaps. Ornelia frissonna en voyant son visage souriant.
L'attablée, se fit-elle la réflexion, était sans aucun doute la plus étrange et disparate qu'elle n'ait jamais eu à contempler. Un Animal Parlant, un démon avec des bois, un homme qui aurait été attirant s'il n'avait eu un regard fou, un vampire qui dégageait une impressionnante aura et une lourde odeur de fer, et elle-même qui, quoi que se sentant normale au milieu de ces énergumènes, faisait rapidement tâche dans les salons de Feleth.
L'arcane avait apparemment le don d'attirer des spécimens incroyables. Était-ce la raison pour laquelle Vincent lui avait caché son travail ? Pour qu'elle ne s'inquiète pas pour lui ? Il était vrai que cette atmosphère avait quelque chose d'effrayant. Mais rien ne justifiait le secret qu'il avait maintenu jusqu'ici où, même das ses révélations, il restait élusif et évasif.
Le repas commençait juste, mais un consensus global ne tarda pas à se lever. C'était l'heure des cadeaux. Certains étaient-ils pressés ? Elle-même sortait juste de plusieurs jours de route, et ses articulations le lui rappelaient volontiers. Elle fit signe à Vincent pour qu'il lui fasse passer son sac. Elle en libéra trois paquets entouré de soie violettes ornés de chats noirs, qu'elle disposa devant elle. Il lui fallu soulever les étiquettes pour trouver leurs destinataires.
Le premier était pour Awena. C'était la seule membre de l'arcane qu'elle avait vu auparavant, et elle savait que son soutiens ferait pencher la balance. Son cadeau, acheté la semaine précédente à une amie de Vincent, une magicienne dérangée, consistait en un ensemble de bagues en argent orné d'un rubis rond qui, selon leur enchanteresse, calcinerait en quelques minutes et de l'intérieur toute surface sur lesquels ils seraient apposés. L'explication avait été éprouvante, elle l'avait tout-de-même entièrement prise en note et glissé dans le paquet. Si elle n'était pas capable de la comprendre, elle avait pensé qu'Awena en trouverait sûrement l'utilité.
Elle le lui donna avec un sourire et se félicita de voir celui de la femme.
Le second s'adressait à la tieffeline devant elle. Bien qu'elle ne l'appréciait pas le moins du Monde, Ornelia avait jugé nécessaire de partir sur une base nouvelle. Elle ne pouvait après-tout pas se permettre de se mettre toute l'arcane à dos alors qu'elle n'y était pas même entrée. Le paquet contenait un objet qu'elle avait obtenu à Venill. Une perle. De la taille d'un poing. Elle ne savait pas quel animal avait pu pondre une chose pareille, mais le capitaine imprudent qui l'avait accosté derrière leur auberge devait sûrement beaucoup la regretter.
Elle eut à peine le temps de le tendre que la tieffeline qui l'avait œillé s'en était saisie et lui adressait un grand sourire satisfait.
Le dernier, enfin, s'adressait au messager. Vincent lui avait dit qu'il serait le responsable de l'organisation, elle en déduisit qu'il s'était occupé du jardin et, si son cadeau avait été purement formel, c'était désormais avec une juste reconnaissance qu'elle le lui donnait. C'était une écharpe noire. De la même provenance que la sienne. Il avait fallu retourner au marché de Béolan pour trouver le même établis. Le meilleur selon-elle. La soie était chaude et elle suspectait que sa brillance et sa résistance n'était pas étrangères à certains mages.
Il sembla honoré de son cadeau, et Ornelia se dit qu'il était bien modeste. Il avait fait un travail merveilleux sur le repas, elle aurait parfois aimé que certains salons y prêtent plus d'attention.
Elle retourna vite à sa place toutefois. Aussi talentueux qu'il fut, le Messager restait un personnage effrayant.
Son devoir accompli, elle pu reprendre son repas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mar 23 Déc 2014 - 14:32

Awena accepta avec un grand sourire le cadeau de la Tieffeline, c’était déjà si mignon qu’elle y pense et en plus, elle semblait avoir fait ce chapeau de ses mains. Awena le posa sur sa tête et la remercia. Elle observa avec grand intérêt les présents d’Alekseï Rytchkine et d’Uridan Sangried, elle savait où elle les amènerait et surtout où elle pourrait les étudier tranquillement. Elle les remercia puis fit glisser les cadeaux vers le Messager pour qu’il puisse les mettre à l’abri.
Awena fit un signe de la main à Zyl'hote Veophobia pour lui faire comprendre que ce n’était pas grave, il l’aidait déjà tellement sur le chemin d’une guérison totale qu’elle n’avait pas besoin d’autres présents de sa part. Awena accepta avec plaisir le cadeau Asthéne Altaïr et le passa autour de son cou. Elle hocha simplement la tête quand il lui demanda de changer de place, elle le savait Uridan Sangried et lui auraient de nombreux sujets de discussion à évoquer.
Awena les regarda un moment, se disant qu’ils prendraient sûrement leurs présents dissimulés dans les chaussettes sur la cheminée plus tard. Elle remarqua alors qu’Ornelia sortait trois petits paquets de son sac. Tout naturellement, elle lui en donna un. Awena la remercia et lui sourit en ouvrant le paquet, il y avait de la magie là-dessous, quelque chose de destructeur.
Awena regardait un à un ses invités, les discussions allaient de bon train, les cadeaux étaient échangés, certains restaient pendus dans leurs chaussettes mais tout semblait se passer presque trop bien pour le groupe atypique qu’ils formaient…
Awena invita tout le monde à se servir des mets préparés par le Messager, mais alors qu’elle commençait à manger, elle entendit un drôle de bruit comme un craquement. Elle reposa sa fourchette et chercha d’où pouvait venir cette sorte de … déchirement. Elle leva les yeux vers le plafond, c’est alors qu’elle vit un des draps étendu au plafond, et servant de décoration, commencer à se déchirer. Quelque chose avait été mis là haut et pesait lourdement sur le drap. Awena jeta un regard à Chïra afin de l’interroger sur la question, mais avant qu’elle ait le temps d’ouvrir la bouche, le tissu continua de se craquer et un pied nu fit son apparition.

« - Mais qu’est ce que c’est que ça ???»

Le tissu finit par lâcher sous le poids de l’homme et le corps s’effondra au milieu de la table en renversant des mets ici et là. Awena se recula et regarda le cadavre aux pieds nus. Elle ne voyait pas le visage et ne pouvait donc pas dire de qu’il s’agissait.

« - Il est … mort ? »

Awena regardait chaque invité, le manoir leur était exclusivement réservé, il n'y avait personne d'autres à part eux ce qui signifiait que le meurtrier était assis tranquillement à ses côtés.


HRP : À vous de jouer, rappelez vous des règles, vous devez avoir écouler vos cartes avant d'interroger ou d'accuser l'un d'entre nous ! Bon rp ! À partir de maintenant, vous avez le droit de jouer jusqu'à 3 cartes par tour !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Chïra Ovenstey

L'éclaireuse

________________

avatar
________________


Race : Demi-Démon commun : tieffeline
Classe : Roublard
Métier : Voleuse // Eclaireur
Groupe : Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 25

Messages : 287

Fiche de Personnage : Clique sur les cornes!


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Jeu 25 Déc 2014 - 16:48


Le nez dans son écuelle, la créature laper la soupe bruyamment au grand désarroi de ses voisins de table, quand elle manqua de s'étouffer. Les yeux exorbités, elle tentait vainement de reprendre son souffle quand heureusement Lulu lui tapa le dos lui faisant recracher un curieux objet.

-Un anneau ?

En or qui plus est ! Décidément elle était gâtée ce noël. Discrètement, elle se pencha vers sa supérieure ne voulant pas attiser les jalousies

-Vous me traiter comme une reine !

Elle n'eut même pas le temps de terminer sa phrase qu'elle se retrouva avec une cuisse de canard dans les cheveux.

-Que ????

Trôner à la place de la dinde un macchabée.

-Bah....faut pas les faire rôtir avant de les servir ?

Au vue des regards de ses compères, elle comprit que ce cadavre n'était pas le plat de résistance. La suspicion se lisait déjà chez l'inquisiteur.

-Ohééé je laisse ma bouffe sous mon tapis pas en hauteur !!!!! Tu connais très bien mes....ahum...petits problèmes....comment veux tu que je parvienne la haut !!!


D'un regard circulaire, la tieffeline fit un rapide tour de table....tous des têtes de coupable...
*-L'humaine pourrait feindre le handicap...après tout voilà qu'elle remarche....
-L'arbre...rien de plus facile pour lui..
-l'armure...jlaime vraiment pas celui la...cest luiiii
-la sorcière...trop chétive celle la ...elle sert à rien...
-le demi sang....il serait bien capable d'un tel coup rien que pour me faire accuser...
-l'espece d'animal vivant....jme méfie ...j'aime pas cette queue touffue
-le messager...cest louche ...il parle jamais....*

A l'abri derrière l'arbre, l'éclaireuse s'arma de la cuisse de canard et accusa l'homme qui portait habituellement une armure. Le bout de viande s'agitait dans tous les sens alors qu'elle restait derrière son voisin de table.

-Qu'as tu faiiiiiiiiiit?

Elle feulait comme un animal pris au piège, craignant maintenant pour sa vie avec ce fou à sa table.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Alekseï Rytchkine



________________

avatar
________________


Race : Elu
Classe : Alchimiste
Métier : Spécialiste des forces en actions
Croyances : Inconnues
Groupe : Solitaires

Âge : 300 ans

Messages : 303

Fiche de Personnage : L'histoire d'un timbré.


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Jeu 25 Déc 2014 - 17:15

Tant de cadeaux échangés, tous plus bizarres les uns que les autres. En même temps, venant de la part d'une telle bande d'énergumènes, il ne pouvait pas espérer moins. C'est vrai quoi, à bien y regarder, personne ne semblait plus rassurant que lui, ici. Un amoureux du sang, une similiplante, un vieux tout décomposé, tellement pourrit qu'on était en droit de se demander comment faisait-il pour rester en vie, une tieffeline attardée, une femme aux cheveux bleus et un renard géant doté de la parole, qui faisait du charme à handicapée.

En fait, non, il n'y avait qu'une seule personne qui donnait plus ou moins l'air d'être normale, c'était la ravissante jeune femme assise à côté de lui. Une bien délicieuse compagnie, en cette soirée fort peu recommandable et entouré de toutes les bizarreries de ce monde.

" Héhéhéhé, comme elle est mignonne. "

Mais alors que le chercheur avait entreprit d'engager la conversation avec elle, un bruit suspect retentit. On aurait dit un déchirement, un peu comme du papier ou un tissu. Instinctivement, il leva la tête vers le plafond, lorsqu'il vit Awena faire. Effectivement, cela venait de là. Un drap. Quelle idée de mettre un drap au plafond !

" Niveau goûts, même le vieux décomposé parait plus joli. "

Il semblait y avoir quelque chose de lourd dedans, quelle idée, là encore. Ils avaient vraiment cru qu'un drap pourrait supporter un poids aussi lourd que ça ? La suite le fit blanchir. Il y avait un cadavre. Un cadavre qui ne tarda pas à se retrouver sur la table. Le bon côté, c'était qu'il n'aurait pas à manger cette nourriture fabriquée par un résident du cimetière. Le mauvais, c'était que la fête tournait court. Tout le monde s'était levé, et voilà que les regards suspicieux s'échangeaient généreusement. Rytchkine regardait le mort, dont on ne voyait pas le visage. Que faisait-il pieds nus, déjà ? Personne ne marchait pieds nus ici, excepté la sauvageonne de tieffeline qui passait déjà l'attaque. Sans surprise, ce fut lui qu'elle désigna avec ... une cuisse de dinde ? En se cachant derrière le sapin, en plus ? Il regarda l'arbre, puis le reste des conviés, rapidement.

- J'avoue que je projette de vous tuer tous, spécialement toi. Dit-il en désignant Chïra, qu'il avait perdue de vue, bien cachée derrière son acolyte. Il les regarda encore, puis se posa sur sa voisine. Sauf toi. Toi je t'aime bien. Il regarda Awena. Et peut-être toi aussi, je suis pas encore sûr. Il ricana, croisant les bras. Quoi qu'il en soit, je comptais le faire plus tard. Pour le coup, c'est vraiment pas moi. Il se tût, un instant, l'air ailleurs. Il baissa un peu la tête, puis soupira nerveusement, regardant alors la tieffeline. Il lui parla froidement. Et fait gaffe à ce que tu racontes si tu veux pas que je te donne de bonnes raisons de m'accuser.

La question restait toute entière, cela dit. Qui avait tué cet homme et pourquoi ? Accuser la tieffeline d'emblée ne serait pas très objectif. D'ailleurs, accuser quelqu'un maintenant ne le serait pas du tout. Il ne pouvait pas non plus dire qu'elle passait directement à l'attaque parce qu'elle était la coupable, elle devait avoir encore 4 ou 5 ans dans sa tête, ce qui expliquait son comportement. Awena était mal, elle n'aurait jamais pu tuer cet homme et le cacher ici, du moins toute seule. La tieffeline était trop fragile, là encore. Soit un homme bien portant, comme le roux ou le renard géant, ou alors deux individus, comme la jeune femme à côté de lui et le vieil homme. Ou alors lui même, ce n'était pas impossible. Il se voyait bien tuer quelqu'un sans s'en rendre compte. Il n'avait donc pas de suspect et c'était frustrant. Dans le doute, il accuserait la tieffeline.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Le Messager



________________

avatar
________________


Race : Humain
Classe : Roublard
Métier : Messager
Croyances : Adorateur du Vein et des démons
Groupe : Les Adorateurs de l’Arcane XIII

Âge : Non renseigné

Messages : 39

Fiche de Personnage : Vous avez un message

Histoire de Personnage : Message 1 : Ma "dépendance" et mon travail

Message 2 : La révélation d'une amitié

Message 3 : Nowel, Noyeux Nowel ♫


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Ven 26 Déc 2014 - 11:07


Le Messager était surpris de recevoir autant de cadeaux, même de la part de personne qu’il n’avait guère rencontré comme la jolie demoiselle. Il fit un signe de tête reconnaissant à chaque personne lui ayant offert un présent. Sieur Sangried réapparu avec pleins de cadeaux pour tout le monde, Le Messager n’aurait jamais imaginé que ce démon là aux apparences si bourgeoise était en réalité un voleur ! Peu importe, où il avait récupéré tout cet attirail, le Messager se servit sans aucun scrupule. Vint ensuite le temps d’ouvrir le paquet de la jeune femme et il fut si ravi qu’il passa l’écharpe autour de son cou, cela l’empêcherait d’avoir froid cette nuit pour retourner à sa tour. Il mit de côté les objets de l’Œil Noir et se servit lui aussi en nourriture. La dinde était tellement grosse qu’il aurait peut être du apporter une hache  pour la découper. Alors qu’il songeait à cela, quelque chose tomba du plafond. Le Messager regarda la scène de son unique œil, apparemment Dame Ovenstey accusait la personne se trouvant à ses côtés, Le Messager hocha la tête, c’est sur cet homme était pas net, foi de Messager.
Il regarda le plafond et se demanda bien qui avait pu oser cacher un cadavre là haut et gâcher le repas qu’il venait de préparer.

* Maudit soit tous ses zoulous, je savais bien que ça allait mal tourner, de toute façon, sa tourne toujours au vinaigre ici … tsss bien la peine de se décarcasser, déjà que certains ont essayé de tout me salir avant la fête … grumble*

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Uridan Sangried

Maître du sang

________________

avatar
________________


Race : Vampire-Seirdan
Classe : Lamesang
Métier : chasseur de primes / mercenaire
Croyances : aucune
Groupe : Arcane XIII

Âge : 1327 ans

Messages : 522

Fiche de Personnage : Le Dieu du sang vous accueille

Histoire de Personnage : Avant l'arcane :
1-2
1-2-3-4

prélude à l'arcane :
1-2-3
1-2-3-4-4bis-4ter-5

Divinisation :
1-2-3-4-5

Dieu arcaneux :
1-2-3-4-5-6-7-8-9

Prélude à la chute :
1-2-3-4

MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Ven 26 Déc 2014 - 14:42

J'avisai, surpris, l'illustration et le titre de la petite comptine. j'ignorai avoir ainsi marqué les esprits ... jusqu'à ce que mes yeux se portent vers quelques vers au hasard, alors que le renard se déplaçait. Ce n'est que grâce à la maîtrise de mes propres vaisseaux sanguins que je ne rougis pas : le poème datait de mon troisième siècle d'existence, et même s'il était présenté sous forme d'une petite aventure, c'était sans doute un autre genre d'aventure que j'avais eu avec celui ou celle qui l'avait rédigé ...

"Il me semble que vous apprécieriez tout comme moi, une possible discussion des plus intéressantes à propos de choses que les autres individus ici présents n'ont pas connus et ne peuvent peut être pas comprendre..."

Je souriais, ravi. Ce démon était ancien, peut-être même (enfin ,sans aucun doute même) plus que moi. J'allais pouvoir évoquer des souvenirs sans avoir l'impression de passer pour un fossile. Utiliser les noms comme parler de la cité de Baalbyône, joyaux argenté du désert qui avait sombré sous le coup des conflits internes, ou d'autres lieux que les mémoires avaient oublié ou changé en caricatures grossières ... Retrouver de l'authentique dans de vieilles histoires, serait sans doute un moment de joie.

J'eus soudain l'impression d'être l'un de ces vieux humains ravi de parler de sa vie : un certain malaise me prit à l'idée que je puisse être semblable à ces loques attardées, quand un bruit de déchirement alerta plusieurs personnes autour de la table. Nous levâmes le tête pour voir une tenture au plafond (mais comment CHïra l'avait-elle accroché là-haut ?) se déchirer, laissant tomber un corps qui brisa plusieurs objets, principalement de la vaisselle. Fait remarquable, il était pieds nus.

Mes soupçons en vinrent instinctivement à la Tieffeline : après tout c'était elle qui avait décoré la salle, et le corps était caché dans une décoration. Mais comme elle le fit remarquer, cela ne lui aurait pas été possible à cause de ses ailes ... quoique, vu qu'elle avait pus accrocher cette tenture, pouvais-je imaginer qu'en vérité elle savait voler à présent ? Pourrait-elle feindre d'être toujours handicapée ?

Pas un seul instant mes soupçons ne se portèrent sur le Messager ou Awena : j'avais confiance en l'Oeil Noir, et le Messager me semblait déjà avoir toutes les peines du monde à transporter les plats. Le renard avait toujours était sous mes yeux, mais il semblait parfaitement apte à déposer un homme à cette hauteur. Je ne connaissais pas ce Zyl'hote qui avait commencé à soigner Awena, mais dans son accoutrement de sapin de noël je doutais qu'il soit dangereux ...

Les trois autres, je ne savais rien d'eux. L'Eclaireur semblait en vouloir à l'un d'eux, et les deux autres s'étaient assez peu impliqués avec les autres pour l'instant. Et à moins d'être une sorcière, je doutais que la jeune fille aie pus faire quoique ce soit à ce cadavre. Les mots de l'homme qui était venu seul s'élevèrent dans la pièce. Je me levais doucement, étant resté assis tout ce temps, laissant ma voix prendre place à son tour dans la pièce, avec des accents doucereux.

"Monsieur Rytchkine c'est cela ? Croyez bien que ces paroles ne sont pas tombées dans l'oreille d'un sourd. Je m'en souviendrais en temps voulu. Quoiqu'il en soit, il semblerait qu'un trouble-fête se soit invité parmi nous."

Je retournais le cadavre pour que tous voient son visage, et tranchais une jambe au passage, commençant à grignoter dessus tout en jouant à faire différentes forme dans les airs avec le sang qui avait giclé : pour être franc, je m'amusais beaucoup. C'est pas tous les jours qu'un cadavre tombe du toit sans prévenir. Je me tournais vers l'Oeil Noir en me rasseyant aux côtés du renard géant.

"Est-ce un membre de l'Arcane ? *mord dans la cuisse* Quelqu'un le reconnait-il, ou peut-il déjà dire de quoi il est mort ? Ce serait sans doute un très bon point de départ, non ?"

Je levais ma cuisse d'humain dans la direction de l'Eclaireur avec sa cuisse de dinde, lui adressant un sourire narquois : j'adorais la façon qu'elle avait de se croire protégée derrière ce pauvre conifère.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Zyl'hote Veophobia

Buveur de sève

________________

avatar
________________


Race : Syrinx
Classe : Liche végétale
Métier : Alchimiste, botaniste
Croyances : le Fils de la Forêt
Groupe : Les Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 227 ans

Messages : 49


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Dim 28 Déc 2014 - 15:21

Je repoussai mon assiette en esquissant une moue de dégoût. La table n'était certainement pas un endroit où jeter ses déchets... Je poussais un soupir de déception en hochant la tête, manquant de faire tomber ma couronne de houx. Décidément les humains étaient vraiment des créatures pitoyables. Mes soupçons se portèrent aussi tôt sur cet homme, qui avait déjà été accusé par la tieffeline. Mais avant que je ne puisse faire quoique ce soit, je vis l'un des convives s'approcher du cadavre avant de commencer à en dévorer un bon morceau. Comment pouvait-on manger quelque chose comme ça ? Ce nécrophage n'était pas net non plus, aussi je décidai de le surveiller du coin de l’œil. Je me demandai qui avait bien pu faire cela... Même si au fond je me fichai éperdument de la vie de cet homme. Mais celui qui avait gâché une si belle soirée méritait châtiment. Alors qu'un conflit s'amorçait déjà, je gardai le silence, écoutant ce que chacun avait à dire. Et finalement je me disais qu'hormis l'Oeil Noir, l’Éclaireur et le Messager, ils étaient tous terriblement suspects. Et encore, c'est trois là pouvaient très bien avoir été aidé par une autre personne. Je repoussai ma chaise et, debout, me pencha au-dessus du macchabée, dans l'espoir de trouver quelque indice. Hormis le fait étrange qu'il soit déchaussé, c'était un humain tout à fait lambda - et tout à fait inintéressant. Je ne l'avais pas croisé au manoir, peut-être venait-il d'un des villages environnant. Si c'était le cas, le Grand Inquisiteur devenait clairement le suspect numéro, vu sa capacité à se déplacer ridiculement abusée. Je décidai de gardai le silence, mais je n'en pensai pas moins, alors que mon regard se faisait de plus en plus froid et accusateur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Asthéne Altaïr



________________

avatar
________________


Race : démon commun animal
Classe : sorcier
Métier : légende vivante
Croyances : aucune
Groupe : solitaire

Âge : inconnu

Messages : 22


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 5 Jan 2015 - 8:27

Alors que j'allais peut être engager une conversation des plus intéressante tout en savourant les plats alléchants préparés par le messager survint un incident. Comme toutes les fêtes il faut toujours qu'il y ait un problème, chez certains le sapin n'est pas assez vert, chez d'autres pas assez de neige ou la dinde est trop cuite, mais là  on atteignait un pallier bien supérieur. Un mort venant remplacer la dinde, qu'est-ce qu'il ne fallait pas subir en ce monde...

« - Il est … mort ? »

-Noooon, tu crois? Merci pour l'info on s'en serait pas douté. Le ton était sarcastique et je compris que Lulu malgré toute sa bonne humeur habituelle était furieux qu'un tel événement soit gâche, alors qu'il s'était trouvé une amie en plus!

Ensuite ce fut le balet des accusations, tout d'abord la petite démone qui se leva et se cacha derrière le démon végétal, on eut dit un grand frère protégeant sa sœur, brandissant un morceau de viande en s'agitant, Lulu tentant désespérément de rester sur son épaule qui ne cessait de bouger en tout sens. Puis le "savant" qui avait prévu de tous nous tuer, qu'il essaye donc ce serait amusant. Le messager semblait peut apprécier la surprise lui aussi, surement voir son travail ruiné de la sorte l'emplissait-il de ressentiment, je le comprenais.
Le vampire se trouvant à ma gauche se leva, prélevant sa part du buffet sur le mort tout en expliquant qu'il saurait s'occuper du coupable, et le sapin en bout de table se contenta du silence. Cela me fit sourire, il était de loin le plus intelligent de la tablé à mon avis.

Pour ma part je regardais le mort d'un air neutre, un corps, voila ce qu'il était, un peu de viande et des os pas de quoi en faire un drame. ce qui m'ennuyait le plus c'était que la fête tourne court à cause de ça, Murphy avait raison, les emmerdes choisissent toujours le moment qui leur est le plus propice pour s'inviter dans nos vie. Je soupirais doucement en repassant encore mon regard sur l'ensemble des individus présents, lequel était coupables? En avais-je vraiment quelque chose à faire ? Cet homme était-il important? La fête reprendrait-elle ?

-Hmm... ennuyant... fut tout ce que je trouvais marmonnait, reprenant ensuite une fourchetée de ce qui était dans mon assiette.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ornelia Tyren

Sorcière sucrée

________________

avatar
________________


Race : Démon Commun
Classe : Sorcière
Métier : - - -
Croyances : - - -
Groupe : Solitaire

Âge : 22

Messages : 22

Fiche de Personnage :


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Lun 5 Jan 2015 - 19:02

Ornelia s'apprêtait à entamer le plat lorsqu'un élément incongru vint faire opposition à ses aspirations. Un cadavre. Ou peut-être n'était-ce pas tant le cadavre en lui même que la réaction instinctive de la sorcière qui bascula en arrière dans un sursaut, laissant tomber sa fourchette. Elle ne toucha pas le sol, toutefois, Vincent s'étant précipité pour la rattraper et redresser sa chaise.
Elle le remercia et en profita pour lui demander son aide d'un regard. Il l'assista, bien sur, dans la tâche ardue qu'était celle de se relever avec un air digne. Tous faits considérés, elle pensait s'en être bien sortit. Certes, sa fierté n'était pas à son point le plus haut, mais elle avait simultanément réussit à ne pas salir ses habits et ne pas pousser d'exclamation de surprise.
L'agitation soudaine des membres de l'attablée la ramena au sujet. Le cadavre. Sur la table. Durant une réunion d'un groupe d'adorateurs de démons psychopathes. Comme elle laissait s'échapper de ses manches la brume noire qui serait sa seule protection si l'un d'entre eux révélait avoir des intentions néfastes envers sa personne, elle entendit derrière elle le déclic familier de l'arbalète de Vincent. Il se savait n'être qu'un invité ici, mais il se serait livré à l'inquisition plutôt que de laisser la meilleure chance d"intégration de sa fille dans l'arcane se transformer en une fête du massacre.
Tous deux s'éloignèrent de la table doucement.
— Le repas me semble compromis, commença-t-il sur un ton posé, mais j'espère bien qu'aucun d'entre vous ne soupçonne un invité choisi par l'œil noir elle-même...
Ornelia trouvait la remarque déplacée venant d'un homme armé, mais c'était une façon habile de rappeler à qui allait son allégeance.
— Si vous n'êtes pas trop occupés à vous battre du regard, tenta Ornelia, j'aimerais que l'on m'explique qui est cet homme. Et qu'est-ce que sa présence sur la table implique.
Dit comme cela, sa question lui semblait soudainement stupide. Mais c'était un mal nécessaire. Elle n'avait pas autant de cartes en main que ses adversaires présumés, sa meilleure chance de sortir vivante de ce manoir était d'inviter à un jeu ouvert.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Awena Davallon

Œil Noir

________________

avatar
________________


Race : Humaine
Classe : Rodeur
Métier : Aucun // Oeil Noir
Croyances : Croyances aux légendes et aux mythes // Adoratrice du Vein et des démons
Groupe : Pays // Adorateurs de l'Arcane XIII

Âge : 24

Messages : 426

Fiche de Personnage : C'est par ici

Histoire de Personnage : 1) [T] Marché interrompu
2) [T] La grande messe de la rébellion
3) [T] Le début d'une alliance
4) [T] Tout vient à point à qui sait attendre
5) [T] Discussion houleuse avec la sniffeuse
6) [A] Une proposition alléchante
7) [T] Quand les plantes s’emmêlent
8 ) [A?] Qui veut la guerre est en guerre avec soi
9 ) [T] Une affaire louche
10) [T] L'initiation d'Uridan Sangried
11) [T] Mystères et mystifications...
12) [T] L’audace cache de grandes craintes
13) [T] La dépendance du Messager : mission recruter Mairlunlen Chienteur
14) [T] Si l'habit ne fait pas le moine, le chapeau fait-il le mage ?
15) [A ?] C'est pas écrit dans les livres
16) [T] Un invité surprise
17) [T] Un grand tournant
18) [T] Dans le silence et la solitude...
19 ) [T] " Sur la plage abandonnée, coquillages et crustacés "
20) [T] Le mal réunit les hommes
21) [A ?] Rien ne dure dans ce monde cruel, pas même nos souffrances
22) [A ?] Les souffrances ont donné vie aux plus grandes âmes. Les personnages les plus éminents, portent en eux des cicatrices.
23) [T] Quand les cloches sonnent les fêtes !
24) [T]L'initiation d'Alekseï Rytchkine et sa mission impossible sur Adiryl
25) [T]Rencontre au cœur de la tempête
26) [A ?] Les secrets sont insondables. Les secrets sont noirs…
27) [T] Prélude à la chute : présentations
28) [T] La plus grande tragédie de la vie n'est pas la mort
29) [T] Je crois que l'humanité est née d'un conflit…
30) [En cours] L'illusion est nécessaire…


Lieux relatifs à l'Arcane XIII :

1) 1ère épreuve : Le Cabinet de la Réflexion
2) Une épreuve subsidiaire
3) 2ème épreuve : Le Rituel du Sang
4) 3ème épreuve : La mission impossible ?
5) Manoir des Davallon : Repaire de l’Arcane XIII

Souvenirs, souvenirs :

Éclats du passé


MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   Mar 6 Jan 2015 - 10:09

Awena observa les uns et les autres se lancer des accusations, les vieilles rancœurs ressurgissaient dans ces moments de suspicion. Elle vit Uridan Sangried croquer un morceau du cadavre, elle haussa un sourcil et poussa un soupir. Une fois tout le monde à peu près calmé, bien que les armes commençaient à pointer leur bout de leur nez, elle se leva et fit le tour de la table à l’aide de ses béquilles afin d’observer le corps sous toutes ses coutures. Toutes ses personnes qu’elle avait invitées avaient été triées sur le volet, et elle avait bien du mal à croire que l’un d’eux ait ramené un cadavre en guise de présent. Peut-être était-ce un banal accident ? Mais pourquoi alors avait-il été mis là-haut ? Et comment ? Était-ce une façon de cacher le méfait afin de quand même faire la fête sans se soucier du mort avant demain ?
Elle tourna le visage du cadavre afin de l’identifier et parla d’une voix calme et limite trop détendue par rapport à la situation, mais après tout, ça ne serait pas le premier ni le dernier cadavre qu’on retrouverait ici.


« - Je peux vous assurer une chose, il ne fait pas parti de l’Arcane, ce n’est pas un de mes disciples. Cependant, son visage me dit quelque chose, comme ci, je l’avais vu plusieurs fois sans pourtant lui accorder de l’importance.»

Awena fixa Uridan Sangried.

« - Si j’étais vous, je reposerai ce morceau. Il n’y a aucune trace de lutte, ni de blessure, soit il mort de façon naturelle, soit il a été empoisonné… Je sais bien que vos dons vous éloignent de bien des maux du aux poisons même mortels mais je préfèrerais que vous vous absteniez.»

Awena chercha du regard son bras droit, puis lui fit signe de quitter son protecteur du soir afin de s’approcher.

« - Chïra, peux-tu me dire s’il était humain ? ou … autre chose ?»

HRP : Pour votre information les personnes ayant écoulé toutes leurs cartes (hors la citation) recevront un premier indice via mp du style « qui-est-ce ». Exemples : le coupable porte un chapeau, le coupable porte des lunettes…Merci de m’indiquer en spoiler le nombre de cartes que vous avez joué au total depuis le début de ce rp ! cela m’évitera de compter chaque mot souligné xD. Allez à votre tour mes petits détectives en herbe !!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé



________________


________________



MessageSujet: Re: [RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !   

Revenir en haut Aller en bas
 

[RP réservé uniquement sur invitation] Quand les cloches sonnent les fêtes !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Feleth :: Feleth, le monde du milieu :: Grandes plaines de Feleth :: Plateaux de lune :: Le Manoir des Davallon :: La Grande Salle-